Le Temple Jedi 5 (page 30)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Mirax_Terrik

    Mirax_Terrik

    7045 Crédits

    S'il y avait bien une chose que je détestais c'est être enfermée dans une cuve Bacta. Rien d'autre à faire que de penser... Pour trouver le temps moins long on administrait aux patients en cuve un anesthésique léger.

    Je faisais des rêves étranges, plusieurs fois je revit le corps du Sith transpercé par le sabre de Kaarde , s'effondrer pour mourir. Je revoyais aussi le moment ou j'avais ressenti à travers la Force la mort de Polux, puis celle de Click, ainsi que de nombreuses autres, cauchemars inquiétants...

    Enfin ces sombres rêves s’estompèrent pour laisser place à d'autres souvenirs, d'autres lieux.

    La salle de bain d'un hotel luxueux sur une planète de la Bordure. Je relisais pour la énième fois le mode d'emploi de ce fichu test.

    Mirax: Deux traits, p****** c'est positif...
    Baaaaaaal (derrière la porte): Mirax?! Qu'est ce que tu fais tu as un problème? Ca fait une heure que tu est enfermée là dedans, tu sais que je ne suis pas très patient.
    Mirax: Oui... Euh, j'arrive dans un instant.


    Enceinte, j'était enceinte! De Lui... Jusque là rien n'avait eu d'importance. Lui, Moi, sillonnant la Galaxie incognito, sans penser aux conséquences, et au moins pendant ce temps là il ne pensait pas à détruire l'Ordre Jedi. Mais ça changeait tout !! Que faire ?Il était hors de question que la vie qui poussait dans mon ventre grandisse sous l'influence du Coté Obscur. Mais si je fuyais... Il ne cesserait jamais de me poursuivre, Il menacerait à nouveau ma famille, Il menacerait l'enfant que je portais...

    Peu importe, je ne pouvais pas rester... Le temps de l'insouciance était terminé. Je fermais les yeux et utilisais une technique de relaxation Jedi basée sur la respiration. L'avantage c'est que Baaaaaaal avait abusé du Brandy hier soir. Il ne remarquerait peut-être pas mon absence immédiatement. J'ouvris la fenêtre de la salle de bain: 4 étages, rien d'insurmontable. Je rassemblais quelques affaires, et prenant soin de dissimuler au mieux ma présence dans la Force, je sautais par la fenêtre. Vêtue d'une simple combinaison de vol et d'une cape, je me fondis dans la population sans problème. Mais j'avais peur je dus prendre sur moi pour ne pas me mettre à courir pour mettre le plus de distance entre Lui et Moi.

    C'est caché dans une ruelle, le cœur battant que je sentis à travers la Force la colère de Baaaaaaal se manifester dans un déchainement du Coté Obscur.

    Je repris ma route dans un froissement de cape, cette fois convaincue que j'avais fais le bon choix...

    Peu à peu, le rêve s'estompa. Je flottais toujours dans le bacta. Je distinguais vaguement des formes a travers le liquide épais, mais visiblement personne ne s'approcha de ma cuve, il n'était pas encore temps de sortir.

    Pourquoi repenser à tout ça maintenant, ça n'avait plus d'importance, Baaaaaaal était mort, Jenna me courrait plus aucun risque... Mais qu'en était-il de Tyria? Polux m'avait bien prévenue qu'elle me devait un savon...

    Mes idées se brouillent, pour sombrer à nouveau dans un demi sommeil agité. Vivement que je sorte de là...

    mercredi 06 mars 2013 - 15:08 Modification Admin Permalien

  • Avatar ProjetT

    ProjetT

    6493 Crédits

    Le temps courait avec beaucoup de monde à traiter. Mais heureusement, le flux de personne nécessitant des soins avait fini par se tarir, ce qui nous laissa plus de temps pour s'occuper des personnes nécessitant le plus de soins.

    Je m’arrêtais un moment devant les cuves Bacta et observent leurs occupants. Instinctivement, je me concentre pour voir les progrès de leur guérisons au travers de la Force. Une vielle habitude il me semblerai. Mirax semblait agitée dans son sommeil, mais se remettait bien. Même s'il lui faudra plusieurs séances afin que les brulures les plus importantes se résorbent totalement. Elle risque de garder à vie la marque en croix sur sa poitrine. Un X qui veut dire.... rien du tout. Kaarde était assez gravement brulé aux visage et aux bras, mais cela devrait bien se remettre. Pour Obitom, j’étais plus réservé. Sa vie n’était toutefois pas en danger immédiat.

    Par contre, Le chevalier Mandalorien (Le chevalier Cenovii, dit « Céno » m'avait-on dit) était un sérieux problème. Son état était assez grave, et la meilleure des chirurgies reconstructive n'y ferait rien. Les dégâts étaient trop sérieux. Sa vie ne tenait qu’a un fil.

    Bloli : Je te remercie Clickman pour ton aide ici. Mais tu dois aussi te reposer, tu as aussi tes propres blessures à soigner. Va donc dormir. Tu peux rester ici si tu veux. J'ai déjà renvoyé Shina aussi.
    Moi : Merci de m'avoir accordé cette chance de reprendre du service.
    Bloli : C’était avec plaisir. Tu n'as a priori pas perdu de tes capacités a ce niveau. Mais je t'ai vu hésitant assez souvent.
    Moi : Ma mémoire est encore confuse et j'ai bien du mal a me rappeler tout les protocoles...
    Bloli : Cela reviendra. A plus tard, Maitre.. euh... Wedge. Désolé.
    Moi : Pas grave. Je reprendrais du service des que je me serai reposé suffisamment.

    Je retournais dans mon « coin » ou j'avais élu domicile. L'infirmerie était assez encombrée avec tout les blessés présents, et il n'y avait pas de lit de libre.

    Je me réinstalle, assis contre le mur, et me prépare a retourner en transe de guérison, non sans un dernier regard vers les cuves. Je ferme les yeux et me laisse guider par la Force...

    Au bout de quelques minutes, dans ma tête :

    ? : Salut frérot !
    Moi : Qui-est ce ?
    ?: Ben alors, on reconnaît pas son frère ? Tsss, quel ingratitude après ce que j'ai fais pour toi !

    Une image apparaît dans mon esprit. Un Zabrack. Avec des dreads.

    Moi : Po ?
    Pollux : Ah ben quand même !
    Moi : Peut-être pourra tu me dire...
    Pollux : Ce que tu fais la ? Et bien.. c'est pas simple a dire... et c'est un peu de ta faute aussi.
    Moi : Comment ça ?
    Pollux : Toi et tes idées de dingue de non intervention dans le plan mortel et tout le toutim, si je n'avais rien fait, M'man serait avec moi la et pas dans une cuve à se remettre tu vois.
    Moi : Je te suis pas la...
    Pollux : Tu ne te souviens pas de ça non plus ? Ah oui non ça tu n'avais pas le droit... chic donc tu ne pourras plus argumenter contre moi. Et si c'est tombé sur toi, c'est parce que j'avais pas beaucoup de choix de clone à qui rendre sa tête mon vieux. Et puis ça t'apprendra tiens a vouloir m’empêcher d'intervenir.
    Moi : Toi t'as encore fumé de l'épice...
    Pollux : très drôle frangin ! Je te rappelle que je ne suis pas corporel moi, fumer, c'est pas particulièrement facile dans mon cas. Dans tout les cas, oui, je m'excuse que ça soit tombé sur toi, mais c'était ça ou lâcher un clone de Jedi en mode sauvage et machine à tuer en plein Coruscant.
    Moi : Ah parce que...
    Pollux : Ouais, le clone devait se réveiller dans quelques années avec pour seul envie est de faire du Jedi en tartare. Par contre, j’espère que la programmation du clone ne va pas se réveiller un jour...
    Moi : Voila qui me rassure... je suis peut être une bombe a retardement quoi.
    Pollux : Oui mais on trouvera un moyen d'ici la. Peut être. Si ça se produit... ah non tu veux pas que j'intervienne, c'est vrai ! Bonne nuit frérot !

    La présence disparu soudainement, laissant mon esprit avec des tonnes de questions qui s’effacèrent lors que j’atteins finalement la concentration nécessaire pour ma transe de guérison...

    Ce message a été modifié par: ProjetT le 07-03-2013 03:53

    jeudi 07 mars 2013 - 01:32 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    17321 Crédits Modo

    ENFIN !
    Enfin débarrassés de Baaaaaaal ! La galaxie était enfin débarrassée de ce monstre ! Plongé dans ma cuve bacta, j'avais du mal à me faire à cette idée. Pendant l'essentiel de ma carrière au Conseil Jedi ce Sith décérébré avait été mon principal sujet d'inquiétude, je ne pouvais jamais prendre une décision d'importance sans essayer de l'anticiper ou redouter une interférence de sa part. Cela avait même viré à l'obsession après la sécession de Tyria. Et à présent, grâce à Mirax, ce psychopathe était enfin terrassé !

    ???. - Je comprend mieux, maintenant, pourquoi ma mère a pu tomber amoureuse de ce taré...

    Moi. - Polux ?!

    Polux. - ... on peut supposer que la Force a permis cette union uniquement pour créer un point faible chez Baaaaaaal. Malin.

    Moi. - Mais qu'est-ce que tu fiche là ? Je suis encore mort, ou quoi ?!

    Polux. - Haha ! Non, c'est juste une visite de courtoisie ! Tyty m'a fait promettre de veiller sur toi et 'Man.

    Moi. - Tyria ! Où est-elle ?

    Polux. - Aaaah, ça, je ne peux pas te le dire ! Son père étant mort, plus rien ne la retient au Temple. Mais rassure-toi, elle t'a laissé un petit quelque chose à lui rendre plus tard. Donc je pense que vous aurez d'autres retrouvailles.

    Moi. - Baaaaaaal est... mort... (plus difficile à dire que je ne l'aurais cru) As-tu vu son fantôme ?

    Polux. - Voyons, les Sith ne peuvent pas devenir des fantômes de Force ! Et si tel était le cas, ce mécréant n'aurait pas intérêt à se présenter devant moi. Ils peuvent parfois survivre sous forme d'esprits par des moyens détournés, genre tombeaux ou artefacts, mais après qu'il ait voulu exploser Korriban notre ami Baaaaaaal n'a pas intérêt à rencontrer les autres esprits des anciens Sith, héhé !... Bon, je resterais bien à taper la causette, là, mais j'ai un double appel. A plus, Patron !


    Je m'éveillai allongé sur une couchette, les bras et le visage couverts de bandes. Mon esprit était encore brumeux, avais-je parlé avec un fantôme de Force ? Celui de Polux, ou de Paad ? Mon nez et mes côtes cassés étaient rétablis mais les brûlures consécutives à la mort explosive de Baaaaaaal n'étaient pas totalement résorbées, et je subissais encore le contrecoup de l'épuisement dû au combat. D'autres séances de cuve bacta seraient nécessaires avant que je sois complètement rétabli. Au moins savoir notre ennemi anéanti et avoir vu Tyria à nos côtés m'avait ôté un poids incommensurable. Mais il fallait que je m’enquière de l'état de l'Ordre Jedi.
    Le corps encore engourdi je tournai la tête vers les cuves bacta que Mirax et moi occupions encore peu avant. Deux autres fonctionnaient toujours à plein régime, l'une contenant mon frère Obitom et l'autre un corps en très piteux état... Cenovii ! Toujours en vie, mais à quel prix !
    Je me retournai de l'autre côté et découvrit deux sabres laser sur ma table de chevet : le mien, abîmé et sans doute avec les cellules énergétiques grillées donc hors d'usage, et celui que j'avais trouvé placé dans ma main à mon premier réveil, celui de... Tyria ?
    Tendant une main faible et tremblante, je me saisi dudit sabre et l'allumai maladroitement. Il fit jaillir une magnifique lame violette. Alertée par le bruit, Bloli fit irruption près de ma couche.

    Bloli. - Pas de sabres laser dans l'inf... ! Oh, Kaarde ! Enfin réveillé ! J'étais... enfin, nous étions tous très inquiets !

    Moi (fixé sur la lame violette). - Bloli... avez-vous trouvé un autre sabre laser sur les lieux du combat ?

    Bloli. - Euh, oui. Maître Aynor a ramassé celui-ci dans les vestiges du Hall Polux Horn Terrik en recherchant le sien... nous ne savons pas qui en est propriétaire.

    Elle fit un rapide aller-retour dans l'infirmerie et me tendit le sabre en question, que j'allumai aussitôt. Lame jaune. Deux sabres pourpre et jaune, comme ceux utilisés au combat par Tyria, mais aux manches différents de ceux qu'elle possédait jadis, lorsqu'elle était encore Jedi. Ceux-ci étaient de fabrication plus récente.

    Moi. - Et le sabre de Baaaaaaal ?

    Bloli. - Disparu, si tant est qu'il en est resté quelque chose. Le peu qu'il subsistait de ses affaires a été isolé en blocs de stase par Maître Jorus... hem, alors... vous avez réussi ? Baaaaaaal est mort ?

    Moi (pensif). - Oui, Bloli, on ne peut plus mort... la galaxie est enfin en sécurité, et nous venons de remporter une victoire historique je crois, mais... où est... où est Tyria ?

    Bloli (inquiète). - Tyria... Sarkin ? Euh, Maître... vous êtes sûr que vous vous sentez bien ?

    Moi. - Elle était là, Bloli ! Tyria est revenue ! Elle nous a aidés à terrasser son père !

    Je plongeai mon regard dans celui de mon amie. Elle était aujourd'hui mon assistante mais me connaissait de longue date, ayant fait partie de la même promotion de padawans que Pad et moi. Elle savait donc à quel point Tyria était un sujet sensible pour moi depuis douze ans.

    Moi. - Pardon Bloli, je m'emporte et j'en oublie de m'inquiéter pour vous. Je constate (regard balayant sur l'infirmerie) que vous avez fait de l'excellent travail. Je savais que je pouvais compter sur vous, merci ! Comment s'en sort le reste du Temple ?

    Bloli. - Eh bien, euh, les dégâts sont importants, particulièrement dans le hall Polux Horn Terrik, mais il n'y a rien que nous ne saurions réparer.

    Moi. - Et l'Ordre Jedi ?

    Bloli. - Il y a eu des pertes, bien sûr, mais grâce au soutien de la CG et de la Guilde nous nous en sortons bien, toujours forts, beaucoup mieux qu'il y a quatorze ans. L'armée Sith ne peut pas en dire autant. Ses légions clones, privées de chef, de tactique, et incapables de se rendre, ont subi des pertes monumentales. La Main Écarlate a été neutralisée et la flotte Sith dispersée.... Ah oui, et il semblerait que la tentative d'invasion de l'Académie de Yavin 4 ait échoué ! Nos padawans s'en seraient sortis, mais Maître Aynor attend de leurs nouvelles. Elle s'est brillamment chargée de diriger les opérations suite à votre... indisposition.

    Moi. - Quel soulagement !... Oh, et Dark Spencer, le cathar ? Est-il tombé au combat ?

    Bloli. - Non, il s'est enfui, l'escouade du Chaos est à ses trousses... mais, outre la réapparition de Tyria dont vous parliez, il nous reste un gros mystère sur les bras...

    Elle tourna la tête vers une autre couchette, non loin de la mienne, dans laquelle était allongée Mirax. Au chevet de celle-ci se trouvait un jeune zabrak très familier, celui qui nous avait aidé à appliquer les premiers soins à Ceno. Je n'avais donc pas rêvé : Clickman ! Pourtant le Clickman que je connaissais était mort, brûlé par les soleils jumeaux de Tatooine.

    Moi. - Avez-vous effectué des tests ?

    Bloli. - Oui, il s'agit d'un clone du Wedge que nous connaissons. Il s'est d'ailleurs avéré d'une aide précieuse pour soigner plusieurs blessés. Mais étrangement il possède des capacités et des souvenirs de son modèle, ce qui est impossible à reproduire par clonage classique...

    Moi. - ... à moins de jouer avec la Force... Mmh, dès que possible il faudra demander à notre jeune ami de nous indiquer le labo dans lequel il a vu le jour, si c'est possible. Il serait surtout intéressant de savoir pourquoi cela est survenu précisément aujourd'... que... cet homme... ?

    Je venais de remarquer, aidant des infirmiers à déplacer un brancard, un homme âgé et massif, vêtu d'une combinaison grise, et portant un bandeau à l’œil gauche. Je l'avais déjà rencontré auparavant. Il m'avisa et, une fois son chargement déposé, s'approcha de nous.

    Moi. - Mo... Morrens, c'est bien ça ?

    Morrens. - Oui, Maître Naberry. Je suis heureux de voir que vous vous souvenez de moi. Mais je n'ai plus vraiment l'habitude d'être nommé d'après mon vrai nom.

    Moi. - Quel est votre surnom, alors ?

    Morrens. - "Big Boss".

    Bloli. - Vous connaissez ce soldat, Maître ? Je lui dois une fière chandelle, il a surgi au milieu de la bataille et m'a sauvé la vie, ainsi que celle de Shina !

    Moi. - Oui, si je me souviens bien c'est un vétéran des forces spéciales de la République. Lorsque Baaaaaaal a envahi le Temple pour la première fois il y a quatorze ans il avait aidé Clickman à faire évacuer les lieux et vaincu seul un des apprentis du Seigneur Noir. J'étais avec Pad auprès du Chancelier lorsqu'il a été récompensé pour actes de bravoure exceptionnels suite à ça.

    Morrens. - A ce propos, je suis navré pour votre sœur. Lorsque je suis arrivé sur les lieux c'était trop tard pour elle.

    Moi. - Ma... ? Ah, rassurez-vous, le corps que vous avez vu n'était pas celui de Padmée, mais... enfin c'est compliqué.

    Morrens. - Et n'est-ce pas Maître Clickman, que j'aperçois là-bas ?

    Moi. - Eeeuuh, là aussi c'est un tantinet compliqué !... Mais dites-moi, je vous croyais à la retraite.

    Morrens. - Et je le suis toujours. Mais lorsque j'ai appris que le Sith était de retour je n'ai pas pu tenir en place. Je suis venu de mon propre chef.

    Moi. - Et vous avez rudement bien fait, si j'en crois ma chère Bloli. Nous vous devons une fois de plus une fière chandelle.

    Morrens, Mimi, Waren, Jalana, Taishakuken, Hentonar... le soutien sans faille d'alliés non affiliés à la Force, ou plus précisément à l'Ordre Jedi, s'était avéré crucial dans cette bataille. On parlait même de Guildeurs ayant librement choisi de défendre l'Académie de Yavin 4... cela ne devrait pas être oublié.

    Moi. - Bloli, dès que possible nous devons nous rendre sur Yavin 4, tous ! Il faut demander au Chancelier et à tous les héros survivants de cette bataille de venir aussi. Il faut annoncer à la galaxie entière qu'elle n'a plus rien à craindre de Baaaaaaal !

    Bloli. - Je vous en prie, restez couché ! Vous n'êtes pas encore en état ! Laissez Maître Aynor s'occuper de ça, je lui transmettrai vos instruction. En attendant reposez-vous !

    Moi. - Très bien, je m'en remets à vous. Big Boss, je suis heureux de vous avoir revu. Restez dans les parages, vous aussi je vous veux dans la délégation.

    Gagné par la fatigue, j'eus tout juste la force de reposer les précieux sabres de Tyria à mon chevet. Avant de sombrer dans le sommeil j'entendis encore la voix de Shina, approchant des cuves bacta.

    Shina. - Le voici. Comme vous voyez, il est gravement...

    ???. - Aucune inquiétude. Nous nous occupons de lui, à présent.

    Shina. - Prenez soin de lui !

    Et juste avant de m'endormir je pu distinguer une petit groupe de guerrier Mandaloriens s'affairant autour de la cuve bacta de Cenovii.



    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !


    Ce message a été modifié par: Kaarde le 13-03-2013 02:19

    mercredi 13 mars 2013 - 02:10 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Dans une salle mal éclairée de l’une de leur base cachée, assis sur un grand siège aux allures de trône, mains jointes et coudes appuyés sur une longue table de duracier, le nouveau Mandal’or s’entretient par holo-communication avec son fidèle bras droit et non moins chef d’un célèbre clan faisant partie du Nouvel Ordre Mandalorien. L’image du guerrier, qui en réalité est une guerrière, portant une armure grisâtre à stries oranges, est émise depuis un holo-terminal situé au centre de la table longue. Sont également présents une demi douzaine de néo-mandies, dont le sullustéen Dua Juun, docteur, professeur en ingénierie militaire bardés de diplômes et actionnaire majoritaire de Mandal Motors, ainsi que les chefs respectifs des différents clans réunifiés, exceptés ceux qui ont pris part à la lutte contre Baaaaaaal. La discussion traite justement des derniers évènements survenus sur Coruscant. Le rapport de la guerrière semble attendu depuis un moment.

    Mandal’or - Rusaan, je sais déjà quelles ont été nos pertes sur Korriban, j’y étais ! Qu’en est-il de nos pertes sur Coruscant ?
    Rusaan - Lourdes, j’en ai peur. Le Gardien de l’Aube a été détruit, et avec lui tout son équipage a périt.
    Dua Juun - Maudits sith ! Je savais qu’il était dangereux d’envoyer un de nos croiseurs Keldabe ! Nous ne pouvions nous permettre d’en perdre ne serait-ce qu’un seul !
    Chef Lone - Cessez de geindre ! Nos valeureux guerriers sont morts au combat et vous vous ne pensez qu’aux pertes matérielles ? Ce comportement est inqualifiable !
    Dua Juun - Vous avez une idée du déficit que représente la destruction d’un vaisseau de cette ampleur pour notre société ?
    Chef Beviin - Je suis d’accord avec Juun, ce n’est pas comme ça que…
    Mandal’or - Silence ! Ces discussions peuvent attendre ! Je vous en prie Rusaan… Continuez.
    Rusaan - Compte tenu de notre faible nombre cette perte est considérable c’est vrai mais nos efforts conjugués à ceux de la Coalition ont permis la victoire sur les sith. Le Seigneur Noir Baaaaaaal est mort et ses troupes sont anéanties en quasi-totalité, c’est en partie grâce à nos sacrifices. Davik négocie l’acquisition de la Main Ecarlate, le vaisseau mère de la flotte Sith, en guise de récompense pour notre aide. Mais d’autres factions sont sur les rangs, notamment la Guilde et l’Empire qui ont aussi perdu des vaisseaux dans la bataille.
    Mandal’or - Dites à Davik de discréditer la Guilde de par leurs activités criminelles et l’Empire de par leur volonté de domination.
    Chef Skirata - Je crains que malgré nos récentes actions nous n’inspirions pas beaucoup plus de confiance.
    Mandal’or - Ce vaisseau doit revenir à une faction affiliée à la République, il doit nous revenir à nous !
    Rusaan - Les négociations ont lieu en ce moment même, j’ai toute confiance en notre sénateur pour faire pencher la balance en notre faveur.

    Chacun y va de son petit commentaire sur les capacités de négociateurs du Sénateur Davik Jeblan et un léger brouhaha emplit la pièce, agaçant fortement le Mandal'or, quand l'holo-image s'anime de nouveau. Rusaan reprend la parole, tout le monde se tait dans une discipline exemplaire pour l'écouter.

    Rusaan - Hrm hrm, je dois aborder un dernier point, cela concerne le Réunificateur.
    Dua Juun - Cenovii ? Aux dernières nouvelles il était le prisonnier de Baaaaaaal. Nous le croyions mort.
    Mandal’or - Que lui est-il arrivé ?
    Rusaan - Apparemment il a prit part à la lutte contre le Seigneur Sith lui-même, il est actuellement mourant et il finira par y passer si personne ne prend une décision.
    Chef Skirata - Qu’est-ce que vous voulez dire par là ?
    Rusaan - Selon les jedi la seule méthode pour le sauver est trop radicale.
    Dua Juun - Hmm. Une cybernétisation.
    Rusaan - Heu… En effet... Seule une multitude d’implants pourront lui assurer la vie sauve. C’est ce qu’ils ont dit. Mais les jedi s’y opposent, ils disent qu’il faut « le laisser rejoindre la Force » ou un truc comme ça.
    Chef Farr - Cela ne doit pas arriver! Si nos informations sont exactes et qu’il est bien celui que l’on croit, cette perte serait bien pire que celle d’un pauvre croiseur ou même que celle d’un millier d’hommes.
    Mandal’or - Juun, c'est à la fois au docteur et à l'ingénieur que je m'adresse, vous pensez pouvoir effectuer cette opération ?
    Dua Juun - Nous en avons largement les moyens, oui.
    Mandal’or - Bon… Rusaan, mettez tout en œuvre pour ramener le Réunificateur, ne laissez aucune autre faction s’en mêler, pas même les Jedi. Je ne permettrai pas de perdre cet élément. S’ils ne veulent pas le sauver, nous nous en chargerons !
    Rusaan - Je transmets immédiatement cet ordre à Davik.
    Mandal’or - Tenez-nous informés. Dxun, terminé.

    Tandis que les discussions reprennent dans la base cachée des Néo-Mandies, sur Coruscant il en va de même dans le bureau de la Chancellerie, entre le Chancelier Mahan, l’Empereur Fell, la Maître Jedi Aynor et le Sénateur Mandalorien Davik Jeblan. Ce-dernier, alors qu’on lui reproche son empressement à vouloir récupérer la Main Ecarlate, reçoit un message sur son comlink de la part de Rusaan Fett. Il le consulte discrètement et découvre les ordres de Mandal’or. Il doit impérativement obtenir la Main Ecarlate et le corps de Cenovii.

    Loin de là, Dark Spencer est emprisonné dans une cellule de force avec une brutalité digne du lieutenant Taishakuten, qui après l’avoir capturé non sans mal fut chargé d’escorter le dernier des Sith sur Kessel, condamné à la rétention à perpétuité au terme d’un très bref procès.

    -------------------------------------
    Mandalorien de Nar'Shaddaa
    Chevalier en armure
    Maitre de Keller et d'Eckmül

    Ce message a été modifié par: Bencenovii le 13-03-2013 14:30

    mercredi 13 mars 2013 - 14:15 Modification Admin Permalien

  • Avatar Mirax_Terrik

    Mirax_Terrik

    7045 Crédits

    Vaisseau Academie, il y a 15 ans.

    Ma navette acheva de se poser sur le quai numéro 1 du VA. Privilège de l'ancienne gérante des lieux. Je laissais les dernières procédures d'atterrissage à Marmotte mon unité R2 et descendis la rampe d’accès. Tyria m'attendais au bas de la coupé. Je remarquais tout de suite qu'elle avait les traits tirés. Cependant elle me sourit.

    Tyria: Maître Terrik! Ça fait plaisir de te voir sur le VA. Qu'est ce qu'il t'amène?
    Mirax: Ca faisait trop longtemps! Tu me manquais! Et cette vieille carcasse aussi.
    Tyria: Allez viens dans mon bureau! Solo m'a fait passer une bouteille de Brandy de la réserve Whyren. J'attendais une bonne occasion pour l'ouvrir.


    Malgré son sourire et sa bonne humeur quelque chose clochait, son aura dans la Force semblait perturbée. Je préférais attendre d'être tranquille dans son bureau pour la questionner plus avant, qui sait, peut-être que le Brandy aiderait un peu.

    Un moment plus tard, nous papotions elle et moi en savourant le délicieux liquide ambré..

    Tyria: ... Voilà comment j'ai mis fin au trafic d'épice de Pizza, Etize et Méro...
    Mirax: Ces 3 là... Je me demande si on pourra un jour faire quelque chose d'eux... Dis moi maintenant, tu as l'air fatiguée.
    Tyria: Je... Oui je ne dors pas très bien en ce moment.
    Mirax: Des cauchemars?
    Tyria: Non! Un Jedi ne fait pas de cauchemar.
    Mirax: Tyty... Un Jedi peut-être pas, mais une épouse endeuillée oui...
    Tyria: Ne t'aventure pas sur ce terrain là Terrik!
    Mirax: Tu sais que tu peux tout me dire, tu es à bout de nerf ça se voit. Parle moi.
    Tyria: Je ne peux pas... Je ne veux pas...


    Elle quitta brusquement la pièce, me laissant seule avec mon verre de whisky vide...


    Le décor s'estompa laissant ce souvenir dans les limbes. J'ouvris les yeux pour découvrir un jeune Zabrak à mon chevet. Encore un rêve? Non pas cette fois...

    Mirax: Comment te sens tu Wedge?
    Wedge: 'Man! Tu es réveillée! Euh, bien mais c'est à toi que je devrai poser cette question.


    Je regardais mes bras couvert de bandage, visiblement je n'en avais pas terminé avec le Bacta... Fantastique...

    Mirax: J'ai connu pire. Comment vont les autres?
    Wedge: Kaarde se repose, les autres membres du Conseil encore en état sont débordés, Aynor est au sénat et Jorus coordonne les réparations les plus urgentes.

    Je tournais la tête vers la rangée de Cuve Bacta de l'infirmerie. Obitom se trouvais dans une, ses signes vitaux était stables. Plutôt bon signe. Les autres étaient vides...

    Mirax: Ou se trouve le Jedi grièvement blessé? Cenovii c'est bien ça?
    Clickman: Ses frères Mandaloriens sont venus le chercher.
    Bloli: Mirax! Quel plaisir de vous voir enfin reveillée! Nous avons craint le pire pour Kaarde et vous. Heureusement encore 2 séances en cuve Bacta et il n'y paraîtra plus. En attendant vous devez vous reposer.
    Mirax: Merci de vos bons soins Bloli.


    Elle me laissa seule avec avec mon fils. Des 3 Zabraks que j'avais adoptée jadis Click avec toujours été le plus sage, le plus appliqué, le plus réceptif à la Force. J'avais été très fière le jour ou il m'avait annoncé son désir de suivre mes trace sur la voie de la Guérison. Sa mort m'avait énormément affectée. A ce moment là j'étais loin de l'Ordre Jedi et seul le Sith avait été la pour me réconforter...

    Mirax: Je suis contente que tu sois là fiston...

    Le jeune garçon s'empourpra. Il allait répondre quand une voie un peu faiblarde nous interpella:

    Kaarde: Mirax, c'est toi qui sens le roussi comme ça?
    Mirax: Non Kaarde , arrête de bouger tu verra ça sentira meilleur.


    Il sourit.

    Kaarde: J'ai du mal a croire...
    Mirax: Qu'IL est mort? Moi aussi. pourtant nous l'avons vraiment fait...


    Mes yeux tombèrent sur les sabres posés sur sa table de chevet.

    Mirax: Ce sont les sabres de Tyria?
    Kaarde: Oui, d'aprés Polux, c'est en vue de nos prochaines retrouvailles.
    Mirax: Alors tu as l'intention de partir à sa recherche?
    Kaarde: Oui, je ne peux pas la laisser filer comme ça.
    Mirax: Alors laisse moi venir avec toi, elle était comme une soeur pour moi. En plus il parait qu'elle me doit un savon...

    mercredi 13 mars 2013 - 23:17 Modification Admin Permalien

  • PSW
  • Avatar ProjetT

    ProjetT

    6493 Crédits

    Mirax: Alors laisse moi venir avec toi, elle était comme une sœur pour moi. En plus il parait qu'elle me doit un savon...
    Moi : Il faudra attendre un peu alors, pour le moment c'est repos et bacta pour vous deux. Ordre du guérisseur !
    Mirax : Ordre de toi ?
    Moi : Non, de Blobi. Je n'ai pas autorité ici, enfin plus maintenant.
    Mirax : Pas encore fiston, mais ça peut revenir...

    Un court silence s'installe.

    Mirax : Wedge ? Je connais cette tête... Tu as quelque chose qui te turlupine...
    Moi : Ca se voit tant que ça ?
    Mirax : Dois-je te rappeler que tu es mon fils adoptif ? Je te connais bien plus que tu ne le crois...
    Moi : C'est a dire mieux que je ne me connais moi même pour le moment... soit. J'ai eu une visite de Pollux lors de ma dernière transe curative.
    Kaarde : Il est partout dis moi...
    Mirax : Ah parce que...
    Kaarde : Oui, il est venu me rendre une petite visite de courtoisie...
    Mirax : Il est bien bavard en ce moment. .Que t'as t-il dit qui te dérange ?
    Moi : Il semble qu'il y soit d'une façon liée a mon retour... Quelque chose comme « ça ou un clone de Jedi lâché dans les rues de Coruscant avec pour seul envie de faire du Jedi en tartare »
    Kaarde : Il insinue que tu...
    Moi : Aurait du être un tueur de Jedi s'il n'avait pas renvoyé ma conscience dans ce clone, oui... Et qu'il aurait fait ça aussi pour votre salut, en passant.
    Mirax : Il ne pouvait pas intervenir directement, alors il aurait utiliser un clone dormant ?
    Kaarde : Intéressant..
    Moi : Mais je crains de devenir un danger pour vous si ce pourquoi j'ai été créé se réveille un jour...
    Mirax : Ça, on verra... si ça se produit. Rien n'est sur.
    Kaarde : Wedge, saurais tu retrouver le laboratoire ou tu es apparu ?
    Moi : En l’état non. Mes souvenirs en dehors des retours de mon ancienne mémoire ne débute que lorsque je me suis réveillé après votre duel contre Lui, au Temple. Avant ça, c'est... flou. Je n'arrive pas a focaliser cette partie de ma mémoire, et impossible de savoir comment je suis arrivé la.
    Mirax : On t'aidera a te souvenir. Il faut comprendre d’où tu viens.. et savoir si tu étais seul ou non ! Il faudra prévenir les autres d’être vigilant au cas ou des clones sauvages seraient en liberté !
    Kaarde : Je vais faire le nécessaire.

    Alors que Kaarde attrape son comlink, Mirax observe son fils adoptif...

    Mirax : Tu n'as pas tout dis encore.
    Moi : Non. M'man.. je.. je..
    Mirax : vas y...

    Moi : Je... J'ai peur... je suis perdu. Je ne sais pas quoi faire. Tout le monde me regarde et semble attendre de moi des merveilles. J'ai surpris plusieurs padawans chuchotant en me regardant. J'ai vu passer de nombreux chevaliers ou maître semblant me regarder avec une curiosité gênante. Pesante. J'ai peur de ce que je suis de par ce que Po m'as fait comprendre sa fa façon, et peur de ne pas être la hauteur de ces attentes que l'on a de moi... Je ne suis pas Wedge, je ne suis que la pale copie d'un chevalier qui est mort en faisant son devoir (tout en désignant son nom sur la plaque commémorative, au mur), et je ne sais pas encore me souvenir de comment c'est arrivé. J'ai peur... je ne sais plus qui je suis... pourquoi...

    Tout haut de ma douzaine d'année, tel l'enfant que j’étais redevenu, je me mis a pleurer dans les bras de Mirax, comme je ne l'avais jamais fait auparavant, dans cette vie, ou même la précédente...

    jeudi 14 mars 2013 - 04:06 Modification Admin Permalien

  • Avatar Aynor

    Aynor

    9863 Crédits

    Bureau du Chancelier Mahan, Sénat, Coruscant.

    Je me tenais, assise dans un large fauteuil de cuir, en face du Chancelier installé derrière sont bureau massif. Les grandes oreilles du sullustéen étaient on ne peut plus à l'écoute et ses grands yeux allaient de l'un à l'autre. A ma droite siégeait l'imposant Empereur Jaïus Fell, bien enfoncé dans son fauteuil, jambes croisées. Enfin, à notre gauche, il y avait le sénateur mandalorien Davik Jeblan. Ce dernier était un peu plus agité, bien décidé qu'il était à faire valoir les efforts consentis par son peuple. Une guerre d'une telle ampleur, dont je n'étais pas certaine qu'elle soit tout à fait terminée même si la chancellerie avait communiquée en ce sens, suscitait à présent bien des convoitises de la part des nombreux alliés.

    Davik Jeblan – Notre peuple a payé un lourd tribu ! J'en veux pour preuve le sacrifice admirable de Cera Norac-Viinir. La Maître Jedi peut en témoigner.

    Je tournai mon regard en direction du mandalorien, non pas casqué comme ses confrères guerriers mais vêtue richement et d'une ample cape pourpre.

    Aynor – Le Chevalier Cenovii a accompli son devoir de Jedi. Son héritage de mandalorien n'aura pas été la moindre de ses qualité dans cet affrontement, il vous a fait honneur, mais cela ne saurait constituer une dette en votre faveur.

    Mahan – Maître Alask a raison sénateur Jeblan, et ce que vous demandez est impossible. Nous parlons de La Main Ecarlate, le vaisseau capital du Seigneur Baaaaaaal. Le Sénat ne l'acceptera pas.

    Empereur Fell – Ces vaisseaux doivent êtres entre les mains d'armées professionnelles. La République et l'Empire devraient ...

    Soudain, sans frapper ni crier gare, un homme fit irruption dans le bureau, suivit par une secrétaire affolée se confondant en excuses à l'adresse du Chancelier. Il ne me fallut pas longtemps pour identifier cet invité inattendu lorsque ce dernier vint s'asseoir sur l'accoudoir de mon fauteuil. A sa vue l'Empereur Fell lui jeta un regard noir, le jugeant des bottes à la tête, en époussetant sa cape qu'une cendre de cigare manqua de souiller. Le chancelier quand à lui ne prit pas ombrage de cette entrée et invita l'homme à prendre un siège, ce à quoi ce dernier répondit que ça irait très bien ainsi.

    Waren – J'espère que je n'arrive pas trop tard ! Où sont les aperocube ? Hmm, bon tant pis. Je ne voulais pas manquer de vous faire savoir que la Guilde accepte avec joie tous vos dons de vieux vaisseaux usagés, et autres armes de guerres obsolètes. Allez, comme nous sommes de vieux alliés on vous fait 10% sur la reprise. Mais l'écotaxe est pour vous hein.

    Le guildeur arborait un large sourire bifluoré au coin duquel pendouillait un gros cigare. Ne doutant de rien, ce que ces énergumènes de guildeurs feignaient toujours à la perfection, il m'envoya une bourrade dans l'épaule, genre vieux partenaires de sabacc. Mon simple haussement de sourcil, même si mes phalanges me démangeaient, ne le départit pas de son sourire tonique.

    Davik – C'est un sketch ou quoi ?!

    Le sénateur mandalorien, qui s'était redressé, ne goûtait pas l'humour vieux corellien.

    Mahan – Allons du calme. Monsieur Warren Horn, représentant de la Guilde, veut simplement détendre l'atmosphère. J'ai pris la liberté de le convier à notre réunion, étant donné le rôle important qu'ils ont joué.

    Le Chancelier salua de la tête Waren en guise d'appui à son propos. Pour ma part je me préparai à une longue, très longue, nuit de pourparlers … Que la Force soit avec moi.
    -------------------------------------
    Maître de Galen.
    Twi'lek mordante.


    Ce message a été modifié par: Aynor le 14-03-2013 14:59

    jeudi 14 mars 2013 - 14:51 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Fin des négociations entre les membres de la Coalition, le soleil se lève sur la face de Coruscant où se trouvent le Sénat et le Temple Jedi. Le sénateur Jeblan quitte la Chancellerie avec un air désappointé limite furax, en direction d'une plate-forme où sont garées un speeder limousine et un vaisseau cargo. Sur cette plate-forme se trouve Rusaan, dernière représentante du clan Fett, accompagnée d'une escouade de gros bras. Avant même que le sénateur n'arrive à leur portée, elle l'aborde sans crier gare.

    Rusaan - Alors Davik? Dites-nous tout, les désirs de Manda'lor sont-ils satisfaits?

    Il passe devant elle en la regardant avec un air à la fois inquiet et contrarié. Puis avant de monter à bord du speeder limousine, il s'arrête et répond d'un ton monocorde.

    Davik - Au terme de difficiles négociations, les Jedi nous laissent prendre en main le Réunificateur. Vous avez la charge de le ramener à bord du Gallofree et de rejoindre la flotte. Dirigez-vous au Temple Jedi, adressez-vous à une certaine Bloli Meyst. Voici l'acte d'autorisation.

    Tendant fermement un datapad à la guerrière, Davik ne prend pas la peine de continuer et poursuit son chemin, jusqu'au moment où Rusaan, après avoir tcheker le datapad, l'interpelle à nouveau tandis qu'il ouvrait la porte arrière de la limo pour monter à bord.

    Rusaan - Attendez! Et pour la Main Ecarlate?

    Il allait s'engouffrer dans son taxi mais est contraint de s'arrêter. Il se redresse brièvement, prend une grande inspiration avant d'ajouter ce qu'il aurait préféré occulter.

    Davik - Elle ira conjointement à la République et à l'Empire... Il a été question de la démanteler symboliquement... Je dois assumer la responsabilité de cet échec auprès de Mandal'or.

    Enfin, avec une mine déconfite, il grimpe dans le speeder limousine qui prend son envol et rejoint le trafic aérien tout juste réouvert. Sur la plate-forme, Rusaan organise ses hommes.

    Rusaan - Contactez le Gallofree, dites-leur de se tenir prêt à rejoindre la flotte. Nous allons au Temple Jedi.

    Plus tard, dans l'infirmerie du Temple, Kaarde prend du repos lorsqu'il aperçoit, avant de sombrer, un groupe de mandaloriens s'afférer autour de la cuve à bacta de Cenovii.

    Shina - Le voici. Comme vous voyez, il est gravement...
    Rusaan - Aucune inquiétude. Nous nous occupons de lui, à présent.
    Shina - Prenez soin de lui !

    Le groupe de Mandalorien prépare une cuve bacta spécialement conçue pour les déplacements à risque, avec l'aide de Bloli Meyst et de sa padawan, ils y transfèrent le corps meurtri du mando-jedi. Remerciant les guérisseurs, les émissaires s'en retournent à bord d'un transport armé de type Gallofree qui les attend au spatioport de la zone sénatoriale. Ce-dernier quitte le système à destination d'Ondéron, où un nouveau transport plus discret convoiera Ceno et son escorte jusqu'à la flotte Néo-Mandalorienne.

    Au beau milieu de la jungle de Dxun, d'autres transports armés s'apprêtent à rejoindre la flotte nomade, avec à leur bord quelques centaines de soldats, Dua Juun, Mandal'or et les chefs des clans réunifiés.

    -------------------------------------
    Mandalorien de Nar'Shaddaa
    Chevalier en armure
    Maitre de Keller et d'Eckmül

    Ce message a été modifié par: Bencenovii le 14-03-2013 16:08

    jeudi 14 mars 2013 - 16:05 Modification Admin Permalien

  • Avatar waren

    waren

    15400 Crédits

    Xelos, vallée des embrumes, plusieurs années avant le TJ2

    Un père et son fils chassant ensemble le Xarku, une sorte de petite antilope au pelage gris, se tiennent prés d'un arbre mort et s'en serve comme support. Jacen tenait fermement la carabine laser, un œil sur le scope, attendant que la bête relève la tête quand son père l’arrêta.

    Waren - Non, attend, tu dois caler ta respiration sur celui de ta proie.
    Jacen - Oui papa.. J'ai compris.

    Le jeune corelien repris sa position, fit une grande inspiration, puis souffla longuement. A ce moment la créature releva la tête, le gamin tira, la slave résonna dans toute la vallée. Un tir.. parfaitement... raté !

    Waren - C'est pas grave fiston. Passe moi la carabine, on va
    aller dans la plaine des hauts fourrés, il y a d'autres Xarku qui..

    Un détail attira le corelien sur son scope, deux silhouettes venaient apparemment vers leurs position depuis le haut de la colline. L'enfant et son père se redressèrent, abandonnant leurs partie de chasse, le temps d'un moment. Waren changea la vision de sa carabine laser, puis intima aux deux hommes de stopper leurs progression, pour s'identifier. Ils portaient des bures grisâtres, avec d'étranges tubes en acier, sur leurs flancs. Le premier enleva sa capuche pour révéler le visage d'un humain au longs cheveux blanc, attaché en catogan.

    Jedi - Vous êtes bien Waren Horn ?
    Waren Horn - Oui, vous me voulez quoi ?
    Jedi - Votre enfant est réceptif à la Force.
    Jacen Horn - Papa, qu'est ce qui veut dire ?
    Jedi - Tu va découvrir des choses avec nous, jeune..

    Il eu une slave, le vieux corelien avait tirer au pied du grand Jedi.

    Waren Horn - Et mon cul il s'appelle Dark Vador ?
    Vous enlever les enfants à leurs famille pour les sacrifier à votre cause. Votre dogmatisme à la noix, sur la paix dans la galaxie ne prend pas, vous avez deux secondes pour dégager ou la prochaine seras dans votre tête. Je compte, un..

    Soudain la nuit absolue tombe en une seconde, le corelien fait un rapide tour sur lui même, les Jedis ont disparu.. Mais Jacen aussi. Seuls demeurent les yeux de multiples Xarku qui fixe le chasseur, se demandant pourquoi il était rester debout pendant six heures, sans mot dire. Waren, paniqué regarde à droite, à gauche.. et hurle.

    Le présent, Coruscant..

    Waren - JACEEEEEEEEEEEEEN ! :(

    lundi 18 mars 2013 - 19:10 Modification Admin Permalien

  • Avatar Mirax_Terrik

    Mirax_Terrik

    7045 Crédits

    Le jeune Zabrak pleurait dans mes bras. Je me contentais de le tenir serré contre moi sans rien dire. Trop de choses pesaient sur ses frêles épaules. Il n'était encore qu'un enfant, un enfant terrifié par ses pouvoirs, terrifié par ce que les autres semblait attendre de lui. Clone ou pas j'étais sa mère et le jeune garçon en avait plus que jamais besoin.

    Mirax: Reste prés de moi d'accord? Ne me lâche pas d'une semelle et tout iras bien. Ne fais pas attention au regard des autres, je m'en occuperai dés que j'irais mieux. Je vais prendre soin de toi je te le promet.

    Je séchais les larmes de mon fils à l'aide d'un bandage qui trainait. Si seulement ses frères et sœurs étaient là... J'étais sans nouvelle d'Obiwan depuis une violente dispute qui nous avait opposés il y a quelques années, Doc et Maggy étaient très occupés, mes frères Kyrio et Totojedi disparus dans la nature et enfin ce qui lui avait servi de père était mort et enterré depuis longtemps... Il n'avait que moi...

    La tête commença à me tourner, je m'étais redressé sur ma couchette peut-être un peu trop violemment... Fallais me rendre à l'évidence, je n'étais plus si jeune et le contre-coup du combat se faisait durement sentir. Click dû percevoir mon malaise car il m'aida à me rallonger. Je fermais les yeux sans pour autant lâcher sa main.

    Un moment plus tard c'est Bloli qui vient me réveiller.

    Bloli: Mirax, il est temps de retourner en Cuve.
    Mirax: Vraiment?... Bon très bien, mais Bloli s'il vous plait, ne demandez plus rien à Wedge, il est fragile, laissez le juste rester prés de moi.
    Bloli: Très bien. Vous êtes prête pour l'anesthésie?
    Mirax: Non pas cette fois, je vais me plonger en transe curative.
    Bloli: Comme vous le souhaitez.


    Un peu plus tard, enfermée dans la cuve de liquide visqueux j'invoquais la Force, vibrante, pleine de vie, et me laissait porter par son flux. Je la laissais cicatriser mes brûlures, chasser la fatigue de mes muscles et atténuer la cicatrice en forme de X sur ma poitrine.

    Pendant ce temps, j'avais beaucoup de vision du passé. Tyria y était omniprésente, je revis notre première rencontre alors que nous étions Padawan, la fois ou elle avait soutenu mordicus à Pad que l'on pouvait manier un sabre à 3 lames, son mariage avec Polux, la fondation du VA et le soutien qu'elle m'avait apporté, les moments forts que nous avions passés ensembles étaient trop nombreux pour être comptabilisés...

    Je ne pouvais me résoudre à attendre 14 années supplémentaires avant de la revoir. Il fallait que je la retrouve. Une fois remise sur pieds, cela serait ma priorité absolue...

    lundi 18 mars 2013 - 23:11 Modification Admin Permalien

  • PSW


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Evénements

Star Wars Celebration Europe 2023

07 avril 2023 - 10 avril 2023

Celebration

Encyclopédie

  • Allyuen --- Allyuen fait partie du système Anoat. Système se situant dans la bordure exterieure de la galaxie. L'environnement de ce monde est similaire à celui de la planète Hoth : un désert de glace. (Planètes & Lieux - Planètes)
  • Destroyer stellaire classe Impérial II --- Au vu des nombreuses qualités du destroyer stellaire Imperial, les autorités impériales demandèrent, à l’instar du Victory, la création par KDY d’ une version dédiée aux combats spatiaux. (Vaisseaux - Vaisseaux capitaux)
  • Charkarr --- Cet oiseau assez gros vivait dans les jungles de planète Kashyyyk. (Espèces & Civilisations - Animaux)
  • Enfance d’Obi Wan Kenobi --- Enlevé à sa famille très jeune, Obi Wan arrive à la crèche du Temple Jedi 57 ans avant la Bataille de Yavin. Lui et tous les autres initié, sont là pour commencer leur apprentissage de la Force. Les années passant, Kenobi se lie d’amitié avec Bant Eerin, une Mon Calamari, Garen Muln, un jeune humain, et Reeft, un Dresselien à l’appétit démesurée. (Evénements & Histoires - Enfances)
  • Paodok'Draba'Takat --- Pao était un soldat de l'Alliance Rebelle pendant le règne de l'Empire Galactique (Personnages - Rebelles)

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2022 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide