Encyclopédiæ Jedi

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    8688 Crédits

    Encyclopédie de la caste Jedi

    Bienvenue à vous, membres de notre honorable caste, dans le topic encyclopédique de la caste Jedi du jeu de rôle de PSW. C’est dans ce topic que vous pourrez retrouver et rechercher les différentes informations relatives aux enseignements Jedi et aux différents thèmes de notre Académie de Yavin.

    Bien que ce topic est tout récent, ses informations sont néanmoins aussi riches et complétées par les précédents animateurs et modérateurs de ce JDR, vous donnant l’impression de réellement parcourir le terminal central de la célèbre Grande Bibliothèque d’Ossus (petit rappel historique : cette même bibliothèque a fait l’objet de bombardements). Ces connaissances sont toutefois sauvegardées et placées sous bonne garde dans la bibliothèque de notre temple massassi principal depuis ces dernières périodes de crise. Vous aurez ainsi tous les éléments nécessaires à votre participation et votre évolution dans le JDR côté Jedi, allant des caractéristiques de conception du sabre aux niveaux d’apprentissage des pouvoirs en passant par le Code Jedi.

    Pour mieux vous permettre de vous orienter dans ce dédale de connaissances, je vous propose un petit sommaire composé des différentes parties du topic (1 thématique par post).

    SOMMAIRE
    I. Introduction à l’Ordre Jedi
    II. Les voies de la chevalerie Jedi
    III. L’Académie (Yavin IV)
    IV. Les pouvoirs de la Force enseignés
    V. Les formes de combat au sabre-laser
    VI. Le sabre-laser : cristaux, matériaux et apparence


    NB : Tout messages n'ayant aucun rapport avec le sujet, seront supprimés et feront l’objet d’une exclusion adaptée. J'espère que votre connaissance augmentera.

    Bonne lecture et que la Force soit avec vous !

    Ce message a été modifié par galen-starkyler le mercredi 10 avril 2019 - 15:56
    Ce message a été modifié par galen-starkyler le mercredi 10 avril 2019 - 15:57

    mardi 09 avril 2019 - 19:12 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    8688 Crédits

    INTRODUCTION A L’ORDRE JEDI

    "D'abord vient le jour. Puis vient la nuit. Après l'obscurité surgit la lumière. La différence, disent-ils, ne s'équilibre que dans le gris parfait. Que perçoivent les Jedi."
     ―Journal des Whills, 7:477

    L'Ordre Jedi est une organisation ancestrale guidée par sa philosophie, son observation de la Force et de son Côté Lumineux. Les Jedi sont représentés comme les gardiens de la paix et de la justice au sein de la République Galactique durant les siècles qui précédèrent la Guerre des Clones puis au sein de la Nouvelle République après les dernières guerres civiles impériales. Bien qu'agissant comme diplomates ou médiateurs, les Jedi sont aussi d’excellents bretteurs et portent des sabres laser, symbole et arme de choix de ses membres. Sous l'égide du Haut Conseil Jedi, les membres confirmés de l’ordre forment les Padawan aux voies de la Force jusqu'à ce qu'ils réussissent leurs épreuves et deviennent des Chevaliers Jedi, qui s’en vont garantir la paix aux quatre coins de la galaxie.

    LE CODE JEDI, PHILOSOPHIE DE L’ORDRE :

    « J’ai passé quarante ans à étudier le Code du Jedi avec lequel vous allez vous instruire. Ce Code est la philosophie qui sous-tend l’Ordre Jedi, il s’agit d’un gage de protection envers les habitants de la République. Il représente la synthèse de nos rapports avec la Force, et en tant que Jedi vous devez être fidèle à l’esprit du Code. Chaque jour, demandez-vous si vous en avez bien compris les préceptes. » - Grand Maître Fae Coven.

    Il n'y a pas d'émotion, il y a la paix.
    Il n'y a pas d'ignorance, il y a la connaissance.
    Il n'y a pas de passion, il y a la sérénité.
    Il n'y a pas de chaos, il y a l'harmonie.
    Il n'y a pas de mort, il y a la Force.

    (Code basé sur les méditations d'Odan Urr)

    Apprendre le Code Jedi et en comprendre les préceptes fait partie de l’apprentissage classique du padawan durant sa formation au sein de l’Ordre. Il existe par ailleurs une petite évaluation en présence du Conseil qui consiste à analyser chaque précepte et en donner le sens philosophique par soi-même. Peut-être seriez-vous amené à la passer aussi au sein de l’Académie.

    Ce message a été modifié par galen-starkyler le mardi 09 avril 2019 - 19:20

    mardi 09 avril 2019 - 19:15 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    8688 Crédits

    LES VOIES DE LA CHEVALERIE JEDI

    Les voies Jedi sont des domaines de spécialisation qui permettent de donner les grandes lignes de la philosophie, le rôle et l'ensemble des compétences à disposition d'un Jedi.
    Un padawan choisit sa voie au cours de sa formation et acquière un certain nombre de pouvoirs lorsqu'il devient Chevalier puis Maître. Évidemment, un Jedi peut faire sciemment le choix de ne pas utiliser des pouvoirs si ceux ci sont contraire à sa manière d'appréhender la Force, la vie... Il est aussi possible de faire l'apprentissage de pouvoirs qui ne sont pas originellement disponibles pour sa voie.

    Gardiens

    Les Jedi gardiens sont la partie la plus connue de l'ordre Jedi aux yeux de la galaxie. Ils représentent la première ligne contre ceux qui ne respectent pas la loi et sont missionnés par l'ordre et ses alliés pour intervenir partout sur les nombreux mondes, surtout dans la Bordure Extérieure où les criminels de tous genres prolifèrent. C'est pourquoi ils sont régulièrement en contact avec les différentes populations de la galaxie, quelque soit leur niveau social.
    Ils vouent leur vie aux arts martiaux et au maintient de la paix, si bien qu'ils sont qualifiés pour s'opposer à un large panel d'adversaires, allant du malfrat local aux Sith. De même, ils sont souvent amenés à se spécialiser dans le pilotage pour parachever leur polyvalence martiale. Ainsi, ils sont en mesure de soutenir les autorités locales et travaillent à la sécurité de tous.
    Les gardiens sont véritablement les forces de l'ordre des Jedi, ils interviennent au grand jour et avec l'autorité de la loi, sinon du Bien.
    Habituellement, les gardiens choisissent une forme de combat au sabre-laser adaptée à la fois au combat sabre/sabre et au sabre/blaster. De même, leur utilisation de la Force est généralement très axée sur le combat et peu sur les pouvoirs utilitaires.
    Domaines de prédilection : Intervention armée, application de la loi, Restauration/maintient de la paix, Sport, pilotage.
    Missions type : Escorte/Garde du corps, Police, Militaire (commandement), sauvetage, renfort.
    Jedi Gardiens célèbres : Obi-Wan Kenobi, Eeth Koth, Anakin Skywalker, Mace Windu.

    Sentinelles

    Dans toute la galaxie, l'ordre Jedi envoie ses sentinelles pour investiguer, récolter des informations, surveiller, et possiblement endiguer des menaces cachées avant qu'elles ne se révèlent. Elles opèrent en tant qu'agents secrets sous couverture, ne se dévoilant que rarement, et sont pour ainsi dire inexistantes dans l'esprit de la plèbe galactique. Elles n’interviennent que rarement de façon visible, et dans tous les cas de manière discrète.
    Plus globalement, les sentinelles ont deux objectifs principaux: Le premier est la surveillance et l'identification de menaces, et la seconde est la traque et l'élimination du côté obscur. Sous toutes ses formes, qu'il s'agisse d'une personne, d'une créature, d'un objet ou d'un lieu.
    Pour cela, les sentinelles sont formées pour être particulièrement autonomes. Elles se doivent d'être à l'aise avec la technologie, le piratage, le sabotage, le pilotage, l'espionnage et l'infiltration à court comme à long terme. Étant donné leur solitude et les risques qu'elles encourent, les sentinelles se doivent d'être aussi performantes au sabre que dans la Force. Force qu'elles emploient pour améliorer leur furtivité et leur couverture.
    Sans pour autant dénigrer les formes de combat destinées au sabre contre les blasters, les sentinelles ont pour habitude de privilégier les formes faites pour affronter un autre sabre-laser en vue d'une rencontre avec un agent du côté obscur.
    Domaines de prédilection : Technologie, investigation, espionnage, traque et extermination du côté obscur, réseau dans la plèbe.
    Missions type : Récupération (personne, objet, information), infiltration, sauvetage, intervention contre le côté obscur.
    Jedi Sentinelles célèbres : Jaden Korr, Kam Solusar, Quinlan Vos.

    Consulaires

    Les Jedi consulaires sont les sages de l’Ordre Jedi. Leurs objectifs sont la diplomatie et l'étude, de la Force comme du reste. Beaucoup deviennent des érudits, véritables puits de savoir, ou encore des orateurs remarquables, et en temps de guerre certains deviennent même de fins stratèges.
    Les Jedi consulaires sont des sources de conseil et de médiation pour les gouvernements à travers la galaxie. On les trouve aussi dans toute mission qui inclue une négociation délicate ou une connaissance particulière. D’autres agissent comme archivistes, scientifiques et chercheurs, approfondissant la connaissance de la Force, de l’univers et de la Nature. Ils sont les gardiens des holocrons et des artefacts.
    Les consulaires préfèrent approfondir leurs capacités dans la Force que de passer leur temps au maniement du sabre laser. Au fil des années, ils en tirent une aisance bien utile en cas de situation difficile, grâce à laquelle ils sont en mesure de compenser leurs lacunes au sabre.
    En ce qui concerne les consulaires, ils choisissent en général des formes défensives destinées au combat contre les blasters.
    Domaines de prédilection : Intervention non-armée, diplomatie, érudition, étude de la Force, artefacts, archivage
    Missions type : Négociation, stratégie, soutient, études archéologiques et scientifiques.
    Jedi Consulaires célèbres : Qui-Gon Jinn, Yoda, Jocasta Nu.

    Guérisseurs

    Les guérisseurs Jedi ont pour prérogative, comme leur nom l'indique, tout ce qui concerne la médecine et la guérison en général. Leurs champs d'action sont nombreux, ils font office de médecins et de chirurgiens, ils interviennent dans des zones contaminées et ils procèdent à des recherches pour créer des traitements. Ils ont aussi leur place sur les champs de bataille, soignant les blessés et limitant les pertes. Ils sont à même de procéder à des opérations délicates dans des conditions complexes et peu salubres, la Force leur permettant de contrôler et d'intervenir sur l'état de santé de leurs patients.
    Les guérisseurs sont aussi utiles dans la lutte contre le côté obscur. Leurs riches connaissances en biologie, génétique, chimie et botanique leurs permettent de combattre les épidémies, même celles créées par les Sith. Les guérisseurs sont bien plus intéressés par la Force que par le maniement du sabre-laser. C'est pourquoi ils choisissent habituellement une forme de combat défensive destinée à affronter des blasters.
    Domaines de prédilection : Biologie, botanique, chimie, médecine.
    Missions type : Soins de premiers secours en zone de bataille, prélèvements et décontamination, récolte d'ingrédients, création de remèdes et traitements.
    Jedi Guérisseurs célèbres : Vokara Che, Cilghal.

    Vous pourrez constituer votre fiche de voie Jedi avec tout ce que vous avez appris dans ce topic ici.

    mardi 09 avril 2019 - 19:19 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    8688 Crédits

    L’ACADÉMIE JEDI DE YAVIN IV

    Grand Temple

    Rez-de chaussée
    Hangars : Les hangars, hérités de l’ancienne fonction de base rebelle de ce Temple, occupent une grande partie du rez-de-chaussée. Ils abritent les vaisseaux que les Jedi utilisent pour partir en mission, ainsi que les éventuels vaisseaux personnels.
    L’Atelier : Pour construire votre sabre laser ou le rafistoler, ou tenter des expériences de mécanique, rien de tel qu’une petite visite à l’atelier, géré par le chevalier Galen Arek ! Il se trouve à côté de l’aire astromech et des locaux de stockage.
    Centre tactique : Réservé aux Chevaliers et aux Maîtres, c’est l’endroit où les missions se préparent.

    Premier étage
    Les salles d’entraînement et de méditation : Destinées à l’apprentissage de la Force ou au sabre laser, toute une aile est consacrée aux salles d’entraînement. Quatre salles sont dédiées à l’entraînement classique à la Force, comme la télékinésie. Pour le sabre, vous avez notamment la Salle aux Milles Aspects, dédiée aux entraînements d'adaptation. Elle est changeante, proposant des environnements aléatoires qui peuvent se modifier au court d'un même combat. Une autre salle est adaptée au combat multiple et aux entraînements de prescience, on trouve dedans nombreux droïdes et armes dans les murs. Le sol lui-même est piégé. Elle est surnommée la Salle Mandalorienne, je vous laisse deviner pourquoi. N’allez pas vous y aventurer avant d’avoir un certain niveau ! Non loin de là, il y a les salles de méditation, essentielles au quotidien Jedi, dont la salle aux Mille Fontaines, où le bruit apaisant de l’eau peut aider à la concentration.

    Deuxième étage
    Bibliothèque et archives : Version réduite de celle de Coruscant ou d’Ossus, la bibliothèque de Yavin renferme des connaissances inestimables sur des sujets allant de l’astrophysique à l’étude théorique de la Force. Les archives sont consacrées à des documents traitant de l’Ordre Jedi récent, tels que le recensement.
    Administration : Pièce consacrée aux activités administratives de l’Académie.
    Salle d’échange Consulaire : Qu’il s’agisse d’échanger sur leur étude de la Force ou de comparer leurs méthodes diplomatique, cette salle est parfaite pour les Consulaires.
    Salle de réunion holographique/Communications/Salle informatique : Section dédiée aux contacts avec le monde extérieur et à l’utilisation des postes informatiques.

    Troisième étage (Salle du Conseil)

    Temple secondaire

    Rez-de-chaussée
    Grand Hall : Lieu privilégié d’échanges, c’est là où débouche l’entrée principale. En général fourmillant de Jedi, le Grand Hall contient notamment une grande inscription du Code Jedi.
    Salle Commune des Padawans : Envie d’un déjeuner ou tout simplement de papoter entre padawans ? Allez à la Salle Commune, familièrement appelée « la Salle Co », c'est un lieu privilégié de socialisation des apprentis Jedi. Pour une boisson alcoolisée (pour les plus de 16 ans) ou un plat fait maison, adressez-vous au barman qui est Galen Arek.

    Premier étage
    Les quartiers : Pour accueillir des Jedi, il faut bien des quartiers ! Lorsque vous arriverez, un quartier vous sera attribué par la responsable (Kinsa Talik). Signe du dénuement Jedi, ils sont assez spartiates, mais vous pourrez les personnaliser au fur à mesure de votre apprentissage et au-delà.

    Deuxième étage
    L’infirmerie : Royaume des Guérisseurs, c’est là où atterrissent les Jedi blessés en mission.

    Troisième étage
    Salle de détente : Dédiée à la relaxation et aux jeux, cette salle contient également un poste d’observation des étoiles du ciel de Yavin IV.

    L’Arène Massassi

    Pour les duels, rendez-vous à l’Arène ! Il s'agit d'un grand espace en marge du Temple Massassi, entouré de gradins et de verdure, avec des plateformes en hauteur. Les duels peuvent se faire entre deux Jedi de n'importe quel rang, mais il est tout de même préférable d'affronter quelqu'un de votre rang, pour plus d'équilibre. Deux règles : ne pas blesser gravement ou tuer son adversaire, cela va de soi, et rester fair-play !

    mardi 09 avril 2019 - 19:26 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    8688 Crédits

    LES POUVOIRS DE LA FORCE ENSEIGNÉS

    Ci-dessous, une liste des pouvoirs est à disposition afin que vous poussiez prendre connaissance de ceux-ci selon votre rang. Commencez par un simple click sur le pouvoir choisi afin de lire attentivement la description de la fiche concernée.

    Pouvoirs des padawans

    Les pouvoirs acquis sont :
               •    Perception de la Force :
                     o    Perception de la Force.
                     o    Perception de la Vie.
                     o    Perception du Danger.
               •    Télékinésie
                     o    Déplacement d’objets

    Pouvoirs à apprendre:
              •    Curato salva (niveau basique)
              •    Étourdissement de Force – Niveau 1
              •    Ionisation – Étourdissement de Droïdes – Niveau 1
              •    Saut
              •    Télékinésie
                    o    Poussée de Force
                    o    Traction de Force
              •    Télépathie
                    o    Persuasion (persuasion uniquement)
                    o    Empathie de Force
              •    Tutaminis – Dissiper l'énergie
              •    Vitesse

    Pouvoirs des Chevaliers (toutes voies confondues) : 2 pouvoirs acquis ; 8 pouvoirs

    Acquis à ce rang
              •    Grâce du Côté lumineux
              •    Vaillance de Force

    Pouvoirs à apprendre:
              •    Télépathie
                    o    Amitié animale
              •    Amplification de sens
                    o    Écoute de Force
                    o    Vue de Force
                    o    Odorat de Force
              •    Soin (début de la méditation curative)
              •    Étourdissement de Force – Stase de Force - Niveau 2
              •    Ionisation - Désactivation de droïde et Flash de Force – Niveau 2
             •   Prémonition (expérimenté selon sensibilité du joueur – (vision du futur), Prémonition bataille,           clignement)
              •    Tapas
              •    Télékinésie
                    o    Jeté de sabre
                    o    Tourbillon de Force
              •    Tutaminis – Bouclier de Force (Barrière de Force = Bouclier de Force)

    Entraînements des Chevaliers Gardiens

    6 pouvoirs à apprendre
              •    Barrière de sabres
              •    Beuglement de Force
              •    Cécité
              •    Frappe de Force
              •    Inertie
              •    Tutaminis
                   o    Altération des dégâts

    Entraînements des Chevaliers Sentinelles

    7 pouvoirs à apprendre
             •    Cécité
             •    Croissance végétale
             •    Frappe de Force
             •    Télépathie
                   o    Persuasion
                         -  Illusion de Force
             •    Résistance de Force
             •    Transe d'hibernation
             •    Tutaminis
                   o     Absorber l'énergie

    Entraînements des Chevaliers Consulaires

    7 pouvoirs à apprendre
            •    Beuglement de Force
            •    Bouclier adiabatique
            •    Télépathie
                  o    Persuasion
                        -    Illusion de Force
            •    Compréhension de langues
            •    Croissance végétale
            •    Télékinésie
                  o    Lévitation
            •    Tutaminis
                  o    Absorber l'énergie

    Entraînements des Chevalier Guérisseurs

    8 pouvoirs à apprendre
           •    Bouclier adiabatique
           •    Compréhension de langues
           •    Croissance végétale
           •    Guérir la maladie
           •    Méditation curative
           •    Revitalisation
           •    Transe d'hibernation
           •    Tutaminis
                o    Absorber l'énergie

    Entraînements des Maîtres (toutes voies confondues) : 1 pouvoir acquis ; 2 pouvoirs

    Acquis à ce rang
           •    Télékinésie
                o     Préhension de Force

    Pouvoirs à apprendre :
          •    Étourdissement de Force – Champ de Stase - Niveau 3
          •    Ionisation - Destruction de droïdes – Niveau 3

    Entraînements des Maîtres Gardiens : 3 pouvoirs ; 5 pouvoirs optionnels

         •    Arme de la Force
         •    Corps de Force
         •    Télékinésie
               o    Sabres télékinétiques
    Pouvoirs optionnels au choix pour devenir votre spécialisation:
               1.    Altération de l'image
               2.    Épuisement
               3.    Malacia
               4.    Mechu-Deru
               5.    Projection de Force = Doppelgänger

    Entraînements des Maîtres Sentinelles : 2 pouvoirs ; 6 pouvoirs optionnels

          •    Arme de la Force
          •    Lumière de Force
    Pouvoirs optionnels au choix pour devenir votre spécialisation:
               1.    Altération de l'environnement (Ex : maîtrise de la pression/température)
               2.    Altération de l'image
               3.    Dissimulation de Force
               4.    Malacia
               5.    Manteau de Force
               6.    Mechu-Deru

    Entraînements des Maîtres Consulaires : 4 pouvoirs ; 5 pouvoirs optionnels

        •    Méditation de Bataille
        •    Pyrokinésie
        •    Télékinésie     
              o    Vague de Force
        •    Tutaminis
              o    Absorber l'énergie (réutiliser l’énergie)
    Pouvoirs optionnels au choix pour devenir votre spécialisation:
              1.    Altération de l'environnement (Ex : maîtrise de la pression/température)
              2.    Altération de l'image
              3.    Dissimulation de Force
              4.    Malacia
              5.    Projection de Force = Doppelgänger

    Entraînements des Maître Guérisseurs

    4 pouvoirs
        •    Mnémothérapie
        •    Morichro
        •    Neutraliser le Poison
        •    Pyrokinésie
    Il n'y a pas de pouvoirs optionnels car devenir guérisseur est une spécialisation en soi.

    mardi 09 avril 2019 - 20:17 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    8688 Crédits

    LES FORMES DE COMBAT AU SABRE-LASER

    Vous vous trouvez dans l'uns des disciplines essentielles à la formation : celui des arts jedi et surtout de l'apprentissage du maniement de votre sabre laser.
    Pour toutes les formes de combat, l'ami PROXY l'holodroïde sera là pour vous aider. Il peut prendre n'importe quelle apparence, il suffit de lui demander. Des sabres laser d'entraînement, à intensité réduite sont disponibles.

    LES DIFFÉRENTES FORMES ENSEIGNÉES


    Forme 0 :
    Elle s'attache à trouver une solution non-violente à tout problème rencontré, fidèle à l'adage « les meilleures lames ne sortent pas de leur fourreau ». On n'apprend pas cette forme dans la pratique mais il faut en comprendre la philosophie avant d'entamer l'apprentissage des autres styles.

    FORMES PRIMORDIALES

    Forme I (Shii-Cho) ou Forme de Détermination :
    La forme I est la base des autres formes de combat. Elle comprend toutes les techniques de base du maniement de l’épée, incluant les mouvements d'attaques, de ripostes, de gardes, de parades et d'esquives. Il s'agit d'une forme rudimentaire mais néanmoins efficace. C’est la forme de prédilection de Kit Fisto. Il est vivement recommandé aux padawans de commencer par la forme I.

    Forme II (Makashi) ou Forme d'Opposition :
    La forme II est sans doute la plus élégante de toutes et peut-être la plus disciplinée. Le Makashi est axé sur l'équilibre, la dextérité et la précision. Maîtriser parfaitement cette forme révèle un véritable raffinement de l'exécuteur dans l’art du sabre laser. Ce style fut créé lors des anciennes Guerres de la Force, les premiers affrontements majeurs entre Jedi et Sith, et conçu par les Jedi dans l'idée de contrer la fureur destructrice des Sith. La philosophie de la Forme II est celle d'un style de duel ancien : vaincre l'adversaire par l'habileté et non par la violence, faire preuve de noblesse, de subtilité et d'élégance.
    Style de combat au sabre laser conçu pour les duels. L'essentiel de la Forme II tient dans des mouvements de la main, du poignet et du bras : fluidité, dextérité et précision du geste. Le corps ne se déplace que lentement, mais les rotations sont nombreuses, et le bras, très mobile, est le support du sabre qui effectue des mouvements très fluides et des attaques tournoyantes entrecoupées de parades précises et de bottes délicates. Le Makashi repose sur des enchaînements compliqués qui peuvent être combinés et répétés autant de fois que nécessaire et dont l'objectif est de contrer l'adversaire avec brio jusqu'à passer ses défenses sans user de la force physique ou de la ruse. Aussi redoutable que raffiné, ce style emploie certaines des bottes les plus délicates des Arts Jedi. C’est la forme de prédilection du comte Dooku.

    Forme III (Soresu) ou Forme de Protection :
    La forme III est la forme de défense par excellence, conçue presque exclusivement pour combattre des ennemis équipés d'armes à feu, idéale pour intercepter les tirs de blaster. Il n’est pas rare qu’un jedi expert dans cette forme, à défaut de vaincre son adversaire, soit invincible, repoussant les rayons laser pouvant l’assaillir de toutes parts. Le Soresu est axé sur la méditation, la prescience et le contrôle.Ce style a une origine antérieure à l'Ancienne République, et même avant l'époque des Guerres de la Force : il date de l'époque de démocratisation des armes de tir laser et résulte du besoin des Jedi de se protéger de ces armes à distance. La philosophie du Soresu : la non-agression exclusive, peut paraître restrictive, mais elle est essentielle dans l'éthique Jedi et est considérée comme fondamentale car représentative du respect de la vie et de la lutte par la résistance pacifique.
    Le Soresu, assez fixe, à la lame proche du corps mais très mobile, est peu adapté à la contre-attaque car il nécessite une garde et une concentration constante et est, par essence, une Forme défensive. Ce style aux coups secs et précis et aux enchaînements tournoyants peut cependant être travaillé pour faciliter une plus grande liberté de mouvements. Un Jedi maîtrisant la Forme Soresu peut littéralement créer avec son sabre un bouclier autour de lui, devenant ainsi virtuellement invulnérable. C’est la forme de prédilection d’Obi-Wan Kenobi.

    Forme IV (Ataru) ou Forme de Vélocité / d'Agression :
    Cette Forme fut introduite dans l'Ordre par des espèces ananthropoïdes (à forme non humaine), et fut ensuite adaptée pour être utilisée par les Humains à l'organisme moins performant. La philosophie de la Forme IV a deux aspects essentiels : d'une part, il s'agit d'un style de combat fondé sur la vitesse, dont les multiples mouvements ont pour but de déstabiliser l'adversaire et de l'attaquer en court-circuitant ses défenses ; d'autre part, elle implique un investissement physique et mental très poussé de la part de son utilisateur.
    Par des sauts, des rotations ou des déplacements intenses, l'ensemble du corps porte et accompagne des attaques rapides et surprenantes. Style de combat vif et acrobatique, d'une grande mobilité et aisément compatible à des mouvements d'arts martiaux, la Forme IV est essentiellement offensive, et ses enchaînements lorsqu'elle est pratiquée correctement sont difficiles à prévoir et à parer, même si les attaques de l'Ataru ne sont pas très puissantes en soi car elles se concentrent sur la rapidité de mouvement. Il faut cependant noter que les techniques de l'Ataru occupent peu de volume : l'essentiel des mouvements se font en effet près de l'adversaire, l'attaque étant très focalisée, et ce style s'inscrit aussi bien dans des espaces réduits qu'en environnement ouvert.
    Ses bases sont rapidement assimilables car cette Forme se fonde essentiellement sur la vitesse sans être très complexe, mais sa maîtrise requiert un haut niveau d'endurance, de vivacité et d'agilité. En effet, outre les difficultés de coordination et de précision intrinsèques à ce style, son utilisation prolongée est épuisante et nécessite sinon un surentraînement à la Force vive, du moins une excellente forme physique. Elle représente une harmonie avec la force. En effet l'utilisateur fait appel à la force pour gonfler ses capacités à combattre et (ou) à anticiper. C'est l'une des rare Formes qui fait appel à la Force et qui ne soit pas "corruptible". En effet, un maître convaincu et comprenant cette forme ne sera pas attiré par le côté obscur lors de sa pratique. La philosophie de cette forme est l'élément principal de sa maîtrise. C’est la forme de prédilection de Yoda ou d'Ashoka Tano.

    Forme V (Djem So) ou Forme de Persévérance :
    Cette Forme est comparable à la Forme III en terme de techniques et d'histoire, mais elle en est un pendant offensif : la Forme V fut conçue aux débuts de la République et, en cette époque de troubles, les Jedi, sans cesse confrontés à des ennemis toujours plus dangereux, créèrent un style de combat polyvalent orienté vers l'attaque. Ainsi, la Forme V traduit la volonté des Jedi de s'affirmer en tant qu'organe de paix actif et bras exécutif de la République.
    Ce style conçu pour tous les types de combat est le pendant offensif de la Forme III, avec laquelle il se combine très bien ; stratégie offensive, focalisation et enchaînement d'attaques directes, peu de feintes. Le corps a une attitude mobile, centrée sur l'attaque de l'adversaire, les bras accompagnent le sabre et lui donnent puissance et précision. Le Djem So utilise des attaques uniques puissantes, des parades coupées et des enchaînements tournoyants dont le but est d'être sans cesse en phase offensive. Très polyvalent, focalisé, ce style représente un bon compromis attaque - défense, et permet de trouver un certain équilibre en combat. Il est, de fait, très utilisé par les Jedi dans leur rôle de gardiens de la paix. Cependant, par essence, le Djem So est un style d'attaque et il peut vite devenir très agressif, trahissant au cœur du combat, par facilité ou perte de contrôle, la philosophie Jedi. C’est la forme de prédilection d'Anakin Skywalker.

    FORMES SECONDAIRES

    Forme VI (Niman) ou Forme de Modération / de Diplomatie :
    Cette Forme complexe est née au fur et à mesure que les Jedi de l'Ancienne République devenaient nombreux : les maîtres du sabre voulaient enseigner et pratiquer un style qui soit la synthèse de toutes les techniques nécessaires au Jedi dans l'exercice de ses fonctions. En pratique, la Forme VI fut créée en combinant des formes précédentes dans le but de créer un style propre aux Jedi de l'Ancienne République : Formes I et V pour les attaques et les enchaînements, Forme III pour la défense, avec quelques techniques spécifiques et une philosophie d'application propre. Le Niman est donc intimement lié à l'éthique Jedi de l'Ancienne République : respect de l'adversaire, fluidité et élégance, efficacité sans violence.
    La Forme VI, essentiellement défensive, a notamment pour caractéristiques des attaques souples, fluides et peu agressives, presque toujours indirectes, ainsi que de nombreuses parades dont le but est d'inciter l'adversaire à ne pas combattre. La plupart des techniques du Niman sont issues des Formes III et V, mais le style en soi (c'est-à-dire sa philosophie et sa pratique) et l'agencement des coups sont tout-à-fait spécifiques. Bien qu'assez mobile, le Niman est contraignant car il n'attaque jamais de manière focalisée. Élégant et polyvalent, c'est un style "diplomatique" par excellence en quelque sorte, et comme tel très utilisé par les Jedi de l'Ancienne République. Cette forme, équilibrée, présente de grands avantages de défense, et est efficace face à un petit nombre d'ennemis par exemple, mais ne permet pas d'exceller dans tous les domaines. En effet, certaines de ses lacunes furent fatales à ses utilisateurs lors de la Guerre des Clones : le manque de mobilité et d'agressivité du Niman, malgré ses nombreuses qualités, en fait un style peu adapté aux combats de masse (par exemple, les batailles auxquelles les Jedi furent confrontés lors de la Guerre Noire). Il est également peu utile en duel face à un adversaire expérimenté (bien qu'un "bon Niman" puisse venir à bout sans difficulté de n'importe quel autre bretteur). C’est la forme de prédilection de Cin Drallig.

    Forme VII (Juyo / Vaapad) ou Forme de Suprématie/de Férocité :
    Cette Forme est aussi délicate qu'ambiguë : jugeant le Makashi trop fixe et trop sobre, trop contraignant, et trop "timoré", certains Jedi créèrent à la fin des Guerres de la Force un style de duel fondé sur l'imprévisibilité et la mise en pratique de la méditation de combat. Toute la subtilité du Juyo est d'utiliser des émotions pour manier le sabre sans perdre le contrôle de soi. La philosophie de ce style, peu explicite, se fonde sur le dépassement de soi, l'habileté à contrer les défenses de l'adversaire et à utiliser la surprise pour vaincre. La Forme VII implique un investissement psychique profond, car pour le Jedi l'émotion est source de danger, et elle peut conduire au Côté Obscur de la Force.
    Cette Forme est une des plus difficiles à apprendre et à maîtriser, et peut-être la plus dangereuse, puissante et imprévisible. Le Juyo est fait d'un complexe mélange de passes et de feintes, d'attaques saccadées et décousues, de parades coupées et de bottes fulgurantes ; le combattant est très mobile, le sabre éloigné du corps, les mouvements d'une grande amplitude. Ces caractéristiques font du Juyo un puissant et délicat style de duel Jedi. Cependant, la Forme VII implique de grandes lacunes de défense pour son utilisateur, et nécessite une endurance, une attention et une tension difficiles à assumer. La pratique de ce style requiert un grand effort tant physique que mental, et une certaine disposition d'esprit. Outre sa dangerosité technique, il faut noter que cette Forme facilite la perte de contrôle de sentiments dangereux, telle l'agressivité, et sa pratique requiert un strict respect des règles de combat Jedi et une concentration constante ; en résumé, le Juyo est risqué sur deux points : les techniques elles-mêmes, et l'instabilité émotionnelle qu'il génère. C’est la forme de prédilection de Mace Windu.

    Forme VIII (Sokan) :
    Cette Forme aux origines anciennes fut d'abord la première adaptation de l'Ataru par les Humains, qui n'avaient à l'époque pas les capacités physiques pour utiliser pleinement la Forme IV originelle. Quand l'Ataru fut adapté pour être enseigné comme une Forme Primordiale, la Forme VIII tomba quelque peu en désuétude, mais sa philosophie et sa pratique ont perduré, prouvant ses capacités d'adaptation, et l'établissement de sa nomenclature la replaça parmi les Formes enseignées et pratiquées. Mobilité, évasion, inscription du combat dans l'espace en sont les points principaux.
    La Forme VIII est une concrétisation "spatiale" de la Forme IV, moins agressive, plus lente et plus mobile, de plus grande amplitude et plus puissante. En pratique, les bases de la Forme VIII associent des attaques des Formes I et IV, reposant sur des techniques de mobilité de l'Ataru et des attaques de Shii Cho. Aussi bien défensif qu'offensif, le Sokan se fonde sur la vélocité des mouvements, l'évasion, la précision des attaques. Le sabre est très mobile, les efforts à fournir sont importants, le combattant se déplace beaucoup dans les trois dimensions de l'espace mais porte peu de coups. Il ne s'agit pas de noyer l'adversaire sous une avalanche de coups rapides comme dans la Forme IV, mais de l'épuiser et de le placer en position de faiblesse. Les évasions constituent l'alternative défensive aux parades devenues rares, bien que précises ; les coups sont précis, saccadés, décisifs, les attaques parfois très acrobatiques ; contrairement à l'Ataru qui fait bouger le combattant pour attaquer, ce style utilise au maximum l'environnement pour effectuer des sauts, des feintes et autres évasions, jusqu'à être sûr de vaincre au bon moment.
    Il faut avoir nécessairement travaillé l'Ataru avant de s'entraîner à cette forme.

    Forme IX (Shien) :
    Ce style est une variante créée en parallèle à la Forme V. La différence tient surtout dans le fait que la Forme IX n'a pas pour philosophie l'attaque active, mais plutôt la volonté de laisser l'adversaire courir à sa perte : ainsi, certains Jedi la préfèrent au Djem So dont elle est dérivée, car, bien que plus contraignante, elle est fondamentalement moins agressive et plus délicate.
    La Forme IX est une variante extrêmement épurée de la Forme V, associée à des techniques de la Forme I. Ce style est comme le Djem So essentiellement offensif, mais avec pour but de vaincre avec le minimum d'engagement physique. Le sabre se tient pointé vers l'adversaire, les postures sont tendues et l'attitude est à la fois patiente et menaçante : le Shien So est d'abord destiné à faire hésiter l'adversaire ; si celui-ci attaque malgré tout, la Forme IX à pour but d'effectuer le moins d'attaques possibles, mais précises et efficaces. Les parades, précises, se font par nécessité, et les défenses coupées sont suivies d'attaques d'estoc ou de taille, horizontales et diagonales, de coups vifs et précis ; le Shien So intègre également des enchaînements très complexes, acrobatiques et fulgurants qui ont pour objectif de vaincre en un seul coup. Il s'agit de saisir rapidement la position de faiblesse et le moment opportun pour frapper : contrairement au Djem So qui cherche à briser les défenses, le Shien So les contourne de manière imprévisible. Les grands enchaînements du Shien So sont des attaques extrêmement complexes, très délicates, fulgurantes, qu'il est quasiment impossible de parer et qui assurent la victoire en un instant.
    Il est vivement recommandé de ne la faire qu’après avoir fait la Forme V.

    FORMES TERTIAIRES

    Forme X (Jar'Kai) :
    Cette Forme fut autrefois conçue pour codifier les techniques de maniement de deux sabres laser. Même si elle regroupe une grande majorité de ces techniques, la Forme X n'est pas exhaustive en soi, car pour créer un style véritablement abouti dans le maniement de deux sabres il est nécessaire de la combiner avec une des Formes primordiales ou secondaires.
    La Forme X regroupe l'ensemble des techniques de maniement de deux sabres laser standard ; il s'agit d'une Forme dangereuse car elle nécessite une excellente coordination, sans quoi l'utilisateur risquerait de se blesser avec l'une des deux lames. Le Jar'Kai est un style complexe et assez polyvalent, aux mouvements nombreux et rapides ; les attaques sont rarement puissantes et cette Forme compte essentiellement sur la multiplicité et l'imprévisibilité des coups. Les deux lames étant indépendantes, l'utilisateur peut les faire agir différemment, mais les techniques en soi sont variables, car on associe généralement à la Forme X un ou plusieurs autres styles. La Forme X est compatible avec toutes les Formes primordiales et secondaires, sauf le Makashi dont le Code contraignant exige deux mains pour un seul sabre. Cependant, il faut noter que certaines Formes s'adaptent mieux que d'autres au Jar'Kai, même si ces combinaisons dépendent surtout du bretteur. C’est la forme de prédilection de Sierra Keto ou d’Asajj Ventress.

    Forme XI (Zez'Kai) :
    La Forme XI regroupe l'ensemble des techniques de maniement du double sabre laser ; il s'agit d'une Forme dangereuse car elle nécessite une excellente coordination, sans quoi l'utilisateur risquerait de se blesser avec l'une des deux lames du sabre. Le Zez'Kai est un style complexe, peut-être moins polyvalent que la Forme X, mais plus physique et plus puissant. Le sabre se maniant comme un bâton de combat à deux lames liées, il permet des enchaînements très réactifs. Les techniques en soi sont très variables, car on associe généralement à la Forme X un ou plusieurs autres styles pour lui donner sa spécificité. De même que pour la Forme X, la Forme XI est compatible avec toutes les Formes primordiales et secondaires, sauf le Makashi. Il faut noter que certaines Formes s'adaptent mieux au Zez'Kai, même si ces combinaisons dépendent surtout du bretteur. C’est la forme de prédilection de Dark Maul ou Satele Shan.

    LES DIFFÉRENTES TECHNIQUES DE COMBAT

    Attaques, parades et déplacements

    Shiim : coup porté avec le bord de la lame pour cause des blessures handicapantes.
    Shiak : action d'empaler l’ennemi sur sa lame, quelque soit l’endroit du corps.
    Sun Djem : désarmement ou destruction du sabre laser.
    Cho Mai : attaque qui vise à couper la main armée de l’adversaire.
    Cho Sun : attaque qui vise à couper le bras armé de l’adversaire.
    Cho Mok : attaque qui vise à couper un membre de l'adversaire.
    Mou Kei : attaque qui vise à amputer plusieurs membres à la fois.
    Sai : saut assisté de la Force pour esquiver une attaque portée aux jambes.
    Sai Cha : attaque qui vise à couper la tête de l’adversaire.
    Sai Tok : attaque qui vise à la bissection du corps de l'adversaire.
    Su : mouvement circulaire du sabre laser devant soi, créant ainsi un bouclier déflecteur.
    Shun : même action que le Jung mais avec une seule main.
    Jung : pivotement sur 180° et frappe avec force (souvent utilisé pour les sai tok)
    Jung ma : pivotement de 360° et frappe avec force en gardant les deux mains sur le sabre.
    Jung su ma : tournoiement sur soi-même
    Ton su ma : saut périlleux avant ou arrière.
    En su ma : roue à droite ou à gauche.

    Techniques plus complexes

    Lancer de sabre : technique qui demande une bonne maîtrise de la télékinésie, elle consiste simplement à lancer le sabre en le faisant tournoyer vers l'adversaire jusqu'à ce qu'il le touche puis à le faire revenir vers soi-même dans sa main.
    Feuille tombante : attaque à demi sautée, le Jedi se propulse en l'air d'un pied sans pour autant effectuer de salto ou de carpés. Il frappe alors de toute la force que lui confère sa redescente au sol.
    Onde de l'eau : technique qui requiert que le Jedi soit aussi souple que l'eau lors d'une attaque directe contre l'adversaire. Lorsque celui-ci pare l'attaque, le Jedi doit instantanément suivre l'attaque adverse sans provoquer la rencontre et ainsi atteindre son corps.
    Dun Möch : ruse consistant à déconcentrer son adversaire à coup de sarcasmes mettant en lumière ses doutes et ses faiblesses.
    Trakata : feinte qui consiste à éteindre son sabre au moment d'un entrechoquement afin d'esquiver la parade adverse et à le réactiver aussitôt pour contre-attaquer.
    Technique de l'avalanche : ancienne technique d'un coup par en dessus, destiné à briser une armure, capable de percer toutes les défenses.

    mardi 09 avril 2019 - 20:28 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    8688 Crédits

    LE SABRE-LASER : CRISTAUX, MATÉRIAUX ET APPARENCE

    Le sabre laser

    La construction du manche de votre sabre laser est une étape importante dans votre formation de padawan. Bien au delà d'être un outil technologique très avancé, il sera votre meilleur ami, votre assurance vie, le prolongement de votre bras. Donc en conclusion, fabriquez le avec soin et veillez sur lui comme sur votre propre tête.

    Notions techniques

    Tout d'abord, comme l'enseignait Maître Luke Skywalker, la construction du sabre parfait qui accompagnerait le Jedi toute sa vie est un travail très difficile pouvant s'étendre sur plusieurs mois. Cependant, durant la Guerre des Clones, les Jedi étaient à même de construire un sabre en quelques jours, ce qui s'avérait très utile tant le nombre d'armes détruites ou perdues en combat étaient important. Un sabre laser est composé de deux éléments principaux si on réduit l'arme à sa plus simple définition.
    En effet, nous avons d'un côté la cellule d'alimentation qui permet de générer le champ électromagnétique. Nous avons vu plus haut qu'historiquement les cellules énergétiques étaient externes et reliées au sabre via un câble (le dispositif était porté sur le dos ou à la ceinture). La miniaturisation des technologies a permit d'intégrer un dispositif réduit à l'intérieur même du manche. Les cellules sont identiques à celles permettant de faire fonctionner les blasters de poche et peuvent durer des années puisque l'énergie n'est effectivement consommée que lorsqu'un objet entre en contact avec la lame.
    Ensuite, nous avons un à trois cristaux permettant de générer le faisceau lumineux. Le détail de ce composant a été rédigé dans l'archive précédente, je vous invite à la lire si ce n'est pas déjà fait.

    Les autres composants de l'arme sont secondaires mais néanmoins très importants. Un sabre mal assemblé ne provoquerait malheureusement pas un simple dysfonctionnement mais probablement sa destruction, l'arme explosant à l'allumage. C'est d'ailleurs pour cette raison que les padawans de l'Ordre Jedi réalisaient leur sabre au cœur d'une grotte baignée par la Force sur la planète Illum, généralement sous la surveillance de leur Maître.

    Les différentes technologies

    Sabre laser d'entraînement
    Il faut savoir que du temps de l'ancienne république, les padawans utilisaient des sabres dont la lame n'infligeait que très peu de dégâts. Une exposition prolongée ne pouvant provoquer que de simples brûlures.

    Sabre laser à lame double
    La conception de ce type de sabres laser est tout à fait commune à celle des sabres standard mise à part la dimension de la garde. D'ailleurs, deux dispositifs coexistent :
    - Manche unique à garde longue (Les deux parties sont indissociables, si une moitié est détruite, l'ensemble ne peut fonctionner)
    - Manches symétriques assemblés via un système de liaison central (Il suffit de tourner les deux parties d'un quart de tour dans le sens opposé pour les solidariser.)

    Sabre laser dit "standard" à lame unique
    Ce fut le modèle original de sabres, conçu lorsque le fonctionnement de la lame nécessitait une alimentation externe câblée. Des variantes furent ensuite crées tels que les sabres à garde incurvées qui firent leur apparition en même temps que la forme de combat Makashi. Ce type de manche permet en effet aux duellistes d'effectuer plus facilement des mouvements circulaires. L'alignement complexe des cristaux est très difficile à effectuer pour ce modèle ce qui rend sa fabrication très périlleuse.

    Sabre laser "dual-phase"
    Ce type de sabre est plutôt courant, plusieurs cristaux permettent d'obtenir deux longueurs de lame qui peuvent être utilisées en combat.

    Sabre laser court et dague laser
    Le sabre à lame courte est adapté à la stature de Jedi de petite taille tels que Yoda et les membres de son espèce. Il peut aussi être utilisé comme arme secondaire par les pratiquants de la forme de combat à deux sabres dite forme X (Nommée Jar'Kai, cette forme n'est pas enseignée au Temple).
    Principalement utilisée comme couteau d'assaut, la dague laser est un sabre à lame courte. C'est le modèle le plus simple à utiliser pour les personnes qui ne sont pas adeptes de la Force.

    Sabre laser hybride ou composite
    D'une part, le manche de ce type de sabres doit être étanche pour éviter un court circuit. D'autre part, il doit être composé de deux cristaux fonctionnant à tour de rôle sur des circuits indépendants pour pouvoir fonctionner sous l'eau sans baisse de régime. L'utilité première n'est pas tant le fait de pouvoir utiliser son arme uniquement en étant immergé, mais aussi de résister à un assaut sous une pluie diluvienne par exemple.
    Les plus grandes avancées dans le domaine ont été apportées par le Maître Jedi Kit Fisto qui compléta les archives de l'Ordre en se basant sur sa grande expérience. Malgré tout, les informations dont nous disposons de nos jours viennent de Maître Luke Skywalker, qui étudia le sabre de son père transmit par son Maître, Obi-wan Kenobi après avoir remarqué qu'il pouvait fonctionner sous l'eau.

    Sabre laser fourchu
    Modèle très peu commun, il s'agit d'un sabre laser standard muni d'un second émetteur orienté à quarante cinq degrés par rapport à la garde. L'un des seuls Jedi connus utilisant ce modèle de sabres était Roblio Darté durant la Guerre des Clones.

    Fouet laser
    Variante très particulière du sabre, cette arme est constituée d'un fouet en cortosis souple émettant un champ d'énergie. Son maniement requiert un entraînement très particulier.

    Sabre laser canne
    Sur une canne de bois, le Maître Jedi aveugle Zao installa un émetteur.

    Sabre laser garde à en Electrum
    Les sabres forgés en Electrum ont une finition majestueuse, ils étaient réservés aux Maîtres du conseil de l'ancien Ordre Jedi. (L'Electrum est un métal proche de l'or).

    Les cristaux Jedi

    Certain de ces cristaux ont des effets bien définis, ou des couleurs. Pour adapter la couleur de la lame de votre sabre à votre goût, vous pouvez utiliser un cristal artificiel, les cristaux de mise au point étant de couleur blanche, ils n'ont aucun effet.

    Les cristaux principaux :
            •    Cristal d'Adegan : Avec celui d'Illum, ce cristal est très répandu et apprécié des Jedi car il produit une lame maniable, cependant à la couleur obligatoirement verte. Il faut un cristal de mise au point pour changer sa couleur.
          •    Damind : Ce cristal est originaire du monde désertique de Daminia. Il est utilisé pour la fabrication d'un sabre dont la lame est légèrement plus longue que les autres lames.
           •    Firkrann : Ce cristal provient de la planète Rafa V. Une fois activé, un sabre possédant ce cristal a une lame qui est parcourue par de légères impulsions électriques, aptes à infliger une douleur fugace lors du contact avec le corps de l'adversaire.
          •    Cristal d'Illum : Aux mêmes fonctions que le cristal d'Adegan, la simple chose qui l'en différencie est que celui-là produit une lame bleue. Il lui faut également un cristal de mise au point pour changer la couleur.
          •    Jenurax : Ce cristal très répandu provient de la planète Opila. Comme tous les autres cristaux naturels, il doit subir un raffinage afin d'enlever les impuretés qui le constituent afin de pouvoir l'utiliser. La lame générée par ce cristal permettra une formidable dextérité.
          •    Katak : On connaît très peu de choses sur les origines de ce cristal, même s’il est présent de manière disséminée parmi les gisements des autres. Les plus anciens et fabuleux gisements de ce cristal ont été découvert dans des cavernes profondes sur Ruusan, Taivas ou encore Tython. Ils sont presque exclusivement utilisés par les utilisateurs du Côté Obscur et permettent de drainer l’énergie vitale.
         •    Luxum : Provenant du monde d'Ambria, ce cristal possède un mode de création très particulier. Le monde où il se trouve est contrôlé par le Côté Obscur après que Maître Jedi Thon ait réussi à contenir toute la puissance noire dans un lac. Seul un Jedi ou un Sith pouvant entrer en méditation et manipuler les forces contenues dans le lac pourra créer un cristal renfermant une grande puissance.
          •    Nexor : Ce cristal est quant à lui issu des hautes montagnes de la planète M'Haeli. La lame produite est extrêmement volatile et le moindre faux contact la coupe. En contrepartie, si cette lame est stable, elle infligera de très grands dommages.
        •    Opila : N'ayant rien à voir avec la planète du même nom, ce cristal est originaire des champs d'astéroïdes du système de Fyrth. La lame produite fend l'air particulièrement rapidement et elle est plus puissante.
         •    Phond : Cet étrange cristal est obtenu par coagulation spontanée d'impuretés durant le processus de création de certains alliages sous des conditions bien particulières. Il génère une lame de sabre à l'éclat particulièrement vif.
        •    Ruusan : Ce cristal provient de la planète Ruusan, très touchée par la Force. Il n'a aucun effet sur l'efficacité directe du sabre laser, mais il aide le Jedi à concentrer son énergie et facilite son usage de la Force.
         •    Upari : Ce cristal ne se trouve que sur les lunes des planètes forestières. Son principal défaut est qu'il est très fragile, trop fragile. Mais si un Jedi arrive à l'utiliser sans le dénaturer, il possédera une lame très puissante.
         •    Synthétique : Plus souvent utilisé par les Jedi Noirs et les Sith, ce cristal offre une lame plus puissante mais moins maniable et à une moins grande durée de vie que les pierres naturelles.
        •    Personnel : Ce genre de cristal est unique dans l'univers, puisqu'il réagit à votre présence. Cependant cet événement est extrêmement rare, seuls quelques Jedi ont eu cette chance par le passé. Il peut se trouver n'importe où et émet un grand émoi dans la Force lorsque vous vous approchez de lui. Vos Pouvoirs deviennent plus faciles à utiliser, et il n'obéit qu'à votre utilisation, personne d'autre ne pourrait utiliser votre sabre avec ce cristal à l'intérieur. De manière générale, il n'émet pas de couleur et il lui faut un cristal de mise au point.

    mardi 09 avril 2019 - 20:40 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    8688 Crédits

    Les cristaux de mise au point :

    Ces cristaux servent notamment à régler la couleur de la lame du sabre laser. Ce n'est pas obligatoire sauf si l'on utilise un cristal synthétique ou un Adegan, qui imposent une couleur d'origine et qu'on en veut une bien particulière. Ces cristaux sont déjà purifiés et taillés à l'échelle standard des sabres. Des plus gros sont malgré tout disponibles. Les couleurs disponibles sont les suivantes : Bleu – Vert – Jaune – Orange – Cyan – Turquoise – Viridien – Argent – Noir – Rouge.

    Les cristaux rares :

    ATTENTION ! Ces cristaux sont difficilement trouvables, voire uniques, ne songez donc pas à partir à leur recherche, du moins en tant que padawan !
          •    Bondar : Ce cristal est extrait de l'astéroïde tournant autour de la planète Aldérande. Il permet l'émission d'impulsions énergétiques de puissance variable si un Jedi l'utilise à bon escient, et celui-ci doit être en harmonie avec la Force. Mais lors de la destruction d'Aldérande par l'Étoile Noire, l'astéroïde disparut lui aussi. Néanmoins, on trouve encore de ces cristaux, mais ils se font de plus en plus rares.
          •    Dragite : Ce cristal se trouve dans la chaîne des monts D'olop, sur M'haeli. La lame qu'il génère résonne à chaque impact, pouvant causer des troubles à l'adversaire. Il ne faut pas oublier que le Jedi est lui aussi susceptible d'en être gêné.
           •    Éralam : Ce cristal était autrefois extrait du sol de la troisième lune d'Erai, détruite par les intenses bombardements des Sith pendant la Guerre Civile des Jedi. Il est donc extrêmement difficile d'en trouver. Cependant, il produit une lame très nette et de qualité supérieure, augmentant les blessures causées.
            •    Kaiburr : Ce cristal émet une couleur rouge vive et permet d'augmenter la puissance dans la Force de celui qui le possède en accroissant ses perceptions Jedi. Cette pierre est l'une des plus puissantes pour la conception de sabre laser. Mais il faut savoir que la puissance de ce cristal varie de par la distance qui le sépare du temple de Pomojena, lieu où Luke Skywalker a découvert ce cristal.
          •    Lambent : Ce cristal est très récent, puisqu'il fut trouvé par Anakin Solo lors d'une mission de sauvetage sur Yavin IV. Il lui permettait de discerner les Yuuzhan Vong grâce à la Force et aussi de cristal focalisant.
            •    Perle de Dragon : Issue des écailles des Dragons Krayt, la Perle de Dragon a des vertus de focalisation pour les sabres laser, mais pour fonctionner sans risque, il faut que la perle soit très dense et qu'elle possède une structure harmonique interne de cristallisation, au risque d'éclater sous la puissance électrique de la cellule d'énergie.
            •    Pontite : La pontite est l'une des formes les plus rares du cristal d'Adegan. Elle génère un froid intense et blessant mais qui, cependant, calme les esprits. Malgré son apparence violette, ce genre de cristal émet une lame bleue.
           •    Sapith : Ce cristal est composé d'une substance cristalline qui était excrétée tous les onze ans par le ver volice de Lwheek. Mais ce ver a disparu depuis longtemps, et ce cristal est de plus en plus rare. Il crée une lame intense qui permet à son propriétaire de mieux la contrôler.
           •    Sigil : Ce cristal est très recherché sur les planètes du système Sigil. Vu sa rareté, le cristal est très cher et il faudra débourser un nombre conséquent de crédits ! Alors qu'un sabre laser normal coupe et cautérise la plaie, un sabre constitué de ce cristal inflige une douleur plus vive, et brûle les fibres musculaires.
           •    Solari : Considéré comme le cristal du Côté Lumineux par excellence, il ne peut être utilisé que par un Jedi à l'esprit pur et sain. Il serait, selon la légende qu'il détient, le plus puissant de tous les cristaux connus à ce jour. Sa forme pourtant n'est pas tellement sophistiquée car il ressemble à une gemme blanche dont la lame prendra la teinte.
          •    Qixoni : C'est pour ainsi dire l'homologue obscur du cristal Solari. Il n'est utilisable que par les adeptes de Côté Obscur. Ce genre de cristal s'est formé sur une planète qui fut détruite il y a plus de 5000 ans, quand son soleil s'est transformé en supernova. La puissance qui émane de ce cristal est phénoménale.


    mardi 09 avril 2019 - 20:51 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Générations Star Wars & Science-Fiction 2019

27 avril 2019 - 28 avril 2019

Kiwanis Force Event 2

14 juin 2019 - 15 juin 2019

Star Wars Episode IX

18 déc. 2019

Celebration

Star Wars IX

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide