Critique du roman Bloodline de Claudia Gray

Critique du roman Bloodline de Claudia Gray

Critique du roman Bloodline de Claudia Gray, sorti le 3 mai aux Editions Del Rey. Il se déroule 6 ans avant Le Réveil de la Force.


Voici la critique du roman "Bloodline" par Claudia Gray publié  par Del Rey Books. C'est le second roman, après "Aftermath" (Riposte en Français) à se situer entre les épisodes VI et VII. 


Cette critique n'engage que son auteure, n'hésitez pas à livrer la vôtre dans les commentaires.


Attendu avec impatience par de nombreux fans, "Bloodline" se déroule 6 ans avant les événements du "Réveil de la Force" et se concentre sur le personnage de Leia Organa alors sénatrice au sein de la Nouvelle République


De tous les nouveaux romans de l'univers canonique, c'est de loin le meilleur. Claudia Gray, déjà auteure d'"Etoiles Perdues", roman pour jeunes adultes, nous livre un roman prenant, nuancé et enfin à la hauteur du personnage de Leia Organa. Ici elle n'est ni la "sœur de", ni "la femme de", elle est une politicienne, une héroïne de guerre, une leader charismatique à part entière. On sent aussi bien l'héritage de Padmé Amidala que celui de Bail Organa dans le parcours de Leia au sein du sénat galactique.

Ce roman se lit comme un thriller politique dans l'univers de Star Wars, intéressant car il met en lumière le climat politique délétère qui a pu mener à la montée en puissance du Premier Ordre avec des parallèle intéressants avec la prélogie. Il est sombre et sans concession mais tout en restant dans le style de Star Wars avec ses dialogues percutants et ses touches d'humour bienvenues. Les critiques Américains l'ont surnommé le "House of Cards" de Star Wars et c'est effectivement le ressenti qu'on en a. 

Les dialogues sont bien écrits et je me suis surprise à les écouter dans ma tête avec la voix légèrement rauque de Carrie Fisher dans le "Réveil de la Force". De plus les nouveaux personnages sont attachants avec chacun leur propre histoire qui permettent d'étoffer le roman et s'imbriquent très bien dans l'univers. On prend ainsi plaisir à suivre Greer, l'assistante de Leia au passé de pilote et son amitié touchante avec Joph le jeune pilote fougueux et idéaliste. Ici point d'histoire d'amour mais une amitié solide et complice rafraîchissante. Mais le nouveau personnage intriguant et brillant est Ransolm Casterfo, le jeune sénateur, ennemi politique de Leia, qui est bien plus nuancé et fouillé comme personnage qu'on pourrait le croire au premier abord. Claudia Gray a une écriture fluide et percutante. On enchaîne les chapitres rapidement en vivant les événements à travers le prisme du ressenti des personnages. 


En conclusion, il y a tout ce qui fait un bon Star Wars : des personnages charismatiques, de la politique, des scènes d'action au sol et dans les airs. Un lecture que je vous recommande donc, en attendant l'épisode VIII , qui permet de remettre en lumière l'Episode VII et enrichit la mythologie de Star Wars. 


C'était la critique garantie sans spoiler ! 


Si vous ne voulez pas attendre la sortie française, ou que vous voulez savoir ce qui s'y passe sans le lire ... la critique garantie pleine de spoilers continue après la photo ... 


6 ans avant les événements du Réveil de la Force donc, le Sénat Galactique est partagé entre 2 factions : Centristes (qui veulent un pouvoir central fort et dont un certain nombre regrettent la grande époque de l'Empire) et Populistes (qui veulent que les planètes gardent leur pouvoir). La chancelière Mon Mothma qui avait réussi, par la seule force de son charisme, a maintenir l'unité pendant de nombreuses années s'est retirée pour cause de maladie et le chaos s'en est suivi. Leia est lasse, très lasse de l'immobilisme du Sénat et elle sent poindre les ennuis à l'horizon (peut-être grâce à la Force ?). Elle est presque considérée comme bonne pour la retraite par les jeunes sénateurs qui n'ont pas connu l'Empire et n'ont connu que la paix chèrement acquise. 


Sur le plan personnel, elle est sans nouvelles de son frère, Luke Skywalker, parti entraîner son fils Ben Solo dans les voies des Jedi. Son mari, Han Solo, est quand a lui à l'autre bout de la galaxie en train de superviser des courses de vaisseaux. Sur le point de démissionner pour aller vivre de manière permanente avec lui (on apprend ainsi qu'ils ne passent pas plus de 6 mois ensemble dans l'année), elle se retrouve bien malgré elle à être la candidate populiste au poste de Premier Sénateur


En parallèle elle enquête sur un caïd mafieux qui semble avoir monté un gang d'envergure aux confins de la galaxie et pourrait mettre en danger la République. Son enquête est d'ailleurs fort agréable et dans le plus pur esprit Star Wars. Elle rappelle notamment les épisodes de la série "The Clone Wars" où la sénatrice Amidala, sa mère, part en mission d'ambassade / espionnage aux quatre coins de la galaxie. 


Leia est fidèle à elle-même, avec ses qualités et ses défauts, son caractère volatile et sa facilité à se mettre en colère étant ses plus grandes failles. Et c'est ce qui la rend intéressante et attachante. Elle n'est pas infaillible, elle est humaine et elle ne se repose pas sur la Force mais seulement sur ses capacités propres pour avancer. Elle ressemble plus à son père biologique (Anakin Skywalker) qu'elle ne veut l'admettre de ce point de vue là.  Il est d'ailleurs intéressant de voir que son rapport à son père biologique tout au long du roman est compliqué et qu'elle a beaucoup de mal à admettre sa filiation. Au contraire de Luke, qui a été témoin du revirement d'Anakin à la fin de l'Episode VI, elle garde beaucoup de rancœur (il l'a quand même torturée dans un scène sous-entendue dans "Un Nouvel Espoir" mais qu'elle décrit plus en détails dans ce roman). 


Et ce sera cet héritage de sang "Bloodline" qui mènera à sa disgrâce dans une scène poignante où elle passera aux yeux du Sénat et de la Galaxie au grand complet de candidate adulée et héroïne à LA fille de Dark Vador monstre conspué et qu'elle est accusée de traîtrise ... Le pire étant que cette révélation interviendra par le biais d'un enregistrement fait par Bail Organa, son père adoptif, avant sa mort.


Heureusement qu'elle garde quelques soutiens inaliénables qui font un caméo bienvenu par messages de soutien interposés : l'amiral Ackbar, Nien Numb, Mon Mothma et même Lando Calrissian. Mais on apprend aussi qu'elle n'avait pas encore révélé la vérité à son fils Ben, qui risque de l'apprendre donc par les on-dits. Est-ce que cela jouera dans son revirement du côté obscur ? Il y a des chances. Heureusement qu'elle peut compter sur le soutien infaillible de Han Solo qui malgré la distance se montre être son roc. Leur relation est touchante et stable, leurs dialogues sur mesure et fluides. Malgré la distance et les années, leur complicité est intacte et ça met du baume au cœur tout en étant déchirant quand on connaît la fin tragique de Han. 


Concernant le Premier Ordre, on n'en saura pas beaucoup plus. Il n'est cité que trois ou quatre fois dans le livre par une sénatrice à leur solde. Mais ce qui est intéressant ce sont les manipulations politiques derrière leur montée au pouvoir. 


Ainsi de nombreux sénateurs centristes les soutiennent financièrement en secret et ils sponsorisent un baron de la drogue Nikto pour financer leurs opérations dans la bordure extérieure. Ici les ennemis sont donc les guerriers Amaxine menés par une ancienne membre de la Marine Impériale et entraînés à semer le chaos (ils plantent une bombe au Sénat). Mais ils ne sont en fait que des marionnettes remplaçables pour préparer le terrain pour le Premier Ordre (et accessoirement les maintenir dans l'ombre). Ce qui fonctionne extrêmement bien au sein du Sénat qui ne regarde pas plus loin que le bout de leur nez (ou truffe, ou bec … bref). 


Dégoûtée et disgraciée mais pas abattue, Leia se décide donc à fonder la Résistance pour protéger la galaxie des menaces que le Sénat ne prend pas au sérieux. 


Ce roman répond ainsi à plusieurs questions mais en soulève d'autres : 

  • Comment le Premier Ordre est-il arrivé au pouvoir ? 
  • Comment Ben a-t-il appris la nouvelle et trahi Luke


Mais la question qui me turlupine le plus : 

Et maintenant que je ne suis plus la seule à me poser ces questions, je vous laisse à vos théories. 


Bloodline de Claudia Gray est sorti le 3 mai aux Etats-Unis. Sortie en France non encore annoncée. 


  • Avatar hypertonyk

    hypertonyk

    21168 Crédits

    Je n'ai lu que la partie sans spoiler, mais ça m'a donné envie de découvrir ce roman. Vivement la sortie VF

    mercredi 22 juin 2016 - 19:56 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar JedirebelYukiko

    JedirebelYukiko

    2644 Crédits

    J'ai acheté le livre en VO, je n'ai toujours pas trouvé le temps de le commencer. Mais les spoilers ne me font pas peur !! 


    mercredi 22 juin 2016 - 21:51 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar JedirebelYukiko

    JedirebelYukiko

    2644 Crédits

    @MaiZam très bon article! Je me pose aussi de nombreuses questions maintenant!  Peut-être plus liées au destin de Ben Solo. Il voue une admiration infaillible à son grand-père dans l'épisode VII, penses-tu que l'élément déclencheur est lorsque sa mère lui dit la vérité? Cette admiration est-elle, au contraire, ancrée en lui depuis son enfance sous l'influence de Snoke? (qui apparemment a suivi la jeunesse du garçon et l'a peu à peu détourné de ses parents)... ou enfin, est-ce Luke qui révèle l'histoire des Skywalker et fait basculer un homme déjà divisé niveau émotion&sentiments en raison du rôle politique de sa mère et de l'éloignement de son père?


    mercredi 22 juin 2016 - 22:00 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar JeanneSolo

    JeanneSolo

    737 Crédits

    Excellent article. Il est vrai que la relation ultra fusionnelle de Han et Leïa fait chaud au cœur mais ravive cette immense peine quand on connaît le destin de Han. Comment Leïa se comportera t-elle dans l'épisode 8 en sachant qu'il n'est plus là ? J'attends également de voir ça. Bref, sinon j'attends la VF avec impatience !!

    mercredi 22 juin 2016 - 22:00 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar yodajesuis

    yodajesuis

    206 Crédits

    Concernant la dernière question: étant donné que Yoda et Obi-Wan savaient qu'Anakin avait pris le nom de Dark Vador une fois qu'il avait rejoint Palpatine dans l'Episode III, ils ont très bien pu le dire à Bail Organa qui était souvent avec eux à ce moment-là. Dark Vador ayant survécu au duel de Mustafar, Bail Organa était donc lui aussi tenu dans le secret de la vérité concernant Vador, et il valait mieux que ce soit le cas étant donné qu'il avait adopté sa propre fille pour la lui cacher..

    mercredi 22 juin 2016 - 22:07 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar natpfan

    natpfan

    9701 Crédits

    Merci pour cette critique très intéressante. Dans le bazar décevant qu'est devenu SW (selon moi), les premières infos sur ce roman avaient piqué mon attention, et la qualité de cette histoire semble se confirmer. Ça me donne très envie de l'acheter. Toujours sceptique sur les liens qui font être faits avec le destin de Ben Solo mais bon, le sujet principal ici c'est l'héritage de Leia.

    samedi 25 juin 2016 - 00:03 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar VadorPool

    VadorPool

    2111 Crédits

    C'est très rassurant ! Gray continue sur sa lancée !

    Sinon la sortie vf est prévue, en avril ;-)

    samedi 25 juin 2016 - 00:20 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar darkalain

    darkalain

    13942 Crédits

    Bon, j'ai lu moi aussi le bouquin en version originale (l'anglais est très facile, pas de problème). Sincèrement, je me suis régalé: les personnages ont de l'épaisseur, l'histoire est passionnante, il y a une véritable intrigue, des aventures, des rebondissements, des surprises… On en apprend plein sur la naissance du premier Ordre (même si ce ne sont que des indices, des pistes, des rumeurs), sur la décadence de la Nouvelle République (on voit comment les politiciens se déchirent), sur l'émergence de la Résistance avec Leia et quelques amis (vieux et nouveaux) comme fondatrice. La scène finale est très émouvante.

    L'analyse politique est très bien faite et les différents acteurs du drame ne sont pas des caricatures, ni des marionnettes. Certains que l'on déteste au départ finissent par attirer notre sympathie. Ils deviennent même des amis. D'autres assument parfaitement leur statut de traîtres et de crapules. Leia est époustouflante. Elle qui ne parvient pas à assurer son héritage biologique finit par se demander si le basculement vers le côté Obscur ne peut pas être provoqué par de bons sentiments, ou tout au moins par une colère ou une angoisse légitime (ce qui a été le destin de son père). Et pour les amoureuses de Han, pas de souci: il finit par intervenir. Mais elle et lui s'aiment toujours. Ben ne les a pas encore séparés.

    Bref, pour ne pas en dire plus, n'hésitez pas à bondir sur le roman dès qu'il sortira en français: il vaut vraiment le coup.

    lundi 11 juillet 2016 - 15:01 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

PSW Vidéo

Rogue One

Rogue One dans...

...

Star Wars VIII

Episode VIII dans...

...

Instagram

Publicité

Evénements

Evénement Gratuit 30 000 fans PSW avec Patrice Girod et Arnaud Grunberg !
Evénement Gratuit 30 000 fans PSW avec Patrice Girod et Arnaud Grunberg !

La Grande Récré Val d'Europe, 14 Cours du Danube, 77000 Serris
10 déc. 2016

Star Wars : Rogue One
Star Wars : Rogue One

Planète Terre
14 déc. 2016

Sortie PSW Rogue One 1
Sortie PSW Rogue One 1

Paris
14 déc. 2016

Dédicace de Star Wars Les Objets du Mythe Central Comics
Dédicace de Star Wars Les Objets du Mythe Central Comics

25 rue de l'Ambroisie, 75012 Paris
16 déc. 2016

Sortie PSW Rogue One 2 (week-end)
Sortie PSW Rogue One 2 (week-end)

Disney Village et Paris
17 déc. 2016 - 18 déc. 2016

Concert hommage à John Williams
Concert hommage à John Williams

Le Grand Rex, Paris
18 févr. 2017

Avignon Geek Expo
Avignon Geek Expo

Parc des Expositions d'Avignon
11 mars 2017 - 12 mars 2017

Anniversaires

aucun anniversaire de fans le 10 décembre...
en partenariat avec
Pulps
Star Wars Collection
MintInBox
La Grande Récré Star Wars
Gastronogeek
Sport Saber League
Dagoma
Rebel Legion France
Hong Kong Style
501st French Garrison
Science Fiction Archives
La 59ème Légion
ASFA Le Réveil des Fans Radio Disney Club STAR WARS RPG Star Wars Holonet


Planète Star Wars

Votre navigateur n'est pas compatible avec le site.
Merci de le mettre à jour grâce aux liens ci-dessous :
Chrome - Firefox - Internet Explorer