Review : Moisson Rouge

La critique du roman de Joe Schreiber publié chez Pocket


Voici la review du roman Moisson Rouge, de Joe Schreiber, publié chez Pocket, dans l'univers Légendes. Cette critique n'engage que son auteur, et je vous encourage à donner votre propre avis dans les commentaires.





En préambule, je rappelle que ce livre est le second écrit par Joe Schreiber dans l'univers de Star Wars (univers classé Légendes dorénavant, donc non officiel), après Death Trooper (dont je vous ai livré la critique dans cette review. Le roman Maul : Prisonnier a été publié ultérieurement aux Etats-Unis, même si c'est le premier à avoir été traduit en français (retrouvez la review de ce roman ici).


Intéressons-nous d'abord au titre. Les fans de la première heure auront reconnu dans le titre original Red Harvest un clin d'oeil au nom de code utilisé par la production du Retour du Jedi pour éloigner les curieux du site du tournage : Blue Harvest.

Evidemment, la couleur rouge n'est pas anodine dans ce titre, puisqu'elle fait à la fois référence aux lames des sabres des Sith, mais aussi à celle de l'hémoglobine, qui va gicler par litres tout au long de l'histoire.


Car oui, une fois de plus, il s'agit d'un roman d'horreur, plutôt très gore, et on n'en attendait pas moins de l'auteur.

Mais s'il va être une fois de plus question de morts qui reviennent à la vie et qui veulent bouffer les vivants, tout comme dans Death Trooper, cette fois on change d'époque. Et nous voici dans l'Ancienne République, au coeur d'une Académie Sith. Et la cause de la zombification des Sith n'est pas un virus développé par l'ingénierie impériale, mais la Maladie, sorte de version dénaturée de la Force, provoquée par une alchimie Sith oubliée... et à une orchidée qui pense.

Cette période et cette école des parfaits petits psychopathes ayant été assez peu décrites dans l'Univers Etendu, ça laisse pas mal carte blanche à Schreiber pour nous décrire une académie bien darkside, avec des conditions climatiques bien moche (type base écho de Hoth), une tour millénaire très effrayante où un savant Sith fou mène des expériences interdites, un tunnel de douleur pour entraîner les disciples, et des combats d'entraînement bien éloignés de la voie Jedi... Une chouette école, quoi !

On a donc ici un roman "survival", où on suit quelques personnages dont l'héroïne Hestizo, qui est une Jedi du Corps Agricole (autre corporation très peu décrite dans l'Univers Etendu), qui tentent uniquement de survivre à l'armée des morts... qui cette fois, ont des sabre-lasers en plus de leurs mâchoires.

Attardons-nous un peu sur l'héroïne. Cette Jedi est capable de communiquer avec l'esprit d'une orchidée intelligente qui prend possession des zombies... ce qui est un peu gros, et peu habituel dans la galaxie Star Wars. Mais cela donne lieu à des scènes de destructions des zombies assez marrantes... Disons donc que c'est de la... médecine par les plantes (cette vanne vous fera marrer si vous avez lu le livre, sinon, ne comptez pas sur moi pour vous spoiler davantage).
M
ais à part ça... Hestizo n'est pas un personnage très intéressant. En tant que Jedi du Corps Agricole, ce n'est pas une combattante émérite, et finalement ce sont surtout les personnages secondaires qui lui sauvent la mise (et celle du roman par la même occasion). Et notamment le mercenaire Whipid, qui lui, est vraiment badass !

En fait, on a du mal à s'identifier aux personnages, et on rentre plus difficilement dans le roman que dans les précédents de Schreiber.


L'histoire, bien qu'un peu étayée par une explication scientifico-mystique, rejoint quand même davantage la sorcellerie et l'horreur débridée que dans Death Trooper, et on a quelques scènes tarte à la crême qui font un peu série Z (à la Braindead de Peter Jackson). Notamment cette scène où l'apprenti Sith ramasse sa tête coupée et l'envoie sur son adversaire pour qu'elle le morde... J'ai un peu ri, là, quand même, et je suis pas sûr que c'était l'effet recherché...

Mais bon, dans l'ensemble, l'histoire est quand même assez haletante, et même si ce n'est qu'une succession de scènes trash et de morts violentes, cela reste divertissant, et les chapitres très courts de Schreiber, associés à son champ lexical très sanglant font que l'on ne s'ennuie pas.


En conclusion, Moisson Rouge n'est pas le meilleur roman de Joe Schreiber, il a eu plus de mal à m'accrocher que les précédents, mais cela reste un roman agréable à lire pour les amateurs du genre.




  • Avatar darkalain

    darkalain

    13922 Crédits

    Ouaip, il faut vraiment être accro au genre, ce qui n'est pas mon cas. Le coup de l'orchidée intelligente sensible à la force pourrait être marrant en soi, mais je ne vois pas l'intérêt de nous resservir des zombis sans arrêt. Je finis par devenir allergique. Les premiers films de George A. Romero étaient intéressants, mais la soupe aux zombies qui dure maintenant depuis plusieurs années, ras-le-bol. Quant aux héros et héroïnes, tu l'as dit, ils et elles manquent d'épaisseur. Et encore une fois, c'est dommage car on pourrait faire un boulot intéressant sur les Jedi du corps agricole, un peu considéré comme les bras cassés de l'Ordre. En revanche, c'est vrai que l'ambiance de l'académie sith est assez bien rendue. Ça ne donne pas vraiment envie d'y passer ses vacances.

    Bref, d'accord avec toi sur à peu près tout, sauf que je te trouve trop sympa dans ta conclusion: "un roman agréable à lire". Pour moi, c'est plutôt un passage obligé pour toutes celles et tous ceux qui veulent tout connaître de l'univers SW, sans rien oublier, pas plus.

    lundi 11 juillet 2016 - 15:11 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar hypertonyk

    hypertonyk

    21163 Crédits

    ... j'ai précisé "pour les amateurs du genre". Moi je suis fan de zombies, alors, du coup, j'ai quand même apprécié le livre ^^

    lundi 11 juillet 2016 - 16:32 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar darkalain

    darkalain

    13922 Crédits

    No problemo, j'ai bien dit "il faut vraiment être accro au genre"… A chacun ses perversions!

    Ce message a été modifié par darkalain le lundi 11 juillet 2016 - 17:42

    lundi 11 juillet 2016 - 17:17 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Dje

    Dje

    16798 Crédits

    J'ai adoré les deux autres romans de l'auteur, donc je devrais adoré celui-ci (Zombie powaaaaa) que je garde en lecture de vacances.

    mercredi 13 juillet 2016 - 05:44 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

PSW Vidéo

Rogue One

Rogue One dans...

...

Star Wars VIII

Episode VIII dans...

...

Instagram

Publicité

Evénements

Evénement Gratuit 30 000 fans PSW avec Patrice Girod et Arnaud Grunberg !
Evénement Gratuit 30 000 fans PSW avec Patrice Girod et Arnaud Grunberg !

La Grande Récré Val d'Europe, 14 Cours du Danube, 77000 Serris
10 déc. 2016

Star Wars : Rogue One
Star Wars : Rogue One

Planète Terre
14 déc. 2016

Sortie PSW Rogue One 1
Sortie PSW Rogue One 1

Paris
14 déc. 2016

Dédicace de Star Wars Les Objets du Mythe Central Comics
Dédicace de Star Wars Les Objets du Mythe Central Comics

25 rue de l'Ambroisie, 75012 Paris
16 déc. 2016

Sortie PSW Rogue One 2 (week-end)
Sortie PSW Rogue One 2 (week-end)

Disney Village et Paris
17 déc. 2016 - 18 déc. 2016

Concert hommage à John Williams
Concert hommage à John Williams

Le Grand Rex, Paris
18 févr. 2017

Avignon Geek Expo
Avignon Geek Expo

Parc des Expositions d'Avignon
11 mars 2017 - 12 mars 2017

Anniversaires

nés un 08 décembre...
en partenariat avec
Star Wars Collection
Gastronogeek
Dagoma
Rebel Legion France
Hong Kong Style
Pulps
Sport Saber League
501st French Garrison
Science Fiction Archives
La 59ème Légion
La Grande Récré Star Wars
MintInBox
ASFA Radio Disney Club Le Réveil des Fans Star Wars Holonet STAR WARS RPG


Planète Star Wars

Votre navigateur n'est pas compatible avec le site.
Merci de le mettre à jour grâce aux liens ci-dessous :
Chrome - Firefox - Internet Explorer