[Review] Prends garde au pouvoir du côté obscur de Tom Angleberger

[Review] Prends garde au pouvoir du côté obscur de Tom Angleberger

La critique de la novélisation du Retour du Jedi chez Pocket Jeunesse


Voici la critique du roman Prends garde au pouvoir du côté obscur, la nouvelle adaptation en roman du Retour du Jedi, par Tom Angleberger, chez Pocket Jeunesse.
Cette critique n'engage que son auteur, et je vous invite à donner votre avis sur ce roman dans les commentaires.



Après La princesse, le vaurien et le jeune fermier, d'Alexandra Bracken, qui était une superbe adaptation moderne de Un nouvel espoir,  et Alors comme ça, tu veux être un Jedi, d'Adam Gidwitz, adaptation pas vraiment réussie de l'Empire contre-attaque, voici donc le troisième volume de la toute nouvelle novélisation de la trilogie pilotée par Disney.

Tom Angleberger ne m'est pas tout à fait inconnu, car c'est l'auteur de la saga pour ados Origami Yoda. C'est un vrai fan de Star Wars depuis sa tendre enfance, et un grand collectionneur de produits dérivés. Si je reprochais à Adam Gidwitz de paraître un peu trop novice dans cet univers, ça n'est donc pas le cas de l'auteur de cet opus.

La narration est moins originale que dans les 2 premiers livres, dans le sens où il ne nous offre pas un point de vue totalement inédit sur les évènements, qui suivent ici le montage du film. Il n'y a, de plus, que peu d'éléments nouveaux que l'on ne connaissait pas dans le film.

Le style employé est clairement destiné à un jeune lectorat, tant dans le vocabulaire que dans l'emploi du présent de l'indicatif. Et le fait d'interpeller le lecteur à longueur de texte l'empêche un peu de s'immerger dans le récit en lui rappelant perpétuellement qu'il n'y est que spectateur.

Cependant, ce style est fluide, bourré d'humour, et les détails montrent franchement que l'auteur est très à l'aise dans l'univers Star Wars, et en a une très bonne connaissance.  Les références et métaphores sont cette fois parfaitement in-universe, contrairement au roman de Gidwitz, et les lecteurs habitués aux publications Star Wars y sont donc en terrain connu. 

On notera également une utilisation fréquente d'onomatopées (KERFZAP ! BRRRWHOOO ! etc.) qui laissent supposer que l'auteur est autant amateur de comics que de romans. Il prend aussi un plaisir évident à écrire les dialogues en langues étrangères comme l'Ewok ou le Huttese... Tout ça donne un côté très punchy et drôle à l'histoire.

J'ai particulièrement apprécié le soin pris à unifier l'ensemble de la saga "canon", grâce à des références à la Prélogie et même à The Clone Wars (évoquer Ahsoka Tano dans Le Retour du Jedi, c'est un tour de Force !). Et Angleberger se permet même une petite retcon d'une question qui embête les fans depuis des années : "comment Leia peut-elle se souvenir de sa vraie mère alors qu'elle est morte à sa naissance?"


En conclusion : une revisite moins poussée que pour les novélisations des épisodes IV et V, mais un style très agréable, jeune, humoristique et punchy qui rend la lecture de cet opus très agréable, d'autant plus que l'auteur évolue avec aisance dans la galaxie Star Wars.






Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Castres Convention Show Game

13 oct. 2018 - 14 oct. 2018

Paris Manga et Sci-Fi Show 26ème édition

20 oct. 2018 - 21 oct. 2018

Comic Con Paris 2018

26 oct. 2018 - 28 oct. 2018

Toulouse Game Show

01 déc. 2018 - 02 déc. 2018

Concert Star Wars à Toulouse par Tugan Sokhiev

19 déc. 2018 - 20 déc. 2018

Celebration

Star Wars IX

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2018 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Votre navigateur n'est pas compatible avec le site.
Merci de le mettre à jour grâce aux liens ci-dessous :
Chrome - Firefox - Internet Explorer
Aide