Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Padme111

    Padme111

    26709 Crédits

    Mirax prend la parole et fait une petite déclaration qui motive les troupes. Puis elle donne les directives pour investir le bâtiment où se trouve Dark Soul. Je l’écoute et me prépare à la bataille. Il y avait un bon moment que j’étais coupé de la Force et j’apprécie de retrouver son contacte. Pourtant, depuis que j’avais laissé l’Ysalamir, quelque chose, une perturbation, ne me quitte pas. Est-ce les doutes des autres Jedi ? Est-ce cette précipitation ? J’avais l’impression que l’on tombait dans un piège à Jedi, mais j’essayais de me rassurer en me disant qu’un piège, n’est un piège que si l’on ne savait pas que c’était un piège. Malgré cela, sur Coruscant un frison m’avait parcouru, l’impression que je voyais Polux pour la dernière fois. Je refuse d’y croire, le danger doit être ici et non au Temple. Et si… Non, je ne peux pas céder au doute !

    Les directives donnés, Mirax se met en route et tout le monde la suit ! Les petits groupes étaient formés, mais étant perdu dans mes pensées, je n’avais pas saisi dans quel group la maître Jedi voulait que je sois.

    Moi – Euh… Mirax, tu as dis que je prends quel groupe ?
    Mirax – Pad ? Ca va ?
    Moi – Oui, c’est juste que ce fût la première fois que j’étais coupé de la Force aussi longtemps et il m’a fallu un moment pour retrouver la symbiose, mais c’est bon !
    Mirax – Ok, tu restes avec moi ! On va s’occuper de Soul, j’aimerai savoir comment il va réagir devant 3 maîtres Jedi.
    Moi – Pardon ? 3 ?
    Kaarde – Bah, oui, je suis juste derrière toi frangine ! Tu n’aurais jamais du t’amuser avec les petits animaux de Myrkr !
    Moi – Je tacherais de m’en souvenir. Allons-y.

    Cinq autres Jedi nous encadraient, Mirax avait prévu une équipe pour abattre toutes les défenses et permettre à nous 3 d’atteindre le Sith au plus vite. Trois autres équipes partent : l’une à gauche, l’autre à droite et la troisième devait faire le plus long chemin afin d’arriver par derrière. La tenaille et la plus vielle et la plus efficace des stratégies. Le plan était simple et pourtant…Mon doute grandi.

    Tous les 7, nous arrivons devant la grande porte. Nous attendons que les autres équipes soient en place en nous cachant dans le creux d’un rochet.

    Kaarde – Pad, tu es pale, tu m’inquiètes. Dis-moi ce qui te préoccupe ?
    Moi – Ce qui me préoccupe ?
    Mirax – Tu n’as pas dis 1 mot sur tout le trajet et tu n’as répondu à aucune des plaisanteries.
    Remeyodi – Je sais : Il n’y a pas de passion, il n’y a que le sérénité. Mais là, vous n’êtes pas sereine maître ! Si tu me permets Pad, j’ai plutôt l’impression qu’il y a chaos et plus du tout d’harmonie.
    Moi – J’ai un très mauvais pressentiment. Une impression de… Je n’arrive pas à la définir.
    Mirax – Je ne suis pas rassurer non plus Pad. Je sens aussi cette perturbation, mais il est trop tard pour faire marche arrière.

    Le signal des autres équipes bip et tous les groupes sont en place. Les 4 équipes entrent dans le bâtiment en même temps. Et enfin nous arrivons tout près du lieu qui devait être la salle du « trône » de Soul.

    Moi – Une impression de Mort ! Oh non, non, je n’aime pas cela.
    Mirax – Quoi ? Pad ?

    Kaarde
    pousse la porte et … une vapeur de mort nous envahie, la salle n’est plus qu’un paysage glauque ! Mirax pousse un cri étouffé d’horreur, moi de même. J’ai envie de vomir. Je m’efforce de fixé le seul restant d’humain poser là sur le siège. Kaarde s’en approche en enjambant les divers morceaux. Je suis figé dans l’encadrement de la porte, je ne peux pas faire un pas de plus dans ce bain de sang. Le silence est lourd, aucun d’entre nous n’arrive à parler ; à la seule idée d’ouvrir la bouche, j’ai l’estomac qui remonte à mes amygdales. Kaarde met en route l’holoprojecteur.

    Nous écoutons le message et un frison me glace le sang.
    « Bienvenue dans mon piège mes amis. Comme vous venez de le voir et comme vous le voyer Soul n'est plus, je l'ai tué il y a peu. Je suis tout de même surpris que tant de Jedi éminent soit venu s'occupé de cette insecte de Dark Soul, mais bon, je ne vais pas m'en plaindre. Juste une chose à vous dire. Pendant que nombreux vous êtes ici,… » Tout mes sens sont pétrifiés, je ne peux plus bougé « …ayez une douce pensée pour votre chère Temple Jedi… ». J’entends les paroles de ce Sith et plus il parles plus mon sang devient de la glace, mon cœur se sert, ma gorge se noue. « …Quand vous reviendrez vous n’arriverez plus à le reconnaître… » J’aimerai laisser mes larmes couler, mais elles sont toutes frigorifies. « …Si vous arrivez à le reprendre bien entendu. Alors je vous dit a toute a l'heure au Temple, pour que votre Mort vienne vous prendre… » Figé à jamais, là seul chose que je sais est que quelque chose vient de se briser en moi. « …TOUS. MOuhahahaha mouahahahaha. ADRIEEEENNE!!! »

    Nous sortons tous les 3 et rejoignons les padawans. C’est à ce moment là qu’un vaisseau YT-1300. C’était celui de Sibass. Aynor nous rejoins en même temps.

    Aynor - Salut Sib…
    Sib - Salut… Qui commande, ici ?
    Aynor - On est des Jedi, nous…
    Sib - Aynor !
    Aynor - Pad.

    J’en restait bouche bée. Elle n’était pas morte ?

    Moi - Oui, miracle, hein ? Que se passe-t-il ?
    Sib - Il faut… Il faut que je lui parle. Vite.

    -------------------------------------
    "Partout où je vais, je blesse quelqu’un.
    L’avenir je n’y crois plus."
    Membre V.O.D.K.A

    [Ce message a été modifié par: Padme111 le 25-11-2005 18:24]

    vendredi 25 novembre 2005 - 17:58 Modification Admin Permalien

  • Avatar baaaaaaal

    baaaaaaal

    8033 Crédits

    L'attaque se passai pour le mieu....

    .... Les Jedi, déjà en infériorité numérique, tombaient les uns après les autres sous les coups de mes clones, et sous mes coups, bien sur....

    .... Mes clones sont déjà entrain d'installer une petite "surprise", mais bien entendu, tout devrait bien se déroulé, plus rien ne peut me résister a présent...

    Une voix se fit entendre a travers la Force en provenance d'un de ses commandant clone.

    cc: Maitre, il y a une résistance du coté du couloir Nord, des guildeurs sont arrivé de nul part et soutienne les Jedi, nous avons du mal a les repoussé.

    baaaaaaal: j'arrive tout de suite, je fait venir la garde d'élite avec, ils ne vont pas fair long feu.

    Et le maitre Sith coupa le Jedi contre qui il se battai en deux au niveau des épaules et parti en courant vers le secteur ou une vaine résistance s'organisé.
    Une fois sur place, il récupéra les soldats de sa garde d'élite, au nombre de 40, tous armée de sabre laser et étant parfaitement formé dans la pratique du coté obscur.

    baaaaaaal: bien, allons y (aux clones) Cessez le feu!! (a ceux de la barricade) Rendez vous, et vous ne périrai pas forcément aujourd'hui!!

    un Jedi: Jamais nous ne nous rendrons face aux Sith.

    baaaaaaal: Tant pis..... ADRIEENNNE!!!!!

    Et il se lanca sabre au point, accompagné de sa garde personnel et d'autres clones Sith a l'assaut de la vingtaine de personne en face. Les tires fusèrent vers eux, mais baaaaaaal renvoya sans peine ceux qui était envoyé vers lui. Il arriva a la barricade et sauta par dessus, suivie par sa garde, en trancha déjà la tete d'un guildeur. Quelque Jedi brandire leurs sabre vainement, mais la lutte était trop déséquilibré, a un contre trois, les défenseurs ne purent que mourir ou essayer de fuir et périrent en se fesant rattraper par les gardes d'élites. baaaaaaal attrapa la meneuse par la tete, il lui manquai le bras droit et baaaaaaal venait de lui casser le bras gauche avec la Force.

    baaaaaaal: tu aurais du te rendre, ton patron vas te regretter, tu t'est battu vaillament, vous avez réussi a tué 2 membre de ma garde et plusieur clone, vu que tu es le leader apparament, je vais te tué personnellement.

    Et baaaaaaal lacha la tete, et propulsa le corps au plafond avec la Force, et le jetta a terre. Le corps explosa dans un bruit répugnang, aspergeant de sang les alentours. ( dsl Sib, mais je n'aime pas les interférence dans mes affaires :cli: )

    baaaaaaal: bien, continuez vos oeuvre mes clones!! et n'oubliez pas les surprises!!!

    baaaaaaal continua d'avancer, lançant ses troupes finir ces Jedi. Il avait senti un petit problème.

    baaaaaaal éteignit sont sabre et se mit à courir a travers les couloirs, puis ralenti, et avança sans bruit vers une vingtaine de Jedi tout en dissimulant sa présence. Il semblait y avoir une vingtaine de Padawan et seulement 2 Jedi qui avaient l'air plus ou moins responsable.

    baaaaaaal alluma sont sabre.

    baaaaaaal : penser vous vraiment que c'est une heure pour se promener dans le temple?

    Et baaaaaaal fut ravie et se délecta du sentiment de peur visible sur les jeunes Jedi.

    Polux : Toi, c’est toi, le responsable de ce merdier.

    Click : Le simple agent de nettoyage, que nous voyons tous les jours, est en fait un Sith.

    Polux : Bon je crois que nous allons devoir nous battre ?

    Click : Oui, je le crains

    baaaaaaal: vous "battre" est un doux euphémisme, et oui, je crains pour votre misérable conscience que vous devrez vainement essayer de le faire.

    Click (en activant ces deux sabres) : tu nous sous estime...

    Polux (en activant également son sabre et sa dague) : Click tu pourrais me faire le plaisir de te barrer avec les gamins, il te reste quelques mètres à faire.

    Click : Non, po, tu n'as aucune chance seul...

    baaaaaaal: a deux non plus d'ailleurs.

    Polux : dégage avant que je te coupe une corne.

    Click : Je ne peux pas te laisser seul face à...

    Polux met un claque à son frère, pour lui faire comprendre, qu’il n’a pas le choix

    Polux : Barre toi sale Zabrak, tu les sauves ou je te coupe en deux.

    Polux appuie ses mots grâce a la Force, Click comprends ce que Polux a en tête, même si celui-ci ne l'approuve pas.... Click désactive finalement ses sabres, résigné, promettant de faire au plus vite pour revenir l'aider...

    Polux : Bon nous voila seul… au fait c’est quoi ton ti nom de baptême ?

    baaaaaaal : Polux...... JE SUIS TON BEAU PERE!!!!!! baaaaaaal

    Polux : NONNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN

    Pendant se temps, click est parti rejoindre les jeunes apeurés dans le couloir, pour les conduire dans un vaisseau, non sans regarder derrière lui le duel opposant son frère au seigneur Sith....

    baaaaaaal se jette sur Polux en hurlant ADRIEEEEEENNE, sabre à la main. Il fait une attaque qui vise la tête, en attaquant de bas en haut.

    Salut a tous les fans du massacre organisé :x

    vendredi 25 novembre 2005 - 18:42 Modification Admin Permalien

  • Avatar poluxhornterrik

    poluxhornterrik

    3602 Crédits

    Post fait en colaboration avec Baaaaaal et Click

    Baaaaaaal se jette sur Polux en hurlant ADRIEEEEEENNE, sabre à la main. Il fait une attaque qui vise la tête, en attaquant de bas en haut. Je pare le coup en bloquant la lame, je suis surpris par la puissance de son attaque. Je recule de suite, pour me plonger dans la Force, puis j’avance vers lui lentement, et donne un coup éclair au niveau de sa cuisse. Il évite ma en faisant un saut périlleux au dessus de moi et en se rétablissant avec classe derrière moi.

    Baaaaaaal : Maitre Mirax vous tien en si haute estime, dommage qu'elle se trompe lourdement.

    Polux : Je ne suis pas assez bête, pour tomber dans le piège de la colère, petit maitre Sith insignifiant.

    Baaaaaaal : C'est ce que nous allons voir jeune présomptueux.

    Baaaaaaal m'attaque par le bas, d'un mouvement diagonale d'en bas a gauche vers en haut a droite (sans passer par la Corse voir avec Baaaaaaal pour les gens qui n’aurais pas compris^^). Je pare son coup, et je réplique de suite en attaquant vers la jambe gauche puis en changeant de direction vers la tête. Et lui dit :

    Polux : Je vois que le Maitre Sith n’aime pas la plaisanterie, C’est pour ca qu’il a une sale tronche toute moche.

    Baaaaaaal (En faisant un saut périlleux arrière pour éviter mon attaque) : C'est faux, est ce que tu connais le coté le coté le plus poilu d'un Wookie?

    Polux : M’en rappelle plus.

    Baaaaaaal : C’est le coté extérieur.

    Il se jette vers moi dans une vrille endiablé, le sabre pointé vers ma poitrine. Je pare le coup en me décalent légèrement sur le coté, et en enroulant mon sabre autour du sien. Se geste lui arrache le sabre des mains.

    Polux : Digne d’un padawan cette attaque, et pour ton histoire, je reconnais qu’elle est bonne.

    Je vis revenir le sabre, que Baaaaaaal à rappeler par la Force, D’ailleurs il se dirige vers moi à une vitesse qui ne me plaît guère. Je repousse l’attaque comme je le peux.

    Baaaaaaal : Tu disais ?

    Tout en disant cela Baaaaaaal m’envoie une impulsion de Force, qui me fait tomber en arrière. Mais dans ma chute, je lui envoi mes 20 billes. Il en dévie une bonne partie vers dans le mur mais trois le percutent. Il se fait un peu abimer la joue, le bras gauche et la jambe.

    Baaaaaaal : Et ca s'appelle un Jedi.... obligé d'utilisé des petits tours de passe passe.... pathétique.

    Je me lance sur lui, et l’attaque au niveau de la gorge de toute ma puissance. Il se décale sur la gauche au dernier moment et me laisse taper dans le vide et en profite pour m'attaquer par le haut. Il tombe en me fauchant la jambe avec son sabre, je sens le coup venir trop tard. Je hurle, et d’une impulsion me dégage avec la Force, je glisse a 7 ou 8 mètre de lui. Il s’approche de moi, avec un sourire menaçant en faisant valser mon sabre. Je sens mes forces s’en aller petit à petit, je souffre.

    Baaaaaaal : Ton heure et venu je le crains, jeune Jedi présomptueux. Un dernier mot avant de rejoindre tes ancêtres?

    Polux : Meurt.

    Et je me lance sur lui, grâce au peu qu'il me reste de Force. J’utilise l'arme ultime que je possède, les 3 micros cellules d'énergie, planqué dans trois billes que je garde toujours sur moi. Je les sors et le fait explosé au moment, ou son sabre me transperce le corps de part en part, et que je me trouve à 10 CM de lui. Je suis éjecté. Je sens que l’on me relève la tête. J’ouvre légèrement les yeux, je me sens bien, léger. Je vois mon jumeau :

    Click (En pleurant) : Booster non.

    Polux (en souriant) : Je me sens léger.

    Click : Je vais te soigner attend...

    Polux : C’est trop tard Wedge, Pad avait raison….. C’est fini….. Occupe-toi bien des petits et de Tyty…… Dit à Maman et à Papa que je les aime….. Et a tout les Ter Terri Terrik. Je t’aime mon frère. Adieu.

    Click : Non... Booster... non...Reste....

    Polux : Sauve-toi….. We…Wedge. Fuis.

    L’image de mon frère disparaît. Je me sens envahir par la Force, Je me sens bien. J’envoi une dernière pensée par la Force, a tous les Terrik, qui veut dire « Je vous aime ».





    -------------------------------------
    Booster "Polux" Horn Terrik Sarkin
    -Ce monde ne me concerne pas.(Narik)
    -Tous les mondes me concernes.(Luke)

    [Ce message a été modifié par: poluxhornterrik le 04-02-2006 17:57]

    vendredi 25 novembre 2005 - 18:43 Modification Admin Permalien

  • Avatar clickman

    clickman

    4417 Crédits

    Je comprenais le choix de mon frère de donner priorité aux novices, de leur permettre de fuir… Sachant que j’étais encore blessé, le choix était plus logique que ce soit Booster qui se charge de ce Sith. J’acceptais, même si je n’étais pas d’accord. Nous aurions pu faire face ensemble.

    Je rangeais mes sabres tout en réfléchissant… Un agent d’entretien que nous croisons tous les jours ! C’était invraisemblable ! Mais ce la explique comment il a pu en savoir tant sur nous, d’où venait les fuites…

    Le signal d’évacuation avait été bien entendu, et de nombreuses navettes d’évacuation avaient quitté le Temple. Je conduisais mon groupe jusqu'à la navette la plus proche (savamment cachée et encore entière alors que les vaisseaux traditionnels avait été détruits lors de l’attaque) Je les fis monter à l’intérieur, quittais le cockpit une fois activé et la lançais vers sa destination : le Chu’untor, le vaisseau académie, notre point de repli. Une fois retourné à l’extérieur, je sondais le Temple et guidait par la Force les derniers novices et chevaliers vers la seule navette restant dans cette zone.

    Une fois ceux-ci embarqués, je leur demandais d’attendre notre retour, à Po et moi. Je me précipitais vers le Hall ou j’avais laissé mon frère…

    Et ce que je fis me fit hurler... Je voyais mon frère accroché à Baaaaaaal, une jambe en moins, la lame rouge de Baaaaaaal transperça son corps et une explosion retentit. Mon frère fut projeté. (Le « NON » que je cri pourrait faire passer celui d’Obiwan dans l’épisode 1 pour un murmure…) Je me précipite sur mon frère, contre le mur qui l’a réceptionné après cette explosion, et le prend dans mes bras…

    Click (En pleurant) : Booster non.
    Polux (en souriant) : Je me sens léger
    Click : Je vais te soigner attend...

    Je tente de me concentrer sur ses blessures mais elles sont telles que je ne sais quoi faire…

    Polux : C’est trop tard Wedge, Pad avait raison….. C’est fini….. Occupe-toi bien des petits et de Tyty…… Dit à Maman et à Papa que je les aime….. Et a tout les Ter Terri Terrik. Je t’aime mon frère. Adieu.
    Click : Non... Booster... non...Reste....
    Polux : Sauve-toi….. We…Wedge. Fuis.

    Le corps de mon frère s’affale dans mes bras, puis disparaît… Je ne tenais plus que sa bure alourdi par ses larmes.

    Polux, dans la Force : « Je vous aime »

    Des larmes coulent sur mon visage. Une colère noire me prend… Une rage démesurée… Baaaaaaal, visiblement a peine blessé par la tentative désespérée de mon frère (une légère coupure au bras et surtout une cape qui sent le roussi), semble se repaitre du spectacle…

    Cette colère je n’arrive à la maitriser, je serre la bure de mon frère dans ma main, constellée de sang et de larmes. La souffrance est sur le point de me submerger… Je me prépare à prendre les armes, Baaaaaaal semble m’attendre, souriant, sentant ma colère et semblant s’en nourrir…

    Mais la voix de mon frère retentit dans ma tête, me rappelant que je dois fuir, sauver les novices, l’avenir de l’ordre… Je me relève, les larmes coulant encore sur mes joues, et me retourne, fuyant vers la navette d’évacuation, entrant et la fermant, sans laisser le temps aux clones de nous suivre. La navette décolle… Elle se dirige vers l’atmosphère, l’espace, l’hyper espace… moins d’une heure plus tard, la navette arrive à proximité du Chu’untor, se pose dans le hangar…

    Les novices descendent, je les suis, serrant toujours la bure de Po dans ma main… Tyria, la responsable du vaisseau arrive, ayant déjà reçu les autres navettes avant moi. Elle avait du le sentir, mais elle voulait surement l’entendre… Je ne fus pas capable de prononcer un mot et m’effondra en larmes dans ses bras…
    -------------------------------------
    Wedge "Clickman" Destren Horn Terrik
    Pour plus d'infos, demandez moi ^^

    [Ce message a été modifié par: clickman le 25-11-2005 18:51]

    vendredi 25 novembre 2005 - 18:45 Modification Admin Permalien

  • Avatar Mirax_Terrik

    Mirax_Terrik

    7045 Crédits

    Le message de Baaaaaaal, la mort de Soul, tout résonnais en moi comme un avertissement. L’annonce de Sibass comme quoi le Temple était attaqué fut le déclencheur. Wedge et Booster étaient en danger ! C’était la seule et unique pensée qui me tournait dans la tête, alors que j’avais quitté les autres Jedi et que j’étais en train d’activer tout les systèmes du Terrik’s Fantasy. Obiwan et Doc, qui m’avaient accompagnés, m’aidaient du mieux qu’ils pouvaient.

    Alors que le préchauffage des moteurs était quasiment terminé, une terrible manifestation dans la Force nous fit tout trois frémir. C’était comme si l’on venait de brutalement m’arracher une partie de moi-même. Booster… Mon polux ! Non ! Ca n’était pas possible. Tout semblait soudainement tourner au ralenti. Des tonnes d’informations arrivaient à mon cerveau, mais c’était comme si ce dernier ne savais plus comment les interpréter. Je ne pouvais que rester affaler sur le fauteuil du pilote, les yeux exorbités. Les garçons semblaient dans le même état. Même nos larmes semblaient incapables de couler.

    Doc réagit enfin. Il dit quelque chose que je ne compris pas (Mon cerveau semblait toujours en panne), et Obi hocha la tête. Sans que je puisse résister, il m’emmena vers ma cabine alors que Doc prenait les commandes direction Coruscant. Click était toujours là-bas, et nous devions le sauver. A n’importe quel prix !

    Obiwan plongea dans la Force pour essayer d’unir son esprit au mien. Mes boucliers mentaux, même ceux reflexes, était défait et l’inquiétude de mon ainé redoubla. Il s’ouvrit alors à moi pour que je puisse partager ma tristesse avec lui. C’est la que la mécanique grippée se remit soudainement en marche ! Je plongeais à mon tour dans la Force et pris Obiwan dans mes bras.

    Mirax : Il sera temps de pleurer ton frère quand nous aurons sauvé ton autre. La Force est toujours avec nous.
    Obiwan : Et polux ne fait plus qu’un avec elle. Maitre Yoda aurait dit que nous ne devrions pas nous en attrister.

    Nous allâmes rejoindre Doc dans le cockpit. Je le serrai très fort avant de reprendre les commandes pour le saut hyper-spatial. Les dents serrées, je repensais à une citation d’une carte de donnée sur l’invasion Yuuzhan Vong : « Aucun parent ne devrait avoir à envoyer leurs enfants à la guerre. »

    « Courage Wedge ! Nous arrivons ! »

    Un fort sentiment de colère émanait de mon garçon, j’espérais qu’il ne se laisserait pas submerger par le coté Obscur, mais j’avais confiance en lui…

    vendredi 25 novembre 2005 - 18:48 Modification Admin Permalien

  • PSW
  • Avatar NagaShadow

    NagaShadow

    6513 Crédits

    Flashback (jaime les flashbacks ^^)

    Naga remarquait une agitation certaine dans le Temple....Surtout en voyant Clickman se barrer...
    Naga n'était pas parti très loin de Clickman, et l'avait regardé de loin....Il voyait que quelque chose clochait, peut-être un danger qui allait mettre en péril la vie de beaucoup d'innocents, à cause de monstres sanguinaires sans merci et sans pitié.
    C'est pourquoi il en profita pour partir vers la Bilbiothèque.

    Lors de son chemin, il remarqua des Jedi agités, courants dans tous les sens, ne faisant pas attention à lui. Puis il remarqua des sabres allumés, des Jedi plus nerveux qu'à l'habitude....Il vit un petit groupe de trois Jedi se diriger vers lui. Il crut que c'était à cause de son habit insolite, ou du fait qu'il n'était pas vraiment Jedi.....Un des trois l'aborda

    Jedi: je me présente: Chevalier Kalixo, et voici deux padawans que je protège. Le Temple est attaqué par des attaquants du Coté Obscur, c'est du moins ce que nous sentons....Je vous demanderais de rester sous ma
    protection: même si vous n'êtes pas censé être ici, je me dois de proteger les civils.

    Naga: je me présente: je m'appelle...Dashow...Je ne suis pas un civil, je suis ici pour protéger les padawans en détresse.....Et......surtout pour protéger la Bilbiothèque!

    Kalixo: bonne idée....allons y!


    Naga, Kalixo et les deux padawans foncèrent vers la Bilbiothèque. Sur le chemin, un groupe de clone les arrêta net.

    Clone: Ne bougez pas et vous serez tués dignemment.

    Naga remarqua vite que 10 d'entre eux étaient armés de simples blasters, et que 3 avaient des sabres lasers. Il dégaina donc son blaster très rapidemment, et tua 2 clones sur le coup, pendant que les 3 Jedi avaient déjà coupés 5 têtes. Il ne restait que 6 clones, trois aux blasters et trois aux sabres.
    Naga rangea son blaster et prit son épée en Cortoze pendant que les clones aux sabres brettaient avec les Jedi, qui évitaient tant bien que mal les coups de blasters. Il coupa violemment la tête d'un tireur, et assista à la mort d'un des padawans, qui se prit un coup de sabre dans le ventre.
    Il tua rapidemment les deux derniers tireurs, et aida l'autre Padawan. Alors qu'il s'apprêtait à tuer le dernier clone, il vit un sabre foncer vers lui, probablement envoyé par l'autre bretteur....Il n'avait pas le temps de l'éviter.....C'était donc là où aller finir NagaShadow.....
    Mais Kalixo remarqua ce sabre plus vite que Naga, et sauta pour pousser celui ci. Les deux étaient à terre, lorsque le bretteur s'avança vers eux, sur de son coup. Naga lui tira dedans, et le clone s'écroula à terre, alors que son "ami" se faisait tuer par le Padawan....

    Naga: Merci, tu m'as sauvé la vie.

    Kalixo: Avec plaisir


    Après ces mots, un rire diabolique se fit entendre. Le Coté Obscur était là, puissant, omniprésent, dans toute sa sa splendeur.
    Le padawan restant tomba à terre, probablement sous le choc d'un attaque du Sith qui venait d'arriver avec son escorte.

    Baaaaaaal: misérables avortons! Vous allez mourir!

    Naga: Baaaaaaal?

    Baaaaaal: Qui es-tu?

    Naga: hum....un homme qui aime la baston....comment va Adrienne?

    Kalixo: que racontes tu Dashow?

    Baaaaaal: Dashow....mon pire ennemi c'est ça...?

    Naga: oui...bien sur....

    Baaaaaaal: bien...je te tuerais moi même donc. En attendant, que l'autre meurt!

    Baaaaaaal utilisa la Force pour détruire le sabre de Kalixo, le mettre à genou, et fit un signe à un clone armé d'un sabre laser. Kalixo était trop faible pour se défendre, et le clone arrivait, le sabre alluma. Naga regarda cet homme qui lui avait sauvé la vie...puis regarda le clone...il avait une dette vers Kalixo....
    Le clone s'approcha le sabre allumé, le leva et.....reçut un coup d'épée de cortoze dans le crâne. Kalixo regarda Naga et murmura

    "Merci."

    Puis il se prit cette même épée dans le ventre.
    Naga s'approcha de son oreille et lui dit:

    "J'avais une dette envers toi. Je m'en suis acquittée. Maintenant meurs, et laisse moi faire mon travail."

    Naga essuya le sang contre la bure du défunt Jedi, puis se tourna vers Baaaaaal.

    Naga: je dois aller à la Bilbiothèque détruire quelques archives.

    Baaaaaaal acquiessa de comprehension, fit un signe, et une vingtaine de clones se mirent derriere Naga.

    Baaaaaaal: tue des Jedi en passant.


    Tout à coup Baaaaaaal fit une tête bizarre....Comme si il était contacté par la Force. Il s'en alla brusquemment....

    Naga se dirigea vers la Bilbiothèque, demandant aux clones de le préceder et de détruire les caméras.....Les Jedi ne devaient pas et n'allaient pas savoir ce qui s'était passé.
    Alors que les clones tuaient quelques padawans effrayés, Naga supprima tout le concernant des archives, et récupera une partie de celles ci, les envoyant sur son vaisseau à l'aide d'un databloc. Il était dans un endroit reculé de la Bibliothèque, quand quelques Jedi arrivèrent. Naga sorti et évalua les chances de survie des deux camps et opta pour une nouvelle trahison. Il commença à dégommer les clones, et à chaque fois que l'un d'eux semblait vouloir avertir un superieur, il le tua, de telle sorte que jamais les Sith ne sauraient ce qui s'était passé, pas plus que les Jedi...

    Il aida deux padawans à sortir du Temple, et vit de loin la navette décoller. Naga vit des clones derriere lui, qui attendaient de savoir si il était ami ou ennemi. Naga sorti son épée, et coupa les têtes des deux padawans avant qu'ils ne puissent réagir.

    Puis il regagna son vaisseau, et alla dormir.

    :woo:
    -------------------------------------
    Girouette Master, Leader des contrebandiers, membre des ADRIENNE-BASTON

    [Ce message a été modifié par: NagaShadow le 27-11-2005 12:05]

    vendredi 25 novembre 2005 - 22:53 Modification Admin Permalien

  • Avatar Macematu

    Macematu

    3309 Crédits

    La mission sur Comenor s’apparentait à un vaste leurre. Je ne le savais pas, même, ne me doutais pas qu’il puisse y avoir erreur : les sombres usants de la Force étaient là, leur essence était en tout cas très imprégné sur la planète et plus particulièrement sur la zone habité. Les aptitudes que j’avais développé pendant mon exil, en tant que traqueur me permettait de comprendre et de sentir l’usage qui avait été fait de la Force.
    Bien sur, seul mes perceptions sensorielles étaient décuplés, et mes techniques demeuraient simplement dissimulés pour favoriser un effet de surprise bouleversant.
    J’avais été assigné au groupe de jedi qui était censé « attaquer » le complexe par le dos. Malgré cette simple stratégie de la tenaille – comme certains l’appelait – je ne put réprimer un sourire. La confiance aveugle de l’ Ordre permettait à l’ennemi de mieux s’en approcher. C’était comme regarder le soleil, être dans une zone illuminé, tellement que nous ne pouvions même plus distinguer les formes qui nous entouraient. Dans le cas présent, nous avions tous la tête tourné vers la source de lumière…

    Rapidement nous atteignîmes le point nous étant assigné. Avec cette même efficacité véloce, le groupe de 4 - dont j’était la partie de tête - avança silencieusement dans le complexe. Rien de dur, seul quelques personnage demeuraient encore en ces lieux. Apparemment des fidèles, ou encore des commis d’office. Je n’avais pas l’impression de me trouver dans un centre d’opération. Aucune carte ou aucunes salles ne laissaient apparaître les manœuvres de l’adversaire. Cependant, nous ressentions la puissance oppressante de la Force noir qui résidait en ces lieu. Un simple noyau, une essence centrale avait diffusé des ondes froides sur toute la surface de la base.
    Cet avertissement nous disait clairement que celui qui avait émis ces ondes de puissance, était tout simplement un maître en la matière sombre.
    L’apprenti qui se trouvait avec moi, Kyt.Fost me regarda. Il tremblait. Sa perception de la Force l’amenait à trembler au diapason de ses entrées et sorties dans les ondes obscures créées par le Maître Noir. Je le regarda, lentement, lui sourit simplement. Rien de tel pour lui remonter le moral. Il sourit à son tour.

    Nous nous engouffrâmes plus profondément dans les boyaux de la base, qui semblait continuer sous terre… et nous parvîmes enfin au centre réel du lieu d’investigation.
    Par simple précaution je laissa les 3 autres membres du groupes derrière moi, et m’engagea dans la salle. Ma sœur était là, stoïque, aux côtés de Mirax. Les deux étaient apparemment pétrifiées. Je compris rapidement.
    Kaarde plus loin activait un objet que je ne distinguait pas, qu’il avait pris sur un autre objet, rond et plus … sale. Une voix, d’une profondeur sonore emplit immédiatement la salle, large et longue, vidée de meubles et autres obstacles, améliorant la portance de la voix. Par réflexe je ferma les portes pour éviter que le message ne se répercute trop loin.

    « Bienvenue dans mon piège mes am... [ bla bla bla ] ... NNEEE!!! »

    Je senti la cassure faire son office en ma sœur. Mirax ne bougeait pas, n’émettait pas un son, seul le cris que les deux avait poussé auparavant me faisait savoir qu’elles vivaient. Kaarde paraissait profondément indigné. Son regard s’attarda sur des morceaux de chair humaine disposés sur le sol. Ces lambeaux de corps arrachèrent une grimace à mon frère aîné. Quand à moi, je demeurait les mains dans les poches observant la scène, un sourire aux lèvres. J’avais appris a dissimuler, enfouir même, mes sentiments. Bien que si l’on me voyait, on dirait que j’était fou, je demeurait inspiré par mes pensées.
    Je brisa alors le silence pesant qui reignait sur nous 4 :

    - La mise en scène est parfaite.

    Ma sœur sursauta, et fut surprise de me voir ici…

    - Ce Maître sith s’y connaît pour donner la chair de poule. Dis je, en m’attardant sur Mirax puis Padme. Regardez vous ! Vous tremblez. Vous êtes Maître ! Vous avez été désignés pour éclairer les jedi et au lieu de ça, vous vous dégoûter d’un spectacle très instructif.

    Je laissa un blanc lourd sur l’assemblée puis repris :

    - Quand nous arriverons, il sera trop tard. Ici aussi, tous ce qu’il voulait nous montrer c’était sa puissance, à nous manipuler. Il a bien réussi. Maintenant, il va falloir vous bouger.

    Kaarde s’avança, serein mais néanmoins étrange :

    - Nous bouger ? Tu es jedi aussi…
    - Je ne suis pas Maître. Et si je l’était je ne prendrais pas ces airs de dégoûts, j’userais de mon enseignement.
    - Tu n’est plus le même Mace, et la situation a changée…. Articula Mirax.

    Les laissant sur cette réplique de la Jabinette mystique ( ;) ) je me retourna, puis sorti de la salle, décidant qu’il était temps de regagner le Temple pour comprendre enfin, si le mystérieux agresseur avait fait de notre édifice une scène particulièrement réussis de sa pièce de théâtre…

    samedi 26 novembre 2005 - 00:17 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    17321 Crédits Modo

    ;) Mirax était partie précipitament vers le Temple avec Doc et Bibiwan, Mace était parti à leur suite. Nous n'avions pas pu les retenir.
    Pad et moi avancions vers l'extérieur de la base rejoindre Sib et les autres Jedi, je gardais sur moi le disque de l'holoprojecteur que nous avais laissé le maître de Dark Soul. La situation nous semblait déjà assez dramatique lorsqu'une vague de la Force vint frapper nos esprits perturbés, plusieurs Jedi mourraient en ce moment même et l'un d'eux, un proche, venait de rendre l'âme !

    Moi : - C'est... !

    Pad (en sanglots) : - Po... Pollux ! NON !

    Pad tomba dans mes bras, je n'arrivais moi-même plus à retenir des larmes.

    Pad : - Je l'avais senti, Kaarde ! Je me doutais qu'il allait nous quitter, mais je n'ai rien fait !

    Moi : - Pad, Pollux n'est pas n'importe qui, je suis sûr que la m... mort d'un Jedi de sa valeur n'a pas été veine ! Et si tu avais tenté de le protéger je serais sans doute en train de pleurer ta disparition...

    Pad : - Kaarde, comment avons-nous pu tomber dans un tel piège aussi facilement ! Nous avons pratiquement offert le Temple à ce sale Sith ! Il avait tout prévu, depuis le début.

    Moi : - Oui, à aucun moment nous ne l'aurions cru capable de sacrifier quelqu'un comme Dark Soul et pourtant...

    Aynor arriva silencieusement à notre rencontre, des larmes coulant de ses yeux. Elle aussi avait dû percevoir la disparition de Pollux. Elle se contenta de nous tendre un datadisk en articulant tant bien que mal ses mots.

    Aynor : - Les images... des holocaméras de surveillance... que j'ai récuppérées... Je... je l'y ai vu... LUI... ce monstre, tuant Dark Soul !

    Un rapide visionnage des enregistrements en question acheva de nous convaincre de la puissance écrasante de notre ennemi. Je n'arrivais plus à raisonner correctement.

    Pad : - Merci, Aynor, bon travail.

    Moi : - Que fait-on, à présent ? Nous n'avons aucune raison de nous attarder ici alors que les notres sont en train de périr !

    Pad : - J'aimerais vraiment aller au Temple, mais si nous essayions nous arriverions forcemment trop tard. Sib a été arraché de l'hyperespace par une balise à basal dovin, je suis sûr que la route vers Coruscant en est truffée.

    Moi : - Que faire, alors ?

    Pad : - Nous devons nous efforcer de garder unis ce qui nous reste de Jedi, de rassembler nos force et de faire le point.

    Moi : - Oui, tant que la Force est avec nous ils n'aurons pas le dernier mot ! Viens, nous allons rejoindre Sib et les autre Jedi, quitter cette foutue base et rallier le Chu'untor !



    Salut à tous les envahisseurs de Temple !

    samedi 26 novembre 2005 - 01:28 Modification Admin Permalien

  • Avatar Tyria

    Tyria

    8000 Crédits

    La dernière navette en provenance du Temple Jedi se posa dans le Hangar du Chu’unthor. J’attendis que les passagers descendent. J’étais restée distante de la plupart des personnes à bord du vaisseau. Le peu de personnes qui avaient essayé s’étaient heurtées à un mur.

    Les novices descendirent de la navette suivit de Click. Il tenait dans ses mains une bure que je reconnus. Quand il arriva à mon niveau, il fut incapable de dire quoi se soit et fondit en larmes dans mes bras. Je le serrai dans mes bras, le visage toujours démuni d’émotions. Quand Click commença à se calmer, je lui demandai doucement :


    Moi : Click ? Tu devrais aller te reposer à l’infirmerie en attendant que les autres arrivent…
    Click : Je pourrais pas me reposer. Je n’en suis pas capable.
    Moi : Il faut que tu te reposes, il y aura d’autres batailles…
    Click : D’autres ?

    Il me regarda et tenta de me sonder avec la Force. C’était peine perdue : je m’étais refermée sur moi-même. Je ne laisserai personne savoir. Ainsi Click se heurta à une sorte de barrière. De toute façon, au-delà… Il y avait le néant.

    Moi : Oui. D’autres. Va te reposer. Je pense que tu te rappelles où se situe l’infirmerie.
    Click : Tyty ?
    Moi : Je suis la responsable du vaisseau. J’ai encore beaucoup de travaille.
    Click : Polux, il…
    Moi : L’infirmerie se situe dans la partie supérieure du vaisseau.

    Je plantai Click sur cette remarque. Non loin de la porte des docks, je saisit un padawan par le cou :

    Moi : Toi ! Tu vois le Chevalier, là bas ?

    Le padawan surprit par mon ton se contenta de hoché la tête. Click n’avait pas bougé d’un iota. Il tenait toujours la bure de… Je me retournai vivement vers l’apprenti.

    Moi : Tu vas le conduire à l’infirmerie. Et s’il ne veut pas, précise que c’est un ordre.

    Le padawan hocha de nouveau la tête avant de détaler en direction de Click. Je me décidai à retourner là où je jugeais qu’on avait le plus besoin de moi : la passerelle de commandement du vaisseau. Après avoir pris une enfilade de couloir et d’ascenseur qui me firent monter d’une quarantaine de mètres, j’arrivais à la passerelle. Je demandai à un chevalier si de nouveaux messages étaient arrivés.

    Chevalier : Non aucun, Maître. Hum… Maître Tyria, si vous me permettez, je….
    Moi : Non, je ne vous permets pas. Des messages ne vont pas tarder. Je vous demande de les réceptionner. Le reste n’est pas de votre ressort.

    Le chevalier se contenta de hausser les épaules. Je m’arrêtai devant la grande baie vitrée de la passerelle. Je n’avais rien d’autre à faire que de regarder les étoiles… Et à en chercher une. Une larme, une simple et unique larme coula le long de ma joue. Je n’en laisserai pas couler une de plus…
    -------------------------------------
    Tyty...
    Plus blonde que blonde...
    Plus folle que folle !

    [Ce message a été modifié par: Tyria le 26-11-2005 16:01]

    samedi 26 novembre 2005 - 16:00 Modification Admin Permalien

  • Avatar clickman

    clickman

    4417 Crédits

    Le jeune chevalier m’avait conduit jusqu'à l’infirmerie du Chu’untor et laissé la sans demander son reste. L’infirmerie était vide.

    J’étais prostré assis contre un mur, serrant la bure de mon frère dans ma main, que je n’avais pas lâché un instant. Je la serai tellement fort que mes articulations en souffrait.

    Mon frère était mort, mon jumeau, une partie de moi-même avait disparu… dans mes bras… Les images de ce moment me revenaient continuellement, me hantant… je cherchais une solution si ridicule soit-elle qui m’aurait permis de le sauver…

    Je n’arrivais pas à penser, j’avais l’impression de devenir fou. Les larmes coulaient encore sur mon visage, et cette colère que j’avais perçue sur le moment était encore la, grondant, sur le point d’exploser.

    Je ne m’expliquais pas la réaction de Tyria, qui semblait ne pas avoir ressentie la disparition de son époux. Elle semblait fermée. Mais je n’étais pas en état de chercher à comprendre… Je m’en voulais désespérément d’avoir laisser un tel événement se produire.

    Tout ce que j’avais appris me semblait vain, toute les capacités que la Force m’avait donné, le don de guérir, d’écouter, de sauver, tout ceci me paraissait futile, inutile, vide. A quoi cela servait-il d’avoir ce don si je n’ai pas pu sauver une des personnes qui compte le plus pour moi ???

    Et cette fois, je savais pertinemment qu’il n’y avait pas d’espoir. Autant la disparition de ma mère, je n’avais jamais eu la preuve réelle se sa disparition qui n’était que temporaire… Autant la, celle de mon frère était réelle, il était impossible de nier ce qu’il s’était passé.

    La colère qui était en moi, tournée avant tout contre moi-même, explosa, et dans un cri indescriptible lancé dans cette infirmerie vide, les objets autour de moi furent repoussés par le truchement de la Force, les plus fragile d’entre eux cassèrent voir explosèrent au contact de cette vague de colère…

    (Désolé pour le matériel tyty !!)

    dimanche 27 novembre 2005 - 10:42 Modification Admin Permalien

  • PSW


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Evénements

Star Wars Celebration Europe 2023

07 avril 2023 - 10 avril 2023

Celebration

Encyclopédie

  • Sim Aloo --- Homme silencieux et patient, il était le Conseiller politique de Palpatine, et fut tué en même temps que celui-ci, lors de l’explosion de la 2nd Etoile Noire au-dessus d’Endor. Il était réputé pour ne parler que très rarement, et pour sa sagesse. (Personnages - Empire)
  • Brashin Malcor, Grand Général. --- Sans doute l’un des plus renommés des officiers impériaux, le général Brashin fut l’un des plus fidèles serviteurs de l’Empereur Palpatine. (Personnages - Empire)
  • Ewok --- Natif de la lune forestière d’Endor, satellite gazeux situé dans la bordure extérieur, les Ewoks sont une espèce primitive de petits bipèdes. Dotés d’une intelligence basique, ils sont cependant capables de s’adapter à des technologies bien plus développées que la leur. (Espèces & Civilisations - Civilisations)
  • Création du Nouvel Ordre Jedi --- Après ses terribles épreuves sur Byss, Luke ne pouvait plus se reposer sur un Jedi plus âgé et devint un vrai Maître Jedi, le premier du Nouvel Ordre Jedi. Il demanda officiellement en 11 ap. Yavin à la Nouvelle République la permission de créer une Académie Jedi, où il fit venir tous les candidats sensibles à la Force à travers la galaxie, y compris ceux qui comme Kyle Katarn avaient pour un temps délaissé la Force (celui-ci devint d'ailleurs maître à son tour). (Evénements & Histoires - Campagnes)
  • Shlecho Newt --- Cette créature était originaire de la planète natale des Yuuzhan Vong. (Espèces & Civilisations - Animaux)

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2022 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide