Le Temple Jedi 6 (page 24)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Edoras

    Edoras

    7665 Crédits

    Les portes du conclave s'ouvrent et les maitres sortent. Tyria sort du Conclave et un ado qui était debout, les mains jointes, s'avance vers elle.

    - Maître Sarkin ?

    Tyria hausse un sourcil dans la direction du jeune homme.

    - Ca dépend de ce que vous lui voulez au Maître Sarkin.

    Fran sourit. Il aurait cru entendre sa mère

    - Mon nom est Fran-Kyle. Maître Naberry m'a dit de vous dire qu'un gentil lepi pense à vous.

    Tyria se met d'abord sur la défensive avant de reconnaître que la formulation du gentil lepi pourrait bien être celle de Kaarde. Elle reste un peu dubitative.

    - Maître Naberry... Il croupit au fond d'une cellule. Il va falloir m'expliquer comment un jeune garçon de ton âge a pu le rencontrer. Mais avant ça, je suis le Chevalier Tyria Sarkin. Enchantée de faire ta connaissance Fran-Kyle.

    - Hmm.. Je suis chasseur de primes, je l'ai croisé en prison. Il m'a convaincu de passer par ici pour tester mon taux de midichloriens, qui semble acceptable d'après les résultats. Je souhaiterais vous rejoindre, fit Fran en se mettant "au repos" : mains dans le dos et pieds légèrement écartés, se laissant examiner.

    - Alors soit tu n'es pas au courant de la situation de l'Ordre... Soit tu aimes te retrouver là où il y a des problèmes, petit, lança Tyria avec un sourire amusé. Nous allons faire un tour. Tyria fait signe à FK de la suivre avant d'ajouter : Etre un Jedi, c'est quoi pour toi ?

    - Je dirais un mixe entre un justicier, un milicien et un politicien... fit Kyle, mal à l'aise.

    - C'est une vision simplifiée mais c'est assez correct. Un Jedi est le gardien de la paix et de la justice... Enfin c'est le rôle qu'il joue sur la scène galactique. Mais un Jedi est avant tout quelqu'un qui a choisit de dédier son existence à comprendre et servir la Force - même si comprendre la Force relève d'une tâche impossible... C'est un choix qui ne se fait pas à la légère, tu sais. Tu as bien réfléchi à la question ?

    Fran fait la moue et ses lekku tremblotent. Son front est plissé par la réflexion.

    - Vous savez... mon nom de famille est Xyphor. Je n'ai que deux choix : devenir un mafieux quelconque ou suivre la Force et essayer de réparer les choses plutôt que de les contrôler. Le choix n'est pas si difficile : il serait beaucoup plus facile et rentable de suivre la tradition familiale.

    Tyria s'arrête soudainement.

    - Xyphor ? Comme Edoras Xyphor ?

    - Yep ! Dit-il en voulant se montrer enjoué et sûr de lui, mais la Force trahissait son malaise et sa peine. C'est Konix Xyphor, en fait... Edoras est son pseudonyme.

    Tyria a un sourire, le regard un peu perdu.

    - Ce vieux gredin m'a laissé... un bon souvenir... Il fallait le dire que tu étais de la famille ! s'exclama-t-elle en passant son bras par dessus l'épaule du gamin. Au moins, ça va me permettre de ne plus incarner le rôle de la Jedi respectable, fit-elle comme pour elle-même.

    Soulagé et confus, Fran se laisse entraîner par la Jedi.

    - Evitez de le dire à tout le monde. La réaction des autres Jedi pourrait ne pas être aussi bonne...

    Tyria afficha un regard entendu. - Oui... Les Jedi ne sont pas franchement réputés pour deux choses : leur ouverture d'esprit et leur humour."

    " Tu es donc intéressé par une vie pleine de contraintes et d'obligations plus que les crédits faciles. C'est tout à ton honneur. En plus de l'examen sanguin, il sera vérifié que tu as les qualités et la discipline nécessaire pour y parvenir.

    - La discipline ne devrait pas me poser de soucis... quelles sont les qualités recherchées ?

    - L'abnégation, la prise de recul, le calme... Tyria fit un mouvement de la main pour indiquer qu'il y en avait encore beaucoup d'autres. Toute la panoplie pour faire croire que nous sommes des personnes rasoires.

    - Hmm. Je suis plutôt calme, j'espère juste que mon humour ne les perturbera pas trop. Il faudra peut-être aussi que je surveille mon langage, ajouta-t-il en se frottant le menton.

    " Dites, je voulais vous demander... c'est quoi le règlement par rapport à l'alcool, ici ?

    - On va dire que cela peut-être facilement mal vu, répondit Tyria en s'esclaffant. N'imagine même pas pour les épices...

    - Je ne suis pas porté sur les épices, je n'avais pas besoin du glitterstim pour savoir ce à quoi mon père pensait. Par contre, j'aime bien boire une bière de temps en temps... gentiment, hein ! Mon père était alcoolo, je sais faire attention.

    - Alors ça ne posera pas de problèmes je pense.

    Fran-Kyle se sent soudain mieux. Cela fait si longtemps qu'il n'a pas eu l'occasion de parler de son paternel que c'est comme si un barrage venait de s'ouvrir. Ils arrivèrent dans une salle vide et Tyria ferma la porte.

    - C'est quoi, les tests ?

    - On va tester ta connexion à la Force : tes dons d'anticipation des événements, ta capacité à ressentir, à voir, à percevoir...

    mercredi 04 novembre 2015 - 11:57 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

       Tout juste sorti du Conclave, le Maître Jedi Cera Ordo dit Cenovii est complètement sur les rotules, un fait assez rare pour être souligné, allant de pair avec son esprit embrumé. Une illustration de la gravité des derniers événements, qui ont finalement réussi à entamer sa résistance physique et mentale. La situation générale est de plus en plus préoccupante et le Mandalorien ressent un inhabituel besoin de se détendre, de souffler un bon coup, il lui faut un peu de temps pour prendre de la hauteur, se reprendre lui-même et ainsi pouvoir repartir de plus belle lorsque le devoir l'appellera.

       Il se dirige rapidement vers son lieu de prédilection, puisqu'il en est le responsable: la salle commune. Là-bas il retrouve non sans un certain plaisir une bande de padawans, dont ses propres disciples, tous semblent être plongés dans de saines lectures. Peut-être ont-ils découvert des choses intéressantes, toutefois avant d'aller s'en assurer, le Jedi bourru passe derrière le bar d'un pas décidé et sort une bouteille de Brandy.

       En temps normal il n'y a pas droit à cause de son foie en piteux état mais il décide d'outrepasser cette règle le temps d'un verre. Après deux ans d'abstinence, soit depuis sa métamorphose, le cyborg ne rêvait que de ça, cela dit il aurait sans doute préféré céder à la tentation lors d'une quelconque fête, plutôt que pour écraser dans l’œuf sa confusion naissante. Il reploie son casque, celui-ci se recroqueville dans le dos de son beskar'gam, révélant un visage cerné et blafard, aussitôt il se sert un verre et se l'envoie d'une traite au fond du gosier.

       Un grand soulagement s'empare de lui, lorsqu'il sent le liquide se frayer un chemin dans sa partie encore organique, il se sent presque renaître. Un coude nonchalamment posé sur le comptoir, Ceno profite pleinement de ce moment jusqu'à ce qu'enfin les padawans le remarquent. C'est Kinsa qui quitte ses livres et se retourne la première, elle le voit et demande, soucieuse:


    Kinsa - Vous avez l'air fatigué Maître.

    Ce message a été modifié par Bencenovii le mercredi 04 novembre 2015 - 17:44

    mercredi 04 novembre 2015 - 15:58 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    12819 Crédits

    Après nos recherches sur Mortis à la bibliothèque et un repas copieux, je lis maintenant un livre tranquillement en salle commune. Un roman d'aventure. Je me retourne soudain et vois en souriant mon maître qui se sert un verre. Il a son visage à découvert. Je suis choquée par ses cernes.

    Moi : Vous avez l'air fatigué, maître.

    Ceno - Hmm, ça se voit tant que ça? Je n'ai pas dormi depuis au moins...

    Il semble réfléchir, mais secoue la tête. Je devine qu'il n'a pas envie de parler de son (absence de) sommeil et il change vite de sujet.

    Ceno - Allumez donc l'Holonet, je veux voir s'il y a un programme intéressant.

    Keller - Vous avez de l'espoir vous..

    Le padawan en bure noire soupire d'un air défaitiste mais va tout de même mettre l'Holonet sur l'écran principal de la salle. Au début c'est la météo, beaucoup d'humidité et du brouillard sont à prévoir dans notre secteur de Coruscant. Ce n'est pas tellement réjouissant mais au moins, pas de scandale en vue. Après il y a un reportage qui commence, le sujet tourne autour de l'élevage en milieu urbain, notamment celui des banthas. C'est assez reposant, mais pas très intéressant, si bien que les padawans préfèrent retourner à leurs études. Tout à coup, le reportage est interrompu. Cela semble être un flash spécial. Cenovii se redresse, agacé, car ce n'est jamais de bon augure.

    Ceno : Quoi encore?

    Tous les Jedi se tournent et restent pantois devant ce "flash", qui dés la première image ne se révèle pas vraiment de nature journalistique. On peut voir une bande de types en armure qui tiennent en respect un homme, c'est probablement un groupe de terroristes qui ont hackés l'holonet. Les deux Mandos-Jedi présents dans la salle commune reconnaissent sans mal l'homme qui est tenu en joue.

    Ceno - Haar'chak! C'est le sénateur Davik Jeblan!

    De rage, Cenovii éclate son verre sur le comptoir avant de se précipiter devant l'écran avec des yeux exhorbités, il est suivi de près par ses élèves. C'est des Death Watch qui menacent le sénateur !

    Moi : Ce...ce n'est pas à quoi je pense n'est ce pas ?

    Eckmül (résigné) - Je crois que si...

    Ceno - Je pensais qu'on les avait tous arrêté. Visiblement, il y en a encore.

    Yoake : De qui parle-t-on? 

    Moi - Des Death Watch, ce sont des sales types qui font honte aux Mandaloriens.

    Keller - On dirait que le sénateur Jeblan est mal barré.

    Ceno - Hey, taisez-vous un peu!

    Ceno augmente le volume par télékinésie, il le met au max, tandis qu'une jeune mirialane rejoint les Jedi les plus proches de l'écran. Tout le monde écoute attentivement le discours d'un des Death Watch qui vient de prendre la parole:

    Death Watch : " ...pensiez nous avoir détruits, mais non! Ce n'est pas le cas! Les Death Watch sont toujours là, que toute la galaxie en tienne compte ! Nous restaurerons la grandeur de Mandalore des temps passés. Tout ce qui se dressera sur notre route subira le même sort que...ça!"

    Il pointe son gun sur la nuque du sénateur, enlève son casque et tire sans pitié sur Jeblan. La tête du représentant de Mandalore explose et de la cervelle se répend partout. Je hoquette.

    Death Watch : "Je suis Kinsan Talik, meneur des Death Watch. Que mon nom soit redouté !"

    Non seulement il fallait que des Death Watch resurgissent, comme si on n'avait pas d'ennuis, et en plus il fallait que leur meneur soit mon père ! La vidéo se coupe et laisse place à un fond noir, avant que le reportage sur les banthas ne revienne à l'antenne. Toute la salle s'est tue. Les regards convergent vers moi, même celui de Ceno. Ce n'est pas que je ne m'y attendais pas, mais... L'atmosphère est réellement lourde l'espace d'un instant. Certains regards sont suspicieux, d'autres accusateurs, et d'autres compatissants. Keller détend l'athmosphère en lançant une des ses piques :

    Keller : Kinsa, tu savais que t'avais des psychopathes dans ta famille ?

    J'ai du mal à se contenir. Je ne prends pas offense de la remarque de Keller, je sait bien qu'il n'est pas si méchant. Au lieu de ça, je prends mon courage à deux mains et parviens à dire...

    Moi : Un seul.

    Les regards deviennent assez insistants, ça commence à chuchoter dans le dos de notre groupe de Jedi. Enfin je percute. Mon père vient d'assassiner en direct le sénateur de Mandalore. Dites moi que je rêve ! J'enfouis ma tête dans mes mains et commence à pleurer silencieusement.  Yoake, la jeune Mirialane, vient instinctivement me réconforter. Ceno ordonne sans tarder:

    Ceno - Tout le monde, rejoignez vos classes, je dois parler à Kinsa.


    Ce message a été modifié par Kinsa-Talik le mercredi 04 novembre 2015 - 16:04

    mercredi 04 novembre 2015 - 16:01 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    [Post réalisé en collaboration avec Kinsa]

    Ceno - Tout le monde, rejoignez vos classes, je dois parler à Kinsa.

    Les padawan obtempèrent sans demander leur reste et s'en vont, non sans avoir jeté un dernier regard à Kinsa. Ils entraînent avec eux la Mirialane qui semblait de plus en plus curieuse de la situation. Une fois que tout ce beau monde a vidé les lieux, Ceno amène une chaise à Kinsa et l'installe confortablement, puis il va chercher un verre d'eau et le pose sur la table adjacente, avant de s'assoir en face de sa padawan.

    Ceno - Est-ce que ça va aller, Kins'ika?
    Kinsa - Oui, ça va aller... J'ai bien tenu sur Mandalore, je tiendrai ici.

    Elle fait la fière, mais le Mando voit bien qu'elle ne va pas bien. Il pose une main sur son épaule et se penche légèrement vers elle. C'est déjà assez rare de voir son visage mais c'est carrément inédit de le voir sourire avec autant de naturel.

    Ceno - Je sais que tu es forte, Kinsa, mais si tu as envie de pleurer, ne te retiens pas. Si tu as envie d'en parler, je suis là. Si tu es en colère, alors cris, ou défoule-toi sur moi. Il n'y a pas d'émotion, il n'y a que la paix, mais nous ne sommes pas des êtres sans sentiment non plus. Il vaut mieux que tu te laisses aller ici et maintenant, que craquer plus tard...
    Kinsa - Je ne m'attendait pas à ce qu'il fasse ça. Je savais qu'il était devenu un Death Watch, mais pas malfaisant à ce point là. J'espérais... Je ne sais pas ce que j'espérais en fait. Je crois que j'espérais qu'il redevienne comme avant...

    Elle lève la tête vers son maître et murmure :

    Kinsa - Crois-tu que je le reverrai ?

    Le Maître Jedi regarde vers l'écran de l'Holonet, sur lequel défile la retransmission de l'attentat en boucle, mais les images de la tête qui explose sont censurées cette fois. Ceno éteint l'Holonet et se tourne à nouveau vers sa chère padawan.

    Ceno - Il y a des chances. On doit l'arrêter très rapidement, il est une menace, et on en a déjà assez comme ça sur le dos.
    Kinsa - Vous ne m'apprenez rien, maître. Vous avez raison, il faut l'arrêter. C'est un Death Watch après tout. Et puis... Vous êtes devenu comme un père pour moi.

    Le guerrier a un petit mouvement de recul dû à son étonnement. On ne lui avait encore jamais dit une telle chose. Les témoignages d'affection de ses padawans étaient jusqu'ici quasi-inexistants, Ceno n'est pas un Jedi démonstratif et il insiste beaucoup sur leur capacité à prendre de la distance par rapport à ce qui leur est cher. Une chose qu'il n'a jamais eu besoin d'enseigner à Kinsa, naturellement douée du caractère pragmatique des Mandaloriens. Elle a quand même su conserver sa sensibilité de jeune fille et n'hésite pas à être plus explicite avec son maître que ses deux camarades masculins, quitte à l'embarrasser un peu. Ce qui est sûr c'est que Cenovii ne s'y attendait pas. Elle semble attendre une réponse de sa part mais il a bien du mal à trouver les mots justes.


    Ceno - Je... Suis honoré... Même si j'aurais été bien trop jeune pour être votre père, saches que je vous considère, Eckmül, Keller et toi, plus que comme de simples padawans. Nous sommes une famille, et en tant que telle, nous veillons les uns sur les autres. Nous te protègerons toujours...
    Kinsa - Je sais... Est-ce que je peux rester un peu seule ?

    Le mando caresse brièvement la tête de Kinsa pour lui signifier son affection, puis se relève, regarde vers la sortie avec un air grave, avant de rediriger ses yeux émeraudes vers sa protégée, avec conviction il conclue:

    Ceno - Ton père sera jugé comme il se doit, il aura droit à un procès, je te le promet. Prends autant de temps que nécessaire pour méditer, je vais m'occuper d'analyser les résultat de vos recherches avec les autres. Bonne nuit à toi, Kins'ika.

    Le Sabre des Jedi quitte la salle commune tout en réactivant son casque qui vient envelopper sa tête. Tout en traversant les couloirs des étages supérieurs, il songe au retour des Death Watch. Encore un événement tragique à ajouter à la longue liste des événements tragiques de ces dernières semaines, qui aura au moins eu le mérité de remotiver notre Mandalorien Jedi. Tandis que la nuit tombe, Ceno s'enfonce silencieusement dans les profondeurs du Temple, en direction sa cellule de régénération. Perdu dans ses pensées, il ne voit plus le bout du tunnel, mais sa détermination, elle, reste sans faille.

    Ce message a été modifié par Bencenovii le mercredi 04 novembre 2015 - 21:28

    mercredi 04 novembre 2015 - 18:01 Modification Admin Permalien

  • Avatar DocBeldom

    DocBeldom

    5633 Crédits

    Ace piocha dans une de ses poches et en sorti un datapad. Rapidement, il entra quelques informations dessus.

    Doc :
    Filez sur Kashyyyk à ces coordonnées. Vous y serez accueilli par Wroobany, un vieil ami... Annoncez que vous venez de ma part et donnez lui ce datapad. Il vous trouvera un endroit avec ce qu'il vous faut. Je le paierai quand je rentrerai.
    Po : C'est un contrebandier ?
    Doc : Entre autre. Je vous rejoindrais bientôt de toute manière. Je ne peux pas rester sur cette planète très longtemps. Sans compter que je ne fais plus officiellement partie de l'Ordre et que je ne compte pas changer cela.
    Kiad : Un problème avec Coruscant ? Et l'Ordre ?
    Doc : Plusieurs. Mais ça m'est propre. Enfin, je repasse à l'Ordre, je préviens man que vous avez filé et je vois où je peux être utile. Je verrais si j'arrive à rester dans le coin... Mais je ne peux rien promettre.
    Weedge : On fera avec.

    Doc fit un signe de tête aux autres et se dirigea vers une sortie. Après s'être éloigné de quelques rues, il tomba dans un artère passante et se figea. Trop de monde. Vraiment trop de monde. Sa main se porta instinctivement sur son sabre et il se colla contre un mur. Respirer lentement, garder son calme. la foule n'est pas un problème. Il n'y a pas de raison. Facile à dire, facile à répéter.  Mais si les émotions et les phobies tenaient compte de la logique, ça se saurait. Mentalement, Doc se força à imaginer que la foule n'était qu'une horde de tachs. Rien de dangereux. Petit à petit, le Jedi réussi à reprendre son calme. Mais pas question de traverser. Ou il y aurait encore des discussions sur des Jedi devenus fous. Bon, dans son cas c'était de l'agoraphobie mais de toute manière ça ne changeait rien. Ses yeux parcoururent le trafic et une onde de soulagement le parcouru quand il vit un taxi libre. Un signe et il s'engouffra dedans. Enfin seul ou presque.

    Comme destination, il donna le hangar de son YT. Pas question de se rendre directement au Temple, mais il avait laissé son vaisseau dans un des hangars proches avant de partir sur Dathomir. Il prit le temps de récupérer quelques affaires avant de se rendre dans la demeure de l'Ordre sur Coruscant. Première étape, les quartiers de sa mère. A la porte, il frappa et n'obtint aucune réponse. Le Jedi soupira. Sa mère était-elle encore coincée au commissariat ? Ou alors... Changement de direction, Doc se dirigea vers le Terrik Fantasy. Après tout, si lui était repassé à son vaisseau, peut être que Mirax en avait fait autant. Sur place, nouveau soupir. Décidément, ce n'était pas sa journée. La seule bonne nouvelle dans tout cela était que le soir commençant à tomber, les hangars du Temple étaient vide.  A défaut, Doc laissa un message pour sa mère, l'envoyant directement sur le comlink du vaisseau. Elle le verrait quand elle passerait.

    "J'ai envoyé les deux gosses saluer la vieille boule de poil. Ils vont plutôt bien. Je reste au Temple encore une journée, si tu veux me voir pour plus d'informations. N'hésite pas à me biper. Ace."

    Bon, si Mirax n'était pas là, il était temps d'aller se renseigner sur les dernières décisions. Doc se dirigea vers la salle commune, essayant d'écouter les Jedi qui parlaient autour de lui. Dans les nouvelles qui tombèrent rapidement, le choix de Joruus comme nouveau responsable de l'Ordre. Une bonne nouvelle. Deux padawan discutèrent de Kinsa, de son père et de l'attaque de DeadWatch. Vu le ton accusateur et inquiet de l'un d'entre eux, le Maître se senti obliger de l'arrêter pour lui parler un peu :

    Doc : Je vous ai entendu discuter... Pensez-vous vraiment que vous allez aider votre amie en vous comportant ainsi ?
    Padawan : Kinsa n'est pas mon amie ! Et qui sait si elle n'est pas comme son père ?
    Doc : Kinsa est une padawan, tout comme toi. Si on découvre demain ton père à l'holonet en train de s'attaquer à des gens, seras-tu responsable ?
    Padawan : Non ! Mais...
    Doc : Il est simple d'avoir peur, de se montrer inquiet. C'est ainsi que le Côté Obscur nous attire, en nous poussant à nous montrer suspicieux les uns envers les autres alors même que nous devrions nous soutenir. En ce moment, Kinsa a besoin de notre soutien. Pas forcément en étant auprès d'elle, mais au moins en ne doutant pas de ses convictions. Réfléchissez-y.
    Padawan : Je vais essayer.
    Doc : Si tu pars dans l'idée d'essayer, tu échoueras ou tu repousseras. Réfléchir ne demande pas d'essai, juste du temps. Prends ce temps ce soir, avant de te reposer.
    Padawan : Je le ferais.
    Doc : Merci. File maintenant, tes amis t'attendent.

    Au moins une bonne chose dans cette journée ! Ace continua sa route et atterrit dans la salle commune, quasiment vide. Doc s'installa à une table dans un des coins de la pièce, autant à l'écart que possible. Il sorti de son sac un petit couteau laser et quelque cristaux Adegan qu'il commença à tailler, plongé à moitié dans la Force. Ça l'occuperait en attendant qu'une tête connue ou curieuse se présente.

    jeudi 05 novembre 2015 - 01:13 Modification Admin Permalien

  • PSW
  • Avatar Edoras

    Edoras

    7665 Crédits


    - C'est quoi, la suite ?
    - Une petite séance de méditation. Et ensuite, tu pourras faire la Force sait quoi pendant que je ferai remonter mes conclusions à la Force sait qui... C'est un peu le bazar en ce moment.
    - ... Je dois méditer, maintenant ? Ben tiens, ça aurait tellement moins difficile de le faire avant les autres tests
    , railla Fran-Kyle en s'asseillant en tailleur au centre de la pièce.
    - Peut-être. Peut-être pas. Tyria s'assit en tailleur elle aussi et ferma les yeux. La méditation est une pratique qui requière plus de concentration et de discipline que les précédents tests. Elle modifia peu à peu sa respiration. Faire le vide dans son esprit est une pratique difficile mais c'est un moyen de faire communion avec la Force. Inspire. Expire.

    Fran sourit. Pas la peine de lui dire que méditation et pierre de vide étaient les seules ressources de ses parents pour lui apprendre à maitriser ses pouvoirs... elles s'en rendraient compte toute seule. Fran ferma les yeux et visualisa la mer s'étendant devant la plage de la villa familiale. Son souffle se calqua bientôt sur la marée. "Et puis, les Mandaloriens aussi font ce genre d'exercices à l'occasion." Pensa Kyle, avant de bloquer toute réflexion.


    - Les Mandaloriens font beaucoup de choses. Le but n'est pas ici de projeter ton esprit vers cette jolie maison. Reste ici. Étend tes perceptions. Sens la Force. Ressens les personnes qui sont autour de toi.
    L'adolescent resta une pleine seconde sans savoir si c'était lui qui venait de communiquer par télépathie ou elle qui n'avait aucun mal à lire en lui. Il opta plutôt pour la deuxième solution, puis obéit aux ordres du maitre :
    "Mes cheveux sur mes lekku. Le sol tiède. L'haleine de Tyria Sarkin... Le bruit d'une mouche..."

    Fran fronça les sourcils. Petit, il pouvait déjà ressentir la vie l'entourant. Il restait capable de pressentir les événements potentiellement dangereux, mais les choses étaient devenues difficiles. Et on lui demandait maintenant de ressentir l'univers ? Il repoussa le découragement et essaya de toutes ses forces.

    "Des choses sur le carrelage... rondes... les sphères inactives au sol. A la porte... un chuchotement... un tout petit padawan qui écoute à la porte. Les pattes d'un insecte grimpant le long du mur..."

    - Bien. Continue d'étendre tes perceptions.

    "Un bruit indistinct. Le bruissement de la vie du Temple. Des rires, quelques sanglots, les soupirs dans la bibliothèque. Les vibrations d'un cargo à l'atterrissage, quelque part... Et une sourde angoisse. Un malaise profond, comme un gémissement de douleur. Et la sueur qui me coule dessus. Je pue."

    Fran-Kyle essaya de visualiser plus loin, de visualiser le Temple, mais il eu bien du mal à percevoir autre chose que de vagues ombres mouvantes. Seuls les sentiments les plus forts étaient perceptibles, comme des pleurs entendus dans le brouillard. 

    - Ca ira comme ça. Maintenant recentre petit à petit ta concentration jusqu'à nous. Lentement. Et quand tu sera prêt, tu pourras rouvrir les yeux.

    "La Twi'lek qui a accueillit Fran-Kyle étrangle un sanglot dans la salle commune. Le petit padawan se fait gronder par un chevalier qui l'a surpris à écouter aux portes. La mouche nous observe. Elle décolle. Tyria Sarkin a une tache sur sa robe. Fran a faim. Il ouvre les yeux."

    Tyra chassa l'insecte d'un revers de main.

    - Mouais... ce sera tout pour les épreuves. Je vais faire remonter mes conclusions à Maître Aynor. En attendant l'arrivée de notre nouveau responsable, elle prend encore les décisions. Tu peux aller manger un morceau si tu veux.

    - ... Merci. Ca fait tourner la tête, ce truc. Hum... Je dois attendre quelque part qu'on vienne me chercher ?
    Il marqua un temps d'arrêt. "Pas du Brandy ?"
    - Naaaaan. T'es entouré de Jedi. Et tu viens de fournir un sacré effort. Je vais pas t'empêcher d'aller te restaurer.

    - Très bien. Hum... je peux prendre une douche quelque part ? Après ça, à la soupe... et j'improviserai.

    - Attends une seconde. Elle se tourna pour siffler le padawan lambda non loin, qui sursauta. Tu vas conduire ce jeune homme aux douches.
    - Merci... maître Sarkin.
    - De rien, petit !

    La douche lui remit les idées en place. Il se rhabilla en songeant que demain matin, il enfilerait peut-être une bure. L'idée n'était pas très réjouissante et il se surpris à regretter pour la première fois le contact des vêtements doublés de plombs que ses parents lui faisaient porter, dans l'espoir qu'un jour il puisse porter une armure de beskar. Il se rendit soudain compte qu'il n'avait pas prévenu sa mère. Il se retint de l'appeler : s'il n'était pas reçu parmi les Jedi, rappeler sa mère une seconde fois pour lui annoncer son échec serait trop dur. Autant attendre d'abord les résultats.

    Il retourna à la cantine, histoire de trouver quelque chose à mettre dans son estomac grondant. Après un repas plutôt copieux (il avait sauté un repas et proposa à une apprentie complexée par son régime de finir son assiette pour elle), il déambula dans les couloirs, découvrant le Temple. La taille de la bibliothèque l'impressionnait toujours autant. Sa tenue (pantalon à huit poches et veste de cuir "réactive" permettant de limiter les blessures, sous laquelle il dissimulait normalement ses holsters) n'inspira pas confiance aux responsables du hangar qui refusèrent qu'il s'approche trop des vaisseaux. Fran-Kyle n'insista pas : il ne pouvait leur donner tort compte tenu des exactions passées de la Guilde. Cherchant à retrouver Kinsa et les autres, il se rendit à la salle commune... mais à mesure qu'il progressait dans le dédale de couloirs du Temple, il se rendit compte qu'elle ne serait déjà plus là lorsqu'il arriverait.

    De fait, le soir tombait et, lorsqu'il arriva à la salle commune, il n'y avait plus grand monde. Personne de son âge, en tout cas. Un tout jeune padawan le montra du doigt à ses amis et pouffa. Dans un coin, un Humain était occupé à quelque travail d'artisanat. Fran-Kyle se rapprocha pour mieux voir, admirant l'habileté des mains du Jedi avec le laser. Il n'avait aucune idée de ce qu'il pouvait être en train de fabriquer. Des bijoux ? Le convecteur d'un gros blaster ? L'aura qu'il émettait dans la Force était clairement perceptible.


    Ce message a été modifié par Edoras le jeudi 05 novembre 2015 - 10:07

    Ce message a été modifié par Edoras le vendredi 06 novembre 2015 - 17:19

    jeudi 05 novembre 2015 - 09:55 Modification Admin Permalien

  • Avatar DocBeldom

    DocBeldom

    5633 Crédits

    Un mouvement devant lui fit comprendre à Doc qu'il avait désormais quelqu'un en face de lui. D'un signe de tête, il indique à celui qui s'est approché de s'assoir. Ce dernier se pose devant le Maître, le regardant l'air intrigué. Un dernier coup de laser et le Jedi répond à la question informulée en lançant le cristal terminé au métis qui l'attrape, l'approche de ses yeux puis pousse un sifflement admiratif.
    Doc : Je taille des cristaux, pour des sabres lasers.
    Fran-Kyle : Et vous faites ça à l'oeil nu ? Joli !

    Doc : La Force est plus efficace que des yeux. Mais je dois admettre que l'habitude y est aussi pour quelque chose. J'ai tenu l'atelier de sabre pendant un long moment.

    Le demi-twileck dépose délicatement le cristal sur la table.
    Fran-Kyle : C'est l'équivalent d'un convecteur, c'est ça ?
    Doc : Je vois que tu t'es renseigné. C'est un peu plus compliqué que ça, mais tu as saisi l'idée.
    Fran-Kyle : Je m'appelle Fran-Kyle. Et vous, maître ?

    Pendant que l'autre lui tend une main terminée par des ongles griffus bien taillés, Doc a un sourire. Ainsi il a face à lui son demi-frère. Le fils d'Edoras dont lui a parlé Wroobany... Il serre la main tendue et répond :
    Doc : La plupart me surnomment Doc.
    Fran-Kyle : "Maitre Doc" ?
    Doc : Maître Terrik s'il faut être formel. Mais je ne m'attache pas vraiment à cela. Et puis nous sommes tellement nombreux que cela n'aide pas à s'y retrouver.
    Fran-Kyle : Ah, vous êtes un Terrik...

    Une hésitation dans le regard de celui qui est face à lui fait sourire Doc. Il se doute bien de la question qui va suivre, mais elles sont compliquées à poser. Autant l'anticiper :
    Doc : On dirait que ça t'ennuie ? Je pourrais me faire appeler Maître Kyphor mais je crois que ça me compliquerai la vie plus qu'autre chose.

    Visiblement, il tient bien de leur parent commun car le jeune métis éclate de rire.
    Fran-Kyle : Ca compliquerait surtout la mienne... Je m'appelle Fran-Kyle Xyphor.
    Doc : Pour être honnête, je crois que ça n'aurait pas arrangé notre père non plus. Heureux de te rencontrer mon frère. Intéressé par devenir un Jedi ?
    Fran-Kyle : Oui, j'attends les résultats des tests. Vous êtes Obiwan ou Ace ?
    Doc : Ace. Ace "Doc" Beldom Xyphor-Terrik pour le nom complet.
    Fran-Kyle : Papa m'avait expliqué, pour le nom... Mais ça fait bizarre.
    Doc : Je suis d'accord. Doc est beaucoup plus simple. Et comme j'évite les occasions officielles autant que je peux, ça suffit en général.
    Fran-Kyle : ... Papa est mort, tu sais ? Ma mère l'a tué...

    L'information lui avait été transmise, mais l'entendre dire directement... Pendant une seconde, le regard du Jedi se perd dans ses souvenirs. La tristesse est toujours présente. Mais il est Jedi et pour le moment, ce n'est pas lui qui est important.
    Doc  : J'ai été prévenu par celui qui m'a parlé de toi... Ca fait bizarre de se dire qu'on ne le croisera plus. Mais la mort fait partie de la vie, aussi fou que cela puisse paraitre.

    Comme de bien entendu, la réponse soulève une nouvelle question, mais celle-ci semble être en conflit avec une autre. Décidément les enfants d'Edoras ont toujours du potentiel.
    Fran-Kyle : Celui qui...
    Doc : J'ai vécu une bonne partie de mon enfance sur Kashyyyk avec ma jumelle et j'y passé quasiment toutes mes dernières quinze années. Je te laisse deviner à qui nous avions été confiés et qui me tenait au courant des nouvelles.
    Fran-Kyle : Ah ! Le receleur, d'accord.  -En fronçant les sourcils- C'était sensé être un secret... Si ma mère apprend qu'il a parlé, il risque d'avoir des ennuis.
    Doc : Il m'avait prévenu de sa mort et de ta naissance. Et je n'en ai parlé qu'à toi. Il espérait un peu que ça me tirerait de ma retraite.
    Fran-Kyle, en se pointant du doigt : Tant mieux... Je suis sensé être mot moi aussi. Enfin j'étais... On n'a plus besoin de cette couverture maintenant.
    Doc : Tant mieux. De toute manière, elle n'aurait probablement pas tenu longtemps si tu rejoins les Jedi. En parlant de ça, qui t'a testé ?
    Fran-Kyle : Tyria Sarkin. Dis-moi... Maman m'a dis que papa était devenu fou et que... C'était pour ça qu'elle avait dû... Je n'ai pas bien compris, tu en sais plus ?
    Doc : Je n'ai pas les détails, mais j'ai cru comprendre qu'il avait suivi le chemin inverse de notre arrière grand père. Au lieu de continuer à défendre le bien à sa manière, il aurait puisé dans le Côté Obscur.
    Fran-Kyle : Oh...
    Doc : Oui... On a toujours été sur la bordure dans la famille. Et je ne suis guère mieux que les autres, même si je n'ai jamais sombré.
    Fran-Kyle : J'ai intérêt à être prudent, si je dois devenir Jedi...
    Doc : Tous doivent l'être, mais avec notre éducation en limite de la loi, nous devons l'être encore plus.
    Fran-Kyle soupire.
    Doc : Ce n'est pas si compliqué que ça et ça a parfois son utilité. Mais il faut faire attention et toujours se demander si nos choix sont bons, en se rappelant que la fin ne justifie pas les moyens.

    Fran-Kyle observe attentivement Doc, surtout son visage et ses mains. Il a l'air au bord de l'épuisement, mais se reprend. Le Maître fait comme s'il n'avait rien vu, il ne forcera pas son frère à parler s'il ne le souhaite pas.
    Fran-Kyle : J'espère que je ferais un bon Jedi. Quitte à renier la tradition, autant être bon.
    Doc a un petit sourire : Je ne doute pas que tu le seras.

    vendredi 06 novembre 2015 - 16:33 Modification Admin Permalien

  • Avatar Edoras

    Edoras

    7665 Crédits

    - Hum... j'ai été assez mauvais, en fait. Avec les tests. Il parait que la difficulté est générale. Toi aussi, tu navigues dans ce... brouillard ? Fran fit un geste vague de la main, comme pour désigner l'air les entourant.

    - Ici encore plus qu'ailleurs. Coruscant est viciée pour moi. Mais je ne l'utilise que peu par rapport à d'autres.

    - Moi bien. C'est en partie pour ça que j'ai quitté ma mère. J'ai toujours fonctionné à l'intuition... pour piloter, pour tirer, pour décider quel turboélevateur prendre. Mais là... et c'est vrai que c'est encore plus difficile ici que dans l'espace.

    " Ou dans la jungle, bien sûr. Je me suis toujours senti bien, dans la jungle.

    - Tu n'es pas le seul. Plus que l'intuition, c'est la Force qui te guide. Plus tu apprendras à t'y fier, à la parcourir et la comprendre, plus tu seras efficace.

    En évoquant ça, le regard de Doc se fit heureux et rêveur.

    - Elle nous relie tous et elle peut vraiment nous aider. Dans l'espace, il y a peu de chose alors il est plus simple de s'y plonger. Dans une jungle, c'est la nature qui est présente autour de toi. Des choses qui fonctionnent en symbiose, comme la Force. C'est pour ça que j'aime les forêts de Kashyyyk.

    Fran-Kyle hocha la tête doucement, essayant de retenir les leçons.

    - La Force... je comprend que les midichloriens soient présents dans la jungle ou les animaux... mais dans l'espace ? Comment la Force peut-elle être présente dans l'espace ?

    - Tu trouves l'espace vide ? répondit doc avec un petit rire. Quand je sens la Force dans l'espace, la première chose que j'y sens, c'est moi. C'est ensuite ce qui se trouve dans mon vaisseau puis dans les vaisseaux proches. C'est les liens entre moi, les gens dans ces vaisseaux. Et c'est plus tard les planètes autour de moi et les liens qui les relient. Notre espace n'est jamais vide.

    - Mais... l'espace n'est pas vide, ce n'est pas ce que je voulais dire... mais il n'y a pas de vie. Presque pas. Au point où les planètes habitées m'apparaissent comme des lucioles dans la nuit.

    - Tu vois les planètes habitées parce que tu t'attends à ce que la Force ne te montre que ce qui est vivant. Mais elle nous permet aussi de sentir ce qui est minéral. Et surtout, il y a les liens. Sans cela, nous ne pourrions pas communiquer par elle. Et quand ces liens sont assez fort ou assez nombreux, on les voit très bien, surtout dans le vide de l'espace.

    " Ces liens, ils relient tous les êtres vivants, qu'ils ressentent la Force ou pas.

    - Les minéraux ? Les... cailloux ? demanda Fran-Kyle avec un septicisme évident.

    Pour toute réponse, Doc se contenta de désigner les cristaux devant lui et d'en faire léviter un.

    - ... Bon. Tu dois avoir raison, conclu Fran-Kyle. Il va me falloir du temps pour intégrer ça.

    - C'est toujours un peu perturbant au début. Mais une fois passé le premier moment, ça devient de plus en plus facile.

    - Mais... la Force, c'est quoi, alors ?

    - Si tu trouves un jour une réponse dont tu seras sûr, elle m'intéresse.


    Fran resta interdit. Les Jedi eux-mêmes ne savaient pas ce qu'était la Force ? Sous le choc, la langue hutt sortit spontanément :

    - ... Eniki.

    Ce fut au tour de Doc d'éclater de rire.

    - Ouai, j'avais à peu près eu la même réaction. Il y a différents courants de pensée à ce sujet. Force vivante, Force objet, Force ceci ou Force cela. La vérité est que chacun ressent les choses différemment et en tire des conclusions différentes.

    - ... La Force est donc vraiment une... religion ? Je pensais... que c'était une science, puisqu'il y a des tests. Enfin, on m'avait toujours dis que l'Ordre Jedi était une secte, mais...

    - La Force en elle même n'est pas une religion, trancha Doc. Elle est, c'est tout. On sait déterminer si une personne y est sensible ou non. On sait l'utiliser pour certaines choses et on sait qu'elle relie les gens. Mais ce qu'elle permet ou qui y est sensible, ça ne la définit pas pour autant.

    - Bon. Ben je suis bien avancé, avec ça. Le jeune Xyphor se mit à rire pour s'asseoir sur son malaise.

    - Concernant l'Ordre... L'Ordre est un regroupement de personnes qui sont sensibles à la Force et qui partagent un but commun : ne pas utiliser ses pouvoirs pour faire le mal. Pour cela, des règles ont été édictées. Mais l'Ordre n'est pas le seul regroupement de personnes à utiliser la Force. Les Sorcières de Dathomir en sont un également, par exemple.

    - Et comme je ne suis pas une femelle...

    - Certaines personnes ne sont pas forcément d'accord avec les règles de l'Ordre ou les choix qui y sont fait. Certains vont même un peu plus loin et pensent que les pouvoirs du Côté Obscur peuvent être utilisés. Par facilité, on les appelle les Jedi Gris. Les premiers sont souvent bien accueillis ici. Les seconds un peu moins.

    - Ouais, je connais.

    - Tu connais des Gris ?

    - Pas personnellement, non. Je voulais dire que je connais le principe.

    - Je vois. Et bien maintenant tu en connais personnellement un alors. Mais nous en reparlerons probablement à l'occasion.

    - ... Bon, je te laisse continuer. De toute façon, j'ai l'impression qu'on ne va pas tarder à venir me chercher...

    A cet instant, la porte s'ouvrit et Fran-Kyle sourit. Au moins, prévoir les arrivées, il y arrivait encore.

    Ce message a été modifié par Edoras le vendredi 06 novembre 2015 - 17:45

    vendredi 06 novembre 2015 - 17:43 Modification Admin Permalien

  • Avatar waren

    waren

    15400 Crédits

    Lieu : Salle du trône, planéte.. oh vous savez où ! C'est la même que la derniére fois, vous avez pas de GPS Cosmique ?

    La piéce avait été nettoyé et les portraits rappelant la dynastie Fel enlevés, Horn posait pour un artiste rodien qui le peignait de profil, tenant un sabre laser blanc. Bien sur le corelien ne l'avait pas allumé mais le peintre et lui avait convenu que cela rendait bien. Un chevalier impérial arriva du bout de la piéce. Il approcha de Waren et sans le regarder, posa un genou à terre, puis déclina son identité.

    Chevalier : Mon nom est Golan Taris, Chevalier impérial à votre service, votre majesté. Vous m'avez fait mander ?

    Empreur Horn : En effet, c'est bon mon cher, vous pouvez arréter de peindre. Vous continuerez de mémoire.. (Une minute plus tard) Golan, je veut que dirigiez la nouvelle garde impérial, je vais bientôt quitter cette planéte pour rejoindre les territoires impériaux et je souhaite vous avoir à mes cotés. Nous voyagerons à bord du vaisseau de l'Amiral Thrawnkins.

    Chevalier : Oh ce seras un grand honneur, votre éminence, je prévient immédiatement le reste de la Garde. Tennez votre altesse, un cadeau..

    Waren sourcilla, tendant la main vers le coffret en duracier offert par son serviteur, à l'intérieur se trouvait un objet. Un coupe cigare. Le corelien éclata de rire.

    samedi 07 novembre 2015 - 20:16 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kiad

    Kiad

    603 Crédits

    Kiad avait été quelque peu perturbé de voir ainsi deux grands chevaliers de l'époque où il était lui-même padawan, être aujourd'hui encore moins âgés que sa propre fille. Surtout Weedge, en réalité, qui avait été son enseignant dans la forme Ataru...Kiad hésitait à s'adresser à eux comme à des enfants ou comme s'ils étaient encore les mêmes qu'avant. D'après les paroles de Padmée, Weedge est un clone, tandis que Polux....Kiad avait entendu des histoires sur le spectre de Force de ce jedi, resté vivace après son décès face à Baaaaaaal, et le vagabond se demande si le spectre en question avait choisit un nouveau corps pour s'incarner. Kiad était impatient de se voir expliqué tout cela, mais le moment n'était pas des plus adéquats pour ça dans l'immédiat.

    Un recoupement d'information plus tard, Kiad enlace tendrement Pad avant que celle-ci ne rejoigne son mari. Il lui souffle de même un "Rentre bien, et pas de bêtises en chemin !" au moment où ils se quittent, un peu comme s'il allaient se revoir dans peu de temps, même si ce n'était pas prévu.  Puis est venu le moment de décider qui fait quoi. Doc indique aux deux "jeunes" jedi qu'ils peuvent trouver un endroit sûr sur Kashyyyk, tandis que lui rejoindra le temple pour une brève visite. Pendant tout ce temps, Selanna a suivit les conversations dans le silence, avec attention, occupée à observer chaque personne présente avec une curiosité sans précédent. Il faut dire qu'elle n'a jamais quitté sa planète natale, et la visite d'espèces aliennes y est plus que rare. Alors voir plusieurs humains, notamment des zabraks et tous forceux de surcroit, réunis ainsi était un spectacle nouveau pour elle et il absorbait toute sa concentration.

    Puis, finalement, Weedge se tourne vers Kiad et demande:

    Weedge: Peux-tu nous exfiltrer de Coruscant ?

    Kiad: Hm...'faut voir.

    Selanna sort aussitôt de son mutisme pour insister sur la demande du zabrak, voyant par là l'occasion inespérée de rester en contact avec des jedi, et mieux encore, des jedi de son âge. Kiad lui jette alors un regard en biais tout en croisant les bras sur son torse, puis ses yeux se portent un instant sur les deux jeunes hommes, avant qu'il ne déclare sur un ton un peu râleur:

    Kiad: Bon, bon !  Ok, ok...Mais je vous préviens, j'ai des choses à régler dans le noyau, donc je vais pas plus loin que Corellia. Faudra vous débrouiller pour la suite.

    Po: T'inquiète pas, mon vieux, on se trouva un petit vaisseau pour faire le reste du trajet.

    Po fait un clin d’œil à son frère. Le genre de clin d’œil que Kiad ne connaît que trop bien et qui lui laisse un sale pressentiment en arrière goût. Mais la chose est conclue, il les mènerait sur Corellia. Les occupants rassemblent donc ce qu'il reste de leurs affaires, mais avant qu'ils ne franchissent la porte de leur planque, Kiad s'arrête un instant et déclare sur un ton sérieux:

    Kiad: Cachez vos sabres-laser, si vous en avez. Soyez naturels, mais gardez vos sens en alerte. J'ai pas envie d'avoir plus de problèmes avec la CSF que je n'en ai déjà.

    Il retrouve ensuite un air plus jovial et avenant, et ils sortent à découvert. Ils empruntent les chemins de traverse que Padmée a prit pour les mener discrètement du Snack Lou jusqu'à la cachette, puis ils prennent la direction du vaisseau. Le fait qu'ils soient dans les bas quartiers, même à proximité du temple, masque leur présence aux yeux des forces de sécurité.

    Durant le trajet, Pollux et Selanna font plus ample connaissance, Po profitant de ce que Kiad soit devant eux et concentré sur ce qui les entoure pour se rapprocher de la demi-sylphe. Curieux, le "jeune" zabrak s'enquiert de l'espèce à laquelle appartient la demoiselle à la peau verte, et Kiad à un sourire lorsqu'il entend l'étonnement qui vient de derrière lui. Car peu de gens connaissent l'existence des sylphes, et lorsque Selanna explique les particularités de sa race, Pollux s'en trouve quelque peu surprit. Une couleur de peau de Mirialanne mais sans aucun tatouage, des cheveux qui sont en réalité des brins d'herbes et des jeunes pousses boisées parsemés de quelques fleurs dont la teinte varie suivant l'émotion, et une capacité à la télépathie innée renforcée par la présence de la Force en elle. A la grande satisfaction de son père, elle ne révèle ni le nom de sa planète d'origine, ni le fait que sa constitution moléculaire est davantage végétale qu'animale.

    Ils finissent par arriver au vaisseau, sans encombres ni difficulté particulière. La conversation entre Pollux et Selanna avait ajouté un peu de légèreté et de banalité au petit groupe, ce qui avait fait détourner les regards d'eux par manque d'intérêt, et avait ainsi aidé à la tranquillité du trajet. Ils montent donc à bord de l'appareil, et Kiad montre en premier lieu l'infirmerie à Weedge, des fois qu'il ait encore besoin de quelques soins. L'YT se sépare ensuite de la plateforme qui l'a accueillit et reprend scrupuleusement le même chemin pour quitter Coruscant que celui qu'il avait prit pour revenir. Et, enfin, après de longues minutes de suspens pour chacun, Kiad tire la manette d'entrée en hyperespace et...ils disparaissent de Coruscant.

    L'atmosphère se détend. Les passagers quittent la cabine de pilotage pour rejoindre la partie "salon" du vaisseau. Là, le propriétaire sort quatre verres et un joli ballon qui contient un liquide à la couleur azurée.

    Kiad: Et maintenant, les enfants, il est temps de passer un petit test perso....

    Il en verse dans deux verres, mais il est arrêté lorsqu'il arrive devant Weedge:

    Weedge: Il y a de l'alcool dedans ?

    Kiad: Ouaip, c'est l'idée. Alcool de fleur de Félucia, au moins six ans d'âge.

    Po: Ah, quand même !

    Weedge: Alors non merci, je supporte mal. Petit problème génétique....

    Kiad: Hm, ok.

    Le vagabond cherche alors du jus, qu'il sert a Weedge et à Selanna, elle même supportant très mal l'alcool en vertu de sa constitution végétale.

    Kiad: Allez, santé !

    Les trois autres personnes répondent, et chacun boit son verre. Pollux, dont le corps est très jeune pour de telles liqueurs, grimace sous la brulure du liquide qui descend le long de sa gorge. Weedge demande ensuite si il est possible de faire un arrêt tant qu'il ne sont pas trop éloigné de Coruscant, car il a besoin d'une liaison avec le temple. Il reste vague sur ses motivations malgré la méfiance de Kiad, mais il assure qu'il n'y aura pas de conséquences directes pour le vagabond et son vaisseau, si bien que l'YT finit par faire une pause en plein milieu de nulle part le temps que le zabrak fasse ce qu'il a à faire...

    Ce message a été modifié par Kiad le dimanche 08 novembre 2015 - 15:27
    Ce message a été modifié par Kiad le dimanche 08 novembre 2015 - 18:00

    dimanche 08 novembre 2015 - 15:26 Modification Admin Permalien

  • PSW


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Evénements

Star Wars Celebration Europe 2023

07 avril 2023 - 10 avril 2023

Celebration

Encyclopédie

  • Tarfful --- Tarfful est un général Wookie qui combattit aux côtés de Chewbacca durant la Guerre des Clones. (Personnages - Armée Wookie)
  • Avenger --- Destroyer de classe Imperial II aux ordres du Captain Lorth Needa (Vaisseaux - Vaisseaux capitaux)
  • Bo-toad --- C’est une espèce amphibie exceptionnellement lente. (Espèces & Civilisations - Animaux)
  • Telsij, Lieutenant --- Ce pilote vétéran participa à la victorieuse batailles des Rebelles sur Endor. (Personnages - Rebelles)
  • Chewbacca --- Chewbacca était un wookiee, compagnon de route de Han Solo. (Personnages - Résistance)

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2022 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide