Le Temple Jedi 5 (page 50)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    17321 Crédits Modo

    Et dire qu'un peu plus tôt je comparais cette exploration de No'Erda à des vacances !
    A peine le corps de Ceno identifié je plongeai dans l'eau glacée du lac. Aussitôt suivi par Jaina. Je dû me retenir de stopper ma course pour obliger la padawan à retourner sur la berge, et je regrettai ensuite de ne pas l'avoir fait lorsque je me rendit compte que nous nous trouvions plus exposés que jamais à l'influence néfaste du lac.
    Le visage de Baaaaaaal me fit face, large et déformé par les eaux ainsi que par un rictus moqueur. Il hurla...

    B7al. - ADRIEEEENNE !

    ... et je fus surpris de l'entendre aussi distinctement sous l'eau. Une légère impulsion de Force me suffit pour faire disparaître l'image, mais un profond malaise demeurait. Heureusement que nous étions proches de la surface et du bord du lac ! Je n'osais imaginer la force des visions qui avaient dû assaillir Ceno s'il s'était enfoncé dans les profondeurs.
    Alors que j'attrapai l'épaule de mon ami mandalorien je profitais du peu d'air qu'il me restait dans les poumons pour risquer un coup d’œil vers le fond du lac, là où le Côté Obscur se faisait sentir. L'eau était trouble, bien sûr, mais je pu distinguer au loin un très bref scintillement rouge, juste le temps d'un clin d’œil.
    Aidé de Jaina, je traînais le lourd corps en armure sur la berge.

    Moi. - J'ai l'impression qu'il est vivant mais il a perdu connaissance ! Bloli, Mirax, Prêtres, venez m'aider !

    Mirax. - Attends Kaarde, tu es… !

    Kaarde. - C'est pas le moment, aidez-moi à le ranimer ! Jaina, pousse-toi s'il-te-plaît.

    Je fut étonné du ton sec que j'avais employé pour répondre à Mirax et faire bouger Jaina, et je le fut plus encore quand on nous fit remarquer que notre peau avait blanchi. Je contemplais mes mains, terriblement pâles et posées sur Ceno alors que j'essayais de lui appliquer les premiers soins.
    Le mandalorien vivait encore, c'était déjà ça, et cela me permit de rassurer Eckmül, mais je détectai de l'eau dans ses poumons. Son armure avait-elle des fuites ? Et dans ce cas, pourquoi ? S'était-il battu contre une vision, lui aussi ? En tout cas il semblait aussi contaminé au niveau de la Force par quelque chose de sombre, or je me sentais bien trop faible pour intervenir moi-même.
    Et où était passé Keller ? Nous n'avions trouvé aucune trace de lui.

    Bloli. - Kaarde ! Laisse Ceno aux soins de Mirax et des prêtresses, tu as besoin d'être examiné, toi aussi.

    Un instant me vint l'envie de lui répondre vertement qu'elle n'avait pas à me donner d'ordres. Je ravalais cette colère non naturelle et obtempérai, gagné petit à petit par une nausée.

    Prêtresse. - Etiez prévenus. Lac maudit, très dangereux !

    Moi. - En effet, je commence à le croire.

    Bloli. - Comment te sens-tu ?

    Moi. - Très... très nauséeux. Comme si... comme si je venais de commettre un meurtre de sang froid...

    Prétresse. - Comme si étiez devenu serviteur du sombre !

    Moi. - Oui, voilà ! Comme si j'étais passé du Côté Obscur ! J'ai même dû réprimer des sentiments violents.

    Je dû ravaler un haut-le-cœur et m'empêcher de vomir. Bloli posa l'extrémité de ses doigts sur mes tempes et commença à m'insuffler de l'énergie.

    Bloli. - Ça ne m'étonne pas ! Tu ressembles physiquement à un adepte du Côté Obscur.

    Moi. - Comment ça ?

    Bloli. - J'ai observé ça dans les archives Jedi et sur les corps de plusieurs apprentis de Baaaaaaal, quand il en avait. S'exposer au Côté Obscur entraîne une légère détérioration physique. La peau pâlit, les veines deviennent saillantes, parfois les yeux deviennent jaunes, mais ce sont d'habitude des effets à longs termes, et toi tu es resté moins d'une minute dans ce maudit lac !

    Moi. - Je vois, apparemment ce lac, ou plutôt ce qu'il cache, génèrerait une forme de corruption très puissante. Je vais mieux Bloli, va voir ma padawan et laisse Mirax faire son possible pour Cenovii. De mon côté je vais essayer de retrouver Keller.

    Bloli me laissa pour aller observer Jaina, restée près de Huge, tandis que Mirax et Eckmül étaient au chevet de Ceno. J'en profitais mon plonger dans une légère transe méditative et étendre mes perceptions.
    En ne sentant nulle part la présence de Keller dans le lac et alentour je faillit croire qu'il était mort. Heureusement je fut rapidement rassuré en projetant ma conscience jusqu'au Vaisseau Monde actuellement en orbite.

    Moi. - Ouf ! Apparemment, Ceno a eu la bonne idée de renvoyer Keller au vaisseau m...

    Je fus tiré de ma transe par les éclats de voix de Mirax après Weedge. Apparemment la corruption du lac nous affectait tous petit à petit. Il ne s'agissait plus de lutter contre des illusions collectives. Il fallait vite se réorganiser avant qu'un drame arrive.

    Moi. - Tout le monde ! Nous devons nous éloigner du lac, du moins le temps de nous remettre ! Nous reviendrons lorsque Cenovii sera revenu à lui et nous aura dit ce qu'il a vu là-dessous, mais pas avant. Allez !


    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !
    Consultez l'ENCYCLO JDR du site !

    Ce message a été modifié par: Kaarde le 22-05-2014 17:46

    jeudi 22 mai 2014 - 17:45 Modification Admin Permalien

  • Avatar AngeSolo

    AngeSolo

    27079 Crédits

    L’Angel's fury était passé en hyperespace depuis une trentaine de minutes désormais. Solo avait fini par apaiser ses nerfs de la manière la plus conventionnelle – ou plutôt la seule – qu’elle connaissait. Autour de la table du petit salon du vaisseau, elle sirotait le contenu du minibar non sans le partager avec deux de ses conseillers. Mireille gardait un œil sur les commandes du vaisseau et passait quelques appels de dernières minutes pour la réunion à venir.

    Ange, posant ses pieds sur le divan : Quand même, y a pas un moment où Mimi s’est dit qu’il y a avait un petit problème éthique… Siéger au conseil des Jedis ! Faut pas déconner quand même…
    Marcel : C’est juste… C’est comme qui dirait pour cette raison que Waren a commencé sa rébellion.

    Solo faillit s’étouffer, elle recracha violemment le liquide qu’elle venait d’avaler sur son interlocuteur. Elle tapa violemment son poing sur la table, comme pour l’aider à digérer cette nouvelle.

    Ange, les yeux sortis de leurs orbites : Tu me la refais ? Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? J’suis pas sûre d’avoir vraiment compris là…
    Maurice, poursuivant d’un air gêné : Ah… J’avais comme l’impression que nous avions omis de vous confier quelque chose…
    Ange : Ouais… juste un détail (Elle leva les bras au ciel.) Mais quelle mouche les a tous piqués ? C’est quoi ce délire général ? Tout le monde est sous épices ou quoi ?! Contactez-moi Waren de ce pas ! Et insistez bien sur l’idée que si je n’ai pas de nouvelles de sa part, je lui colle une prime sur sa tête !! Suis-je claire ?

    Maurice hocha frénétiquement du chef et quitta la pièce. Je me retrouvais ainsi seule, en tête à tête, avec Marcel. Je plissai des yeux, avançai le cou dans sa direction et demeurai là, sans bouger, à le fixer sans ciller.

    Marcel, gêné : Un problème, mademoiselle ?
    Ange : J’essaie de vous sonder… J’essaie de savoir si vous ne me cacher pas autre chose… Un détail… Le retour de l’Empire, une nouvelle invasion Yuuzhan Vong, un truc dont je devrais être au courant…
    Marcel : Pas à ma connaissance…
    Ange : Parfait !

    Elle soupira et s’enfonça davantage dans son fauteuil.

    Ange : Quand je pense au boulot qui m’attend… Restructurer la Guilde, essayer de régler les conflits internes et… (Elle but de nouveau) juger ma propre fille… Moi qui pensais que tout ça était terminé ! Tout ce que j’espère, c’est que Mimi aura assez de jugeote pour coopérer et comprendre que je désire agir dans son intérêt… Évitez de voir sa tête sur un pic… Il parait que c’est la mode en ce moment. Personnellement, j’trouve ça un peu barbare et primitif, mais bon… La mode…

    A peine eut-elle le temps de finir sa phrase que Maurice revint en trombe devant l’ancienne Leader.

    Maurice : On a réussi à contacter Waren. Il est sur Coruscant…

    Solo se leva d’un bon et emboita le pas à son serviteur. Assise face à l’hologramme du Guildeur, elle ne put s’empêcher de laisser libre court à sa fureur.

    Ange : Bordel ! Mais tu m’expliques ce que c’est que cette histoire de rébellion, coup d’état, prise de pouvoir… appelle ça comme tu veux ! Tu ne crois pas que c’est assez le bordel comme ça en ce moment pour en rajouter une couche ? Moi, j’n’ai rien demandé à personne… On vient me chercher, comme ça, allez zou, on décolle ! On m’apprend que Mimi se tire aux confins de la galaxie, qu’elle laisse derrière elle une histoire de comptes bancaires douteux, qu’elle démissionne sans démissionner puisqu’elle n’a nommé personne à la tête de la Guilde et toi, toi, par-dessus le marché, tu mènes une espèce de révolte absolument illégale – oui, illégale ! On a quand même des règles dans cette foutue caste ! – pour te hisser au sommet de la Guilde. Tu sais ce que tu encoures, dis-moi ?! Ton comportement va absolument à l’encontre des lois, tu risques au minimum ta tête et celle de tous ceux qui te suivent ! Après, t’as peut-être une explication à me fournir qui mettrait un terme à tout ce bordel sans nom !? Parce que tu te souviens des Réprouvés ? Ca a mal fini cette histoire… Ils sont tout de même tombés comme des mouches ! J’ai pas envie que ça recommence et qu’on retombe dans une pseudo guerre civile ou je ne sais quoi ! Enfin, bref, clarifie-moi tout ça ou, je te jure qu’une fois mon premier pied posé sur Myrkr, je te colle une prime tellement grosse sur le crâne que même ta grand-mère ressusciterait afin d’avoir le loisir de te loger un laser entre les deux yeux !


    -------------------------------------
    Leader de la Guilde à la retraite
    Ministre de la Perversité et maît... euh... Secrétaire du Président

    "Vous désirez ? Un soda ? Un coca ? Moi ?"

    Ce message a été modifié par: AngeSolo le 07-06-2014 01:37

    jeudi 22 mai 2014 - 23:20 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10107 Crédits

    Il était plus que temps de partir de cet endroit. Retournant à l'orée du bois, les hipparions s'énervaient à notre approche, notamment la nôtre à Kaarde, Ceno et moi. Néanmoins, grâce aux Prêtres, nos montures furent calmées et rassurées et nous pûmes les monter. Ceno, toujours inconscient, était posé sur la croupe de la monture de Kaarde.
    Le chemin du retour se fit sans encombre, pas d'illusion pour nous barrer la route, pas de dérapage de quiconque. Mais en ce qui me concernait, je me sentais mal, la tête lourde, froide et comme si quelque chose était en train de me ronger de l'intérieur. Je me sentais également irritable, un peu comme lorsque j'avais mes règles sauf que ce n'était pas le cas. Je n'avais envie de parler à personne. Bloli veillait sur Kaarde, Mirax sur Weedge, Eckmül et Shina sur Ceno… et Huge sur moi. Les Erdians, eux, veillaient sur chacun de nous.

    Une fois rentrés à Ajelserum et nos montures rangées dans leurs enclos, tout le monde partit je sortis de l'écurie la dernière lorsque Huge était à la porte.

    Huge : Tu es sûre que tout va bien ?
    Moi : Oui, oui, ça va, ça va… C'est rien, ça va passer.
    Huge : D'accord, ça me rassure de t'entendre dire ça.

    Il commença à approcher son visage du mien, mais je le repoussai en sentant une furieuse envie de lui en coller une.

    Moi : Ah non Huge ! Arrête ça ! C'est pas le moment ! En plus je t'ai dit que je sais pas ce qui m'a pris ! Laisse-moi tranquille maintenant !

    Ce n'est qu'en voyant son visage décomposé que je me rendis compte d'avoir dit quelque chose qui l'a profondément blessé. Je ne savais même plus ce que j'avais dit. Constatant mon erreur et le flots d'émotions dramatiques qui émanaient de lui, j'essayais de me rattraper du mieux possible.

    Moi : Oh... Non, Huge, je voulais pas… Pardonne-moi, je sais pas ce qui…

    Je le pris dans mes bras, mais il ne bougeait pas, comme s'il était bloqué. Je ne savais pas pourquoi je refusais ses baisers, je me sentais bien avec lui, auprès de lui. Peut-être parce que j'avais peur qu'on veuille nous séparer à cause du fait que les Jedi ne doivent pas aimer.
    Mais Huge ne bougea toujours pas, le regard perdu. Lui donnant une bise, je m'en allais vers le Grand Temple, quelque chose n'allait pas chez moi. Arrivée devant les gardes templiers qui ont senti mon changement, je leur expliquai que j'avais besoin d'aide. Finalement, ils m'autorisèrent à entrer et l'un d'eux, alors que les chants qui ressemblaient aux Mandaloriens continuaient inlassablement, me conduit directement au Grand Prêtre, "Monseigneur Levec". Ce-dernier, en voyant mon teint de peau, ouvrit de grands yeux.

    Moi : J'ai besoin d'aide...

    Sans perdre une seconde, il me prit à part dans une espèce de petite cabine en bois où nous dûmes nous mettre à genoux, séparés juste par une petite grille. Nous devions parler bas, à mi-voix pour ne pas être entendus.

    Mgr. Levec : Qu'est-il arrivé ?
    Moi : Nous sommes allés au lac sombre et… j'ai plongé dedans.
    Mgr. Levec : Quid ?? Quid avez fait cela ?!
    Moi : Un de nos amis était dedans quand nous sommes arrivés. Kaarde et moi avons plongé pour le sauver.
    Mgr. Levec : C'est un bel acte, mais fou ! Votre ami est vivant ?
    Moi : Oui, il est vivant normalement. Mais j'ai besoin d'aide.
    Mgr. Levec : Écoute.
    Moi : Je me sens mal, j'ai mal à la tête et j'ai l'impression que quelque chose me mange le ventre. Quelque chose de pas normal. En plus, je m'énerve facilement, j'ai fait du mal à quelqu'un que j'aime beaucoup.
    Mgr. Levec : Quel genre de mal ?
    Moi : Des mots méchants que j'ai dits sans le vouloir.
    Mgr. Levec : Hum…
    Moi : Je me sens un peu corrompue, j'ai besoin d'aide. Je veux me purifier, je regrette ce que j'ai dit, aidez-moi s'il-vous-plaît.

    Il resta silencieux quelques secondes.

    Mgr. Levec : Votre cœur est pur, votre âme moins qu'à votre arrivée. Pouvez regagner votre pureté et être sauvée. Méditez, priez dans le Temple. Irai chercher Kaarde et votre ami sauvé, puis verrons forsitan pour rencontrer le Père.
    Moi : Merci. Vous ne pouvez rien faire pour moi ?
    Mgr. Levec : Devez demander le Pardon à Máturinn seule pour récupérer la Sagesse, et même plus. Vais revenir.

    Nous sortîmes de l'habitacle et je me rendis dans la nef, et plutôt que de m'asseoir en tailleurs pour une méditation, je me sentis plus à me mettre à genoux sur une espère de chaise basse visiblement adaptée, fermai les yeux, posai mon front sur mes mains jointes et me concentrai.

    Tout d'abord, je sentais comme une sorte de graine noire au fond de moi qui se promenait. Elle ne germait pas forcément, mais je n'arrivais pas à la localiser. Pour l'empêcher de faire ses effets, j'allais puiser dans la Force qui habitait la sainte bâtisse, ça faisait du bien mais je savais qu'il y avait ce problème de noirceur qui persistait. À un moment d'ailleurs, elle ne se laissa pas faire par autant d'énergie Lumineuse et une sorte de bataille dans mon esprit éclata. Ma partie obscure me faisait faire des tensions dans mes muscles, comme des gestes de frustration. Je ressentais de l'impatience, en me disant que cette "prière" était inutile. Pourtant si l'Erdien me l'avait conseillé, ça ne devait pas être pour rien.

    La Force, j'aimerais que tu m'entendes. Quel que soit le nom qu'on te donne, je t'appelle à l'aide. Je voudrais faire comprendre à Huge à travers toi combien je regrette mes mots, quoi que j'aie pu dire. Je ne pouvais sentir sa présence à cause de ma bataille intérieure mais il faudra, quand j'en aurai fini avec ça, lui présenter toutes mes excuses, et sans doute accompagnées d'un baiser si on est tous seuls. Il le mérite bien et puis j'aime ça^^

    Je restai ainsi dans le Temple, toujours à me battre contre cette corruption.

    Ce message a été modifié par: Huge le 22-05-2014 23:42

    jeudi 22 mai 2014 - 23:37 Modification Admin Permalien

  • Avatar ProjetT

    ProjetT

    6493 Crédits

    J’étais toujours dans un état second quand nous arrivions enfin Ajelserum. Le voyage paru incroyablement long... et usant.

    Ce combat intérieur se faisait plus calme au fur et a mesure que nous nous éloignions du lac. Mais cela n'enlevais pas la blessure que cela avait causé. Et ses questions qu'elles ont créé.

    J'avais choisi de m'isoler dans la chambre qui m'avait été alloué. Ma mère m'avait accompagnée.

    Moi : M'man... que s'est il passé avec le Père.
    Mirax : Weedge...
    Moi, énervé : Arrête de tourner autour du pot !

    Mirax esquissa un geste d'énervement, prête a me gifler... mais se retient.

    Mirax : Pardon mon fils... Je... je n'aurais pas du seulement penser à cela.
    Moi : Non c'est moi qui m'excuse, je ne sais pas ce qui m'as pris de te parler ainsi...
    Mirax : Je te dois bien la vérité. Pendant que tu t'étais évanoui dans l'Antre du Père, C'est.... Wedge qui est venu me parlé. Je veux dire.. Clickman.

    Silence. De nombreuses questions se bousculent mais je n'arrive pas à en poser une seule.

    Mirax : Il... empêche ce que Baaaaaaal à implanter en toi de faire surface. Et ainsi te laisser être... toi.
    Moi : Il... Je...

    Je n'arrivais pas à parler.. Cela expliquait beaucoup.

    Mirax : je pense que le lac a rendu cet partie obscure plus forte et Wedge a du avoir bien du mal à la contenir...
    Moi : Cette... ombre obscure de moi même que j'ai aperçue plusieurs fois était alors...
    Mirax : … la projection de cette présence ? Possible, oui. Ce lac est très puissant dans le coté obscur de la Force...
    Moi : Je ne sais pas ce qu'il m'a pris tout a l'heure de partir ainsi en courant...
    Mirax : Même si je t'ai arrêté pour ne pas te perdre de vue, en soi je suis fier de toi...
    Moi : Fier... de ma fuite ?
    Mirax : Il faut parfois beaucoup de courage pour fuir devant un tel obstacle. Tu aurais pu céder, mais non, tu as eu la force de fuir pour y échapper...
    Moi : Je ne suis pas sur de comprendre...
    Mirax : Tu comprendras un jour...

    J’étais épuisé, tout autant que Mirax et les autres. Cet épreuve avait été difficile pour tous.

    Je m'allongeais un peu, ferma les yeux pour tenter de me concentrer... et ne tarda pas a m'endormir.

    Mirax me couvrit avec une couverture, et se retira discrètement pour s'occuper d'elle même...

    vendredi 23 mai 2014 - 00:16 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Ajelserum

    Allongé sur une plaque de marbre, au centre de ce qui ressemble à une immense cellule de méditation, Cenovii est toujours inconscient et ce depuis plusieurs heures. Autour de lui des prêtres lancent des incantations pour éloigner la corruption du côté obscur et le faire revenir. Kaarde est au fond de la pièce, inquiet de ne pas voir son ami se réveiller. Des cauchemars secouent le sommeil profond du mandalorien-jedi, il lutte et bataille contre des ennemis sans visage, plus il en tue et plus il en vient, une boucle qui se répète à l'infini. Coincé dans ce combat perpétuel, l'esprit de Ceno est perdu. Mais ils ne l'auront pas comme ça, le guerrier ne lâche rien, et chaque ennemi qu'il élimine le rapproche un peu plus de sa conscience. Ce qui fait la force du mando-jedi est avant-tout sa ténacité.

    - Asha!

    Il commence à s'agiter. Les prêtres redoublent d'intensité dans leurs champs incantatoires, Kaarde se rapproche, avec un semblant d'espoir. Cenovii, toujours inconscient, mêle les mouvements de ses visions à ceux de son corps. Ce-dernier s'excite, il bouge dans tous les sens, il frappe dans le vide comme s'il tenait son sabre. Puis, alors que les prêtres sont au summum de leur pouvoir, le chevalier s'apaise et redevient immobile. Les prêtres relâchent leur effort, certains sont très éprouvés.

    Kaarde - Que se passe-t-il?
    Prêtre - Votre ami de retour.
    Kaarde - Ouufff... Quand va-t-il reprendre conscience?
    Prêtre - Des heures, peut-être des jours. Son esprit résistant, mais corruption du lac très puissante.
    Kaarde - Je l'avais remarqué.
    Prêtre - Lui fou être aller au lac. Savez pourquoi?
    Kaarde - Pas vraiment, nous lui demanderons quand il se réveillera.
    Ceno - Arrrgh...

    Les gémissements du mando, étouffés par son casque, interrompent le dialogue et surprennent toute l'assemblée. Kaarde se place à côté de l'homme en armure. Il lui envoie des ondes de compassion et cherche à stabiliser son esprit.

    Ceno - Maître...?
    Kaarde - Reste tranquille. Tu es en sécurité, à Ajelresum.

    Comme à son habitude, le mandalorien se redresse sans tenir compte des conseils du maître jedi, qui ne le stop pas dans sa lancée. Il se met en position assise sur la plaque, regarde autour de lui. Les premiers prêtres s'écartent, d'autres s'approchent avec l'intention de poursuivre les soins. Il tend un bras difficilement pour leur faire signe que ce n'est pas la peine.

    Ceno - Je... ça va aller...
    Kaarde - Tu es sûr?
    Ceno - Oui. Je vais bien.
    Kaarde - De quoi te rappelles-tu?
    Ceno - Il y avait... Ce lac... Et puis... Asha?!

    Son aura s'intensifie de plus en plus, agitant la Force d'intenses remous. Les prêtres s'inquiètent, mais Kaarde leur signifie que tout va bien. Le pragmatisme de Ceno, le fait qu'il ait toujours été plus ou moins neutre dans la Force, couplé à sa dernière expérience, entraînent un risque de voir ce-dernier éclater à tout moment. Grâce au contrôle de ses émotions et aux pouvoirs des prêtres, il reste pour l'instant maître de lui. Mais Kaarde n'est pas rassuré. Le Maître tente de rappeler ses souvenirs au Chevalier.

    Kaarde - Tu t'es approché d'un nid obscur, il t'a infligé des visions, et t'as attiré dans son antre. Nous t'avons repêché in extremis.

    Cenovii semble se calmer, il met de l'ordre dans sa tête. Les souvenirs lui reviennent peu à peu. Fixant le sol depuis son réveil, sa visière se lève enfin vers Kaarde. Le mando-jedi constate la pâleur du visage du frère de Pad, il se lève péniblement, se redresse, pose une main sur l'épaule de son mentor.

    Ceno - Je vous ai mis en danger... Pardonnez-moi.
    Kaarde - On allait pas te laisser là-dedans.
    Ceno - Le lac... C'est une source du côté obscur... Je n'avais jamais ressenti ça avant. Le cristal a floué mon esprit et a insinué sa corruption en moi.
    Kaarde - Le cristal?
    Ceno - Un artefact d'une puissance colossale. C'est l'origine de cette déchirure dans la Force... J'ai tenté de le détruire avec un missile, mais ça n'a pas marché.
    Kaarde - Pourquoi as-tu pris de tels risques? Tu aurais dû nous attendre.
    Ceno - Une fois attiré dans ce piège, il fallait que j'en détruise la source, pour le bien de No'Erda...

    Une fois n'est pas coutume, ses intentions étaient louables, mais ses actes inconsidérés. Alors Eckmül pénètre dans la salle avec une joie lisible sur le visage. Kaarde a pourtant demandé que personne n'entre. Le Bith s'approche de son maître.

    Eckmül - Vous allez bien maître?
    Ceno - Je crois...

    Puis se tournant vers Kaarde:

    Ceno - Nous devons absolument détruire ce cristal.
    Kaarde - Chaque chose en son temps. Tu dois te reposer.
    Ceno - NON!!!

    Une simple désapprobation se mue en refus catégorique, une violente bourrasque de Force qui émane de Ceno, secouant tout l'édifice. Les prêtres, extrêmement vigilants, se mettent tous en garde, Eckmül manque de tomber, même Kaarde est déstabilisé. Il ressent plus que jamais la marque du cristal laissé en son ancien disciple, cela semble l'avoir rendu encore plus instable, et révélé une énorme puissance latente dans la Force. Le Maîre Jedi ressent un grand danger. C'est alors que, contre toute attente, tout s'apaise aussi vite que ça a explosé.

    Ceno - Je... Suis désolé...
    Kaarde - ... Il faut te contrôler en attendant qu'on trouve un moyen d'effacer cette corruption en toi. Tu dois rester ici et méditer. Nous allons limiter tes visites. Mirax et moi serons les seuls à pouvoir te voir pour l'instant.
    Ceno - Vous pensez que cela est nécessaire?

    Kaarde regarde autour de lui et voit les prêtres sur les nerfs prêts à agir à tout moment au moindre faux pas du Chevalier Mando.

    Kaarde - Oui. Tu dois me faire confiance.
    Ceno - Bien, maître.

    Le mando-jedi, placé en quarantaine, se rallonge et s'endort très rapidement, affaiblis par sa propre puissance décuplée par le cristal.
    -------------------------------------
    Mandalorien de Nar'Shaddaa
    Chevalier en armure
    Maitre de Keller et d'Eckmül

    Ce message a été modifié par: Bencenovii le 24-05-2014 01:12

    samedi 24 mai 2014 - 01:11 Modification Admin Permalien

  • PSW
  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    17321 Crédits Modo

    Peut-être avions-nous été trop sûr de nous, trop arrogants, en nous lançant ainsi à l'assaut de ce lac obscur ? Je ne regrettait en aucun cas d'avoir fait cette expédition, tout imprudente qu'elle fut. Sans notre venue Ceno était condamné, et le voyage s'était tout de même révélé instructif.
    Toujours est-il que les dégâts était importants, avec Weedge victime de sa programmation Sith, et les souillures obscures. En moins d'une minute je m'étais retrouvé plus infecté par le Côté Obscur de la Force que je ne l'avais été en toute une vie de Jedi. Mais l'état de Ceno était particulièrement préoccupant, je m'en étais vite rendu compte après lui avoir rendu visite. Plus atteint que Jaina et moi-même, il possédait maintenant une puissance décuplée et dangereuse.
    Le Grand prêtre était venu me rencontrer juste après ma visite, m'annonçant que je devais aller voir le Père pour notre problème de corruption par le Sombre. Je me dirigeai, toujours aussi préoccupé vers une modeste chambre. J'y trouvai Jaina en méditation et en proie au doute. Je lui posai une main rassurante sur l'épaule.

    Moi. - Ne t'inquiètes pas, padawan. Les Erdiens vont prendre soin de nous, et je n'ai pas dit mon dernier mot à ce maudit lac.

    Là-dessus arrivèrent Mirax et Bloli.

    Mirax. - Kaarde, tu es toujours aussi pâle !

    Moi. - Merci de le noter. Comment va Weedge ?

    Mirax. - Il se repose, mais... il sait à présent que l'esprit de Click lutte en lui contre la programmation de Baaaaaaal. Il n'avait pas besoin de cette pression.

    Bloli. - Eckmül et Shina vont très bien, mais ils sont frustrés qu'on leur interdise de voir Ceno. D'ailleurs comment va-t-il ? Eckmül avait l'air très préoccupé à son sujet même s'il s'est réveil...

    Le Père arriva à son tour, irradiant de puissance dans la Force et de sérénité. Il me sonda des pieds à la tête.

    Père. - Vois qu'avez répondu à mon appel. Mmmh, aussi plongé dans le lac. Très imprudent, ça, très ! Heureusement peux vous aider à être purifié.

    Moi. - Commencez par ma padawan, je vous prie.

    Mirax. - Jaina, laisse-toi faire, laisse-toi aller. Tout va bien se passer.

    Le puissant erdien appliqua aussitôt une paume sur le front de Jaina. Une sorte de lumière apparût à ce contact.

    Père. - Savez à présent ne faut pas s'approcher du lac.

    Moi. - Pourtant nous allons y retourner.

    Mirax et Bloli. - Quoi ?!

    Bloli. - Mais nous ne savons rien sur ce lac ! C'est bien trop dangereux !

    Moi. - En fait, si. Avant de se noyer Ceno a réussi découvrir la source du pouvoir du lac. Il s'agit d'un cristal rouge, un artefact extrêmement puissant. Si nous arrivons à l'extraire et le neutraliser nous aurons définitivement réglé le problème.

    Mirax. - Mais pourquoi ? Je veux dire, nous n'avons pas forcément à nous immiscer dans les problèmes des Erdiens, Kaarde. En plusieurs milliers d'années ils ont eu le temps de se faire à la présence de ce lac et de l'éviter.

    Moi. - Mais la situation a changé, à présent que cette planète est officiellement découverte. D'autres viendront sans être avertis du danger, et sans forcément avoir la permission. Penses-y. Imagine que ce cristal tombe entre les mains d'un nouveau Baaaaaaal. Je te rappelle que Dark Spencer court toujours. Et puis il y a l'état de Ceno.

    Mirax. - Que lui est-il arrivé ?

    Moi. - Il est resté longtemps dans le lac et s'est trouvé très près du cristal. Il est donc bien plus infecté que Jaina et moi le sommes. Cette corruption semble avoir révélé un potentiel obscur latent en lui, il a maintenant une puissance qui le dépasse et qu'il ne maîtrise pas. Il est un danger pour lui-même et pour les autres, dans cet état. Je pense que neutraliser le cristal pourrait le sauver.

    Père. - Détruire le sombre du lac serait un grand bien. Mais comment comptez faire ? N'avez pas été assez fort la première fois.

    Moi. - Non, en effet. Mais nous avons des alliés dans notre grand vaisseau qui, je pense, réussiront là où nous avons échoués sans être infecté par le Sombre.

    Père. - Quelle sorte d'alliés ? Espère que ne sont pas des serviteurs du Sombre ?

    Moi. - Oh non, rassurez-vous. Mais leur présence pourrait... affoler les Erdiens. Voyez-vous, ils appartiennent à une race, disons, inconnue de Matùrin et insensible à son pouvoir.

    Pour la première nous vîmes le Père étonné, et même perplexe. Il n'en relâcha pour autant pas sa concentration et continuait de purifier Jaina.

    Père. - Cela ne se peut ! Connaissez de tels êtres ? Comment faire confiance si ne sont pas vus par Matùrin ?

    Moi. - Gardez à l'esprit que si ces êtres sont insensibles au pouvoir de Matùrin ils sont également imperméables au Sombre. Ils n'en n'ont pas moins une place dans l'univers et pourraient vous aider à résoudre le problème du lac.

    Père. - Si ne représentent pas un danger, alors d'accord. Mais préférerais que n'entrent pas dans Ajelserum, pas encore.

    Moi. - C'est entendu. Bloli va contacter notre vaisseau et leur demander de nous envoyer un groupe sur le site où nous avons atterris la première fois, en-dehors de la ville.

    Mirax. - Kaarde, tu ne penses pas faire appel aux... ?!

    Moi. - Si, nous allons faire venir des Yuuzhan Vong sur No'Erda !



    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !
    Consultez l'ENCYCLO JDR du site !

    Ce message a été modifié par: Kaarde le 24-05-2014 16:36

    samedi 24 mai 2014 - 16:33 Modification Admin Permalien

  • Avatar Mirax_Terrik

    Mirax_Terrik

    7045 Crédits

    En sortant du Grand Temple, j'étais perdue dans mes réflexions. Mais qu'est ce qui s'était passé pour que ça parte autant en sucette? Arriver sur ce Pôle Clair de la Force qu'était Nor'Erda nous rendait-il si sur de nous, si arrogant quant à nos capacités? Cette dernière réflexion me fit peur... Même ici nous ne sommes pas à l'abri... Le Coté Obscur est partout, prêt à nous saisir entre ses griffes au moindre faux pas...

    Je voulu aller voir Céno, mais les Prêtres chargés de sa surveillance m'expliquèrent qu'il dormait. Je décidais d'aller en faire autant. Il faudrait un peu de temps avant que Sakanga et ses hommes débarquent sur la planète, et autant être aussi reposée et en forme que possible s'il fallait retourner sur les bords de ce maudit lac.

    Je collais mon oreille contre la porte de la chambre de Weedge, et n'entendit rien. Sa présence dans la Force semblait apaisée, il devait dormir profondément.

    Une fois dans les modestes quartiers qui m'avaient étés alloués, a cotés de ceux de Weedge je quittais ma bure et m’effondrais sur le lit pour m'endormir aussitôt.

    Je rêvais de la planète paradisiaque sur laquelle Solo avait pris sa retraite. J'étais allée l'y rejoindre une fois, et j'étais donc tranquillement en train de me faire dorer la pilule en sirotant un cocktail lorsqu'un rire d'outre tombe estompa le décor idyllique et me fit froid dans le dos...

    ????????? : Muhahahahahaha !!!
    Mirax : Hey !!! Mon bronzage va tourner !! Et puis t'es mort, laisse moi en paix !!
    Baaaaaaal : Même dans la mort, je transformerais tes rêves en cauchemar douce Mirax. Alors, ça fait quelques temps qu'on ne s'est pas vu... Comment va ton frère?
    Mirax : Commence pas à jouer à ce jeu là. Tu es mort et carbonisé par ta propre obscurité, c'est la Corruption de ce fichu Lac qui fait que je rêve de toi. Maintenant je faisais un beau rêve, ça serait sympa d'arrêter de l'interrompre.
    Baaaaaaal: Et combien de temps penses tu que ton petit protégé de Clone va résister à son conditionnement quand j'aurais détruit ce qu'il reste de Clickman dans la Force? Il sera l'instrument de la perte de l'Ordre Jedi... Adrieeeeeeeeeeeenne !!!!!!
    Mirax : Ça suffit !! SORT DE MA TÊTE !!!!!!!!


    Je me redressais brutalement, couverte de sueur, réveillée par mon propre cri. Le mobilier qui composait ma chambre avait brutalement été jeté contre les murs par la puissante onde de Force que j'avais dégagée en me réveillant et gisait cassé sur le sol. Le souffle court j'essayais de remettre de l'ordre dans le flot d'émotions qui se bousculaient en moi... Peur, Colère, Haine.... Non ça c'est un mauvais cocktail...

    La porte s'ouvrit brutalement sur Weedge.

    Weedge : Maman !! Ça va ? Je t'ai entendu hurler et j'ai senti une perturbation dans la Force.

    Je réfléchissais à toute allure...

    Mirax: Non ça ne va pas... Plus rien ne va. Viens avec moi, on va chercher tous les autres Jedi, et même si on doit les tirer par la peau du cul, on va les emmener méditer là ou je l'ai fait avant qu'on parte pour le Lac. Et on ne repartira pas là bas tant qu'on ne se sera pas tous purifiés et préparés à affronter ce qui nous attends sur ces berges !!
    Weedge: Euh... D'accord.

    -------------------------------------
    Jabinette.
    "A Chaque fois que tu actives ton sabrelaser, considére non pas qui tu vas tuer... Mais qui tu vas laisser en vie!"
    Que la Force des FF soit avec toi.


    Ce message a été modifié par: Mirax_Terrik le 29-05-2014 20:59

    jeudi 29 mai 2014 - 14:43 Modification Admin Permalien

  • Avatar Eckmul

    Eckmul

    52 Crédits

    Avant la nuit :

    Après que Cenovii soit plongé dans ce lac, je rester très tendu. Je n’arrivais pas à comprendre pourquoi on ne me lassait pas le voir, je décide donc d’aller voir Kaarde pour prendre des nouvelles. Je me rappelle que lui aussi avait eu des séquelles du lac. Les deux Jedis en était sorti blanc. Mais j’avais quand même une grande envie de savoir qu’est qu’il pouvait bien lui être arrivé. Je me suis donc décidé à parler à Kaarde. Mais ne serait t’il pas trop occupé ? Et si j’allais demander, à Jaina, c’est une padawan, elle m’écoutera sûrement plus, et en plus elle ne sera pas trop occupé. Mais je vois mon maître qui se réveille je me précipite donc vers lui.
    Eckmül - Vous allez bien maître?
    Cenovii - Je crois...
    Cenovii - Nous devons absolument détruire ce cristal.
    Kaarde - Chaque chose en son temps. Tu dois te reposer.
    Cenovii- NON!!!

    Je fus surpris de plein fouet par son cri. Je ne l’avais jamais vu énervé comme ça. Qu’est qu’y avait bien pu avoir.

    Cenovii - Je... Suis désolé...
    Kaarde - ... Il faut te contrôler en attendant qu'on trouve un moyen d'effacer cette corruption en toi. Tu dois rester ici et méditer. Nous allons limiter tes visites. Mirax et moi serons les seuls à pouvoir te voir pour l'instant.
    Ceno - Vous pensez que cela est nécessaire?

    Kaarde regarde autour de lui et voit les prêtres sur les nerfs prêts à agir à tout moment au moindre faux pas du Chevalier Mando.

    Kaarde - Oui. Tu dois me faire confiance.
    Ceno - Bien, maître.
    Une fois la discussion finie. Je tire la tunique de Jaina par le bas et lui fait :
    Eckmül : Hé, qu’est-qui ce passe ?
    Jaina : Ah, mais c’est le jeune Eckmül, ça va bien. Tu ne peu pas voir ton maître pour l’instant, il est très malade.
    Eckmül : On sait ce qu’il a vu dans le lac ?
    Jaina : On pense qu’il a vu un cristal qui est la raison du pouvoir si obscur de ce lac. Il est possible qu’il est vu des choses horribles ou aux contraires qu’il est vu des choses agréables qui lui manquait. Mais ne t’inquiète pas ton maître sera bientôt, de nouveau sur pied, et tu pourras lui montrer à quel point il t’a manqué.
    Eckmül : Ah, ça il va m’entendre, il me laisse avec Kaarde pour faire une baignade dans une piscine du coté obscur, tout ça sans m’invité.
    Jaina : (elle ne put s’empêcher de rire dans ces mains) Ce n’est pas aussi simple que ça, ton maître, va très mal, il a était corrompu. C’est très grave.
    Eckmül : Vous m’apprendrai à faire des belles phrases comme les tiennes ?
    Jaina : Merci, mais je ne pense pas que cela s’apprend, tout les Jedis font des phrases avec des mots complexes car ils ont de la culture. Allez, je dois parler avec Kaarde de choses très importante, mais reste derrière nous et surtout ne te perd pas.
    -------------------------------------
    Eckmul, le padawan de Cenovii Bith, venant de felucia.

    Obiwan87=Eckmul

    Ce message a été modifié par: Eckmul le 31-05-2014 17:20

    samedi 31 mai 2014 - 16:56 Modification Admin Permalien

  • Avatar ProjetT

    ProjetT

    6493 Crédits

    Il faisait encore nuit, que Mirax et moi même réveillons tout nos amis Jedi encore endormi pour les obliger à venir méditer.

    C'est donc un groupe de Jedi pour certains mal réveillé – à l'exception de Cenovii, toujours en « quarantaine » qui se dirige vers cette clairière proche.

    La nuit était clair, a quelques nuages, paresseux, qui traversait le ciel étoilé. L'on voyait d'ici clairement les nombreuses étoiles de la Galaxie. Coruscant, le Temple Jedi, l’Académie, tout se trouvait la, devant nos yeux, au cœur de ce magnifique ciel étoilé.

    Mirax nous intima alors de méditer, se s'unir dans la Force, ensemble, afin de purifier nos cœur et nos corps de cette corruption que le lac avait laissé en nous.

    Kaarde, Bloli, Jaina, tout le monde s'installa et commença à méditer.

    Nous nous plongeons tous dans la Force, ensemble, amplifiant notre perception autour de nous jusqu'à englober tout le groupe.

    Je me sentais plutôt bien, et tout le monde semblait briller dans la Force. J'avais l'impression de rêver, et tous ensemble, nous évoluons dans un paysage idyllique.
    Quand soudain une gêne s'amplifia. Une présence sombre s’immisça dans nos esprits. Une ombre devant nous dans le rêve commun.

    ?: Je vous détruirai tous !

    Ceci brisa ma concentration, je me réveillais. Je ne fut pas le seul.

    Mirax : Baaaaaaal.... jusqu’où il va nous hanter cet espèce de.... On y retourne. Ne vous laisser pas déconcentrer.

    Personne n'osa dire quoi que ce soit et nous retournons une fois de plus dans cette méditation. Nous nous retrouvons au sein du rêve. Et encore la présence de Baaaaaaal apparu devant nous.

    Nous gardons notre concentration et tentons de résister a cette présence.

    C'est Kaarde qui eu l'idée.

    Kaarde : Il n'est pas réel. Il est la représentation de cette corruption. Il nous faut le vaincre ensemble, ici, et ainsi chasser cette corruption qui nous a envahi...

    Mirax s'arma se son sabre. Tout le monde la suivi. Baaaaaaal fit de même.
    Je pris mon sabre. Ce n’était pas le sabre d'entrainement que je portais normalement. Et il m’était pourtant familier.

    Clickman m'avait confié son arme pour ce duel spirituel entre l'obscurité et la lumière. J'activais ce sabre, sa lame jaune se mit alors à briller devant moi.

    (Edit: Le sabre en vrai )

    Ce message a été modifié par: ProjetT le 31-05-2014 20:43

    samedi 31 mai 2014 - 20:27 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10107 Crédits

    Le Père avait lancé la Force en moi. J'avais senti mon corps se réchauffer un peu, comme si j'étais sortie d'un hiver intérieur. Je me sentais mieux, beaucoup mieux, et en voyant mes mains j'avais repris quelques couleurs. Pas totalement, j'étais encore un peu pâle, mais ça allait mieux que toute à l'heure.

    J'émergeais de mon absence lorsque Kaarde fit allusion aux Yuuzhan Vong ; apparemment il voulait les faire venir ici. Je savais pas trop-trop pourquoi mais il devait sans doute savoir ce qu'il faisait. Pour ma part, je préférais sortir d'ici, j'avais besoin de me reposer. Essayant d'aller voir un peu l'état de Ceno, je me fis remballer gentiment mais fermement et dus me rendre à ma chambre sans pouvoir voir le Mandalorien.

    C'est alors que m'approchant de ma porte, je sentis un flot d'émotions négatives : il n'émanait pas de moi, c'était une sorte de détresse, une déchirure de l'âme ; une sorte d'appel au secours dans la Force. Me laissant guider par ces émotions, j'atteignis la porte de Huge. Avec et sans surprise honnêtement. Je pus entendre des pleurs. Sans faire de bruit, j'ouvris la porte : il était en travers de son lit, le visage écrasé contre son oreiller à verser toutes les larmes de son corps.

    Huge : Noooooooooooon !!! Jainaaaaaa… Jai-ai-naaaaa ! Pourquoiiiiii ? Pouuuur-quoooiiiii ?! Jai… Jaina…. Snifff… Tu… Je… Non ! Non ! Non ! Pourquoi tu me fais ça ?! Qu'est-ce que je t'ai faiiiiiit, Jainaaaaa ? Ma chérie… Et Frank qui répond pas !!!

    Sa peine m'allait droit au cœur. C'était pas le fait de le voir comme ça, c'était davantage empathique, et puis le fait que ça soit de ma faute qu'il soit dans cet état. Le pauvre, en 24 heures il avait connu l'Amour et le chagrin d'amour, ça fait beaucoup pour un seul cœur. Doucement, je m'assis à ses côté sur le bord de son lit et posai ma main sur son dos, en essayant de l'apaiser avec la Force.

    Moi, doucement : Huge…

    En me voyant, il se calma immédiatement. Pourtant je sentais comme un écrasement de son cœur en même temps.

    Moi : Je suis vraiment désolée, Huge. Je veux pas te faire de la peine, j'étais pas moi, c'était à cause de ce lac. Excuse-moi, excuse-moi… Tu veux bien me pardonner ?
    Huge : Ou… Oui.

    Tournant la tête vers la sortie, je fermai la porte à l'aide de la Force puis regardai Huge, et enfin lui offrais un baiser langoureux qu'il avait bien mérité. Je sentais encore de nouvelles larmes couler sur ses joues et passer sur les miennes, ainsi que des sanglots dans sa bouche. Trop d'émotions en peu de temps.



    La nuit venue, j'étais dans ma chambre en train de dormir tranquillement lorsque quelqu'un entra en trombe et m'arracha des bras de Morphée.

    ??? : Jaina ! Allez, debout !
    Moi, émergeant : Hein… ? Qu'est-ce… Qu'est-ce qui se passe ? Qu'est-ce qui y a ?
    ??? : C'est Mirax, Weedge et moi on réveille les autres, allez !
    Moi, m'asseyant lentement sur le bord du lit : Quoi ? Mais pourquoi ? On part d'ici ?
    Mirax : Faut qu'on aille méditer, ça peut pas attendre !
    Moi, regardant la nuit dehors : Mais il est quelle heure ??
    Mirax : C'est maintenant, padawan ! Allez, dépêche-toi de t'habiller !

    Elle sortit. Moi ça m'ennuyait sévère. Me réveiller pour aller méditer en pleine nuit, non mais ça va pas ? Je restais assise sur le rebord de mon lit, en mode un peu abrutie, presque zombifiée. Je n'avais aucune force dans les bras et les jambes, et zéro motivation à me lever. Cette fois ce fut mon Maître qui entra.

    Kaarde : Jaina, il faut se lever.
    Moi, amère : Oui ! Je sais. Pfffffffffff…
    Kaarde : D'accord, je te laisse t'habiller.

    Et il ressortit aussi sec. Allez ! Fallait se lever, mais j'avais toujours pas de force ni de volonté pour ça. Je fermai un petit instant les yeux, qui ne demandaient que ça, puis réussis à me lever et commencer à m'habiller. J'avais fini de mettre mes sous-vêtements quand Mirax m'arracha une nouvelle fois de ma tranquillité.

    Mirax : Quoi ? Toujours pas habillée ?? Mais qu'est-ce que tu fais ? Allez, dépêche-toi !

    Et en deux temps trois mouvements, elle alla à mon armoire me lança ma tunique à la figure. J'étais tellement faible que rien que ça me fit tomber les fesses sur le lit.

    Mirax : Allez enfile ça, vite !

    Je m'habillais à vitesse micro V tandis la Maître sortit de ma chambre pour me laisser. Moi, je dormais complètement debout. C'est que la journée d'hier a été fatigante ! Une fois en tunique, je sortis et trouvais une Shina et un Eckmül visiblement aussi en forme que moi. Seuls les Maîtres et Weedge semblaient d'attaque. Quoique Bloli…
    On dut sortir du château et traverser la ville, complètement muette. Les gardes à la porte de la ville finirent, après quelques explications, par accepter de nous laisser sortir. On s'assît en rond, tous les Jedi, au milieu de l'herbe dans une grande plaine.

    Mirax : Méditez. Tous. On doit s'unir dans la Force. Pour purifier nos cœurs de ce voyage d'hier.

    Mais pourquoi Shina, Eckmül ou Bloli ? Ils n'ont rien à voir avec le Côté Obscur, ils ont rien eu ! Et puis c'est bon, moi ça va mieux ! En tous cas, même en position de méditation, position qui n'était pas agréable dans l'instant présent, je piquais du nez plus que je me concentrais.

    Kaarde, par télépathie : *Jaina, ne t'endors pas.*
    Moi, par télépathie : *Je suis crevée, et puis moi ça va mieux.*
    Kaarde, par télépathie : *Je doute que le Père t'ait totalement purifiée. Concentre-toi, ma padawan.*

    J'essayais et parvins à peu près à entrer en lien avec la Force. C'est alors que je vis une armure blanche et… ce casque ! Non ! Bon sang, fiche-moi la paix sale Stormtrooper ! Pourquoi il m'effraie autant ? Il me regarde, AAAHHH !

    Je lâchai ma concentration et les autres peu après moi. Apparemment c'est le fait d'avoir "vu" Baaaaaaal qui les a déconcentrés, d'après ce que disait Mirax. Mais ce Seigneur Noir n'était pas réputé pour porter une armure. Je crains qu'on n'ait pas eu la même vision, eux et moi, mais je décidai de ne rien dire. En jetant un coup d'œil vers elle, je remarquai Shina dans un léger état de malaise : c'est vrai qu'elle a vu le Sith à moins d'un mètre d'elle. Moi c'était "un peu" différent.
    On reprit notre concentration.

    Moi, par télépathie : *Kaarde, je n'ai pas vu Baaaaaaal, j'ai l'impression d'être à côté de vos visions.*
    Kaarde, par télépathie : *Vraiment ? Que vois-tu ?*
    Moi, par télépathie : *Je vous le dirai plus tard, seuls. Je préfère. Aidez-moi à être avec vous.*
    Kaarde, par télépathie : *D'accord. Je vais essayer de lier ton esprit au mien…*

    Rapidement, je sentis quelque chose "entrer" dans ma tête et compris que mon Maître était en train de me relier au groupe. Cette fois, je vis bel et bien le Seigneur Sith et pus sentir le malaise de tout le monde. Mais qu'est-ce que je fais là ? J'ai rien à voir avec lui, moi ! J'ai d'autres problèmes à régler !

    Kaarde, à tous par télépathie : *Il n'est pas réel. Il est la représentation de cette corruption. Il nous faut le vaincre ensemble, ici, et ainsi chasser cette corruption qui nous a envahis…*

    Dans cette représentation, j'étais un peu en arrière. Tout le monde avait allumé son sabre laser, le Sith compris. Mais je n'arrivais pas à engager le combat ni à dégainer. En fait, je ne comprenais rien.
    Finalement, ma lame cyan sortit du manche que j'avais mis dans ma main et je commençais à m'avancer aussi. Un combat débuta, on était un peu les uns sur les autres et il fallait y aller à tour de rôle. Le mien arriva, je fis quelques passes de lames avec le Sith lorsque, une fraction de seconde, il prit l'apparence de ce qui m'effrayait depuis plusieurs mois. Cette armure blanche de l'Empire. J'en fus paralysée, le Sith n'en profita même pas pour m'achever, il préféra se concentrer sur Kaarde, Mirax ou Weedge. Apparemment, vu que personne n'avait bronché, moi seule avais encore vu ce Stormtrooper. Faut vraiment que je découvre d'où ça vient.



    NB : Cette vision de Stormtrooper ne concerne que Jaina, voyez qui vous voulez mais pas lui. Ce n'est pas un secret bizarre personnel, Kaarde sait pourquoi. Merci.

    Ce message a été modifié par: Huge le 01-06-2014 10:43

    dimanche 01 juin 2014 - 01:56 Modification Admin Permalien

  • PSW


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Evénements

Star Wars Celebration Europe 2023

07 avril 2023 - 10 avril 2023

Celebration

Encyclopédie

  • Soldats de l'Armée Impériale --- Les Soldats de l'Armée Impériale représentent la majeure partie des forces de garnison basés sur des planète appartenant à l'Empire. (Organisations - Troupes)
  • Fathier --- Le Fathier était un animal très puissant et très rapide (Espèces & Civilisations - Animaux)
  • Croiseur Nova --- Le Croiseur Nova représente la nouvelle génération de vaisseaux de bataille du consortium de Hapes. (Vaisseaux - Vaisseaux capitaux)
  • Simus --- Simus était un Seigneur Sith au même titre que Marka Ragnos, c’était aux environs de la 5 200ème année avant la bataille de Yavin. Comme lui, Simus convoitait le pouvoir suprême de l’Empire Sith. Il avait une particularité qui lui donnait véritablement un grand pouvoir : il maîtrisait la magie Sith, et était connu pour être l’un des grands magiciens Sith de l’époque. Il était donc l’incontestable rival de Ragnos pour siéger à la tête de l’Empire. (Personnages - Sith)
  • Guilde du Commerce --- Le terme de "Guilde du Commerce" a été trouvé pour désigner l'ensemble des corporations les plus importantes tirant leur richesse des matériaux bruts, sous la domination de la Guilde du Commerce. (Organisations - Commerciales)

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2022 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide