Review : Les Ruines de l'Empire, la BD de Panini Comics

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
Review : Les Ruines de l'Empire, la BD de Panini Comics

La critique de l'album Voyage vers Star Wars Le Réveil de la Force, de Greg Rucka et Marco Checchetto


Voici la review de l'album Voyage vers Star Wars Le Réveil de la Force : Les Ruines de l'Empire, publié en librairie dans la collection 100% Star Wars chez Panini.
Cette critique n'engage que son auteur et je vous invite à livrer la vôtre dans les commentaires.




Il s'agit de la première BD post-Retour du Jedi qui a été publiée en France. Rappelons que cet album est sorti en librairie peu avant la sortie du Réveil de la Force au cinéma.


L'histoire de cette BD en 4 parties suit 2 nouveaux protagonistes, membres de l'Alliance Rebelle : Shara Bey et son compagnon Kes Dameron, durant la bataille d'Endor puis les batailles entre l'Alliance et les "vestiges" de l'Empire dans les semaines et les mois qui suivirent.

Chacun de ces deux soldats va être envoyé en mission pour accompagner à chaque fois l'un des membres du Big Three : Leia, Luke ou Han.

Les deux héros sont attachants, courageux, dévoués à la cause rebelle, et en plus ils sont amoureux, rien de mieux pour s'y identifier. Cependant, on a un peu l'impression au cours de la lecture qu'ils ne sont là qu'en tant que faire-valoir des véritables héros de la saga, malgré leurs actes héroïques.

Leurs aventures sont intéressantes à lire, mais il ne semble pas vraiment y avoir de fil conducteur entre les différentes parties, qui peuvent presque se lire indépendamment les unes des autres. Ce sont des missions qui s'enchaînent et n'ont que peu de rapport entre elles. Ce n'est pas forcément une mauvaise chose, d'ailleurs, car on a une vraie fin à chaque fois. Mais cela fait ressembler l'album à un recueil d'histoires courtes plus qu'à un "arc" complet.

Le récit introduit aussi de nouveaux impériaux, comme le capitaine Duvat, mais surtout le Messager, un personnage mystique dont on ne sait même pas vraiment s'il est organique ou droïde (probablement un cyborg) qui délivre les ordres posthumes de feu l'Empereur Palpatine. Personnellement j'aime bien ce genre de personnage mystérieux et vaguement effrayant, même si son rôle est assez restreint dans la BD.

Et on y voit aussi une nouvelle super-arme innovante qui pour une fois, n'est pas un superlaser.


C'est clairement une BD de la série Voyage vers Le Réveil de la Force, et à ce titre, elle respecte le cahier des charges de cette série : elle fait le lien entre les différents supports du nouvel univers officiel Star Wars.

En effet, on y retrouve des éléments de l'Episode VI bien entendu, puisque l'histoire se déroule juste après, mais aussi des éléments de la Prélogie (surtout La Menace Fantôme), de The Clone Wars, et également des autres livres de cette série, notamment la trilogie Voyage vers... publiée chez Pocket Jeunesse, dont je vous avais fait la review ici, et dont Greg Rucka est un des auteurs. Et bien entendu, vous aurez reconnu le nom de famille de Kes, et aurez probablement deviné le lien de parenté qui unit ces protagonistes à un personnage central du Réveil de la Force...


Les dessins du Marco Checchetto sont très beaux, que ce soient les personnages réalistes et séduisants, les expressions de visage justes, les décors travaillés ou les scènes de batailles époustouflantes, où les perspectives rendent la lecture très immersive. Et la colorisation leur rend bien hommage.
MAIS il est vraiment dommage qu'il ne soit pas l'auteur de toutes les planches. En effet, de temps à autre, au détour d'une page, on change complètement de style et on retrouve des personnages gâchés, un trait moins net... Car, probablement pour des raisons de planning éditorial, Marvel a confié quelques planches à d'autres dessinateurs (Angel Unzueta et Emilio Laiso), qui n'ont pas le talent du dessinateur principal. Ces sauts  aléatoires d'un style à un autre sont assez désagréables, et sont le vrai point négatif des Ruines de l'Empire.


En conclusion : une histoire, faite d'aventures intéressantes mais pas inoubliables qui font la part belle au Big Three,  qui crée un vrai lien entre les différents supports de l'univers Star Wars, servie par un dessin de Checchetto très beau, malheureusement entrecoupé par des planches d'autres dessinateurs moins bons.


  • Avatar Anakin.S

    Anakin.S

    13574 Crédits

    Checchetto est, à mon sens, est comme Douglas Wheatley (Dark Times): de très belles planches qui demandent beaucoup (trop ?) de temps à réaliser... du coup je comprends Marvel de lui adjoindre un "assistant" qui permet à l'éditeur de maintenir ses délais.

    Concernant cette BD c'est un peut ma petite déception du moment : de très beaux dessin, certes, mais un scénario plus qu'anecdotique sur les trois premiers chapitres.

    Seul le quatrième (et dernier) chapitre, à mon avis, mérite d'être sauvé : d'abord pour son lien, certes infime, avec le roman "La Cavale du Contrebandier" mais surtout : pour la quête de Luke. Et quelle quête ! il fallait y penser. Car c'est là que l'intrigue devient intéressante : cette quête de appelle forcément une suite. Et si une partie de l'objet de cette quête trouve sa résolution à la toute dernière page de l'ouvrage, qu'en est-il de l'autre partie qui reste en suspend : où ?
    Et puis ça pose quand même une question : comme Luke en a-t-il entendu parlé ? et comment a-t-il su où chercher ?
    Cette quête pourrait aussi avoir un lien avec le lieu où Luke s'est exilé dans "Le Réveil de la Force". C'est ce qui fait tout l’intérêt de ce chapitre... dommage que les trois précédents ne suscitent pas autant d’intérêt.


    jeudi 07 janvier 2016 - 14:34 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar VadorPool

    VadorPool

    4340 Crédits

    C'est pour l'instant le seul album que j'ai lu (à part les Star Wars et Darth Vader que je suis en kiosque), donc peux pas faire de comparaisons, mais je suis du même avis que toi.

    Côté dessins, Marco Checchetto est superbe (surtout ses splatch pages). Avec Unzueta, c'est vrai que certaines cases sont en dessous et que sont style n'est pas du tout pareil avec Checchetto, mais j'ai bien aimé dans l'ensemble.

    Ce que j'ai surtout apprécié, c'est de voir la suite de l'épisode VI avec plusieurs références (la reprise exacte du plan sur le hangar, j'ai trouvé ça sympa ^^). Il y a aussi des bonnes idées, comme ce messager, la nouvelle arme, et la quête de Luke (d'ailleurs, je pense que, pour rester vague, celui qu'il récupère est celui que l'on voit sur un plan dans l'habitat de Rey). J'ai bien aimé retrouver une référence au pocket (que je suis en train de lire).

    Au final, j'ai passé un très bon moment et je le relirais avec plaisir 

    jeudi 07 janvier 2016 - 20:11 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Anakin.S

    Anakin.S

    13574 Crédits

    Franchement, je ne vois vraiment pas ce que vous lui trouvez à ce "Messager" ???

    Ce casque.... cette cape.... ça pique les yeux ^^ tant qu'à rnfaire d'avoir un masque lisse et un costume rouge, pourquoi ne pas avoirrn gardé la classe d'un Garde Impérial ?
    L'idée d'un émissaire mystérieux est interessante, mais, sérieusement son design est ridicule : Il fait très super-vilain de vieux-comics de superhéros des années 50.... Je veux bien que Lucas aie été (et est encore ?) fan de Flash Gordon, mais, franchement, il y a des limites à l'hommage qu'un auteur doit, parfois, s'abstenir de franchir

    vendredi 08 janvier 2016 - 02:24 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar VadorPool

    VadorPool

    4340 Crédits

    C'est justement cet aspect de garde imperial modifié que j'ai bien aimé. Si l'empereur est mort, c'est bien à eux que les messagers doivent ressembler. À la limite, la partie sur son cou est ce que j'aime le moins...

    vendredi 08 janvier 2016 - 12:09 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Darkydu73

    Darkydu73

    927 Crédits

    Oui tu as raison Tyria

    vendredi 12 février 2016 - 13:10 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW
  • Avatar Darkydu73

    Darkydu73

    927 Crédits

    Je l'ai lu elle est énorme

    vendredi 12 février 2016 - 13:11 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Evénements

Encyclopédie

  • Blade-32 --- La série des chasseurs "Blade" (Glaives pour les adeptes de la VF), fut conçue par la firme Adumari Tarrvin-on-Kallik pour les besoins des forces spatiales des différentes principautés d'Adumar. (Vaisseaux - Chasseurs)
  • Magva Yarro --- Magva Yarro était une humaine, membre des Partisans de Saw Gerrera (Personnages - Mercenaires)
  • Vaisseau de Guerre Miid Ro'ik --- Le Vaisseau de Guerre Miid Ro'ik constitue l'ossature de la flotte Yuuzhan Vong et est au sein de cette espèce l'équivalent des redoutables Destroyers de classe Imperial dont ils partagent la taille (1620 mètres contre 1600) mais aussi les capacités destructrices. (Vaisseaux - Vaisseaux capitaux)
  • Rakata --- Les Rakatas connus aussi sous le nom de bâtisseurs ont créé une civilisation, et même un empire connu sous le nom de « l’Empire Infini ». Cet Empire a vécu entre –50 000 et –30 000 avant la bataille de Yavin. C’est donc pendant 20 000 ans que les Rakatas ont dominé la galaxie. (Espèces & Civilisations - Civilisations)
  • Bespin --- Le système de Bespin, assimilé au couloir d’Ison est situé à proximité des systèmes Hoth et Anoat, composant ainsi une route mineure de la Voie Marchande Corellienne. (Planètes & Lieux - Planètes)

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2024 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide