Review : Star Wars tome 4 : Le Dernier Vol du Harbinger chez Panini

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
Review : Star Wars tome 4 : Le Dernier Vol du Harbinger chez Panini

La critique du 4ème tome de la série phare de l'univers officiel


Voici la review de l'album Star Wars 4 : Le Dernier vol du Harbinger, publié dans l'univers officiel par Panini, dans la collection 100% Star Wars. Cette critique n'engage que son auteur, et je vous encourage à donner votre propre avis dans les commentaires.




  • Scénario : Jason Aaron
  • Dessins : Jorge Molina
  • Encrage : Scott Hanna et Jorge Molina
  • Couleur : Matt Milla


Probablement la mission la plus farfelue  laquelle auront fait face nos héros ! En effet cette fois les rebelles vont voler à l'Empire... un destroyer ! Oui oui, rien de moins ! Mais pas pour en faire un nouveau vaisseau amiral pour la flotte rebelle. Non, pour forcer un blocus et faire diversion afin de livrer des fournitures à une planète occupée ! Farfelu, je vous dis !

La mission en elle-même est un peu fouillis, on ne sait plus trop où les rebelles veulent en venir, pourquoi ils ont choisi cette option-là pour forcer un blocus (à mon avis c'était pas le plus simple), ce qui marche et ce qui ne marche plus à bord du vaisseau... C'est parfois un peu trop facile, aussi... une poignée de X-Wing est capable de capturer un destroyer entier et de mettre en déroute son équipage, en moins de temps qu'il ne faut pour le dire... c'est du jamais-vu dans Star Wars et on se demande presque comment l'Empire a pu perdurer aussi longtemps.

Mais bon, il y a quand même de bons moments d'action, beaucoup d'humour, et un développement des relations entre les protagonistes, notamment Han et Leia, dont le petit jeu de chat et souris est assez rafraîchissant. D'accord, leur course-poursuite dans le Harbinger pour savoir qui va être le capitaine est totalement puérile, mais ça leur ressemble bien et c'est amusant. On assiste aussi enfin à la rencontre entre Luke et Sana, qui vont être assez efficaces en duo.

Mais le point fort de cette histoire, c'est l'escadron Scar, les stormtroopers d'élite menés par l'ancien instructeur-gladiateur de Luke : le lieutenant Kreel. Une escouade de surdoués dont chaque membre a une armure personnalisée et une spécialité (un éclaireur, un sniper, un gros balèze avec un bazooka, un pilote, un technicien et un expert en explosif), qui n'est pas sans rappeler les Republic Commando de l'univers Légendes. Ils vont vraiment donner du fil à retordre aux héros, mais il est un peu dommage que leurs particularités individuelles ne soient pas davantage développées. Enfin, on les recroisera dans le tome 5, attendons de voir...


Les dessins de Molina sont... originaux ! Les visages et les armures sont un peu déformées, un peu caricaturaux, un peu cartoonesques... et ma foi, ça marche assez bien ! C'est un style particulier, une patte que l'artiste impose et qui me plaît, même si parfois les personnages s'éloignent un peu physiquement des acteurs qui les ont inspirés. Je suis un peu moins fans des scènes de batailles spatiales, qui donnent une impression trop statique à mon goût, bien que cela s'arrange d'une issue à l'autre.


En conclusion : une histoire assez abracadabrante, avec des dessins particuliers mais qui m'ont bien plu, et qui donne la part belle aux personnages, héros comme méchants. On espère que ces derniers seront mieux développés dans la suite de la série.

BONUS : Le dilemme du droïde

Outre le Dernier Vol du Harbinger, Panini nous gratifie en fin d'album d'un petit cartoon de Chris Eliopoulos, mettant en scène sur 10 pages, R2-D2, qui va mener une mission sans grand intérêt et très répétitive à travers les hangars de la base rebelle, en se heurtant pour rejoindre le X-Wing de Luke à tous les droïdes de maintenance de l'univers Star Wars. Tout à fait dispensable...



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Evénements

Star Wars Celebration Europe 2023

07 avril 2023 - 10 avril 2023

Celebration

Encyclopédie

  • Zonama Sekot --- Zonama Sekot est la planète vivante qui contribua à la victoire de l’Alliance Galactique contre les Yuuzhan Vong. (Planètes & Lieux - Planètes)
  • Nediji --- Les Nediji est une espèce avienne originaire d’une vaste planète nommée Nedij, un monde à la fois isolé et éloigné. Il est situé à l’est du grand Tourbillon Cosmique. (Espèces & Civilisations - Civilisations)
  • Char à Repulseur Medium Imperial-class --- Le Medium Imperial-class Repulsortank (comprenez tank sur répulseurs classe Impériale, moyen) est une édition limitée, qui a été employée par des officiers pour diriger leurs sections d’infanterie au front. (Droïdes & Transports - Véhicules militaires (Assaut))
  • Kuat Drive Yards --- Kuat Drive Yards (KDY) est plus grand fournisseur de vaisseaux de guerre de l’Empire. (Organisations - Commerciales)
  • Pall Ajunta --- Ajunta Pall serait selon les sources le premier véritable seigneur noir des Sith et le créateur de cet ordre, et ce bien que beaucoup pensent qu’il s’agirait de Xendor (qui selon les sources aurait été le chef des Jedi noirs exilés sur Korriban et le premier Jedi à tomber dans le Côté Obscur. Le cercueil d’Ajunta Pall fut l’un des hauts lieux des Sith. (Personnages - Sith)

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2022 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide