Missions libres de la Guilde. (page 9)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar AngeSolo

    AngeSolo

    24152 Crédits Modo

    C’était la première fois depuis sa longue convalescence que Solo pouvait enfin respirer. La drogue semblait la rengorger de vie, lui infuser une nouvelle essence, une pulsion d’existence ; elle redevenait ce qu’elle avait toujours été. Sentir ce fluide se mêler au sien l’électrisait : elle sentait que ses cellules mortes se consumaient que l’atmosphère pourrissante qui s’était infestée s’évacuait et se rendormait paisiblement. Son esprit s’éveillait sous les soubresauts de son cerveau et de ses pensées : elle retrouvait la parole, un usage contrôlé de ses mains et un contrôle sur cette maudite force obscure qui la rongeait de l’intérieur.
    Pour la première fois depuis cette longue convalescence, Solo pouvait resserrer ses barrières mentales et se fermer à la Force. Un soulagement qu’elle ne put cacher s’empara d’elle mais un autre ne tarda à la remplacer : ses dernières minutes lui révélaient une absence de conscience et cette aura malsaine qu’elle respirait en tout connaissances de cause. La présence de sa fille même - et bien qu’étant la seule pouvant lui porter secours – l’inquiétait de cette angoisse propre à une mère envers son enfant.

    _ Si tu n’y vois pas d’inconvénients, commença-t-elle en regardant sa fille tout sourire, je pense qu’on va aller manger.

    Mimi sourit à la vue de sa mère se délectant d’un truc qu’elle jaugeait d’un œil douteux. Il lui semblait que cette dernière n’avait pas dû avaler quelque chose depuis des jours, avaler quelque chose de consistant et pour le plaisir de ce qu’il était.

    _ Je pense qu’après tout ça, mâchonna Ange en s’occupant de sa sainte nourriture, il va falloir trouver un moyen de me revivifier la mémoire. Du moins, avant que ta drogue ne cesse de faire son effet bénéfique.
    _ T’as une petite idée ? hasarda Mimi qui mangeait tant bien que mal et qui se stupéfiait toujours un peu plus de seconde en seconde, de la gloutonnerie de sa mère.
    _ J’sais pas. Mais, ça ne devrait pas être difficile : ces types sont très influents sur la planète. On devrait pouvoir trouver un gars qui sache où se trouve leur caverne d’Ali Baba. J’ai peut-être rentré des informations dans mon vaisseau. Avec de la chance, ils ne l’ont pas détecté. Je l’ai rangé dans un hangar privé de la Guilde…
    _ On en apprend toujours les jours…
    _ Chacun ses secrets… soupira en Solo en regarda presque déçue son assiette vide.
    _ Mouais… En tout cas, ça serait pratique. J’ai pas tellement envie de me lancer au petit bonheur la chance dans le château de Frankenstein pour me faire trifouiller la cervelle…
    _ L’usine de comlink doit également être à la vue de tous. On s’infiltre, on se faufile, on trouve les responsables, on les file, on rentre chez eux, on glane les informations… Rien que d’y penser… Mon boulot me manquait : faudra que je braque un ou deux musées, une ou deux banques, deux ou trois casinos…
    La remarque de sa mère noua joyeusement l’estomac de Mimi.
    _ C’est bien de te revoir comme ça, M’ams !
    _ Je suis également ravie de voir que je n’ai pas encore perdu tout le poil de la bête : Allons au vaisseau, mon matos de monte-en l’air doit être là-bas avec des petits gâteaux pour le dessert…


    Ce message a été modifié par: AngeSolo le 16-12-2010 15:30

    mercredi 15 décembre 2010 - 22:07 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar mimimontesinos

    mimimontesinos

    4540 Crédits

    Les deux corelliennes traversaient LobotomCity d’un pas rapide et prudent. La nuit venait de tomber ce qui arrangeait bien leurs affaires. Aussi silencieuses que des ombres, mère et fille longeaient les bâtiments des rues et profitaient de l’obscurité pour se fondre en elle et rester invisible.
    Les deux guildeuses finirent par arriver en vue du spacio-port. Elles s’arrêtèrent à deux rues de celui-ci, à l’abri derrière un énorme conteneur. Le problème était qu’elles n’avaient aucune idée de l’importance de la YargNairod sur Troiken. Si les hommes de cette organisation étaient aussi puissants que le soupçonnait Mimi alors ils avaient certainement mis le spacio-port sous surveillance. La mère et la fille se regardèrent, et arrivèrent aux mêmes conclusions d’un seul regard.


    Ange : Ton databloc.

    Mimi lui tendit ce qu’elle demandait. La Leader pianotait sur le databloc d’un air concentré, ses doigts voltigeaient sur l’écran de l’instrument. Ange accéda à ses réseaux privés via Holonet qu’elle avait constitué au fur et à mesure de sa carrière de cambrioleuse. La Terrik Solo regardait attentivement les manipulations de sa génitrice, puis leva la tête vers elle lorsque celle-ci prit la parole, les yeux rivés sur son écran :

    Ange : Tu ne tiens pas tellement à ton databloc, dis moi ?
    Mimi : A chaque fois que je te le prête tu me le bousilles !
    Ange : C’est le plus gros défaut de “Pacman”. C’est un programme que j’ai développé y’a environ deux ans, pour les besoins d’un casse plus délicat que les autres. « Pacman » est une mini bombe informatique. Il crée une brouille du système de surveillance vidéo de 2 minutes et 34 secondes. C’est largement suffisant pour qu’on s’introduise dans le hangar de mon vaisseau.

    Une petite balle jaune apparu sur l’écran du databloc, ouvrant sa bouche compulsivement. Une odeur de brûlé monta aux narines des deux femmes et l’écran devint noir.

    Ange : C’est parti!

    Les deux guildeuses s’élancèrent alors, laissant le cadavre fumant du databloc derrière elles. Mimi suivait sa mère légèrement en retrait. Le problème était : jusqu’à quand la drogue continuera-t-elle d’agir sur l’organisme d’Ange ? Quand cela arriverait, la guildeuse n’avait aucune envie de l’avoir dans son dos. Il y avait peu de monde dans le spacio-port, personne ne sembla remarquer les deux silhouettes qui se glissèrent à l’intérieur d’un hangar privé.

    Enfin à l’intérieur, les deux femmes se détendirent légèrement, tout en restant sur leurs gardes. Même s’il était peu probable que les hommes de YargNairod aient pu percer l’encryptage de la Guilde, la dernière chose à faire était de les sous estimer. Ange s’engouffra dans L’Ange Noir, Mimi à sa suite. La Leader s’installa dans le cockpit, et commença à fouiller dans les papiers épars qu’elle avait laissés en atterrissant sur Troiken. Mimi prit place sur le siège du copilote, et mit son nez avec joie dans les affaires de sa mère.


    Mimi : Là, j’ai une brochure de YargNairod, y’a le plan de leur QG juste derrière ! Déclara Mimi d’un air triomphant en agitant le morceau de papier plastifié devant le nez d’Ange.
    Ange : Je fais toujours des recherches sur mes futures clients… marmonnait la cambrioleuse. Elle passa ses doigts sur une rainures du tableau de bord jusqu'à ce qu'un compartiment secret minuscule finisse par s’ouvrir soudainement. Ange en sortit une demi-douzaine de fichier d’un air satisfait.

    Elle les passa à sa fille qui les feuilleta distraitement. Chaque dossier se focalisait sur un des dirigeant de YargNairod. Mimi s’arrêta brutalement sur la photo de l’un d’entre eux. Elle représentait un jeune homme blond, plutôt grand et avec un air très aristocratique sur le visage..


    Mimi : J’ai déjà vu cette homme, « Ténil Navander ». Il m’a accosté dans le pub où tu m’as contacté par Holonet. Je ne pense pas que ce soit une coïncidence.
    Ange : Ce serait surprenant c’est sûr. Retournons donc voir notre cher aubergiste, je suis sûre qu’il sera en mesure de nous aider !

    -------------------------------------
    Fille d'Ange Solo et d'Edoras
    Mariée à Nagounet et Kiad
    Terrik-Solo

    Ce message a été modifié par: mimimontesinos le 11-02-2013 01:44

    dimanche 10 février 2013 - 23:49 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar AngeSolo

    AngeSolo

    24152 Crédits Modo

    Disposant d’un temps qui leur était si imparti, les deux jeunes femmes ne purent se décider à emporter que ce qui leur tombait sous la main. Solo dégagea deux blasters qu’elle tenait planqués à proximité de la sortie, une nouvelle paire de datablocs, un vibrolame et deux ou trois bricoles dont l’utilité lui était incertaine. Faisant signe à sa fille qu’il était temps de déguerpir au plus vite, elle s’immobilisa bien malgré elle, en quittant son vaisseau.

    Les premiers signes d’un retour à ce qui semblait être son état normal depuis quelques temps, se firent sentir. Ce n’était pas le faible tremblement de ses mains qui commencèrent à inquiéter la guildeuse mais ces pulsions contradictoires qui revenaient paresseusement infiltrer sa conscience. Une soudaine sensation de désespoir assaillit l’esprit de la jeune femme. Il lui semblait avec une trop grande certitude que cette mésaventure se dessinait comme la dernière qu’elle vivrait. Loin d’être réconfortante, cette pensée la projetait de plus en plus vers la reddition qu’elle tentait à tout prix d’éviter. Et, le pire, c’est que le carsunum n’était sûrement pas le facteur principal de cette conception si sombre de cet avenir si proche.
    Mimi fit mine d’ignorer le malaise qu’elle avait perçue chez sa mère et, l’invitant en silence à la suivre, emboita le pas dans la direction opposée où elles étaient arrivées.

    Enfin devant l’établissement, les deux jeunes femmes se sentirent soulagées. Chaque avancée dans le plan improvisé qu’elles s’étaient dictées, apparaissait comme une petite victoire sur LobotomCity et son atmosphère des plus inquiétantes.

    Mimi se tourna vers sa mère :

    _ J’hésite sur la distribution des rôles, commença-t-elle avant de s’engager à entrer. La dernière fois que j’ai mis le pied ici, « notre » si charmant aubergiste a fini sur les sols des débris de verres aux alentours…
    _ Je ne suis pas sûre que mon impression ait été bien meilleure, renchérit l’autre en affichant ce qui ressemblait plus à un rictus qu’un sourire.

    Mimi hocha les épaules et franchit la porte de l’établissement, sa mère sur les talons.
    L’homme réagit plus vite qu’il ne fallut de temps pour l’écrire et, percevant les visiteurs qu’il priait de ne jamais revoir, sortit une carabine-laser de dessous le comptoir et les mit en joue.

    __ Fichez-moi le camp d’ici ! Vous ne me prendrez pas pour un con, deux… entama-t-il sans pouvoir finir sa phrase. Les effets de la drogue s’estompant, Ange avait eu un haut-le-cœur qu’elle ne put réprimer et qui redécora littéralement le sol de l’établissement. Nan… ! poursuivit-il, désespéré, par pitié…

    Mi-écœurée, mi-satisfaite, Mimi profita de ce bref répit pour désarmer le gérant et pointer sa propre arme dans sa direction. Levant docilement les mains, son regard rempli de détresse, décrivait déjà la lourde de tache de nettoyage qui l’importunait déjà tandis que le peu de clients présents, prenaient tranquillement la direction de la sortie, certainement accoutumés à des règlements de compte de la sorte.

    _ Ecoute, mec, on en a pas pour longtemps, fit Mimi sans le quitter des yeux d’un iota. On te pose juste une ou deux questions et on te jure qu’on n’remettra jamais les pieds chez toi, Ok ?
    _ Ce type, renchérit Ange en lui mettant la photo du gaillard que sa fille avait désigné auparavant sous le nez, tu le connais ?
    _ Je… non… balbutia l’homme.

    Un tir vola juste au-dessus de sa boîte crânienne. Solo avait dégainé.
    Mimi, plus inquiète que surprise, par cette réaction un peu trop spontanée à son goût, adopta un ton beaucoup moins virulent. Espérait-elle sans doute éviter un cadavre… ou plus… en vue du changement comportemental de sa mère. Il en était fini du carsunum.

    _ Juste une ou deux réponses, rien de plus, dit Mimi tranquillement. On sait que tu le connais. On veut savoir ce que tu sais sur plus. C’est tout.
    _ Ecoutez… commença-t-il, paniqué, c’est mauvais pour la clientèle de… (Ange le mit aussi en joue.) Mais… je vais faire une exception. Enfin, je ne sais pas grand-chose, juste qu’il passe tous les jours ici à la même heure environ.

    Il regarda timidement la montre qu’il avait à son poignet tendu.

    _ Il arrive dans un peu plus d’une heure, vous…
    _ On attendra dehors, coupa Mimi… Fermez boutique, on ne vous dérangea plus.

    Les deux jeunes femmes sortirent dans un regard pour le gérant et, d’un regard, cherchèrent l’endroit qui leur offrait le plus grand champ dégagé.
    Mimi tourna la tête vers sa mère
    Ce qu’elle vit était loin de la rassurer…

    lundi 11 février 2013 - 17:27 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar DarkVald

    DarkVald

    78 Crédits

    Nouvelle mission : TRAFIC D’ARME

    Prime : 100 000 crédit 

    objectif : livrer 20 fusils blaster Firelance au rebelle 





                                                                     Recherche chasseurs de prime


    mercredi 26 février 2020 - 16:02 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

208 fans connecté(s)

Evénements

Star Wars Celebration 2020

27 août 2020 - 30 août 2020

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2020 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide