DEXTER : Le dernier padawan - Tome II (page 2)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7257 Crédits

    Deux très bon chapitres, j'adore ! Marrant, comme surnom, "Poilu"^^. Encore une fois, Dexter a le même cauchemar qui va être le fil conducteur de ce tome...

    Tout comme Galen, je trouve le mixte des points de vue fort intéressant, et j'ai hâte de lire la suite !

    Continue !

    samedi 25 mars 2017 - 14:45 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    4965 Crédits

    Bonne histoire. Mais, attention, il semblerait que la rencontre avec le(s) Shaax se rapproche dangereusement (encore 5 chapitres).

    samedi 25 mars 2017 - 15:31 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    25118 Crédits

    Le mixe sera de plus en plus car c'est après ce chapitre que mes personnages principaux ( à savoir Dexter et Padmée) vont se retrouver.

    Contente que cela vous plait. Je poursuis avec ce chapitre axées sur le personnage de Padmée. Vous découvrirez et redécouvrirez le crossovers avec le Temple Jedi 6. Ici, je développe aussi le personnage de Vyvacy et laisse volontairement le personnage de Lou sur le côté. 


    04 - Oktra'Wist

    Lieu : Phoenix
    Localisation : A Spéro, dans le vaisseau du Besalisk, Lou Cho : Le Mynock II
    Heure locale : 7h, heure d’hivers.

    Le Besalisk est venu seul à bord d’un petit vaisseau à l’apparence d’une chauffe-sourit selon la première impression de Pad. Les retrouvailles entre Lou et Pad sont courtes, elle monte à bord, mais à sa grande surprise, Vyvacy la suit. Il n’était pas question pour lui de la laisser partir seule. Lou explique d’abord toutes les caractéristiques de son vaisseau et qu’il a gagné les plans du Mynock en jouant au Sabacc. L’ayant entièrement construit lui-même, il la nommé comme son prédécesseur sur le plan. Padmée se souvient alors vaguement de ses cours d’histoire, le Mynock fut le vaisseau de Cade Skywalker.

    Puis, la discussion devient plus sérieuse, juste après le décollage.

    Lou – Tu veux vraiment aller sur Coruscant ?
    Pad – Je dois voir et parler à Kaarde ! Je dois connaitre sa version des faits et m’assurer avant tout qu…
    Vyvacy – Qu’il n’a pas céder au côté obscur. Tu l’en crois capable ?
    Pad – Non, pas vraiment. Mais…
    Lou – D’après les échos que j’ai eus avant l’affaire Mahan, c’est que Kaarde était égale à lui-même mis à part peut-être un passage un peu… comment dire… Il y a des bruits qui courent comme quoi, Kaarde aurait pris des épices et c’est pris pour un Lepi.
    Pad – Quoi !?
    Vyvacy – Lou, elle n’avait pas besoin de ça !
    Pad – Dans l’holonet, ils ont parlé que les Lepis étaient impliqué, non ?
    Vyvacy – Coïncidence, Pad.
    Lou – Ou pas.
    Vyvacy – Tu ne m’aides pas Lou !
    Lou – J’aide à faire la part des choses. Protéger Pad comme une poupée de porcelaine, ça va te retomber dessus !
    yvacy – Pas faux.
    Pad – Lou, partons du principe que Kaarde est piégé.
    Lou – Ah pour piéger, il est piégé ! Il est actuellement en prison.
    Pad – D’accord. Cela diminue les risques qu’il soit Dark Hyllyard.
    Vyvacy – Pourquoi ?
    Pad – Parce que s’il était ce sith, si c’était le côté obscur qui l’avait envahi, il serait libre. En cavale, mais libre. Il est en prison parce qu’il veut un procès en bonne et due forme et prouver son innocence.
    Vyvacy – Tu refuses de croire qu’il a tué Mahan, même après avoir visionné la vidéo ?
    Lou – Tu lui as montré la vidéo des médias ?
    Vyvacy – Oui, pas moyen de lui caché cela.
    Lou – Pfff, la vidéo Lepi était moins dangereuse que ça.
    Pad – Vous avez fini de vous chamaillez les garçons ? Oui, je veux croire en l’innocence de mon frère. Mahan et lui était ami.
    Lou – J’ai une question maintenant que nous allons quitter l’hyperespace et atterrir sur Corsucant. Tu vas vraiment débarquer au Temple ou à la police et demander à voir ton frère ?
    Vyvacy – J’essaye de l’en dissuadée depuis hier, mais…
    Pad – J’y ai beaucoup réfléchit. Et vous avez raison tous les 2. Lou, va chez toi, comme si nous n’étions pas là. Je dois agir sous couverture !
    Vyvacy – NOUS ! Pad, nous agissons sous couverture.
    Lou – Et les ennuies commence !

    ***

    Leur vol s’effectue sans aucun souci et le Mynock atterrir sur Coruscant dans un spatioport. De là, tous les 3 rejoignent la petite taverne de Lou. Ils élaborent un plan qui permet à Pad de parler avec Kaarde. Elle s’était déguisée en Bothan au pelage noir et aux yeux verts, du nom de Oktra'Wist et Vyvacy en son chauffeur un Kel'dor du nom de Wuf Der.

    Durant le trajet entre la taverne de Lou au niveau 24 et leur arrivé devant le commissariat de police, Padmée et Vyvacy sont dans leur déguisement et ils essayent de jouer leur rôle respectif.

    Vyvacy – Est-ce que madame ‘Wist est certaine de vouloir enquêter sur cette affaire ?
    Pad – Oui, absolument mon cher Der. Montons de niveau et allons voir ce prisonnier.
    Vyvacy – Pendant que votre essayage, enfin je veux dire, pendant que vous vous préparer, Lou est parvenu à nous avoir une courte entre vue avec la sénatrice de Panatha.
    Pad – Je ne suis pas certaine de comprendre pourquoi ce détour, Wuf ?
    Vyvacy – Parce que l’on ne rentre pas dans un commissariat de police en demander à interroger le suspect numéro un du meurtre du chancelier suprême sans avoir un appuie politique !
    Pad – Pas faux.

    Le Phoenicien déguiser en Kel’dor lève les bras au ciel et secoue la tête d’un air désespérer. Depuis qu’il l’avait épousée, il n’avait eu de cesse de lui expliquer l’importance de la diplomatie, des relations publiques… tout ce que Padmée eu fuit pendant son enfance. Il réalise aujourd’hui que ses efforts fur vain.

    Pad – Wuf, ne faisons pas attendre notre sénatrice.
    Vyvacy – Oui, madame Oktra’Wist.

    Ils arrivèrent au point de rendez-vous, qui n’est d’autre que devant l’opéra. Padmée n’aime pas du tout se qu’elle ressent et pourtant, elle n’arrive pas à déterminer pourquoi. Est-ce parce qu’il y a du monde ? Est-ce parce que cette place est remplit de politicien ayant tous quelques choses à caché ? Est-ce par ce qu’elle n’a jamais aimer l’opéra ? Elle n’aurait pas pu le dire. Elle ne se sent simplement pas à sa place, et est très mal à l’aise dans ce costume de Bothan.

    Vyvacy reconnait la sénatrice d’un seul regard puisque en tant que sénateur de Phoenix, il avait déjà rencontré Sät’sa Cki. Il fait signe à Padmée afin qu’elle puisse l’identifiée elle aussi.

    Pad – Comment nous nous faisons connaitre ?
    Vyvacy – Une sénatrice ou un sénateur sait avoir un visage connu. Elle doit probablement attendre que nous allions vers elle. Oktra, essaye d’être diplomate s’il te plait. Ici, je ne suis que ton chauffeur, je n’ai pas vraiment droit à la parole.
    Pad – Oh cela ne changera pas grand-chose, sénateur.
    Vyvacy – Pad !
    Pad – Je t’aime.
    Vyvacy – Je sais.

    C’était leur jeu entre époux d’avoir instauré cette réplique célèbre reprise de la princesse Leïa et de Han Solo. Plus sérieusement, tout deux s’approchent respectueusement de la Sénatrice. Elle semble hésité puis les invites à monter quelques marchent afin de se diriger vers l’entrer de l’opéra.

    La sénatrice Sät’sa semble être prudente mais heureuse d’avoir trouvé une détective privé. Savoir que c’est une Bothan l’avait rassurée sur la perspicacité de cette enquêtrice. Aussi, la sénatrice explique qu’elle ne peut croire à la culpabilité du Grand Maître de l’Ordre Jedi. Cela rassure Padmée intérieurement, car cela signifie que son frère possède encore des alliées. Sät’sa décide donc de l’engager, mais demande de rester extrêmement discrète. Lorsque ‘Wist lui assure qu’elle est la discrétion même, son chauffeur manque de s’étrangler avec sa salive.

    Bien que la sénatrice l’aie invitée à voir la pièce d’opéra, Oktra décline poliment en expliquant qu’elle désir partir au commissariat le plus rapidement possible. C’est ainsi qu’elles se séparent. Padmée et Vyvacy ayant reçu des autorisations officielles remontent dans leurs petits transporteurs. Evidemment, Padmée est assise sur la banquette arrière pendant que Vyvacy conduit. Il réalise qu’elle est pensive.

    Vyvacy – Inquiète ?
    Pad – Oui.
    Vyvacy – Tu ne dois pas appréhender ton face à face avec ton frère…
    Pad – Ce n’est pas ça ! C’est… C’est juste trop facile.
    Vyvacy l’observe dans le rétroviseur. Elle regarde par la fenêtre.
    Vyvacy – Tu sous-estime Lou.
    Pad – Non. Je le connais bien. Trop bien.
    Vyvacy – Et ?
    Pad – Il n’a pas de contacte parmi la politique ou très peu. Tu fais partie des rares.
    Vyvacy – Bah, la sénatrice cherchait peut-être un enquêteur privé depuis longtemps et tu es devenue l’opportunité lorsque Lou t’a placé sur le marché.
    Pad – Moué…

    Il connait sa femme et elle est loin d’être convaincue.

    Vyvacy – Tu as obtenue ce que tu voulais et tu ne t’en réjouis même pas ?
    Pad – Ce n’est pas ça Vycy. J’aspire à parler à Kaarde.
    Vyvacy – Et bien alors ?
    Pad – Alors, c’est trop facile… Il y a quelqu’un là-bas qui manipule la politique, les Jedi et peut-être même nous.
    Vyvacy – Là, tu deviens paranoïaque ! Pad, s’il te plait. Crois aux coïncidences, à l’opportunité et à la Force. C’est p’être elle qui nous a facilité la tâche.

    Pad ne desserra plus les dents jusqu’à ce qu’il arrive devant le commissariat. Elle ressentait quelque chose de confus, d’étrange, comme si elle était consentement surveillée, comme si Coruscant n’était plus la même. Jamais elle n’avait eu cette impression, elle ne pouvait l’identifié.

    Vyvacy – Nous y sommes madame Wist.
    Pad – Très bien, Wuf. Attendez-moi ici et soyez près à repartir rapidement.
    Vyvacy – A vos ordres madame. Et soyez prudente.
    Pad – Comme toujours Wuf, comme toujours.

    Cela ne rassura pas le Phoenicien.

    ***

    Après quelques contrôles d’identités et d’autorisations, Oktra ‘Wist parvient enfin à entrer dans la même pièce que le prisonnier.

    Lorsque Pad est en face de Kaarde, il ne la reconnait pas. Il est agacé par les interrogatoires et elle le comprend. Pourtant, elle veut entendre sa version et pour cela elle joue son rôle d’enquêtrice. Elle ne peut prendre le risque de lui dire qui elle est. Cela aura provoqué trop d’esclandre et on aurait certainement cru qu’elle était là pour le faire échapper.

    Après un dialogue avec le Maître Jedi, Padmée à du mal d’entendre la vérité. C’est le choc lorsque son frère annonce que c’est bien de sa main que Mahan est mort. (1)

    Assez précipitamment, Oktra’Wist quitte le commissariat et rejoint son chauffeur. De là, elle voulait enquêter. Elle se sépare quelques heures de son chauffeur afin de glaner des renseignements. Tous les deux de leurs côtés trouvent des éléments intéressant et lorsqu’elle rejoint Vyvacy, elle a une sérieuse conversation avec son mari qui fini par céder. (2)

    Oktra et Wuf retournent jusqu’à la taverne de Lou. Après des explications sur la situation actuelle, et de longues discussions avec Lou, Padmée reste sur Coruscant au lieu de partir enquêter sur Tardisia. Elle change d’apparence afin de pouvoir passer plus inaperçu. (3)

    En cherchant d’autres éléments pour son enquête personnelle, Kiad retrouve Padmée. Elle découvre qu’il a une fille, mais pour l’heure, c’est l’enquête qui prime. Elle lui avoue avoir vu Kaarde en cellule sans expliquer comment. Il lui reparle de la proposition qu’il lui avait faite un jour. Celle qu’elle devienne sa padawan. Padmée décline poliment. Elle lui apprend qu’elle est mariée. (4)

    Grâce à la fréquence Nema, Padmée a pu retrouver Weedge et Doc. Jadis, lorsque Clickman, Doc, Jorus et Obitom furent padawans, ils avaient inventés une fréquence secrète afin de former un conseil secret. La fréquence NEMA. Et Padmée était parvenue à s’immiscée dans ce petit groupe alors qu’elle était Grand Maître de l’Ordre Jedi.

    Tous ensembles, Vyvacy, Padmée, Kiad, Doc, Polux et Weedge discutent de différentes théories sur les investigateurs de la mise en scène du meurtre du Chancelier.(5)

    Mais au final, sous les conseils de son mari, elle décide de laisser la Galaxie régler ses propres problèmes. Les Jedi reprennent l’enquête. Et Padmée avait fait une promesse à son mari, de ne plus se mettre en danger pour sauvé l’univers. Alors, elle laisse un message pour son frère à Weegde et reprendre la route pour Phoenix avec Vyvacy.(6)

    vendredi 31 mars 2017 - 22:08 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    4965 Crédits

    Tu ais sûr que ce n'est pas plutôt les chapitres qui sont de plus en plus long (plus tôt qu'un seul), Galen?

    Au moins, Mahan n'aura pas eu à se reprocher le massacre des jedis puisqu'un certain propriétaire de clones s'est chargé de le faire éliminé avant (mais il va se retourner dans sa tombe par contre).

    Ce message a été modifié par maxoudu4177 le dimanche 02 avril 2017 - 21:35

    samedi 01 avril 2017 - 14:57 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    9609 Crédits

    Rien à redire. C'est clair et précis, pas tant d'éléments qui posent un souci dans l'histoire.

    I LIKE and I JOKE ! et j'ai perdu ma touche spéciale "pouce bleu"^^

    samedi 01 avril 2017 - 14:57 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    25118 Crédits

    Un fois long, une fois court, je varie la longueur de mes chapitres, lol. Une mise en place des personnages, de leurs relations, m'a semblé nécessaire avant d'entrer de le feu de l'action. J'espère que cela vous permettra de mieux vous y retrouvés pour la suite car dans le tomeIII, je reprendrai certains personnages cités dans les tomes I et II. 

    J'espère que l'histoire continue à vous plaire. 

    05 - Retrouvaille. 

    Djovan est sur le seuil de sa porte pendant que son épouse est déjà quelques mètres plus loin dans les bras de sa fille et de leur petit fils.

    Liviane – Oh, mais qu’est-ce que tu as grandi !
    Dexter – Oui grand-ma et j’ai même 10 ans maintenant !
    Ro’Xane – Il semble bien qu’il n’a pas simplement prix en cm. Il parle beaucoup mieux.
    Djovan qui arrive à leur hauteur – Oui, j’entends ça. Félicitation mon Lou’Xan !

    Il prend son petit fils dans les bras le soulevant de terre pour le porter sur ses 2 bras gauches. Lou’Xan était très heureux de revoir ses grands-parents, il y avait plus de 50 mois qu’il n’était plus revenu sur Ojom.

    Liviane – Djo ! Tu vas te faire un tour de rein, dépose-le. Il est bien assez grand pour marché non ?
    Djovan – Oh les femmes !

    Il dépose l’enfant en lui faisant un clin d’œil de complicité. Toute la famille entre dans la maison des Jettster. Une jeune créature que Lou’Xan met un moment avant de reconnaître arrive depuis la rue.

    ? – Bonjour Lou’Xan, ça fait bien longtemps ! Je suis très contente de te revoir.

    N’ayant pas retiré son manteau brun, Lou’Xan ressort de la maison pour mieux voir la nouvelle venue qui se tient devant la clôture de la propriété de ses grands parents. C’était une jeune Besalisk de son âge… Et soudain, il reconnait le sac de bonbons qu’elle tient dans ses mains. Le sac du magasin près de son école.

    Lou’Xan - Felise ‼ Felise Binele !?(7)
    Felise – Oui, c’est bien moi.

    Elle était devenue une ravissante Besalisk. Sa robe rose et son manteau vert pomme était parfaitement assortie aux couleurs du magasin. Djo qui l’est avait entendu ressort à son tour. En voyant Felise, il espère qu’elle aiderait son fils à retrouver la joie et la bonne humeur qu’il avait avant ce terrible cauchemar dont sa fille lui avait parler par comlink depuis la Fouine.

    Djo – Allez jouer tous les deux dans la cours. Laissez les adultes parler entre eux de choses ennuyeuses.
    Lou’Xan – Ok grand-pa. A tout à l’heure.

    Le sourie aux lèvres, il se dirige vers le sentier à gauche de la maison et demande à Felise de le suivre. Tout deux entre dans la cours de la maison Jettster. Il y avait encore une balançoire, un bac à jeux fermé, un banc et une table avec quatre chaises. Lou’Xan invite Felise à venir à la balançoire mais elle s’arrête sur le banc et tend le sac de bonbons à son ami.

    Felise – Tu en veux ?

    Lou’Xan s’approche d’elle et choisi un bonbon dans sac en la remerciant. Elle avait un peu de maquillage sur les paupières et cela l’a rendait encore plus belle que dans ses souvenirs, mais il ressenti qu’elle avait de la peine au fond d’elle.

    Lou’Xan – Ça va pas ?
    Felise – As-tu des nouvelles de la famille Sovrin ?
    Lou’Xan – Non, désolée. J’ai jamais mis les pieds sur Coruscant. Pourquoi ? Firas a des ennuies ?
    Felise – Lui, je ne sais pas, mais son père oui. Il semble qu’il y a enquête dans ses finances. Des rumeurs disent que le sénateur Sovrin aurait magouillé un truc financier avec le chancelier Mahan.
    Lou’Xan – Non, je l’ignorai. Papa est à la Capitale, je lui demanderai s’il a de leur nouvelle.

    Notre jeune ami pouvait lire sur le visage de Felise de l’inquiétude et de la peine. D’ailleurs, la Force confirme à Dexter qu’elle est presque sur le point de sangloter. Alors pour lui remonter le moral, il lui parle de sa meilleure amie d’enfance. Liede et Felise étaient très complice à l’école.

    Lou’Xan – Par contre, j’ai vu Liede sur Naboo ! En fait, je la revoie à chacune de mes visites au « Snack Cho ». Lowell est vraiment sympa, il a même offert un de ses parfums à maman.
    Felise – C’est vrai que son père est très chouette. Tu as de la chance de voyager.

    L’effet voulu n’a pas lieu. La voie neutre de la réponse de la jeune femelle Besalisk est la preuve qu’elle est presque indifférente à ce que Liede est devenue.

    Felise – Je ne vois plus personne de nos amis. Un peu de courrier, quelques conversations holographique, mais tu es le premier à revenir ici. Excepter Malik, puisqu’il n’a jamais quitté Ojom comme moi.
    Lou’Xan – La pâtisserie Paavo est associé avec mon père depuis six mois, le savais-tu ?
    Felise – Oui, et même que Malik espère que ton père acceptera qu’il vienne avec vous.

    Elle n’avait jamais quitté leur planète natale, mais le Force semblait décelée que la petite savait beaucoup de chose sur leurs amis d’école. En entendant la possibilité que Malik pourrait venir avec lui dans ses voyages, Lou’Xan est fou de joie.(8)

    Lou’Xan – Quoi !? C’est vrai !?? Malik avec nous ? Et toi, tes parents voudraient que tu viennes ?
    Felise ouvre de grands yeux d’espoir puis les baisses autant que ses épaules, résignée.
    Felise – Je suis trop petite, mon père n’acceptera jamais.
    Lou’Xan – Bah, on n’ sais jamais ! Je demandrai.

    Felise sourit en remarquant que son ami avait progressé en basic mais que dans l’énervement et l’excitation il perdait des lettres. Trop polie pour le reprendre, elle lui tant à nouveau le sac de bonbon et ils se servent tout les deux. Il lui tend la main et l’invite à jouer sur la balançoire. Il y avait tellement longtemps qu’il n’avait pas eu l’occasion d’en faire ! Il ignorait d’où venait l’immense tristesse de son amie, mais voulait lui changer les idées. Emporter par la joie de Lou’Xan, Felise se laisse faire et les deux enfants s’amusèrent follement.

    ***

    Pendant ce temps, les trois Besalisk adultes discutèrent du mystérieux cauchemar que Lou’Xan avait fait. Ro’Xane inquiète explique que son fils à changer en quelques semaines. Plus intéresser par la guilde et tout ce qui touche à la protection. Elle appuie qu’il est même plus appliquer à la Force mais paradoxalement ne demande pas à faire une formation avec Padmée.

    Djovan – Et Lou lui sert de taxi ?
    Liviane – Sur Coruscant ‼ Oh, mes enfants, il ne faut pas aller à la capitale en ce moment. Y a trop de magouilles politiques, ça pu vraiment !
    Ro’Xane – Arrête maman, j’ai l’impression d’entre mon mari.
    Liviane – Le chancelier Mahan était accusé d’une transaction financière avant qu’il ne soit tué. D’ailleurs le sénateur Sovrin Fersci vient de démissionner. On l’a accusé d’avoir trempé dans des détournements d’argents. Il est en procès.
    Ro’Xane – C’est encore pire que ce que je ne le pensais. Le sénateur Fersci a toujours été impopulaire au sénat parce qu’il voulait faire les choses correctement.
    Liviane – Oui, c’est un bon Besalisk et ses projets étaient toujours aux profits de notre peuple. C’est Naldod Prumt qui va reprendre sa place et…
    Djovan – Chérie, on s’éloigne du sujet. Les enfants parlaient de l’ex-Jedi. [Se retournant vers sa fille] Donc comme ça, la protégée de Lou va encore se mettre dans la mélasse ?
    Ro’Xane – Lou va essayer d’éviter un maximum de dégât. Ainsi il gardera un œil sur elle et lui parlera du cauchemar de notre petit.
    Djovan – Je suis heureux que vous n’ayez pas été avec lui. Et ce Bothan qui vous a amener ici, il est où ?
    Ro’Xane – En ville.
    Djovan – Il est fiable ?
    Ro’Xane – Oui, je t’assure papa. C’est un ami de mon mari.
    Djovan - Ah au fait, j’allais oublier, y a Marek Paavo qui m’a demandé si tu voulais prendre Malik avec vous pour votre prochaine livraison de pâtisserie sur Naboo. Histoire d’un aller retour, le p’tit voudrait voir de l’herbe et des arbres.
    Liviane – Paavo t’a demandé ça, avant le meurtre du Chancelier Mahan et la démission du sénateur Fersci. Maintenant, il refusera de laisser partir son petit Malik.
    Ro’Xane – J’irai voir Marek et je lui demanderai s’il est toujours d’accord que son fils vienne avec nous.
    Liviane – Avec miss Forceuse, Lou n’est pas prêt de rentrer sur Ojom rapidement !
    Ro’Xane – Non, maman. Vyvacy et Lou, se sont bien mis d’accord pour convaincre Pad que c’est juste pour discuter avec son frère et puis c’est tout. Les sauvetages d’univers c’est fini pour elle !
    Liviane – Que tu dis !
    Ro’Xane – De Coruscant, Lou m’a promis de ramener les Brûle sur Ojom.
    Djovan – Et comment réussira-t-il à convaincre miss feu à venir sur une planète glacière ?
    Ro’Xane – Lou lui parlera du cauchemar de Lou’Xan. Elle viendra. 

    Ce message a été modifié par Padme111 le vendredi 05 mai 2017 - 10:00

    vendredi 07 avril 2017 - 20:19 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    9609 Crédits

    Rien à redire. On en apprend plus sur la vie de Dexter et ça reste facile à comprendre. Par-contre, il faudrait m'expliquer le "illégal" dans ton texte, Pad^^. Parce qu'il y a du avoir une bourde que le site a du confondre.

    I LIKE (trains) ! sans oublier le petit pouce bleu^^

    vendredi 07 avril 2017 - 21:16 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    25118 Crédits

    J'ai remplacé "le t.orrent de tristesse" par "immense tristesse". MDR Le soucis c'est le correcteur ne voit pas la différence entre le site de téléchargement et le synonyme "d'immense" ou "abondance". Merci Galen pour ta remarque car aussi non, je ne l'aurai pas remarqué. 

    vendredi 07 avril 2017 - 22:45 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    4965 Crédits

    Dsl Pad, j'évite de faire des remarques sur l'orthographe puisque je suis pas foutu de ne pas en faire.

    Pour ce qui est du fameux mot "illégal", je l'ai cherché mais je le trouvais pas alors je l'ai complètement zappé dans la lecture.

    samedi 08 avril 2017 - 14:19 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    25118 Crédits

    maxoudu4177 >> J'ai changé le mot. 

    Sans plus tardé, voici la suite. 

    06 - Prémonitions

    Les larmes lui coulent sans un sanglot. Blotti dans les bras de son mari, elle regarde la capitale de Galaxie s’éloigner d’elle par la fenêtre de transparacier du poste de pilotage du MynockII. Le silence règne dans le vaisseau depuis le décollage.

    Vyvacy garde ses bras autour de Padmée se sentant impuissance face à la détresse, la déception et la résignation de son épouse. Lou entre les coordonnées d’Ojom dans l’ordinateur de bord et le vaisseau passe en hyperespace. En voyant disparaître Coruscant pour laisser le spectacle bien connu des traits des étoiles puis du vortex indiquant le bon spatiale, Padmée se détache doucement de l’étreinte du Phoenicien. Elle se lève la tête basse et se dirige vers le salon. Vyvacy se reproche du Besalisk.

    Vyvacy – Je te présente mes excuses Lou.
    Lou – De quoi ?

    Vyvacy – Tu as tout fait pour l’aider, la soutenir dans sa folie de vouloir enquêter sur Tardisa. Et j’ai cru que tu avais rompu la promesse que tu m’avais faite lorsque je t’ai contacté de Phoenix. Je cherchais un taxi et non seulement tu as répondu présent, mais en plus tu m’avais promis de la convaincre de quitter Coruscant après avoir parlé à son frère. Tu m’avais promis de tout faire pour qu’elle ne reprenne pas un combat qui mettrait sa vie en danger. Et lorsque l’on a quitté le commissariat, qu’elle a obtenue la réponse de son frère, j’ai cru réellement que tu l’encourageais à enquêter. A reprendre une part active pour sauver une galaxie qui ne veut pas être sauvé. Franchement Lou, je regrette d’avoir pensé que tu étais revenue sur ta promesse.

    Lou – J’entends bien que tu es un politicien toi. Tu parles beaucoup trop. J’accepte tes excuses et j’espère que tu ne douteras plus jamais lorsque je te promettrai encore quelque chose.
    Vyvacy – Promis Lou.
    Lou – Alors tu as une dette envers moi et j’aimerai te demander quelque chose en retour.

    Le Phoenicien sourit. Même s’il vient de se faire avoir par ce filou de contrebandier, il l’admirait pour avoir manœuvré afin d’obtenir d’un sénateur une dette qu’il doit honorer.

    Vyvacy – Fort bien, je te le dois. Je t’écoute.
    Lou – On ne rentre pas sur ta planète.

    Vyvacy à un hoquet de surprise et craint que ce contrebandier n’ait mis le cap sur Tardisa. Puis il se reprend intérieurement réalisant qu’il prêtait encore de mauvais mobile au dernier ami qu’il restait à son épouse.

    Vyvacy – Et nous allons où ?

    Lou tourne son siège afin de faire enfin face à l’humain. Il le regarde droit dans les yeux et le phoenicien ne se rappelait pas avoir déjà vu le Besalisk aussi déterminer et sérieux, mais aussi très inquiet.

    Lou – Vyvacy tu m’as demandé de t’épauler pour ramener Pad à la raison et la faire quitter ce caillou politique et pourri. Maintenant, c’est moi qui demande ton aide pour convaincre ta femme d’accepter une chose qu’elle n’a pas arrête de me refuser depuis 10 ans quasi 11.

    L’humain se redresse et colle son dos à son siège. Il comprenait exactement où son interlocuteur voulait en venir. Hélas, l’un comme l’autre savait que Vyvacy était d’accord et avait toujours soutenu Padmée à ne pas prendre une filiation dans la Force avec le petit Lou’Xan. Elle avait accepté de lui offrir des cours de Force après son échec à l’académie. Mais elle l’avait fait dans le but qu’il trouve une maîtrise de celle-ci et un certain contrôle. Dans l’esprit des Brûles, l’avenir de l’enfant Besalisk étaient à la guilde, pas dans la Force.

    Vyvacy – Lou, je… On a déjà eu cette conversation, non ?
    Lou – Il a fait un cauchemar, Lou’Xan est effrayé par ce qu’il a vu et ressenti. Il refuse de nous en parler.

    Vyvacy compatissant devant ce père inquiet – Lou, il est certain que si nous ou Pad arrive à déchiffrer ce qui effraye ton petit, nous le ferons. J’ai cru que tu voulais…

    Lou – Que Pad prenne mon fils comme padawan ? Oui, c’est exactement ce que je veux ! M’aideras-tu à la convaincre ?Vyvacy – Doucement Lou. Pad n’est plus dans l’Ordre Jedi.
    Lou – T’as vu par tes propres yeux ce que devient l’Ordre Jedi, Vyvacy ! Non, personne ne comprend Lou’Xan comme Pad.
    Vyvacy – Même si elle l’acceptera, ce ne serait pas légal ?
    Lou – Tu m’as déjà bien regardé ? Ai-je déjà eu peur de faire des choses illégalement ?
    Vyvacy – Toi non, mais elle…
    Lou – Voilà pourquoi j’ai besoin de toi, de ton soutien.

    Vyvacy reste songeur. Il ne comprend pas toute la motivation de Lou, même si elle n’était pas nouvelle.

    Vyvacy – Pourquoi ? Ce n’est qu’un cauchemar, un enfant effrayé, alors pourquoi reviens-tu sur une filiation. Je ne te comprends plus Lou. Tu t’es toujours tenus éloigner des « forceurs » comme tu les appelles. Pad est l’exception parce qu’elle est…
    Lou –Tu recommences à trop parler. La politique par en vrille. Le chancelier Mahan est mort. Le sénateur Fersci a démissionné afin de ne pas être tué. L’Ordre Jedi est sous-tutelle.
    Vyvacy – Et ? Quel rapport ?
    Lou – La Force est en Lou’Xan depuis sa naissance. Et il n’a jamais fait de cauchemar, jamais.
    Vyvacy – Tu penses que la Force lui a donné un rêve prémonitoire ?
    Lou – Oui, je le crains, lui aussi. Il est effrayé ! Mon fils a peur ! Et Pad, as-t-elle eu des rêves prémonitoires récemment ?
    Vyvacy – Non.
    Pad – SI !

    Avec sursaut, le Besalisk et le phoenicien regardent dans la direction de l’encadrement de la porte. Pad était là debout, l’épaule droite collé au chambrant. Depuis combien de temps était-elle là à les écouter ? Aucun des 2 ne le savaient. Vyvacy se lève et s’approche d’elle, sans coupé le champ de vision de Lou.

    Vyvacy – Tu nous écoutes depuis longtemps ?
    Pad – Depuis « il n’a jamais fait de cauchemar, jamais. »
    Lou – Je voulais t’en parler ma Dap.
    Pad – Je sais Lou. Tu as attendu le bon moment. C’est le bon moment.

    Vyvacy regarde Lou. Il avait de l’espoir dans le regard. Par contre, le phoenicien craignait la suite. Fini le retour sur Phoenix, et une vie tranquille avec son épouse. Si elle était abattu en apprenant que son frère avait bien tué Mahan, et résignée à ne plus sauver la galaxie, apprendre que Lou’Xan avait peur venait de rebooster sa tendre bien aimée dans une quête !

    Lou s’adosse à son siège et croise ses 4 membres sur son torse. Il avait enfin l’attention des Brûle ! Et Pad venait de lui avouer qu’elle aussi avait eu une prémonition. Il aimait l’appeler « Dap », petit surnom de son cru en inversant simplement les consonnes de son diminutif et pour lui c’était devenu son nom de code. C’était aussi sa façon de lui témoigner sa compassion et son affection.

    Lou – Parles-moi d’abord de ta prémonition, s’il te plait Dap.
    Pad – Pas de cauchemar, mais j’ai eu une prémonition pendant une méditation.
    Vyvacy étonné – Tu ne m’en as jamais parlée. Quand ?
    Pad – Je ne voulais pas t’inquiéter. Bien avant les premières rumeurs de magouille financière du chancelier Mahan, avant la vidéo où Kaarde s’est donné en spectacle.
    Lou – Qu’as-tu vu ?
    Pad – Parles moi du cauchemar de Lou’Xan, je te dirai s’il y a une correspondance avec ce que j’ai vu.
    Lou – Il n’en parle pas. Il refuse de me le dire à Ro’Xane ou à moi. Nous allons sur Ojom, Dap. Je voudrais qu’il te parler à toi.
    Pad – Ojom !? T’as au moins des manteaux ?
    Lou souri – Oui, j’ai tout prévu.
    Pad – Je vais essayée qu’il me parle de ses peurs.
    Lou – Qu’as-tu vu dans ta vision, Dap ?


    Elle hésite à répondre. Les regards insistant de Vyvacy et Lou sont difficiles à contrer. Elle n’avait pas envie d’en parler, elle n’avait pas envie que cela se réalise. Pourtant connaissant les 2 êtres qui lui font face, elle sait qu’elle ne pouvait plus tenir cela plus longtemps pour elle.

    Pad – J’ai vu… Le Bothan parlé à Dexter. J’ai vu… ton fils courir avec moi sur une planète glacière, mais je ne suis pas certaine de savoir laquelle. J’ai vu une planète qui m’est inconnue. J’ai vu Lou’Xan courir vers une forêt que je ne peux reconnaître mais je perçois du danger. J’ai vu…

    Elle se tue. Elle ne voulait pas leur dire qu’elle avait vu Ro’Xane étendue sur un lit et Lou’Xan lui plaçant un linge humide sur le front. En plus, c’était dans un lieu inconnu et Lou était absent. Pourquoi les inquiétés ?

    Vyvacy essaye de dédramatiser – Pad, c’est très flou comme vision.
    Pad – Comme toutes les visions.
    Vyvacy – Une planète glacière ? Il en existe plus d’une. Et une planète que tu ne connais pas… pourtant, tu as énormément voyagé.
    Pad – Oui, mais je n’ai pas mis le pied sur tout celle de notre galaxie. Et pour la glacière…

    Elle hésite à penser à Ilum car la ressemblance est forte. Ce qui inquiète l’ex-Jedi, c’est qu’il n’y a qu’une seule et unique raison pour laquelle, Lou’Xan et elle pourraient allés là-bas. Fort heureusement, Lou lui coupe la parole. Elle décida de ne pas relevée.

    Lou – Peu importe ! Une vision c’est sujet à beaucoup d’interprétation, c’est toi-même Pad qui me l’a dit.
    Vyvacy – Oui, là je suis d’accord avec Lou.
    Pad – Enfin, nous sommes d’accord tout les trois. Il me faut parler avec Lou’Xan ! Si son cauchemar est prémonitoire, j’aimerai autant en connaitre le contenu.
    Vyvacy – Tu penses pouvoir l’empêcher de se réaliser.
    Pad – C’est rarement le cas. Je veux juste empêcher Lou’Xan de sombrer dans le côté obscur.
    Lou – Là, nous sommes d’accord !

    vendredi 14 avril 2017 - 20:47 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

68 fans connecté(s)

Evénements

Comic Con Paris 2019

25 oct. 2019 - 27 oct. 2019

Expo Chtar Wars 2.0

09 nov. 2019 - 11 nov. 2019

HeroFestival Marseille 2019

09 nov. 2019 - 10 nov. 2019

Star Wars Episode IX

18 déc. 2019

Evénement Planète Star Wars Episode IX

18 déc. 2019 - 22 déc. 2019

Star Wars IX

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide