DEXTER : Le dernier padawan - Tome II (page 1.4)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7936 Crédits

    Deux très bon chapitres, j'adore ! Marrant, comme surnom, "Poilu"^^. Encore une fois, Dexter a le même cauchemar qui va être le fil conducteur de ce tome...

    Tout comme Galen, je trouve le mixte des points de vue fort intéressant, et j'ai hâte de lire la suite !

    Continue !

    samedi 25 mars 2017 - 14:45 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    7008 Crédits

    Bonne histoire. Mais, attention, il semblerait que la rencontre avec le(s) Shaax se rapproche dangereusement (encore 5 chapitres).

    samedi 25 mars 2017 - 15:31 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26147 Crédits

    Le mixe sera de plus en plus car c'est après ce chapitre que mes personnages principaux ( à savoir Dexter et Padmée) vont se retrouver.

    Contente que cela vous plait. Je poursuis avec ce chapitre axées sur le personnage de Padmée. Vous découvrirez et redécouvrirez le crossovers avec le Temple Jedi 6. Ici, je développe aussi le personnage de Vyvacy et laisse volontairement le personnage de Lou sur le côté. 


    04 - Oktra'Wist

    Lieu : Phoenix
    Localisation : A Spéro, dans le vaisseau du Besalisk, Lou Cho : Le Mynock II
    Heure locale : 7h, heure d’hivers.

    Le Besalisk est venu seul à bord d’un petit vaisseau à l’apparence d’une chauffe-sourit selon la première impression de Pad. Les retrouvailles entre Lou et Pad sont courtes, elle monte à bord, mais à sa grande surprise, Vyvacy la suit. Il n’était pas question pour lui de la laisser partir seule. Lou explique d’abord toutes les caractéristiques de son vaisseau et qu’il a gagné les plans du Mynock en jouant au Sabacc. L’ayant entièrement construit lui-même, il la nommé comme son prédécesseur sur le plan. Padmée se souvient alors vaguement de ses cours d’histoire, le Mynock fut le vaisseau de Cade Skywalker.

    Puis, la discussion devient plus sérieuse, juste après le décollage.

    Lou – Tu veux vraiment aller sur Coruscant ?
    Pad – Je dois voir et parler à Kaarde ! Je dois connaitre sa version des faits et m’assurer avant tout qu…
    Vyvacy – Qu’il n’a pas céder au côté obscur. Tu l’en crois capable ?
    Pad – Non, pas vraiment. Mais…
    Lou – D’après les échos que j’ai eus avant l’affaire Mahan, c’est que Kaarde était égale à lui-même mis à part peut-être un passage un peu… comment dire… Il y a des bruits qui courent comme quoi, Kaarde aurait pris des épices et c’est pris pour un Lepi.
    Pad – Quoi !?
    Vyvacy – Lou, elle n’avait pas besoin de ça !
    Pad – Dans l’holonet, ils ont parlé que les Lepis étaient impliqué, non ?
    Vyvacy – Coïncidence, Pad.
    Lou – Ou pas.
    Vyvacy – Tu ne m’aides pas Lou !
    Lou – J’aide à faire la part des choses. Protéger Pad comme une poupée de porcelaine, ça va te retomber dessus !
    yvacy – Pas faux.
    Pad – Lou, partons du principe que Kaarde est piégé.
    Lou – Ah pour piéger, il est piégé ! Il est actuellement en prison.
    Pad – D’accord. Cela diminue les risques qu’il soit Dark Hyllyard.
    Vyvacy – Pourquoi ?
    Pad – Parce que s’il était ce sith, si c’était le côté obscur qui l’avait envahi, il serait libre. En cavale, mais libre. Il est en prison parce qu’il veut un procès en bonne et due forme et prouver son innocence.
    Vyvacy – Tu refuses de croire qu’il a tué Mahan, même après avoir visionné la vidéo ?
    Lou – Tu lui as montré la vidéo des médias ?
    Vyvacy – Oui, pas moyen de lui caché cela.
    Lou – Pfff, la vidéo Lepi était moins dangereuse que ça.
    Pad – Vous avez fini de vous chamaillez les garçons ? Oui, je veux croire en l’innocence de mon frère. Mahan et lui était ami.
    Lou – J’ai une question maintenant que nous allons quitter l’hyperespace et atterrir sur Corsucant. Tu vas vraiment débarquer au Temple ou à la police et demander à voir ton frère ?
    Vyvacy – J’essaye de l’en dissuadée depuis hier, mais…
    Pad – J’y ai beaucoup réfléchit. Et vous avez raison tous les 2. Lou, va chez toi, comme si nous n’étions pas là. Je dois agir sous couverture !
    Vyvacy – NOUS ! Pad, nous agissons sous couverture.
    Lou – Et les ennuies commence !

    ***

    Leur vol s’effectue sans aucun souci et le Mynock atterrir sur Coruscant dans un spatioport. De là, tous les 3 rejoignent la petite taverne de Lou. Ils élaborent un plan qui permet à Pad de parler avec Kaarde. Elle s’était déguisée en Bothan au pelage noir et aux yeux verts, du nom de Oktra'Wist et Vyvacy en son chauffeur un Kel'dor du nom de Wuf Der.

    Durant le trajet entre la taverne de Lou au niveau 24 et leur arrivé devant le commissariat de police, Padmée et Vyvacy sont dans leur déguisement et ils essayent de jouer leur rôle respectif.

    Vyvacy – Est-ce que madame ‘Wist est certaine de vouloir enquêter sur cette affaire ?
    Pad – Oui, absolument mon cher Der. Montons de niveau et allons voir ce prisonnier.
    Vyvacy – Pendant que votre essayage, enfin je veux dire, pendant que vous vous préparer, Lou est parvenu à nous avoir une courte entre vue avec la sénatrice de Panatha.
    Pad – Je ne suis pas certaine de comprendre pourquoi ce détour, Wuf ?
    Vyvacy – Parce que l’on ne rentre pas dans un commissariat de police en demander à interroger le suspect numéro un du meurtre du chancelier suprême sans avoir un appuie politique !
    Pad – Pas faux.

    Le Phoenicien déguiser en Kel’dor lève les bras au ciel et secoue la tête d’un air désespérer. Depuis qu’il l’avait épousée, il n’avait eu de cesse de lui expliquer l’importance de la diplomatie, des relations publiques… tout ce que Padmée eu fuit pendant son enfance. Il réalise aujourd’hui que ses efforts fur vain.

    Pad – Wuf, ne faisons pas attendre notre sénatrice.
    Vyvacy – Oui, madame Oktra’Wist.

    Ils arrivèrent au point de rendez-vous, qui n’est d’autre que devant l’opéra. Padmée n’aime pas du tout se qu’elle ressent et pourtant, elle n’arrive pas à déterminer pourquoi. Est-ce parce qu’il y a du monde ? Est-ce parce que cette place est remplit de politicien ayant tous quelques choses à caché ? Est-ce par ce qu’elle n’a jamais aimer l’opéra ? Elle n’aurait pas pu le dire. Elle ne se sent simplement pas à sa place, et est très mal à l’aise dans ce costume de Bothan.

    Vyvacy reconnait la sénatrice d’un seul regard puisque en tant que sénateur de Phoenix, il avait déjà rencontré Sät’sa Cki. Il fait signe à Padmée afin qu’elle puisse l’identifiée elle aussi.

    Pad – Comment nous nous faisons connaitre ?
    Vyvacy – Une sénatrice ou un sénateur sait avoir un visage connu. Elle doit probablement attendre que nous allions vers elle. Oktra, essaye d’être diplomate s’il te plait. Ici, je ne suis que ton chauffeur, je n’ai pas vraiment droit à la parole.
    Pad – Oh cela ne changera pas grand-chose, sénateur.
    Vyvacy – Pad !
    Pad – Je t’aime.
    Vyvacy – Je sais.

    C’était leur jeu entre époux d’avoir instauré cette réplique célèbre reprise de la princesse Leïa et de Han Solo. Plus sérieusement, tout deux s’approchent respectueusement de la Sénatrice. Elle semble hésité puis les invites à monter quelques marchent afin de se diriger vers l’entrer de l’opéra.

    La sénatrice Sät’sa semble être prudente mais heureuse d’avoir trouvé une détective privé. Savoir que c’est une Bothan l’avait rassurée sur la perspicacité de cette enquêtrice. Aussi, la sénatrice explique qu’elle ne peut croire à la culpabilité du Grand Maître de l’Ordre Jedi. Cela rassure Padmée intérieurement, car cela signifie que son frère possède encore des alliées. Sät’sa décide donc de l’engager, mais demande de rester extrêmement discrète. Lorsque ‘Wist lui assure qu’elle est la discrétion même, son chauffeur manque de s’étrangler avec sa salive.

    Bien que la sénatrice l’aie invitée à voir la pièce d’opéra, Oktra décline poliment en expliquant qu’elle désir partir au commissariat le plus rapidement possible. C’est ainsi qu’elles se séparent. Padmée et Vyvacy ayant reçu des autorisations officielles remontent dans leurs petits transporteurs. Evidemment, Padmée est assise sur la banquette arrière pendant que Vyvacy conduit. Il réalise qu’elle est pensive.

    Vyvacy – Inquiète ?
    Pad – Oui.
    Vyvacy – Tu ne dois pas appréhender ton face à face avec ton frère…
    Pad – Ce n’est pas ça ! C’est… C’est juste trop facile.
    Vyvacy l’observe dans le rétroviseur. Elle regarde par la fenêtre.
    Vyvacy – Tu sous-estime Lou.
    Pad – Non. Je le connais bien. Trop bien.
    Vyvacy – Et ?
    Pad – Il n’a pas de contacte parmi la politique ou très peu. Tu fais partie des rares.
    Vyvacy – Bah, la sénatrice cherchait peut-être un enquêteur privé depuis longtemps et tu es devenue l’opportunité lorsque Lou t’a placé sur le marché.
    Pad – Moué…

    Il connait sa femme et elle est loin d’être convaincue.

    Vyvacy – Tu as obtenue ce que tu voulais et tu ne t’en réjouis même pas ?
    Pad – Ce n’est pas ça Vycy. J’aspire à parler à Kaarde.
    Vyvacy – Et bien alors ?
    Pad – Alors, c’est trop facile… Il y a quelqu’un là-bas qui manipule la politique, les Jedi et peut-être même nous.
    Vyvacy – Là, tu deviens paranoïaque ! Pad, s’il te plait. Crois aux coïncidences, à l’opportunité et à la Force. C’est p’être elle qui nous a facilité la tâche.

    Pad ne desserra plus les dents jusqu’à ce qu’il arrive devant le commissariat. Elle ressentait quelque chose de confus, d’étrange, comme si elle était consentement surveillée, comme si Coruscant n’était plus la même. Jamais elle n’avait eu cette impression, elle ne pouvait l’identifié.

    Vyvacy – Nous y sommes madame Wist.
    Pad – Très bien, Wuf. Attendez-moi ici et soyez près à repartir rapidement.
    Vyvacy – A vos ordres madame. Et soyez prudente.
    Pad – Comme toujours Wuf, comme toujours.

    Cela ne rassura pas le Phoenicien.

    ***

    Après quelques contrôles d’identités et d’autorisations, Oktra ‘Wist parvient enfin à entrer dans la même pièce que le prisonnier.

    Lorsque Pad est en face de Kaarde, il ne la reconnait pas. Il est agacé par les interrogatoires et elle le comprend. Pourtant, elle veut entendre sa version et pour cela elle joue son rôle d’enquêtrice. Elle ne peut prendre le risque de lui dire qui elle est. Cela aura provoqué trop d’esclandre et on aurait certainement cru qu’elle était là pour le faire échapper.

    Après un dialogue avec le Maître Jedi, Padmée à du mal d’entendre la vérité. C’est le choc lorsque son frère annonce que c’est bien de sa main que Mahan est mort. (1)

    Assez précipitamment, Oktra’Wist quitte le commissariat et rejoint son chauffeur. De là, elle voulait enquêter. Elle se sépare quelques heures de son chauffeur afin de glaner des renseignements. Tous les deux de leurs côtés trouvent des éléments intéressant et lorsqu’elle rejoint Vyvacy, elle a une sérieuse conversation avec son mari qui fini par céder. (2)

    Oktra et Wuf retournent jusqu’à la taverne de Lou. Après des explications sur la situation actuelle, et de longues discussions avec Lou, Padmée reste sur Coruscant au lieu de partir enquêter sur Tardisia. Elle change d’apparence afin de pouvoir passer plus inaperçu. (3)

    En cherchant d’autres éléments pour son enquête personnelle, Kiad retrouve Padmée. Elle découvre qu’il a une fille, mais pour l’heure, c’est l’enquête qui prime. Elle lui avoue avoir vu Kaarde en cellule sans expliquer comment. Il lui reparle de la proposition qu’il lui avait faite un jour. Celle qu’elle devienne sa padawan. Padmée décline poliment. Elle lui apprend qu’elle est mariée. (4)

    Grâce à la fréquence Nema, Padmée a pu retrouver Weedge et Doc. Jadis, lorsque Clickman, Doc, Jorus et Obitom furent padawans, ils avaient inventés une fréquence secrète afin de former un conseil secret. La fréquence NEMA. Et Padmée était parvenue à s’immiscée dans ce petit groupe alors qu’elle était Grand Maître de l’Ordre Jedi.

    Tous ensembles, Vyvacy, Padmée, Kiad, Doc, Polux et Weedge discutent de différentes théories sur les investigateurs de la mise en scène du meurtre du Chancelier.(5)

    Mais au final, sous les conseils de son mari, elle décide de laisser la Galaxie régler ses propres problèmes. Les Jedi reprennent l’enquête. Et Padmée avait fait une promesse à son mari, de ne plus se mettre en danger pour sauvé l’univers. Alors, elle laisse un message pour son frère à Weegde et reprendre la route pour Phoenix avec Vyvacy.(6)

    vendredi 31 mars 2017 - 22:08 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    7008 Crédits

    Tu ais sûr que ce n'est pas plutôt les chapitres qui sont de plus en plus long (plus tôt qu'un seul), Galen?

    Au moins, Mahan n'aura pas eu à se reprocher le massacre des jedis puisqu'un certain propriétaire de clones s'est chargé de le faire éliminé avant (mais il va se retourner dans sa tombe par contre).

    Ce message a été modifié par maxoudu4177 le dimanche 02 avril 2017 - 21:35

    samedi 01 avril 2017 - 14:57 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    12228 Crédits

    Rien à redire. C'est clair et précis, pas tant d'éléments qui posent un souci dans l'histoire.

    I LIKE and I JOKE ! et j'ai perdu ma touche spéciale "pouce bleu"^^

    samedi 01 avril 2017 - 14:57 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW
  • Avatar Padme111

    Padme111

    26147 Crédits

    Un fois long, une fois court, je varie la longueur de mes chapitres, lol. Une mise en place des personnages, de leurs relations, m'a semblé nécessaire avant d'entrer de le feu de l'action. J'espère que cela vous permettra de mieux vous y retrouvés pour la suite car dans le tomeIII, je reprendrai certains personnages cités dans les tomes I et II. 

    J'espère que l'histoire continue à vous plaire. 

    05 - Retrouvaille. 

    Djovan est sur le seuil de sa porte pendant que son épouse est déjà quelques mètres plus loin dans les bras de sa fille et de leur petit fils.

    Liviane – Oh, mais qu’est-ce que tu as grandi !
    Dexter – Oui grand-ma et j’ai même 10 ans maintenant !
    Ro’Xane – Il semble bien qu’il n’a pas simplement prix en cm. Il parle beaucoup mieux.
    Djovan qui arrive à leur hauteur – Oui, j’entends ça. Félicitation mon Lou’Xan !

    Il prend son petit fils dans les bras le soulevant de terre pour le porter sur ses 2 bras gauches. Lou’Xan était très heureux de revoir ses grands-parents, il y avait plus de 50 mois qu’il n’était plus revenu sur Ojom.

    Liviane – Djo ! Tu vas te faire un tour de rein, dépose-le. Il est bien assez grand pour marché non ?
    Djovan – Oh les femmes !

    Il dépose l’enfant en lui faisant un clin d’œil de complicité. Toute la famille entre dans la maison des Jettster. Une jeune créature que Lou’Xan met un moment avant de reconnaître arrive depuis la rue.

    ? – Bonjour Lou’Xan, ça fait bien longtemps ! Je suis très contente de te revoir.

    N’ayant pas retiré son manteau brun, Lou’Xan ressort de la maison pour mieux voir la nouvelle venue qui se tient devant la clôture de la propriété de ses grands parents. C’était une jeune Besalisk de son âge… Et soudain, il reconnait le sac de bonbons qu’elle tient dans ses mains. Le sac du magasin près de son école.

    Lou’Xan - Felise ‼ Felise Binele !?(7)
    Felise – Oui, c’est bien moi.

    Elle était devenue une ravissante Besalisk. Sa robe rose et son manteau vert pomme était parfaitement assortie aux couleurs du magasin. Djo qui l’est avait entendu ressort à son tour. En voyant Felise, il espère qu’elle aiderait son fils à retrouver la joie et la bonne humeur qu’il avait avant ce terrible cauchemar dont sa fille lui avait parler par comlink depuis la Fouine.

    Djo – Allez jouer tous les deux dans la cours. Laissez les adultes parler entre eux de choses ennuyeuses.
    Lou’Xan – Ok grand-pa. A tout à l’heure.

    Le sourie aux lèvres, il se dirige vers le sentier à gauche de la maison et demande à Felise de le suivre. Tout deux entre dans la cours de la maison Jettster. Il y avait encore une balançoire, un bac à jeux fermé, un banc et une table avec quatre chaises. Lou’Xan invite Felise à venir à la balançoire mais elle s’arrête sur le banc et tend le sac de bonbons à son ami.

    Felise – Tu en veux ?

    Lou’Xan s’approche d’elle et choisi un bonbon dans sac en la remerciant. Elle avait un peu de maquillage sur les paupières et cela l’a rendait encore plus belle que dans ses souvenirs, mais il ressenti qu’elle avait de la peine au fond d’elle.

    Lou’Xan – Ça va pas ?
    Felise – As-tu des nouvelles de la famille Sovrin ?
    Lou’Xan – Non, désolée. J’ai jamais mis les pieds sur Coruscant. Pourquoi ? Firas a des ennuies ?
    Felise – Lui, je ne sais pas, mais son père oui. Il semble qu’il y a enquête dans ses finances. Des rumeurs disent que le sénateur Sovrin aurait magouillé un truc financier avec le chancelier Mahan.
    Lou’Xan – Non, je l’ignorai. Papa est à la Capitale, je lui demanderai s’il a de leur nouvelle.

    Notre jeune ami pouvait lire sur le visage de Felise de l’inquiétude et de la peine. D’ailleurs, la Force confirme à Dexter qu’elle est presque sur le point de sangloter. Alors pour lui remonter le moral, il lui parle de sa meilleure amie d’enfance. Liede et Felise étaient très complice à l’école.

    Lou’Xan – Par contre, j’ai vu Liede sur Naboo ! En fait, je la revoie à chacune de mes visites au « Snack Cho ». Lowell est vraiment sympa, il a même offert un de ses parfums à maman.
    Felise – C’est vrai que son père est très chouette. Tu as de la chance de voyager.

    L’effet voulu n’a pas lieu. La voie neutre de la réponse de la jeune femelle Besalisk est la preuve qu’elle est presque indifférente à ce que Liede est devenue.

    Felise – Je ne vois plus personne de nos amis. Un peu de courrier, quelques conversations holographique, mais tu es le premier à revenir ici. Excepter Malik, puisqu’il n’a jamais quitté Ojom comme moi.
    Lou’Xan – La pâtisserie Paavo est associé avec mon père depuis six mois, le savais-tu ?
    Felise – Oui, et même que Malik espère que ton père acceptera qu’il vienne avec vous.

    Elle n’avait jamais quitté leur planète natale, mais le Force semblait décelée que la petite savait beaucoup de chose sur leurs amis d’école. En entendant la possibilité que Malik pourrait venir avec lui dans ses voyages, Lou’Xan est fou de joie.(8)

    Lou’Xan – Quoi !? C’est vrai !?? Malik avec nous ? Et toi, tes parents voudraient que tu viennes ?
    Felise ouvre de grands yeux d’espoir puis les baisses autant que ses épaules, résignée.
    Felise – Je suis trop petite, mon père n’acceptera jamais.
    Lou’Xan – Bah, on n’ sais jamais ! Je demandrai.

    Felise sourit en remarquant que son ami avait progressé en basic mais que dans l’énervement et l’excitation il perdait des lettres. Trop polie pour le reprendre, elle lui tant à nouveau le sac de bonbon et ils se servent tout les deux. Il lui tend la main et l’invite à jouer sur la balançoire. Il y avait tellement longtemps qu’il n’avait pas eu l’occasion d’en faire ! Il ignorait d’où venait l’immense tristesse de son amie, mais voulait lui changer les idées. Emporter par la joie de Lou’Xan, Felise se laisse faire et les deux enfants s’amusèrent follement.

    ***

    Pendant ce temps, les trois Besalisk adultes discutèrent du mystérieux cauchemar que Lou’Xan avait fait. Ro’Xane inquiète explique que son fils à changer en quelques semaines. Plus intéresser par la guilde et tout ce qui touche à la protection. Elle appuie qu’il est même plus appliquer à la Force mais paradoxalement ne demande pas à faire une formation avec Padmée.

    Djovan – Et Lou lui sert de taxi ?
    Liviane – Sur Coruscant ‼ Oh, mes enfants, il ne faut pas aller à la capitale en ce moment. Y a trop de magouilles politiques, ça pu vraiment !
    Ro’Xane – Arrête maman, j’ai l’impression d’entre mon mari.
    Liviane – Le chancelier Mahan était accusé d’une transaction financière avant qu’il ne soit tué. D’ailleurs le sénateur Sovrin Fersci vient de démissionner. On l’a accusé d’avoir trempé dans des détournements d’argents. Il est en procès.
    Ro’Xane – C’est encore pire que ce que je ne le pensais. Le sénateur Fersci a toujours été impopulaire au sénat parce qu’il voulait faire les choses correctement.
    Liviane – Oui, c’est un bon Besalisk et ses projets étaient toujours aux profits de notre peuple. C’est Naldod Prumt qui va reprendre sa place et…
    Djovan – Chérie, on s’éloigne du sujet. Les enfants parlaient de l’ex-Jedi. [Se retournant vers sa fille] Donc comme ça, la protégée de Lou va encore se mettre dans la mélasse ?
    Ro’Xane – Lou va essayer d’éviter un maximum de dégât. Ainsi il gardera un œil sur elle et lui parlera du cauchemar de notre petit.
    Djovan – Je suis heureux que vous n’ayez pas été avec lui. Et ce Bothan qui vous a amener ici, il est où ?
    Ro’Xane – En ville.
    Djovan – Il est fiable ?
    Ro’Xane – Oui, je t’assure papa. C’est un ami de mon mari.
    Djovan - Ah au fait, j’allais oublier, y a Marek Paavo qui m’a demandé si tu voulais prendre Malik avec vous pour votre prochaine livraison de pâtisserie sur Naboo. Histoire d’un aller retour, le p’tit voudrait voir de l’herbe et des arbres.
    Liviane – Paavo t’a demandé ça, avant le meurtre du Chancelier Mahan et la démission du sénateur Fersci. Maintenant, il refusera de laisser partir son petit Malik.
    Ro’Xane – J’irai voir Marek et je lui demanderai s’il est toujours d’accord que son fils vienne avec nous.
    Liviane – Avec miss Forceuse, Lou n’est pas prêt de rentrer sur Ojom rapidement !
    Ro’Xane – Non, maman. Vyvacy et Lou, se sont bien mis d’accord pour convaincre Pad que c’est juste pour discuter avec son frère et puis c’est tout. Les sauvetages d’univers c’est fini pour elle !
    Liviane – Que tu dis !
    Ro’Xane – De Coruscant, Lou m’a promis de ramener les Brûle sur Ojom.
    Djovan – Et comment réussira-t-il à convaincre miss feu à venir sur une planète glacière ?
    Ro’Xane – Lou lui parlera du cauchemar de Lou’Xan. Elle viendra. 

    Ce message a été modifié par Padme111 le vendredi 05 mai 2017 - 10:00

    vendredi 07 avril 2017 - 20:19 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    12228 Crédits

    Rien à redire. On en apprend plus sur la vie de Dexter et ça reste facile à comprendre. Par-contre, il faudrait m'expliquer le "illégal" dans ton texte, Pad^^. Parce qu'il y a du avoir une bourde que le site a du confondre.

    I LIKE (trains) ! sans oublier le petit pouce bleu^^

    vendredi 07 avril 2017 - 21:16 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26147 Crédits

    J'ai remplacé "le t.orrent de tristesse" par "immense tristesse". MDR Le soucis c'est le correcteur ne voit pas la différence entre le site de téléchargement et le synonyme "d'immense" ou "abondance". Merci Galen pour ta remarque car aussi non, je ne l'aurai pas remarqué. 

    vendredi 07 avril 2017 - 22:45 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    7008 Crédits

    Dsl Pad, j'évite de faire des remarques sur l'orthographe puisque je suis pas foutu de ne pas en faire.

    Pour ce qui est du fameux mot "illégal", je l'ai cherché mais je le trouvais pas alors je l'ai complètement zappé dans la lecture.

    samedi 08 avril 2017 - 14:19 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26147 Crédits

    maxoudu4177 >> J'ai changé le mot. 

    Sans plus tardé, voici la suite. 

    06 - Prémonitions

    Les larmes lui coulent sans un sanglot. Blotti dans les bras de son mari, elle regarde la capitale de Galaxie s’éloigner d’elle par la fenêtre de transparacier du poste de pilotage du MynockII. Le silence règne dans le vaisseau depuis le décollage.

    Vyvacy garde ses bras autour de Padmée se sentant impuissance face à la détresse, la déception et la résignation de son épouse. Lou entre les coordonnées d’Ojom dans l’ordinateur de bord et le vaisseau passe en hyperespace. En voyant disparaître Coruscant pour laisser le spectacle bien connu des traits des étoiles puis du vortex indiquant le bon spatiale, Padmée se détache doucement de l’étreinte du Phoenicien. Elle se lève la tête basse et se dirige vers le salon. Vyvacy se reproche du Besalisk.

    Vyvacy – Je te présente mes excuses Lou.
    Lou – De quoi ?

    Vyvacy – Tu as tout fait pour l’aider, la soutenir dans sa folie de vouloir enquêter sur Tardisa. Et j’ai cru que tu avais rompu la promesse que tu m’avais faite lorsque je t’ai contacté de Phoenix. Je cherchais un taxi et non seulement tu as répondu présent, mais en plus tu m’avais promis de la convaincre de quitter Coruscant après avoir parlé à son frère. Tu m’avais promis de tout faire pour qu’elle ne reprenne pas un combat qui mettrait sa vie en danger. Et lorsque l’on a quitté le commissariat, qu’elle a obtenue la réponse de son frère, j’ai cru réellement que tu l’encourageais à enquêter. A reprendre une part active pour sauver une galaxie qui ne veut pas être sauvé. Franchement Lou, je regrette d’avoir pensé que tu étais revenue sur ta promesse.

    Lou – J’entends bien que tu es un politicien toi. Tu parles beaucoup trop. J’accepte tes excuses et j’espère que tu ne douteras plus jamais lorsque je te promettrai encore quelque chose.
    Vyvacy – Promis Lou.
    Lou – Alors tu as une dette envers moi et j’aimerai te demander quelque chose en retour.

    Le Phoenicien sourit. Même s’il vient de se faire avoir par ce filou de contrebandier, il l’admirait pour avoir manœuvré afin d’obtenir d’un sénateur une dette qu’il doit honorer.

    Vyvacy – Fort bien, je te le dois. Je t’écoute.
    Lou – On ne rentre pas sur ta planète.

    Vyvacy à un hoquet de surprise et craint que ce contrebandier n’ait mis le cap sur Tardisa. Puis il se reprend intérieurement réalisant qu’il prêtait encore de mauvais mobile au dernier ami qu’il restait à son épouse.

    Vyvacy – Et nous allons où ?

    Lou tourne son siège afin de faire enfin face à l’humain. Il le regarde droit dans les yeux et le phoenicien ne se rappelait pas avoir déjà vu le Besalisk aussi déterminer et sérieux, mais aussi très inquiet.

    Lou – Vyvacy tu m’as demandé de t’épauler pour ramener Pad à la raison et la faire quitter ce caillou politique et pourri. Maintenant, c’est moi qui demande ton aide pour convaincre ta femme d’accepter une chose qu’elle n’a pas arrête de me refuser depuis 10 ans quasi 11.

    L’humain se redresse et colle son dos à son siège. Il comprenait exactement où son interlocuteur voulait en venir. Hélas, l’un comme l’autre savait que Vyvacy était d’accord et avait toujours soutenu Padmée à ne pas prendre une filiation dans la Force avec le petit Lou’Xan. Elle avait accepté de lui offrir des cours de Force après son échec à l’académie. Mais elle l’avait fait dans le but qu’il trouve une maîtrise de celle-ci et un certain contrôle. Dans l’esprit des Brûles, l’avenir de l’enfant Besalisk étaient à la guilde, pas dans la Force.

    Vyvacy – Lou, je… On a déjà eu cette conversation, non ?
    Lou – Il a fait un cauchemar, Lou’Xan est effrayé par ce qu’il a vu et ressenti. Il refuse de nous en parler.

    Vyvacy compatissant devant ce père inquiet – Lou, il est certain que si nous ou Pad arrive à déchiffrer ce qui effraye ton petit, nous le ferons. J’ai cru que tu voulais…

    Lou – Que Pad prenne mon fils comme padawan ? Oui, c’est exactement ce que je veux ! M’aideras-tu à la convaincre ?Vyvacy – Doucement Lou. Pad n’est plus dans l’Ordre Jedi.
    Lou – T’as vu par tes propres yeux ce que devient l’Ordre Jedi, Vyvacy ! Non, personne ne comprend Lou’Xan comme Pad.
    Vyvacy – Même si elle l’acceptera, ce ne serait pas légal ?
    Lou – Tu m’as déjà bien regardé ? Ai-je déjà eu peur de faire des choses illégalement ?
    Vyvacy – Toi non, mais elle…
    Lou – Voilà pourquoi j’ai besoin de toi, de ton soutien.

    Vyvacy reste songeur. Il ne comprend pas toute la motivation de Lou, même si elle n’était pas nouvelle.

    Vyvacy – Pourquoi ? Ce n’est qu’un cauchemar, un enfant effrayé, alors pourquoi reviens-tu sur une filiation. Je ne te comprends plus Lou. Tu t’es toujours tenus éloigner des « forceurs » comme tu les appelles. Pad est l’exception parce qu’elle est…
    Lou –Tu recommences à trop parler. La politique par en vrille. Le chancelier Mahan est mort. Le sénateur Fersci a démissionné afin de ne pas être tué. L’Ordre Jedi est sous-tutelle.
    Vyvacy – Et ? Quel rapport ?
    Lou – La Force est en Lou’Xan depuis sa naissance. Et il n’a jamais fait de cauchemar, jamais.
    Vyvacy – Tu penses que la Force lui a donné un rêve prémonitoire ?
    Lou – Oui, je le crains, lui aussi. Il est effrayé ! Mon fils a peur ! Et Pad, as-t-elle eu des rêves prémonitoires récemment ?
    Vyvacy – Non.
    Pad – SI !

    Avec sursaut, le Besalisk et le phoenicien regardent dans la direction de l’encadrement de la porte. Pad était là debout, l’épaule droite collé au chambrant. Depuis combien de temps était-elle là à les écouter ? Aucun des 2 ne le savaient. Vyvacy se lève et s’approche d’elle, sans coupé le champ de vision de Lou.

    Vyvacy – Tu nous écoutes depuis longtemps ?
    Pad – Depuis « il n’a jamais fait de cauchemar, jamais. »
    Lou – Je voulais t’en parler ma Dap.
    Pad – Je sais Lou. Tu as attendu le bon moment. C’est le bon moment.

    Vyvacy regarde Lou. Il avait de l’espoir dans le regard. Par contre, le phoenicien craignait la suite. Fini le retour sur Phoenix, et une vie tranquille avec son épouse. Si elle était abattu en apprenant que son frère avait bien tué Mahan, et résignée à ne plus sauver la galaxie, apprendre que Lou’Xan avait peur venait de rebooster sa tendre bien aimée dans une quête !

    Lou s’adosse à son siège et croise ses 4 membres sur son torse. Il avait enfin l’attention des Brûle ! Et Pad venait de lui avouer qu’elle aussi avait eu une prémonition. Il aimait l’appeler « Dap », petit surnom de son cru en inversant simplement les consonnes de son diminutif et pour lui c’était devenu son nom de code. C’était aussi sa façon de lui témoigner sa compassion et son affection.

    Lou – Parles-moi d’abord de ta prémonition, s’il te plait Dap.
    Pad – Pas de cauchemar, mais j’ai eu une prémonition pendant une méditation.
    Vyvacy étonné – Tu ne m’en as jamais parlée. Quand ?
    Pad – Je ne voulais pas t’inquiéter. Bien avant les premières rumeurs de magouille financière du chancelier Mahan, avant la vidéo où Kaarde s’est donné en spectacle.
    Lou – Qu’as-tu vu ?
    Pad – Parles moi du cauchemar de Lou’Xan, je te dirai s’il y a une correspondance avec ce que j’ai vu.
    Lou – Il n’en parle pas. Il refuse de me le dire à Ro’Xane ou à moi. Nous allons sur Ojom, Dap. Je voudrais qu’il te parler à toi.
    Pad – Ojom !? T’as au moins des manteaux ?
    Lou souri – Oui, j’ai tout prévu.
    Pad – Je vais essayée qu’il me parle de ses peurs.
    Lou – Qu’as-tu vu dans ta vision, Dap ?


    Elle hésite à répondre. Les regards insistant de Vyvacy et Lou sont difficiles à contrer. Elle n’avait pas envie d’en parler, elle n’avait pas envie que cela se réalise. Pourtant connaissant les 2 êtres qui lui font face, elle sait qu’elle ne pouvait plus tenir cela plus longtemps pour elle.

    Pad – J’ai vu… Le Bothan parlé à Dexter. J’ai vu… ton fils courir avec moi sur une planète glacière, mais je ne suis pas certaine de savoir laquelle. J’ai vu une planète qui m’est inconnue. J’ai vu Lou’Xan courir vers une forêt que je ne peux reconnaître mais je perçois du danger. J’ai vu…

    Elle se tue. Elle ne voulait pas leur dire qu’elle avait vu Ro’Xane étendue sur un lit et Lou’Xan lui plaçant un linge humide sur le front. En plus, c’était dans un lieu inconnu et Lou était absent. Pourquoi les inquiétés ?

    Vyvacy essaye de dédramatiser – Pad, c’est très flou comme vision.
    Pad – Comme toutes les visions.
    Vyvacy – Une planète glacière ? Il en existe plus d’une. Et une planète que tu ne connais pas… pourtant, tu as énormément voyagé.
    Pad – Oui, mais je n’ai pas mis le pied sur tout celle de notre galaxie. Et pour la glacière…

    Elle hésite à penser à Ilum car la ressemblance est forte. Ce qui inquiète l’ex-Jedi, c’est qu’il n’y a qu’une seule et unique raison pour laquelle, Lou’Xan et elle pourraient allés là-bas. Fort heureusement, Lou lui coupe la parole. Elle décida de ne pas relevée.

    Lou – Peu importe ! Une vision c’est sujet à beaucoup d’interprétation, c’est toi-même Pad qui me l’a dit.
    Vyvacy – Oui, là je suis d’accord avec Lou.
    Pad – Enfin, nous sommes d’accord tout les trois. Il me faut parler avec Lou’Xan ! Si son cauchemar est prémonitoire, j’aimerai autant en connaitre le contenu.
    Vyvacy – Tu penses pouvoir l’empêcher de se réaliser.
    Pad – C’est rarement le cas. Je veux juste empêcher Lou’Xan de sombrer dans le côté obscur.
    Lou – Là, nous sommes d’accord !

    vendredi 14 avril 2017 - 20:47 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW
  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    12228 Crédits

    Rien à redire. On commence à s'approcher du moment fatidique et on retrouve le lien entre Padmée et Dexter par des rêves prémonitoires. Pour la "planète glacière", il en existe plein : Illum, Hoth, etc. Les possibilités sont selon moi infinies.

    I LIKE (trains) ! et pouce bleu^^

    samedi 15 avril 2017 - 09:57 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    7008 Crédits

    Et si la vision de Pad n'était que la suite de celle de Lou'Xan.

    samedi 15 avril 2017 - 19:41 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7936 Crédits

    Que de très bons chapitres ! J'aime beaucoup le lien entre Pad et Dexter qui s'accroît par le biais de leurs rêves. Quant à la planète, je n'ai que des suppositions mais je pense à la même chose que Padmée, pour les raisons de leurs venus sur la planète glacière. Après, ce n'est peut-être pas ça, mais voilà.  Quant au fait que la vision de Pad pourrait être la suite de celle de Dex... eh bien si c'était le cas, je pencherai plutôt pour l'inverse et ensuite, rien n'est sûr même si en effet, ce peut être probable. Elles sont liées, c'est sans doute sûr, mais peut-être ne se situe-t-elle pas au même moment ni au même endroit.

    Bref, tu l'auras compris... vivement la suite !

    mercredi 19 avril 2017 - 12:40 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26147 Crédits

    Zadyssa >> J'ai eu un peu de mal à comprendre ton commentaire, mais j'ai bien rigolé.

    C'est vraiment intéressant vos spéculations. J'aime! "LIKE" 

    Ah ah, j'aime quand vous vous posez des questions sur la suite des événements, continuez comme cela!

    Je vous laisse découvrir la planète glacière dans les prochains chapitres. Comme vous aimez que le lien entre Pad et Dexter se ressert, alors ce chapitre va vous combler!

    07 - Cauchemar

    Sur Ojom, le couple Brûle était content de retrouver le reste de la famille Cho et Jettster Les retrouvailles se font dans la bonne humeur même si Pad reste triste et inquiète au fond d’elle pour l’avenir de la Galaxie et de l’Ordre Jedi. Lou’Xan semble ravi de revoir sa tatie et oncle Flam. Le Jeune Besalisk leur a présenté son amie Felise qui était restée. La journée fut longue et les conversations nombreuses. Politique, Ordre Jedi, famille, crainte de l’avenir ou simplement de l’amitié et de ses valeurs.

    Enfin, le soir venu, la jeune Binele rentre chez elle. La famille Jettster avait une grande habitation avec plusieurs alcôves pour invités. Les Brûle en face des Cho et la résidence principale de Jettster forme un grand U vue du ciel.

    Pendant que les parents Cho préparent l’administration des livraisons Ojom-Naboo, le petit Dexter devait regagner son lit. L’excitation de la journée et avoir appris plus sur la situation politique empêchait son sommeil de l’atteindre. Il décide de passé par la fenêtre et d’aller frapper à la porte des Brûle.

    Vyvacy fut assez soulagé par cette journée. Avoir discuté d’autant de sujet avec les Besalisk, lui appris énormément sur leur espèce. Etant sénateur de Phoenix, il avait déjà croisé l’ex-sénateur Sovrin au sénat de Coruscant. Le Phoenicien avait toujours eu énormément de respect pour ses idées écologiques et sa fierté de tenir les promesses qu’il avait faite à son peuple. Vyvacy fut très triste d’apprendre sa démission. Padmée l’avait rassuré. Elle connaissait très bien Lou et la manière dont il en parlait. La façon de ne pas porter d’intérêt à ce qui pouvait arriver à la famille Sovrin, confirmait qu’il avait échafaudé un plan pour l’aider d’une manière ou l’autre. C’est pendant cette discussion entre eux que Dexter frappe à leur porte.

    Pad – Hello Dexter, je pensais que tu devais dormi ?
    Dexter – Je peux entrer tatie ? Car la porte restant ouverte tu vas avoir froid.

    Elle sourit et le laisse entrer. L’enfant avait le chic pour trouver les mots qui l’empêchait de lui refuser quoi que ce soit.

    Vyvacy – Tu veux parler rien qu’à ta tatie, ou tu m’autorises à rester ?
    Dexter – Merci à vous sénateur. Ef-fec-tivement, j’aimerai m’entr-etenir avec votre char-mante épouse. Je vous promets de ne pas le retenir trop longtemps.
    Vyvacy – Fort bien, je vous laisse.

    Le Phoenicien avait acquis une complicité avec l’enfant. Il partait toujours sur la franchise et essaye de lui apprendre à parler plus diplomatiquement. C’était presque un jeu entre eux. Vyvacy savait combien la relation de Lou’Xan et Padmée était particulière. Il les laisse à deux.

    Pad – Très bien Dexter, dis-moi de quoi veux tu parler ?
    Dexter – Cauchemar !

    Pad est surprise car Lou et Ro’Xane lui avaient confié qu’il n’en parlait jamais. Et là, c’est spontanément qu’il le faisait. Elle est intriguée.

    Pad – Tes parents me l’ont dit.
    Dexter – Je sais, c’est pour cela que papa t’a ramenée ici dans le froid.
    Pad – Oui. Je t’écoute.
    Dexter – La Force est-elle à l’origine de mon cauchemar ?
    Pad – C’est une possibilité. Ce serait une certitude si tu avais eu une vision pendant une méditation. Est-ce le cas ?
    Dexter – Non, pas de méditation.

    C’était l’un des points faibles du Besalisk, il ne méditait que trop peu. L’empathie de l’ex-maître Jedi confirme que l’enfant ressent de la peur.

    Pad – Ce cauchemar fut terrifiant, n’est-ce pas ?
    Dexter – Oui… Il… J’ai…
    Pad – Dexter, la peur fait partie de nous. Elle peut être notre pire ennemie et notre meilleur ami. Tout dépend de comment tu l’as traite.

    Il lui fait des yeux ronds ne comprenant pas l’image. Il n’aimait pas dire qu’il avait peur, mais au fond de lui, il sait ne pas pouvoir cacher ses émotions à son interlocutrice.

    Dexter – Liede et Felise sont mais amies, mais la peur n’est pas une personne.
    Pad – Je suis bien d’accord avec toi. C’est une image, Dexter. Compare la peur à une personne. Liede ou Felise peuvent te dire ou te suggérer de faire un truc amusant ou d’aller jouer à une chose qui te plait ou pas.
    Dexter ne voyant pas où elle veut en venir – Oui.
    Pad – La peur est une émotion qui te tirade entre me dire ce que tu as vu dans ton cauchemar et le garder pour toi. D’un côté, tu as besoin d’en parler pour comprendre, au sinon, tu ne serais pas ici ce soir. De l’autre, tu crains que le dire provoque ce que tu as vu. Est-ce que je me trompe ?
    Dexter – Non, comme d’habitude.
    Pad – La peur est un super pouvoir qui te permettent d’augmenter tes capacités grâce à l’adrénaline. Tu peux courir plus vite, réfléchir plus vite. Avec de l’entrainement, tu pourras la maîtriser.
    Dexter – Comme la Force ?
    Pad – Oui, mais attention Dexter. Si tu échoues dans ta maîtrise, alors la peur peut se transformer en souffrance, la souffrance en colère, la colère en haine et ça c’est le côté obscure.

    Dexter se retourne et fait quelque pas vers la fenêtre. Il avait besoin de temps pour digérer l’explication de Padmée. Elle lui avait déjà parlé des dangers du côté obscur, mais jamais en ces termes. L’ex-Jedi attend qu’il rompe lui-même le silence.

    Dexter – Nous devons partir toi et moi Tatie. Vyvacy peut venir, mais pas mes parents.

    Padmée se redresse et reste stupéfaite de la demande de l’enfant. Jamais depuis l’académie Jedi, Lou’Xan n’a demandé à être séparer de ses parents. Elle est encore plus intriguée par le cauchemar. En plus, l’aura de l’enfant semble s’affermir. Elle ressent de la détermination en lui alors que sa posture est à l’inverse. Il a les bras inférieurs le long du corps et les bras supérieurs croisés sur le rebord de la fenêtre ce qui l’oblige à se tenir un rien voûte. Padmée s’approche de lui jusqu’à ce que un mètre ne les sépare. 

    Dexter – Papa doit me promette quelque chose. Je voudrai… Il faut…

    La tête de l’enfant est baissée et Padmée s’approche encore d’un pas. Elle ressent sa peine montée. Elle voudrait lui posé des questions sur le contenu du cauchemar, mais elle préfère le laisser parler.

    Dexter – Il y a plus de deux ans, je sais que j’ai échoué… c’était ma faute. Entièrement ma faute. Je ne voulais pas grandir, je voulais jouer… avoir des amis humains comme toi. Je voulais qu’ils m’emmènent voyager comme papa. 

    Pad s’est arrêté et n’en croit pas ses oreilles. Sur cinq minutes, l’enfant Lou’Xan s’est transformé en un adolescent dont la conscience agit. La Force augmente en lui, comme si, pour la première fois, les cours de maîtrise des pouvoirs portaient ses fruits. Le contenue du cauchemar de Dexter l’avait profondément touché. 

    Dexter – J’ai écouté tous ce don vous avez parlés. La politique, j’y connais rien, mais ça par en vrille. L’Ordre Jedi… il n’a plus la cote. Et pourtant… je crois en la Force Padmée. 

    Elle ne sait pas quoi lui dire. Il ne l’appelle jamais par son prénom complet. Et la Force semble l’envelopper. Elle veut ignorer ce qui se trame tout au fond d’elle, et pourtant, elle doit se rendre à l’évidence… un lien se tisse doucement entre eux.

    Dexter se redresse laissant tomber ses bras supérieur le long du corps. Il regarde droit par la fenêtre, il regarde celle de la chambre de ses parents.

    Dexter – Aide-moi Padmée. Aide-moi à le sauver. Je dois partir loin de lui pour le sauver. 

    Il se retourne vers elle les yeux embrumés de larmes. Elle recule d’un pas car elle sait, elle le sent au fond de son cœur, il n’y a plus aucune doute dans son esprit, il va le lui demander…

    Dexter – Ensemble nous pouvons les sauvez, seul, j’échouerai. Maître Naberry, prenez moi comme padawan, s’il vous plait.

    Elle recule encore d’un pas, il vient de croiser les quatre membres sur son torse et tient ses jambes légèrement écarté. Il est déterminé !

    Silence. Le temps s’est arrêté.

    Padmée sait qu’il attend une réponse, mais elle est incapable de le faire. Elle détourne son regard et va près de la cheminée. Elle observe les flammes du feu de bois danser sur une musique qu’elles seules peuvent entendre. Elle puise dans la Force afin de reprendre le contrôle de ses émotions mais plus elle plonge en elle, plus elle ressent le regard profond du Besalisk sur elle. Il attend une réponse et ne partira pas sans. Padmée laisse coulée la Force en elle en fermant les yeux.

    Elle a une pensée pour chacun d’entre eux. Ceux qu’elle a formés : Carth, Cal, Bakara et Anamiund Skyrunner. Pour eux, ce fut un échec car ils avaient désertés l’Ordre Jedi et elle ignorait ce qu’ils étaient devenus.

    Elle repense à chacun des padawans qu’elle a eu la joie d’accueillir dans l’Ordre Jedi. Ceux qui sont devenus chevaliers. Max Kenobi, Ikari Shinji, Angel, The_Jedi_Master et Unduli.

    Lorsque qu’elle se remémore sa plus grande réussite, les larmes lui coulent : Le seul de ses padawans à être devenu non seulement Chevalier, mais aussi Maître Jedi. Le seul homme qui a rivalisé avec son mari, le maître Kiad : Remeyodi. Celui qui lui a donné sa Force au point de s’en démunir à jamais. Et tout cela pour qu’elle vive.

    L’exception plus récente de la padawan Jaina Franger. D’abord, elle l’avait laissé derrière elle en quittant l’Ordre Jedi et l’ayant confié à son frère Kaarde. Aujourd’hui, Jaina ne désirait plus d’affiliation et encore moins rejoindre l’Ordre Jedi.

    Et là, maintenant, il y a Dexter. Il est toujours là, dans la même position, elle le sait, elle le sent. Il est déterminé et pour la première fois, fait preuve de patience. Il attend ! Il attend sa réponse.

    Pad – Il n’y a plus d’Ordre Jedi.

    Silence

    Pad – Rien de ce que tu me demandes ne pourras être officiel. 

    Silence

    La détermination, la patience et le silence de Lou’Xan est déconcertante pour l’ex-maître Jedi. Il attend un « oui » ou un « non », elle en est certaine. L’état d’âme de Pad, lui importe, elle le sait, elle le sent. Il est touché par ses larmes, même s’il ne les comprend pas. Le lien dans la Force est déjà tissé… depuis cinq ans ! Depuis le premier jour où elle a mis les pieds sur Ojom, ce lien est là et a grandit. Elle relève enfin la tête et sèche ses larmes. La joie grandi dans le cœur de Lou’Xan. Elle se redresse et lui fait enfin face. Les yeux du jeune Besalisk brillent d’espoir. Pad se doit de rester maître d’elle. 

    Pad – Maitre Naberry, Padmée Naberry est morte, Dexter. Elle est morte pendant la guerre du SEZ. 

    L’espoir s’évanouie au fond de Lou’Xan. Il comprend que c’est encore une image au sens figurée qu’elle est morte, mais cela signifie-t-il qu’elle va refuser ?

    Pad – Elle a formé dix padawans et seulement six sont devenus Chevalier. Un seul d’entre eux est resté jusqu’à devenir Maitre Jedi. Padmée Naberry est morte après avoir abandonné un onzième padawan qui après un essaie avec mon frère à quitter l’Ordre Jedi. 
    Dexter – J’ignorai tout de ton… de votre parcours de Maitre Jedi. Pourtant, je vous fais cette demande car ce n’est qu’en devenant Chevalier que je… que nous pourrons empêcher mon cauchemar de se réaliser. 
    Pad – L’Ordre Jedi est en déclin.
    Dexter – Cela m’est égale ! La Force est avec moi et je fais corps avec la Force.

    Lors d’un cours d’histoire Jedi, Padmée lui avait raconté celle de l’équipe de Rogue One et comment ils étaient parvenus à récupérer les plans de l’étoile de la mort. La célèbre maxime de Chirrut Îmwe l’avait beaucoup touché. C’était la première fois, que Dexter la citait.

    Pad – La république semble sombré dans un mystère qui nous dépasse tous.
    Dexter – Je veux sauver mon père PAD ! Et pour cela, je dois parvenir à maîtriser la Force. Comment je le peux si tu ne me forme pas ?

    Elle est à court d’argument et ressent que Dexter est à bout de patience. Pad réalise enfin le contenu du cauchemar de Dexter : la mort de Lou CHO.

    Pad – Oh non.
    Dexter – Oh SI ! Et puisque la pathétique Maître Padmée Naberry est morte et refuse mon offre alors il ne me reste plus qu’un seul espoir !

    Là, elle est déconcerté, elle n’arrive plus à reconnaître le jeune gamin joueur et qui s’en fou de tout. Là, c’est un Besalisk de presque onze ans qui rayon dans la Force.

    Dexter – Madame Padmée Brûle, je vous demande très officiellement de reprendre du service dans la Force. Devenez mon Maître ! Je désire être votre dernier padawan Maître Brûle !

    Elle est à cours d’argument, il a abattu toutes ses cartes. 

    Un moment de silence. 

    Pad – Oui, padawan Dexter, j’accepte. Ensemble nous sauverons ton père !

    vendredi 21 avril 2017 - 20:27 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    12228 Crédits

    "Je-suis-à-court-d'ar-gu-ments. J'ai-rien-à-dire. Lol^^" (phrase chantée). Là, vraiment Pad, je suis bluffé par autant la soudaine transformation de Dexter que tout le défilement de la vie de Padmée autrefois maître Jedi, apprentis compris. J'ai rigolé au moment où tu as repris la phrase de Chirrut Iwnee pour Dexter.

    Bref...  THAT A GOOD JOKE I LIKE (trains) !!  et pouce bleu^^.

    samedi 22 avril 2017 - 15:40 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW
  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    7008 Crédits

    Bon chapitre.


    La suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    samedi 22 avril 2017 - 17:26 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26147 Crédits

    Merci pour vous commentaire encourageant. J'espère bien que ce chapitre vous plaira tout autant. Vous allez retrouvés des amis à Dexter que vous avez rencontrés dans le TomeI Chapitre 7 et  10d dans le lien de la vision. 

    08 - Mort

    Pendant cette discussion matinale entre les adultes, Lou’Xan est heureux ! Debout de bonne heure, il avait annoncée à ses parents l’excellente nouvel : Dexter Cho est le padawan de Maitre Padmée Brûle !

    C’est après le déjeuné que le couple humain se rend chez les Cho et envoyé Lou’Xan chez les grands-parents afin de discuter entre eux sur le moyen d’aller à Ilum pour trouver des cristaux et fabriquer enfin un vrai sabre laser. Annonçant cette nouvelle à Djovan et Liviane, l’enfant était surexcité. Le père de Ro’Xane décide d’aller avec son petit-fils à la boulangerie afin de revoir son ami Malik avant son grand départ.

    Très heureux, Dexter et Djovan arrivent à la boulangerie. Ils saluèrent les parents Pavoo. Meg l’accueil pendant que Marek est encore au fourneau. Il ne faut que quelques minutes pour qu’elle appel son fils. Malik est ravi de revoir Lou’Xan, les retrouvailles sont presque une fête. Et Meg les envoie jouer dehors. Djovan est autorisé à rejoindre Marek afin de discuter entre homme, enfin entre Besalisk.

    Malik – Oh c’est trop génial que tu sois là, Lou’Xan ! Viens, suis-moi !

    Sans attendre de réponse, voilà le Besalisk qui court en sortant par derrière de la boulangerie et prend une ruelle.

    Lou’Xan – Attends Malik court pas si vite, j’ai des tas d’histoires à te raconter.

    L’autre répond sans s’arrêter pendant que Dexter commence seulement à courir derrière lui.

    Malik – Tout ce que tu veux, mais viens avec moi d’abord, j’ai un surprise ‼

    Là, il vient de prononcer un mot magique pour notre petit Cho, le mot « surprise » ! Il aime les surprises, et se met réellement à courir afin de ne pas perdre de vue son ami. Si les Cho ont une peau d’un vert prononcé, les Pavoo sont plus tirant vers une peau brune. L’un à un manteau brun et l’autre vert foncé probablement pour inverser leur couleur de peau. Dexter décide d’user de la Force et la laisse couler en lui, dans ses muscles et rattrape aisément Malik. Ensembles, ils traversent la ville, Lou’Xan sur les talons de l’autre puisqu’il ignorait la destination finale. Pourtant au fur et à mesure qu’il voit la direction que prend le fils de la boulangère, Dexter comprend qu’ils vont au spatioport.

    Dexter – Pourquoi va-t-on au spatioport ?
    Malik – Bravo Lou’Xan… tu prononces … mieux le basic !
    Dexter – Malik explique moi ce qu’on fait ici.
    Malik – Encore un effort… on arrive !

    Si le Besalisk brun s’essouffle et ralenti enfin la cadence, le Besalisk détenteur de Force ralenti uniquement parce que son ami le fait. Lui n’est ni fatigué, ni essouffler et quand Malik se met à marcher il réalise que l’autre n’a pas une goutte de sueur. Malik s’arrêt net et l’observe.

    Dexter – On est arrivé ?
    Malik – Comment fais-tu ?
    Dexter – Quoi ?
    Malik – Tu ne sues pas ? Tu n’es pas essoufflé et pourtant tu…

    Il allait dire qu’il était plus gros. Effectivement, Lou’Xan était encore grassouillet alors que Malik était fin, mais musclé pour son âge. Il avait appris à être poli et ne voulait pas blesser son copain. Il décide d’oublié ses détailles sans importance.

    Malik – Pas grave, vient.

    La Force avait permit à Lou’Xan de sentir un certain embarra de la part de son interlocuteur et il se doutait que c’était en référence à sa corpulence enrobé. Il était content que Malik se fût retenu de faire un commentaire sur son physique. Les choses avaient changés en plus de deux ans.

    Malik entraîne Lou’Xan dans un hangar. Il y avait des vaisseaux en réparation et Dexter n’avait pas idée à qui appartenait tout ce qu’il voyait. Malik siffle et un Besalisk adulte qui sort de derrière une rampe d’un vaisseau sur leur gauche. Il portait une simple chemise sans manche et un pantalon kaki qui se confondait avec sa peau. Il avait des écrous dans les mains et semblaient ne jamais s’arrêter de les graissés.

    ? – Malik ? C’est toi ?
    Malik – Bonjour Monsieur Conny, oui c’est bien moi.
    Wilko Conny – Bien content de te voir. Tu es super marital ! Et qui est ton ami ?
    Malik – Vous le connaissez, c’est Lou’Xan…
    Wilko – CHO ! Les Cho sont de retour ?

    Dexter n’avait pas perdu un mot, mais il avait eu du mal à reconnaître l’adulte. Ce n’est que lorsque Malik le nomme Conny, que Lou’Xan comprend qu’il s’agit du père de Walter, un autre ami d’enfance. Son cœur se réjouit à l’idée qu’il soit ici. Réalisant que l’adulte le regarde interrogateur, il s’empresse de répondre.

    Dexter – Oui, nous sommes arrivés il y a quelques temps déjà. Je suis ravi de revoir Monsieur Conny.
    Wilko – Ah, c’est Walter qui va être content.
    Malik – Ça va lui remonter le moral !
    Wilko – C’est certain Malik. Il est encore dans ses quartiers, va donc le chercher.

    Malik court vers la rampe, monte et disparaît. Wilko retient Lou’Xan en s’approchant de lui. 

    Wilko – Alors Malik t’a expliqué ?

    Dexter ressent une grande tristesse dans le cœur de grand Besalisk. Il venait de déposer tout ce qu’il avait dans les mains sur un bidon. Et avait pris une loque propre pour s’essuyer les 4 mains.

    Lou’Xan – Non, monsieur. Malik m’a dit qu’il voulait me faire une surprise, j’ignorais que Walter était ici jusqu’à ce que j’arrive et ne comprenne qui vous êtes.

    Wilko eu un souri en coin un moment, mais il disparu rapidement. Lou’Xan n’aimait pas ressentir cette tristesse en son interlocuteur. Il appréhendait ce qu’il allait lui dire, comme si la Force le lui avait déjà murmuré… et Lou’Xan n’avait pas envie de l’entendre.

    Wilko – Ah. Et bien ma Wassia était pilote d’essaie. L’une des meilleurs pourtant. Malheureusement…

    Lou’Xan fait deux pas en arrière. Non, il ne voulait pas l’entendre, mais comme dire cela à un veuf.

    Wilko – Tu comprends petit, même les meilleurs peuvent avoir un accident. A chacun des vaisseaux qu’elle a essayés. A chacun des premiers vols des jets fabriqués, je savais que cela pouvait arriver. Et ce jour là, un des moteurs à sauter. [Pause] Ce qui me console, c’est qu’elle n’a pas souffert. Mais pour mon Walter, c’est dur. Il a énormément de mal à accepter la disparition de sa mère.
    Lou’Xan – Je … Je suis… désolé.
    Wilko – Ne le soit pas pour moi, petit. Il y a dix mois que cela c’est produit. Et les Pavoo sont venus, ils ont été d’un grand soutient. Malik est resté avec nous.

    Lou’Xan reste pétrifié par la nouvel. Déjà, il est triste de ne pas l’avoir su plutôt. Ensuite, il n’avait pas envie de parler de la mort. Il craint de parler de sa peur de perdre son père. Enfin, il veut retrouver Walter et lui faire oublier cette dure réalité. Il plonge à nouveau dans la Force afin de chassé ses craintes et de puiser du courage.

    Lou’Xan – Il a voyagé avec vous jusqu’à maintenant ?
    Wilko – Oui, nous sommes arrivés hier soir. Je ne pouvais plus priver Malik de ses parents plus longtemps. Allez va les rejoindre. Et il n’y a qu’un seul mot d’ordre : amusez vous !
    Lou’Xan – Cela en fait deux Monsieur Conny, mais j’en perds bonne note.
    Wilko souri – Ah t’es un marrant toi !

    Lou’Xan monte la rampe et se demande quel jeu il pourrait proposer afin d’aider Walter à être joyeux.

    ***

    La mort… devait-elle est présente tout autour de lui ? Depuis qu’il avait parlé à Padmée de son cauchemar, Lou’Xan avait appris la mort de Wassia, la mère de Walter son copain d’enfance. Avec Malik, ils avaient pourtant réussi à jouer ensemble sans parler d’elle ou de la mort. Ils s’étaient retrouvés dans une partie de cache–cache juste pour faire les enfants. Apprenant que Lou’Xan est détenteur de Force, il avait fait étalage de sa maîtrise des pouvoirs tel que la vitesse, le saut et la télékinésie. Malik et Walter avaient été impressionnés et lui flatté.

    Ensuite, tous les trois avaient discutés de choses et d’autres. C’est ainsi que Dexter appris que Malik avait prix des cours l’informatique avec la mère de Goran, Gayane Ingver. Son époux avait hélas succombé à une très mauvaise pneumonie, il y avait treize mois. A la mort de Golven Ingver, la veuve et l’orphelin de père avaient été soutenue et épauler par les Conny. Avec l’accident mortel de Wassia, les endeuillés s’étaient forcément rapprocher. Comme Walter et Goran s’entendaient déjà depuis leur naissance, l’idée que leurs parents respectifs se remettent ensembles ne les dérangeaient pas.

    Dexter –… mais pourquoi Goran et Gayane ne sont pas revenus à Ojom avec vous ?
    Walter – Gayane ne pouvait pas quitter son travail. Elle devait réparer un bug informatique sur Ord Mantell.
    Malik – Et Goran n’a pas voulu laissé sa mère seule.
    Dexter – Oui, je comprends.

    C’est ainsi que l’heure de diner arrive et Djovan retrouve les enfants, guidé par la famille Pavoo. Dexter et son grand-père remercient autant les Pavoo que les Conny et prennent la direction de la maison.

    C’est en sortant du spatioport, que Dexter ressent une présence familière.

    Dexter – Grand-pa, attend.
    Djovan – Lou’Xan, il est temps de renter, ta grand-ma va nous disputé d’avoir fait brûler le dîner.
    Dexter – On nous observe… je connais cette présence… c’est… Obja ‼ ?
    D’une ruelle, le bothan se dévoile.
    Frey – Bientôt, je n’arriverai plus à te surprendre Dexter.
    Dexter – C’est la Force ! Papa m’avait dit que tu étais resté sur Coruscant ! Que fais-tu ici ?
    Djovan – Obja ? Bothan… Euh, c’est donc vous poilu ?
    Dexter – Oui, grand-pa.
    Frey – Non. Enfin oui, mais je n’ai pas décidé de ce nom de code ridicule. Vous êtes donc le grand-pa.
    Djovan – Oui ! Le p’tit a raison, on vous pensait à la capital.
    Frey – J’y étais. J’ai besoin de parler à Lou, puis-je vous accompagné ?
    Dexter – Oui, Poilu ! Suis-nous. 

    Lou’Xan aimait taquiner le Bothan en le nommant par son nom de code ridicule. Djovan aurait voulu objecter. Il n’aime pas faire entrer des gens qu’il connait peu chez lui. Mais l’enfant avait déjà prix la main velue de l’adulte et l’entraînait vers la maison. Dexter ressenti en touchant l’espion qu’il cachait quelque chose. Un secret lourd mais pour la première fois, le Bothan dégageait une certaine tristesse. Lou’Xan espérait qu’il n’allait pas encore annoncer la mort de quelqu’un à son père.

    En arrivant à proximité de la propriété des Jettster, Dexter voulu entrer. Obja le retient pendant que Djovan arrive en marchant d’un pas plus lent.

    Frey – Lou’Xan, je sais que tu as sauvé le sénateur Sovrin, il y a plusieurs années. Depuis, quelles sont tes rapports avec Firas ?
    Dexter étonné par la question – Euh… je l’ai plus revu depuis 2 ans. Felise et mes parents m’ont appris que le sénateur à démissionner. Un truc politique !
    Frey s’accroupi pour être à la hauteur du regard de Lou’Xan. Il frissonne, non à cause du froid, mais parce qu’il commence à connaitre ce regard.
    Frey – J’ai aidé le sénateur et sa famille à quitter Coruscant. Je voulais les conduire saint et sauf ici sur Ojom. Mais…
    Dexter les yeux humides – Firas… ?
    Frey – Il est vivant. Juste au moment où je suis arrivé sur le lieu du rdv, il y a eu une explosion. J’ai pu sauver ton ami car il était le plus proche de moi. Hélas, le sénateur et son épouse ont été touchés. Felizon plus grièvement que Fersci.
    Dexter – Elle est morte ?
    Frey – Oui, Dexter. Je suis vraiment désolé. L’ex-sénateur est ici avec son fils dans les meilleurs des hôpitaux. Firas n’a rien, mais est prix en charge par des psychologues et l’assistance sociale. Fersci est brûlé sur le côté droit, mais il devrait pouvoir s’en remettre.
    Dexter – Vais demander à papa pour aller le voir et…
    Frey – Non, Dexter, tu ne le peux pas.
    Djovan – Et pourquoi ?
    Frey se tourne vers le grand-pa – Il est un forceur.
    Djovan – Et alors ?
    Dexter – Oui, et alors ?

    Frey se redresse tout en gardant la tête basse. Il prend une inspiration profonde avant de répondre.

    Frey – Fersci a pu me parler avant de s’évanouir. On lui a proposé de reprendre sa place de sénateur à condition qu’il accepte une proposition contre l’Ordre Jedi.
    Dexter – Quoi ?
    Djovan – Vous n’auriez pas du lui dire cela.
    Frey – Vous ne comprenez pas, Djovan. Tous les Forceurs sont en danger, croyez en mon instinct d’espion. Fersci n’a pas eu le temps de me réveiller ce que c’était de cette proposition, hélas. Cependant, il faut prévenir Padmée ainsi que les Phoeniciens.
    Djovan – Très bien, entrons. Les Brûle sont ici.
    Frey – Je sais.
    Dexter – Et Firas, je peux voir Firas ?
    Frey – Désolé Malachite. Firas pense que sa mère est morte, que l’explosion qui l’a tué est due au fait que son père à refuser d’aller contre l’Ordre Jedi. C’est un enfant comme toi, qui n’a pas tout compris à la politique. Firas a besoin d’un coupable pour le meurtre de sa mère. Et il a décidé que c’était les Jedi. Tu comprends maintenant pourquoi Padmée, Vyvacy et toi vous n’êtes plus en sécurité sur Ojom ?

    Le monde de Lou’Xan, tel qu’il le connaissait vient de s’effondrer. Sa seule maison, celle de Jettster n’est plus un lieu sur, un lieu de sécurité. Non, maintenant, il doit le fuir !

    Ce message a été modifié par Padme111 le vendredi 28 avril 2017 - 18:53

    vendredi 28 avril 2017 - 18:41 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    12228 Crédits

    Rien à déclarer^^. J'ai l'impression que la fin de ce chapitre explique un peu la cause de l'hécatombe Jedi durant la crise de Rhommamool. Du moins, ça s'en rapproche.

    I LIKE (trains) !  et je clique sur le pouce bleu^^

    samedi 29 avril 2017 - 10:11 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    7008 Crédits

    Et enfin, le cross-over tant espéré avec le TJ6.

    Très bon chapitre et maintenant :


    La suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    samedi 29 avril 2017 - 22:46 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7936 Crédits

    Deux très bons chapitres ! Autant celui où Dex devient le pada de Pad et toutes ses émotions qui nous font comprendre sa détermination que celui où il apprend le nombre de morts qu'il y a eu dans les gens qu'il connaissait et la réaction logique de son (ancien) ami.

    Vivement la suite ! :D

    dimanche 30 avril 2017 - 11:58 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW
  • Avatar Padme111

    Padme111

    26147 Crédits

    Merci pour vos commentaires, cela fait vraiment plaisir.

    Effectivement, c'est à travers ce que Dexter apprend et ce qu'il va vivre qu'il changera.  Comme tous le monde, il doit mûrir.

    Je vous laisse donc découvrir ce chapitre qui est plus axé sur le dilemme de Padmée, mais aussi sur la dur réalité des parents qui d'un côté aime leur enfant et veulent ce qui a de mieux pour lui et de l'autre, n'ont pas envie d'être séparer de lui. 

    09 - Révélations

    Lou – QUOI !? COMMENT ‼ ?

    Le Besalisk manque de s’étrangler avec la boisson chocolatée. Il n’arrive pas à croire ce que vient de lui dire Padmée. Ro’Xane s’est assise dans le fauteuil les bras tombant sur les accoudoirs. Vyvacy trouve que son épouse avait cruellement manqué de diplomatie et tente de rattraper la situation. Etant très embarrassé, le Phoenicien se sent prix entre sa femme et ses amis. Même s’il y a quelques temps, Lou lui avait demandé son aide pour que Pad accepte de former Dexter, là c’est ce même Besalisk qui refuse de le laisser partir sans lui.

    Vyvacy – Lou, ce que Padmée dit, c’est que nous pouvons réellement veiller sur le petit. C’est juste un voyage sur Ilum. Une fois qu’ils ont trouvé les cristaux, nous rentrons sur Phoenix où l’on se donner rendez-vous chez nous.
    Ro’Xane – Vyvacy, que Padmée et Lou’Xan trouvent leurs cristaux n’est pas le souci…
    Lou – Et avec quel vaisseau si ce n’est pas le MynockII ?? Hein ?
    Vyvacy – J’avoue ne pas trop te comprendre Lou. Cela fait dix ans que tu demandes à ma femme pour qu’elle prenne ton fils comme Padawan. Là, elle accepte enfin et tu sembles t’inquiéter pour un simple voyage ?
    Padmée – Lou, j’ai l’habitude de ce type de mission. C’est presque une routine.
    Lou – Une ROUTINE !?‼ Non, rien n’est jamais une routine avec toi, PAD ! Oui, c’est vrai que je désirs que tu formes mon petit Dexter à la Force. Il en a besoin car je ne veux pas qu’il tourne mal, je ne veux pas que le côté obscur le transforme en un Sith. Mais il n’a jamais été question qu’on arrête de veillez sur lui !
    Ro’Xane – Pad, ce n’est pas méchant, mais je ne comprends pas pourquoi tu refuses que nous soyons votre transporteur ?

    Padmée était très partagée entre leur dire le contenu du cauchemar ou de garder ses craintes pour elle. Il n’est jamais facile pour des parents de laisser leur enfant grandir sans eux, d’autant plus qu’il n’a pas encore onze ans. Pourtant, le pire n’était pas de leur dire que Lou’Xan avait vu la mort de son père. Non, le pire c’était d’affronter son plus vielle ami, Lou Cho, le Besalisk qui à de nombreuses reprises fut plus qu’un père pour elle que son propre géniteur. Elle baisse la tête, presque résignée. Oui, Lou avait raison. Depuis qu’il l’a connait c’est soit les ennuies qui courent après Pad, soit Pad qui court après les ennuies. Sa vie n’avait jamais été une routine jusqu’à son mariage avec Vyvacy. Et là, aujourd’hui au fond de son cœur, elle sait que cette mission ne sera pas une simple routine. Elle le sait, elle le sens alors que rien ne laisse présager des ennuies.

    Pad – Très bien Lou.

    Vyvacy étonné qu’elle capitule – Pad ?

    Ro’Xane – Merci d’être raisonnable Padmée. Nous te remercions d’avoir prix Lou’Xan comme padawan. Sois en assurée. Le MynockII est de tout façon t’a seul option.

    Lou reste silencieux et fixe l’humaine. Son mari n’était pas le seul à trouver que ce fut facile de convaincre l’ex-Jedi de renoncer à sa décision aussi facilement. Padmée lui cacherait-elle autre chose ? Le Besalisk est certainement la personne qui la connait le mieux dans tout cet univers. Et la réponse à la question est « oui ». Lou attend que le Phoenicien obtienne une réponse.

    Vyvacy – As-tu changé d’avis ? On part vraiment sur Ilum avec les Cho au complet ?

    Silence

    Ro’Xane – Padmée répond ?

    Silence

    Vyvacy – Tu veux leur dire…
    Pad – Non.
    Lou – Me dire quoi ?

    Vyvacy est un peu dérouté. Si elle ne voulait pas parler du cauchemar, alors pourquoi garder le silence ? Elle savait que ça finirait ainsi. Padmée a le cœur très partagé entre la vérité qui fait peur et la promesse faite à Lou’Xan de ne rien dire à ses parents au sujet de la prémonition de la mort de Lou. Elle n’avait plus d’autres choix que de laisser Lou en arriver à cette conclusion seule.

    Pad – Je vais préparer mes affaires. Quand est-ce que Dexter rentre ?
    Ro’Xane – Avec mon père… je dirai vers l’heure du dîner.
    Vyvacy emboîtant l’idée de sa femme – Ok, alors nous dînerons ici et ensuite nous embarquerons pour Ilum.
    Pad – Exactement !

    Lou laisse les Brûle quitter la pièce. Il connait l’humaine, elle est partagée. Elle veut qu’il devienne quelque chose mais quoi ?

    ***

    L’heure du dîner

    Liviane s’affaire en cuisine avec Ro’Xane. Vyvacy et Lou discutent de l’itinéraire à suivre. Le Phoenicien admire le sang froid du reptilien. Il est inquiet, suspicieux et roublard. Vyvacy évite diplomatiquement toutes conversations autour du petit Dexter. Padmée apporte les derniers bagages dans le hall d’entrer en usant de la télékinésie afin de ne rien porter en main. Elle s’étonne encore de la difficulté d’user de la Force. Elle a besoin d’une concentration plus grande car le côté lumineux a encore faibli. Elle avait fuit Lou toute la matinée.

    Et lorsqu’elle fut à l’entrée, elle frissonna. Son regard est au loin à travers la vitre de la porte. Il n’y a encore rien ni personnes, pourtant, elle frissonne. Usant de la Force, elle lance le sens de la Vie là-bas vers ce point à l’horizon qui l’a alerté. Elle met deux fois plus de temps avant d’obtenir un résultat. Étrangement, c’est la présence de Dexter et Djovan qu’elle ressent, mais rapidement elle réalise qu’ils ne reviennent pas seuls. Elle recentre ses sens en fermant les yeux. Cette troisième présence est sournoise, inquiet et triste… ? Elle connait cette aura, elle l’a déjà senti… c’est…

    Pad – Obja, le Bothan ?

    A quelque mètre d’elle, Vyvacy arrive et la voie inquiète. En entendant l’interrogation de son épouse, il est étonné. Ce Bothan devait être sur Courscant à s’occuper de la sécurité de la famille Sorvin. Alors qu’est-ce qu’il ferait ici ?

    Vyvacy – Chérie, es-tu certaine de ce que tu ressens ?
    Pad – Oui, Obja est ici. Il arrive avec Dexter et Djovan.
    Lou les rejoint en les entendant – Djovan a accepté Poilu à venir ici… Cela ne présage rien de bon.

    Pad se retourne enfin sur Lou et leur regard se croise pour la première fois depuis la matinée. Le Besalisk n’a nullement besoin de la Force pour comprendre que Pad a peur… Peur, oui, mais pas d’un Bothan ? Oh non… Lou vient enfin de comprendre… Pad a peur pour lui !

    Lou – MOI ! C’est de moi qu’il s’agit Pad ?
    Pad – Lou, je … Je lui ai promis de ne rien te dire.

    Vyvacy les regarde tour à tour. Il ne sait plus ce qu’il peut ou pas dire. Il admire le Besalisk de lire aussi bien en Padmée, même s’il regrette de ne pas atteindre se degré de complicité. Il se console en l’acceptant tel un beau-père même s’ils ne sont pas de la même espèce.

    Lou – Ne dis rien à ma Jade, cela inquiéterait trop.
    Pad – Promis Lou. Je…
    Lou – Ne fais aucun promesse Pad. Tu pourrais avoir du mal à la tenir.

    Pad ressent les trois présences approchés puis s’arrêter et discuter. Elle voudrait tendre l’oreille, mais cela ne servirait à rien, elle sait ! N’est-ce pas l’objet d’une de ses visions ? Elle se souvenait…

    « Frey – Non, Dexter, tu ne le peux pas.
    Djovan – Et pourquoi ?
    Frey se tourne vers le grand-pa – Il est un forceur.
    Djovan – Et alors ?
    Dexter – Oui, et alors ? »

    C’était trop peu pour elle comprendre le contenu de la conversation, mais elle en avait conclu qu’être détenteur de la Force devenait dangereux pour Lou’Xan. Ce fut une raison supplémentaire pour prendre l’enfant sous sa protection.

    ***

    Djovan, Dexter et Frey étaient enfin entrés dans la demeure Jettster. Padmée n’était pas ravie de revoir le Bothan. Elle avait eu de très mauvais rapport avec cette espèce. D’abord avec un grand maitre Jedi ensuite d’autres ennemis issus de Botawii. Pendant la guerre contre le SEZ, il y a eu encore Wartk Mohel’Hya, Sénateur président la commission judiciaire du sénat.

    Sa rencontre avec Frey’Obja fait l’objet d’affreux souvenirs : Sola O’Keffe, sa clone(9). Elle était blessée car elle avait été torturée par Dark Spencer. Et cet ami de Lou était venu lui offrir un médic-pack sur Naboo. Revoir cet être poilu ravive que de mauvais souvenirs à chaque fois.

    Padmée se doutait que Lou avait du parler à Obja de son passé avec son espèce car il ne semblait jamais se formaliser de ses réticences. Et puis, si ce Bothan avait réussi à devenir ami avec Lou, c’est qu’il devait quand même être exceptionnel !

    Frey venait de réexpliquer à tous les adultes ce qu’il venait de dire à Dexter. Celui-ci était resté dans un coin de la pièce toujours prés de son père. Padmée n’aimait pas du tout ce qui ce tramait politiquement parlant. Surtout après le meurtre de Mahan et l’accusation de la mort de celui-ci sur son frère.

    Pad – Et vous pensez que c’est lié avec le meurtre de Mahan ?
    Frey – Je n’ai fait que recouper et expliquer ce que je sais. J’ai un don pour réaliser des analyses empiriques.
    Dexter – C’est quoi ça ?
    Liviane – La recherche empirique, c’est la recherche ayant pour objet des données ― données réelles issues de l’observation et/ou de l’expérimentation et/ou d’interactions dans un environnement d’apprentissage à distance, etc.
    Ro’Xane – Autrement dit : c’est prendre chacune des données que l’on a et les recouper ensemble. Ensuite, on pose différentes hypothèses possibles. Et au finale, on retient celle qui est la plus probable. Et on se base sur celle là pour prouver que notre hypothèse est exacte. Si les preuves sont absentes ou si on trouve d’autres éléments, alors on remet en question notre hypothèse et on repart sur une autre.

    C’est très compliquer pour Dexter de comprendre.

    Lou – Donc, tu crois que l’explosion qui a tué Felizon Sovrin et blessé Fersci est en lien avec le meurtre du chancelier ?
    Vyvacy – Pensez vous que les Jedi ont joué un rôle dans l’un ou l’autre ?
    Frey – Non, Lou. Et non, Sénateur Brûle. Je pense que la politique actuel est occupé d’éliminer tous les politiciens qui croient et aiment l’Ordre Jedi.
    Pad – Mais pourquoi ? Qui est derrière tous cela ?
    Frey – A ces questions, je n’ai hélas aucunes réponses satisfaisantes.

    Pad remarque le dernier mot : « Satisfaisantes ». Elle connait les Bothans et leur subtilité à dévoiler uniquement que ce qu’ils veulent et quand ils le veulent.

    Pad – Mais votre analyse empirique, elle vous dit quoi ?

    Vyvacy lève les yeux au plafond ! Le manque de diplomatie de son épouse est déconcertant. Si quelqu’un dans la pièce avait un doute de l’animosité qu’elle a avec l’espèce Bothan, il n’en a plus aucun doute. Mais à sa plus grande surprise, Obja ne s’en formalise pas.

    Frey – Bien vue ! Elle me fait envisagé qu’un organisme ou une personne manipule la politique.
    Pad – Oui, mais dans quel but !?
    Vyvacy – Pad, s’il te plait. Frey est de notre côté.
    Lou – Pas la peine Flam, elle a un trop rude passé avec les poilus.

    Frey essayé d’ignorer les sarcasmes de Lou.

    Frey – Faire tombé l’Ordre Jedi.
    Pad – Ca j’avais compris, mais pourquoi ? Quel en est le but ? Le seul qui aurait pu avoir cette idée est mort.
    Lou – Baaaaaaal ?
    Pad – Oui !
    Dexter – C’est qui, lui ?
    Pad – Le plus spécial des seigneurs Sith qui ne m’a jamais été donné de rencontrer. Mais il est mort.

    Sur Coruscant, Pad avait hémi l’hypothèse que Baaaaaaal fut vivant. Kiad, Weegde et Doc n’avaient pas cru cela possible. Alors l’ex-Jedi s’était convaincu qu’elle avait une imagination trop débordante. Elle avait décidé de ne plus remette en question le décès du Sith sauf si elle rencontrerait d’autres soupçons d’une résurrection. Jusqu’à maintenant rien ne pouvait lui permettre de douter de la mort de Baaaaaaal. Elle s’étonnait elle-même d’avoir eu une telle pensée.

    Frey – Nous perdons un temps précieux. Beaucoup de Besalisk pensent aujourd’hui que les Forceurs ont quelques choses à voir de prés ou de loin avec l’explosion sur les Sorvin. Alors, Dexter et vous les Brûle devez partir.
    Vyvacy – Nous partions justement. C’était programmé.
    Frey – Je ne suis pas certain que Phoenix soit un abri. Enfin tant qu’il adhéré à la république oui, mais si… La Force dérange. Je ne serai pas étonné que d’ici quelques mois, cette planète ait des ennuies.
    Vyvacy – On ne va pas sur Phoenix.

    Le Bothan est étonné pour la première fois. Il était tellement sur de lui. Alors si ce couple ne rentrait pas chez eux, où allait-il ?

    Lou – Je prépare le vaisseau.

    Dexter se redresse et frisson, il tremble presque tout en regardant Pad, qui baisse les yeux. Il attrape le bras inférieur droit de son père.

    Dexter – NON, non papa ! Tu ne peux pas,… je veux pas…
    Lou – Hé, doucement mon gars. Malachite soit sérieuse. C’est les forceurs que la politique vise, pas les contrebandiers comme moi. On va te conduire Pad et toi, là où ton maitre t’a dit.
    Dexter – NON !
    Frey – Son maitre !?
    Pad – Pas vos affaires.
    Ro’Xane – Pad à accepter Lou’Xan comme padawan.

    Frey fusil du regard Pad, mais le regard et tout aussi fusilleur par l’humaine. Elle se demandait pourquoi ce Bothan était aussi furieux à cette nouvelle, mais elle ne voulait pas qu’il puisse penser qu’elle avait peur de lui. Si elle n’avait pas eu la Force, elle en serait déjà à lui dire le fond de sa pensée. Mais il commence à parler et laissant la Force couler en elle, même faiblement, elle laisse son empathie agir, elle comprend enfin.

    Frey – PADAWAN ! Vous retournez dans l’Ordre Jedi reprendre votre titre de Grand Maitre Jedi à la place de votre frère ?
    Pad – Ne parlez pas sans savoir. Je ne rempile pas. Dexter a besoin d’apprendre la Force.
    Frey – C’est la dernière chose qu’il a besoin, vous allez le faire tuer !

    Enfin Pad comprend pourquoi Lou a accepté de faire entrer Obja dans sa vie… Ce Bothan aime le petit Lou’Xan ! Ainsi, cette espèce est réellement capable d’éprouver une émotion telle que l’amitié. Hélas, c’en est de trop pour le petit Besalisk. Il craque !

    Dexter – JE NE VAIS PAS MOURIR ! PAPA NE VA PAS MOURIR ! PERSONNE NE MOURRA ! PERSONNE ! PERSONNE ‼

    Silence pesant, s’abat dans la pièce… et même très pesant !

    Ce message a été modifié par Padme111 le vendredi 05 mai 2017 - 09:57

    vendredi 05 mai 2017 - 09:50 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    7008 Crédits

    Super chapitre.


    Ça devait arriver que quelqu'un finisse par cracher le morceau.


    La suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    vendredi 05 mai 2017 - 19:45 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    12228 Crédits

    Rien à redire. Le chapitre est très complet et très intéressant sur la tournure que va prendre la suite de l'histoire. J'aurais jamais cru que Pad n'aimaient pas le Bothan, tu préfères la pluie ?

    I LIKE !  et pouce bleu^^

    samedi 06 mai 2017 - 11:33 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26147 Crédits

    Galen > Si tu lis les TJ précédents, tu remarqueras que Pad a de moins en moins appréciés les Bothans tout au long des aventures. 

    Pour la tournure des événements qui suivent, ce chapitre "Cristaux" a été retravaillé plusieurs fois afin de coller avec le TJ. Pour cela, je remercie énormément Ange qui a eu la patience et le courage de me corriger. 

    Comme au début, il y a le petit jeu dans ce chapitre: Trouvez les 2 références de films? (Les références SW exclues).

    10 - Cristaux

    Avant le débat d’Ojom, l’enfant avait craqué. Il avait dit à son père qu’il craignait pour sa vie, qu’il l’avait vu mourir dans son cauchemar et qu’il refusait que cela se réalise. Ses parents avaient tout essayé pour le convaincre, mais rien n’avait réussi à le faire changer d’avis. Le Bothan proposa la Fouine, afin de servir de taxi à Padmée, Vyvacy et Dexter. Le vaisseau de Frey est un Bombardier Tempête H-60 qu’il possède depuis de nombreuses années et auquel il a fait des modifications avec Cho. Aujourd’hui La Founie se pilote avec une seule personne et avec une reconnaissance oculaire, digital et vocale.

    D’abord, Obja promit aux parents de les ramener tous les trois sur Naboo. Mais ils avaient refusé car c’était trop loin, trop long. Ils préférèrent attendre sur Mrisst. Enfin d’accord, le MynockII décolle pour encoder les coordonnées de cette planète tandis que la Fouine vole vers Ilum.

    Vyvacy décida de profiter de ce voyage afin de mieux connaître Frey. Malgré sa diplomatie, il avait du mal d’obtenir une vrai conversation. Pad avait raison sur une chose à propos de cette espèce, il aime être mystérieux et parler de lui n’est pas la bonne approche. Alors, il change de sujet : celui qu’il connaît le mieux, la politique. Et là, c’est un tout autre Bothan, il est ouvert et partage ses avis, ses réticences et ses soupçons. Pendant le voyage, le Sénateur reçoit un appel de Phoenix lui demandant de rentrer sur sa planète afin d’assister à une réunion extraordinaire. Les Brûle hésitèrent et Vyvacy promet aux dirigeants de sa planète de revenir dès qu’ils le peuvent, mais qu’ils sont assez loin. Le Bothan s’étonne d’entendre le sénateur mentir, il le taquine.

    Frey – Un mensonge ?
    Vyvacy – Une exagération.

    Le Phoenicien a toujours détesté le mensonge, alors joué sur les mots, fait des omissions ou exagérer lui semble un bon compromis. Cet équipage est décidé à se rendre sur Ilum.

    Padmée avait passé le temps de ce voyage pour apprendre à Dexter tout ce qu’il devait connaître pour la fabrication de son premier sabre laser. Comment il devait utiliser la Force afin de rechercher le ou les cristaux. Elle sentait que le contact avec la Force était de plus en plus difficile, et la réunion politique rappelant son mari sur sa planète, ne présageait rien de bon même si en apparence l’un n’a aucun rapport avec l’autre.

    Tout se passe simplement et dans la plus grande convivialité. L’atterrissage aussi, ne pose aucun souci. Lorsque le rampe de la Fouine s’ouvre, l’air froid pénétré à l’intérieur du vaisseau. Pad frisson, mais cette fois-ci de froid, tandis que Dexter explose de joie !

    Dexter – Ilum est une planète glacière ! Youpie ‼
    Pad – Oui, hélas…
    Vyvacy – C’est toi qui l’as choisie, mon amour.
    Pad – Je sais.
    Vyvacy – Je t’aime.

    Ils s’embrassent. Elle reste encore un moment blottie dans la chaleur de ses bras.

    Pad – J’ignore combien de temps cela prendra. La Force devrait être plus lumineuse ici, du moins je l’espère. Soyez prudent.
    Vyvacy – C’est à moi que tu dis cela ? C’est moi qui reste au chaud dans la Fouine avec un Bothan. Tu n’as rien à craindre. C’est plutôt moi qui suis inquiet à l’idée de te retrouver en glaçon.
    Pad – Non, ça ira. Ce n’est pas la première fois que je viens ici. Je peux me débrouiller et puis, tu nous laisses un sac de survie non ?

    Parce que la Force a diminué d’intensité, Padmée craignait la difficulté à trouver le bon cristal pour Dexter. Alors elle avait prix un sac de survie au cas où ils mettraient plus de temps que prévu. Le Phoenicien regarde la hanche droite de son épouse et pose sa main dessus. Il peut deviner la forme du manche de l’épée laser qu’elle porte à la ceinture sous son manteau.

    Vyvacy – C’est mon cadeau ?
    Pad – Oui, tu sais que je porte toujours sur moi.

    Effectivement, pour leur premier anniversaire de mariage, Vyvacy lui avait offert cette arme car depuis qu’elle avait quitté l’Ordre Jedi, son sabre laser lui manquait. Le cadeau de Padmée fut un pendentif ovale avec l’écusson Jedi et sa photo à l’intérieur.

    Vyvacy – Pourquoi es-tu inquiète pour moi ? Je le lis sur ton visage, je le sens.
    Pad – Je… j’ai un mauvais pressentiment mon amour. La Force ne rayon plus comme avant.
    Vyvacy – Arrête de t’angoisser. La Force est éternelle.
    Pad – Je t’aime.
    Vyvacy – Je sais.

    Puis il l’a laisse partir avec son padawan. Vyvacy remonte à bord rejoins Frey qui est au commande. Le Phoenicien le trouvait trop suspicieux. Que pouvait-il arrivé de mal ici sur Ilum !?

    ***

    Dexter cours, saute, fait des bons, roule, il est ravi.
    Pad marche lentement sur le sol gelée, glisse mais ce rattrape, elle râle.
    Dexter était habillé d’une chemise jaune sans manche, d’un pantalon noir et de son manteau brun.
    Pad avait trois couches de vêtement en dessous de deux manteaux et un pantalon doublé.

    Laissant la Force les guidées, ils arrivent devant un immense glacier qui est familier pour Padmée.

    Pad – Nous y sommes.
    Dexter – Euh… Où ? Devons-nous grimpés ce monolithe ?
    Pad – Non, Padawan. C’est la Force qui ouvre la grotte des cristaux.
    Dexter – Ah… J’ignorai que la Force pouvait servir de clé.

    Maître Brûle souri à la plaisanterie de son padawan. Il avait encore tellement à apprendre de la Force ! Padmée demande à Dexter de se concentrer sur la montagne de glace et de trouver l’entrée. Le padawan s’exécute mais n’arrive à rien. L’humaine frissonne et a l’impression d’être observée. Elle regarde tout autour d’elle et ne voit rien que des glaciers et l’immensité blanche qui recouvre la planète. Dexter soupir car il n’arrive à rien. Padmée pose sa main sur son épaule. La Force veut qu’ils y entrent ensemble et elle se concentre avec Dexter dans la Force jusqu’à ce que la Force ouvre l’entrée dans la montagne.

    Encore une fois, elle a l’impression d’être espionnée. Elle regarde en direction de la Fouine, mais le vaisseau est posé à environ deux kilomètres sur leur gauche. Puis, elle se retourne de l’autre côté.

    Dexter – Maître ?
    Pad – Oui, désolée padawan. Je ressens quelque chose d’étrange, … Je n’arrive pas à déterminer quoi.
    Dexter – Pendant que vous scrutez la Force, je peux entrer dans la grotte ? Voudrais trouver mon cristal Kyber ?
    Pad – Vas-y, je te suis.

    Le Besalisk entre dans la grotte. Padmée fait deux pas vers la droite et observe les lieux. Elle regarde encore autour d’elle. Quelqu’un l’observe, elle en est de plus en plus certaine. Elle se risque à inviter l’autre à se monter.

    Pad – Qui est là ?

    Silence.

    Pad – Si vous désirez jouer à cache cache, je rappelle mon padawan. C’est plus pour son âge, ne croyez-vous pas ?

    Silence.

    Elle fronce les sourcils. Elle scrute encore les lieux et remarque enfin un holocam sur le glacier. Elle le fixe et s’interroge sur sa présence.

    « Est-ce le conseil Jedi qui l’aurait placé ? Je n’en vois pas la raison. Le sénat ? Quel intérêt de savoir ce qui se passe ici ? »

    Elle ferme les yeux et sonde l’holocam. Ce n’est que du matériel et rien de plus. Elle a toujours les yeux rivés sur l’œil électronique.

    Pad – A n’en pas douté, vous devez déjà savoir qui je suis. Je n’ai pas l’intention de retourner dans l’Ordre Jedi. Qui que vous soyez, sachez que je ne désir pas d’ennuie.

    Padmée tourne les talons et vers l’entrer de la grotte. Avant d’y entrée, elle se retourne vers l’holocam une dernière fois.

    Pad – Par contre, si vous cherchez à m’arrêter, vous allez me trouver !

    Enfin, elle tourne le dos à l’appareil et entre rejoindre Dexter. Padmée était déjà venue en ce lieu avec d’autres padawans et elle est certaine qu’aujourd’hui, Dexter et elle ont mis plus de temps pour ouvrir ce lieu. En entrant dans la première salle, elle frisson et réajuste son manteau.

    Dexter est impressionné par le lieu. Une immense salle ronde avec des colonnes et des statues de Jedi. En observant mieux, il y a plusieurs alcôves donnant vers divers galeries. Dexter est subjugué par la beauté des lieux et cours dans la grande pièce ronde afin de découvrir l’endroit. Enfin il revient vers son maître.

    Dexter – C’est beau et grand ! Cet endroit me fait penser au Temple Jedi de Yavin sauf qu’ici c’est plus froid, sombre et plus petit.
    Pad – Canalise ta joie, maîtrise tes émotions Padawan. Afin de trouver ton cristal, tu dois être concentré et calme.
    Dexter – Oui maître !

    Le padawan regarde son maître car il a soudain l’impression que la tatie qu’il connait à changer de ton et d’attitude depuis qu’elle a accepté de devenir son maître. Padmée regarde autour d’elle et frotte les mains l’une contre l’autre puis souffle dans ses gants afin d’avoir un rien plus chaud. Elle s’attendait à moins ressentir la Force que la dernière fois qu’elle est venue ici. Pourtant, elle s’étonne d’avoir autant de mal à percevoir les lieux. Quelque chose la perturbe sans trop parvenir à mettre un mot sur ce qui l’entour.

    Pad – Détends toi, ferme les yeux et concentre toi. Prends ton temps et laisse la Force agir. Elle sera ton guide et elle te conduira là où tu dois allés.

    Le Padawan s’exécute sans trop de conviction. Il aurait préférer de l’action, un jeu de piste ou même une cours contre son maître. Non, il faut encore méditer, se concentrer et rester calme ! Padmée se met à genoux et ferme les yeux. Elle avait décidée de rechercher également un cristal pour elle. Comment pouvait-elle enseigner à un padawan si elle n’avait pas de sabre laser ? Décider à en reconstruire une, elle se concentre dans la Force.

    Plusieurs minutes s’écoulent avant que Maître Brûle ne réagisse la première. Un nouveau frisson parcours l’échine. Elle ouvre les yeux et observe Dexter devant et face à elle. Il s’était également placé à genoux, les bras inférieurs touchant le sol et les mains supérieurs placées devant lui, paumes contre paumes avec les yeux fermés. Il est calme et concentré.

    Elle regarde autour d’elle et n’aperçoit rien de plus ou de moins qu’avant. Pourtant, c’est plus difficile d’être connecter à la Force. Dexter ouvre les yeux et en un bon, il saute sur ses pieds !

    Dexter – A droite ! Je dois aller à droite ‼ C’est certain !

    Padmée eu un hoquet de surprise car son padawan avait la fâcheuse habitude de passé du calme à l’excitation sans prévenir. Elle allait devoir s’y habituée. Dans l’immédiat, elle fut heureuse que Dexter a ressenti la Force le guider.

    Pad – Bien Padawan. Alors vas-y. Nous nous retrouverons ici. Le premier arrivé attendra l’autre.
    Dexter – A vos ordres !
    Pad – Padawan, sois prudent, reste bien à l’écoute de la Force.
    Dexter – Mais oui maître.

    Le Besalisk passe sous l’alcôve qu’il avait désignée. Pad souri en le voyant partir, puis elle retire sa capuche. Elle est en harmonie avec la Force, même si elle l’avait connue plus lumineuse. A nouveau, elle ferme les yeux cherchant le chemin que la Force lui indique. Enfin, elle perçoit la connexion voulue et sait avec certitude qu’elle doit prendre l’alcôve opposé de son padawan.

    Elle ouvre les yeux et se redresse et entre dans la galerie indiquée par la Force.

    ***

    Dexter est impressionné par le jeu de lumière des cristaux qui scintillent autour de lui. Il découvre une douce énergie l’envelopper, il a du mal à garder la maîtrise de ses émotions. Joie, excitation, puissance... Le Besalisk prend le temps d’admirer les galeries et marche d’un pas sur, mais sans trop savoir où aller. Il y a plusieurs cristaux mais aucun ne semblent l’attirer ou plaire à Dexter.

    Dans la galerie opposée, Pad laisse la Force la guidée, elle ressent la galerie parsemer de divers cristaux. Elle laisse la Force frôler chacun des cristaux jusqu’à ce qu’elle le trouve ! Pad constate qu’elle doit mette plus de temps et de concentration qu’avant pour user de la Force.

    Dans l’autre galerie, Dexter est toujours très excité et trottine, saute et cours parfois à travers les divers couloirs. Il cherche sans trop comprendre pourquoi un cristal est mieux qu’un autre. Il se souvient des recommandations de son maître, il doit ressentir une connexion avec le cristal au si non, ce n’est pas le sien.

    Bientôt, dans la galerie à gauche de salle de départ, Padmée ressent une sensation nouvelle, un très grand émoi dans la Force. Elle sait avec certitude ce que cela signifie et de toute sa vie de Jedi, elle ne l’avait jamais ressenti au par avant. Pad se concentre et fusionne avec la Force au point qu’elle l’utilise tel des petits outils de mineur. Elle parvient à détacher le cristal avec une facilité déconcertante. Lorsque cela est fait, elle le fait approcher d’elle. L’émoi est de plus en plus grand dans la Force jusqu’à ce quelle dépose de cristal dans sa main. C’est un cristal personnel.

    Enfin, dans la galerie à droite de la salle de départ, Dexter se contente de marche car il est un peu plus calme et se demande s’il va trouver ce qui lui permettra d’avoir un sabre laser.

    Un peu par dépit, il s’arrête et soupir. Il détache de sa ceinture le sabre de bois qu’il possède depuis longtemps. Il fend l’air en essayant de reproduire des mouvements que Padmée lui avait montré et des premiers enseignements de Maître DocBeldom à l’académie Jedi. Puis il replace son jeu à la ceinture.

    Il se remémore la théorie que Maître Brûle lui avait enseignée. Mais avant de s’asseoir et de médité, il y avait tellement à voir. Ces lumières, ces cristaux, cette mine était tout simplement splendide ! Une immense fierté l’envahie. Fierté d’appartenir à quelque chose de plus grand, de plus fort, de plus puissant.

    Enfin il décide de se calmée et de s’asseoir en tailleur. Il ferme les yeux et médite. Il visualise son sabre laser, il sait comment sera le manche, mais ignore encore la couleur de la lame. Puis, il se souvient du plan de construction de l’arme Jedi. Il se focalise sur l’image de cristal. Et là… d’abord rien. Puis, avec plus d’effort de concentration, il ressent quelque chose… une vibration, une puissance, une douleur ! Il ouvre les yeux et se lève surprit. Une douleur dans la poitrine ! Son maître ne lui a jamais parlé de cela ? La douleur disparaît. Il secoue la tête, se rassie et recommence. Il a du mal faire quelque chose.

    De nouveau en phase avec la Force, il ressent une vibration, une puissance et puis des images apparaissent à lui.

    [mode vison]

    « Il est sur une planète inconnue, il est triste voir désespéré. Il a du métal à la place du bras supérieur gauche et sur la main inférieur droite. Il semble que ce métal est aussi sur l’œil droit. Il observe cette main et ce bras qui semblent faire partie de lui, mais pourtant, ne sont pas de chair et de sang. Il est triste en pensant à Felise et Malik. Il aurait pu avouer ses sentiments avant qu’elle ne parte avec lui, mais … Il regarde encore le métal qui a pris la place de sa chair. Non, il ne veut pas lui infligé de rester avec un cyborg. Une douleur dans la poitrine se manifeste à cette pensée. Elle est trop belle pour cela. Et Malik est quelqu’un de bien. Il l’a rendra heureuse.

    Soudain, une grande perturbation l’envahie. Il redresse la tête et ne voit que l’horizon. Ce qu’il ressent est à peine crédible. C’est… assurément une présence, là au loin… une présence oui, mais dans la Force ! Non, c’est impossible, il est le dernier ! Et pourtant, là bas quelque part sur la même planète que lui, quelqu’un d’autre possède la Force.

    Dexter – C’est impossible !
    ? - ET pourtant Dexter, comme j’aime te le rappelé : « Lorsque tu élimines l’impossible, ce qu’il reste, bien qu’improbable, est la vérité »
    Dexter – C’est impossible, je suis le dernier !
    ? – Dexter, n’as-tu donc rien retenu ? « Le seul moyen d’accomplir l’impossible, c’est de croire qu’il est possible »

    Alors Dexter sait qu’il est là, que l’impossible après 20 ans est enfin devenu possible ! »

    [fin mode vision]

    Dexter sort de sa vision et se relève d’un bon, il est médusé. Il n’arrive pas à croire ce qu’il vient de voir et de ressentir. C’est fort et intense. Cette douleur qu’il avait ressentie juste avant cette vision, il pouvait maintenant l’associé à ce moment précis du futur. Il recule, il titube et trébuche pour se retrouver nez à nez avec un petit bouquet de cristaux d’Ilum d’un bleu étincellent.

    Dexter – Ah et bien te voilà toi ! Super !

    Il se relève et prend tout ce qui tient au cristal qu’il voudrait. Ayant peur de mal le cassé, il préfère apporter le petit bouquet avec les trois cristaux dessus à Maître Brûle.

    ***

    Padmée a déjà fait demi-tour et marche en direction de la salle principale. La Force semble de plus en plus faible et pourtant… Pourtant, elle porte son attention sur sa droite, Il n’y a pas de doute dans l’esprit de Pad, c’est un Cristal d'Adegan qui l’attire. Et lorsqu’elle est juste à ses côtés, elle n’a plus qu’à le prendre en main, ce qu’elle fait.

    Dexter met à moment à ce rappelé le chemin qu’il avait prix pour venir jusqu’ici. Hélas, il avait tellement admiré les lieux, qu’il en avait oublié de repérer son chemin. Il avait le bouquet de trois cristaux mais ignorait qu’elle direction prendre afin de retrouver son maître. Il se gratte la crête.

    Dexter – Bon, faut que je me concentre encore. Maître vous êtes où ?

    Il ferme les yeux, et essayé de plonger dans la Force, mais il n’y arrive pas vraiment.

    A ce moment précis, Pad a l’impression qu’une déchirure se fait dans tout son corps et hurle de douleur. Maître Brûle tombe sur le sol gelée.

    Dexter ne ressent plus rien tout à coup. Il est déstabilisé et s’inquiète de ne pas comprendre pourquoi il a perdu toute connexion avec la Force.

    Padmée essaye de se relevée et de se recentrer. Quelque chose est différent… Elle pouvait s’attendre à la venue d’un ennemi. Elle pouvait s’attendre à ce qu’une délégation de l’armée de la République Galactique arrive. Elle avait déjà imaginé plusieurs scénarios de ce qui pourrait venir les déranger. La présence des holocams l’avait mise ne garde. Mais rien, non rien ne pouvait lui permettre de s’attendre à cela. Elle doit impérativement retrouver son padawan !

    Dexter met un moment avant de s’y retrouver parmi tout ces couloirs. En faisant appel à sa mémoire, il est presque sur de lui et emprunte un couloir.

    Padmée essaye de se ressaisir et avance directement dans la bonne direction. Elle avait l’avantage d’être déjà venue et avait bien repérer les couloirs qu’elle avait emprunté jusqu’ici.

    Dexter hésite à la bifurcation de deux couloirs. Il ne sait plus par où aller. Il réalise être perdu.

    ***

    Padmée arrive à l’entrée de l’alcôve de la salle principale, le lieu de départ. Elle avait soigneusement placé les deux cristaux dans ses poches et n’avait pas l’intention de les montrer à l’holocam lorsqu’ils sortiraient de la grotte. Lorsqu’elle est au centre de la salle, elle s’arrête et regarde en direction de l’alcôve qu’avait empruntée son padawan.

    Pad – PADAWAN… REPONDS-MOI !

    Elle l’appelle plusieurs fois, mais elle n’obtient aucune réponse. Padmée se dirige vers l’alcôve par laquelle Dexter était parti. Ainsi disparue Maître Brûle dans les couloirs des galeries des grottes d’Ilum.

    ***

    Dexter – Maître ??? MAÎTRE ‼

    Le son de la voie du Besalisk est assez lointain. Padmée fut soulagée d’enfin entendre sa voix après plus d’une heure qu’elle le cherchait. Elle l’appelle afin de le guider et se félicite que l’espèce de son padawan possède un excellent odorat et oui. Enfin, ils se retrouvent !

    Dexter – Maître ‼ TATIE ‼
    Pad – Contente de te revoir padawan.

    Le Besalisk se jette dans les bras de l’humaine et l’enlace. Elle n’avait pas besoin d’avoir la Force pour comprendre qu’il avait eu peur d’être perdu et de rester enfermer ici pour toujours. Elle le prend par les épaules et il s’écarte d’elle.

    Dexter – J’ai un cristal ! Enfin, non, j’ai un bouquet car j’avais peur de mal le détacher.
    Pad – Montre moi.

    Le padawan sort du sac de survie le bouquet avec les trois cristaux. Elle lui montre les deux siens.

    Dexter – Ah bravo Maître ! Donc deux cristaux pour vous. Pas juste !
    Pad – Tu pourras en avoir deux si tu parviens déjà à construire ton sabre laser avec ton cristal Ilum.
    Dexter – Oui, bah la Force sourit toujours aux mêmes !

    Il lui explique ce qui lui est arrivé, elle ressent que Lou’Xan lui cache le contenu de sa vison. Il avait seulement dit que cette vision était une du futur, quand il serait adulte. C’est pourquoi, il avait le temps d’en discuter plus tard. Cela intrigue Pad. Il fait dix ans, sans cauchemars prémonitoires, sans visions quelconques et puis en si peu de temps, il a les deux. Vision du futur, cauchemar de la mort de son père… Pad n’aime pas ce qu’elle ressent d’autant plus que la connexion avec la Force n’est quasi plus existante. Padmée regarde autour d’elle et espère que la Force réside encore un peu dans chacun des cristaux Kyber qui les entourent.

    Dexter – Maître, que c’est-il passé ? Pourquoi j’ai plus de connexion à la Force ?
    Pad – Je… je ne suis pas… certaine.
    Dexter – Si vous l’ignorez, on est mal.
    Pad – La Force est et sera toujours. Il semble que notre connexion avec elle est perturbée.

    Elle voulait ménager son padawan, mais il voulait la vérité.

    Dexter – Perturbée ? Je dirais même plus cassé !
    Pad – Un déchirement du côté lumineux !?
    Dexter – Euh, maître, la luminosité est toujours la même ici.
    Pad – Non, padawan. C’est beaucoup plus grave que tout ce que j’ai pu imaginer jusqu’ici. Et crois moi, mon imagination est débordante.
    Dexter – Maître, vous essayez de faire de l’humour pour m’annoncer une mauvaise nouvelle ?
    Pad – Oui, Padawan. C’est un déchirement dans la Force. Quelqu’un ou quelque chose vient de porter un coup fatal non seulement à l’Ordre Jedi mais aussi à la Force !

    Silence.

    Dexter – Une très mauvaise nouvelle en effet. Que fait-on alors ?

    Padmée réfléchit. Elle devait trouver un moyen de rassurer son padawan, de lui rendre espoir. Jamais, au grand jamais, elle n’avait pensé qu’une telle chose pouvait être possible. Le jeune Besalisk n’était plus aussi sur de lui et cherche dans le regard de son maitre du réconfort, voir même de l’aide. Que faire ? C’était une excellemment question.

    Là, dans l’immédiat, ils n’avaient pas grand choix. Le plan initial ne devait pas changé. Ils doivent retournés jusqu’à la Fouine retrouver Frey et Vyvacy. Probablement qu’ils pourront leur donner plus d’info sur… Pad réalise alors qu’il y a peut-être un lien entre cette réunion surprise sur Phoenix et le déchirement de la Force. Oui, mais lequel ? La politique et la Force ?? Non, la politique et l’Ordre Jedi ?

    C’est dans cette réflexion silencieuse que Padmée prend son comlink dans la main. Elle l’avait éteint depuis son départ de Coruscant. Elle décide de l’ouvrir afin de contacter son époux. De plus, elle se dit qu’il pourrait avoir eu des nouvelles politiques et il les lui transmettrait. Ce n’est qu’à ce moment qu’elle voit qu’il y a plusieurs messages… mais ils sont sur la fréquence Nema. Elle hésite à les ouvrir. Dexter reste toujours muet en l’observant. Il craignait sans doute qu’elle appelle son père. Elle lui sourit puis ouvre les messages de la fréquence secrète.

    « Sur Rhommamool, tombe sur Kaarde échappé de prison, avec aide extérieure. Je ne le lâche pas. Autres Jedi sur place, on se fait discret. Décollons vers Osaria. W. »

    Le cœur de Padmée se sert. Son frère est libre… mais échappé de prison !? Elle ne sait que pensée. « S’il s’est évadé et de surcroit avec de l’aide, c’est que la situation se complique pour l’Ordre Jedi car une évasion ne fera que convaincre les autorités de la culpabilité du Grand Maître de l’Ordre. W ne peu être que Weedge ». Cela rassure un rien Padmée. Avec courage, elle lit le second message.

    « Merci des nouvelles. Étonnant. Surveille le bien, risque qu'il ait été manipulé. Situation explosive. Transmettra plus d’instructions plus tard. Que la Force soit avec vous. J. »

    « J ? Jorus ! Oui, il n’y a pas de doute. Il pense que Kaarde a pu être manipulé. Ce n’est pas étonnant. Par contre, que la situation soit explosive… » ce dit Pad à elle-même.

    Cela inquiète d’avantage Padmée d’autant plus que maintenant, la Force n’est quasi plus perceptible.

    Jusque là, le Besalisk s’était montrer patient, mais il frotte son pied gauche sur le sol, joue avec les doigts des mains inférieurs pendant que ses mains supérieurs tiennent le petit bouquet de cristaux d’Ilum. Il n’avait pas quitté Maître Brûle des yeux. Il n’arrive pas à comprendre ce qui se passe. Même si elle cherche à prendre contacte avec leur taxi, Lou’Xan se demande pourquoi ce silence, pourquoi elle fixe son comlink sans dire un mot ? Il craint qu’elle demande à son père de venir. Il allait lui poser la question, mais il se ravisa lorsqu’enfin elle pose les yeux sur lui.

    Padmée observe son padawan. Sa vie avait été dans de la ouate avec de merveilleux parents. Cette vergence dans la Force qu’il était a vu le jour juste au début de la guerre du SEZ, juste au début de ses doutes de rester dans l’Ordre Jedi. Et quand le côté lumineux disparaît de la Force, il est là. Non seulement il est avec elle, mais il était parvenu à la convaincre d’être son padawan, même si c’est officieux.

    Dexter – Tatie… Maitre… répondez. Dites-moi quelque chose. Que va-t-on devenir si la Force n’existe plus ?

    Padmée regarde le bouquet des cristaux d’Ilum qu’il tient dans ses mains. Elle sort de ses poches les deux cristaux qu’elle a trouvés. A travers ses gants, elle ressent une faible énergie émanant du cristal personnel et de celui d’Adegan. Elle ferme les yeux et se concentre dans ce qui peut rester de la Force… et là, au cœur des cristaux, elle la sent. Elle souri au point que de la vapeur d’eau s’échappe de ses lèvres. Elle ouvre les yeux et regarde intensément Dexter.

    Et pour la première fois depuis quelques années, Padmée savait exactement ce qu’elle devait faire. Alors que la Force était ébranlée, l’Ordre Jedi courant le plus grand danger jamais connu et la galaxie dans un foutoir politique, et que Kaarde était devenu un fugitif. Maître Padmée Brûle savait exactement où était sa place dans l’univers et la Force qui restait.

    Pad – Qu’est-ce que l’on fait ? Ce que je fais de mieux !
    Dexter frisson – Aïe… papa ma toujours dit. « Quand Padmée commence une réponse avec une énigme, faut toujours s’attendre à ce que la réponse suivant soit encore plus énigmatique ou un volcan en effusion ».
    Pad – Nous allons reculer l’impossible !
    Dexter – c’est encore plus énigmatique…

    Dans son fort intérieur Dexter Cho nota que ce que vient de dire son maître est semblable à ce que la voix lui a dite dans sa vision. 

    vendredi 12 mai 2017 - 18:48 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    12228 Crédits

    Rien à redire.

    I ENJOY (but it's too long) !  et pouce bleu^^


    samedi 13 mai 2017 - 13:44 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Télé & Ciné

Sur Disney+

The Mandalorian Saison #2

Le Mandalorien et l'Enfant continuent leur périple à travers une dangereuse galaxie. Les vendredi depuis le 30 oct. 2020...


Star Wars au ciné

Rogue Squadron

Rogue Squadron se déroulera dans le futur de la galaxie et suivra une nouvelle génération de pilotes spatiaux qui gagneront leurs insignes et risqueront leurs vies. Rendez-vous en 2023...


A venir sur Disney+

The Book of Boba Fett

Décembre 2021 - La série sera produite par les têtes pensantes de "The Mandalorian" à savoir Jon Favreau, Dave Filoni et Robert Rodriguez (réalisateur de l'épisode "La Tragédie"). Côté casting on retrouvera sans surprise Temuera Morrison et Ming-Na Wen.

The Mandalorian S3

2021/2022 - La série de Jon Favreau & Dave Filoni revient pour une saison 3 afin de suivre les aventures de Mando et Grogu.

Rangers of The Republic

Star Wars "Rangers of the Republic" se déroulera durant la chronologie de Mandalorian et sera réalisée par Dave Filoni et Jon Favreau.

Ahsoka

Une des séries les plus attendues par la communauté est centrée sur Ahsoka Tano et sera également produite par Dave Filoni et Jon Favreau.

The Bad Watch

2021 - The Bad Batch est la prochaine série animée de Star Wars, celle-ci nous replongera dans la Guerre des Clones avec l'équipe du Bad Batch.

Visions

2021 - Visions sera une série de courts métrages d'animation dirigée par les meilleurs réalisateurs japonais.

Andor

2022 - La série mettant en avant le héros de l'Alliance Rebelle : Cassian Andor. D'après Diego Luna, l’interprète du héros principal, la série a déjà commencé son tournage à Londres.

Obi-Wan Kenobi

2022 - Le retour d'Hayden Christensen (Anakin Skywalker) dans son rôle de Dark Vador (La Revanche des Sith) aux côtés d'Ewan McGregor.

Lando

Une série réalisée par Justin Simien qui est un grand fan de Star Wars.

The Acolyte

The Acolyte sera une série thriller mystérieux se déroulant dans la Haute République.

Discord

Discutons :)

204 fans connecté(s)

Evénements

Paris Manga et Sci-Fi Show 30ème édition

06 nov. 2021 - 07 nov. 2021

Star Wars Celebration 2022

18 août 2022 - 21 août 2022

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2021 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide