Le Temple Jedi 6 (page 27)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Padme111

    Padme111

    24745 Crédits

    « C'est l'amitié qui nous révèle notre vraie valeur. » S4 E14

    Lieu : Courscant

    Localisation : Planque des 3 frères Terrik

    Empoisonnement ou nouveau pouvoir ? L’épouse Brûle, réfléchit à ces 2 hypothèses. On n’avait déjà essayé de tuer des Jedi par empoisonnement, d’ailleurs Pad avait été contaminée. (voir TJ2 P12)

    Pad – Si c’est un nouveau pouvoir, on est très mal puisqu’il peut s’agir d’un nouvel adverse. Si c’est ça, alors nous partons vers l’inconnu. 

    Kiad - Nous ? Je pensais que tu ne restais pas ?

    Pad – C’est exacte Kiad, mais là, je parle au présent. Et là, je m’inclue dans le raisonnement.

    Po – Tu ne restes pas ?

    Pad – Non. Revenons à la seconde hypothèse : l’empoisonnement. Weedge, fait appel à la mémoire de Click. Avec Doc souvenez-vous de la maladie dont le Temple Jedi a déjà été victime. Elle nous coupait des midiclorens et ça provenance venait du Soleil Noir. 

    Doc – Euh… tu supposes que quelqu’un aurait pu remettre cette maladie au temple ?

    Pad – Si c’est trop flagrant, l’Ordre Jedi l’aurait déjà trouvé. Non, mais une souche de cette maladie et la faire muté… Weedge, c’est possible non ?

    Weegde est troublé car c’est plus la mémoire de Clickman qui devait répondre à cette question. 

    Kiad – Si nous partons sur la mauvaise hypothèse, nous allons perdre du temps.

    Pad – Oui, je suis parfaitement d’accord avec toi. Néanmoins, nous sommes 5. 

    Kiad – Tu veux partir et ne compte pas avec ma fille. 

    Pad – Ce n’est pas parce que je vais sur Phoenix que je ne peux pas garder contacte ou enquêté. Et ne parle pas au nom de Selanna, elle est grande assez pour prendre ses propres décisions. Elle voulait devenir Jedi, non ?

    Kiad – Oui, mais…

    Selanna – Papa. Je peux répondre. 

    Doc – Pad, as-tu un plan ?

    Pad – Non, bien sûr! Comme toujours! Pourtant, je vous conseille de ne pas rentrer au Temple Jedi. Restez dans l’ombre, disparaissez au maximum de l’Ordre Jedi, des médias, de la politique et ne vous faites pas prendre par la police. 

    Kiad – Rien que ça !

    Pad ignorant la remarque de Kiad – Vous pouvez mieux agir dans l’ombre, c’est votre spécialité, surtout vous les 3 frères Terrik. Je ne peux pas croire que la Force vous a réuni pour rien. Je propose 2 groupes, pour les 2 hypothèses. Personnellement, comme je pense qu’un nouveau pouvoir est peu probable, je prends cette enquête. Je serais limité puisque je rentre sur Phoenix, mais quelqu’un de ce groupe peut devenir mes yeux et mes oreilles sur les autres planètes. Et comme à l’heure actuelle, toutes infos est compilées sur des ordinateurs en réseau, et que mes nanites peuvent s’y connecté, suffit d’une entrer électronique pour m’introduire dans une base de donner. 

    Po – On reforme la fine équipe quoi.

    Pad – Oui! Weedge reste concentré sur la maladie, Doc j’aurai besoin qu’un maximum de clef de cryptage et de code afin de traverser les pare-feu. Po, Kiad et Sélanna restent à choisir sur quel enquête vous voulez agir. 

    Si elle n’avait pas promis à Vyvacy d’arrêter de mettre sa vie en danger, elle serait restée. Mais son mari avait raison, Pad avait donné tellement de sa vie e de sa personne pour sauver la galaxie et l’Ordre Jedi qu’elle était épuisé même si elle refusé souvent de l’admettre. Pad veut rentrer sur Phoenix, mais garder un lien avec cette petite équipe. Comment pouvait-elle aider son frère autrement ? 

    Tout en écoutant la discussion qui suit, Pad écrit sur son comlink un message qu’elle espère que Kaarde recevra. Si Kaarde pouvait avoir un comlink, elle aurait pu lui envoyer ce message par l’intermédiaire des nanites, mais en prison, son frère n’aurait pas eu droit à un appareil de communication privé. Et puis, le meilleur cryptage était encore l’un des équipiers présent dans la pièce. Lorsque tout fut dit, alors qu’elle est sur le point de partir, elle demande à Weedge de bien vouloir transmettre le message à Kaarde. 

    lundi 02 novembre 2015 - 10:53 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    10745 Crédits

    Prisons de Sundari, Mandalore

    Un twi'lek est recroquevillé dans une cellule des prisons de Sundari. Il a l'air misérable, mais il ne faut pas s'y fier. Car, dans son cœur, Kinsan Talik bouillonne encore de rage en pensant aux évènements qui l'ont conduit à croupir là bas, des évènements qui datent d'un an et demi. Parfois, il grogne "Elle m'a trahi ! Elle va payer!" avec tant de colère que les gardes mandaloriens se demandent souvent qui est ce "elle". Ce "elle", c'est la fille de Kinsan, qu'il a aimé, à une époque désormais révolue, une padawan Jedi qui porte le nom si semblable de Kinsa. Il se souvient seulement de sa "trahison", le fait qu'elle aie pris le parti des Jedi et l'aie affronté (et vaincu). Il sait qu'elle a préféré soutenir son maître Jedi, un certain Cera Ordo, lui avait dit un de ses camarades, et lui en veut. Il ne se rend pas compte qu'il est devenu mauvais. Désormais le nom de sa fille est haï au delà de tout, d'une haine tenace et vengeresse. Mais pour l'instant, le Death Watch attend son heure, dans ce

    Soudain, le garde posté devant sa cellule s'effondre au son d'un tir de blaster. Aussitôt, il sort de sa torpitude et regarde celui qui a tué le garde avec intérêt : il le reconnaît, c'est un autre Death Watch du nom de code de "Shadow", surnommé ainsi à cause de la furtivité. Maintenant, il ne se rappelle pas de l'avoir vu se faire prendre. Il voit alors la porte de sa cellule s'ouvrir. Shadow le toise avec dédain.

    Shadow : Kinsan Talik. N'est ce pas toi le père de la Jeedaï ?
    Kinsan : Malheureusement oui. Qu'est ce que tu fais ?
    Shadow : On a pas le temps de discuter. Viens avec moi.

    Ainsi, ils vont de porte en porte libérer les rebelles Death Watch. À la fin, ils sont une troupe de six. Les autres ont péri dans l'attaque du bunker principal de l'année précédente. Sans se faire voir, ils sortent un par un de la prison, puis se glissent dans les ruelles de Sundari. Ils partagent un sourire carnassier : désormais, les Death Watch sont libres. 

    Ce message a été modifié par Kinsa-Talik le lundi 20 février 2017 - 20:10

    lundi 02 novembre 2015 - 16:37 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Mirax_Terrik

    Mirax_Terrik

    7045 Crédits

    Post réalisé en collaboration avec Tyty


    La nuit était tombée sur Coruscant et la journée avait plutôt été bien rempli. Le Conclave s'était achevé sur la nomination de Jorus, ce qui me paraissait être le meilleur choix possible. TotoJedi était parti peu après, méditer sur l'affaiblissement de la Force.

    Tyria avait reçu le jeune Fran Kyle, mais j'ignorais ce qu'avais donné l'entretien. Pour l'heure j'avançais vers les quartiers de Sarkin, une bouteille de brandy cachée dans les plis de ma bure. Je sonnais à la porte.

    Mirax : Je pensais que tu aurais peut-être besoin d'un remontant.
    Tyria : Tu t'es regardée dans un miroir avant de dire ça ?
    Mirax : Ok... J'avais pas envie de boire toute seule en fait.
    Tyria : Tu sais ce que je dis toujours : L'alcool, c'est..
    Mirax : La chtouille. C'est toujours plus sympa d'en profiter avec les copines...  Ou avec les copains... Un jour peut-être je te raconterais comment Bloli et moi on emmenait ton Maître se mettre minable dans les bas fonds.

    Sarkin éclata de rire

    Tyria : Il faudra que tu me racontes ça. J'adore mettre mal à l'aise notre grand maître de l'Ordre.

    Elle me fit entrer. Nous nous installâmes confortablement et je rempli 2 verres avec le liquide ambré. 

    Mirax : Bon... Il s'est passé quoi avec Solo sur Servacos ?

    Ma vielle amie ne répondit pas et tenta de conserver un air le plus naturel possible ce qui la rendit d'autant plus suspecte.

    Tyria : Hum... Servacos est le nouveau Nar Shadaa.

    Je lâchais une bordée de jurons Corelliens.

    Mirax : A ce point là ?
    Tyria : Disons que j'ai pris sur moi de libérer quelques esclaves. Ange a décidé de m'en empêcher.
    Mirax : Et vous en êtes venues aux mains ?
    Tyria : Aux sabres... Et à la foreuse géante... Et aux rochers géants... Et finalement elle s'est emportée et elle a manqué de me couper en deux....
    Après une pause plus longue que les autres... Et j'ai lâché Black Baccara.

    Je manquais de recracher mon Brandy... Quoi ?!

    Mirax : Quand vous vous disputez, vous faites jamais les choses à moitié...
    Tyria : Elle m'a balancé je sais pas quoi à la gueule derrière ! C'est comme si j'avais reçu la visite de beaucoup de gens d'un coup !
    Mirax : Tu veux dire qu'elle aurait fait appel à... Une sorte de pouvoir ?
    Tyria : Oui. Elle s'est reconnectée à la Force et... Je sais vraiment pas ce que c'était. Mais ça a renvoyé Baccara là où elle se cache.

    Je gardais un moment le silence. Je réfléchissais en sirotant mon brandy.

    Mirax : Bon si je résume, Solo à essayer de te tuer au seul prétexte que tu voulais libérer des esclaves... Elle t'as pousser dans tes derniers retranchement et Baccara est sorti du plus profonds de toi et dans la foulée Ange s'est reconnectée à la Force et à utiliser un Pouvoir inconnu qui a fait repartir Black Baccara aussi sec...
    Tyria : C'est ça. Kaarde a un peu perdu son calme quand il l'a appris.
    Mirax : Ça se comprends...Voilà pourquoi il m'a demandé de veiller sur toi avec autant d'insistance...
    Tyria : Mais quel idiot...
    Mirax : J'aurais pas formulé ça comme ça... Je trouve que se préoccuper plus de toi que de lui, même du fond de sa cellule, c'est beau..
    Tyria (inquiéte) : Beau ? Il ferait mieux de trouver un moyen de sortir de là.
    Mirax : Toujours est-il que j’obéis toujours au boss... Je vais donc devoir me mettre en quête de Solo... Tu sais ou elle se trouve. D’ou était-elle connectée pour le Conclave?
    Tyria :  Si elle n'a pas bougé de la planète où elle m'a fait comprendre que j'étais une menteuse, indigne de confiance, un danger équivalent à mon père pour cette galaxie et que si elle le pouvait elle me ferait retirer la garde de mes enfants... Je dirais Myrkr... Ah oui. Et Tony est mort.
    Mirax : T'aurais pas pu commencer par là?! ... Bon au moins si elle est toujours sur Myrkr ça va me faciliter la tâche...
    Tyria : Parce que tu crois qu'elle a commencé par là ? Je vois pas ce qui va te faciliter la tâche sur Myrkr.

    J'hésitais un instant... Oh et puis à quoi bon...

    Mirax : Parce que la Force est absente de Myrkr...

    Tyria fronçant les sourcils : ... Et?...
    Mirax : Et... J'en suis arrivée à tellement douter de moi même et de la Force... Que je ne parviens plus à m'en servir... Peu de personnes sont au courant. Kaarde, Doc, toi et... Ange ...

    Tyria ne répondit pas tout de suite.

    Tyria : Attends... Attends... Attends... ET DEPUIS QUAND TU NE PEUX PLUS TE SERVIR DE LA FORCE ?!?!

    Elle avait hurlée cette dernière phrase. Réveillant Lara endormie dans la pièce à coté. L'enfant se mit à hurler.

    Mirax : ... Ça a commencé avec le retour de Polux.
    Tyria : Mais c'était y'a un an et demi !!

    Tyria se leva pour aller calmer et rendormir la petite Zabrack. Une fois l'enfant apaisée, elle revint.

    Tyria :  Wokay... J'imagine que tu as déjà tenté de faire le nécessaire.
    Mirax : Je ne sais pas si j'ai tout tenté, mais en tout cas j'ai essayé énormément de choses... Notre départ sur Dathomir avec Ace était avant tout un prétexte pour essayer de me sortir de cette impasse... En vain...
    Tyria : Ouaiiiiiis... Bah sinon ça va être l'occasion de prendre ta retraite et d'aller couler des jours heureux loin du bordel galactique.
    Mirax : J'en ai envie, chaque instant... Chaque secondes... Mais je reste pour toi, Kaarde et les gamins...
    Tyria : Et tu as besoin de le faire en tant que Jedi ?
    Mirax : Nos ennemis sont déja prés à se jeter sur nous pour la Curée... Si on apprends qu'un des Maître Jedi du Conseil ne peut plus utiliser la Force cela nous affaiblira encore plus...
    Tyria : Plus que si tu te retrouves dans le feu de l'action et démunis de tes pouvoirs ? Je ne dis pas que c'est la solution évidemment. Mais j'ai moi aussi négligé de m'écouter à une époque.
    Mirax : Du temps pour m'écouter en ce moment j'en ai pas. Et de toute manière sur Myrkr, pouvoir ou non, ça changera rien... Je te promets qu'à mon retour, je prendrais du recul.
    Tyria : Si tu le dis...
    Mirax: Tu as ma parole. De toute façon on ne peut pas laisser Solo dans la nature comme ça aprés ce qui s'est passé. Et peu de Jedi apprécient les missions sur Myrkr.
    Tyria : Pour ce qui est de laisser Solo dans la nature, perso je peux.
    Mirax : Pour que vous repreniez le combat là ou vous l'avez laissé sur Servacos, la prochaine fois que vos chemins se croiseront? Non c'est juste hors de question.
    Tyria : Pour ça il faudrait que je la recroise. Et ça, cois-moi que ça n'est pas pour demain. Elle ne s'approchera ni de moi, ni de mes filles.
    Mirax : C'est bien pour ça que je ne peux pas laisser la situation en l'état... Tu veux qu'on aille demander à Kaarde ? Je suis certaine qu'il prendrait mon parti.
    Tyria : Naaaaan ça va aller. S'il apprenait tous les détails de l'histoire, il va vraiment claquer sa pile.
    Mirax : Je partirai à l'aube... Je vais essayer de revenir le plus vite possible.
    Tyria : Tu vas encore t'amuser toi.
    Mirax : Comme une petite folle... Je te laisse la bouteille. Prends bien soin de toi, des filles et de Kaarde. Et si mes fils donnent des nouvelles aide les s'il te plais.
    Tyria : C'est promis.

    J’étreignis mon amie avant de quitter ses quartiers. J'avais peut-être le temps de demander au vieux Sol'as Mordi de me plonger en transe curative avant de décoller. Je prétexterais l'affaiblissement de la Force pour lui demander son aide... Passer une bonne nuit avant d'aller affronter une Ange Solo folle de rage était la base.


    Ce message a été modifié par Mirax_Terrik le mardi 03 novembre 2015 - 23:37

    mardi 03 novembre 2015 - 23:29 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar ProjetT

    ProjetT

    6232 Crédits

    Une fois que Pad m’eut remis le comlink avec le message pour Kaarde, elle prit ses affaires, enroua son poncho autour de ses épaules. Elle me donne aussi un cylindre de donnees.


    Pad : Bonne chance les amis. Laissez-moi des nouvelles sur la fréquence Nema. Que la Force soit avec vous.


    Apres un silence et un simple signe de tête, Pad s’éloigne, laissant Kiad, Doc, Po et moi.
    Je profite d’un répit pour déguster le Snack de Lou Cho, une gourmandise chocolatée, sucrée, mais douce et réconfortante. Cela faisait un bien fou de manger quelque chose qui n’était pas aux carottes.
    Je rangeais les rations, et surtout le bacta, les bandages et tout le nécessaire pour soigner cette blessure.
    La discussion entre Doc, Po et Kiad est animée, Selanna reste en retrait mais semble attentive. Je reste moi-même à l’ écart, songeur.

    Nous avions donc 4 théories possibles.
    Un Baaaaaaal bien vivant, un clone de lui-même.
    Un Changeforme, capable de tromper tout le monde
    Un nouveau pouvoir inconnu assez puissant pour tromper Kaarde
    Le retour de la maladie anti-Force combattue par Clickman il y a longtemps.

    J’étais responsable de vérifier cette dernière théorie. Je n’avais hélas pas assez de souvenirs de tout cela, et devais me connecter aux archives tu Temple pour retrouver les archives. Mais les archives restreintes. Que je ne pouvais accéder.
    Je regarde le cylindre de données de Pad. Je le connecte à mon datapad.
    Elle m’avait laissé un code d’accès pour les archives. Un code de niveau du Conseil, le plus haut possible. C’est un code qui change régulièrement, ce qui me laissait tout au plus quelques jours pour l’utiliser. Mais je ne pouvais l’utiliser d’ici. Comme Pad l’avait suggérer, nous devions nous éloigner.


    Moi : Désolé de vous interrompre, mais il va falloir bouger les gars.
    Doc : Que proposes-tu ?
    Moi : Doc, toi à part cette filature, tu n’es pas impliqué ni recherché par les autorités. Retourne au temple et donne des nouvelles a M’man. Elle doit se faire un sang d’encre. Envoi nous une destination, une planète, n’importe quel endroit où l’on pourra agir loin d’ici. Tu seras notre contact en interne. Kiad, tu penses pouvoir nous exfiltrer de  Coruscant ?

    mercredi 04 novembre 2015 - 02:46 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Edoras

    Edoras

    7665 Crédits

    Les portes du conclave s'ouvrent et les maitres sortent. Tyria sort du Conclave et un ado qui était debout, les mains jointes, s'avance vers elle.

    - Maître Sarkin ?

    Tyria hausse un sourcil dans la direction du jeune homme.

    - Ca dépend de ce que vous lui voulez au Maître Sarkin.

    Fran sourit. Il aurait cru entendre sa mère

    - Mon nom est Fran-Kyle. Maître Naberry m'a dit de vous dire qu'un gentil lepi pense à vous.

    Tyria se met d'abord sur la défensive avant de reconnaître que la formulation du gentil lepi pourrait bien être celle de Kaarde. Elle reste un peu dubitative.

    - Maître Naberry... Il croupit au fond d'une cellule. Il va falloir m'expliquer comment un jeune garçon de ton âge a pu le rencontrer. Mais avant ça, je suis le Chevalier Tyria Sarkin. Enchantée de faire ta connaissance Fran-Kyle.

    - Hmm.. Je suis chasseur de primes, je l'ai croisé en prison. Il m'a convaincu de passer par ici pour tester mon taux de midichloriens, qui semble acceptable d'après les résultats. Je souhaiterais vous rejoindre, fit Fran en se mettant "au repos" : mains dans le dos et pieds légèrement écartés, se laissant examiner.

    - Alors soit tu n'es pas au courant de la situation de l'Ordre... Soit tu aimes te retrouver là où il y a des problèmes, petit, lança Tyria avec un sourire amusé. Nous allons faire un tour. Tyria fait signe à FK de la suivre avant d'ajouter : Etre un Jedi, c'est quoi pour toi ?

    - Je dirais un mixe entre un justicier, un milicien et un politicien... fit Kyle, mal à l'aise.

    - C'est une vision simplifiée mais c'est assez correct. Un Jedi est le gardien de la paix et de la justice... Enfin c'est le rôle qu'il joue sur la scène galactique. Mais un Jedi est avant tout quelqu'un qui a choisit de dédier son existence à comprendre et servir la Force - même si comprendre la Force relève d'une tâche impossible... C'est un choix qui ne se fait pas à la légère, tu sais. Tu as bien réfléchi à la question ?

    Fran fait la moue et ses lekku tremblotent. Son front est plissé par la réflexion.

    - Vous savez... mon nom de famille est Xyphor. Je n'ai que deux choix : devenir un mafieux quelconque ou suivre la Force et essayer de réparer les choses plutôt que de les contrôler. Le choix n'est pas si difficile : il serait beaucoup plus facile et rentable de suivre la tradition familiale.

    Tyria s'arrête soudainement.

    - Xyphor ? Comme Edoras Xyphor ?

    - Yep ! Dit-il en voulant se montrer enjoué et sûr de lui, mais la Force trahissait son malaise et sa peine. C'est Konix Xyphor, en fait... Edoras est son pseudonyme.

    Tyria a un sourire, le regard un peu perdu.

    - Ce vieux gredin m'a laissé... un bon souvenir... Il fallait le dire que tu étais de la famille ! s'exclama-t-elle en passant son bras par dessus l'épaule du gamin. Au moins, ça va me permettre de ne plus incarner le rôle de la Jedi respectable, fit-elle comme pour elle-même.

    Soulagé et confus, Fran se laisse entraîner par la Jedi.

    - Evitez de le dire à tout le monde. La réaction des autres Jedi pourrait ne pas être aussi bonne...

    Tyria afficha un regard entendu. - Oui... Les Jedi ne sont pas franchement réputés pour deux choses : leur ouverture d'esprit et leur humour."

    " Tu es donc intéressé par une vie pleine de contraintes et d'obligations plus que les crédits faciles. C'est tout à ton honneur. En plus de l'examen sanguin, il sera vérifié que tu as les qualités et la discipline nécessaire pour y parvenir.

    - La discipline ne devrait pas me poser de soucis... quelles sont les qualités recherchées ?

    - L'abnégation, la prise de recul, le calme... Tyria fit un mouvement de la main pour indiquer qu'il y en avait encore beaucoup d'autres. Toute la panoplie pour faire croire que nous sommes des personnes rasoires.

    - Hmm. Je suis plutôt calme, j'espère juste que mon humour ne les perturbera pas trop. Il faudra peut-être aussi que je surveille mon langage, ajouta-t-il en se frottant le menton.

    " Dites, je voulais vous demander... c'est quoi le règlement par rapport à l'alcool, ici ?

    - On va dire que cela peut-être facilement mal vu, répondit Tyria en s'esclaffant. N'imagine même pas pour les épices...

    - Je ne suis pas porté sur les épices, je n'avais pas besoin du glitterstim pour savoir ce à quoi mon père pensait. Par contre, j'aime bien boire une bière de temps en temps... gentiment, hein ! Mon père était alcoolo, je sais faire attention.

    - Alors ça ne posera pas de problèmes je pense.

    Fran-Kyle se sent soudain mieux. Cela fait si longtemps qu'il n'a pas eu l'occasion de parler de son paternel que c'est comme si un barrage venait de s'ouvrir. Ils arrivèrent dans une salle vide et Tyria ferma la porte.

    - C'est quoi, les tests ?

    - On va tester ta connexion à la Force : tes dons d'anticipation des événements, ta capacité à ressentir, à voir, à percevoir...

    mercredi 04 novembre 2015 - 11:57 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

       Tout juste sorti du Conclave, le Maître Jedi Cera Ordo dit Cenovii est complètement sur les rotules, un fait assez rare pour être souligné, allant de pair avec son esprit embrumé. Une illustration de la gravité des derniers événements, qui ont finalement réussi à entamer sa résistance physique et mentale. La situation générale est de plus en plus préoccupante et le Mandalorien ressent un inhabituel besoin de se détendre, de souffler un bon coup, il lui faut un peu de temps pour prendre de la hauteur, se reprendre lui-même et ainsi pouvoir repartir de plus belle lorsque le devoir l'appellera.

       Il se dirige rapidement vers son lieu de prédilection, puisqu'il en est le responsable: la salle commune. Là-bas il retrouve non sans un certain plaisir une bande de padawans, dont ses propres disciples, tous semblent être plongés dans de saines lectures. Peut-être ont-ils découvert des choses intéressantes, toutefois avant d'aller s'en assurer, le Jedi bourru passe derrière le bar d'un pas décidé et sort une bouteille de Brandy.

       En temps normal il n'y a pas droit à cause de son foie en piteux état mais il décide d'outrepasser cette règle le temps d'un verre. Après deux ans d'abstinence, soit depuis sa métamorphose, le cyborg ne rêvait que de ça, cela dit il aurait sans doute préféré céder à la tentation lors d'une quelconque fête, plutôt que pour écraser dans l’œuf sa confusion naissante. Il reploie son casque, celui-ci se recroqueville dans le dos de son beskar'gam, révélant un visage cerné et blafard, aussitôt il se sert un verre et se l'envoie d'une traite au fond du gosier.

       Un grand soulagement s'empare de lui, lorsqu'il sent le liquide se frayer un chemin dans sa partie encore organique, il se sent presque renaître. Un coude nonchalamment posé sur le comptoir, Ceno profite pleinement de ce moment jusqu'à ce qu'enfin les padawans le remarquent. C'est Kinsa qui quitte ses livres et se retourne la première, elle le voit et demande, soucieuse:


    Kinsa - Vous avez l'air fatigué Maître.

    Ce message a été modifié par Bencenovii le mercredi 04 novembre 2015 - 17:44

    mercredi 04 novembre 2015 - 15:58 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    10745 Crédits

    Après nos recherches sur Mortis à la bibliothèque et un repas copieux, je lis maintenant un livre tranquillement en salle commune. Un roman d'aventure. Je me retourne soudain et vois en souriant mon maître qui se sert un verre. Il a son visage à découvert. Je suis choquée par ses cernes.

    Moi : Vous avez l'air fatigué, maître.

    Ceno - Hmm, ça se voit tant que ça? Je n'ai pas dormi depuis au moins...

    Il semble réfléchir, mais secoue la tête. Je devine qu'il n'a pas envie de parler de son (absence de) sommeil et il change vite de sujet.

    Ceno - Allumez donc l'Holonet, je veux voir s'il y a un programme intéressant.

    Keller - Vous avez de l'espoir vous..

    Le padawan en bure noire soupire d'un air défaitiste mais va tout de même mettre l'Holonet sur l'écran principal de la salle. Au début c'est la météo, beaucoup d'humidité et du brouillard sont à prévoir dans notre secteur de Coruscant. Ce n'est pas tellement réjouissant mais au moins, pas de scandale en vue. Après il y a un reportage qui commence, le sujet tourne autour de l'élevage en milieu urbain, notamment celui des banthas. C'est assez reposant, mais pas très intéressant, si bien que les padawans préfèrent retourner à leurs études. Tout à coup, le reportage est interrompu. Cela semble être un flash spécial. Cenovii se redresse, agacé, car ce n'est jamais de bon augure.

    Ceno : Quoi encore?

    Tous les Jedi se tournent et restent pantois devant ce "flash", qui dés la première image ne se révèle pas vraiment de nature journalistique. On peut voir une bande de types en armure qui tiennent en respect un homme, c'est probablement un groupe de terroristes qui ont hackés l'holonet. Les deux Mandos-Jedi présents dans la salle commune reconnaissent sans mal l'homme qui est tenu en joue.

    Ceno - Haar'chak! C'est le sénateur Davik Jeblan!

    De rage, Cenovii éclate son verre sur le comptoir avant de se précipiter devant l'écran avec des yeux exhorbités, il est suivi de près par ses élèves. C'est des Death Watch qui menacent le sénateur !

    Moi : Ce...ce n'est pas à quoi je pense n'est ce pas ?

    Eckmül (résigné) - Je crois que si...

    Ceno - Je pensais qu'on les avait tous arrêté. Visiblement, il y en a encore.

    Yoake : De qui parle-t-on? 

    Moi - Des Death Watch, ce sont des sales types qui font honte aux Mandaloriens.

    Keller - On dirait que le sénateur Jeblan est mal barré.

    Ceno - Hey, taisez-vous un peu!

    Ceno augmente le volume par télékinésie, il le met au max, tandis qu'une jeune mirialane rejoint les Jedi les plus proches de l'écran. Tout le monde écoute attentivement le discours d'un des Death Watch qui vient de prendre la parole:

    Death Watch : " ...pensiez nous avoir détruits, mais non! Ce n'est pas le cas! Les Death Watch sont toujours là, que toute la galaxie en tienne compte ! Nous restaurerons la grandeur de Mandalore des temps passés. Tout ce qui se dressera sur notre route subira le même sort que...ça!"

    Il pointe son gun sur la nuque du sénateur, enlève son casque et tire sans pitié sur Jeblan. La tête du représentant de Mandalore explose et de la cervelle se répend partout. Je hoquette.

    Death Watch : "Je suis Kinsan Talik, meneur des Death Watch. Que mon nom soit redouté !"

    Non seulement il fallait que des Death Watch resurgissent, comme si on n'avait pas d'ennuis, et en plus il fallait que leur meneur soit mon père ! La vidéo se coupe et laisse place à un fond noir, avant que le reportage sur les banthas ne revienne à l'antenne. Toute la salle s'est tue. Les regards convergent vers moi, même celui de Ceno. Ce n'est pas que je ne m'y attendais pas, mais... L'atmosphère est réellement lourde l'espace d'un instant. Certains regards sont suspicieux, d'autres accusateurs, et d'autres compatissants. Keller détend l'athmosphère en lançant une des ses piques :

    Keller : Kinsa, tu savais que t'avais des psychopathes dans ta famille ?

    J'ai du mal à se contenir. Je ne prends pas offense de la remarque de Keller, je sait bien qu'il n'est pas si méchant. Au lieu de ça, je prends mon courage à deux mains et parviens à dire...

    Moi : Un seul.

    Les regards deviennent assez insistants, ça commence à chuchoter dans le dos de notre groupe de Jedi. Enfin je percute. Mon père vient d'assassiner en direct le sénateur de Mandalore. Dites moi que je rêve ! J'enfouis ma tête dans mes mains et commence à pleurer silencieusement.  Yoake, la jeune Mirialane, vient instinctivement me réconforter. Ceno ordonne sans tarder:

    Ceno - Tout le monde, rejoignez vos classes, je dois parler à Kinsa.


    Ce message a été modifié par Kinsa-Talik le mercredi 04 novembre 2015 - 16:04

    mercredi 04 novembre 2015 - 16:01 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Tyria_

    Tyria_

    13547 Crédits

    Le jeune hybride semble intrigué par les épreuves qui l’attendent. Je souris. J’avais oublié à quel point il était agréable de se retrouver aux côtés d’un novice faisant ses premiers pas avec la Force. Cela me renvoyait à de vieux souvenirs sur Tatooine avec Kaarde.

    Fan – Donc, euh…

    Je m’avance et récupère un petit projecteur holographique. Autant commencer par un exercice tranquille pour le rassurer. 

    Moi – T’inquiète donc pas. Ca ne sera pas douloureux… (Après une pause) Enfin, ça dépend de toi.
    Fran –Génial…
    Moi – Voyons si tu es capable de deviner quelle image va apparaître. Cela peut-être un vaisseau, un symbole, une arme, un animal…
    Fran – Bon… (Il ferme les yeux et essaye de se détendre) On y va. (La première image va apparaître) Un bantha ? Bizarre ce jeu. Je me sens totalement ridicule.
    Moi – Savoir apprécier le ridicule. Une grand qualité Jedi.
    Fran – Un blaster à répétition E-11. Crosse dépliable, très utilisé par les autorités planétaires.

    Je regarde un instant le blaster et avant de dévisager le jeune homme. On voit bien de qui il tient…

    Moi – Blaster suffira.

    Cette phrase lui arrache un sourire.

    Fran – D’accord, un blaster. Un arbre ? (Il respire profondément) Un chasseur…

    Tandis que Fran-kyle énumérait les différents objets, je restai silencieuse et l’observai s’immerger dans la Force petit à petit. 

    Fran – Un… Un cube… Un sabre-laser… Une balle ? … Un blaster. DL-44… Un yatch… Une fleur… Un animal bizarre. ‘Connais pas l’espèce.

    J’éteignis le projecteur. Hormis les armes, Fran-Kyle n'avait pas pas trouvé de bonnes réponses.

    Moi – Je pense que c’est bon pour cet exercice. Maintenant nous allons tester ta coordination. Tu veux commencer le suivant avec les petites roues ou on attaque direct à la manière des grands ?
    Fran – Hum. Pardon, mais… Je ne sais même pas ce dont vous parlez. Enfin, si vous voulez que j'évite des coups, ça devrait le faire.

    Je tendis la main et j’activai une petite sphère d’entrainement qui se mit à léviter dans la pièce.

    Moi – Cette charmante petite sphère va se déplacer et te tirer dessus. Juste quelques décharges d'énergie. Cela devrait picoter un peu... Tu devras parer les tirs. La version Jedi de l'exercice consiste à porter un casque qui t'empêche de voir où cette coquine se trouve. Alors, casque ou pas casque ?
    Fran – Casque ! Sinon ça ne sera pas drôle. Euh... Par "parer les tirs", vous voulez dire, en esquivant ?

    Je lui lançait un sabre d’entrainement puis le casque.

    Fran – Ah.
    Moi - Non non. Avec un sabre d'entrainement. (Il dévisage le sabre) On est chez les Jedi ici. Et on a une grande attirance pour les objets de forme pha... Je m'égare ! Tu me dis quand tu es prêt.

    Un petit rire de la part de Fran me permit de savoir que ma blague avait eu l’effet escompté. Il était un peu plus détendu à l’idée d’affronter la sphère.

    Fran - Ca va piquer un peu, mais on y va. (Il rabat la visière) Hey ! Mais ça pue, ce truc !
    Moi – J’espère que personne n’a vomit dedans.

    Fran chercha un instant le bouton d’activation du sabre et l’alluma.

    Fran - En plus, ce truc vibre.
    Moi - Je ne ferais pas de blague sur ce sujet.

    Sans le prévenir, j’activai la routine d’exercice de la sphère. Elle se déplaça et tire. Le fils d’Edoras eut juste le temps d’esquiver.

    Fran - Hey ! Y’a pas de top de départ ?!
    Moi - Et puis quoi encore...
    Fran - J'y vois que dalle, ça pue... hop ! ça vibre et une boule... hop ! Veut m'électrocuter. Z'avez... hop ! De drôles de jeux.

    Je commençai à me déplacer dans la pièce. La provenance de ma voix changeant, j’espérai pouvoir tester au passage la capacité de concentration du gamin. Fran-Kyle continuait d’esquiver plutôt que parer. Il se prit une décharge dans la main.

    Moi - Attends de porter une de nos bures... Elles grattent affreusement. Il parait que c'est pour améliorer notre concentration.
    Fran - … Aïe !
    Moi – Ou alors on a dû avoir un sacré masochiste dans nos rangs...

    Fran para un coup et essaya d’atteindra la sphère avec sa lame. Il reçut un tir dans l’épaule pour seul résultat.

    Fran, à l’intention de la sphère – Je vois... tu aimes jouer, hein ?
    Moi - Aie aie aie. On a du mal à sa concentrer ?
    Fran - J'ai jamais tenu de sabre de ma vie. (Il arrête trois tirs successifs) Et j'ai jamais aimé les vibrolames.
    Moi - En même temps... Comment prendre au sérieux une arme dont le nom commence par vibro ?
    Fran - C'est taquin cette bestiole ! (Il se prend un tir dans la jambe) Je commence à comprendre ce que vous faites...
    Moi, souriant - Aaaaaaaah ?
    Fran - C'est pas sympa, han !
    Moi - De suite !

    Il arrêta un tir et un sourire narquois se dessina sur son visage signe qu’il commençait à faire abstraction de la distraction représentée par ma voix.

    Moi - N'affiche pas trop ce sourire le jour où tu porteras une bure. Ca pourrait donner loisir à de mauvaises interprétations.

    J’activai l’air de rien une seconde sphère. A peine cette dernière se mit en position de tir que le jeune homme fit un bon de côté et recula instinctivement face aux deux sphères. Il essaya alors de parer et d'esquiver mais sans grand succès. Il finit à terre en geignant.  Je coupai les deux sphères. 

    Moi - C'était pas mal.

    Fran éteignit son sabre et retira son casque. Ses cheveux étaient collés à ses lekku.

    Fran - Si j'avais eu un blaster, elles m'auraient pas cassés les pieds longtemps. (Il frissonna) J'aurais cru mieux m'en sortir.
    Moi - La Force est... un peu cassée en ce moment.
    Fran - Vous parlez beaucoup de... d'organes de reproduction. C'est quoi le règlement de l'Ordre sur le sujet ?
    Moi - Relations et mariages sont autorisés. Mais d'expérience, je peux dire que le jour où ça tourne mal... Bah ça tourne mal. Et je n'en parle pas tant que ça... Ou alors c'est que tu n'as jamais rencontré Ange Solo.
    Fran - Ca a l'air plus ouvert que ce qu'on m'a dit. J'ai dû naître à la bonne époque. C'est quoi, la suite ?

    Ce message a été modifié par Tyria_ le dimanche 15 novembre 2015 - 17:35

    mercredi 04 novembre 2015 - 17:40 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    [Post réalisé en collaboration avec Kinsa]

    Ceno - Tout le monde, rejoignez vos classes, je dois parler à Kinsa.

    Les padawan obtempèrent sans demander leur reste et s'en vont, non sans avoir jeté un dernier regard à Kinsa. Ils entraînent avec eux la Mirialane qui semblait de plus en plus curieuse de la situation. Une fois que tout ce beau monde a vidé les lieux, Ceno amène une chaise à Kinsa et l'installe confortablement, puis il va chercher un verre d'eau et le pose sur la table adjacente, avant de s'assoir en face de sa padawan.

    Ceno - Est-ce que ça va aller, Kins'ika?
    Kinsa - Oui, ça va aller... J'ai bien tenu sur Mandalore, je tiendrai ici.

    Elle fait la fière, mais le Mando voit bien qu'elle ne va pas bien. Il pose une main sur son épaule et se penche légèrement vers elle. C'est déjà assez rare de voir son visage mais c'est carrément inédit de le voir sourire avec autant de naturel.

    Ceno - Je sais que tu es forte, Kinsa, mais si tu as envie de pleurer, ne te retiens pas. Si tu as envie d'en parler, je suis là. Si tu es en colère, alors cris, ou défoule-toi sur moi. Il n'y a pas d'émotion, il n'y a que la paix, mais nous ne sommes pas des êtres sans sentiment non plus. Il vaut mieux que tu te laisses aller ici et maintenant, que craquer plus tard...
    Kinsa - Je ne m'attendait pas à ce qu'il fasse ça. Je savais qu'il était devenu un Death Watch, mais pas malfaisant à ce point là. J'espérais... Je ne sais pas ce que j'espérais en fait. Je crois que j'espérais qu'il redevienne comme avant...

    Elle lève la tête vers son maître et murmure :

    Kinsa - Crois-tu que je le reverrai ?

    Le Maître Jedi regarde vers l'écran de l'Holonet, sur lequel défile la retransmission de l'attentat en boucle, mais les images de la tête qui explose sont censurées cette fois. Ceno éteint l'Holonet et se tourne à nouveau vers sa chère padawan.

    Ceno - Il y a des chances. On doit l'arrêter très rapidement, il est une menace, et on en a déjà assez comme ça sur le dos.
    Kinsa - Vous ne m'apprenez rien, maître. Vous avez raison, il faut l'arrêter. C'est un Death Watch après tout. Et puis... Vous êtes devenu comme un père pour moi.

    Le guerrier a un petit mouvement de recul dû à son étonnement. On ne lui avait encore jamais dit une telle chose. Les témoignages d'affection de ses padawans étaient jusqu'ici quasi-inexistants, Ceno n'est pas un Jedi démonstratif et il insiste beaucoup sur leur capacité à prendre de la distance par rapport à ce qui leur est cher. Une chose qu'il n'a jamais eu besoin d'enseigner à Kinsa, naturellement douée du caractère pragmatique des Mandaloriens. Elle a quand même su conserver sa sensibilité de jeune fille et n'hésite pas à être plus explicite avec son maître que ses deux camarades masculins, quitte à l'embarrasser un peu. Ce qui est sûr c'est que Cenovii ne s'y attendait pas. Elle semble attendre une réponse de sa part mais il a bien du mal à trouver les mots justes.


    Ceno - Je... Suis honoré... Même si j'aurais été bien trop jeune pour être votre père, saches que je vous considère, Eckmül, Keller et toi, plus que comme de simples padawans. Nous sommes une famille, et en tant que telle, nous veillons les uns sur les autres. Nous te protègerons toujours...
    Kinsa - Je sais... Est-ce que je peux rester un peu seule ?

    Le mando caresse brièvement la tête de Kinsa pour lui signifier son affection, puis se relève, regarde vers la sortie avec un air grave, avant de rediriger ses yeux émeraudes vers sa protégée, avec conviction il conclue:

    Ceno - Ton père sera jugé comme il se doit, il aura droit à un procès, je te le promet. Prends autant de temps que nécessaire pour méditer, je vais m'occuper d'analyser les résultat de vos recherches avec les autres. Bonne nuit à toi, Kins'ika.

    Le Sabre des Jedi quitte la salle commune tout en réactivant son casque qui vient envelopper sa tête. Tout en traversant les couloirs des étages supérieurs, il songe au retour des Death Watch. Encore un événement tragique à ajouter à la longue liste des événements tragiques de ces dernières semaines, qui aura au moins eu le mérité de remotiver notre Mandalorien Jedi. Tandis que la nuit tombe, Ceno s'enfonce silencieusement dans les profondeurs du Temple, en direction sa cellule de régénération. Perdu dans ses pensées, il ne voit plus le bout du tunnel, mais sa détermination, elle, reste sans faille.

    Ce message a été modifié par Bencenovii le mercredi 04 novembre 2015 - 21:28

    mercredi 04 novembre 2015 - 18:01 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar DocBeldom

    DocBeldom

    5633 Crédits

    Ace piocha dans une de ses poches et en sorti un datapad. Rapidement, il entra quelques informations dessus.

    Doc :
    Filez sur Kashyyyk à ces coordonnées. Vous y serez accueilli par Wroobany, un vieil ami... Annoncez que vous venez de ma part et donnez lui ce datapad. Il vous trouvera un endroit avec ce qu'il vous faut. Je le paierai quand je rentrerai.
    Po : C'est un contrebandier ?
    Doc : Entre autre. Je vous rejoindrais bientôt de toute manière. Je ne peux pas rester sur cette planète très longtemps. Sans compter que je ne fais plus officiellement partie de l'Ordre et que je ne compte pas changer cela.
    Kiad : Un problème avec Coruscant ? Et l'Ordre ?
    Doc : Plusieurs. Mais ça m'est propre. Enfin, je repasse à l'Ordre, je préviens man que vous avez filé et je vois où je peux être utile. Je verrais si j'arrive à rester dans le coin... Mais je ne peux rien promettre.
    Weedge : On fera avec.

    Doc fit un signe de tête aux autres et se dirigea vers une sortie. Après s'être éloigné de quelques rues, il tomba dans un artère passante et se figea. Trop de monde. Vraiment trop de monde. Sa main se porta instinctivement sur son sabre et il se colla contre un mur. Respirer lentement, garder son calme. la foule n'est pas un problème. Il n'y a pas de raison. Facile à dire, facile à répéter.  Mais si les émotions et les phobies tenaient compte de la logique, ça se saurait. Mentalement, Doc se força à imaginer que la foule n'était qu'une horde de tachs. Rien de dangereux. Petit à petit, le Jedi réussi à reprendre son calme. Mais pas question de traverser. Ou il y aurait encore des discussions sur des Jedi devenus fous. Bon, dans son cas c'était de l'agoraphobie mais de toute manière ça ne changeait rien. Ses yeux parcoururent le trafic et une onde de soulagement le parcouru quand il vit un taxi libre. Un signe et il s'engouffra dedans. Enfin seul ou presque.

    Comme destination, il donna le hangar de son YT. Pas question de se rendre directement au Temple, mais il avait laissé son vaisseau dans un des hangars proches avant de partir sur Dathomir. Il prit le temps de récupérer quelques affaires avant de se rendre dans la demeure de l'Ordre sur Coruscant. Première étape, les quartiers de sa mère. A la porte, il frappa et n'obtint aucune réponse. Le Jedi soupira. Sa mère était-elle encore coincée au commissariat ? Ou alors... Changement de direction, Doc se dirigea vers le Terrik Fantasy. Après tout, si lui était repassé à son vaisseau, peut être que Mirax en avait fait autant. Sur place, nouveau soupir. Décidément, ce n'était pas sa journée. La seule bonne nouvelle dans tout cela était que le soir commençant à tomber, les hangars du Temple étaient vide.  A défaut, Doc laissa un message pour sa mère, l'envoyant directement sur le comlink du vaisseau. Elle le verrait quand elle passerait.

    "J'ai envoyé les deux gosses saluer la vieille boule de poil. Ils vont plutôt bien. Je reste au Temple encore une journée, si tu veux me voir pour plus d'informations. N'hésite pas à me biper. Ace."

    Bon, si Mirax n'était pas là, il était temps d'aller se renseigner sur les dernières décisions. Doc se dirigea vers la salle commune, essayant d'écouter les Jedi qui parlaient autour de lui. Dans les nouvelles qui tombèrent rapidement, le choix de Joruus comme nouveau responsable de l'Ordre. Une bonne nouvelle. Deux padawan discutèrent de Kinsa, de son père et de l'attaque de DeadWatch. Vu le ton accusateur et inquiet de l'un d'entre eux, le Maître se senti obliger de l'arrêter pour lui parler un peu :

    Doc : Je vous ai entendu discuter... Pensez-vous vraiment que vous allez aider votre amie en vous comportant ainsi ?
    Padawan : Kinsa n'est pas mon amie ! Et qui sait si elle n'est pas comme son père ?
    Doc : Kinsa est une padawan, tout comme toi. Si on découvre demain ton père à l'holonet en train de s'attaquer à des gens, seras-tu responsable ?
    Padawan : Non ! Mais...
    Doc : Il est simple d'avoir peur, de se montrer inquiet. C'est ainsi que le Côté Obscur nous attire, en nous poussant à nous montrer suspicieux les uns envers les autres alors même que nous devrions nous soutenir. En ce moment, Kinsa a besoin de notre soutien. Pas forcément en étant auprès d'elle, mais au moins en ne doutant pas de ses convictions. Réfléchissez-y.
    Padawan : Je vais essayer.
    Doc : Si tu pars dans l'idée d'essayer, tu échoueras ou tu repousseras. Réfléchir ne demande pas d'essai, juste du temps. Prends ce temps ce soir, avant de te reposer.
    Padawan : Je le ferais.
    Doc : Merci. File maintenant, tes amis t'attendent.

    Au moins une bonne chose dans cette journée ! Ace continua sa route et atterrit dans la salle commune, quasiment vide. Doc s'installa à une table dans un des coins de la pièce, autant à l'écart que possible. Il sorti de son sac un petit couteau laser et quelque cristaux Adegan qu'il commença à tailler, plongé à moitié dans la Force. Ça l'occuperait en attendant qu'une tête connue ou curieuse se présente.

    jeudi 05 novembre 2015 - 01:13 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Star Wars Episode IX

18 déc. 2019

Star Wars IX

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide