Le Temple Jedi 6 (page 7)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    10877 Crédits

    Ceno est parti pour le palais, nous laissant avec les dirigeants des deux résistances: urbaine et forestière. Disons que Jörg et Jocaste s'entendaient très bien.

    Jocaste: Et donc les négociations pourraient être positives?
    Eckmül: Je l'espère vivement. Il faut avoir confiance en Ceno et en la délégation. Notre retour a, je crois, changé la donne.
    Jörg: Nous avons tous les jours plus de partisans. La résistance gagne la ville et nous sommes bien armés.
    Shina: Nous essayons de trouver une solution diplomatique à ce problème avant d'en venir aux armes.
    Moi: Dans le cas contraire, nous auront recours à la négociation musclée, mais, personnellement, je préfère éviter ça.

    Le silence se fait. Jörg nous explique leurs activités en détail. Il y a déjà eu plusieurs manifestations plus ou moins violentes mais toutes sévèrement réprimées par les soldats du Creuset. Mais cette fois, avec les habitants de la forêt, ils sont beaucoup plus nombreux. Je sens leurs inquiétudes à des parsecs. Ils doivent beaucoup compter sur une intervention extérieure. Je les comprends. Dans mon enfance, coincés sur Mandalore sans réels moyens, nous n'attendions que ça. Il faut dire que la tension est palpable. J'observe les résistants et note des similitudes entre les deux partis. Les urbains ont un uniforme gris, les forestiers ont le leur vert feuille, mais c'est exactement les mêmes éléments qui constituent la tenue. Je trouve ça étrange, mais c'est le côté pratique qui prime. Enfin, après avoir bien bavardé, nous décidons d'aller à la rencontre de Ceno et de la délégations, le pourparlers doivent être terminés. En chemin, Eckmül ralentit soudain pour se placer à côté de moi.

    Eckmül: J'ai un mauvais pressentiment... Ça fait quoi d'affronter son père?
    Moi: J'avais carrément oublié, je me concentrais sur le fait que je me battais contre un Death Watch. Pourquoi cette question?
    Eckmül: Aucune idée...

    Je ris. Mon ami a parfois des idées bizarres. Nous atteignons le palais.

    Soldat: Fichez le camp!

    D'accord, pour un acceuil froid, on frise les moins quarante. C'est ce qui s'appelle se faire jeter...

    Oraclem: Nous sommes des protecteurs de la délégation envoyée par la Coalition!

    Aucune réaction. Nous décidons de faire le tour. Grâce au Saut de Force, nous parvenons tous à atteindre la première baie vitrée. Mais en voyant Ceno et les émissaires être brutalement arrêtés par Ptraël et ses acolytes, nous nous cachons en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Seul Ceno a le temps de nous voir.
    Ceno: Gaa'tayl!

    Les types en uniforme marron se tournent vers l'extérieur, mais ne voient rien.
    Je sais que Ceno a voulu nous transmettre un message en étant sûr que les soldats du Creuset ne le comprennent pas. Je doute que les habitants de Grilamen connaissent le mando'a. Rares sont ceux qui savent le parler.

    Oraclem: Qu'est ce que maître Ordo a voulu dire?
    Moi: Il nous a appellé au secours. Quelque chose a dû virer au vinaigre.



    -------------------------------------
    Kinsa Talik
    Twi'lek mandalorienne
    Padawan de Cenovii

    Les chemins se croisent et les destins s'entremêlent...

    Ce message a été modifié par: Kinsa-Talik le 19-12-2014 10:10

    vendredi 19 décembre 2014 - 10:09 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Aynor

    Aynor

    9450 Crédits

    Lieu : Temple Jedi, Coruscant.

    Ce matin là aucune affaire ne nécessitait ma présence au sein du siège des plus hautes instances politiques de la République. Je profitai de l'occasion, trop rare à mon goût, pour me lever à l'aurore et prendre le temps d'une longue séance d'entraînement dans l'une des salles équipée du Temple Jedi. Bien que l'heure fût mâtinale, et nos rangs bien plus clersemés qu'à l'âge d'or de notre Ordre au temps de l'Ancienne République, je croisai déjà pas mal de Jedi. Ce n'est pas vraiment le destin que vous voulez embrasser si pour vous la grâce matinée est sacrée.

    Trois heures plus tard mon comlink bipa. Fin de l'entraînement. Je me saisis d'une serviette et après m'être douchée me dirigeai à la recherche de Weedge. En chemin je pensai à mes absences bien trop répétées et à l'impacte que cela pourrait avoir sur sa formation. Evidemment il était entouré des meilleurs Jedi, à bien y réfléchir il bénéficiait de plus d'attention qu'aucun autre Padawan. Je reportai quelques tâches administratives concernant la gestion de l'Ordre, qu'un droïde aurait fort bien pu accomplir pour moi s'ils avaient eu la moindre reconnaissance légale en tant que sujet de droit, ce qui n'était pas le cas. Quelques minutes plus tard je retrouvai Weedge, dans l'allée centrale de la bibliothèque, absorbé par l'étude des données extraites d'un datacube.

    - Anatomie Générale Humanoïde. Intéressant jeune guérisseur.
    - Maître ?!

    Nous échangeâme un franc sourire.

    - Oh, vous savez, reprit-il, je ne suis pas encore aussi doué que maman.
    - Mirax est une guérisseuse prodigue, et tu portes en toi ce même don.
    - Vous saviez - il reporta sonr regard sur l'holoprojection - que bien que disposant d'un appendice nasal les khil respirent au moyen des tentacules buccales appelées hullepi dans leur langue ?

    Je devais bien concéder que je l'ignorais.
    De ses doigts agiles Weedge pianotait avec efficacité sur le terminal de saisie de l'holo-ordinateur. Il sera tout à fait inutile qu'il assiste aux cours d'initiation aux nouvelles technologies intergalactiques de communication. Il allait de page holonet en page holonet, à la recherche de je ne sais quel information ou détail.

    - Etrange ...
    - Que se passe t-il ?
    - La communication Holonet a été coupée … attendez … non c'est revenu.
    - Les coupures sont plutôt rares, mais je suppose qu'elles ne peuvent être totalement empêchées. Quoi qu'il en soit j'aimerais que tu m'accompagnes sur ma prochaine mission.

    Le jeune apprenti se montra enthousiaste, mais peut-être plus par politesse ou, me plaisai-je à le penser, par satisfaction de passer un peu de temps avec moi. Sentiement tout à fait égocentrique et très peu Jedi.

    - Le Sénat ...

    Je sentis son enthousiasme se calmer.

    - Rassures toi nous n'allons pas assister à une séance de travail ennuyante comme la dernière fois. Non, nous allons accueillir et assurer la protection de représentants d'une planète que tu connais un peu : No'Erda.

    Il sembla que je regagnai un peu de l'intérêt de mon apprenti.

    - Sont-ils en danger en venant ici ?
    - Malgré quelques reportages sur Holonet suite à la médiatisation de la campagne d'exploration, les erdiens sont des inconnus dans la galaxie. Il est peu probable que beaucoup de monde s'intéresse à eux. Et c'est précisément notre mission que de parer à l'improbable, sinon des droïds feraient tout aussi bien l'affaire. Nous ouvrirons l'oeil, et prêteront l'oreille à ce qui sera dit afin de déceler duperie et mensonge. Notre connaissance de la Force sera un atout précieux. Et comme tu connais déjà un peu les erdiens tu me sembles le zabrak de la situation. En avant Padawan !
    -------------------------------------
    Maître Jedi.
    Twi'lek mordante.


    Ce message a été modifié par: Aynor le 21-12-2014 14:19

    dimanche 21 décembre 2014 - 14:19 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar obiwan87

    obiwan87

    9719 Crédits

    écrit en collaboration avec Bencenovii


    Ceno et les émissaires sont arrêtés sous nos yeux. Nous décidons d'intervenir! Je suis devant la vitre avec Kinsa, je me recule un peu et je donne un coup de pied dedans. Des éclats de verre volent à travers toute la pièce, tout le monde se baisse pour ne pas être blessé. Cenovii, ne bouge même pas d'un poil et se lève pour profiter de la situation. Il fonce sur Ptraël, deux dagues sortent de ses poignets. Il donne un coup haut, mais le prince sort une double-lame de son dos et pare le coup.

    Ptraël : Vous croyiez vraiment m'avoir comme ça? Savez-vous ce qu'on dit sur cette lame?
    Ceno : Qu'elle coupe bien le beurre?

    Cenovii redonne un grand revers pour qu'il soit déstabilisé, ils échangent quelques passes d'armes. étonnamment, le jedi adopte un style faussement offensif, il n'attaque pas avec toute sa force et se contente de beaucoup de parades, il maîtrise le duel jusqu'à ce que les deux guerriers se retrouvent à nouveau lames contre lame.

    Ptraël : Vous devez sûrement connaître le Grand Kir Kanos, plus connu sous le nom de Kenix Kil. Ce sabre lui appartenait.
    Ceno : Qui ça?

    Ptraël s'énerve, il repousse le mandalorien avec hargne. De l'autre coté, Kinsa et moi affrontons des soldats. Un premier groupe arrive, grâce à la télékinésie je les désarme, puis d'autres soldats suivent, Kinsa et Oraclem s'occupent d'eux, j'en profite pour aller aider Cenovii, mais il a déjà mis Ptraël à terre.

    Ceno : Vous avez perdu monseigneur.
    Ptraël : Non! Non!! TU vas mourir!!!

    Il redonne un grand coup de sabre pour repousser Cenovii, puis saute sur un panneau de commande mural, trois espèces de gros soldats avec des bâtons électromagnétiques sortent des murs, ce sont de très vieux droïdes. Nous en affrontons chacun un. Cenovii en terrasse un d'un seul coup en le décapitant et focalise son attention sur moi, mais le tas de ferraille marche encore!

    Eckmül : Faites attention Maître! Derrière vous!

    Ceno fait volte-face et dégaine son pistolaser désintégrateur, d'un tir il explose le buste du droïde. J’abats le mien avec une transversale basse gauche, je le découpe dans le sens de la longueur et il tombe. Kinsa s'en sort bien avec le sien, elle prend sa lame à deux mains et vrille, elle termine son mouvement dos à l'adversaire, enfonçant sa lame retournée dans son ventre.
    Nous essayons de trouver Ptraël mais ils s'est déjà enfuit. C'est alors que le président Farendas débarque avec toute sa garde. Il ramasse à la hâte un blaster à répétition de soldat et nous tire dessus. Je sors mon sabre et pare les tirs mais l'un d'eux est renvoyé sur le buste de Farendas.

    Eckmül : Non ! Père! Qu'est que j'ai fait!

    Farendas tombe et s'écroule sur le sol, toute l'assemblée se tait d'un coup. Je me précipite près de lui, il respire encore, il parle difficilement, lentement, il tousse et respire fort.

    Farendas : Laïos, c'est toi? Comment...

    Ceno s'approche et examine sa blessure, puis il me regarde, immobile, je comprends qu'il n'y a aucun moyen sauver mon père, il va mourir. Il prend ma main et prononce ses dernières paroles.

    Farendas : Comment est-ce possible...? Je... Je... Suis désolé, mon fils... Tu ressembles tellement à ta mère... Je t'aime mon fils...
    Eckmül : Non !

    Ses yeux se ferment, sa main lâche prise. Farendas s'éteint dans mes bras. Je pose ma tête contre son corps sans vie, le chagrin m'envahit, je laisse couler mes larmes. Cenovii pose sa main sur mon épaule, Kinsa me regarde avec peine. Oraclem avait raison, elle avait tout vu. Cela s'est finalement produit.

    -------------------------------------
    padawan jedi Bith de Cenovii venant de felucia sur le jdr

    Ce message a été modifié par: obiwan87 le 22-12-2014 16:13

    lundi 22 décembre 2014 - 16:12 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar ProjetT

    ProjetT

    6244 Crédits

    Je partis me préparer à cette imminente venue. Le temps passé en mission avec mon Maitre était (tellement) rare que je me réjouissais de cette opportunité. Un grand lavage et la tenue de cérémonie enfilée - toujours propre et prête au service - je retrouve mon maitre aux docks principaux du Temple pour nous rendre ensemble au Spatioport du Sénat, par lequel la délégation allait arriver.
    Certains représentants étaient déjà présent pour accueillir nos invités, entre autre les représentants Yuuzhan Vong et de l'Empire. Je patrouillais les environs avec mon Maitre, ouvert à la Force pour repérer tout éléments étrangers - personne ou objets - qui ne devrait pas être la.
    Un groupe de journaliste se préparait a filmer la scène pour les informations.
    Cameraman: Encore? Le signal n’arrête pas de sauter aujourd'hui.
    Journaliste: Comment c'est possible, alors que les émetteurs ici sont tellement nombreux qu'on en a toujours au moins 8 a portée a chaque point du Sénat... ça ne devrait pas être possible!
    Cameraman: Peut être, mais je ne vais pas encore foirer ces images la. j'enregistre en local, je transmettrais plus tard depuis le bureau.
    Journaliste: T'as raison.

    Ce problème serai négligeable s'il était isolé... mais le problème est que tout les journalistes présents semblaient se battre avec ce même incident technique. Au loin, des écrans d'informations - eux aussi transitant leurs données par l'holonet - était pris de saute d'image régulière - du jamais vu.
    Aynor: Tu as noté aussi? L'holonet est vraiment dans les choux...
    Moi: Oui... ça semble étrange, non? Un réseau qui n'a connu aucune panne depuis la grande guerre avec les Yuuzhan Vong...
    Aynor: Oui. Je vais mettre ça sous surveillance.
    Aynor prend son comlink et fait une requête au temple. Elle reviens vite à ma suite pour continuer notre tour de surveillance.
    La délégation du Chancelier arriva alors, à peine un instant avant que la navette transportant la délégation No'Erdienne ne se présente.

    La garde républicaine se mis en place de part et d'autre de la passerelle, le Chancelier au centre, les délégués Yuuzhan Vong, Impériaux à sa droite, Aynor à sa gauche, moi-même en retrait derrière elle à sa gauche.

    Sur la plateforme apparu alors le Roi No'Erdien que nous avions rencontre, son Grand Prêtre, l'air un peu apeuré par les lieux, de nombreux No'Erdiens les accompagnant, ainsi que Le Père, fermant la marche, qui lui semblait tout observer, les yeux grand ouvert tant physiquement et dans la Force.

    Le chancelier commença alors son (long) protocole d’accueil de la délégation...

    mardi 23 décembre 2014 - 01:27 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Tyria_

    Tyria_

    13547 Crédits

    Sa soeur ?

    Après une longue discussion, j'appris que les soeurs Reed travaillaient - pour le meilleur et pour le pire - ensemble. Sash était l'artiste. A fleur de peau et souvent perdu dans son monde, elle se servait de sa sensibilité pour donner recréer des scènes qui défiait la réalité. Si j'avais eu plus de temps pour me pencher sur la question, j'aurais même cherché à savoir si ce qu'elle faisait ressortir dans ses sculptures n'étaient pas autant liée à la Force qu'à ses dons d'empathe...
    Ash (la soeur) était bien plus ancrée dans le monde réel. Elle était celle qui gérait les relations publiques : elle accueillait les clients dans la galerie et cotoyait les mécènes. Cela permettait à Sash de se concentrer sur son art.

    En poussant l'échange (au moyen de quelques techniques de Jedi), Sash finit par me confier la véritable raison de son aide. Son problème venait de la représentation que la Galaxie se faisait des zeltrons. Grâce à leurs dons innés pour l'empathie et leurs amours des arts, les zeltrons avaient l'habitude de s'énamourer des artistes qu'ils cotoyaient.
    Autant dire qu'Ash travaillant pour sa soeur, le monde des arts de Coruscant s'était vite imaginé que les deux soeurs entretenaient une relation des plus discutables et leurs réputations sulfureuses commençaient à faire du tort à la carrière de l'artiste.

    Sash me baratina de conseils en tout genre de séduction tout en récupérant ma puce de crédit pour l'achat de la sculpture et en moins de temps qu'il ne me fallut pour y penser, je me retrouvais donc à attendre Ash dans son bureau délestée de quelques centaines de milliers de crédits.

    "J'ai quand même un peu l'impression d'être de me faire enfler sur tous les sujets..."

    J'en étais encore à maudire l'humour douteux de la Force quand la zeltronne débarqua. Elle m'offrit un sourire de façade et un florilège de formule de politesse avant d'attaquer le vif du sujet :
    Ash - Seriez-vous intéressez pour que je vous présente les oeuvres de l'Artiste ?
    Moi - J'ai déjà eu l'occasion de rencontrer votre soeur qui m'a fait faire le tour. J'ai même déjà acheté une sculpture.

    Ash trahit à peine sa surprise : elle plissa légèrement les yeux. Sans se départir de son sourire, l'expression de son visage changea subtilement.

    Ash - Mais alors ? Pour être restée ?

    Elle me lança un regard appuyé de phéromones. Je le soutins et lui répondis avec un sourire poli. Le sang commençait à me monter à la tête.

    Moi - Parce que c'est vous que je désirais rencontrer.
    Ash - J'aurais cru que c'était l'artiste qu'on cherchait à rencontrer. Pas son assistante.
    Moi - Berner un Naberry pourrait être vue comme une forme d'art...

    Ash ne se départit pas de son sourire et lâcha une nouvelle salve de phéromones. La pièce commençait à tourner autour de moi.

    Ash - Un Jedi. Vous êtes plutôt douée pour être parvenue jusqu'ici. C'est dommage pour vous...

    Elle se précipita sur moi. Alors que je saisissais mon sabre, elle frappa ma main avec son pied. Du coin de l'oeil, je vis la poignée voler vers un coin de la pièce. D'un coup preste, elle me repoussa sur le bureau avant de m'immobiliser. J'avais toutes les peines du monde pour me concentrer. La zeltronne se pencha sur moi avec un sourire victorieux.

    Ash - Tu vas me dire tout ce que tu as découvert. Après je me débarrasserai de toi, Jedi.

    La porte s'ouvrit au même instant. Ash et moi relevâmes la tête de surprise. Sa soeur était en compagnie d'un client. Il aurait été impossible de dire qui était le plus étonné. Sash resta interdite un instant avant d'afficher un sourire radieux et d'emmener le client avec elle. Non sans me glisser un clin d'oeil complice...
    Je tournai la tête vers l'assistante et compris que Sash s'imaginait qu'il y avait lieu à une autre sorte de lutte.

    "Mais. Je."

    Ash, elle, était perdue dans la perplexité ne parvenant pas à comprendre ce qu'il s'était passé. Je lui décochai une impulsion de Force qui l'envoya valser contre le mur et ramenai mon sabre dans ma main avant de l'allumer.

    Moi - Je pense que tu vas plutôt me dire tout ce que tu sais... Et qu'en fonction de ta franchise, je me montrerai magnanime. Ou pas.

    Ce message a été modifié par: Tyria_ le 26-12-2014 16:12

    vendredi 26 décembre 2014 - 15:46 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Grilamen

    Les quartiers des émissaires sont sans dessus dessous, victime d'une rixe entre les Jedi et les hommes de Ptraël. Le Président Farendas Oedipem vient de mourir dans les bras de son fils Eckmül, dont le prénom d'origine est donc Laïos. Ni Cenovii, ni Shina ne disposaient d'assez de pouvoirs pour le sauver, c'est à croire que la Force l'a voulu ainsi. La Jedi miraluka Oraclem Mare avait vu juste depuis le début, Ceno s'en veut de ne pas l'avoir écouté. Quand la situation se présenta, il pensait pouvoir la contrôler, mais tout a dégénéré trop vite et ce tir renvoyé par mégarde est la preuve que le contrôle n'est qu'une illusion.

    Tout le monde reste interdit. Les Jedi d'un côté, sabre au clair, sur le qui vive, et les soldats du Creuset de l'autre, blasters en joue. Au milieu d'eux le Président mort et Eckmül en larmes sur son cadavre. Les émissaires, en bon politiciens, se sont rapidement réfugiés derrière les Jedi. Oraclem tente de convaincre les soldats que la délégation ne représente pas une menace et que tout est la faute du traître Ptraël, mais ces-derniers sont très nerveux et gueulent des "Fermez-la!" "Lâchez vos armes!" à tout bout de champ. Chacun pourrait relancer le combat à tout instant. C'est alors que Jocaste débarque derrière eux accompagnée d'une escouade rebelle.

    Les soldats sont pris en sandwich! Leur gradé ne sait plus quoi faire, le Président est mort devant eux, leur loyauté leur somme d'engager l'affrontement quitte à perdre la vie. Jocaste les prévient avec une voix très forte et un ton solennel.

    Jocaste - C'est fini! Le Palais est envahis! Farendas est mort et l'influence de Ptraël en Euceno s'est envolée en même temps que lui! Capitulez maintenant et si vous êtes des fidèles de Farendas, vous servirez peut-être le Creuset sous la direction du nouveau Président, son fils unique et héritier légitime ici présent: Laïos Oedipem!

    Le capitaine des Soldats, incertains face à ces propos, mais certain de perdre le combat, demande à ses hommes de baisser leurs armes. Ils s'exécutent et sont attachés par les rebelles, dans un balais venant embouteiller l'entrée de la pièce. Jocaste se présente aux Jedi et aux émissaires qui accueillent avec soulagement la fin de cette entrevue mouvementée. Eckmül ravale son chagrin et se relève. Sous l'impulsion de Jocaste, quelques rebelles s'occupent du corps. Puis la chef Bith s'adresse à son fils.

    Jocaste - C'est là ta place. Ensemble, nous pouvons régner sur Grilamen comme mère et fils.

    Eckmül regarde son Maître à nouveau avec insistance. Dans un tel cas, un conseil avisé serait le bienvenu. Mais Ceno ne se voit pas répondre pour son padawan, lui seul doit choisir son destin. Le Mando reste muet et immobile, Eckmül comprends. Il marque un temps, puis prends une décision.

    Eckmül - Je ne compte pas diriger le Creuset... Ma place est auprès des Jedi. Je nomme donc Jocaste à la tête de l'organisation.
    Jocaste - Je comprends, tu dois agir selon ta conscience. Qu'il en soit ainsi, j'accepte la place de Présidente! Nous sauverons ce monde avec l'aide de nos nouveaux aliés de la Coalition Galactique.
    Ceno - Ne vous réjouissez pas si vite... Il reste un problème à régler.
    Kinsa - Ptraël...
    Eckmül - Il ne perd rien pour attendre!
    Jocaste - Sachant le gouvernement de l'Euceno en pleine transition, et l'armée désorganisée, il y a de grande chance que la Principauté d'Inferno attaque Anubos dans très peu de temps. Jörg pourra défendre les remparts, mais en cas d'attaque aérienne, nous ne ferons pas long feu. Ptraël a veillé à ce que ses chasseurs soient plus performants que les nôtres.
    Ceno - Nous serons prêts à les accueillir. Chers émissaires, je demande l'appui des escadrons du Vaisseau-Monde.
    Impérial - La situation a changée, cela ne veut pas dire que nous devons engager nos troupes dans cette guerre.
    Kinsa - Toujours aussi poule mouillée ces Impériaux.
    Impérial - Je ne vous permet pas!
    Ceno - Kinsa, n'embête pas les émissaires s'il te plait.
    Républicain - Réfléchissez, si nous gagnons, Grilamen entrera dans la Confédération des Nouveaux Systèmes.
    Impérial - Nous devons impérativement parler au Conseil avant de prendre une telle décision.
    Ceno - Faites donc, mais dépêchez-vous, le temps presse.

    Les émissaires décampent, escortées par les soldats de la Coalition tout juste libérés de leur geôles. Jocaste s'excuse mais elle doit prendre congé pour organiser le nouveau pouvoir en place et faire le tri entre les partisans de Farendas et ceux de Ptraël. De son côté, Cenovii se tourne vers son escouade Jedi.

    Ceno - Shina, Oraclem, j'ai besoin de vous pour aider à défendre la ville. J'enverrai Keller vous rejoindre. Kinsa, Eckmül, nous prendrons part au combat à bord de l'Arrow. J'ai besoin d'un tireur et d'un copilote.
    Kinsa et Eckmül - Comptez sur nous Maître!

    -------------------------------------
    Cyber-Mando-Jedi

    Ce message a été modifié par: Bencenovii le 27-12-2014 02:46

    samedi 27 décembre 2014 - 02:18 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    10877 Crédits

    Bon, ça s'annonce pas mal, j'aurais préféré une pause entre les deux affrontements, histoire d'avoir le temps de souffler. Apparemment, Ptraël court vite, parce que des chasseurs ennemis sont vaguement en vue. Il nous suffit de détaler comme des lapins pour monter à bord de l'Arrow. Comme je ne sais pas piloter (maître Ceno, pas taper!), mais plutôt viser, heureusement d'ailleurs, je me mets aux canons laser de l'YT-1930. Je suis attentive aux mouvements des chasseurs de Ptraël. Ceno décolle brusquement. Les autres tournent autour de nous tels des vautours, et j'aime pas ça. Quand j'en ai un à ma portée, je tire illico presto. Parfois, ils m'échappent, mais ils se font presque toujours pulvériser.

    Ceno: Bien joué Kinsa! Concentre toi sur ceux qui survolent la ville!
    Moi: Oui maître.

    Ainsi donc! Je repère vite le groupe menaçant et m'affaire à bien viser. Leur leader m'échappe toujours, j'ai l'impression de tirer sans cesse dans le vide. Oh et puis il y a en marre, je me concentre sur les autres, qui ne pilotent franchement pas mieux que les TIE à l'époque de la bataille de Yavin. Je commence à trouver ça suspect. Comme pour me donner raison, un escadron différent, avec l'emblème du Creuset, surgit de je ne sais où. Ha ça c'est malin, ils ont gardé leurs meilleures troupes pour après! Je plonge dans la Force pour mieux viser. Blam! J'en descends un, il m'énervait celui-là, avec ses cabrioles. Une paire de chasseurs est toujours ensemble, j'ai intérêt à en éliminer au moins un pour éviter les tirs croisés. Ils ont des mouvements réguliers.

    Moi: Trop prévisibles mes p'tits... Bye bye!

    Et paf! J'appuie sur la commande de tir et la paire explose. Malheureusement, je n'avais pas vu l'ennemi qui visait...

    Ceno: Ils ont eu les boucliers déflecteurs! R8, répare-moi ça, et en vitesse!

    C'est à dire qu'il vaudrait mieux pour tout le monde que notre astromech réussisse à réparer les boucliers, sinon on est...mal fichus. Je tire sur des chasseurs de plus en plus nombreux, il n'y a plus droit à l'erreur! Je me fie à la Force pour me guider. Je saisis la moindre occasion. Mais je dois faire attention aux rebelles au sol. Trois lumières sont aisément visibles, c'est nos compagnons Jedi qui attendent les soldats du Creuset, sabre laser au clair. La bonne nouvelle, c'est que R8 a réparé les boucliers. J'aperçois d'autres chasseurs, encore différents. Ah non, pas de nouveaux ennemis!oups c'est des escadrons du Vaisseau-Monde. J'ai failli avoir une crise cardiaque. Mais pas le temps de souffler, des troupes au sol prennent la ville d'assaut. C'est à Shina, Oraclem, Keller et les hommes de Jörg qui vont travailler maintenant.
    -------------------------------------
    Kinsa Talik
    Twi'lek mandalorienne
    Padawan de Cenovii

    Les chemins se croisent et les destins s'entremêlent...

    Ce message a été modifié par: Kinsa-Talik le 28-12-2014 14:21

    dimanche 28 décembre 2014 - 14:20 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar AngeSolo

    AngeSolo

    22834 Crédits

    En voyant le comité d’accueil qui l’attendait sur la baie d’atterrissage n°1 du principal spatioport de Myrkr et, tout particulièrement, la succession de sourires crispés qui allait de paire, Solo comprit que la raison qui l’avait poussée à se rendre au Quarter Général de la Guilde, était aussi inquiétante qu’elle l’avait imaginée. La vision de Wes, Hoza et des trois M se tenant droits comme des piquets la faisait se sentir aussi importante et attendue que les espions bothans le jour où ils avaient réussi à voler les plans de l’Etoile Noire.

    Elle salua chaleureusement Hoza dont la carnation épidermique trahissait une certaine forme d’anxiété et que les vagues successives et involontaires de phéromones confirmèrent. Puis, ce fut le tour de Wes qui arracha un bruissement de poings et de dents du Lorrdien dès lors où il serra la Corellienne tout contre lui en murmurant un merci désespéré à son oreille.

    Quelques échanges de tête plus tard avec les trois M et la petite société de guildeurs se dirigea vers le cœur de leur organisation.

    Wes, un peu moins tendu que quelques secondes plus tôt : C’est vraiment un soulagement de te voir, Solo. On commençait sérieusement à désespérer… Avec ta fille à l’autre bout de la galaxie…
    Ange, l’interrompant : C’est bon, Wes, t’es pas obligé d’en rajouter une couche. Je ne suis absolument pas d’humeur.

    Sentant un nouvel assaut de phéromones, elle se retourna en sursautant dans la direction du Fallen.

    Ange, à voix basse : Je prends sur moi pour n’pas lui en foutre une…
    Wes, haussant les épaules : Il n’a juste pas de bol. C’est sûrement le seul d’entre nous qui n’a pas les moyens de cacher l’état psychologique de la quasi-totalité d’entre nous. Hoza a envoyé Anjel sur Teyr et une autre de ses filles du côté de Kuat… Ce sont les derniers secteurs qu’on a identifiés comme victimes de cette… anomalie…
    Ange : Ha….
    Wes : C’est la m*rde, Solo, c’est vraiment la ***censuré***…


    Le Fallen et Tony, un peu en retrait, accélérèrent le pas et rejoignirent les deux Corelliens.

    Hoza, s’immisçant dans la conversation : On a envoyé un de nos vaisseaux les plus rapides dans l’espace Hutt afin de tenir Mimi au courant de la situation et s’assurer que tout se passe bien de son côté… On n’a toujours pas réussi à prendre contact avec elle. Elle doit être en pleines négociations et les rares appels qui passent doivent…
    Ange, hors d’elle : Ce qu’il ne faut pas entendre ! Hoza, répète ça encore une fois et je te jure que toi et tous les autres (Elle fit tourner un doigt accusateur dans le vide.), je vous fais tous pendre haut et court en moins de temps qu’il ne me le faut pour le dire !
    Hoza, libérant de nouveau des phéromones : T’en fais pas, Solo, c’est juste une précaution sûrement inut…
    Ange, prête à frapper le Fallen : Par la Force, Hoza ! Renvoie-moi une seule dose de phéromones en plus et je…
    Tony, s’interposant : On se calme ! Vous ne pensez pas qu’il serait plus judicieux de concentrer et canaliser ce maelström d’énergie autrement ?

    Solo enchaina une succession de sons inaudibles et Hoza changea une nouvelle fois de couleur.

    Mireille, s’avançant : Mlle Solo, le Conseil de la Guilde devrait se réunir d’ici quelques minutes. Nous n’attendions plus que vous. Il faut impérativement que nous parvenions à établir un plan d’urgence.
    Ange : Je sais, je sais… Merci de me mettre la pression… Heureusement que je ne suis pas morte…
    Wes, avec un sourire : Si c’est qu’une histoire de tombe, t’en fais pas, Solo, on aurait été te déterrer !
    Ange, maugréant : Génial…
    Tony : Qui a dit qu’être Leader était de tout repos…
    Ange, protestant : Ex-Leader ! J’insiste sur le titre ! Je persiste et signe et je le répète ! J’ai l’impression que tout le monde ici semble l’oublier !
    Wes, entre ses dents : Oublier… oublier…
    Ange, menaçante : Tu peux répéter ?
    Wes, levant les bras innocemment : J’ai rien dit…

    Pour toute réponse, la Corellienne laissa un échapper un profond soupir, bien plus éloquent que n’auraient pu l’être toutes les paroles de l’univers en un tel instant.



    -------------------------------------
    Leader de la Guilde à la retraite
    Ministre de la Perversité et maît... euh... Secrétaire du Président

    "Vous désirez ? Un soda ? Un coca ? Moi ?"

    Ce message a été modifié par: AngeSolo le 17-01-2015 23:52

    dimanche 28 décembre 2014 - 22:06 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16897 Crédits Modo

    Je me tenais à l'entrée principale de la capitale de Tardisia avec Dropa et un speeder couvert à l'arrêt, me battant avec mon comlink et mon holocom.

    Moi. - Je deviens légèrement fou... ou alors le réseau Holonet est salement perturbé !

    Dropa. - Vous teniez tant à contacter Coruscant ?

    Moi. - J'aurais voulu avoir des nouvelles de la mission de Ceno sur Grilamen, et parler à Tyria.

    Dropa. - Ah, je craignais que ce soit pour une commande urgente de carottes.

    Moi. - Hum...

    Polux et Dropi finirent par nous rejoindre.

    Moi. - Alors, qu'avez-vous appris ?

    Polux. - Les deux principales passions des Tardisiens : la course de bicyclette...

    Dropi. - … et les filles à gros popotins !

    Moi. - Jouez le jeu. Qu'avez-vous appris de l'interrogatoire avec les explorateurs ? Étaient-ils de bonne foi ?

    Polux. - Sous pression. Ils semblent garder un souvenir assez traumatisant de leur dernière exploration à tel point qu'ils ne veulent plus remettre un pied dans la jungle et songent à...

    Moi. - Ont-ils vu les fameuses créatures ?

    Polux. - Ne m'arrêtes pas maintenant... et songent, donc, à se reconvertir dans la chanson. Pour ce qui est des bestioles ils n'ont pu fournir aucune description mais ont observé des empreintes et entendu des bruits étranges. Ils ne mentaient pas.

    Dropi. - Je confirme, ils étaient sincères. Et pas sous l'emprise d'épices.

    Moi. - Hum... et, euh, savez-vous où ils ont eu affaire aux créatures ?

    Polux. - Oui, Frai Dimer Kury m'a indiqué la localisation de leur dernier campement sur une carte. C'est en plein marais et, étrangement, pas si loin des zones habitées.

    Moi. - Frai Dimer Kury ?

    Polux. - Oui, le leader de Kouine, enfin... des explorateurs. Et de votre côté ?

    Moi. - Je suis allé rassurer les autorités locales, leur ai garanti notre soutien, tandis que Dropa réunissait du matériel et louait ce speeder pour nous aventurer dans les marais. Avec vos indications nous sommes prêt à nous rendre sur place. J'aurais préféré attendre que le réseau Holonet soit rétabli, mais autant se dépêcher si on veut qu'il reste des traces à observer.

    Alors que nous commencions à charger notre matériel et nos personnes à bord du speeder, un groupe de quatre humains vint à notre rencontre. Leur meneur, un moustachu, nous héla avant que nous puissions partir.

    Frai Dimer Kury. - Hé, les Princes de l'Univers !

    Polux. - Ah, tiens !... Maître Naberry, Maître Dropa, je vous présente le groupe Kouine : Jaun'dequ'onne, Brye Annemai, Rod Jeurtail Orr, et Frai Dimer Kury !

    Frai Dimer Kury. - Alors comme ça vous compter vraiment vous aventurer là-bas ? Après tout ce que nous vous avons dit ?

    Moi. - Le spectacle doit continuer. Quel est le problème ?

    Frai Dimer Kury. - Un autre mord la poussière, alors que c'est à nous de prendre les risques ! Vous flirtez avec la mort.

    Moi. - Qui veut vivre pour toujours ? Rassurez-vous, nous nous en sortirons très bien seuls. Vous n'avez pas à vous sentir coupables, ou honteux. À part votre projet de groupe, vous avez certainement des choses qui vous tiennent à cœur et qui valent la peine que vous restiez indemnes, non ?

    Brye Annemai. - Une folle petite chose qu'on appelle l'amour.

    Rod Jeurtail Orr. - Une vision.

    Jaun'dequ'onne. - La profession d'explorateur me pèse... je veux me libérer !

    Moi. - Maintenant je suis là, et je vous garantis que nous allons tirer ce mystère au clair !

    Frai Dimer Kury. - Si vous y parvenez, alors vous...

    Moi. - Oui, nous sommes les champions. Que la Force soit avec vous !

    Frai Dimer Kury. - C'est quoi, la Force ?

    Moi. - C'est une sorte de magie.

    Le soir-même, après plusieurs heures de routes et après avoir laissé le speeder à la lisière entre le marais et les zones agricoles abandonnées, nous marchions à proximité du site indiqué par les explorateurs.
    L'ouïe très fine de nos Lepis Dropi et Dropa fut rapidement alertée par de nombreuses présences.

    Dropi. - Ils sont très nombreux, environs deux centaines... et ils se dissimulent plutôt bien dans la Force.

    Moi. - Compris. Adoptez immédiatement une posture défensive. Ces histoires de créatures n'étaient peut-être pas des racontars, après tout.

    Mais alors que nous nous attendions à voir surgir des créatures de cauchemar, le premier être qui s'offrit à notre vue fut... un kaleesh ! Aussitôt suivi de plusieurs semblables vêtus et armés comme lui. Leur intentions étaient clairement hostiles.

    Moi. - Ces individus me rappellent étrangement l'apprenti de Dark Spencer...



    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !
    Consultez l'ENCYCLO JDR du site !

    Ce message a été modifié par: Kaarde le 28-12-2014 23:50

    dimanche 28 décembre 2014 - 22:29 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Dark-Spencer

    Dark-Spencer

    2191 Crédits

    Sur Kamino les autochtones ne furent pas d'un grand secours pour un Sith cherchant l'amour. Il décida de s'en aller sur Cathar, seul, bien décidé à élucider ce mystère qu'est la force des sentiments. Avant cela, Dark Spencer rassembla ses troupes puis donna une mission à Dark Bones avant de rejoindre son Intercepteur. Sur le départ un appel lui parvint de la part de son premier lieutenant.

    Dji - Seigneur Spencer, nous avons des informations qui nous parviennent de nos espions ; deux nouveaux ordres de missions jedi ont été clairement identifiés et certifiés. Deux groupes sont détachés sur Tardisia et Dathomir...
    Spencer - Gnnééé... le timing est parfait, la Force est avec nous! Il est temps de tester mes troupes! J’envoie tout de suite des bataillons dire bonjour à nos amis sur ces planètes, que Mille-Pattes et Opress prennent le commandement de ces troupes. Ha! Et profitons-en pour envoyer un escadron sur le vaisseau-monde, mettez Gueule d'Ange sur le coup, la boîte de conserve ne s'y attendra pas! Dji, j’envoie le reste des nouvelles recrues vous rejoindre, je veux que vous formiez des bataillons, placez nos hommes à leur têtes, moi j'ai une chose à régler... je dois commettre l'amour!
    Dji - ... heu... vous voulez dire "connaître" l'amour...
    Spencer - Non non, "coMMettre" l'amour!
    Dji - "CoNNaître" l'amour...
    Spencer - Gnnéé N'importe quoi! On voit bien que tu n'as pas souvent commis l'amour toi!
    Dji - ... Si... une fois...
    Spencer - BRWAAH! On s'en fout d'ta vie! Voici les coordonnées de ma destination, dites à Creed de me rejoindre... en attendant mon retour veuillez suivre le déroulement des opérations avec le plus grand intéret et tenez moi au jus des événements ; je compte sur vous.
    Dji - Vos désirs sont des ordres.

    Sur-ce le félinoïde, n'ayant connaissance de ses origines que par les livres, mit le cap sur la planète de ses congénères. Après un voyage sans encombre il atterrit prêt de la plus grande cité-arbre. Un Cathar parmi les Cathar, pour une fois son arrivée passa (presque) inaperçue...

    -------------------------------------
    Miam!!

    Ce message a été modifié par: Dark-Spencer le 06-01-2015 04:07

    mardi 06 janvier 2015 - 04:04 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

61 fans connecté(s)

Evénements

D23 2019

23 août 2019 - 25 août 2019

Ciné Concert Star Wars : Le Retour du Jedi

11 sept. 2019 - 14 sept. 2019

Comic Con Antwerp 2019

14 sept. 2019 - 15 sept. 2019

Japaniort 2019

28 sept. 2019 - 29 sept. 2019

Triple Force Friday

04 oct. 2019

Paris Manga et Sci-Fi Show 28ème édition

05 oct. 2019 - 06 oct. 2019

Star Wars IX

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide