Le Temple Jedi 6 (page 6)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar AngeSolo

    AngeSolo

    27084 Crédits

    Solo était dans un état de lassitude extrême. Elle sentait que son esprit et son corps commençaient à lui faire défaut. Il fallait qu’elle se repose mais le dernier revers de Force avait réduit ses chances à néant. Le seul et unique point positif –et bénéfique - à ce nouvel était de fait demeurait qu’elle passait plus de temps à pester après autrui qu’à se préoccuper du malaise qui s’immisçait toujours un peu plus de jour en jour dans son âme bien malgré elle.

    Elle s’affaira à gérer les urgences qui ne pouvaient pas attendre son retour et fit appeler Deena, la jeune femme qui l’avait toujours secondée quand elle et Tony avaient dû délaisser le Nova pendant quelques jours. Ange lui fit par de ses recommandations habituelles en insistant bien sur le fait qu’il était fort probable qu’elle rencontre des difficultés à la joindre dans la mesure où Holonet battait de l’aile dans certains coins de la galaxie. La jolie brune promit de faire de son mieux et encouragea ses supérieurs à rejoindre le spatioport au plus vite.

    C’est donc sans se faire prier que Tony et Solo regagnèrent l’Angel’s, décollèrent et mirent le cap vers le quartier général de la Guilde. Une fois les coordonnées rentrées et le passage en hyperespace effectué, les deux amants s’installèrent dans le salon du vaisseau ou, plutôt, le Lorrdien s’installa, la Corellienne étant trop occupée à faire des allées et venues en maugréant à voix basse.

    Tony, agacé : Ange, tu ne peux pas t’asseoir deux minutes ? Tu es en train de me rendre dingue…
    Ange, se figeant sur place : Parce que tu ne crois pas que j’y suis, dingue, moi ? Je commence à en avoir par-dessus la tête de cette bande de… de… ces… (Elle balança une série d’insultes que l’auteure aux chastes oreilles que je suis, passera sous silence.) Ce sont tous des tarés congénitaux !

    L’homme se leva, plaça ses bras autour de la jeune femme et l’immobilisa. Solo, qui avait bien moins de force que l’imposant Lorrdien qui la serrait tout contre lui, essaya pourtant de se débattre en vain. Un nouveau flot d’injures s’envola.

    Ange, entre ses dents : Lâche-moi ! Tony, c’est un ordre !
    Tony : Un ordre ? Tu sais où tu te les fous, Solo, tes…
    Ange, hors d’elle : Tu es viré !
    Tony, éclatant de rire : Mais oui, ma petite chérie, je suis viré…
    Ange : C’est pas une blague ! Espèce de fils de Hutt !

    Le Lorrdien soupira.
    Solo lutta dans le vide encore pendant de très longues minutes avant de déclarer forfait.

    Tony : Fini, sale gosse ?

    La Corellienne articula une succession de sons parfaitement inaudibles mais dont le sens fut pourtant et en partie identifié par la Lorrdien qui, après avoir lâché son étreinte, s’éclipsa et revint presque aussitôt avec une bouteille et deux verres à la main.

    Solo, plus vexée que rancunière à l’égard de l’homme qu’elle aimait, s’empara sans un bruit du brandy qu’il lui tentait et en avala le contenu une fois puis deux, plus rapidement qu’il n’en a fallu à l’auteure que je suis de vous le rapporter.

    Ange : Tu sais que je n’aime pas quand tu fais ça…
    Tony, haussant un sourcil : En même temps, on ne peut pas dire que tu sois facile à vivre quand tu te mets dans un état pareil et, comme, en plus, ça arrive souvent en ce moment…
    Ange, offusquée : Comment ça, ça arrive souvent en ce moment ?
    Tony : Ange ? T’es invivable.
    Ange : …
    Tony, lui attrapant l’épaule : Mais c’est ce qui te rend attachante… d’une certaine manière…
    Ange, faisant la moue : Même Sarkin ment mieux que toi… Et c’est pas un compliment…
    Tony : J’essaie d’être sympa… Tu peux aussi faire un effort…

    Voyant qu’elle ne répondit rien, il sentit qu’il devait ajouter quelque chose.

    Tony, lui dégageant une mèche qui lui tombait sur le visage : On en a pas pour longtemps… Un petit tour sur Myrkr et on retourne sur Coruscant…
    Ange : Mouais… (S’énervant de nouveau.) Si tu savais à quel point j’ai envie de tous les… leur… hum…
    Tony, haussant un sourcil : Toi ? Non. Ange… S’il y a quelqu’un dans cette fichue galaxie qui ne parviendrait pas à tourner le dos à quelqu’un qui lui demande de l’aide…
    Ange, de mauvaise foi : Je t’assure que non.
    Tony : Et moi que si.
    Ange : Oh que non !

    Il soupira de nouveau.

    Tony : Quoique tu en dises, ça te manquerait que la Guilde te laisse moisir tranquillement dans ton coin…
    Ange : Tu veux parier ?
    Tony, lui adressant son plus beau sourire : Tu vas perdre Solo !

    Pour toute réponse, la Corellienne avala, une fois encore, le liquide ambré que contenait son verre.



    -------------------------------------
    Leader de la Guilde à la retraite
    Ministre de la Perversité et maît... euh... Secrétaire du Président

    "Vous désirez ? Un soda ? Un coca ? Moi ?"

    Ce message a été modifié par: AngeSolo le 17-12-2014 00:30

    mercredi 17 décembre 2014 - 00:23 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Grilamen


    Le président de l'Euceno, Farendas Oedipem, avait longuement discuté avec les émissaires de la Coalition. Bien qu'une alliance leur serait profitable à bien des égards, il n'en résulta aucun accord tant que la close visant à abolir l'esclavage en faisait partie, l'influence de Ptraël était trop forte pour que Farendas envisage de changer les règles. Résignés, les émissaires et leur cohorte se voyaient déjà repartir à bord du Vaisseau-Monde en laissant Grilamen en proie à son destin. C'était sans compter le rapport des explorateurs Jedi revenus des confins du territoire interdit. C'est dans une suite luxueuse, quartiers mis à disposition de la délégation galactique, au palais d'Anubos, que tout va basculer.


    Républicain - Avant que nous n'abandonnions toute négociation, laissons parler le Maître Jedi Cenovii Ordo. Vous sembliez avoir des informations capitales à nous transmettre.
    Ceno - Je serai bref. Le Creuset a autrefois colonisé cette planète dans le but d'échapper à la loi Tills. Leur régime totalitaire va à l'encontre de tous les droits galactiques connus.
    Impérial - Nous n'avons rien vu de tel lors de notre visite.
    Ceno - Le Prince Ptraël s'assure de camoufler la misère et la souffrance du peuple. Les opposants sont enfermés ou tués, les faibles et les pauvres, bannis vers le territoire interdit où une mort certaine les attends.
    Républicain - Avez-vous des preuves de ce que vous avancez?
    Ceno - Une partie du peuple vit là-bas. Il forment un réseau de résistants. Ils sont très nombreux.

    Le Mando-Jedi fait passer des rapports vidéos et des photos à tous les émissaires. Chacun accueille ces nouvelles informations avec un visage étonné. Les conditions de vie de ces gens ne sont pas sérieuses... Tout cela est bien loin de ce qu'on leur a montré. L'émissaire Républicain regarde l'une des photos avec un intérêt particulier. Il s'agit d'une magnifique Twi'lek bleue à moitié nue qui fait un clin d’œil charmeur vers l'objectif.

    Républicain - Hum... Ne serait-ce pas Maître Alask?
    Ceno - Hein?

    Le Mandalorien se précipite sur lui et s'aperçoit qu'une photo d'Aynor se baladait malencontreusement parmi ses dossiers sur Grilamen.

    Ceno (chopant la photo) - Mer... Hum, c'est... ça ne devrait pas être là... ces informations sont top secrètes.

    Il plie la photo et la range dans son armure avant de reprendre un air sérieux sous les regards incrédules de la délégation. Il se racle la gorge un bon coup et reprends comme si de rien n'était.

    Ceno - rRRrrRM rRRrMM! Nous disions donc... Ha oui, la résistance. Ils comptent renverser le Prince Ptraël. J'ai ressenti leur souffrance et leur soif de justice. La révolte est imminente.
    Républicain - Ils ne comptent pas s'en prendre au Président Oedipem?
    Ceno - Tout semble indiquer que Ptraël tire les ficelles en coulisses. Il n'est que le second du Creuset mais souhaite prendre la place du Président. Il le manipule afin que tout aille dans son sens. Ptraël hors circuit, il subsiste une chance de ramener Oedipem à la raison.
    Impérial - Ce ne sont là que les allégations d'une bande de rebelles!
    Ceno - Ces rebelles ne sont pas à prendre à la légère. L'ancienne première dame du Creuset elle-même, Jocaste Oedipem, mène la résistance.
    Impérial - Quoi qu'il en soit, dites-moi en quoi cela nous regarde? Nous ne sommes pas là pour régler les problèmes politiques des planètes que nous explorons!
    Républicain - C'est vrai. Le Sénat a statué sur les actions que nous pouvons entreprendre. Nos interférences se doivent d'être minimales, l'aide aux peuples opprimés ne fait pas partie de nos prérogatives.
    Ceno - Mais elle fait partie des nôtres en tant que Jedi, et je crois savoir que la création d'alliances avec les nouveaux systèmes est votre principale mission, or il n'y a aucune alliance possible tant que le Creuset est à la botte de personnes de peu de foi telles que Ptraël. Je m'en remet à votre bon sens, nos moyens militaires sont largement supérieurs aux leurs, nous pourrions aider la résistance à reprendre le Creuset et former une alliance avec le nouveau gouvernement.
    Républicain - Vous suggérez de nous allier aux résistants?
    Impérial - Je ne vois pourquoi nous gâcherions des ressources pour nous assurer une alliance avec un monde si peu évolué.
    Ceno - Ce monde regorge de richesses naturelles que Ptraël empoisonne sans vergogne pour son seul profit personnel. Nous aurions beaucoup à gagner en nous alliant au Creuset, s'il était dirigé par des personnes plus scrupuleuses. Laissez-moi vous présenter Jocaste et Jorj', les chefs de la résistance, vous aurez alors toutes les cartes en main pour prendre une décision définitive.
    Républicain - Il y a peu de chances que cela change quelque chose, mais j'aimerais les entendre.
    Impérial - Soit, même si je pense que c'est une perte de temps, nous les rencontrerons.
    Ceno - Je vous remercie. Si nous pouvons sauver Grilamen des griffes de cet infâme Arkanien, il en va de notre devoir.

    BLAMMM

    ?? - QUE PERSONNE NE BOUGE!!!

    Républicain - Qu'est-ce que...?!

    La grande porte de la suite s'est ouverte dans un grand fracas! Une horde de soldats du Creuset reconnaissables à leurs combinaisons marrons pénètrent en trombe dans la pièce et braquent la délégation. Ceno porte immédiatement la main à son sabre laser mais déjà trois soldats l'encerclent, canons sur le casque.

    Soldat - Ne faites plus le moindre mouvement! Nous n'hésiterons pas à tirer!

    Il pourrait les avoir en utilisant son pouvoir de vitesse mais dans cette configuration il lui serait impossible de sauver les émissaires en cas de tirs croisés. Il se ravise. C'est alors que le Prince Ptraël fait son apparition entre les soldats. Cette embuscade ne pouvait être que de son ordre. Sûrement les espionnait-il depuis une autre salle. Il se dirige lentement vers la table ronde avec une démarche élégante et élève la voix d'un ton tranquille.

    Ptraël - Infâme... Infâme... Infâme...

    Il arrive au niveau des émissaires.

    Ptraël - Je ne pensais pas que les Jedi pouvaient se montrer si grossiers... Mais je vous pardonne car vous m'avez donné de précieuses informations.

    Il continue vers Cenovii, les soldats s'écartent, il se place derrière le Jedi et pose ses mains sur ses épaules de métal, il fixe les émissaires de son regard blanc et s'adresse à eux.

    Ptraël - Vous comptiez partir à la rencontre de Jorj? Comme c'est dommage... D'après mes espions, il risque d'y avoir quelques manifestations violentes en ville. Nous ne pouvons décemment pas laisser nos invités faire face à de tels dangers. J'ai le regret de vous informer que vous allez devoir rester ici sagement.

    Discrètement, Ceno sort son comlink pour envoyer un signal d'urgence à ses padawans, mais Ptraël a pressenti la chose et attrape son bras avant qu'il n'en ait le temps. Il lui extirpe le comlink des mains.

    Ptraël - Hop hop hop. Vous comptiez prévenir vos petits amis? Ne vous en faites pas, nous allons vous les ramener ici... A moins qu'ils ne prennent le partie des rebelles, auquel cas, je ne pourrai rien pour eux.

    Passablement irrité par le Prince, Cenovii se demande s'il ne ferait pas mieux d'en finir tout de suite avec lui. Mais une fois encore, la mission de Ceno étant de protéger les émissaires, il doit tout mettre en œuvre pour assurer leur survie. Le Prince gagne cette manche, mais Ceno ne compte pas le laisser s'en tirer à si bon compte.

    Ceno - Espèce de salopard. Quand Farendas découvrira ce que vous...
    Ptraël - Farendas? Farendas n'a aucun intérêt à sauver une délégation galactique qui complote dans son dos. Nous avons compris dés le départ que votre but était l'invasion, je crains hélas qu'il ne fasse rien pour vous.
    Républicain - L'invasion? Vous vous méprenez!
    Impérial - Je savais que ces foutus jedi nous attirerait des ennuis...
    Ceno - Il ne fera peut-être rien pour nous... Mais qui sait ce qu'il fera quand il saura que vous avez attenté aux jours de son propre fils.

    Cette remarque a tôt fait d'ôter son sourire arrogant à Ptraël. Les émissaires ne comprennent pas et gardent le silence. Le Prince se remet à tourner autour de la table devant ses soldats en faction, le ton de sa voix est plus dur.

    Ptraël - On vous a mal informé. Le descendant des Oedipem est mort dans un attentat orchestré par les rebelles eux-mêmes. C'est de cet acte que découle la rancoeur du Président à leur encontre.
    Ceno - Bien, alors il faudrait peut-être que son fils, qui est bel et bien vivant, vienne lui exposer sa version des faits.

    Touché! Cette fois Ptraël est mal à l'aise. Déjà quelques soldats échangent des regards qui en disent long. C'est quoi cette histoire? Le fils du président serait vivant? Voyant que cela tourne à son désavantage, le Prince coupe court à la conversation.

    Ptraël - Vos mensonges ne nous tromperont pas. Emmenez-les!!!

    Les soldats commencent à traîner les émissaires hors de leur sièges, ceux-ci restent dociles, silencieux, tout comme Ceno qui maintenant doit s'en remettre à ses padawans pour régler une situation qui s'est hautement envenimée.

    -------------------------------------
    Le Sabre des Jedi

    Ce message a été modifié par: Bencenovii le 17-12-2014 21:23

    mercredi 17 décembre 2014 - 20:14 Modification Admin Permalien

  • Avatar waren

    waren

    15400 Crédits

    Lieu : Xelos

    Au coeur de sa sombre caverne le génie du mal enlevait les bandages qui recouvraient son corps, il
    repensait à toutes ces années perdus, mais qui en valaient la peine. A présent, il aurait sa vengeance.
    Au moment où il s'apprêtait à dévoiler la partie supérieur, c'est à dire son visage, il apperçut un visage
    familier via le miroir. Il ressera le noeud et fit volte face en prennant un air menaçant.
    Une femme portant une armure mandalorienne se tenait dans l'encadrement de la porte.

    La momie - Misérable vermine, comment ose tu te présenter à moi, de cette maniére.
    Désire tu revenir dans les draps de Morphée à tout jammais ? Prosterne toi..

    L'intruse - Pardonnez moi, je tenais juste à vous informez que nous tennons à présent Niruan, je
    ne voulais pas vous offenser monseigneur. Je n'ai pas vu votre visage, je vous le promet.

    La momie - Je l'espére pour toi, chienne de Krath, maintenant fais moi ton rapport pendant
    que je prend place sur mon siége. Ou plutôt sur celui de notre ancien collaborateur. Notre
    amie comune as été nonmée présidente du conseil sans soucis ?

    Shae Vizla - Oui, il n'y a pas eu d'enquête, il y a juste eu une conseillére qui as posé
    probléme mais nous lui avons effectué une suggestion mental par l'esprit. Un truc de Forceux.

    La Momie - Parfait. A présent, va sur Cathar, cherche le saigneur noir félin. Et dit lui
    de venir ici, si le pouvoir et la vengeance l'interresse, il suivra tes indications.
    Et maintenant disparait chasseuse de primes.

    Ces derniers mots avaient résonner comme un immense marteau sur une forge stellaire.
    Shae Vizla avait trop peur de cet énigmatique personage pour le contredire, aprés tout, n'était
    ce pas un puissant nécromancien ?

    vendredi 19 décembre 2014 - 00:39 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    12819 Crédits

    Ceno est parti pour le palais, nous laissant avec les dirigeants des deux résistances: urbaine et forestière. Disons que Jörg et Jocaste s'entendaient très bien.

    Jocaste: Et donc les négociations pourraient être positives?
    Eckmül: Je l'espère vivement. Il faut avoir confiance en Ceno et en la délégation. Notre retour a, je crois, changé la donne.
    Jörg: Nous avons tous les jours plus de partisans. La résistance gagne la ville et nous sommes bien armés.
    Shina: Nous essayons de trouver une solution diplomatique à ce problème avant d'en venir aux armes.
    Moi: Dans le cas contraire, nous auront recours à la négociation musclée, mais, personnellement, je préfère éviter ça.

    Le silence se fait. Jörg nous explique leurs activités en détail. Il y a déjà eu plusieurs manifestations plus ou moins violentes mais toutes sévèrement réprimées par les soldats du Creuset. Mais cette fois, avec les habitants de la forêt, ils sont beaucoup plus nombreux. Je sens leurs inquiétudes à des parsecs. Ils doivent beaucoup compter sur une intervention extérieure. Je les comprends. Dans mon enfance, coincés sur Mandalore sans réels moyens, nous n'attendions que ça. Il faut dire que la tension est palpable. J'observe les résistants et note des similitudes entre les deux partis. Les urbains ont un uniforme gris, les forestiers ont le leur vert feuille, mais c'est exactement les mêmes éléments qui constituent la tenue. Je trouve ça étrange, mais c'est le côté pratique qui prime. Enfin, après avoir bien bavardé, nous décidons d'aller à la rencontre de Ceno et de la délégations, le pourparlers doivent être terminés. En chemin, Eckmül ralentit soudain pour se placer à côté de moi.

    Eckmül: J'ai un mauvais pressentiment... Ça fait quoi d'affronter son père?
    Moi: J'avais carrément oublié, je me concentrais sur le fait que je me battais contre un Death Watch. Pourquoi cette question?
    Eckmül: Aucune idée...

    Je ris. Mon ami a parfois des idées bizarres. Nous atteignons le palais.

    Soldat: Fichez le camp!

    D'accord, pour un acceuil froid, on frise les moins quarante. C'est ce qui s'appelle se faire jeter...

    Oraclem: Nous sommes des protecteurs de la délégation envoyée par la Coalition!

    Aucune réaction. Nous décidons de faire le tour. Grâce au Saut de Force, nous parvenons tous à atteindre la première baie vitrée. Mais en voyant Ceno et les émissaires être brutalement arrêtés par Ptraël et ses acolytes, nous nous cachons en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Seul Ceno a le temps de nous voir.
    Ceno: Gaa'tayl!

    Les types en uniforme marron se tournent vers l'extérieur, mais ne voient rien.
    Je sais que Ceno a voulu nous transmettre un message en étant sûr que les soldats du Creuset ne le comprennent pas. Je doute que les habitants de Grilamen connaissent le mando'a. Rares sont ceux qui savent le parler.

    Oraclem: Qu'est ce que maître Ordo a voulu dire?
    Moi: Il nous a appellé au secours. Quelque chose a dû virer au vinaigre.



    -------------------------------------
    Kinsa Talik
    Twi'lek mandalorienne
    Padawan de Cenovii

    Les chemins se croisent et les destins s'entremêlent...

    Ce message a été modifié par: Kinsa-Talik le 19-12-2014 10:10

    vendredi 19 décembre 2014 - 10:09 Modification Admin Permalien

  • Avatar Aynor

    Aynor

    9863 Crédits

    Lieu : Temple Jedi, Coruscant.

    Ce matin là aucune affaire ne nécessitait ma présence au sein du siège des plus hautes instances politiques de la République. Je profitai de l'occasion, trop rare à mon goût, pour me lever à l'aurore et prendre le temps d'une longue séance d'entraînement dans l'une des salles équipée du Temple Jedi. Bien que l'heure fût mâtinale, et nos rangs bien plus clersemés qu'à l'âge d'or de notre Ordre au temps de l'Ancienne République, je croisai déjà pas mal de Jedi. Ce n'est pas vraiment le destin que vous voulez embrasser si pour vous la grâce matinée est sacrée.

    Trois heures plus tard mon comlink bipa. Fin de l'entraînement. Je me saisis d'une serviette et après m'être douchée me dirigeai à la recherche de Weedge. En chemin je pensai à mes absences bien trop répétées et à l'impacte que cela pourrait avoir sur sa formation. Evidemment il était entouré des meilleurs Jedi, à bien y réfléchir il bénéficiait de plus d'attention qu'aucun autre Padawan. Je reportai quelques tâches administratives concernant la gestion de l'Ordre, qu'un droïde aurait fort bien pu accomplir pour moi s'ils avaient eu la moindre reconnaissance légale en tant que sujet de droit, ce qui n'était pas le cas. Quelques minutes plus tard je retrouvai Weedge, dans l'allée centrale de la bibliothèque, absorbé par l'étude des données extraites d'un datacube.

    - Anatomie Générale Humanoïde. Intéressant jeune guérisseur.
    - Maître ?!

    Nous échangeâme un franc sourire.

    - Oh, vous savez, reprit-il, je ne suis pas encore aussi doué que maman.
    - Mirax est une guérisseuse prodigue, et tu portes en toi ce même don.
    - Vous saviez - il reporta sonr regard sur l'holoprojection - que bien que disposant d'un appendice nasal les khil respirent au moyen des tentacules buccales appelées hullepi dans leur langue ?

    Je devais bien concéder que je l'ignorais.
    De ses doigts agiles Weedge pianotait avec efficacité sur le terminal de saisie de l'holo-ordinateur. Il sera tout à fait inutile qu'il assiste aux cours d'initiation aux nouvelles technologies intergalactiques de communication. Il allait de page holonet en page holonet, à la recherche de je ne sais quel information ou détail.

    - Etrange ...
    - Que se passe t-il ?
    - La communication Holonet a été coupée … attendez … non c'est revenu.
    - Les coupures sont plutôt rares, mais je suppose qu'elles ne peuvent être totalement empêchées. Quoi qu'il en soit j'aimerais que tu m'accompagnes sur ma prochaine mission.

    Le jeune apprenti se montra enthousiaste, mais peut-être plus par politesse ou, me plaisai-je à le penser, par satisfaction de passer un peu de temps avec moi. Sentiement tout à fait égocentrique et très peu Jedi.

    - Le Sénat ...

    Je sentis son enthousiasme se calmer.

    - Rassures toi nous n'allons pas assister à une séance de travail ennuyante comme la dernière fois. Non, nous allons accueillir et assurer la protection de représentants d'une planète que tu connais un peu : No'Erda.

    Il sembla que je regagnai un peu de l'intérêt de mon apprenti.

    - Sont-ils en danger en venant ici ?
    - Malgré quelques reportages sur Holonet suite à la médiatisation de la campagne d'exploration, les erdiens sont des inconnus dans la galaxie. Il est peu probable que beaucoup de monde s'intéresse à eux. Et c'est précisément notre mission que de parer à l'improbable, sinon des droïds feraient tout aussi bien l'affaire. Nous ouvrirons l'oeil, et prêteront l'oreille à ce qui sera dit afin de déceler duperie et mensonge. Notre connaissance de la Force sera un atout précieux. Et comme tu connais déjà un peu les erdiens tu me sembles le zabrak de la situation. En avant Padawan !
    -------------------------------------
    Maître Jedi.
    Twi'lek mordante.


    Ce message a été modifié par: Aynor le 21-12-2014 14:19

    dimanche 21 décembre 2014 - 14:19 Modification Admin Permalien

  • PSW
  • Avatar obiwan87

    obiwan87

    9746 Crédits

    écrit en collaboration avec Bencenovii


    Ceno et les émissaires sont arrêtés sous nos yeux. Nous décidons d'intervenir! Je suis devant la vitre avec Kinsa, je me recule un peu et je donne un coup de pied dedans. Des éclats de verre volent à travers toute la pièce, tout le monde se baisse pour ne pas être blessé. Cenovii, ne bouge même pas d'un poil et se lève pour profiter de la situation. Il fonce sur Ptraël, deux dagues sortent de ses poignets. Il donne un coup haut, mais le prince sort une double-lame de son dos et pare le coup.

    Ptraël : Vous croyiez vraiment m'avoir comme ça? Savez-vous ce qu'on dit sur cette lame?
    Ceno : Qu'elle coupe bien le beurre?

    Cenovii redonne un grand revers pour qu'il soit déstabilisé, ils échangent quelques passes d'armes. étonnamment, le jedi adopte un style faussement offensif, il n'attaque pas avec toute sa force et se contente de beaucoup de parades, il maîtrise le duel jusqu'à ce que les deux guerriers se retrouvent à nouveau lames contre lame.

    Ptraël : Vous devez sûrement connaître le Grand Kir Kanos, plus connu sous le nom de Kenix Kil. Ce sabre lui appartenait.
    Ceno : Qui ça?

    Ptraël s'énerve, il repousse le mandalorien avec hargne. De l'autre coté, Kinsa et moi affrontons des soldats. Un premier groupe arrive, grâce à la télékinésie je les désarme, puis d'autres soldats suivent, Kinsa et Oraclem s'occupent d'eux, j'en profite pour aller aider Cenovii, mais il a déjà mis Ptraël à terre.

    Ceno : Vous avez perdu monseigneur.
    Ptraël : Non! Non!! TU vas mourir!!!

    Il redonne un grand coup de sabre pour repousser Cenovii, puis saute sur un panneau de commande mural, trois espèces de gros soldats avec des bâtons électromagnétiques sortent des murs, ce sont de très vieux droïdes. Nous en affrontons chacun un. Cenovii en terrasse un d'un seul coup en le décapitant et focalise son attention sur moi, mais le tas de ferraille marche encore!

    Eckmül : Faites attention Maître! Derrière vous!

    Ceno fait volte-face et dégaine son pistolaser désintégrateur, d'un tir il explose le buste du droïde. J’abats le mien avec une transversale basse gauche, je le découpe dans le sens de la longueur et il tombe. Kinsa s'en sort bien avec le sien, elle prend sa lame à deux mains et vrille, elle termine son mouvement dos à l'adversaire, enfonçant sa lame retournée dans son ventre.
    Nous essayons de trouver Ptraël mais ils s'est déjà enfuit. C'est alors que le président Farendas débarque avec toute sa garde. Il ramasse à la hâte un blaster à répétition de soldat et nous tire dessus. Je sors mon sabre et pare les tirs mais l'un d'eux est renvoyé sur le buste de Farendas.

    Eckmül : Non ! Père! Qu'est que j'ai fait!

    Farendas tombe et s'écroule sur le sol, toute l'assemblée se tait d'un coup. Je me précipite près de lui, il respire encore, il parle difficilement, lentement, il tousse et respire fort.

    Farendas : Laïos, c'est toi? Comment...

    Ceno s'approche et examine sa blessure, puis il me regarde, immobile, je comprends qu'il n'y a aucun moyen sauver mon père, il va mourir. Il prend ma main et prononce ses dernières paroles.

    Farendas : Comment est-ce possible...? Je... Je... Suis désolé, mon fils... Tu ressembles tellement à ta mère... Je t'aime mon fils...
    Eckmül : Non !

    Ses yeux se ferment, sa main lâche prise. Farendas s'éteint dans mes bras. Je pose ma tête contre son corps sans vie, le chagrin m'envahit, je laisse couler mes larmes. Cenovii pose sa main sur mon épaule, Kinsa me regarde avec peine. Oraclem avait raison, elle avait tout vu. Cela s'est finalement produit.

    -------------------------------------
    padawan jedi Bith de Cenovii venant de felucia sur le jdr

    Ce message a été modifié par: obiwan87 le 22-12-2014 16:13

    lundi 22 décembre 2014 - 16:12 Modification Admin Permalien

  • Avatar ProjetT

    ProjetT

    6493 Crédits

    Je partis me préparer à cette imminente venue. Le temps passé en mission avec mon Maitre était (tellement) rare que je me réjouissais de cette opportunité. Un grand lavage et la tenue de cérémonie enfilée - toujours propre et prête au service - je retrouve mon maitre aux docks principaux du Temple pour nous rendre ensemble au Spatioport du Sénat, par lequel la délégation allait arriver.
    Certains représentants étaient déjà présent pour accueillir nos invités, entre autre les représentants Yuuzhan Vong et de l'Empire. Je patrouillais les environs avec mon Maitre, ouvert à la Force pour repérer tout éléments étrangers - personne ou objets - qui ne devrait pas être la.
    Un groupe de journaliste se préparait a filmer la scène pour les informations.
    Cameraman: Encore? Le signal n’arrête pas de sauter aujourd'hui.
    Journaliste: Comment c'est possible, alors que les émetteurs ici sont tellement nombreux qu'on en a toujours au moins 8 a portée a chaque point du Sénat... ça ne devrait pas être possible!
    Cameraman: Peut être, mais je ne vais pas encore foirer ces images la. j'enregistre en local, je transmettrais plus tard depuis le bureau.
    Journaliste: T'as raison.

    Ce problème serai négligeable s'il était isolé... mais le problème est que tout les journalistes présents semblaient se battre avec ce même incident technique. Au loin, des écrans d'informations - eux aussi transitant leurs données par l'holonet - était pris de saute d'image régulière - du jamais vu.
    Aynor: Tu as noté aussi? L'holonet est vraiment dans les choux...
    Moi: Oui... ça semble étrange, non? Un réseau qui n'a connu aucune panne depuis la grande guerre avec les Yuuzhan Vong...
    Aynor: Oui. Je vais mettre ça sous surveillance.
    Aynor prend son comlink et fait une requête au temple. Elle reviens vite à ma suite pour continuer notre tour de surveillance.
    La délégation du Chancelier arriva alors, à peine un instant avant que la navette transportant la délégation No'Erdienne ne se présente.

    La garde républicaine se mis en place de part et d'autre de la passerelle, le Chancelier au centre, les délégués Yuuzhan Vong, Impériaux à sa droite, Aynor à sa gauche, moi-même en retrait derrière elle à sa gauche.

    Sur la plateforme apparu alors le Roi No'Erdien que nous avions rencontre, son Grand Prêtre, l'air un peu apeuré par les lieux, de nombreux No'Erdiens les accompagnant, ainsi que Le Père, fermant la marche, qui lui semblait tout observer, les yeux grand ouvert tant physiquement et dans la Force.

    Le chancelier commença alors son (long) protocole d’accueil de la délégation...

    mardi 23 décembre 2014 - 01:27 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Grilamen

    Les quartiers des émissaires sont sans dessus dessous, victime d'une rixe entre les Jedi et les hommes de Ptraël. Le Président Farendas Oedipem vient de mourir dans les bras de son fils Eckmül, dont le prénom d'origine est donc Laïos. Ni Cenovii, ni Shina ne disposaient d'assez de pouvoirs pour le sauver, c'est à croire que la Force l'a voulu ainsi. La Jedi miraluka Oraclem Mare avait vu juste depuis le début, Ceno s'en veut de ne pas l'avoir écouté. Quand la situation se présenta, il pensait pouvoir la contrôler, mais tout a dégénéré trop vite et ce tir renvoyé par mégarde est la preuve que le contrôle n'est qu'une illusion.

    Tout le monde reste interdit. Les Jedi d'un côté, sabre au clair, sur le qui vive, et les soldats du Creuset de l'autre, blasters en joue. Au milieu d'eux le Président mort et Eckmül en larmes sur son cadavre. Les émissaires, en bon politiciens, se sont rapidement réfugiés derrière les Jedi. Oraclem tente de convaincre les soldats que la délégation ne représente pas une menace et que tout est la faute du traître Ptraël, mais ces-derniers sont très nerveux et gueulent des "Fermez-la!" "Lâchez vos armes!" à tout bout de champ. Chacun pourrait relancer le combat à tout instant. C'est alors que Jocaste débarque derrière eux accompagnée d'une escouade rebelle.

    Les soldats sont pris en sandwich! Leur gradé ne sait plus quoi faire, le Président est mort devant eux, leur loyauté leur somme d'engager l'affrontement quitte à perdre la vie. Jocaste les prévient avec une voix très forte et un ton solennel.

    Jocaste - C'est fini! Le Palais est envahis! Farendas est mort et l'influence de Ptraël en Euceno s'est envolée en même temps que lui! Capitulez maintenant et si vous êtes des fidèles de Farendas, vous servirez peut-être le Creuset sous la direction du nouveau Président, son fils unique et héritier légitime ici présent: Laïos Oedipem!

    Le capitaine des Soldats, incertains face à ces propos, mais certain de perdre le combat, demande à ses hommes de baisser leurs armes. Ils s'exécutent et sont attachés par les rebelles, dans un balais venant embouteiller l'entrée de la pièce. Jocaste se présente aux Jedi et aux émissaires qui accueillent avec soulagement la fin de cette entrevue mouvementée. Eckmül ravale son chagrin et se relève. Sous l'impulsion de Jocaste, quelques rebelles s'occupent du corps. Puis la chef Bith s'adresse à son fils.

    Jocaste - C'est là ta place. Ensemble, nous pouvons régner sur Grilamen comme mère et fils.

    Eckmül regarde son Maître à nouveau avec insistance. Dans un tel cas, un conseil avisé serait le bienvenu. Mais Ceno ne se voit pas répondre pour son padawan, lui seul doit choisir son destin. Le Mando reste muet et immobile, Eckmül comprends. Il marque un temps, puis prends une décision.

    Eckmül - Je ne compte pas diriger le Creuset... Ma place est auprès des Jedi. Je nomme donc Jocaste à la tête de l'organisation.
    Jocaste - Je comprends, tu dois agir selon ta conscience. Qu'il en soit ainsi, j'accepte la place de Présidente! Nous sauverons ce monde avec l'aide de nos nouveaux aliés de la Coalition Galactique.
    Ceno - Ne vous réjouissez pas si vite... Il reste un problème à régler.
    Kinsa - Ptraël...
    Eckmül - Il ne perd rien pour attendre!
    Jocaste - Sachant le gouvernement de l'Euceno en pleine transition, et l'armée désorganisée, il y a de grande chance que la Principauté d'Inferno attaque Anubos dans très peu de temps. Jörg pourra défendre les remparts, mais en cas d'attaque aérienne, nous ne ferons pas long feu. Ptraël a veillé à ce que ses chasseurs soient plus performants que les nôtres.
    Ceno - Nous serons prêts à les accueillir. Chers émissaires, je demande l'appui des escadrons du Vaisseau-Monde.
    Impérial - La situation a changée, cela ne veut pas dire que nous devons engager nos troupes dans cette guerre.
    Kinsa - Toujours aussi poule mouillée ces Impériaux.
    Impérial - Je ne vous permet pas!
    Ceno - Kinsa, n'embête pas les émissaires s'il te plait.
    Républicain - Réfléchissez, si nous gagnons, Grilamen entrera dans la Confédération des Nouveaux Systèmes.
    Impérial - Nous devons impérativement parler au Conseil avant de prendre une telle décision.
    Ceno - Faites donc, mais dépêchez-vous, le temps presse.

    Les émissaires décampent, escortées par les soldats de la Coalition tout juste libérés de leur geôles. Jocaste s'excuse mais elle doit prendre congé pour organiser le nouveau pouvoir en place et faire le tri entre les partisans de Farendas et ceux de Ptraël. De son côté, Cenovii se tourne vers son escouade Jedi.

    Ceno - Shina, Oraclem, j'ai besoin de vous pour aider à défendre la ville. J'enverrai Keller vous rejoindre. Kinsa, Eckmül, nous prendrons part au combat à bord de l'Arrow. J'ai besoin d'un tireur et d'un copilote.
    Kinsa et Eckmül - Comptez sur nous Maître!

    -------------------------------------
    Cyber-Mando-Jedi

    Ce message a été modifié par: Bencenovii le 27-12-2014 02:46

    samedi 27 décembre 2014 - 02:18 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    12819 Crédits

    Bon, ça s'annonce pas mal, j'aurais préféré une pause entre les deux affrontements, histoire d'avoir le temps de souffler. Apparemment, Ptraël court vite, parce que des chasseurs ennemis sont vaguement en vue. Il nous suffit de détaler comme des lapins pour monter à bord de l'Arrow. Comme je ne sais pas piloter (maître Ceno, pas taper!), mais plutôt viser, heureusement d'ailleurs, je me mets aux canons laser de l'YT-1930. Je suis attentive aux mouvements des chasseurs de Ptraël. Ceno décolle brusquement. Les autres tournent autour de nous tels des vautours, et j'aime pas ça. Quand j'en ai un à ma portée, je tire illico presto. Parfois, ils m'échappent, mais ils se font presque toujours pulvériser.

    Ceno: Bien joué Kinsa! Concentre toi sur ceux qui survolent la ville!
    Moi: Oui maître.

    Ainsi donc! Je repère vite le groupe menaçant et m'affaire à bien viser. Leur leader m'échappe toujours, j'ai l'impression de tirer sans cesse dans le vide. Oh et puis il y a en marre, je me concentre sur les autres, qui ne pilotent franchement pas mieux que les TIE à l'époque de la bataille de Yavin. Je commence à trouver ça suspect. Comme pour me donner raison, un escadron différent, avec l'emblème du Creuset, surgit de je ne sais où. Ha ça c'est malin, ils ont gardé leurs meilleures troupes pour après! Je plonge dans la Force pour mieux viser. Blam! J'en descends un, il m'énervait celui-là, avec ses cabrioles. Une paire de chasseurs est toujours ensemble, j'ai intérêt à en éliminer au moins un pour éviter les tirs croisés. Ils ont des mouvements réguliers.

    Moi: Trop prévisibles mes p'tits... Bye bye!

    Et paf! J'appuie sur la commande de tir et la paire explose. Malheureusement, je n'avais pas vu l'ennemi qui visait...

    Ceno: Ils ont eu les boucliers déflecteurs! R8, répare-moi ça, et en vitesse!

    C'est à dire qu'il vaudrait mieux pour tout le monde que notre astromech réussisse à réparer les boucliers, sinon on est...mal fichus. Je tire sur des chasseurs de plus en plus nombreux, il n'y a plus droit à l'erreur! Je me fie à la Force pour me guider. Je saisis la moindre occasion. Mais je dois faire attention aux rebelles au sol. Trois lumières sont aisément visibles, c'est nos compagnons Jedi qui attendent les soldats du Creuset, sabre laser au clair. La bonne nouvelle, c'est que R8 a réparé les boucliers. J'aperçois d'autres chasseurs, encore différents. Ah non, pas de nouveaux ennemis!oups c'est des escadrons du Vaisseau-Monde. J'ai failli avoir une crise cardiaque. Mais pas le temps de souffler, des troupes au sol prennent la ville d'assaut. C'est à Shina, Oraclem, Keller et les hommes de Jörg qui vont travailler maintenant.
    -------------------------------------
    Kinsa Talik
    Twi'lek mandalorienne
    Padawan de Cenovii

    Les chemins se croisent et les destins s'entremêlent...

    Ce message a été modifié par: Kinsa-Talik le 28-12-2014 14:21

    dimanche 28 décembre 2014 - 14:20 Modification Admin Permalien

  • Avatar AngeSolo

    AngeSolo

    27084 Crédits

    En voyant le comité d’accueil qui l’attendait sur la baie d’atterrissage n°1 du principal spatioport de Myrkr et, tout particulièrement, la succession de sourires crispés qui allait de paire, Solo comprit que la raison qui l’avait poussée à se rendre au Quarter Général de la Guilde, était aussi inquiétante qu’elle l’avait imaginée. La vision de Wes, Hoza et des trois M se tenant droits comme des piquets la faisait se sentir aussi importante et attendue que les espions bothans le jour où ils avaient réussi à voler les plans de l’Etoile Noire.

    Elle salua chaleureusement Hoza dont la carnation épidermique trahissait une certaine forme d’anxiété et que les vagues successives et involontaires de phéromones confirmèrent. Puis, ce fut le tour de Wes qui arracha un bruissement de poings et de dents du Lorrdien dès lors où il serra la Corellienne tout contre lui en murmurant un merci désespéré à son oreille.

    Quelques échanges de tête plus tard avec les trois M et la petite société de guildeurs se dirigea vers le cœur de leur organisation.

    Wes, un peu moins tendu que quelques secondes plus tôt : C’est vraiment un soulagement de te voir, Solo. On commençait sérieusement à désespérer… Avec ta fille à l’autre bout de la galaxie…
    Ange, l’interrompant : C’est bon, Wes, t’es pas obligé d’en rajouter une couche. Je ne suis absolument pas d’humeur.

    Sentant un nouvel assaut de phéromones, elle se retourna en sursautant dans la direction du Fallen.

    Ange, à voix basse : Je prends sur moi pour n’pas lui en foutre une…
    Wes, haussant les épaules : Il n’a juste pas de bol. C’est sûrement le seul d’entre nous qui n’a pas les moyens de cacher l’état psychologique de la quasi-totalité d’entre nous. Hoza a envoyé Anjel sur Teyr et une autre de ses filles du côté de Kuat… Ce sont les derniers secteurs qu’on a identifiés comme victimes de cette… anomalie…
    Ange : Ha….
    Wes : C’est la m*rde, Solo, c’est vraiment la ***censuré***…


    Le Fallen et Tony, un peu en retrait, accélérèrent le pas et rejoignirent les deux Corelliens.

    Hoza, s’immisçant dans la conversation : On a envoyé un de nos vaisseaux les plus rapides dans l’espace Hutt afin de tenir Mimi au courant de la situation et s’assurer que tout se passe bien de son côté… On n’a toujours pas réussi à prendre contact avec elle. Elle doit être en pleines négociations et les rares appels qui passent doivent…
    Ange, hors d’elle : Ce qu’il ne faut pas entendre ! Hoza, répète ça encore une fois et je te jure que toi et tous les autres (Elle fit tourner un doigt accusateur dans le vide.), je vous fais tous pendre haut et court en moins de temps qu’il ne me le faut pour le dire !
    Hoza, libérant de nouveau des phéromones : T’en fais pas, Solo, c’est juste une précaution sûrement inut…
    Ange, prête à frapper le Fallen : Par la Force, Hoza ! Renvoie-moi une seule dose de phéromones en plus et je…
    Tony, s’interposant : On se calme ! Vous ne pensez pas qu’il serait plus judicieux de concentrer et canaliser ce maelström d’énergie autrement ?

    Solo enchaina une succession de sons inaudibles et Hoza changea une nouvelle fois de couleur.

    Mireille, s’avançant : Mlle Solo, le Conseil de la Guilde devrait se réunir d’ici quelques minutes. Nous n’attendions plus que vous. Il faut impérativement que nous parvenions à établir un plan d’urgence.
    Ange : Je sais, je sais… Merci de me mettre la pression… Heureusement que je ne suis pas morte…
    Wes, avec un sourire : Si c’est qu’une histoire de tombe, t’en fais pas, Solo, on aurait été te déterrer !
    Ange, maugréant : Génial…
    Tony : Qui a dit qu’être Leader était de tout repos…
    Ange, protestant : Ex-Leader ! J’insiste sur le titre ! Je persiste et signe et je le répète ! J’ai l’impression que tout le monde ici semble l’oublier !
    Wes, entre ses dents : Oublier… oublier…
    Ange, menaçante : Tu peux répéter ?
    Wes, levant les bras innocemment : J’ai rien dit…

    Pour toute réponse, la Corellienne laissa un échapper un profond soupir, bien plus éloquent que n’auraient pu l’être toutes les paroles de l’univers en un tel instant.



    -------------------------------------
    Leader de la Guilde à la retraite
    Ministre de la Perversité et maît... euh... Secrétaire du Président

    "Vous désirez ? Un soda ? Un coca ? Moi ?"

    Ce message a été modifié par: AngeSolo le 17-01-2015 23:52

    dimanche 28 décembre 2014 - 22:06 Modification Admin Permalien

  • PSW


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Evénements

Star Wars Celebration Europe 2023

07 avril 2023 - 10 avril 2023

Celebration

Encyclopédie

  • Okand Hol --- Hol Okand était l’un des membres de l’Escadron Or lors de la Bataille de Yavin. Comme tous les pilotes de cet escadron il ne survécut pas à l’attaque de l’Etoile Noire. (Personnages - Rebelles)
  • X-Wing T-65AC4 --- Une dizaine d'année après la bataille de Yavin, il s'avéra que les vénérables X-Wing T-65B et T-65C A2 encore utilisés par la Nouvelle République étaient totalement surpassés par les dernières générations de chasseurs impériaux, tandis que leur suprémacie au sein même des rangs républicains était mise à mal par l'apparition de chasseurs rapides et modernes tels que le E-Wing ou l'intercepteur A-9 Vigilance. (Vaisseaux - Chasseurs)
  • Ibian --- C'était une espèces assez longiligne, comme un lézard. Il était indigène aux points d’eau de la planète Tatooine. Les ibians consommaient des insectes et des acariens qu’ils trouvaient dans la poussière de la planète sableuse. (Espèces & Civilisations - Animaux)
  • Académie Jedi de Yavin IV --- Lorsque Luke Skywalker décida de restaurer l’Ordre Jedi pour défendre la Nouvelle République, en l‘an 11 après la Bataille de Yavin, il reçut l’autorisation, grâce à l’intervention de sa sœur Leia, de s’installer sur la quatrième lune de Yavin, dans les antiques Temples Massassi qui abritèrent des années auparavant la base secrète de l’Alliance Rebelle durant la célèbre bataille de Yavin. (Planètes & Lieux - Bâtiments)
  • Shlecho Newt --- Cette créature était originaire de la planète natale des Yuuzhan Vong. (Espèces & Civilisations - Animaux)

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2022 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide