L'Encyclopédie JDR (page 2)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar obiwan87

    obiwan87

    9719 Crédits

    ECKMÜL



    Jeune Félucien, Bith padawan de Cenovii.

    Autre(s) nom(s) : -
    Autre(s) prénom(s) :
    Surnom(s) :
    Espèce : Bith
    Naissance : 159 - vit encore
    Taille : 1m50
    Poids : 50kg
    Yeux : noirs
    Cheveux : Inexistant
    Signe(s) distinctif(s) : Timide, enfantin.
    Style(s) de combat au sabre laser : Forme I et II
    Affiliation : Ordre Jedi

    Enfance sur Félucia :

    Les souvenirs d’Eckmül ne remontent pas avant ces 3 ans, globalement on l’a retrouvé dans une capsule de sauvetage à 1 ou 2 ans et les féluciens l’ont pris sous son aile.
    Il est utile de rappeler qu’une violente bataille opposant les Yuhzann Vong et les impériaux était en cours quand la capsule a était récupéré.
    A la majorité féluciénne 7 ans, il a du passer des épreuves pour rester dans la tribu. Beaucoup de plus faible, on conté sur son inexpérience pour prendre sa place, mais Eckmül a était obligé de les battre. Ce n’est pas un combat à mort mais le perdant est abandonné dans la forêt donc il est condamné à mort. Eckmül a quand même atteins sa place avec peu de difficulté.
    A ces 7 ans une patrouille sith a attaqué le village pour rechercher des esclaves, mais se sont opposé à une forte résistance, effectivement beaucoup de féluciens sont morts mais aucun n’a était pris en esclavage. Lors de cette attaque, une féluciénne qu’Eckmül apprécié est morte.
    A ces 10 ans, il s’est un peu écarté du groupe pour explorer. Il a trouvé des vaisseaux de l’empire qui lui on permit d’apprendre la langue du basique et te s’entrainer au combat. Il a ainsi envoyé un message à qui voudrait bien lui répondre. Pendant 2 années et six mois personnes, puis l’académie jedi lui a répondu.

    Formation à l’académie :

    A l’académie, Eckmül a, non sans difficulté subit plusieurs épreuves et a atteint sa place au sein de l’académie. Il a toujours était très explorateur, ce qu’il a mené a faire la rencontre de bête pas très amicale.
    Il a aussi eu une correspondance sur l’holonet avec un inconnu. Qui lui a parlé. Mais depuis il n’a plu de contact.
    Pendant sa formation il a du se fabriquer un sabre laser. Son sabre est sabre laser jaune qui a la poigné courbé mais avec un revers sur la lame (comme celui de dooku).
    Après les événements du temple et la séparation de Keller et Cenovii (voir fiche Keller), Eckmül est devenu le padawan de Cenovii. Puis Cenovii et Eckmül sont parti en mission.

    Mission sur Tatoïne :

    La mission consistait à trouvé Jarod Matal fils d’un paysan qui avait certain talent pour la dissimulation, ce qui lui a permit d’apprendre beaucoup de choses. La mission a commencé très fort étant donné qu’ils ont croisé un homme jouant de l’harmonica qui déclarait avoir tué trois mandalorien. En fait cet homme était poursuivi par des hommes qui avaient déjà tué sa famille et les mandaloriens, il voulait juste un combat de dernier honneur avec Cenovii.
    Lors du voyage d’aller, Cenovii et Eckmül ont pu voir des chasseurs de baleines de l’espace. Une baleine en particulier était blanche comme neige.
    L’aventure les a menés jusqu’au croissant de lune ou il ont rencontré une équipe qui leur a indiqué ou cherché Jarod.
    Lors de cette mission, il a pu visiter une planète d’un autre genre, félucia était jungle, yavin de même, et Naboo moitié jungle et ville alors que tatoïne est désertique, il fut surpris par un tel changement. Le but de leur mission les a menés jusqu'à rencontrer le parrain de la guilde avec qui Cenovii avait quelques différents.
    Enfin ils ont trouvé Jarod qui s’était déguisé en Twi-lek femme et qui avait presque fait craquer Eckmül.
    L’Arrow a presque était piqué par Lydia (la copine de Jarod), Jarod s’est expliqué avec son père. Le maître et le padawan vont maintenant se diriger vers le temple jedi…

    Mission 2 à l'académie

    Dans le but de former Kinsa Talik, nous somme partis en mission sur Mandalore. Nôtre but, éliminer les dernières poches de résistances du Death Watch.

    Le Temple Jedi :

    Cenovii ayant eu une piste pour les coordonnées de Mandalore, il emmena son ancien padawan Ben Keller, un ami Zatila Seprada et Eckmül.
    Lors de cette mission Eckmül fut lâché dans la ville pour faire connaissance avec les habitants. Cependant, il n’y avait aucun habitant, juste des balises clignotantes qui émettait un signal très fort, cela donné l’illusion d’une vie. Mais Eckmül découvrait une autre forme de vie, Feru’nn, ce félucien qui l’avait connue dans son enfance.
    Depuis, il est parti faire l'exploration des zones inconnus avec d'autres Jedis. Il a notament était sur No Erda, où il était un peu perdu. Il a notamment découvert l'existence de rue malsaine. Puis il a appris qu'il tuerai son père et épouserai sa mère.
    Il a appris tout ça grâce (ou à cause) d'Oraclem, un jedi Miraluka.
    Après il est reparti auprès de Kaarde, où un combat faisait rage avec dark Spencer.

    Son Apparition

    Ce message a été modifié par: obiwan87 le 15-10-2014 20:57

    dimanche 02 février 2014 - 12:08 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10107 Crédits

    MARED OUH'ESTA


    Scientifique Arkanien spécialisé dans la biologie et la génétique.

    Autre(s) nom(s) : -
    Autre(s) prénom(s) : -
    Surnom(s) : -
    Espèce : Arkanien
    Naissance : ~85 après Yavin (Arkania) – vit encore
    Taille : 1m55
    Poids : Inconnu
    Signe(s) distinctif(s) : Grosse moustache blanche.
    Affiliation : Civil



    Mared Ouh'Esta est né aux alentours de 85 après la bataille de Yavin sur Arkania. Après avoir passé ses études secondaires, il entra dans une faculté de biologie où il y resta près de sept ans, avec spécialisation dans la modification génétique et le clonage. Il a toujours été un être de petite taille, faisant 1m55 à la fin de sa croissance ; c'est en espérant pouvoir combler ce problème qu'il s'est intéressé à la génétique, mais jamais il ne trouva le moyen de se faire grandir encore un peu.

    Ouh'Esta entra sur le marché du travail à l'âge de 27 ans où il fit de la greffe d'organes, puis de la création clonique quelques mois sur Kamino. Pendant longtemps, il avait travaillé efficacement pour la République, sans jamais avoir quoi que ce soit à se reprocher et conservait un casier judiciaire totalement vierge. Son talent le rendit même professeur de sciences biologiques à l'université de Coruscant, où il excellait et que les gens auraient été prêts à se battre pour avoir une place dans son amphi. Mared, contrairement à la majorité des Arkaniens, demeurait quelqu'un de très agréable lorsqu'on discutait avec lui. Il avait la particularité de constamment se laisser pousser une énorme moustache, mais en veillant à toujours se raser la barbe, ce qui lui donnait parfois un petit air de savant fou… ou de génie. Le blanchiment très prématuré de sa pilosité renforça vite cette impression, car en effet, à même pas trente ans, il se retrouva avec les cheveux et la moustache presqu'intégralement blancs !

    On pouvait retrouver dans son bureau un méli-mélo indescriptible de datablocs et de schémas de toutes sortes. En parallèle de son travail sérieux et très poussé, il faisait des recherches des plus loufoques, allant parfois jusqu'à concevoir un sérum buvable pour enlever toute pilosité, un stimulateur de barman, et autres saugrenuités en tous genres.

    Pendant des vacances étudiantes en 122, il reçut la visite d'un inconnu qui disait s'appeler Viktor Koher, et qui avait entendu parler de ses qualités. Koher lui proposa qu'il le clone à vitesse normale contre une somme des plus alléchantes, mais Ouh'Esta refusa fermement. Le ton monta sans ménagement et Koher finit par forcer le scientifique à signer un décret disant qu'il se mettait à son service, puis à le cloner.

    Commença alors pour Ouh'Esta un périple dont il se souviendra toute sa vie : dans une petite salle privée et verrouillée de son laboratoire personnel, il commença à créer le clone en question grâce à un cheveu de son client. Malheureusement, ce-dernier se montrait oppressant et voulait que le clone puisse commencer son développement plus vite ; cela nécessitait à Mared du matériel qu'il n'avait pas, mais par crainte de devoir être blessé ou même tué, il fut poussé à frauder fiscalement et les accumula en même temps que la vitesse toujours plus élevée que Koher exigeait. Il fut même tellement pressé par le temps qu'il cacha même des éprouvettes de secours avec les gènes de Viktor au cas où les premiers spécimens devaient être des échecs.

    En 152, alors qu'il travaillait toujours sur les prototypes de clones qui s'approchaient de la maturité, Koher accompagné d'un homme vêtu de noir vinrent le chercher et le capturèrent, avec d'autres scientifiques, certains des collègues et d'autres de parfaits inconnus. Pour couvrir leurs traces, les ravisseurs envoyèrent un faux courrier à l'université pour déposer la démission d'Ouh'Esta, et personne ne se posa de question, regrettant juste le professeur.
    Les Sith emmenèrent les savants dans leur vaisseau en direction de Mustafar, et une fois là-bas commencèrent à les torturer en les sommant de travailler pour eux. Énormément de scientifiques n'y survécurent pas, contrairement à Ouh'Esta. Assez hautain avec les rustres mais encore plus peureux pour sa petite personne, il accepta rapidement et se vit attribuer son nouveau travail : il devait créer une souche ADN capable d'être copiée à l'infini en y insérant des gènes de races guerrières afin d'en faire de parfaits soldats. La particularité de ce trucage génétique était qu'il avait ajouté la possibilité de compléter les souches avec des gènes d'espèces brutales non-humaines, mais plutôt barabelles, nelvaaniennes ou encore trandoshanes. Au bout de quelques jours, il trouva comment mener ce projet à bien, et les gènes furent prêts à être transplantés.
    Ses ouvrages étaient très satisfaisants, ce qui attira davantage l'attention des Sith. Par cela, Ouh'Esta se retrouva alors contraint de créer des clones à grande échelle de deux autres personnes qui le maintenaient prisonnier : Dark Beinak et le maître de celui-ci, tout en y ajoutant les codes génétiques du parfait combattant. Comme ce fut sous la menace du chef des deux hommes, Ouh'Esta n'eut même pas l'idée de chercher à négocier et se mit, à contrecœur, au travail.

    Lors de l'évacuation de la base aux premiers mois de 153, il réussit à se subtiliser des Sith et à se cacher, croupissant dans les restes des lieux dans l'attente que Koher ou Beinak ne reviennent le chercher, car il savait parfaitement que les Sith avaient besoin de ses connaissances. Il improvisa même un système de défense rudimentaire, qui n'arrêterait pas un Jedi Noir mais qui pourrait le prévenir pour qu'il se prépare, armé d'un simple fusil blaster.

    Il fut retrouvé finalement une semaine plus tard par l'équipe de Jedi constituée de Kaarde, Jorus-Beku-n, Ange Solo et Macematu, qu'il prit pour des ennemis, et commença à leur tirer dessus tout en restant invisible. Au bout de quelques négociations et la preuve que les nouveaux venus n'étaient pas là pour lui faire du mal, il finit par se montrer mais se fit immédiatement assommer par Mace. Quand il retrouva ses esprits, il décida de faire confiance aux Jedi et leur révéla son identité. Il fut amené dans le vaisseau par lequel le groupe était arrivé et put se laver et se reposer, Ange lui ayant même cédé sa chambre.
    Le lendemain, Mared et les Jedi se regroupèrent dans le salon du vaisseau pour qu'il leur raconte le travail qu'il a dû faire pour les Sith. Mais les Jedi sentirent un trouble dans la Force : Koher était revenu sur la surface de la planète ! Mared dut alors se cacher dans une soute pour sa sécurité. Après de très longues minutes, peut-être des heures, le groupe revint mais parut changé moralement, plus tendu. Mais le professeur ne posa aucune question et fut ramené sain et sauf à Coruscant, où il fut mis en sécurité, protégé par la police. Il reprit son travail d'enseignant après avoir été acquitté des fraudes fiscales retenues contre lui et qu'il ait détruit les dernières souches ADN de Koher qui étaient restées dans son bureau.
    Pendant deux ans, il quitta de nouveau son poste de professeur pour travailler pour la République, puis il retourna enseigner à partir de 160 jusqu'en 167 avant de prendre une retraite anticipée bien méritée pour achever ses projets bizarres.
    Il serait encore vivant aujourd'hui, mais on ignore où il peut se trouver en partie dû au fait qu'il se fait discret afin de ne plus être sommé pour quelconque projet que ce soit.


    Son apparition

    dimanche 02 février 2014 - 23:05 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10107 Crédits

    NO'ERDA



    Planète impressionnamment imbibée de Force Lumineuse.


    Type : Planète tellurique
    Climat : Tempéré
    Composition : Plaines, plateaux, mers, déserts, volcans.
    Habitants : ~750 millions (valeur approximative)
    Faune : Nunas, Gizkas, Vornsks, Banthas, Fambaas, Hipparions
    Localisation : Est des Régions Inconnues


    No'Erda est une planète dont le nom, en langues anciennes, signifie "Nouvelle terre". Elle n'est nouvelle que de nom, car de nombreux royaumes se la partagent depuis des millénaires. Sur ces centaines de royaumes, les plus influents sont ceux de :


    • Tanavic (spiritualité/religion)
    • Sisrue (superficie)
    • Meaureiq (militaire)
    • Henic (économique)
    • Elypom (culture/savoir)


    Même si ces cinq royaumes possèdent la plus forte influence dans des domaines précis, les autres n'en sont pas exemptés pour autant et développent eux aussi une puissance. Aucun royaume de détient un savoir.
    Les conflits entre territoires sont très courants, même si des ententes et des accords ont lieu. Les guerres concernent surtout les plus petits domaines qui souhaitent s'étendre.

    La race animale propre à la planète est l'Hipparion, équidé d'en moyenne deux mètres de haut au garrot, qui sont utilisés par les autochtones soit pour la traite, soit pour les courses ou la guerre. Pour des travaux plus harassants ou le déplacement d'énormes masses ou d'armes de siège, ce sont davantage des Banthas ou même des Fambaas qui sont utilisés.


    Héritage historique

    Autrefois, la planète était beaucoup plus proche du Noyau : elle se situait approximativement à la même distance de Coruscant que Phu, non loin d'Abregado Rae, bien qu'elle était plus au Nord, ce qui la localisait dans la Bordure Intérieure. Ce serait l'implosion de sa lune, aux alentours de 24.000 ABY, qui aurait propulsé No'Erda au-delà des Régions Inconnues. Le périple de la planète cessa lorsqu'un autre satellite, par une raison encore mystérieuse, stoppa No'Erda et fit redémarrer sa rotation orbitale autour du soleil.

    Comme presque tous les systèmes de la Galaxie, No'Erda subit le joug de l'Empire Infini des Rakatas, alors que sa population commençait à ancrer un système social. Mais le peuple erdien, ne voulant se laisser faire, se souleva rapidement en refusant l'esclavage. Les Rakatas ayant été des utilisateurs du Côté Obscur de la Force, les Erdians comprirent qu'utiliser l'autre Côté, même si en tirant quelques bénéfices de Pouvoirs destructeurs, était ce qu'il y avait de mieux pour se préserver. La lutte acharnée dura des années au prix de centaines de milliers de vies ; mais grâce au Côté Lumineux de la planète qui handicapait les Rakatas, les Erdians réussirent à gagner leur indépendance vers l'an -25.000, date de l'effondrement de l'Empire Infini.

    Constatant le sacrifice et l'horreur que constituait le Côté Obscur, c'est depuis cette guerre qu'ils décidèrent de servir le Côté Lumineux en restant de vaillants combattants, et en traquant quiconque se détournerait de la Lumière. Voulant définitivement oublier la violence rakata, ils détruisirent tous les objets, vaisseaux, armes et technologies des Bâtisseurs, et brûlèrent dans les volcans les milliers de carcasses ennemies.

    La langue parlée et écrite sur No'Erda est universelle, et vient du vieux Basic et de l'Aurebesh. Ce lien avec les mondes du noyau repose sur le fait que la planète et son peuple ont été au contact de ce qui allait être la République, même si entretemps ils ont perdu les notions de sujets dans leurs phrases. En effet, se reconstruisant et développant leur société depuis les Rakatas, ils ont combattu aux côtés des partisans d'Ashla, les futurs Jedi, lors du Premier Grand Schisme en l'an -24.500, lorsque des partisans du Bogan, ceux qui seront plus tard appelés "Sith", arrivèrent sur No'Erda. Une bataille entre les forces alliées et les Erdians contre leur ennemi commun éclata, se soldant par une victoire de la Lumière, renforçant les convictions des Erdians quant à l'utilisation de la Force.

    Cependant, même s'ils y ont été confronté d'abord par les Rakatas puis par les partisans d'Ashla, les Erdians ne s'intéressèrent pas à la technologie des vaisseaux, préférant rester un peuple sédentaire et ayant encore énormément de place sur leur monde.

    Ils ne connurent jamais la technologie du sabre laser, cette-dernière étant arrivée aux alentours de l'an -15.000, et No'Erda ayant quitté les mondes connus neuf mille ans auparavant.


    Sa puissance dans la Force

    Ce qui frappe un nouvel arrivant en posant le pied sur cette planète est de constater combien la Force Claire y est dense. En effet, alors que sur les planètes "communes" de la Galaxie (excepté Tython, Korriban et consœurs) la Force est présente partout de manière modérée, elle l'est d'une puissance inouïe sur No'Erda et semble émaner d'absolument tout, comme si elle était produite par les minéraux et les végétaux.

    De ce fait, la terre est propice à l'agriculture et l'élevage, qui font partie des activités locales majeures. En effet, grâce à la Force, les plantes poussent bien et rapidement, en étant capable de se défendre de nombreux parasites sans pesticides. Cette omniprésence de la Force dans la nature a pour conséquence principale que les consommateurs, primitifs et intelligents, ingurgitent cette puissance ; au fil des générations, cette restauration a fini par s'imprimer dans le code génétique des êtres vivants.

    Il existe malgré tout un lieu hanté par le Côté Obscur ; une forêt dans laquelle se trouve un lac. Il est rigoureusement interdit de s’y rendre, et seuls des Prêtres en ont le droit pour tenter, en vain, de le chasser des lieux. Ce lac possède une concentration massive du Côté Obscur dû à un cristal de sabre laser très puissant, peut-être fabriqué par la Force Noire, reposant en son fond. Cette relique est gardée depuis des millénaires par l’esprit d’un guerrier Sith à qui n’appartenait pas le cristal en question. Il est dangereux d’entrer dans le lac qui pourrait corrompre tout esprit et rendre le plus pur des Jedi en Serviteur invétéré du Mal. Certains Prêtres ne sont même jamais remontés vivants du lac.



    Les autochtones

    Les habitants de la planète s'appellent les Erdians (Erdien au singulier, et Erdienne/-annes au féminin). Ils se partagent la superficie totale en une centaine de royaumes plus ou moins grands. Ce sont des proche-humains de taille variant en moyenne entre 1m50 et 1m80. Leur front est plus aplati que celles des humains et la mâchoire plus proéminente.
    La pigmentation de la peau est un signe de bonne nutrition : les ingrédients qu’ils mangent sont tout à fait communs, mais leur corps réagit en fonction des apports ; si l’alimentation est saine, la peau sera plus foncée. En règle générale, la plupart des habitants ont la peau ambrée. Cette réaction n'a cependant rien à voir avec le fait que la nourriture soit imbibée de Force.

    Les Erdians sont très avancés scientifiquement, en mathématiques et même en astronomie, ce qui leur permet de fabriquer des télescopes afin de voir les étoiles. De plus, l’école existe et est obligatoire, tout enfant ayant droit à une éducation, même un habitant dans un lieu isolé.


    Système politique
    Durant des siècles, No'Erda a fonctionné dans tous les royaumes avec la même politique, basée sur la féodalité. Le Roi dirige ses terres par l'intermédiaire de Seigneurs à qui il alloue des parcelles, contrôlées en son nom.
    Le pouvoir est divisé : Le Roi possède le pouvoir exécutif tandis que ses ministres et ses conseillers détiennent le législatif, même s'il garde un certain droit sur ce-dernier. La couronne est obtenue par le principe de la dynastie, et en cas d'absence d'héritier légitime, le souverain ou la souveraine suivant(e) est nommé(e) par les Prêtres par Droit Divin.
    La peine de mort existe également, et chaque type d'exécution a sa propre signification qui est celle-ci :
    Décapitation par l’épée : Souvent réservée à un prisonnier important et respecté, c'est la mort la plus honorable où le condamné et a choisi lui-même son sort
    Pendaison : En cas de Haute trahison ou de crime de Lèse-majesté
    Incinération : C'est le châtiment pour les crimes d'Hérésie, profits personnels en se servant sciemment de la Religion
    Criblage par flèches : Punition pour quiconque a tenté ou a fait usage de corruption
    Oubliettes : Crimes divers répétés

    Religion
    Sur No'Erda, la Force s'appelle Máturinn, est déclarée comme une entité masculine et est vénérée par le peuple. Elle n'est pas matérialisée en une personne sur les illustrations mais plutôt comme un vent de couleur claire.
    Les Prêtres, aussi appelés Élus, sont des individus possédant une très grande puissance dans la Force. En effet, n'importe quel Erdien est capable d'utiliser la Force, cependant les Prêtres ne l'enseignent pas au plus grand nombre, davantage par sécurité que par égoïsme. Le peuple moins puissant apprend donc quelques Pouvoirs selon les besoins et ne cherche pas forcément à en apprendre plus.

    Les Prêtres portent des toges en soie de couleurs vives et possèdent un bâton taillé par eux-mêmes renfermant un cristal d'où ils tirent leur puissance. Ces cristaux sont ceux qui sont utilisés dans les sabres laser, et on peut les trouver sur la planète. Les Prêtres sont tellement puissants dans l'utilisation seule de leurs Pouvoirs qu'ils n'ont pas besoin de se battre à l'épée.

    Les gens communs décédés sont généralement inhumés. Les Prêtres, eux, sont incinérés dans de grandes processions pour que leur esprit soit totalement libéré de leur corps. Leurs cendres sont ensuite utilisées dans les jardins des Temples comme engrais, illustrant l’idée de réincarnation.

    Le peuple Erdien croit en l'idée de la vie après la mort, d'ailleurs on peut là-dessus remarquer un ancien lien avec la République ; en effet, les termes Ashla et Bogan ont été conservés, mais détournés de leur sens propre : ça ne représente plus les partisans d'un Côté de la Force ou de l'autre. Pour les Erdians, l'Ashla est devenu le lieu où l'âme des défunts purs continue de vivre en harmonie et en paix, pouvant même aller jusqu'à la réapparition. En contrepartie, les défunts dont l'âme a été jugée impure finissent en Bogan, monde de chaos et de souffrance, dont les flammes procèdent à une purification éternelle de l'âme. Pour les Infidèles, leur âme ne peut aller ni en Ashla ni en Bogan, et donc se trouve condamnée à errer dans le monde des vivants.

    Les Prêtres écrivent des livres à la main et uniques retraçant tous les agissements liés à Máturinn depuis le début de leur civilisation et font part de leurs approches et de leurs interprétations des phénomènes surnaturels. Ils ont également créé des chants à la gloire de la Force ou contant un événement important, dans une langue très ancienne ; la sonorité et les chœurs calmes peuvent rappeler des chants mandaloriens.

    La population a érigé d’immenses et somptueux temples de Máturinn ouverts à tous ceux qui souhaiteraient demander l’aide de la Force ou méditer. Les lieux sont ornés de statues de marbre, de vitraux mettant en scène de grands phénomènes liés à la Force, des fresques et peintures murales et de certains objets dorés ou en or/argent. Les Rois et Reines décédés sont enterrés dans la crypte du Grand Temple, il n’y en a qu’un seul par royaume, situé dans la capitale.

    Les Erdians sont tout de même très catégoriques dans leur jugement vis-à-vis des êtres et de leur lien avec la Force ; c'est pour cette raison qu'ils codifient les gens par des adjectifs :
    Pur : Serviteur du Côté Lumineux.
    Impur : Serviteur du Côté Lumineux mais avec soit un passé en lien avec le Côté Obscur, soit commettant des actes répréhensibles. Les Jedi gris sont considérés comme Impurs ou Infidèles.
    Indigne : Personne n'étant pas réceptive à la Force.
    Infidèle : Personne qui s'est privée ou qui a été privée de son lien avec la Force.
    Hérétique : Serviteur du Côté Obscur ou présentant des symptômes similaires, il est très dangereux d'être déclaré comme tel.
    Comme il arrive à tous de faire des erreurs, les habitants peuvent demander à voir un Élu ou prier dans un Temple pour avouer son erreur et espérer un Pardon de la Force. Leur âme est ainsi lavée, mais cette pratique n'est pas suffisante pour quelqu'un d'Impur.

    L'accès aux Temples est interdit à toute personne qui n'est pas déclarée comme "Pure". Il règne une certaine loi de "virginité spirituelle" pour accéder à ces bâtisses : devient Impur quiconque a déjà touché, de près ou de loin, au Côté Obscur ; même une rédemption ne permet pas un Pardon total. Les gardiens des lieux saints, appelés "templiers", peuvent ressentir les êtres et émettre un jugement immédiat. Très bons combattants à l'épée et maniant habilement la Force, il est souvent déconseillé de leur faire face.

    Mœurs, us et coutumes
    Fait qui peut paraître surprenant pour une civilisation, l'égalité des sexes est bien ancrée dans la culture ; ce qui fait qu'on peut trouver autant d'hommes que de femmes à la tête d'un commerce ou d'un poste plus élevé encore, ainsi qu'au sein de l'armée. La Reine a toujours un mot à dire si elle le souhaite sur les décisions du Roi lorsque celui-ci est descendant direct de la dynastie (et inversement quand c'est une Reine).

    L’esclavage existe, mais les esclaves sont généralement reconnus comme êtres vivants et respectés comme tels. Cependant, ils ne doivent pas oublier qu'ils sont des esclaves et doivent obéir à leur maître, sous peine de châtiment exemplaire.

    Les gens se saluent en tendant le bras, l’orientation de leur paume de main insigne sur le comportement que l’un a envers l’autre : paume vers le bas, je te domine ; paume sur le côté, je te considère comme égal ; paume vers le haut, je te respecte entièrement. Quand quelqu’un de dominant salue un inférieur, il n’est pas rare qu’il se donne un coup sur le buste avant de tendre le bras, signifiant alors un signe de respect et non pas juste de la domination pure.

    Contrairement à une première apparence dans les rues, l'hygiène est très importante au sein de la population. Même s'ils n'ont pas l'eau courante, les Erdians se lavent régulièrement, dents et cheveux compris, et n'ont que peu de lacunes en médecine et vis-à-vis de toutes sortes de maladies.
    Ils ne possèdent pas de bacta et ne se soignent qu'avec des plantes, mais pour des résultats tout aussi efficaces. La pharmacie et les docteurs sont capables de trouver des remèdes ; pourtant, les soins avec l'aide de la Force sont très peu utilisés, à se demander s'ils connaissent seulement ce Pouvoir. Vu que leur médecine végétale palie très bien à leurs besoins, les Erdians n'éprouvent pas cette nécessité à se Soigner autrement. Ils savent également travailler les cellules et ont du matériel poussé comme des microscopes.


    Les futurs combattants doivent forger leur propre épée, chaque épée étant donc unique, qu’ils devront garder même après leur mort car ils seront enterrés avec. Certaines armes sont même de véritables œuvres d’art. Les possesseurs d’armures doivent aussi faire ce travail.

    L’activité principale sur la planète est l’agriculture, avec de très bons résultats de vins notamment.
    L’argent existe sous forme de pièces en argent, mais le troc reste extrêmement courant, même au sein de la Haute Cour.



    La (re)découverte par la République

    No'Erda eut un nouveau contact avec la République, après plus de 20.000 ans d'isolement. En effet, le projet d'exploration des Régions Inconnues mené par le Chancelier Mahan et le Gouverneur Sakanga mena le Vaisseau-Monde vers No'Erda dans le premier tiers de l'année +173. Les Jedi, accueillis par une petite délégation, atterrirent dans le royaume de Tanavic et furent menés à la capitale, Ajelserum, pour y rencontrer le Roi Tavinien VI. La puissance de la Force choqua les Adeptes, et Huge, Mirax et Weedge firent les frais du jugement des Erdians : Huge, du fait qu'il n'était pas réceptif, fut traité d'Indige, alors que Mirax, pour avoir été mariée et avoir fait un enfant avec Baaaaaaal, et Weedge pour avoir été un clone créé par le Sith dans le but de détruire les Jedi de l'intérieur, furent appelés Impurs. Heureusement, tous les visiteurs furent invités au sein du château, même si ça restait surtout pour être surveillés. [col=indigo]Peu après, Cenovii Ben et Ben Keller arrivèrent sur la planète mais furent "renvoyés" par une délégation car ils étaient jugés trop corrompus par le Côté Obscur. Le Mandalorien fit croire à la délégation qu'ils allaient jouer le jeu, mais il ne les fit aller que plus loin sur la planète, dans la forêt où se trouve le lac obscur ; le Chevalier Jedi sentit que cet endroit pouvait masquer leur présence.

    Le fait que Kaarde demande si des colons pouvaient trouver refuge sur No'Erda ne contenta pas beaucoup de gens, loin de là, et le Roi organisa une réunion avec ses vassaux pour déterminer des clauses et des compromis.

    Malgré les réticences des Erdians par rapport à la présence de Mirax et Weedge Terrik qui avaient une profonde part d'Obscurité enfouie en eux, certains Jedi tels que Bloli, Kaarde, Shina, Jaina ou Eckmül étaient autorisés à visiter la bibliothèque du Grand Temple d'Ajelserum. Le lieu regorgeait de livres sur l'Histoire de No'Erda, sur la philosophie du peuple, leur rapport à la Force, etc. Les Jedi remarquèrent dans ces écrits la présence du lac obscur et proposèrent leur aide. Il leur fut accordé bien que le Grand Prêtre n'ait pas été enthousiaste à l'idée de les laisser partir.

    Au même moment, Ceno et Keller s'entraînaient dans la forêt pour essayer de se retrouver avec eux-mêmes. Cenovii sentit qu'une corruption était présente et intima à son padawan, pour l'épargner de ce potentiel danger, de retourner au Vaisseau-Monde afin de "protéger le Chancelier". Attiré par le lac, il entra finalement dedans en prenant des risques inconsidérés.

    Sur le chemin depuis Ajelserum, les Jedi, accompagnés de gardes templiers et de Prêtres, affrontèrent une apparition de Dark Maul. Une fois arrivés au lac, ils trouvèrent le Mandalorien coincé au fond et Kaarde suivi de Jaina plongèrent pour le récupérer. En retournant à la capitale, Cenovii fut mis en quarantaine par les Erdians et Mirax, après avoir vu l'état de Weedge qui était devenu inquiétant, décida de partir l'éloigner en partant à la poursuite de Tyria qu'elle avait sentie dans la Force quelque part dans les Régions Inconnues.

    Les Jedi choisirent d'aider No'Erda en allant purifier le lac, malgré les vives inquiétudes des chefs spirituels locaux. Pour ce faire, Kaarde demanda l'intervention d'un groupe de Yuuzhan Vongs pour récupérer le cristal ; lorsque les Jedi étaient sur le site et les Vongs dans l'eau, le lac se défendit en envoyant des hordes de guerriers Sith. Les efforts des Erdians et des Jedi combinés permirent de gagner suffisamment de temps pour que les Vongs ne prennent le cristal et ne l'enferment dans un holocron pour brider ses effets. Ceci fait, les hallucination disparurent et le lac était purifié.

    Après cet événement, Kaarde partit lui aussi à la recherche de Tyria et laissa le reste du groupe retourner à Ajelserum.
    Pendant ce temps, Cenovii était sous bonne garde et devait passer une épreuve des Erdians pour vérifier sa réelle affiliation et le genre de Jedi qu'il est vraiment. L'épreuve, bien que tentatrice d'utiliser le Côté Obscur et éprouvante, se termina finalement bien et Ceno put être libéré.

    Les négociations n'ont pas traîné entre le Chancelier et le Roi, et un traité de paix a été signé entre la République et No'Erda. Cependant, la planète ne fait pas partie intégrante de la République : seul le royaume de Tanavic sur les très nombreux de la planète avait donné son consentement, et une décision de cette ampleur devait être vue par tous les royaumes, à l'unanimité. Des négociations sont faites entre Erdians mais ne promettaient pas d'aboutir forcément rapidement.

    Le Roi de Tanavic accepta que des réfugiés s'installent sur ses terres, avec accord de ses vassaux. Seule une condition était imposée : que lesdits réfugiés acceptent de vivre sur le mode des Erdians, ce qui voulait dire construire des maisons comme celles existantes, se passer entièrement de technologie importée, adopter leurs moeurs et leur style vestimentaire.

    Une sorte d'ambassade Jedi fut bâtie au sein d'Ajelserum, dans laquelle trois Jedi travaillent. Ce Bureau, seul bâtiment autorisé à utiliser de la technologie par raisons pratiques, permettait de transmettre des informations au Temple de Coruscant, comme des copies de documents de la bibliothèque, des rapports de situation, etc. Quelques couches sont prêtes pour d'éventuels Jedi ayant besoin de trouver un pied-à-terre sur No'Erda.


    Son apparition



    Ce message a été modifié par: Huge le 26-09-2014 14:05

    mercredi 05 février 2014 - 23:36 Modification Admin Permalien

  • Avatar baaaaaaal

    baaaaaaal

    8033 Crédits

    DARK KAÏLA



    Jeune femme Sith d'une très grande beauté qui aima un temps Jorus.

    Autre(s) nom(s) : -
    Autre(s) prénom(s) : -
    Surnom(s) : -
    Espèce : Humaine
    Naissance : Inconnue – meurt en 155 (Coruscant)
    Taille : Inconnue
    Poids : Inconnu
    Signe(s) distinctif(s) : Beauté onirique, corps fin et naturellement bien fait
    Affiliation : Ordre Sith


    Dark Kaïla était l'archétype de la beauté fatale : la douceur de ses traits physiques et de sa voix masquaient la haine et la violence dont elle pouvait faire preuve en combat. C'était par ailleurs une excellente bretteuse, à l'aise dans les arts Jedi et maîtrisait la Forme V ainsi que la II.
    Comme de nombreux Sith de cette époque, on ignore son passé. Ce que l'on sait est qu'elle avait, sans doute très jeune, été trouvée puis recrutée par Baaaaaaal, en tant qu'apprentie, ou du moins disciple. Elle servit son Maître loyalement, effectuant chaque tâche qu'il lui incombait. Contrairement à la majorité des Sith, Kaïla se revêtait d'une bure marron, avec une capuche qui dissimulait son visage.

    Elle rencontra Jorus lorsqu'il vint sur Pergitor, avec Obitom, Mirax et Clickman. Le premier contact se fit par un croisement de lames, alors qu'elle protégea son Maître d'une attaque de Jorus. Le combat ne tarda pas et le Jedi allait l'emporter, poussé par sa rage, lorsqu'au moment d'achever Kaïla – dont il ignorait encore l'identité, la Force lui envoya un signe de bien. Il éteignit son sabre et Kaïla ne le frappa pas, se contentant de partir avec Baaaaaaal.

    Ils se retrouvèrent un peu plus tard alors qu'elle allait arrêter Jorus. Elle lui parla, et sa voix interloqua le Jedi, avant qu'il ne s'approche assez près d'elle pour voir son visage. Sous le charme mais essayant de refouler ses perturbations, il dégaina son sabre. Mais Kaïla profita du fait qu'il soit troublé pour rapidement prendre l'avantage et tenter de le convertir. Elle lui donna son nom durant ce combat, mais malgré l'attirance que Jorus éprouvait inconsciemment, il refusa de succomber au Côté Obscur. Finalement, la Jedi Noire le vainc et l'emmena à bord d'un vaisseau. Malgré certaines tentatives de Jorus pour saper son moral, elle restait de marbre. Elle ne laissa pas le temps aux amis de Jorus de venir à sa rescousse qu'elle emmena le Jedi avec elle en l'empêchant de communiquer télépathiquement.

    Plusieurs heures plus tard, lorsque Jorus se réveilla, Kaïla reprit la conversion lente, à petit feu, en disant que les autres jeunes Jedi qui voulaient le sauver allaient tomber dans un piège pour détruire le Conseil Jedi. C'est aussi à cet instant que, pour jouer avec les émotions de son prisonnier, ils échangèrent leur premier baiser. Kaïla, ressentant réellement une attirance pour Jorus, l'informa que les sentiments qu'il éprouvait pour elle seront sa gloire ou sa perte, et que s'il arrive à contrôler ses émotions, contrairement aux autres Jedi, c'est qu'il sera définitivement passé du Côté Obscur.
    Jorus niant qu'il n'éprouvait rien pour elle, Kaïla le mis à l'épreuve et eut raison : il n'osa la frapper de son sabre laser qu'elle lui avait rendu. Se jetant à corps perdu dans les sentiments sombres pour sauver ses amis, c'est aussi à ce moment-là que Kaïla montra au Jedi un clone de lui-même. Elle l'arrêta par la Poigne lorsqu'il voulut combattre son alter ego, afin que ses amis soient bluffés. Elle lui déclara aussi qu'elle serait sa seule échappatoire pour qu'il puisse éliminer son propre double sans en être marqué avant de le laisser, après un nouveau baiser.

    Plus tard, lorsque les amis de Jorus étaient en train de tomber dans le piège, Kaïla retourna voir son prisonnier pour lui "tenir compagnie", et où elle lui donna une nouvelle fois un succulent baiser, mais fut surprise par Jorus qui profita du fait qu'elle s'était laissée porter par ses propres sentiments pour la frapper. Elle pouvait être tuée, mais comprit que le Jedi en était incapable à cause, en partie, de ses émotions. Elle para très vite de brèves attaques lorsqu'elle fut assommée par un moniteur de contrôle lancé par Jorus.
    Kaïla reprit ses esprits après plusieurs minutes et arriva à se mettre en travers du chemin du groupe de Jedi, mais cette fois, alimentée par une fureur folle. Elle s'apprêta à combattre tous les Jedi à la fois, à savoir Click, Jorus, Obitom et Aynor, bien qu'aidée du clone sith de Jorus. À échanger un regard avec l'original, sa haine se dissipa petit à petit, du moins de son visage. Mais Obitom réussit à monter à bord du Contre-Attaque en faisant preuve de vitesse tandis qu'Aynor et Click combattaient le clone avant de sauter à leur tour dans le vaisseau. Jorus resta seul à se battre contre Kaïla qui reprenait le dessus, avant qu'elle ne le voit attiré par ses amis avec la Force. Elle déchaîna alors sa rage et sa déception sur le clone, resté là.

    Ce fut le premier échec de Dark Kaïla. Son maître, Baaaaaaal, s'en vit courroucé, surtout par le fait qu'elle ait tué le clone de Jorus, gâchant ses plans. Il la punit à coup de Foudre Sith, en lui garantissant de la pardonner si elle résistait. Kaïla réussit à submerger sa douleur, mais fut projetée plus loin encore par une Foudre redoublée d'intensité. Il épargna cependant sa vie, ce qui changea beaucoup de choses dans l'esprit de Kaïla. La douleur de la jeune femme fut si intense qu'elle fut même ressentie par Jorus.

    Le châtiment corporel qu'elle subit de la part de son maître la poussa finalement à aider Jorus et les Jedi. Consciente de la trahison que ça représentait, elle retourna tout de même sa veste et trouva un vaisseau. Découragée, dégoûtée du Côté Obscur, abandonnant toute haine et se laissant envahir par ses élans du cœur,
    elle suivit le Contre-Attaque dans lequel se trouvait Jorus et vint à la rescousse des jeunes Jedi qui s'étaient perdus au beau milieu de nulle part en les faisant monter dans son cargo. Ils la firent prisonnière et l'emmenèrent vers Coruscant. Avant d'arriver, elle échangea un dernier baiser avec Jorus, puis fut emmenée dans la cellule 66 de la prison du Temple en attendant que son sort soit défini lors d'une réunion du Conseil.

    Mais la captivité ne la maintint pas en sécurité : seule dans sa cellule, elle reçut la visite de son Maître resté dissimulé dans la Force. Elle avait échoué une deuxième fois dans sa mission, et en plus de cela, l'avait trahi. Il la punit alors en faisant cesser son cœur de battre ; malgré une résistance vaine, Kaïla succomba face à la puissance de Baaaaaaal.

    Quelques jours plus tard, sa dépouille fut emmenée par Jorus, Aynor, Obitom et Clickman sur une planète forestière, probablement Yelsain, afin de lui rendre hommage en l'incinérant, comme la tradition l'exigeait pour les Jedi. Ses cendres furent laissées sur place au gré des vents et de la nature.

    Son esprit continua à vivre et aida de temps en temps Jorus et ses amis à éviter les pièges de Baaaaaaal, ou ceux de la République lorsqu'elle se retourna contre l'Ordre. Elle réussit à apparaître au Jedi grâce à d'anciennes coutumes Sith, mais aussi à l'amour fort qu'ils éprouvaient l'un pour l'autre du temps qu'elle était vivante.



    Son apparition

    Ce message a été modifié par: baaaaaaal le 06-02-2014 19:50

    jeudi 06 février 2014 - 19:46 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    24745 Crédits

    SYSKA NERIS



    Contrebandière qui pourchassa un temps Dark Soul

    Autre(s) nom(s) : -
    Autre(s) prénom(s) : -
    Surnom(s) : -
    Espèce : Humaine
    Naissance : Inconnue – vit encore
    Taille : 1m66
    Poids : Inconnu
    Signe(s) distinctif(s) : Tatouages faciaux
    Affiliation : Indépendant, fausse identité de Padmée Naberry


    Syska était une femme mystérieuse. Elle est devenue contrebandière dès son adolescence pour survivre en décrochant des petits contrats. Mais sa force de caractère lui permirent de se démarquer et d'effacer la première apparence infantile qu'elle pouvait dégager. Grâce à une aide financière, elle put s'acheter une armure moyenne et ses armes, ainsi qu'un Ysalamiri au marché noir.

    Syska avait l'habitude de porter un casque qui couvrait la moitié de son visage en cachant l'autre moitié par des peintures de camouflage. Peu de gens l'ont vue entièrement. Au-delà de son parlé assez rude et direct, on pouvait deviner que c'était une jeune femme dans la fleur de l'âge et au corps aimé de la nature.

    Elle n'aimait pas beaucoup l'autorité et a toujours travaillé à son propre compte, ne rejoignant jamais la Guilde.
    Un jour, dans le dernier tiers de 155, elle subit des troubles par l'organisation Main Écarlate et décida de le leur faire payer. Elle commença par pister le sénateur Enthakem sur Almania lorsqu'elle remarqua que des Jedi, Kaarde et Jadden, étaient aussi dessus. Elle les laissa faire et se contenta de les suivre à distance jusqu'à Nar Shaddaa ; seulement, elle perdit leur trace sur la lune des contrebandiers et suivit Dark Soul, dont elle ignorait l'identité, qui s'enfuyait après avoir leurré les Jedi. Syska ne se fit pas remarquer par le Seigneur Sith et arriva à le tracer jusqu'à Kegan. Elle s'y posa à une grande distance, mais le temps qu'elle arrive au site d'atterrissage de sa cible, deux jours plus tard, Soul était déjà parti. Elle allait alors se me mettre à visiter la base Sith à la recherche d'informations lorsque Kaarde, Thore et Macematu arrivèrent et la trouvèrent.

    Malgré la méfiance des Jedi à son égard, Syska leur proposa de faire un temps équipe avec eux. Kaarde put voir la sincérité dans ses yeux et finit par lui faire confiance pour qu'elle soit dans l'équipe. Le quatuor découvrit en même temps la base et le laboratoire de clonage.
    Pendant que les Jedi recherchaient une disquette en plus de celle qui fut trouvée, Syska débusqua un important pack d'explosifs et en fit part à Kaarde. Ce-dernier lui laissa le choix de partir avant que le piège contre eux ne s'enclenche, mais elle voulut rester. En s'enfonçant, elle servit même au groupe lorsqu'il n'y eut plus de lumière en allumant son briquet.

    Lorsque la base commença à exploser, le groupe réussit à en sortir vivant mais le vaisseau Jedi se retrouva détruit, Syska se dévoua alors pour embarquer Kaarde, Thore et Mace dans son cargo afin de rentrer sur Coruscant. Arrivés sur la planète, Neris refusa de déposer les Jedi directement au Temple et les laissa à un spatioport proche en leur demandant de la contacter s'ils devaient poursuivre Soul sur Commenor. La conversation continua et elle fit part de son mépris envers les Jedi, en leur disant qu'ils n'avaient l'air d'exister que pour combattre les Sith.
    Elle aida une nouvelle fois ses camarades Jedi lorsqu'ils se firent attaquer par une escouade de gardes républicains. Lorsqu'ils durent se séparer, Syska les rassura quant à son sort en disant qu'il lui suffisait de changer le code de son vaisseau pour avoir la paix. Elle ramena cependant Thore directement au Temple afin d'échanger quelques questions quant à la situation actuelle, mais aussi sur un certain lien qu'ils auraient elle et lui…
    Une fois que chacun avait pris une direction opposée, Syska contacta Kaarde pour lui informer que quelque chose effrayait le Sénat, rendant les politiciens aussi agressifs.

    Plus tard, lorsque Padmée revint en Jedi, elle expliqua à ses amis que Syska Neris n'était autre qu'elle-même déguisée, afin de leurrer les Sith par un habile stratagème inventé par son ami Lou Cho. Quelle ne fut pas la surprise pour Kaarde et Mace, et la gêne pour Thore qui avait commencé à s'attacher à Syska ! Néanmoins, ce changement d'identité et cette longue séparation avec la Force ouvrirent les yeux de Pad sur beaucoup de choses…


    Mais le personnage de Syska ne s'arrêta pas là pour autant !



    Il est possible que Pad ait gardé son costume de Neris quelque part…

    Son apparition

    samedi 08 février 2014 - 12:52 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    24745 Crédits

    KITTY MYR



    Femelle Cathar qui fut un temps à la Guilde avant de disparaître.[i]

    Autre(s) nom(s) : -
    Autre(s) prénom(s) : -
    Surnom(s) : -
    Espèce : Femelle Cathar
    Naissance : 152 – vit encore
    Taille : 1m60
    Poids : 49kg
    Yeux : Verts
    Cheveux : Pelage brun
    Signe(s) distinctif(s) : Boucles d'oreilles en forme d'anneau avec des inscriptions en Catharese.
    Affiliation : Guilde des Contrebandiers



    Née sur Cathar, dans un village en forêt situé en bordure de la Grande plaine, une famille la trouva bébé devant leur habitation. Chronos et Félina Myr étaient déjà âgés, mais décidèrent d’élever le bébé qu’ils nommèrent Kitty. Ils l’élevèrent jusqu’à ce qu’elle ait l’âge de marcher. Peu après ses 4 ans, les parents adoptifs de Kitty moururent d’une apparente mort naturelle avec un intervalle de 5 mois. D’abord, Chronos d’un problème de cœur, puis Félina de chagrin qui se serait endormie dans la mort. La fillette Cathar refusa d’accepter la version des adultes et une grande méfiance naquit en elle car elle ressentait que le monde des adultes lui cachait quelque chose.

    Le village décida de lui donner un tuteur légal : Waldo Rho, un Cathar d’une trentaine d’années et qui est le professeur de combat au corps à corps du village. Elle apprit l’art de se défendre contre les prédateurs de sa planète et passait de nombreux moments dans la grande plaine car elle aimait y méditer, mais surtout se coucher dans l’herbe pour y observer les étoiles. Son tuteur insista pour qu’elle apprenne le Basic, langue dont elle ne voyait pas vraiment l’utilité. Elle grandit tout en continuant secrètement son enquête sur la mort de ses parents adoptifs, mais sans rien trouver.
    Elle avait 9 ans lorsqu’elle découvrit une discussion entre Waldo et le chef du village, Colos. Là, elle apprit avec stupeur que Chronos et Félina n'étaient pas ses géniteurs mais ont été exécutés parce qu’ils ont voulu protéger "le secret de Myr". Furieuse, elle sortit de sa cachette et demanda une explication. Colos est outré de l’audace de cette gamine, et paniqué à l’idée qu’elle puisse connaître "son secret", il commença à crier et à la menacer. Waldo essaya de calmer l’adulte et l’enfant, mais en vain car Kitty se fâcha, elle brûlait de colère et tous les objets se mettaient à trembler puis à voler dans toute la pièce. L’enfant prit peur, croyant que ce "pouvoir" venait de Colos. Elle fuya très loin du village.

    Commença alors pour Kitty une vie de rebelle. Elle parcourait les villages en essayant de trouver un abri, de la nourriture pour survivre contre des services. Mais refusant d’être ballottée d’une famille d’accueil à une autre, elle décida de prendre sa vie en mains et de ne se fixer nulle part. Elle continua son entraînement et retournait de temps à autre dans la grande plaine afin de méditer. Elle développa une aptitude à deviner les sentiments des gens et s’y fit lorsqu’elle doit vivre en société. Remarquant que ses colères étaient accompagnées d’objets qui volaient en tous sens. Elle apprit à piloter des jets, tout en perfectionnant son Basic, l’un n'allant pas sans l’autre. Elle prit goût à la vitesse, aux acrobaties, aux cours dans l’espace orbital mais faisait une allergie à la discipline. Elle ne restera pas longtemps dans ses cours d’astronavigations, juste assez pour se débrouiller, juste l’essentiel du pilotage.

    Elle finit par retourner à son village natal car Colos s’était éteint naturellement. Elle retrouva Waldo, heureux de la revoir. Malheureusement, les retrouvailles furent de courte durée car les colères et la réputation de Kitty avaient fait le tour des villages environnants et faisaient peur aux Cathars. Son tuteur lui expliqua alors qu’elle avait un lourd secret à porter sur ses origines, mais qu'elle ne pourrait le connaître qu’à ses 21 ans. D’ici là, Waldo lui demanda, la supplia de partir car il ne pouvait plus l’aider. Il lui apprit qu’elle "[i]détenait un grand pouvoir qui engendrait de grandes responsabilités
    ". Cette phrase, Kitty l’avait souvent entendue dire par son père, Chronos, sans vraiment comprendre ces paroles. Elle n’eut plus d’autre choix que d’écouter son tuteur et de partir sur une planète lointaine.

    Elle monta à bord d’un transporteur de pièces détachées. Les membres d’équipage étaient pour la plupart des humains et les cours de Basic de la jeune Cathar lui furent enfin utiles. Kitty partit à 16 ans de sa planète natale pour arriver sur Ambria.
    Sur cette planète, elle cherchait un emploi mais sa rébellion sur l’autorité lui valut pas mal de galères. De cargo en transporteur, elle voyageait sans but jusqu’au jour où un corsaire attaqua le cargo sur lequel elle fut engagée. Originaire de Naboo, James Wilbot remarqua le jeune âge de la Cathar et lui expliqua que son patron avait volé la Reine Nabienne. La jeune Kitty est fascinée par ce corsaire, par ce métier dont elle ignorait tout, mais trouvait de l’honneur et de l’indépendance. Était-ce un avenir pour elle ? Wilbot l’encouraga à rejoindre la Guilde et la déposa sur Nar Shadaa.


    Les aventures à la Guilde

    Pendant quelques jours, elle resta sans parrain jusqu'à ce qu'elle apprenne que Jésand l'acceptait. Malgré le fait que le Vurk était un chasseur de primes, il accepta de commencer sa formation de corsaire et de lui apprendre quelques bases universelles. La Cathar trouva un certain capitaine Vaillant qui devait lui enseigner ce qu'était être corsaire. Après quelques discussions, il l'amena à son vaisseau, une vieille canonnière Braha'tok . Il lui expliqua qu'ils étaient sous contrat avec la Guilde. Avant d'accepter, il posa une énigme à Kitty pour évaluer sa capacité à réfléchir. La féline ne trouva qu'une seule réponse plausible – mais erronée – et la donna à Vaillant, qui allait lui dire de partir. Mais une Zeltronne du nom de Kano n'était pas d'accord avec ce traitement et se vit confier Kitty. Vaillant voulut tout de même engager la Cathar comme mousse, et elle ne put que se résigner à accepter, bien que toujours prête à guetter la moindre occasion pour faire ses preuves.

    Kitty fit alors la connaissance de Kano en allant charger les torpilles dans le vaisseau. Kitty apprit que la canonnière devait attaquer une station spatiale faisant du trafic d'épices avec des Trandoshans, au nez et à la barbe de la Guilde à la station spatiale Pendragon, en orbite de Pergitor.
    Pendant le trajet, Myr emporta haut la main une partie de Dejarik contre Kano, puis cette-dernière voulut aller se reposer avant d'arriver. La Cathar allait en faire autant lorsqu'un Vurk qu'elle avait aperçu quelques minutes plus tôt lui barra la route et voulait jouer aux gros bras avec elle. Un Rodien tenta de le mettre en garde en disant que Jésand protégeait la petite, sans savoir que c'était justement lui. Kitty l'ignorait aussi et alla se reposer.

    Le lendemain, elle rencontra officiellement Jésand, quasiment en même temps que l'arrivée sur Pergitor. Le Vurk lui demanda si elle avait un vaisseau, et Kitty se vit prêter le Saber de son parrain, comme elle n'en avait pas.
    Lancée très vite dans la bataille, elle ne s'attarda pas sur les chasseurs et fut sollicitée par Jésand, installé en copilote avec son compère Armif, à attaquer un transporteur de trafiquants. Cela permettait aux vaisseaux lourds de la Guilde d'attaquer la station spatiale.
    Alors qu'elle cherchait jusqu'ici à éviter de transporteur au maximum, Kitty dut s'y frotter afin de détruire tourelles et systèmes de défense, ainsi que l'hyperdrive. Chassée par un R-41, la Cathar dut s'en sortir par des pirouettes, des feintes et de la chance, pour finir par faire s'écraser le chasseur sur le transporteur. Mais cette victoire fit sauter l'un des moteurs du Saber. Voyant que le temps était compté pour eux, Kitty ordonna aux escadrons guildeurs de se retirer afin de tirer des missiles dans les réservoirs du transporteur, ce qui le fit voler en éclats.
    En voulant éviter la déflagration, la féline tenta une ultime piquée, mais qui sacrifia le deuxième moteur du vaisseau de Jésand. Ils furent récupérés par le capitaine Vaillant, puis ramenés sur Nar Shaddaa. Kitty se réveilla dans une infirmerie, bandée au bras et au repos.
    Sa convalescence dura quelques jours avant qu'elle ne se sente beaucoup mieux, malgré le fait qu'on lui conseillait de se reposer encore deux jours.


    Mission avec Huge

    Elle fit la connaissance de la toute jeune nouvelle recrue de la Guilde, Huge, et entendit qu'on lui proposait une mission. Alors qu'elle était cantonnée à un repos forcé, elle décida d'échapper à la vigilance de Waren et Jésand en volant un chasseur Rapière pour suivre le garçon. Elle fut attirée jusqu'à Pantora où, se faisant discrète, elle resta à distance de l'humain et de la scientifique, le Dr. Pandora Strickwell. Lorsqu'ils furent capturés, elle le fut aussi plus tard et ils se retrouvèrent tous les trois emprisonnés, interrogés par un homme en noir. Kitty voulut essayer d'amadouer l'un des gardes de la Karakaa, lui-même un mâle Cathar, mais elle échoua. Lorsque Huge voulut les libérer, Kitty se retrouva paralysée par un bâton de l'homme en noir.
    Lorsque la Guilde attaqua le site de l'entreprise, la féline fut ramenée à bord d'un vaisseau de la Guilde, recueillie par Kano, et confiée à un droïde médical.

    Elle ne put rejoindre le jeune garçon ni la professeure, et dut s'expliquer devant Jésand et Waren quant à son comportement au début de cette mission qui ne lui était pas assignée.
    Nul ne sait ce qui a pu être dit durant ce "règlement de comptes", mais quelques temps après, Kitty disparut de la circulation sans laisser de trace, sans que personne ne sache si c'était lié à cet événement ou une décision purement personnelle.




    Son apparition


    Fiche co-rédigée par Kitty-Myr et Padme111.

    -------------------------------------
    Maître Jedi

    Ce message a été modifié par: Padme111 le 08-02-2014 13:33

    samedi 08 février 2014 - 13:08 Modification Admin Permalien

  • Avatar obiwan87

    obiwan87

    9719 Crédits

    LYDIA CARSON




    Voleuse experte venant de Naboo, Copine de Jarod Matal.

    Autre(s) nom(s) : 
    Autre(s) prénom(s) : 
    Surnom(s) : 
    Espèce :
     Humaine 
    Naissance : Milieu 150 (Naboo Theed) – vit encore 
    Taille : 1m85
    Poids : 70kg 
    Yeux : Bleues 
    Cheveux : Bruns très foncé mais ne déscendant que jusqu'à la nuque. 
    Signe(s) distinctif(s) : Voleuse, espiègle, Manipulatrice 
    Arme : Un DC-17 avec silencieux
    Affiliation : Civil

    Lydia est née dans une famille de la classe moyenne de Naboo, dans la ville de Theed, elle a grandi sans grand problème, plusieurs petits copains, mais une maladie chronique, elle est cleptomane, et elle est reine dans la discipline.
    Ces parents sont Lucy Carson (humaine) et Valor Carson (Arkanienne) Ces deux parents sont très ami avec de nombreux notables de Theed. Elle a un frère Ptraël, qui a quitté la famille récemment pour l'aventure dans l'espace. Aujourd'hui elle ne sait pas où il est. Sa disparition a causé une profonde tristesse dans la famille.
    Ptraël avait des théories très haineuse sur les hommes. Et Ptraël était plus ressemblant à un Arkanien que sa sœur.
    Dernièrement elle est sorti avec Jarod qu’elle a aidé, pour qu’il s’échappe de l’omniprésence de son père, elle a notamment aidé a volé des vêtements pour rentré dans la guilde elle a aussi volé la coupe de l’immortalité dans le croissant de lune, elle a aussi volé l’Arrow de Cenovii, mais il l’a récupéré très vite, grâce à un pilotage intégré à son bracelet.
    Son apparition

    Ce message a été modifié par: obiwan87 le 20-03-2014 21:53

    samedi 08 février 2014 - 20:39 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10107 Crédits

    CÉRÉMONIE DE BIG BOSS





    Honneur décerné à Frank Morrens pour ses services envers la République.

    Date(s) : 156
    Lieu(x) : Bureau du Chancelier à Coruscant
    Type d'événement : Cérémonie militaire
    Protagonistes : Frank Morrens, Chancelier Jacen Horn, Padmée Naberry, Kaarde Naberry, Empereur Jaïus Fell, ministres.
    Issue : -


    La République a toujours eu ses héros, Frank Morrens fit partie de ceux-là.

    L'ancien Chancelier avait beaucoup entendu parler de cet homme et de ses faits d'armes, puis le nouveau Chancelier, Jacen Horn, qui était Jedi, retrouva les dossiers de Morrens en plus de ce qu'il avait entendu de lui. Les ministres et le général-chef d'État-Major ont épluché son suivi de carrière ainsi que tous ceux de soldats méritants. Pour l'occasion, une trêve avec l'Empire fut même établie pour connaître leur avis sur la question. Bien que les deux camps étaient encore ennemis, les Vestiges admirent que Morrens avait dépassé les prouesses de leurs soldats depuis fort longtemps et l'honoraient pour cela.

    Frank fut alors contacté quelques jours après l'attaque de Baaaaaaal sur le Temple Jedi et la contre-attaque Jedi sur Crondra, lorsque la République connut un instant de paix ; la cérémonie avait mobilisé des représentants de l'Ordre Jedi et même l'Empereur, ainsi que plusieurs journalistes pour immortaliser le moment. Il y eut une rapide rétrospective de la carrière de Frank et il se vit attribuer pour cela la Médaille du Mérite, ainsi que les plus sincères remerciements et respects de l'Ordre Jedi. Puis on lui attribua enfin le nom de Big Boss pour avoir vaincu de ses mains nues le guerrier Sith Dark Illum, ce qui n'avait pas été chose facile contre un sabre laser, la Force et une armure.

    Le moment resta très sobre, sans pot de fête, juste quelques poignées de mains, des flashs et des applaudissements avec quelques entretiens. On accorda au Boss une année sabbatique pour qu'il se repose, et l'intéressé ne perdit pas beaucoup de temps.


    Frank n'a cependant jamais aimé ce titre et ne l'utilisa que pour certaines missions ou pour rappeler qui il était à ceux qui l'avaient oublié.



    Assister à l'événement



    Note de l'auteur : le Chancelier représenté ici n'est pas une illustration correcte de Jacen Horn. En effet, le dessin a été réalisé avant la lecture de la fin de TJ1 et représente l'ancien Chancelier. Je m'excuse pour cette erreur.

    dimanche 09 février 2014 - 18:44 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10107 Crédits

    HUGE




    Jeune humain de la rue, cynique et solitaire mais au bon fond.

    Autre(s) nom(s) : -
    Autre(s) prénom(s) : -
    Surnom(s) : Capitaine
    Espèce : Humain
    Naissance : ~155 (Coruscant) – vit encore
    Taille : 1m70
    Poids : 68kg
    Yeux : Gris-verts
    Cheveux : Entre le brun et le châtain, courts, toujours un épi au sommet du crâne, commence à se laisser pousser une nuque longue
    Signe(s) distinctif(s) : Déteste par-dessus tout les Mandaloriens, un peu génophobe, imperméable aux charmes des Twi'leks
    Affiliation : Indépendant


    Huge (qui se prononce "hioudje") ne sait pas exactement quand il est né, approximativement dans les années 150, et selon ce qu’il croit, dans les bas-fonds de Coruscant où il y a été abandonné à ses trois ans. Dès le premier jour, il vit l'injustice qui régnait dans ce milieu hostile, et à quel point la police, deux agents refusant de l'aider, ne se préoccupait pas des habitants "d'en-dessous". Il se trouva de quoi se faire une petite cabane mais sans plus, juste de quoi se protéger de la pluie dans un renfoncement de mur.

    Ses deux premières années dans la cité se passèrent tout près d'une rue à prostituées. Il était allé les voir tôt non pas pour "consommer", mais par curiosité et pour savoir pourquoi ces filles, plus ou moins jeunes, étaient debout à attendre sur le trottoir et peu habillées. La faim et le besoin d'argent y étaient aussi pour quelque chose.
    L'une d'entre elles remarqua sa présence. Une jeune Twi'lek violette de 16 ans, nommée Lana. Elle ne put pas l'aider autrement qu'en lui parlant, car il semblait qu'elle ne pouvait pas donner d'argent. Il alla la voir régulièrement, quand elle faisait de rares pauses pendant son travail. Même s'il avait un jeune âge, il comprit l'histoire de la jeune fille : ses parents étaient extrêmement endettés envers un chef du crime et elle dut utiliser ses charmes pour payer à vie cette dette. Elle promit également à Huge que, quand il serait grand, elle l'emmènerait avec plaisir "voir d'autres horizons". Le petit garçon ne comprit jamais cette phrase, cependant il était toujours bien accueilli par la maison et pouvait aller et venir à sa guise pour être au chaud ou avoir un petit reste à manger. Aucune fille ni celle qui était nommée "La Matronne" ne le laissaient ni voir ni entendre ce qu'il se passait dans les chambres.

    Quand il avait quatre ans, un drame arriva. Il était en train de chercher de quoi manger comme de nombreuses fois lorsqu'une rencontre bouleversa sa vie : un Dug qui l'avait vu et suivi s'approcha de lui discrètement et commença à lui parler. Il paraissait très gentil, il n'avait pas l'air de vouloir lui faire de mal… mais il n'en avait que l'air : en effet, pendant qu'il lui parlait et qu'il tentait de le rassurer, l'alien le caressait bizarrement, au point de commencer à toucher certains endroits avec un regard de plus en plus inquiétant. Se sentant immédiatement en danger mais sans savoir ni quoi ni qu'est-ce, le garçonnet empoigna une barre de fer qui traînait là et donna un violent coup à la tête du Dug, ce qui le sonna quelques secondes. Sans réfléchir et poussé par la peur, Huge frappa encore et encore, même une fois que son agresseur fût à terre et inconscient. Il le frappa toujours à tel point que même le sang qui giclait sur ses vêtements ne l'arrêtait plus. Il cessa quand il ne restait du Dug que le crâne broyé, sans la moindre possibilité de retour. Huge fut terriblement marqué par cette vision, mais bien moins que par ce qu'il avait failli subir quelques minutes plus tôt. Ce fut son premier sang.

    Il continua sa vie après cet incident et fut même l'auteur de deux autres crimes : il avait tué un enfant Twi'lek pour lui prendre son argent, sept malheureux crédits, ainsi qu'un voyou Sinitien qui s'était moqué de lui. Son arme était restée cette barre de fer qui l'avait sauvé, et qu'il avait fini par très bien maîtriser.
    Mais ce qu'il ignorait, c'est que l'alien au gros cerveau faisait partie d'une bande de criminels organisés, un gang en somme. Des adultes armés de blasters vinrent lui régler son compte, et Huge trouva refuge auprès de Lana. Les hommes ne le poursuivirent pas mais l'attendaient, apparemment des habitués de la maison. Mais au bout d'une petite heure, un Iotréen arriva, les yeux furibonds et le pas rapide. Lana emmena Huge dans sa chambre et le cacha dans une penderie pour le protéger avant que le Iotréen n'arrive dans la chambre. Il parla à la jeune fille parfois en basic, parfois en Huttese, et Huge, trop effrayé par ce qu'il se passait et pour son amie, ne comprenait rien.

    Au bout d'un moment, il sentit que l'alien avait plaqué la Twi'lek contre la porte, en la soulevant par la gorge. C'est alors que Huge vit une lame ensanglantée traverser la porte en bois et passer à quelques centimètres de sa tête avant d'en ressortir, puis entendit des pas d'une seule personne sortir de la chambre. Il ouvrit la penderie, en sortit et découvrit avec horreur son amie saignée au ventre par terre, morte. Quand les autres filles virent ce carnage, Huge fut chassé dans vergogne de la maison, car elles disaient que c'était de sa faute si Lana était morte. Il n'avait alors plus d'endroit où aller.


    Le gang des "Caesare"

    Cet incident fit quand même parler de lui et quelqu'un vint le trouver à sa cabane, améliorée depuis le premier jour. C'était un Kiffar d'une trentaine d'années qui lui conseilla vivement de le suivre pour faire partie de son gang. Ce qui convainquit Huge était qu'il serait nourri, logé et blanchi, avec un vrai lit dans lequel dormir. Et en effet, cet homme ne s'était pas moqué de lui et Huge dormit d'un sommeil agréable.

    C'est le lendemain qu'il apprit qui était celui qui l'avait recueilli : le chef du gang. Il se nommait César mais se faisait appeler "Safari" dans les niveaux inférieurs. Les raisons d'un tel surnom ? Le garçon n'en avait aucune idée. Safari était un ancien comte et riche kiffar de Coruscant, qui se retrouva ruiné par un krach boursier et qui avait monté son gang qu’il constituait de gens n’ayant pas, selon lui, leur place dans la pègre et valaient mieux que ça. Huge vécut donc dans un gang aux membres qui avaient reçu une certaine éducation, et c’est cette éducation qui s’imprégna en lui, le faisant avoir quelques scrupules.
    Il y apprit rapidement à lire, écrire, compter, et s'exprimer correctement.

    Le mécano du gang, un Khil nommé Dyvon Celshu lui apprit à bricoler pour réparer des armes ou même à reconnaître les indicateurs de fonctions d'un vaisseau. Il lui apprit également les bases du pilotage avec quelques simulateurs de vol, puis des speeders à vitesse modérée. Huge apprit ainsi à manipuler la majorité des engins à moteur, sans être un pilote exceptionnel non plus, juste de quoi ne pas se crasher, mais aussi à bidouiller pour toujours améliorer les fonctions en gardant la sécurité.

    Son talent aux armes à distance fut très rapidement reconnu, car il apprenait à tirer bien en très peu de temps et avec de bons réflexes. Son agilité et sa réaction en faisaient un très bon tireur dans le gang, et on lui céda rapidement un petit blaster, un DL-18. Il troqua très vite sa barre de fer fétiche et usée contre cette arme de distance, avec laquelle il se sentait plus fort.

    Sa première descente se fit avec Safari lui-même, accompagné de quelques autres. Ils avaient apparemment un compte à régler avec un groupe de chasseuses de primes misandres qui devaient une conséquente somme d'argent au gang et qui refusaient de payer à cause du surnombre de mâles qui le constituait. Le comportement des femmes marqua Huge assez profondément, ce qui fut l'une des raisons pour lesquelles il devint misogyne. Malgré les tentatives diplomatiques des hommes, l'échange se finit dans le sang, où Huge, pour démentir les propos des femmes vis-à-vis de la lâcheté masculine, se battit férocement en descendant une demi-douzaine de membres du groupe.

    En 162, il lui fut confié à faire des missions en solo ; il élimina par un piège un Selkath qui vendait des informations sur le gang aux mouvements rivaux par exemple. Ou encore descendit de cinq lasers dans le dos un Stormtrooper qui volait les mendiants. Son efficacité et sa persévérance exemplaire lui valurent au final un surnom qu'il déclara comme nom d'usage : Huge.
    Pendant près de trois ans, Huge montrait ses aptitudes innées et acquises. Il fut formé aux bases du combat à mains nues, à la survie et toutes sortes de choses utiles.

    Lors d'une "promenade" en bande avec six membres du groupe, le tout jeune Huge croisa la route d'un quatuor de Mandaloriens. Les hommes en armures se montrèrent particulièrement désagréables envers le groupe "parce qu'ils étaient Mandaloriens" et qu'ils "avaient droit au respect qui leur était dû", alors qu'ils n'ont jamais été vus auparavant dans le secteur. Les insultes commencèrent à sortir rapidement, et même Huge essayait d'en placer, se faisant vite rembarrer par les quatre individus. L'échange allait finir par les armes si Safari et des renforts n'étaient pas arrivés. Les Mandies décidèrent de s'en aller.
    Mais cet incident ne s'arrêta pas là : en effet, les quatre hommes étaient aller chercher de leurs camarades et prétendirent attaquer la base des Caesare. À une dizaine contre près de cent gangsters, Huge ne put prendre part à la bataille, car César lui avait sommé de se cacher et de tirer sur le moindre Mandalorien voulant passer par les flancs. Aucun ne le fit, et Huge ne tua personne ce jour-là. À la fin de l'affrontement brutal, les Mandaloriens furent tous vaincus et les 3 survivants vendus à prix d'or sur le marché aux esclaves.

    Les trois quarts du gang avaient péri dans l'affrontement, mais cet événement se sut en une traînée de poudre et apporta beaucoup d'estime et de respect. Le gang qu'on appelait Caesare prit de l'ampleur et accueillait de plus en plus de membres, mais tous d'au moins 13 ans ou plus, Huge restant la seule exception. Le gang était apprécié car même si les membres commettaient des crimes, ils défendaient aussi des nobles causes. Une jeune fille d'environ 14 ans intégra le gang également en 165. De plus en plus à l'écart de ces créatures et du haut de ses 9 ans, Huge se montra quelque peu froid et austère envers cette ado qui avait elle-même un très sale caractère. Mais elle partit au bout de deux mois en insultant le gang, trouvant qu'il était constitué de rien d'autre qu'une "bande de ploucs". Elle s'envola pour Nar Shaddaa et plus personne n'entendit parler d'elle.

    Mais le départ de la fille ne fut pas une préoccupation car le gang disputait une place de choix dans la hiérarchie des hors-la-loi. Les Vornkrs Noirs, le plus influent gang de ce secteur de la ville basse de la capitale voulait empêcher les Caesare de monter davantage. Safari avait mis au point une opération parfaite pour frapper un grand coup les rivaux, estimés par les Hutts et l'un des seigneurs criminels "d'en haut", le Iotréen Tijen Larsu. L'attaque fut prompte et Huge avait une place honorable en restant près de César. Il élimina des sentinelles en silence, tout comme le reste du groupe qui sécurisait les couloirs et les pièces.

    Quand les Caesare furent tranquilles, Safari accompagné d'une dizaine d'hommes se dirigea vers la salle à manger du gang ennemi où leur chef était en train de se régaler avec des danseuses et ses seconds. Safari, Huge et les autres entrèrent en trois secondes, menaçant de leurs pistolets les gens attablés, et César arrêta la fête par une simple phrase ironique dont Huge s'est toujours souvenu : "Bon appétit, messieurs !". Il n'y eut pas beaucoup de pourparlers, encore moins de reddition, et encore moins de conditions avec le chef du gang ; Huge le reconnut, c'était celui qui avait tué Lana. Des tirs de blasters furent échangés et des vibrolames croisées.

    Le garçon vida toute son arme sur le chef en voulant venger son amie, mais celui-ci portant un bouclier, les décharges ne lui firent rien. Huge se jeta alors sur lui avec un couteau et tenta de le poignarder, mais il échoua également, se faisant projeter d'un coup de bras sur le côté. Le Iotréen refit alors face à Safari et les autres, mais fut de plus en plus blessé à cause de l'épuisement de son bouclier. Il commença à être à terre lorsque Huge saisit sa chance et fonça vers lui, lame en avant ; cette fois-ci, il l'avait planté, l'achevant totalement et sentant sa vengeance repue. En trophée, Safari lui laissa le blaster E-11 du chef, que Huge garde et utilise encore aujourd'hui.

    Ayant porté une forte atteinte à la réputation et à l'égo des Vornkrs Noirs, les Caesare rentrèrent dans leur base fêter leur victoire dans des flots d'alcool et d'épices, ainsi qu'en comptant le butin ramassé du pillage de la planque ennemie. Huge eut sa première cuite ce soir-là, mais vit aussi les méfaits des épices en voyant un membre qui en avait trop pris, délirer de manière effrayante avant de tuer certains collègues qui tentaient de le calmer, puis de se faire sauter la tête. Depuis ce jour, Huge évita tout contact avec les épices, le tabac qui lui brûlait la gorge et toute autre substance un peu louche.

    À la fin de l'année, alors que le gang vivait des jours sereins et prospères, un groupe d’intervention de la République s'imposa dans un affrontement assez violent. Huge insistait pour se battre aussi, mais en voyant que les soldats étaient très efficaces et ne laissaient pas de prisonniers, le chef ordonna à Huge de s'enfuir par un petit conduit d'aération, juste assez large pour sa taille. Observant la scène par une grille dans le plafond, il assista au massacre des centaines de compagnons face à tout juste une dizaine de soldats, et comprit pourquoi Safari voulait qu'il s'en aille. Huge se dépêcha de sortir de là et se retrouva dans une rue assez éloignée de la planque. Il dut alors de nouveau survivre seul, mais grâce à son âge et ses nouvelles aptitudes, ce fut plus facile.

    Après plusieurs mois d’errance, il décida de s’en aller de la planète et de découvrir un peu la Galaxie. Entrant dans le hall d'un immeuble, il prit l'ascenseur et monta jusqu'au toit. Il y trouva un transport Dx-9 adapté en sorte d'appartement tout à fait complet et le vola en y abattant les gardes avant de s’enfuir vers Tatooine pour le repeindre et faire changer sa signature magnétique. Il le baptisa La Fumée, car on n’a jamais réussi à mettre la main sur lui, et erra pendant un peu plus de 2 ans dans l’espace à la recherche de travail et d'argent.


    L'entrée à la Guilde

    Il eut un contact d'un certain Waren Horn au tout début de 168, qui se disait être de la Guilde des Contrebandiers. Il lui proposa un travail sous condition d'entrer dans l'organisation. Huge accepta et dut aller sur Nar Shaddaa pour retrouver son employeur. Ce-dernier, une fois sur place, lui expliqua qu'il devait escorter une scientifique sur Coruscant, Pandora Strickwell, qui devait participer à un conclave pour défendre la cause de mammifères, les Snööphs, massacrés par une compagnie pétrolière, la Galactic Oil Karakaa sur Pantora. Il fit également la connaissance d'une jeune Cathar, Kitty Myr, qui devait encore se reposer après une dure mission, et à qui il fit visiblement bonne impression, grâce aux enseignements de César et la bande notamment.
    Après quelques houles avec la professeure, Huge, alors âgé de 13 ans, l'emmena vers la capitale avec une boule au ventre, puisque ça ne faisait que quelques mois que la République avait envahi la base du gang et que les services de polices pouvaient encore être en train de le rechercher.

    Alors que Strickwell lui avait montré des documents à propos des Snööphs et des rapports dont elle allait se servir pour défendre sa cause au Sénat, Huge prit l'initiative de passer sur Pantora avant d'aller au Sénat, comme ils avaient trois jours pour ça. Il se fit malgré tout sermonner, mais une fois arrivés à la surface de la planète, dans une jungle, elle s'arrêta et alla vers des sites où elle avait localisé des animaux.
    Ils étaient en route quand Huge sentit une odeur de tabac et descendit un mercenaire à la solde de la Karakaa. Le garçon retrouva la professeure en train d'étudier le comportement de bébés Snööphs et repéra un groupe hostile se diriger vers eux. Ils s'enfuirent en emportant les progénitures et la femelle dans une petite cage et allaient repartir vers La Fumée quand les mercenaires firent brûler le poste d'observation qu'avait souvent utilisé Strickwell. Quand elle vit ça, elle en profita pour prendre des photos afin de mieux attaquer la société en justice, mais leurs poursuivants les rattrapaient. Un bulldozer fonçait même vers eux et Huge ordonna à la Pantorane de ne pas l'attendre, car il allait faire face à la machine. Il s'en débarrassa vite en lançant un détonateur thermique sous le réservoir ce qui fit voler l'engin en éclats. Il retrouva la scientifique plus loin qui lui avait dit l'attendre, et en repartant à toute vitesse, se prit une pelleteuse de plein fouet dans la figure, ce qui lui fit perdre connaissance. Ils se retrouvèrent vite capturés et enfermés.

    Huge se fit réveiller par un seau d'eau glacée et attaché sur un X en bois pour y être interrogé. Il s'amusa à faire de l'esprit et ne révéla pas pour quelle organisation il travaillait. On l'emmena dans une cellule peu confortable, où il se prit la porte en tentant de sortir. Malgré tout, il réussit à ruser et user de la stupidité de son geôlier pour le tuer et pouvoir s'enfuir. En tentant de se cacher, il se fit quand même repéré et fut emmené de nouveau à la salle d'interrogatoire où il y retrouva Strickell et… Kitty qui les avait suivis ! Ils se firent interroger tous les trois par un grand homme en noir, mais tous restèrent de marbre. Huge profita d'un instant où l'inconnu ne les regardait pas pour récupérer ses armes discrètement. L'homme s'en alla et les Guildeurs préparèrent un plan pour sortir de là. Quand leur interrogateur revint, ils lui sautèrent dessus, mais ce-dernier les paralysa grâce à un blaster. À cet instant, un vaisseau de la Guilde attaqua la base de la Karakaa, ce qui détourna l'attention de l'homme en noir ; la scientifique en profita pour faire un massage sortant Huge de sa paralysie. Ce-dernier prit alors Kitty sur son épaule avant de la ramener au vaisseau de la Guilde, puis de repartir, prétextant qu'il n'allait pas abandonner sa Fumée ici.

    Il arriva à se localiser dans la jungle et remarqua que Strickwell l'avait suivi. Ils retrouvèrent le sac où était la cage des Snööphs et retournèrent en direction du vaisseau lorsque Huge repéra le groupe qui les avait interrogés, avec le Toydarien et l'homme en noir, accompagnés d'un autre petit homme qui semblait les commander ; Huge élimina tout le monde en laissant le chef en vie que Strickwell reconnut : il s'agissait d'un certain Irvin Galoan, qui avait autrefois été son collègue. Huge l'emmena aussi à bord du Dx-9 et le fit décoller pour Coruscant.
    Ils se rendirent compte que le temps sur la planète ne passait pas aussi vite qu'à la capitale et qu'ils allaient être en retard pour Coruscant. Huge voulut passer en hyperespace mais en fut empêché par une mise à jour de l'hyperdrive. En plus de cela, entrant dans une zone contrôlée par la République et ne voulant (ni ne pouvant) donner son code d'identification, le Guildeur se retrouva contre cinq X-Wing, dont il se débarrassa avec peine en jouant entre les boucliers, la carlingue et ses quelques talents de pilotage. Un croiseur de combat arriva alors et s'apprêtait à prendre le transport dans son rayon tracteur, mais Huge put enfin, à la toute fin de la mise à jour, sauter en hyperespace.

    Arrivé sur Coruscant, il fut accueilli par d'autres chasseurs Républicains et slaloma entre les immeuble pour essayer de les perdre, ce qui fut fructueux. Il posa son vaisseau dans un hangar libre d'accès et reconnut le quartier pour y avoir vécu presque dix ans, ce qui lui permit de prendre des raccourcis vers le Sénat. Il fit traverser la Grand-Place à Galoan et Strickwell avant de les suivre, attirant l'attention des gardes à cause de ses armes.

    Le trio entra dans le Sénat et emprunta les escaliers de service avant d'arriver au bon étage. Le conclave commençait dans quelques secondes et la professeure arriva juste à temps, grâce à une intervention de Huge lors de la fermeture de la porte. Il remarqua aussi qu'elle avait oublié la cage des Snööphs au bout du couloir en ayant pris un peu son souffle et Huge glissa littéralement sur le carrelage pour attraper puis ramener la cage. Il y laissa un mot sympathique comme ce serait sans doute la dernière fois qu'il aura vu la scientifique, qui disait : "Bon courage. Il faut de la folie pour vouloir le bien.", puis il quitta les lieux dans la prudence avant de s'enfoncer dans les profondeurs de Coruscant, vers son vaisseau.

    Dedans, il y trouva un message vocal de Waren lui demandant de se rendre sur Myrkr pour un débriefing, ce qu'il fit. Une fois arrivé, tellement fatigué et n'ayant pas suffisamment récupéré pendant le voyage, il s'effondra de sommeil alors qu'il eut juste le temps de voir des silhouettes s'approcher de lui. Il dormit deux jours avant de se réveiller dans l'infirmerie, entouré. Waren lui fit un topo de la mission et lui annonça qu'on avait versé sa prime, s'élevant à 500 crédits.


    Mimi et Zorba le Hutt

    Il fit juste après, toujours dans l'infirmerie, la connaissance d'une femme, Mimi Terrik-Solo, qui lui annonça être sa marraine au sein de la Caste. Les premiers rapports humains commencèrent très mal et ne duraient d'ailleurs jamais au beau fixe, ayant tous deux forts caractères et n'étant pas d'accord sur certains rudiments de la vie de hors-la-loi. Sans se perdre dans des tergiversations, Mimi lui donna illico une mission qui répugna immédiatement le garçon : il devait émasculer vivant Zorba le Hutt en se faisant passer pour une danseuse Twi'lek. Sa misogynie en prit un sacré coup.

    Le lendemain, une amie de Mimi et directrice d'une école de danseuses, une Twi'lek nommée Annah Wintoura'a, vint chercher le garçon pour l'emmener dans son établissement. Ses refus restaient vains et il se résigna, en devant même se mettre en caleçon dans la base de la Guilde avant que la Twi'lek ne l'emmène à son établissement sur Raltiir.
    Arrivé là-bas, il subit les pires horreurs qu'il ne pouvait imaginer, tant sur l'ego que sur la souffrance physique : d'abord épilé intégralement à la cire, Annah et sa seconde lui greffèrent de faux lekkus, une fausse poitrine proéminente et un renflement des fesses pour totalement paraître crédible. Il dut aussi prendre des pilules de pigmentation de la peau pour en avoir une verte pomme.

    Pendant trois semaines, les deux femmes essayaient de lui apprendre à danser et de parler Twi'lek, mais il faisait tout pour perdre le plus de temps possible et empêchait les cours de se dérouler normalement. Mais l'échéance arriva malgré tout et il dut se montrer par holoprojection à Mimi, qui cachait difficilement un rire ébouillantant plus que de raison le garçon. Elle lui fit alors passer un enregistrement qu'il devait donner à Zorba lorsqu'il l'aura mutilé.
    Malheureusement, il avait fait exprès de ne pas prendre de pilules qui lui donnaient une voix plus féminine, et Annah improvisa alors, vu l'urgence de la situation, qu'il doive rester muet tout le long de sa couverture.
    Huge prépara un petit équipement nécessaire pour mener à bien sa mission et fut envoyé sur Tatooine. Là-bas, un contact censé l'amener sur Nar Shaddaa l'y retrouva et l'emmena dans une geôle où se trouvaient d'autres danseuses. Il passa une nuit blanche et fut assez malmené, comme les autres, par les esclavagistes. Le voyage vers la lune des contrebandiers fut secoué et Huge devait toujours serrer les dents pour éviter d'exploser.

    Dans le palais du Hutt, il fut choisi pour être des prochaines danseuses, et pendant une demi-semaine, il souffrit encore et encore en se sentant humilié, la risée de tous les chasseurs de primes. C'est alors qu'il décida un beau jour de finir la mission une bonne fois pour toutes : lors d'une prestation, il réussit à exciter suffisamment Zorba qui l'emmena dans une pièce close. Là-bas, seuls et à l'abri des regards, Huge prit un couteau dans son sac et trancha net les attributs de la limace, en souffrant lui-même intérieurement. Il lui coupa également une trentaine de centimètres de queue sous les cris terrifiants du Hutt.

    Quand il eût fait son affaire, il remarqua qu'il avait oublié un message que Mimi avait enregistré à l'attention de Zorba, lui disant qu'il ne fallait pas chercher la Guilde et qu'il était prévenu. Huge essaya de se souvenir du message et le retranscrit dans un Huttese des plus sommaires, en espérant que la limace le comprendrait. Il profita de la confusion pour s'enfuir de la pièce et trouver une sortie en passant par les cellules. Là-bas, il poignarda le garde en plein cœur avant de libérer les gens qui y étaient prisonniers. En continuant sa fuite, il arriva dans les cuisines du palais, demanda de l'argent au cuisinier qui lui donna près de 1000 crédits en liquide, puis lui laissa la vie sauve en lui demandant de sortir en vitesse. Bien en prit au cuistot car des gardes arrivèrent promptement ; Huge s'en débarrassa en lançant sa grenade gardée avant de sauter par la fenêtre et d'atterrir dehors. Il profita de l'affluence de la ville pour se fondre dans la masse mais se voyait toujours poursuivi.

    Commença dès lors une course poursuite effrénée dans les rues et les magasins de Nar Shaddaa. Grâce à une ruse, le garçon put prendre de l'avance et se cacha dans les toilettes d'un cabinet d'esthéticien plastique pendant une vingtaine de minutes. En sortant, il réussit à avoir une chirurgie en urgence, voulant devenir de nouveau le garçon qu'il était. En sortant de l'opération, il paya le médecin qui avait parfaitement fait son travail, puisqu'il n'avait aucune cicatrice apparente.
    Il alla ensuite racheter des habits de "comme avant", vola un vaisseau et retourna sur Myrkr. Sur place, un droïde de maintenance lui annonça que toute la Guilde se trouvait à la Cantina de Bestine, sur Tatooine. Huge retrouva quand même La Fumée et se rendit sur la planète de sable avant de trouver l'un des hauts-lieux de la Guilde. Là-bas s'y trouvait Mimi, à qui il rapporta en bonne et due forme les attributs du Hutt et qu'elle plaça dans un bocal en trophée de la Caste. Sa marraine restant avare en mots, il ne reçut de sa part qu'un objet en récompense de beaucoup d'efforts. Ce fut cependant un cadeau de taille : un bracelet de cortose pure. Huge, ému par cette attention, retourna à son vaisseau avant que les Guildeurs ne retournent sur Myrkr.


    Quelques jours plus tard, Mimi lui enseigna les rudiments du combat de chasseur de primes, différent de celui des simples bandits et des Stormtroopers car un peu plus technique. Ce qu'il avait appris chez les Caesares ne semblait pas suffisant et ils se battirent dans une arène des sous-sols de la base de Myrkr. Huge mangea beaucoup de sable sans réussir à atteindre sa marraine, ce qui l'énerva profondément. Il n'eut qu'un seul entraînement, mais très intense ; il découvrit aussi que Mimi avait été Jedi, ce qui augmenta davantage sa rage. Finalement, au bout d'un moment, il fut stoppé par un coup de tibia dans les parties génitales et reçut une leçon de Mimi dont il se souviendra toute sa vie, mais qu'il n'interprétera pas forcément comme elle l'imaginait : "Un Guildeur ne se sert pas d'arme, il est une arme".
    Après de longues minutes il tenta de prendre sa revanche et fut presque victorieux, mais il se prit finalement un violent coup de tête dans le nez, suivi d'un sermon de Mimi. Pour Huge, ce fut la "morale de trop" et il vida son sac en lui disant qu'il en avait assez d'être malmené et maltraité. Ce fut l'un des plus longs monologues de sa vie et il repartit la tête légère en laissant sa marraine en plan. Il comprenait ce que Mimi voulait de lui, mais il n'aimait pas la façon dont elle le faisait, qui n'était pas une technique adéquate avec lui. Pour cela il lui en voudra pendant des années.


    Face à Edoras et Aven Flar

    Mais Huge n'était pas encore au bout de ses terreurs et de ses haines. Un jour de ses 14 ans que la Guilde était posée à la Cantina de Bestine, deux Mandaloriens, arrivèrent à quelques secondes d'intervalle. Il s'agissait d'Edoras Könix-Terrik, père de Mimi, et Aven Flar, un bon ami à lui visiblement ; tous deux des figures emblématiques de la Guilde, Huge entendit une discussion entre le père et la fille, et le premier lui redemanda s'il devait "péter la gueule à quelqu'un", et Huge se douta que cette phrase le concernait. Il tenta de s'éclipser discrètement mais fut rattrapé assez vite par le trio, dont le plus âgé, Edoras, s'amusa d'emblée à lui donner une tape "amicale" à l'épaule qui lui fit un bleu d'enfer ainsi qu'une petite balayette, elle aussi "pour le fun". Huge comprit alors que cet équipier n'allait pas finir d'être agaçant.

    Le jeune assista à une réunion de la Guilde pour savoir ce qui allait être fait aux Jedi qui "envahissaient" Nar Shaddaa, réunion qui n'aboutit sur rien.
    Il partit ensuite avec Mimi, Edoras et Aven dans un transport en direction d'une garnison de l'Empire sur Ank Ki-Shor, dans la Bordure Extérieure, puis volèrent une navette Gamma afin de passer les barrages sans souci. Pendant le trajet hyperspatial, Huge fut mis devant un logiciel de stratégie, à l'écart des Vieux de la Vieille.

    Ce fut après que le garçon eut ses premières prises de bec avec les deux hommes : ils voulaient le forcer à porter une armure mandalorienne, alors qu'il ne s'était jamais considéré comme tel. Il posa une argumentation de la non-ergonomie que lui procuraient les armures, arguments qui ne furent pas écoutés. Huge paya alors le prix de nombreux coups. Ce traitement et le comportement des deux hommes solidifièrent l'avis qu'il avait sur les Mandaloriens et leur côté pédant, comme il avait pu le voir sur Coruscant. C'est vraiment depuis la rencontre avec ces deux hommes que le jeune garçon nourrit une haine viscérale sans seconde envers les Mandaloriens, une haine enragée que rien ne pouvait atténuer. Mimi se sépara du groupe pour se rendre sur Ossus et Aven, Edoras et Huge partirent vers Ord Mantell, où le garçon acheta une dague. Une fois les emplettes terminées, les trois personnes repartirent pour Myrkr pour une mission officieuse.
    Durant le trajet, Huge eut une leçon d'Histoire de la Guilde par Edoras qui lui parla des origines de l'organisation, mais aussi d'un groupe qui intéressa particulièrement le garçon : les Réprouvés. Tout le mal que pouvait en dire Edoras lui donna toujours plus envie de les connaître, jusqu'à ce qu'il apprenne qu'ils furent tous morts, en principe.

    Arrivés sur Myrkr et tous habillés d'une armure mandalorienne intégrale, leur mission était de retrouver Talik Karrde, l'oncle du Jedi Kaarde Naberry, qui faisait du trafin d'Ysalamiris. Ils étaient partis pour aller le traquer lorsque le trio croisa la route d'un jeune enfant esclave : le petit Maly qui fuyait des esclavagiste. Le garçonnet fut sauvé et accompagna Edoras qui le prit comme son poupon.

    Plus tard, après un autre échange houleux avec Edoras, Huge trouva la cabane de Talik et l'encercla avec Aven. Ils arrêtèrent l'oncle qui, ne voulant coopérer, se fit exécuter par Aven, sans savoir que ce geste aurait d'énormes conséquences.
    Ils venaient de récupérer la cargaison d'Ysalamiris lorsque l'Empire arriva avec un Destroyer récupérer sa navette. Huge dut lui servir d'appât pour permettre aux autres de s'enfuir. Il réussit à se faire suivre jusqu'à Coruscant et, profitant du chaos qui régnait en orbite à cause du trafic, réussit à resauter en hyperespace en direction de Nar Shaddaa. Une fois arrivé là-bas, il posa son vaisseau d'emprunt pour retrouver Waren, posé dans un appartement.


    Le massacre de la Tour Sadow

    Huge se retrouva sur Nar Shaddaa dans un immeuble avec Waren, où ils attendaient les ordres de Mimi pour lancer l'attaque ; quand ils les reçurent, ils retrouvèrent leur force de frappe rapidement, Huge improvisa un plan sur le tas et ils donnèrent l'assaut. Grâce à un excellent effet de surprise, ils purent entrer dans le bâtiment et monter quelques étages, avant que la résistance ne se fasse sentir. Une contre-attaque Mandalorienne les poussa même à se replier dans une librairie, les forces de la Guilde considérablement amoindries. Huge devint pessimiste devant l'issue fatale de la bataille, mais Waren lui remonta le moral et il passa en un éclair à celui qui partait devant pour massacrer tout le monde, suivi de ses collègues. Finalement, au bout de quelques heures et au prix de nombreuses vies, Waren et Huge arrivèrent au sommet de la tour où ils affrontèrent en corps-à-corps Asha Lemon. La femme se défendit vaillamment et assomma même Waren. Huge n'avait pas beaucoup de chance seul et n'en sortit vainqueur qu'en mutilant la femme avec les pointes de son casque.

    Quelques minutes après, Waren ayant repris ses esprits, ils reçurent la visite de KiAdiMundi qui vengea Asha dans une utilisation massive de Force contre les deux Guildeurs. Huge réussit à lui dérober un sabre laser dont le Jedi lui apprit que c'était celui de Mimi. Au bout d'un certain temps, Waren et Huge furent propulsés hors du bâtiment et atterrirent sur un toit en face avant de se séparer. Huge se fondit dans la masse et tua même un Mandalorien qui semblait le chercher en utilisant le sabre laser. Il piqua ensuite une sieste puis retrouva une navette de la Guilde où Waren et Edoras l'attendaient.


    En mission pour une Jedi et la crise d'existentialisme

    Deux ans plus tard en 172, il se trouvait à Iziz à la recherche d'armes anciennes encore en état de marche. Mais étant encore mineur, c'était difficile pour lui d'en acheter. Il était présent lorsque les Sith, par Dark Spencer, ont tenté un enlèvement de la souveraine d'Onderon, la Reine Wahalla. Il tenta de s'éclipser de la planète à l'anglaise mais fut arrêté par Padmée qui souhaitait retrouver quelqu'un. Bien que sérieusement réticent à l'idée d'avoir affaire à des Sith et se souvenant de ce qui lui était arrivé sur Nar Shaddaa, il fut quand même appâté comme il se dut après quelques échanges houleux et accepta la mission mais sans donner son nom. La Jedi décida alors de le surnommer "Capitaine" et lui demanda de se rendre aux environs de Hoth avec son yacht nabien, le Bluestar II.
    Anti-Jedi sans raison apparente et ayant un assez mauvais caractère, il se comporta très mal envers la Maître et faisait preuve de beaucoup de mauvaise volonté, mais aussi d'immaturité. Presque au bout du périple, il perdit patience et commença une comédie pour être payé alors qu'elle lui avait pris plusieurs jours de son temps sans que rien ne se passe. Finalement, après s'être fait remonté les bretelles et ainsi lancé un froid avec son employeuse, il arriva dans le champ d'astéroïdes de Hoth et se laissa guider par la Jedi vers une capsule de sauvetage à la dérive. Le fait de constater que la personne qu'il devait sauver en la sortant de la capsule était la clone de celle qu'il accompagnait amena un nouveau lot de questions dans une ambiance de nouveau tendue. Finalement, il fit atterrir le vaisseau sur Naboo et fut payé 20.000 crédits cash pour ses services. Il fut ensuite ramené à Iziz pour récupérer son vaisseau et décolla illico en direction de Myrkr.
    En chemin, il se rendit compte qu'il aimait bien quand même la Maître Jedi et que quelque chose semblait les lier : en effet, c'était à cette époque que Padmée était en train de former Jaina Fanger, la fille dont Huge tombera éperdument amoureux quelques mois plus tard.


    De retour sur Myrkr, il trouva Maly en compagnie de Frankie, le fils d'Edoras, en train de s'entraîner au tir au pistolet. Huge éclata la tête d'un mannequin en laissant croire à Maly que c'était lui qui avait fait mouche. Il eut un échange assez franc avec Kiffa avant que cette-dernière n'envoie les enfants à la douche. Cinq minutes après, alors qu'il s'entraînait à son tour, Huge fut rejoint par Maly qui lui dit avoir échappé à la vigilance de la Twi'lek. Histoire de charrier un peu l'enfant, lorsque la femme le rechercha, Huge annonça qu'il était avec lui.

    Mais cela ne l'a pas empêché de penser : à force de coups et d’attaques, volontaires ou non, sur son esprit et la sous-estime dont on lui faisait preuve à cause de son âge, puis l’arrivée d’Edoras, tout cela coulait l’image que Huge se faisait de la Guilde lorsqu’il y entra. Il se sentait également mis à l'écart, il paraissait odieux mais on ne voulait pas voir ou exploiter les capacités dans lesquelles il s'en sortait bien, et avait l'impression par cela qu'on ne voulait que lui faire comprendre qu'il ne serait pas bon, à tel point qu'il se demanda s'il était vraiment à sa place au sein de la Guilde.
    En 172, après presque quatre ans de services, il décida de quitter l’organisation ; après avoir lu les philosophes de la Galaxie, il se rendit compte qu’il n’était pas seulement fait pour rendre malheureux, mais qu’il pouvait lui-même vivre une existence heureuse. Sans prévenir personne, il repartit en solitaire, visiter la Galaxie sans risquer d’être rappelé pour des services qu’il n’avait plus à rendre, estimant qu’on avait trop abusé de lui et qu’on ne voulait pas reconnaître sa vraie valeur. Pour se libérer de cette "emprise", il jeta dans la jungle son comlink, utilisa le sabre laser de Mimi pour couper les canons lasers de son vaisseau avant de le lancer à son tour, puis son casque en tirant dessus, le trouant là où était le portrait de la défunte Asha Lemon. Enfin, il détacha et laissa tomber au sol son bracelet de cortose qui, bien qu'il fût très utile, était empreint du souvenir de Mimi qu'il voulait oublier, et laisser ainsi un message clair.
    Pendant très longtemps, personne ne sut qu'il avait quitté la Guilde.


    Vers la rédemption et premières amours

    Au bout de quelques mois, il dut se rendre involontairement sur Yavin IV pour se ravitailler en carburant, chose qu’il n’apprécia pas car il n’aimait toujours pas les Jedi. Finalement, cette petite violence de préjugés lui fit découvrir quelque chose dont il ne se doutait absolument pas : l’Amour. En effet, il tomba amoureux, eut le coup de foudre pour la padawan Jaina Fanger, à qui il tentera de plaire, volontairement ou non et plus ou moins adroitement. Alors qu’elle était venue le voir dans son propre vaisseau pour dîner avec lui et où ils discutèrent beaucoup, il fit un rêve durant la nuit qui l’émut au plus haut point : il l'embrassait. C’est ainsi qu’au réveil, il découvrit avec surprise, agacement et dégoût les accidents masculins nocturnes.

    Il eut quand même l’occasion de s’illustrer aux yeux de la belle lorsque les Sith attaquèrent l’Académie Jedi. Dès les premiers bombardements, Huge s’arma rapidement et se fraya un chemin dans le bâtiment en tuant des clones sur son passage. Il se résigna, pour Jaina, à sauver une apprentie en difficulté. Sans s’attarder, il retrouva l’Élue et la plaqua même au sol… pour la sauver d’un tir de roquette, évidemment. Quand ils eurent retrouvé Zatila dans la bibliothèque, il fut pris par un soldat sith plus fort que lui, et le seul moyen de rester en vie était de demander à Jaina de le tuer, ce qu’elle fit avec beaucoup d’appréhension. Se contentant, dans le feu de l’action, d’un simple Merci, il continua le combat de son côté.
    Quelques heures après, le droïde de guerre du chevalier Cenovii élimina le reste de soldats ennemis, puis s’en prit à Huge qui l’évita du mieux qu’il pouvait. Heureusement pour l’humain, Zatila et Keller mirent le droïde HS.

    Mais ça ne s’arrêtait pas là, car quand tout semblait fini, un guerrier sith épaulé de deux droïdes de combat arriva. Les droïdes poursuivirent des padawans, dont Jaina, pendant que le guerrier affrontait les deux pré-chevaliers. Huge provoqua les deux droïdes, mais ayant un blindage en cortose, ses lasers étaient inefficaces et il s’enfuit en étant poursuivi. Se retrouvant dans un cul-de-sac, il fut sauvé par le Vurk Jésand. Pourtant il fut assez avare en mots et lui dévoilait le minimum sur lui et de la raison pour laquelle il se trouvait ici. Il s’éclipsa discrètement et retrouva Jaina à l’extérieur, qui lui expliqua qu’elle était encore choquée d’avoir tué un homme, fût-il clone et Sith. Huge lui expliqua alors que ça ne sera pas la dernière fois qu’elle aura à tuer, tout en la comprenant. Au bout de la discussion, la fille lui demanda un câlin, qu’il lui donna après un peu d’hésitation et de questionnements. Il finit par le lui faire, et en voyant Zatila, lui annonça qu’il devait partir. En croisant le Nautolan, ce-dernier insista pour que Huge reste afin que ses efforts soient récompensés.

    Le garçon resta et aida à enlever les débris de la bataille, pour voir Jaina surtout, et aperçut la femme qu'il avait délaissée quelques mois plus tôt : Mimi. Voulant se venger des sévices qu'elle a pu lui faire, il allait lui tirer dans le dos ; son coup aurait été parfait et fatal s'il n'avait pas oublié de mettre un chargeur. Il n'eut pas le temps de combler le problème qu'il fit une nouvelle rencontre : LA Fille lui présenta Frank Morrens, son parrain. Il le salua correctement et le vétéran se montrait plutôt cordial envers lui.

    Pour la suite, tournez la page >>



    Ce message a été modifié par: Huge le 20-08-2014 16:18

    jeudi 20 mars 2014 - 19:20 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10107 Crédits

    << Suite de la fiche de Huge

    Huge assista à la cérémonie en se tenant un peu à l'écart de la Guilde et passa longtemps à regarder Jaina, lorsque le Sénateur Brûle interrompit l'assemblée en demandant de venir en aide à Padmée sur Phoenix. Avant de partir, il alla voir Jésand qui semblait vouloir lui parler ; le Vurk le mit en garde que lorsque la Guilde remarquera qu'il s'était fait la malle, ses jours seront en danger, et à fortiori ceux de son entourage, et il lui proposa, à défaut de vouloir faire partie intégrante des Réprouvés, d'au moins garder un contact avec eux le jour où il pourrait avoir des problèmes et besoin d'aide. Huge répondit qu'il allait réfléchir et garda la fréquence d'appel de Jésand, qui imposa au moins de se voir pour ne serait-ce que boire un verre quand il le voudrait.

    Quelques minutes après, le garçon emmena Morrens sur Phoenix avec son vaisseau pour se rendre au chevet de Padmée, Huge y allant surtout pour être un peu auprès de Jaina. Après avoir hésité à entrer dans la chambre de la malade, il franchit le pas et fut reconnu par la Maître Jedi. Ils n'échangèrent pas longtemps et une fois que tout le monde fut sorti, Huge dut expliquer à Kaarde, Jaina et Frank pourquoi Pad et lui se connaissaient. Il leur avoua qu'elle l'avait engagée pour retrouver Sola, la clone Sith de Pad. Le lendemain, de nouveau à l'hôpital, Jaina l'intercepta en route pour en savoir un peu plus, notamment combien il fut payé, et il lui expliqua plus en détail que ce n'était pas juste un acte intéressé.


    Le Close Quarter Combat

    Les Jedi devaient partir commencer l'exploration des Régions Inconnues et Morrens demanda à Huge de le ramener sur Talorande, ce que le garçon accepta sans avoir trop le choix puisque Jaina était là. Lorsqu'ils arrivèrent sur la planète gazeuse, Huge fut intégralement invité par le vétéran dans sa cité des nuages puis laissé un moment dans le bureau de l'hôte, où le garçon en apprit beaucoup sur lui. Il vit une photo de Jaina petite fille qui lui fit perdre au moins 10 ans d'âge mental sur le moment.

    Le lendemain, le vétéran lui apprit son Close Quarter Combat, ou plus rapidement CQC, un style de combat rapproché unique en son genre puisque mélangeant toutes les manœuvres existantes. À la première leçon, Huge apprit à trouver son centre de gravité, qu'il confondait avec un certain "point G" dont il avait déjà entendu parler mais dont il ignorait tout. Pour le trouver, du moins avoir des astuces pour mieux l'avoir, il alla jusqu'à Coruscant trouver Jaina ; pendant deux semaines, ils se voyaient quasiment tous les jours pour travailler, et une fois, ils allaient même boire un verre. Au bout de la deuxième semaine, Jaina dut partir vers les Régions Inconnues et
    Motivé par le fait qu'il pourrait un jour se venger de Mimi en combat singulier, mais aussi par celui qu'il était avec le parrain de sa bien-aimée et qu'il pouvait faire bonne impression afin que le Boss lui en parle, Huge acceptait de faire des efforts et d'être mis à terre, car il se sentait apprendre. Des mois plus tard, des années même, il suivra toujours avec assiduité, mais par intermittence et poussé par sa propre envie, les cours variés et toujours lucratifs et vivants de Morrens.

    Frank lui enseigna aussi quelques astuces pour se muscler efficacement, en apprenant à gérer son souffle pendant l'effort, par exemple, et ainsi faire de bons abdos et de bonnes pompes. Huge se maintiendra toujours en forme de cette manière, en suivant assidûment les conseils du soldat, et sa silhouette passa du ventre un peu tombant à une carrure plus droite, plus forte mais sans être armoire à glace. Il avait toujours cette notion d'humilité et laissait la priorité à l'efficacité plutôt qu'à l'apparence.

    Mais un jour, alors que Frank le laissa seul pour apprendre à démonter et remonter une arme sans hésitation pour une manœuvre de désarmement, le garçon enclencha un droïde d'entraînement pour mettre en pratique le peu qu'il avait appris. Malheureusement pour lui, la machine était réglée pour le niveau du Big Boss et Huge manqua de peu de mourir étranglé, si Frank n'était pas intervenu. Après un sermon pas démérité, l'élève alla se coucher.


    La jonction avec l'exploration des Régions Inconnues

    Après cet incident, Huge avoua à Frank qu'il avait envie et besoin de rejoindre sa filleule. L'adulte comprit parfaitement et lui donna quelques conseils pour faire bonne impression devant elle. Il se vit offrir un databloc avec du CQC et de la séduction pour son voyage. Huge quitta alors Talorande pour aller sur Corellia, un des nœuds qui préparait des cargos en direction du Vaisseau-Monde.

    Il réussit à trouver des papiers pour embarquer son vaisseau, mais pas pour lui-même. En effet, comme il n'avait jamais eu de pièce d'identité de sa vie, il ne pouvait pas accéder à un passe personnel. Son plan fut donc de se mettre dans une boîte en carton, d'atteindre la zone d'embarcation et de se laisser mettre dans la soute.
    Une fois que le vaisseau eût décollé, Huge sortit de sa boîte et se faufila dans les canaux d'aération.
    Outre quelques incidents de parcours Huge finit par sortir lorsque le cargo arriva au Vaisseau-Monde. Il fut cueilli par Jaina dans les toilettes des filles et qui l'aida à ne pas être vu comme clandestin. Plus tard, Huge alla récupérer La Fumée avant de la poser dans un hangar adéquat. Une fois tranquille, il reprit ses exercices de CQC et de démontage d'arme, ainsi que sa musculation de chambre.

    Jaina l'appela quelques heures après pour lui proposer de les accompagner, elle et d'autres Jedi, sur Matraak. Sans hésiter, il accepta et après avoir fait une check-list d'équipement, retrouva tout le monde pour débarquer. Les aventures commencèrent très vite : outre constater le caractère spécial des Matraakis, il fut choqué de voir Mimi nue peinte sur une fresque ; cela le troubla d'autant plus que la voir sans habits lui rappela ses douloureux souvenirs d'enfance, notamment lorsque Lana s'était faite sauvagement assassiner. Mais il n'eut pas le temps de penser davantage que les Matraakis étaient passés à l'attaque et qu'il protégeait Jaina. Cependant, il fut assommé et emprisonné, avec la fille et Weedge.

    Quelques heures après, les indigènes emmenèrent les Jedi et Huge fit tout pour se délivrer. Il parvint à se défaire de ses liens et récupérer seulement son pistolet DL-18. Au détour d'un couloir, il se fit surprendre par Mirax, puis ils firent équipe pour retrouver ceux qui leur étaient chers ; ce ne fut pas long car une procession avait lieu et suivre les cris des Matraakis n'était guère compliqué.
    Lorsqu'ils arrivèrent, le garçon manqua plusieurs fois de bondir contre le chaman qui importunait Jaina en essayant de lui arracher ses vêtements. Mais grâce à une diversion de Weedge par la Force et des troupes de la Coalition arrivées et cachées, Mirax et Huge purent rejoindre l'estrade où se trouvaient l'humaine et le Zabrak.

    Mais les autochtones étaient beaucoup trop nombreux et ils se retrouvèrent vite submergés ; Huge confia son équipement et ses armes récupérés à Jaina en lui ordonnant de fuir vers la navette avec les autres. Quand il les vit à bonne distance, il simula une transe comme pouvaient faire les Matraakis et attira ainsi toute l'attention sur lui. Plus tard, il se retrouva pendu la tête en bas dans une cellule, totalement nu et plein de peintures. Heureusement pour lui, Kaarde le retrouva et le libéra. Le garçon put alors se rhabiller et aida le Maître à interroger un Matraaki.
    Près de deux heures après, ils atteignirent la navette et décollèrent. Huge était content de voir Jaina saine et sauve, mais ne s'attarda pas longtemps avec elle : une fois sur le Vaisseau-Monde, il fila à La Fumée pour se laver.

    Quelques jours passèrent, il voyait parfois Jaina pour discuter ou rire, il faisait ses exercices… Puis une fois, il croisa Kaarde alors qu'il cherchait en réalité la fille qu'il aimait. Ne la trouvant pas et voyant que le Maître avait une peluche de Jaina, il lui proposa de lui faire subir des "sévices", juste histoire de la faire enrager. La jeune fille le retrouva pour cet acte et il put passer des fous rires avec elle en lui montrant d'autres photos toutes plus excentriques.


    No'Erda

    Plus tard, il débarqua avec les Jedi sur la planète No'Erda ; le fait que la Force Lumineuse était très importante eut un impact important sur son comportement, le rendant plus agréable d'une manière générale. Ce bien-être dura un temps jusqu'à ce que les autochtones, armés et en armure, ne viennent les chercher pour les amener à la capitale du royaume dans lequel ils avaient atterri. Il n'eut pas l'autorisation d'entrer dans le palais, contrairement à Jaina et Kaarde, et s'inquiéta de ce qui pouvait arriver à la fille sans qu'il puisse l'aider. Heureusement, au bout de plusieurs heures, il la retrouva avant de retourner à la navette où attendait un message pour Kaarde. Une fois lu, ils retournèrent de nouveau à Ajelserum où ils rencontrèrent tous le Roi qui les déclara comme invités, bien que priés de rester dans les murs de la ville.

    Il fit une promenade avec Jaina où ils trouvèrent une prostituée importunée par deux hommes. Malgré les réticences de la Jedi, Huge vint à son aide et hurla pour attirer l'attention d'une patrouille. Cet acte, bien que louable, fut rapporté au palais.
    Après un banquet donné en l'honneur des invités, il retrouva Jaina dans sa chambre pour parler un peu, et les deux faillirent échanger un baiser mais furent coupés dans leur élan. Durant la nuit, Huge fit un cauchemar où il vit Lana se faire massacrer ; ce fut un peu après l'aube, quand Jaina lui avoua qu'elle avait entendu sa détresse dans la Force, qu'il lui raconta cette macabre histoire, expliquant ainsi la raison pour laquelle il aidait les filles du trottoir.

    Ce ne fut que plus tard qu'il entendit et vit, par une fente dans un mur, que la population s'amassait dans la rue ; il retrouva Jaina, Kaarde et tous les autres Jedi avant de voir celui que les Erdians appelaient "Le Père", homme incroyablement influent dans la Force. D'une telle influence que dès que Huge sentit son aura s'approcher de lui, il s'agenouilla de lui-même, par respect, ce qui l'étonna ainsi que Jaina.

    Il croisa Jaina dans un couloir du château un peu plus tard et lui demanda de pouvoir lui parler. Le garçon profita de cet instant et les deux jeunes gens échangèrent leur premier baiser.
    Plus tard, le groupe de Jedi dut partir à un lac et Huge les accompagna pour éventuellement se rendre utile. La première illusion de Sith ne l'attaqua pas, mais quand Jaina et Kaarde remontèrent Cenovii du lac obscur, il fit les frais des changements de cet étang sur les gens : Jaina le repoussa avec fermeté et presque méchanceté, ce qui le plongea dans un énorme chagrin. Chagrin de courte durée puisque plus tard, la jeune fille lui implora son pardon.

    Un autre voyage vers le lac les fit rencontrer d'autres hallucinations que Huge combattit en protégeant sa peau et celle des autres lorsque des Vongs sont revenus du fond de l'eau avec un cristal qui était à l'origine de tout cela. Suite à cet événement, Kaarde partit et le reste du groupe rentra à Ajelserum.
    Là-bas, Cenovii dut se battre pour prouver sa valeur au peuple Erdien ; Huge assista au spectacle dans les tribunes publiques plutôt que dans la royale car il voulait dire toute sa rancœur contre les Mandaloriens représentés en le Jedi : son acerbité fut telle qu'il se fit sortir du bâtiment, puisqu'il étendait une aura trop négative. Apprendre que le Chevalier en armure l'avait emporté fut évidemment une haineuse déception pour lui.

    Quelques jours après cet événement, il fallut partir. Avant de décoller, Huge acheta en souvenir une dague Erdienne, résistante aux sabres laser, qui était à la fois belle et utile, au cas où. Ensuite, il retourna à bord du Vaisseau-Monde et le périple de No'Erda était terminé.




    Son apparition



    Ce message a été modifié par: Huge le 07-07-2014 16:46

    jeudi 20 mars 2014 - 19:29 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Star Wars Episode IX

18 déc. 2019

Star Wars IX

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide