Le Temple Jedi 6 (page 2)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar yanfzoul

    yanfzoul

    680 Crédits

    Borléias, en voilà un cible qu'elle est bonne ! Dark Vicious passa en mode...vicious.

    Il pris un vaisseau de voyage vers la planète du système de Pyria, se noyant dans la foule exotique qui le peuplait.

    Lors de son passage à la douane, le Sith se servi de la "suggestion" pour ne pas avoir de désagréments, puis se dirigea vers le centre de maintenance de l'Holonet de Borléias en empruntant une navette de transport commune.

    Une fois sur place, il se plaça sur un banc pour tâter le terrain, analysant chaque aller et venue. Des employés portant l'uniforme immaculé marqué du slogan de l'Holonet "Holonet c'est chouette !" au niveau du cœur, vaquaient à leurs occupations. Son attention fût tout particulièrement attirée par un employé qui s'assit à côté de lui. Un homme d'âge moyen, aux tempes grisonnantes et bien portant.

    L'employé : "Eh bien! Encore une dure journée labeur qui s'apprête à commencer !"

    Le Sith, sous l'apparence d'un gentil vieillard à la barbe fournie, répondit.

    Dark Vicious, Avec une voix de vieillard chancelante : "Oh vous savez, je suis passé par là quand j'avais votre âge !"

    L'employé, avenant : "Je m'appelle, Derhe Bily, enchanté."

    Dark Vicious : "Mabaet Hobing..."

    Les deux nouveaux "amis" discutèrent de tout et de rien, la vie, la famille, Dark Vicious était extrêmement inventif dans ce domaine.

    Dark Vicious : "Permettez moi de vous offrir un petit verre avant de commencer à travailler...Vous serez plus inspiré !"

    Derhe, ravi : "Avec plaisir mon cher!"

    Les deux comparses se dirigèrent vers un petit bar miteux situé à deux pas du centre de maintenance de l'Holonet.

    L'employé descendit cul sec deux trois verres de whisky correllien, pendant que le Derhe l'alcoolique s'en jetait un dernier, l'obscur forceux en profita pour lire dans son esprit vacillant.
    - Début du travail dans 15 minutes.
    - Mot de passe si demandé : l'Holonet ça fouette ! ... va savoir pourquoi.
    - Objectif de la journée : remplacer des vieux transmetteurs sur le Holo-Satellite de Borleias.

    Derhe s’apprêtant à payer : "Bon sur ce je vais y aller !"

    Dark Vicious : " Je vous en prie, la note est pour moi ! Permettez moi de vous raccompagner."

    Le Sith vit de la gratitude dans ses yeux vitreux, paya la note et ils sortirent tous les deux du bar.
    En discutant sur le retour, Dark Vicious se plaça en un éclair devant son compagnon.

    Dark Vicious, passant sa main devant lui : "Un nouveau a fait le boulot à ta place aujourd'hui...Tu t'occupais de le superviser."

    Derhe, avec un voix de zombie ivre :"Un nouveau a fait le boulot à ma place aujourd'hui. Je m'occupai de le superviser."

    Dark Vicious, continuant son petit manège : "En rentrant tu t'es fait attaquer et detrousser."

    Derhe : "En rentrant je me suis fait attaquer et detrousser."

    Dark Vicous, un sourire aux lèvres : "Bonne nuit."

    Et il lui flanqua un direct du droit qui le coucha dans la seconde.

    Très vite, il enleva ses vêtements, les jeta dans une poubelle proche et prit ceux du pauvre bougre. Vu le coup et le degré d'alcool dans son sang il allait dormir la journée.

    Le sith se concentra légèrement, puis son corps se redressa, sa barbe disparue, son regard devint plus vif, ses tempes grisonnantes. Il ressemblait trait pour trait à Derhe.

    Il plaça le technicien de maintenant de l'Holonet derrière la poubelle à l'abri des regards indiscret puis se mis en route pour le centre de maintenance...

    Ce message a été modifié par: yanfzoul le 15-11-2014 13:04

    vendredi 14 novembre 2014 - 22:51 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16840 Crédits Modo

    Comme je m'y attendais, j'allais devoir attendre. Je venais à peine de remettre mon sabre laser au droïde de sécurité de l'entrée et de m'annoncer que Tony revenait derrière le comptoir me demander d'attendre.

    Tony. - Sam est en train de... s'arranger, il va falloir patienter un peu.

    Moi. - Pas trop longtemps, j'espère.

    On était à quelques minutes de l'heure d'ouverture du Nova et, pas plus que Tyria, je ne tenais pas à ce que Sam croise de près la clientèle habituelle du Night Club d'Ange Solo.

    Tony. - Il faudra être patient et faire attention à la clientèle. Luciole t'offre un verre.

    Luciole était le pseudonyme utilisé par Ange auprès du personnel et des clients. J'acceptai de bon cœur un jus de juris sans alcool et m'accoudai au comptoir en surveillant l'arrivée des premiers consommateurs, ruminant mes mauvais pressentiments.
    J'étais déjà entouré de plusieurs buveurs lorsqu'une main fine caressant mon épaule me tira rapidement de mes réflexions.

    ???. - J'aime bien la bure, ça fait très Jedi. Très... pieu !

    Une très belle jeune femme blonde et humaine se tenait à côté de moi. Sans doute une habituée du Nova fascinée par le nouveau venu que j'étais. Un rapide examen de la Force m'apprit qu'elle n'avait aucune malveillance à mon égard, au contraire, et ne se doutait certainement pas d'avoir affaire à un vrai Jedi.

    ???. - Ça vous va bien, franchement, ça ne vous vieillit pas... vous avez quel âge ?

    Moi. - Euh, quarante-cinq ans à peu près.

    ???. - Oooh, alors vous devez être très expérimenté !

    Moi. - Hum... Je suis Kaarde, et vous ?

    ???. - Je m'appelle Carla. (se collant à moi) Tu viens souvent au Nova ?

    Moi. - Non, pas souvent. Ce n'est pas vraiment mon... mon genre d'endroit.

    Carla. - Mmmmh, on devrait s'échanger nos fréquences de comlinks, alors, tu ne crois pas ? On pourrait boire un verre un autre jour, là où tu seras plus à l'aise.

    Moi. - Eh bien, euh... oui, pourquoi pas ? Profitons déjà de ce verre-ci, chère Carla. Santé !

    Il me fallut une seconde pour attraper mon verre, deux secondes pour trinquer avec Carla en lui servant mon plus beau sourire, une seconde pour vider mon verre, et enfin une demi-seconde pour me rendre compte que je n'avais pas bu de jus de juris et sans doute ingurgité par erreur la boisson de mon voisin de gauche.
    Après je n'avais déjà plus aucune notion du temps.

    Moi. - Tiens, c'est très, très étrange...

    Et pour cause ! Pour la première fois de mon existence je remarquai que mes mains n'étaient pas telles que je les imaginais. Voir seulement maintenant qu'elles étaient recouvertes de fourrure verte était déjà étrange en soit, mais la présence de quatre doigts au lieu de cinq et de petits coussinets sur les paumes n'aurait pas dû être une surprise.

    Moi. - Mais... mes oreilles !

    Là où je m'attendais à retrouver une figure humaine au cheveux bruns sur le grand miroir derrière le comptoir, je me découvrais de longues oreilles pendantes partant du commet du crâne, vertes elles aussi, des dents de devant proéminentes, un magnifique museau à fourrure blanche, et les plus belles, fines et longues moustaches que j'avais jamais vues.
    Jamais auparavant je n'avais été aussi fier de mon apparence !

    Moi (heureux). - Ça alors, pourquoi personne ne m'a jamais dit... que j'étais un Lopi !

    Carla. - Euh, tu ne dois pas être dans ton assiette. Je t'offre quelque chose ?

    Moi (enthousiaste). - Oooh, oui !

    Carla (charmée). - Quoi donc ? Demande-moi. Tu auras tout ce que tu voudras !

    Moi. - Une carotte !

    Carla. - … !

    C'est vrai qu'une carotte aurait été la bienvenue, j'avais tellement faim ! Et moi, je n'étais pas assez fort pour creuser et manger du permabéton ! J'avais tellement envie d'une bonne petite carotte bien juteuse !
    Je fis alors appel à la Force et à tout mon flair de mammifère lagomorphe pour me mettre en quête de ma nourriture. Comment avais-je pu ignorer un besoin si vital pendant tant et tant d'années ?!

    Carla. - Euh, une carotte comment ?

    Moi. - Des rondelles de carottes, dans un rôti de carottes...

    Carla. - Euh, d'accord, alors...

    Moi. - … ou dans une purée de carottes ! Avec une salade de carottes !

    Carla. - Mais... !

    Moi. - Et un gâteau de carottes ! Avec une sauce à la carotte ! Et une glace à la carotte ! Et un jus de CAROOOOTTE !!!

    Ma voix couvrait déjà toutes les conversations du Night Club. Parfait ! J'allais pouvoir demander de l'aide. Aidé par la Force, j'abandonnai ma bure à Carla et effectuai des bonds gracieux et agiles que m'auraient envié tous les autres Lepis, allant de client en client.

    Moi. - Vous n'auriez pas une carotte ? S'il-vous-plaît ! Non ? Une petite carotte pour moi ? Même une toute petite carotte !

    Mes bonds me menèrent à une position privilégiée et dominante : une barre métallique verticale située au milieu de la salle et en plein feu des projecteurs. Là je pourrais me faire entendre !
    Je m'y agrippai des deux mains et tournoyai agilement autour en scrutant les alentours. Je fini par beaucoup m'amuser à cet exercice et à oublier quelque peu ma faim.
    Finis, les mauvais pressentiments !

    Moi. - Carooootte ! Wouihiiiiii ! Et zou ! Et zou ! Et zouuuuu ! Houhouhouuu !

    ???. - Euh, Kaaaaarde ?

    J'arrêtai mon jeu pour découvrir une amie apparemment très préoccupée, et habillée de façon à ce qu'on comprenne qu'elle avait TRES peur d'avoir chaud. La pauvre. Moi aussi j'avais chaud à force de tourner. Mais j'avais un peu de mal à la regarder dans les yeux.

    Moi. - Hé, Luciole ! Tu n'as pas une carotte sur toi ? Même une tout petite ? Même là, cachée entre les melo... !

    Luciole. - Hopopop, pas touche ! Viens dans mon bureau ! Tout de suite !

    Moi. - J'aurai des carottes ?

    Luciole. - Oui, tu auras des carottes.

    Cinq minutes plus tard j'étais trahis, tombé dans un piège infâme à la cruauté digne de Baaaaaaal. Il n'y avait pas de carottes ! Et je me trouvais enfermé dans un bureau moche, plus désespéré que jamais.

    Moi. - Désormais je déteste les lucioles ! Tek tek beurk !

    Heureusement la porte s'ouvrit bientôt, poussée par une fille blonde que je connaissais. Très jolie, et très, très gentille. Je m'élançai sur elle bras ouverts, de toute la force de mes puissantes pâtes de Lopi.

    Moi. - Elle eeest de retour ! Elle chante la vie, oh oui ! Câlin KOALAAA !!!


    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !
    Consultez l'ENCYCLO JDR du site !

    Ce message a été modifié par: Kaarde le 15-11-2014 00:42

    samedi 15 novembre 2014 - 00:36 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Tyria_

    Tyria_

    13547 Crédits

    A mon arrivée au Nova, Ange m’accueillit tel le messie et me conduisit en vitesse jusqu'à son bureau.

    Moi – Ta tenue est intéressante…
    Ange – Oh ! Ça va, hein ! C’est juste pour le boulot.
    Moi – Tu sais… Je ne vois pas tellement de différences avec d’habitude.

    Ange m’adressa un regard noir avant de jurer je ne sais au quoi au sujet des Kuati, de leur humour grossier, que de toute manière elle était bien trop gentille (??) avec les gens vu comment ces derniers se comportaient avec elle et qu’un jour ça serait sa perte. J’aurais certainement mieux compris si elle n’avait pas utilisé un mélange de Hutt et de Corellien. Ou encore si elle avait desserré les dents.
    La Corellienne se planta devant la porte et me fit signe d'entrer dans la pièce. A peine, j’eus passé le pas de la porte que Kaarde se jeta à genoux devant moi et me serra de toutes ses forces.

    Kaarde, – Tytyyyy ! Wouihiiiiiiiiii !

    Tandis que celui qu’on considérait comme le plus vénérable des Jedi frottait son museau contre mon ventre, je lançai un regard perplexe à Ange.

    Moi – Mais il a pris quoi au juste ?
    Ange – Une espèce d’épice de synthèse…
    Moi – Ah ouais quand même !

    Kaarde vit du coin de l’œil Ange. Il lui feula dessus et se cacha à moitié derrière moi. Seuls ses yeux dépassaient lui permettant de lancer de nombreux regards noirs à l’encontre de la propriétaire des lieux.

    Moi – Mais Kaarde… Ca ne feule pas les lepis…
    Kaarde, – Tu es sûre ?
    Ange – Il parle avec une voix bizarre.
    Kaarde – Vilaine luciole ! Y’avait pas de carottes, ici ! (Il prit un air triste et commença à m’implorer) Moi, tout ce que je veux c’est une petite carotte de rien du tout. Et c’est pas grave si c’est pas si c’est pas un gâteau ou une petite mousse ou même un petit glaçage ou encore un soufflet aux…

    Le Maître Jedi continua à réciter une foule de plats à base de carottes.

    Ange – Il est très enthousiaste.
    Moi – Aaaah… C’est comme ça qu’on dit ?
    Kaarde, – … Des carottes flambées ou un rôti de carottes ou une julienne de carottes…
    Moi – Il n’a pas trop causé de soucis mis à part ça ?
    Ange – Non, il n’a pas eu le temps. Par contre, il a bien lustré une des barres de pole-dance.
    Moi – Par le Saint Brandy de mon père ! Dis-moi que tu as filmé ça !
    Ange – Tout est sur les caméras de sécu…
    Kaarde, – MAIS MOI JE VEUX DES CAROTTES !!!!
    Moi – J’ai bien compris. Tu sais où il y a des carottes ? (Il secoua la tête avec une lueur d’espoir brillant dans le regard) Au Temple ! Mais il faut qu’on rentre pour…
    Kaarde – To the TEMPLE !

    Kaarde venait de me hisser sur son épaule et commençait à détaler comme un lepi. J’eus tout juste le temps de demander une dernière faveur à Solo

    Moi – Aaaaange ! Demande à Mirax de venir chercher Sam !

    A grand renfort de jurons de ma part, Kaarde nous amena en sautillant jusqu’à mon speeder qui se trouvait non loin de l’entrée de service du Nova. Il me posa à terre en faisant preuve de la plus grande délicatesse. Tout en lissant mes vêtements, j’adressai un regard reconnaissant à Kaarde.

    Moi – Hum… Merci. Ça change de te voir de cet état.
    Kaarde, – Je suis un lepi heureux tout plein !
    Moi – Oui, tu parais moins pessimiste que ces derniers temps. Aller, grimpe dans le speeder, je te ramène au Temple.



    Ce message a été modifié par: Tyria_ le 15-11-2014 17:49

    samedi 15 novembre 2014 - 17:41 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar obiwan87

    obiwan87

    9719 Crédits

    Nous étions en escouade avec Cenovii, Oraclem et Kinsa, en plus de quelques soldats, notre mission consistait à escorter un diplomate Républicain. Nous étions partis au départ pour une planète inconnue que nous avions nommé dans la précipitation : THX 1138 (cette appellation permet de nommer la planète provisoirement si elle n’est pas pourvue d’espèces intelligentes).
    Quand nous sommes arrivés, les autorités locales nous on dit de nous poser sur la capitale de la principauté d’INFERNO. Cette ville est Eponyme. Une fois arrivés là-bas, nous fîmes rapidement la rencontre d'un Arkanien: PTRAËL. Il était grand (1m90 au moins), les cheveux et la peau très blanches, les yeux bleues très clairs, des tatouages bleues sur tout le corps, pas de barbe et les cheveux court avec un peu d’épaisseur permettant de les peigner sur le côté. Il portait une tunique de combat blanche. Il usait de beaucoup de flatteries, paraissait très imbu de lui-même.
    Ptraël était le Prince régnant de la principauté d’Inferno et le Général des armés de l’EUCENO. Il avait établi une alliance avec le Creuset, avec lequel, il avait divisé la planète en deux pays alliés: L’EUCENO (Etats Unis du Continent Est et du Nord-Ouest) et La principauté d’Inferno.
    Les dirigeant du Creuset, s’étaient proclamés présidents à vie de l’EUCENO. C’était deux Biths du nom de Farendas Oedipem et sa femme Jocaste Oedipem (disparu depuis 16 ans et demi). Mais tout le territoire n’est pas occupé.
    La planète dont nous avions appris le nom : GRILAMEN Comporte 12 milliards d’Habitants. Il y a un territoire situé non-loin du pôle nord, appelé "La forêt interdite". C’était le dernier vestige de végétation naturelle de la planète, le reste n'étant que de vastes villes poluées. Ptraël avait soigneusement évité de répondre à nos questions sur cette forêt, c’est pourquoi, nous avons décidé d’y aller, pendant que la délégation se dirigeait vers le deuxième pays, l'EUCENO.
    Actuellement nous sommes devant la forêt et nous avons établi un camp de fortune. Des bruits étranges sortent de la forêt, des hurlements atroces, des craquements de branches. Ce n'est pas rassurant.

    Journal de bord de mon voyage : An 175.

    Cenovii : Alors, padawan, toujours à tenir ce journal ?
    Eckmül : Je pense que c’est important. Imagine Kaarde nous pose des questions au retour.
    Cenovii : Je te rappelle que je tiens un journal de bord sur le Vaisseau-Monde... Prends exemple sur Kinsa et dors maintenant, il faudra se lever tôt demain matin. Les créatures que je ressens dans cette forêt sont dangereuses, il n'y a plus qu'à espérer qu'elles ne sortent pas chasser la nuit. Je viendrai te réveiller pour que tu prennes ton tour de garde.
    Eckmül : Très bien, bonne nuit Maître.

    samedi 15 novembre 2014 - 18:08 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Dark-Spencer

    Dark-Spencer

    2186 Crédits

    ~~~ Kamino ~~~

    Cela fait environ deux années que Dark Bones se languit de son maître en supportant les attitudes hautaines de ses hôtes...
    Le premier ministre de Kamino le prend de haut et le traite comme un moins que rien car il n'est que le modèle, il a moins de valeur que l'un de ses clones. Mais Bones sait que sa destinée passe par cette attente et prend sur lui, allant et venant de ci de là entre les réplique de lui même. Sa mission est simple, trop simple... Les Kaminoans se tiennent trop tranquilles malgré leurs manières, ils obéissent aux directives et font le travail sans rechigner... Est-ce seulement l'avidité qui les poussent à agir ainsi ? Le Kaleesh n'est pas là pour se poser des questions et il ne cherche plus de réponse depuis longtemps.

    Alors qu'il n'y pensait même plus, enfin une communication lui parvient. Aussitôt il délaisse sa tâche et fonce s'enfermer dans ses quartiers. Il pose un genou à terre devant un holoprojecteur, une grande image bleue en 3D à l’effigie du buste de Dark Spencer apparaît

    Le massif Cathar à l'air contrarié et s'adresse d'un ton sec à son apprenti qu'il n'a pourtant pas vu depuis des lustres.

    Spencer - Seigneur Bones, mes unités sont elles prêtes ?
    Bones - 6000 clones viennent d'arriver à maturité
    Spencer - C'est tout ? Grrrrr... Prévenez les longs cous de mon arrivée imminente !

    La liaison se rompt, Dark Bones, enjoué, s'empresse d'aller avertir le premier ministre.

    ~~~ Dagoba... avec un H ~~~

    Dark Spencer à bord de son vaisseau viens de couper la communication avec son apprenti. Il rejoint Ga dans le cockpit.

    Spencer - Cela me coûte de le dire mais il n'y a rien ici... J'ai quand même ramené ça pour le voyage ! Il débouche une bouteille de brandy avec ses crocs et boit une bonne gorgée. Cap sur Kamino Gueule d'ange !
    Ga - Le camouflage n'est pas rechargé, si je décolle maintenant dans 2 minutes on est repérés.
    Spencer - Et alors ? Tu crois que je te laisse en vie pour te la toucher ? Il boit à nouveau une grande rasade. Tu devrais le savoir, je n'ai aucune patience, au pire fait un détour.

    Ga enclenche les répulseurs tandis que le grand Cathar se noie dans l'alcool pour essayer d'oublier ce qu'il vient de voir....
    son maître avec un air ahuri... heureux sur ces photos...
    ses proches lui adressant des sourires... un enfant joyeux...
    Spencer ne comprend pas, lui qui ne connaît que l'amour de lui même... l'amour de la puissance et l'amour de son art... entièrement lié et dévoué au côté obscur de la Force, l'idée qu'il se fait du bonheur n'a d'écho que dans la mort des faibles. Il n'a jamais songé qu'une autre forme de bonheur pouvait exister... encore moins dans la vie d'un sith et surtout pas dans celle de son maître... pourquoi le lui a t-il caché se sentiment ?... pourquoi n'a t-il pas eu droit à ce même bonheur ?... Le trésor de Ba7l.... ce qui lui donnait sa force, son pouvoir, aurait-elle été puisé dans les souvenirs d'un passé heureux... vécu puis perdu?... un autre amour... vécu puis perdu...

    Pendant que Ga jour des coudes pour franchir le blocus, le félidé fêlé picole et divague :

    Dark Spencer - Moi aussi un jour je veux connaître cet amour et le perdre afin de devenir plus fort!!!

    -------------------------------------
    Miam!!

    Ce message a été modifié par: Dark-Spencer le 15-11-2014 19:53

    samedi 15 novembre 2014 - 19:51 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar ProjetT

    ProjetT

    6232 Crédits

    J’étais choqué par ces révélations que venaient de me faire mon frère. Sa vision de la Force avait bien changé. Lors de son accolade, j'avais rapidement inspecté son corps, et je n'ai pu qu'apercevoir les dégâts – son organisme était très fatigué. Son cerveau plus encore.

    Je me doutais qu'il tentait d'utiliser ses méditations comme une forme de sommeil, mais les résultats étaient plutôt imparfait.

    Mais d'un autre coté, il m'avait fait promettre de ne rien dire. Même si j’étais partagé quant à ses motivations – je ne voulais pas trahir sa confiance. Mais je devais l'aider.

    Je me dirigeais vers l'infirmerie et m'installa dans un coin faire des recherches dans la base de données. Maitre Sol'As Mordi me laissait faire, pensant que je venais ici étudier pour devenir guérisseur comme Clickman avant moi. Ce qui n’était pas totalement faux. Ce que je cherchais pouvait un jour servir.

    Je fouillais la base de données pour tout éléments utile quant à l'utilisation de la Force pour remplacer le sommeil, et comment contrer les effets de la fatigue de l'organisme. La recherche prit pas mal de temps, les références et les expériences en la matière était peu nombreuse et les rapports parfois confus. Je créai sur le coté un rapport des éléments testé avec succès et des échecs afin de recenser toutes les pistes, et tenter de dégager les options viables dans son cas. Cette lecture prit pas mal de temps...


    Ce message a été modifié par: ProjetT le 15-11-2014 20:27

    samedi 15 novembre 2014 - 19:53 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Mirax_Terrik

    Mirax_Terrik

    7045 Crédits

    La petite Lara avait mis sans dessus dessous tout l'appartement. Elle s'appliquait désormais méthodiquement à attraper les jouets répandus partout dans la pièce, pour a nouveau les éparpiller. J'aimais quand Tyty me laissais une de ses filles à garder, c'était rafraichissant et ça éloignait les idées noires.

    Mirax : On va ranger Lara? Avant d'aller faire un tour dans le jardin?
    Lara : Veux pas !!
    Mirax : Tu ne veux pas ranger, ou tu ne veux pas aller dans le jardin?
    Lara : Veux pas yanger !! Veux yardin !!
    Mirax : Tu es bien la sœur de ton frère.... Allez viens, Tata Jabi rangera plus tard.

    Un moment plus tard alors que jouais avec la petite Zabrack prés d'une fontaine mon comlink bipa.

    Ange : Terrik, c'est Solo !! J'ai besoin que tu rappliques pour venir chercher Sam !!
    Mirax : Sam ? Je croyais que c'était Kaarde qui devait venir... Il y a un problème?
    Ange : Ouais en fait... C'est Kaarde le problème !! Il... Je t'envoi les images, ça sera plus parlant que toutes les explications possibles.

    Je consultais mon Datapad, pour découvrir un Kaarde éblouissant de souplesse accroché à une barre de pôle dance. Mes yeux s'ouvrirent sous l'effet de la surprise, avant que je n'éclate de rire. La petite Lara s'approcha.

    Lara : Veux voir moi aussi !!
    Mirax : Désolée ma chérie, mais c'est pas un spectacles pour les enfants.

    Je repris mon comlink.

    Mirax : Par les os noirs de l'Empereur Solo qu'est ce que tu as fait au patron ?!
    Solo : T'emballe pas j'y suis pour rien !! Il a fait ça tout seul pendant que je me battais avec Sam pour la débarbouiller.
    Mirax : Donc t'y es un peu pour quelque-chose... Notre Maître Jedi est sous contrôle désormais?
    Ange : Oui, Tyria est en train de le ramener au Temple, du coup, elle m'a demandé de te contacter pour que tu viennes récupérer la gosse.
    Mirax : Ok, le problème c'est que j'ai Lara.... Pas possible de la prendre avec moi au Nova... Ah attends c'est bon j'ai une solution... Je suis là très vite.

    Je venais d'apercevoir Polux un peu plus loin en train de méditer sous un arbre.

    Mirax : Lara, regarde qui est là.
    Lara : Poluuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuus !!!!!!!!!!!


    La petite zabrack courut vers son frère, qui l'ayant sentie arriver à travers la Force ouvrit les bras.

    Mirax : Po j'ai besoin que tu gardes Lara pour moi. Pas longtemps, le temps que j'aille récupérer Sam au Nova.
    Po : D'accord. Un problème?
    Mirax : Pas tout à fait... Tu comprendras bien assez tôt.


    Je tournais les talons et me dirigeait vers la sortie. J'activais la balise de mon speeder qui m'attendais docilement devant les marches.

    Je pilotais sans trop de peine jusqu'au Nova. Et entrais par la porte arrière pour ne pas être trop vue par la clientèle nombreuse à cette heure là. Tony m'escorta jusqu'au bureau de Solo.

    -------------------------------------
    Jabinette.
    "A Chaque fois que tu actives ton sabrelaser, considère non pas qui tu vas tuer... Mais qui tu vas laisser en vie!"
    Que la Force des FF soit avec toi.

    Ce message a été modifié par: Mirax_Terrik le 15-11-2014 22:41

    samedi 15 novembre 2014 - 22:27 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar AngeSolo

    AngeSolo

    22717 Crédits

    Il fallait bien l’avouer, Solo avait été loin de se douter que sa journée passée en compagnie de la fille de Sarkin aurait pris une tournure si étrange. Bloquée dans ses appartements en compagnie de la gamine, la Corellienne s’était de nouveau changée et patientait paisiblement en travaillant d’un œil et en surveillant Sam de l’autre. Si ses obligations l’assénaient à se focaliser sur la paperasse administrative, Ange n’avait pourtant pas la tête à cela. En effet, maintenant que la situation était retournée à la normale et, surtout, depuis qu’elle pouvait se consacrer un peu d’attention, elle était de nouveau en proie à une curieuse sensation.

    La Corellienne n’était vraiment pas en mesure de statuer sur cette impression qui l’oppressait toujours un peu plus sereinement de jour en jour. Elle se sentait anxieuse, épuisée et en alerte, états qu’elle ne ressentait pas d’ordinaire et qui la perturbaient suffisamment pour avoir tenté d’y remédier par ses propres moyens, c’est-à-dire en consommant des substances toujours plus illicites et euphoriques. Ne voyant toujours pas d’amélioration, Solo se disait qu’en parler ou plutôt mentionner – comme chacun le savait, s’attarder sérieusement sur sa personne était une chose qu'elle n’avait toujours pas apprise à faire depuis ces trop nombreuses années – ce phénomène à Terrik pourrait lui être bénéfice.

    Bien entendu, cela signifiait se confier et Solo tenait ce principe en horreur. Il s’agissait de Mirax pourtant, sans doute l’une des personnes avec qui elle se savait suffisamment en confiance pour savoir que se décharger un peu de ces nombreux fardeaux qu’elle trainait avec elle depuis tant d’années maintenant, n’étaient pas à exclure, ni même impossible. Se confier à Tyria, voilà presque deux ans maintenant, lui avait fait un bien fou mais elle s’en voulait encore de lui avoir révélé un secret si pesant bien malgré elle. Sarkin n’avait rien demandé et elle se retrouvait aujourd’hui avec un poids qui n’incombait pas à sa vie mais à celle de Solo.

    Ange soupira. Elle n’avait jamais aimé compter sur les autres, cela ne lui avait que trop eu réussi. Aujourd’hui, elle s’apprêtait à faire de même et cette idée la gênait. Bien sûr, il ne s’agissait que d’une futile sensation de mal-être mais elle avait l’impression qu’expliciter la chose à Mirax revenait à lui avouer une faiblesse et lui monter, qu’en fin de compte, elle était humaine après tout.

    Son comlink bipa, mettant ainsi fin à sa réflexion. Terrik devait arriver d’une minute à l’autre.
    On frappa à la porte : Mirax venait d’arriver.

    Mirax, prenant Sam qui venait de se jeter dans ses bras : C’est plutôt cosy quand on voit l’envers du décor !
    Ange, se levant pour saluer son amie : Tu crois quoi ? Je sauve juste les apparences…
    Mirax : Les affaires marchent ?
    Ange : Au poil ! Je pense que je vais pouvoir réinvestir sans problème dans un nouvel appartement sur Coruscant.
    Mirax, entre ses dents : Et après qu’on ose me dire que le crime ne paie pas…
    Ange, de mauvaise foi : Tu chipotes vachement moins que cet argent sert à t’envoyer de très bonnes bouteilles au Temple…
    Mirax, en souriant : C’est différent, Solo. Là, ce n’est plus la Jedi qui parle mais mon gosier de Corellienne…
    Ange, se raclant la gorge : En parlant de gosier, tu veux boire quelque chose ?

    Si Terrik n’avait pas vu le regard si insistant d’Ange, son cerveau aurait peut-être eu la possibilité de soupeser la chose mais cet état de fait lui avait bel et bien fait comprendre que la proposition était, pour une fois, bien moins qu’une simple remarque de politesse. Mirax accepta d’un hochement de tête, comprenant que si Solo voulait lui confier quelque chose, mieux valait être confortablement assise dans un fauteuil – cela pouvait être long, avoir un verre à la main et, surtout, ne pas commettre le faux pas qui pourrait la faire changer d’avis.
    Ange servit donc un de ses meilleurs brandies à sa compatriote, prouvant par la même occasion à celle-ci, que son fidèle flair ne lui faisait toujours pas défaut.

    Ange, dans une inconfortable situation : T’as passé une bonne journée ?
    Mirax, portant le verre à ses lèvres : Plutôt bien… J’ai joué les tatas gâteaux tout l’après-midi avec la petite.
    Ange : Bienvenue au club ! Faudrait qu’on parle un de ces quatre de nos horaires à la Kuati. Elle en profite bien, je trouve…
    Mirax, riant : Tu perds pas le Nord !
    Ange : Ca va, hein…

    Silence.

    Ange, mal à l’aise : Dis-moi… J’ai comme qui dirait un truc qui me perturbe un peu en ce moment…
    Mirax, feignant la surprise : Ah bon ?
    Ange, fronçant les sourcils : Tu pourrais au moins faire semblant, Terrik !
    Mirax : Solo, quand tu as quelque chose à cacher ça se sent à des parsecs ! Je suis sûre que tout Bespin est déjà au courant que tu as quelque chose à me dire…
    Ange, ronchonnant : Ouais… Tu pourrais faire semblant…

    Silence.

    Ange, gênée : Ouais… Dis-moi, tu aurais pas un petit truc à la jedi ou un truc du style… J’suis pas dans mon assiette en ce moment et mes médicaments habituels se sont révélés inefficaces…
    Mirax, ne relevant pas la dernière remarque : Et tu as été consulté un médecin ?
    Ange, innocemment, étonnée et haussant les épaules : Bah, non. Pourquoi faire ?
    Mirax, blasée : Y a des fois, tu pourrais aussi te comporter comme tout le monde, Solo.
    Ange : Y a des fois, tu pourrais t’abstenir de me faire des remarques pareilles, Terrik.
    Mirax : Je persiste et signe : tu devrais…
    Ange : Quand j’ai ma guérisseur jedi préférée à disposition ?
    Mirax : T’es vraiment la pire des patientes…
    Ange : Ca va, hein !

    Terrik se tut quelques instants avant de répondre.

    Mirax : Qu’est-ce qui t’arrives, exactement ?
    Ange : J’en sais rien. J’suis pas bien. J’suis… oppressée et anxieuse…
    Mirax : Une raison ?
    Ange : Si c’était le cas, j’serais pas là en train de te tenir le crachoir…
    Mirax : Si tu pouvais y mettre un peu du tien !

    Ange se leva d’un bond, fit les cents pas avant de se reposter raide comme un i devant son amie.

    Ange : C’est bien ça, le problème, Terrik… Je ne comprends pas trop ce qui m’arrive et je comptais sur toi pour essayer de mettre des mots sur quelque chose que je ne m’explique pas !


    -------------------------------------
    Leader de la Guilde à la retraite
    Ministre de la Perversité et maît... euh... Secrétaire du Président

    "Vous désirez ? Un soda ? Un coca ? Moi ?"

    Ce message a été modifié par: AngeSolo le 16-11-2014 13:22

    dimanche 16 novembre 2014 - 13:19 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16840 Crédits Modo

    J'étais vraiment content d'avoir quitté ce night-club tout pourri ! Il n'y avait vraiment rien pour les Lepi, là-bas ! J'étais bien mieux avec ma Tyty, dans son speeder, avec la tête dehors pour apprécier le vent dans mes longues oreilles.

    Moi. - Je peux conduire, tu sais ! Et puis je suis venu avec un speeder !

    Tyria. - On demandera à Ange ou Mirax de ramener le speeder au Temple et toi, tu es trop, euh... disons... tu n'as pas assez de carotène dans le sang pour piloter, voilà !

    Moi. - Ohlàlàlàlàlàlà, c'est vrai ! J'ai faiiiim !

    Tyria. - Rassures-toi, et surtout garde les bras et les jambes à l'intérieur du speeder ! On arrive bientôt.

    Moi. - Tu es beaucoup plus gentille que l'aut' luciole, là ! Et tu es drôôôôôlement jolie ! Je mangerai mes carottes avec toi !

    Tyria. - Tu m'en vois ravie... Qu'est-ce que tu faisais avant de te rendre compte que tu étais un Lepi ? Tu te rappelle de quelque chose ?

    Moi. - Euuuuuuuuuuuuuuh, oui ! Oui oui oui ! Je buvais un verre avec Carla !

    Tyria. - Et tu ne sais pas de qui tu as bu le v... attends, qui est Carla ?

    Moi. - Une fille trèèèès jolie aussi qui voulait ma fréquence de comlink et m'enlever ma bure ! Mais elle n'avait pas de carottes, pfff !

    À peine Tyty eut-elle posé le speeder que je bondissais à l'extérieur et la prenait sur mes épaules. Mes jambes de Lepi étaient assez fortes pour nous emmener le plus rapidement possible à l'intérieur du Temple.
    Ahlàlà ! Si seulement j'avais su la vérité sur ma nature et mes capacités de Lepi plus tôt, Baaaaaaal n'aurait pas fait le poids cinq minutes au combat !

    Moi. - Carotte ! Carotte ! Carotte ! Carotte ! Carotte ! Carotte ! Carotte ! Carotte ! Carotte ! Carotte ! Carotte ! Carotte ! Carotte !...

    Tyria. - Euuuh, tu peux me reposer, s'il-te-plaît ? Ça commence à devenir un tantinet gén...

    Moi. - LÀ ! Un cousin !

    Nous venions de croiser la route d'un autre Jedi Lepi. Celui-ci était assez surpris. Peut-être que lui aussi se rendait seulement compte que nous appartenions à la même espèce.

    Tyria. - Euh, je ne crois pas que lui soit aussi "heureux tout plein" que toi.

    Moi (au Lepi). - Vous n'auriez pas une petite carotte ?

    Le Lepi. - Pardon ?

    Moi. - Même une toute petite carotte ! Vous devez bien en avoir une ! Ou alors dites-moi comment faire un soufflé de carotte ! Ou une toute petite salade !

    Le Lepi. - Maître Naberry... pourquoi prenez-vous cette petite voix aiguë ?

    Moi. - Allez, quoi ! Il faut s'entraider ! Je suis un gentil Lepi, moi aussi ! Tout ce que je demande c'est une délicieuse carotte ! Je ne veux pas être un Lepi tout triste !

    Le Lepi (vexé). - Je ne suis pas sûr d'apprécier la plaisanterie.

    Moi (hilare). - Wouah, l'autre, hé ! C'est un Lepi et il a même pas d'carotte ! Hihihihihi !

    Tyria. - En fait il est...

    Moi. - To the CUISINE ! Wouihiiiii !

    Et je pris la direction du centre du Temple en tenant fermement Tyty et en courant sur les murs. Mais entre deux murs, la où une porte coulissante s'ouvrit, je marchais sur le torse d'un Jedi qui en tomba à la renverse. Une Jedi que je n'avais plus vu dans le Temple depuis longtemps : Doc.
    Comme j'étais un Lepi bien élevé je revins m'excuser, Tyty toujours juchée sur mes épaules.

    Moi. - Oooh, je suis désôôôlééé ! Dis, dis , dis ! Tauraispasunecarotte ?

    Doc. - Euh, non.

    Moi. - Alorstantpisaurevoiiiiiir !!! Wouhouuuu !

    Enfin, aidé par la Force et mon fin odorat, je débouchais dans les chambres froides du Temple, où étaient conservées toutes les précieuses denrées alimentaires des Jedi. C'est vrai, on ne parlait pas assez de ces trésors-là !
    Il ne me fallu pas longtemps pour trouver toutes carottes du Temple concentrées au même endroit.

    Moi. - Tuveuxdescarottestoiaussi ? Tuveuxdescarottes ? Tuveuxdescarottes ?

    Tyria. - Non, merci, mais ne te gêne pas pour...

    Moi. - YAHAAAAA !

    Et je me bâfrai, tout heureux d'avoir enfin trouvé un but dans la vie et de l'avoir rempli ! Toutes les carottes de la réserve y passèrent. Pas une n'en sortit indemne. Le ventre bien rempli, je me tournai vers mon amie Tyty.

    Tyria. - Euh, ça va ? Ta peau a viré à l'orange. Tu ne ferais pas une réaction à... ?


    BUNK !
    Un gentil Lepi venait de s'effondrer face contre terre.

    Tyria. - Hum... J'aurais dû l'écouter quand il disait avoir un mauvais pressentiment...

    dimanche 16 novembre 2014 - 21:07 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Mirax_Terrik

    Mirax_Terrik

    7045 Crédits

    Ange : C’est bien ça, le problème, Terrik… Je ne comprends pas trop ce qui m’arrive et je comptais sur toi pour essayer de mettre des mots sur quelque chose que je ne m’explique pas !

    Nous y voilà... Solo elle était bien gentille mais... Il fallait rapidement droper en touche....

    Mirax : Excuse moi de changer de sujet, mais est ce que des clients ont vu Kaarde faire son numéro sur la barre de pôle dance.

    Ange paru déconcertée.

    Ange : Euh oui... Il y avait déja une dizaine de personne dans le Nova à ce moment là... Mais pourquoi cette question?
    Mirax : Alors il va falloir envoyer une équipe pour modifier leurs souvenirs... Des Jedi expérimentés en matière de sondage des esprits... Peut-être seraient-ils mieux placés que moi pour...
    Ange : Tu serai pas en train d'essayer de me la faire à l'envers là?! Tu sais à quel point ça me coûte de me confier, je viens de faire un effort considérable !! Et toi tu veux me refourguer à des seconds couteaux ??!! Il t'arrive quoi Mirax ces derniers temps?! Tu reste cloitré dans ton Temple, tu donnes pas de nouvelles aux vieux amis, tu te cache toujours derrière des réunions du Conseil ou des rendez-vous importants... Le syndrome de stress post traumatique ça se soigne !!
    Mirax : Comment le sais-tu?
    Ange : Enfin, Mirax ça se voit comme le nez au milieu de la figure !! T'es passé par des choses vraiment dures dans ta vie... Personne te jettera la pierre, mais faut pas rester à ressasser des idées noires... Ouais je sais c'est moi qui dit ça...
    Mirax : C'est plus compliqué... Tu dis que ça se soigne.... Mais est ce que ne plus pouvoir utiliser la Force, ça se soigne?

    dimanche 16 novembre 2014 - 22:33 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Star Wars Episode IX

18 déc. 2019

Star Wars IX

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide