Sith: Pensées Obscures (page 4)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar starkiller

    starkiller

    10481 Crédits

    Kardass, j'adore ton raisonnement. En fait c'est vrai que ca se tiens. Pour ce qui est du fait que darth bane avait raison d'imposer cette règle, je suis donc d'accord, mais ce que je pense toujours, c'est qu'il aurait peut être fallu imposer des changements à cette doctrine. Une fois les sith revenu au pouvoir, il aurait peut être fallu garder une "tolérance de panne" (comme on dit en informatique lol) en permettant à l'apprenti sith de former lui même un apprenti (et je compte pas mara jade comme apprenti). Mathématiquement c'était plus pratique. Sithious à un apprenti : vador, vador aurait eu un apprenti : darth shmulbluk (nom fictif lol), vador tue sithious, mais meurt, alors il restait son apprenti. et si l'apprenti tue le maître, c'est pas grave puisqu'il en reste toujours un pour prendre la relève. En plus les sith combattant rarement en groupe, ils avaient moins de chance d'être tué dans une attaque de masse (type destruction de la deathstar)

    Bref on peut aussi penser que le fait d'avoir plusieurs clans sith aurait pu aider, car si l'un des clans disparaissait, les autres continuait d'exister. Et pour éviter que les clans ne se battent entre eux, mettre à leur tête un empereur en imposant une autre règle sith : le respect de l'empereur, pourrais regler ce "petit problème"...

    Bref la règle : un maître, un apprenti est pratique lorsque les sith veulent se cacher des jedis (et d'ailleur ca marche aussi dans l'autre sens, même si yoda et kenobi n'ont pas choisit d'être deux lol et c'est grace à ca qu'ils se sont cachés) mais une fois qu'ils sont au pouvoir, ils pourraient peut être tenter d'asseoir leur suprématie.

    lundi 29 août 2005 - 13:57 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kardass

    Kardass

    25023 Crédits

    Merci starkiller ! Mais je pense que Palpatine ne pouvait pas former complètement un autre apprenti. Et effet, il aurait toujours eu cette épée de Damoclès, à savoir d’être trahi et tuer par ce dernier. Alors qu’avec Vader, il n’y avait pas de problème, il était totalement sous son emprise… Pendant 22 ans…
    :evil:
    Bon, je crois qu’on a fait le tour du sujet, donc passons à un autre :

    Les Sorcières de Dathomir, servantes du Côté Obscur ou simples utilisatrices de la Force ?
    -------------------------------------
    Grand Maître du Temple Aing-Tii
    Grand Maître Sith Impérial de xarku

    Ce message a été modifié par: Kardass le 04-01-2008 19:27

    samedi 03 septembre 2005 - 14:27 Modification Admin Permalien

  • Avatar jame

    jame

    4252 Crédits

    Les Sorcières de Dathomir, servantes du Côté Obscur ou simples utilisatrices de la Force ?

    Préface ,désolé si je ne poste pas long et pas beucoup j'ai le moral sous mes chaussettes ^^

    Bon sujet difficile à juger.

    Bon je vais faire selon mon Etat, je pense que comme les sorcières sont des descendante de Jedi, la Force Obscure, n'est pas innée en elle , donc ne peuvent être considéré comme des servantes obscures. En revanche on peut leurs attribuer une grande sensibilité dans la Force, aussi forte qu'Asajj ( elles rivalisent avec les Rancors lol ^^ )

    En revanche , après cette adaptation sur Dathomir, le fait qu'elles aient embrassées le côté Obscure de la Farce , peut insciter à les croire dépendante et servante de celui-ci

    Avec le blocus de Palpatine, je pense que c'est encore une mise en garde contre ses usurpatrices obscures ( j'ai du mal à parler de filles , je suis désolé ) donc le fait qu'elles n'arrivent pas à battre en +7 B Y Luke and cie, je trouve que c'est un manque de puissance.



    Désolé j'ai pas le moral pour faire plus :'(

    samedi 03 septembre 2005 - 14:51 Modification Admin Permalien

  • Avatar DarkSolo

    DarkSolo

    11579 Crédits

    Les Sorcières de Dathomir, servantes du Côté Obscur ou simples utilisatrices de la Force ?

    Sujet difficile car je ne connaît pas grand-chose des sorcières. On va tenter de faire avec lol. Pour moi, il faut d'abord bien analyser le sujet. On remarque deux mots importants, servantes et utilisatrices. Servantes, ça signifierait que les sorcières sons soumises à la volonté du côté obscure de la Force, et simple utilisatrice voudrait dire qu'elles n'ont qu'un lien étroit avec la Force, et qu'elles peuvent par conséquent utiliser le côté obscur.

    Déjà pouvons nous dire que les Sith servent le côté obscur? Moi j'entend par servant, alors peut-être que j'ai mal compris le sujet, qu'il y a un dominant et un dominé. Le servant étant le dominé. Donc la Force, et le côté obscur par extension, peut-il soumettre à sa volonté des personnes? Des sorcières qui n'ont pour la plupart, eu aucune formation de la Force? Ca me parait peu probable. Donc vu sous cet angle, je dis que les sorcières utilisent le côté obscur et non pas le servent. Après, intervient une autre problématique, dont on parlait quelques fois avec Jame sur msn : la Force pensante. C'est un tout autre débat.

    Servir, autre définition, donner quelque chose. Ahah!!! Une définition qui change mon point de vue, je m'explique. Les sorcières utilise le côté obscur de la Force, certes, mais si on prend en compte la définition que je viens de dire, alors elles servent en même temps, et c'est exactement la même chose pour les Sith. Pourquoi me direz vous? Ne disons nous pas que le côté obscur cause beaucoup de dégâts sur celui qui l'utilise? Tant physique que psychique? Pour utiliser le côté obscur de la Force, l'utilisateur doit donner de sa personne, donc servir le côté obscur. Intéressant, car ça voudrait dire que la question, de mon point de vue je le rappelle, ne peut avoir de réponses. On utilise le côté obscur, mais pour le faire, nous sommes obligé d'établir je dirait une sorte d'échange, de commerce, entre le côté obscur et nous : pour pouvoir utiliser les pouvoirs obscurs, nous sommes obligés de passer par une étape cruciale, celle de donner de sa personne, de sa vie même.

    Mais une fois cette échange fait, le côté obscur peut permettre, si tant est que l'on s'y intéresse jusqu'au bout, et que l'on ne se dévoue qu'à lui, des pouvoirs encore plus puissants, comme par exemple retarder la mort, sorte de récompense pour ceux qui se sont dévoués toute leur vie au côté obscur de la Force, la récompense pour avoir donner autant.

    J'aime à penser que pour utiliser le côté obscur, il faut aussi le servir, c'est un lien obligatoire je pense, qui affecte notre corps, mais qui permet e retour, après des années de services, de pouvoir bénéficier de pouvoirs immenses. Donc les sorcières, tout comme les Sith, utilisent et servent.

    samedi 03 septembre 2005 - 15:20 Modification Admin Permalien

  • Avatar Grinder

    Grinder

    4707 Crédits

    Les Sorcières de Dathomir, servantes du Côté Obscur ou simples utilisatrices de la Force ?

    Sujet intéressant, mais difficile... Je pense que tout d'abord, il faut définir qui sont les Soeurs de la Nuit de Dathomir: un regroupement de femmes, réceptives à la Force et très puissantes dans Sa manipulation. D'après quelques sources, l'Empereur lui-même craignait leur pouvoir.

    Ensuite, je pense qu'il faut éclaircir le point de vue des Sorcières sur la Force elle-même. Si mes souvenirs sont exacts, les Sorcières perçoivent la Force comme une sorte de magie dont elles se servent grâce à des incantations. A partir de là, on pourrait dire qu'elles ne sont que de simples utilisatrices de la Force, se servant indifféremment des pouvoirs Clairs ou Obscurs, leur philosophie et leur perception de la Force ne dissociant pas la Force en deux opposés, mais en un tout distinct.

    Toutefois, on remarque également au sein des Sorcières de Dathomir deux courants de pensée différents, celui des Sorcières faisant un usage "noble" de la Force en se limitant à ses pouvoirs Clairs, comme par exemple le Clan de la Montagne qui Chante, et le courant des Soeurs de la Nuit, qui n'hésite pas à puiser dans les recoins les plus sombres de la Force pour assouvir leurs désirs.

    On en revient donc à la dualité classique, avec d'un côté les utilisateurs du Côté Clair, et de l'autre les utilisateurs du Côté Obscur. Mais cela ne répond pas à la question, bien que cela précise la réponse.

    Si on se base sur le schéma classique Jedi/Sith, on constate que les Jedi se veulent les servants de la Force, ils obéissent à Ses courants, se laissant transcender par Elle pour parvenir à leurs buts. De l'autre côté, les Sith se servent de la Force, manipulent directement Sa puissance pour parvenir à leurs fins, acquérant infiniment plus de puissance, mais devant en échange en payer le prix.

    Ne retrouve-t-on pas ce schéma chez les Sorcières de Dathomir? D'un côté, les servantes du Côté Clair, qui obéissent aux courants de la Force, et de l'autre les Soeurs de la Nuit, qui plient la Force à leur volonté, avec les mêmes conséquences que pour les Sith, à savoir, une détérioration du corps en contrepartie de l'immense pouvoir conféré.

    En définitive, je pense qu'on peut dire que les Sorcières dans l'ensemble sont à apparenter aux Jedi et aux Sith en général: des groupes de personnes capables de comprendre, de ressentir et d'utiliser la puissance de la Force. Par contre, si l'on en vient à détailler les Soeurs de la Nuit, utilisatrices du Côté Obscur, alors là je pense qu'on peut parler d'utilisatrices du Côté Obscur, car, à l'instar des Sith, elles manipulent Sa puissance dans des buts de conquête, de pouvoir, et en se servant de sentiments tels que la colère et la rage. Les Soeurs de la Nuit seraient le pendant "primitif" et féminin des Sith, de ce point de vue.

    mardi 06 septembre 2005 - 21:00 Modification Admin Permalien

  • Avatar jame

    jame

    4252 Crédits

    Alors on dort le monde les gens, je sais bien que c'est la rentrée , mais quand même, allez je vous ai concocté avec l'aide de kardassou , un bon petit sujet.

    Jedi noir, Sith raté ou Jeedai Déchu?

    dimanche 25 septembre 2005 - 16:28 Modification Admin Permalien

  • Avatar Tom

    Tom

    3957 Crédits

    Jedi noir, Sith raté ou Jeedai Déchu?

    Bon, voici mon avis :

    Bin pour moi, Jedi Noir, Jedi Déchu ou Sith raté, c'est exactement la même chose...

    Un Jedi Noir est un Jedi Déchu (qui a donc sombré in the Dark Side), qu'il ai bénéficié ou non de l'enseignement des Sith, par un quelconque moyen. (Ulic Qel Droma par exemple). Sous l'égide d'un Maître Sith qui le prendrai comme apprenti, il peut après devenir Sith à part entière.

    Anakin Skywalker est un Jedi Noir, Darth Vader est un Sith. Puis Anakin Skywalker devient un Sith Déchu après avoir tué Palpatine et étant revenu in the Light Side

    Mais ça peut être aussi un Sith raté, bien que cela n'existe pas à ma connaissance : Ils sont tous morts avant d'être rejetés par leur Maître.

    Dooku aurait survécu, je l'aurai considéré comme Sith déchu, et donc comme Jedi Noir, puisque il aurait sombré in the Dark Side après avoir été Jedi, puis Apprenti Sith, puis ensuite rejeté, mais comme il a été tué, il a pas eu le temps de redevenir un Jedi Noir...

    Donc je redis ce que j'ai ecrit ci-dessus : c'est kifkif bourricot.

    voilaaaa.

    -------------------------------------
    Maître Sith de Darkbosco.
    Grand Amiral de l'Empire.
    Tom.

    [Ce message a été modifié par: Tom le 25-09-2005 17:23]

    dimanche 25 septembre 2005 - 17:11 Modification Admin Permalien

  • Avatar DarkSolo

    DarkSolo

    11579 Crédits

    Jedi noir, Jedi déchu ou Sith raté?

    Tout d'abord, il est important pour moi de préciser que Jedi noir et Jedi déchu n'est pas exactement la même chose à mon goût. Je m'explique : un Jedi noir, c'est un Jedi qui, pour de multiples raisons valables ou non, s'engage dans le chemin du côté obscur de la Force. Plusieurs exemples viennent étayer ce fait, nous retiendront Anakin Skywalker, Exar Kun, Sora Bulq (que nous pouvons voir dans les bandes dessinées de la série clone wars) et plein d'autres encore. Ce sont des Jedi qui, par convictions personnelles ou bien parce qu'ils en ont été contraints comme Exar Kun, ont décidé de délaisser l'ordre Jedi, préférant la puissance que pouvait leur procurer le côté obscur de la Force.

    Pour moi, ce n'est pas tout à fait le cas des Jedi déchu. Bien que le terme déchu puisse signifier perdre sa dignité, tomber dans un état inférieur. Personnellement, un Jedi déchu est un Jedi qui a perdu sa dignité de Jedi, qui a quitté l'ordre Jedi ou bien qui a ouvertement critiqué l'ordre au point d'en être évincé. Un exemple, tout simple, Aura Sing est une Jedi déchu. Elle n'est pas Jedi noire puisque désormais elle est chasseuse de primes. Je ne vois pas d'autres exemples malheureusement, mais pour la différence est présente. Je parle en tant que Sith bien sur lol, car qui voudrait admettre que les Jedi déchus, donc sans dignité, inférieurs d'après la définition, puissent être comparés à des Jedi noirs qui eux, on réellement embrasser le côté obscur et qui veulent en apprendre plus sur ce dernier. Ce serait admettre que les Sith, par effet boule de neige, sont eux aussi des êtres inférieurs. Or même si Jedi et Sith se vouent une guerre sans merci, un certain respect de l'adversaire est toujours omniprésent, les Jedi ne sous estiment pas les Sith, et les Sith ne cachent pas que les Jedi ont eu leur période de gloire. Mais la rivalité reprend vite le dessus sur cette forme de respect.

    Voila pour ce premier point, ensuite, intéressons-nous aux Sith ratés. Difficile surtout lorsqu'on sait que ces termes, à ma connaissance, n'apparaissent dans aucun film, et aucun document de l'UE. Alors qu'est-ce qu'un Sith raté? Bon, après mures réflexions, j'en suis arrivé à la conclusion suivante : c'est soit un Sith qui est retourné vers le côté lumineux de la Force, soit un Jedi noir n'ayant jamais réellement suivi l'entraînement Sith. Finalement je ne sais pas trop car je ne me suis jamais posé la question. En Jedi raté par conséquent, on peut citer Kopecz lorsqu'il admet s'être trompé de voie, Ulic Qel-Droma suite à sa rédemption. Des Sith qui ont décidé de quitter l'ordre Jedi pour ces derniers. Enfin dans cette optique on peut aussi inventer Sith déchu, Sith clair ^^ et j'en passe lol.

    dimanche 02 octobre 2005 - 13:23 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kardass

    Kardass

    25023 Crédits

    Bon, je crois qu’on a fait le tour de la question, même si ça n’a pas passionné les foules… A l’occasion de la sortie du DVD de l’Episode III, je vous préparai un petit sujet des plus prometteurs :

    Refuser la mort est-ce sombrer du Côté Obscur ?

    Merci de faire un gros effort pour argumenter ce sujet complexe :cli:

    samedi 05 novembre 2005 - 15:54 Modification Admin Permalien

  • Avatar DarkSolo

    DarkSolo

    11579 Crédits

    Merci Kardass pour ce petit sujet très intéressant, mais très complexe aussi, alors n’attendons pas plus longtemps, et argumentons :

    Refuser la mort est-ce sombrer du Côté Obscur ?

    Je vais dans un premier temps vous donner ma réponse à cette question : le refus de la mort n'est pas une caractéristique des adeptes du côté obscur de la Force, mais la refuser peut effectivement conduire sur sa voie.

    La mort chez les Sith :

    Alors tout d’abord, il est nécessaire de voir la place de la mort dans la doctrine Sith. Le code Sith dit cela : "il n'y a pas de mort, il y a l'immortalité". Mais comment pouvons nous interpréter cette partie du code ? Il y a plusieurs significations, notamment deux à savoir que même mort, les Sith peuvent survivre. Cette analyse renvoie directement au fait que les Sith peuvent revenir sous forme spectrale, et donc, atteindre un niveau supérieur que l'on peut considérer comme étant l'immortalité. Un autre raisonnement nous pousse à penser à la légende devenue célèbre depuis l'épisode III, celle de Darth Plagueis le sage. Il semblerait donc que ce maître Sith ait réussi à percer l'un des plus grand mystère de la vie, celui de pouvoir non pas vaincre la mort, mais plutôt retarder le fait inévitable qui de toutes les façons arrivera un jour ou l'autre, car nul n'est immortel dans Star Wars, même pas les Jedi et les Sith qui pourtant possèdent l'avantage de la Force.

    Ensuite, personnellement, je pense que tous les Sith se sont engagés en connaissance de cause. Ils savent quelles conséquences le côté obscur aura sur eux, et tous, surtout ceux qui ont été Jedi auparavant, savent que même s'ils arrivent à percer le secret de Darth Plagueis, ils se sont engagé dans une voie qui les mènera vers la mort. Car il est vrai et vérifié que le côté obscur de la Force cause autant de dommages qu'il ne procure de puissance, et lorsque l'on voit toute la puissance que dégage le côté obscur, les Sith ne peuvent qu'admettre le fait qu'un jour ou l'autre, leur plus grand allié aura raison d'eux. En échange de cet engagement, le côté obscur offre la possibilité de retarder la mort, un avantage offert aux Sith pour leur soumission au côté obscur comme je le disais durant le débat concernant les sorcières de Dathomir.

    L'une des caractéristiques des Sith est qu'ils n'ont pas peur de la mort, ils conçoivent qu'elle fait partie intégrante du cycle de la vie, mais en même temps ils ont été assez malins et sage pour savoir remettre à plus tard l'inéluctable.

    Mais alors, retarder la mort tout en sachant qu'elle arrivera un jour ou l'autre, est-ce réellement refuser la mort ? Avoir acquis un niveau de connaissance et une maîtrise de la Force telle que l'on puisse repousser la mort peut-il être réellement pris comme un refus ? Personnellement je pense que les Sith ne refusent non pas la mort, mais le fait que leur projets et leurs machinations, qu'ils doivent étaler sur des dizaines d'années, quelques fois plusieurs siècles lorsqu'un apprenti reprend le flambeau, soient mis à mal à cause de cette force incontrôlé qu'est le temps qui passe et qui use.

    Le rejet de la mort face au côté obscur de la Force :

    Mais alors, qu'est-ce que refuser la mort me demanderez-vous ? J'y viens de suite. Refuser la mort, c'est être à tout, même au pire, afin de la combattre. Le retardement de la mort n'est en aucun cas une obsession des Sith, leur but premier étant plus la soif de pouvoir, la connaissance, le contrôle, mais pas essentiellement de la mort. Anakin est l'exemple type de quelqu'un refusant la mort. Il est prêt à tout, au pire, à croire n'importe quel conte pour enfant, du moment que ce qu'il fait ou ce qu'il croit alimente en lui l'espoir qu'il pourra un jour combattre avec succès la mort, et pas simplement pour lui mais pour les personnes qu'il aime. Ainsi, on peut effectivement dire que le refus de la mort peut, en une suite d'étape, mener à sombrer du côté obscur de la Force comme a pu le faire Anakin. Lorsque les Jedi en arrivent à croire tous les mensonges qu'on leur raconte, lorsqu'ils sont prêts à tuer pour pouvoir accroître leur espérance de vie ou celle d'une personne aimé, alors oui, on peut effectivement dire que le refus de la mort conduit directement au côté obscur de la Force. Les Jedi qui en arrivent à ce point de non retour sont alimenté par une envie incontrôlée, qui les dépasse totalement, ils sont submergés par leurs sentiments et n'ont plus le recul nécessaire aux actes qu'ils entreprennent. Et tout le monde sait ce qu'ils arrivent lorsqu'un Jedi s'adonnent à la violence et à la haine. En clair, le refus de la mort vu dans ce sens, c'est ni plus ni moins que l'envie d'un pouvoir plus grand, ultime, qui a conduit bon nombre de Jedi vers les voies Sith, Exar Kun par exemple pour ne citer que lui.

    Alors que les être vivants normaux qui refuseront la mort ne pourront en aucun cas la combattre, et se résigneront à la voir venir, les Jedi eux possèdent une arme efficace lorsqu'on en connaît le secret : la Force. Car il ne suffit pas seulement de savoir la contrôler, mais il apparaît nécessaire qu'un certain niveau de connaissance et de sagesse sont indispensables pour pouvoir accéder chez les Jedi à l'immortalité, lorsqu'ils peuvent ne faire qu'un avec la Force comme Yoda, Obi-Wan Kennobi, ou encore Anakin dans l'épisode VI. Un simple Jedi ne peut pas se risquer à refuser la mort, aussi prestigieux et sacré soit-il. L'élu lui-même n'a pu vaincre la mort malgré son importance dans les légendes Jedi, son niveau de connaissance n'étant pas suffisant, et surtout sa sagesse.

    Je pense qu'un Jedi a la possibilité lui aussi de retarder la mort, mais au prix d'un apprentissage continuel, et d'un sens de l'humilité aiguë, d'une sagesse reconnue par tous, un Jedi tel que Yoda par exemple. Si le secret est trouvé dans un travail de recherche et non pas de convoitise, de nécessité, alors le Jedi n'a à priori aucune peur à avoir quant à son avenir. Cela se complique lorsque, comme je viens de le dire plus haut, le Jedi se refuse d'accepter l'inévitable et s'obstine à vouloir combattre plus fort que lui, car quoi de plus dangereux que de se frotter à la mort, un adversaire qui a le plus souvent le dernier mot. Le côté obscur et la mort sont étroitement liés comme nous l'avons vu dans la première partie, toute la difficulté pour les Jedi se trouve ici, dans le fait que la limite à ne pas franchir est mince.

    Pour finir, il ne faut pas non plus oublier que refuser la mort est "humain". Obi-Wan n'accepte pas de voir mourir Qui-Gon, mais cela ne l'empêche pas de se remettre en question, de surmonter sa tristesse. Luke a connu ce sentiment avec Obi-Wan, Obi-Wan avec Anakin en pensant qu'il allait mourir brûlé par la lave. Bref, beaucoup de Jedi ont un jour refusé la mort d'une personne, mais pas au sens dont nous en avons discuté. Même si la mort d'une personne que l'on aime peut mener vers le côté obscur de la Force, le danger est moindre que lorsque l'on désire la contourner et passer outre.

    Lorsqu'un Jedi entreprend cette aventure qu'est la découverte du secret de Plagueis, la capacité à ne pas sombrer est propre au Jedi, à sa nature, à son caractère et à ses expériences personnelles. Refuser la mort ne veut pas forcément dire qu'un Jedi va sombrer, mais une chose est sur cela va le marquer. Certains Jedi peuvent réussir la où d'autres ont échoué, mais au prix de se rapprocher très dangereusement du côté obscur de la Force, jusqu'à sombrer parfois.

    samedi 12 novembre 2005 - 14:53 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

100 fans connecté(s)

Evénements

Des photos Star Wars en plein Paris

20 sept. 2019 - 20 janv. 2020

Necronomi Con Saison 3

01 févr. 2020 - 02 févr. 2020

Star Wars Celebration 2020

27 août 2020 - 30 août 2020

Star Wars IX

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2020 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide