Hyperespace

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur Internet comme Apple Safari ou Google Chrome. Vous pouvez aussi mettre à jour votre version de Microsoft Internet Explorer. Merci pour votre compréhension.

L’invention de l’Hyperespace est sans aucun doute la plus grande découverte scientifique de tous les temps : la possibilité de voyager d’un système solaire à un autre rapidement et de façon relativement sûre, est aujourd’hui considérée comme naturelle par toutes les civilisations qui en dépendent. Cette technologie contribua grandement à la naissance de l’Ancienne République Galactique il y a plus de 25 000 ans. En effet, la navigation spatiale entre chaque système stellaire serait impossible sans son intervention…

En circonstance normale, il est impossible de voyager à la vitesse de la lumière. C’est en parti vrai dans notre dimension : l’espace réel, où s’est développé la vie. Mais il existe une dimension alternative séparée de la notre, appelé Hyperespace, où tout objet de l’espace réel correspond un point d’équivalence. Les lois physiques élémentaires que nous connaissons n’ont plus de sens dans cette dimension, il devient donc facile de s’y déplacer d’un point à un autre très rapidement.
Les Moteurs Hyperdrive permettent aux vaisseaux spatiaux de sauter d’une dimension à l’autre. Se déplaçant ainsi beaucoup plus rapidement dans l’hyperespace, de tels sauts économisent ainsi plusieurs années-lumière de distance et font gagner un temps incroyable.

Comme tout point de l’espace réel à une correspondance dans l’Hyperespace, on y retrouve des spectres de masses, résultant des forts champs gravitationnels que sont les planètes et divers astres célestes. Ces signatures sont potentiellement dangereuse pour tout navire s’en approchant.
Il est donc nécessaire de les éviter en calculant des trajectoires complexes mais sure. Une partie de ces caps hyperspaciaux sont recensés dans des cartes de navigations hyperspaciale, enregistré dans des ordinateurs ou droides d’astronavigation. Ces coordonnées sont constamment remise à jour et même pour des voies sure, les calculs doivent être rectifié avant chaque saut, du fait du perpétuel mouvement qui anime ces objets dans l’espace réel. Ainsi, des régions faibles en obstacles deviennent des voies de prédilections pour les voyageurs, formant ainsi de grandes Voies Hyperspaciale, dont la Passe Corellienne et la Route Hydienne. Les voies les plus fréquentés possèdent même des balises, détectables par tous les vaisseaux, leurs fournissant à tous moment une trajectoire sure.
Sauter dans une région inconnue de l’espace, où sans coordonnées peut s’avérer extrêmement dangereux, voir mortel, et il n’est pas rare que des vaisseaux disparaissent.
En général, plus la distance réelle entre deux mondes est élevée, plus les voyages sont longs. Cependant, des systèmes relativement proche l’un de l’autre peuvent être difficile à atteindre en raison du trafic, des corps célestes ou tout autre danger imprévisible.
Parfois, un voyage en plusieurs sauts peut s’avérer plus efficace qu’un trajet direct, le cas le plus fragrant est : Coruscant-Tatooine en 22 jours au lieu de Coruscant-Corellia en 4 heurs, suivit de Corellia-Tatooine en 4 heurs ce qui nous fait seulement 8 heures, ceci étant du à la complexité d’un vol direct depuis les mondes du noyau, où les corps célestes sont plus nombreux.

Bien que la distance n’ait plus la même valeur dans l’Hyperespace, il est cependant possible à plusieurs vaisseaux d’effectuer un saut simultanément tout en maintenant leurs positions par rapport au autre. Une telle manœuvre nécessite néanmoins des calcules très précis.
L’hyperespace offre également, à tout vaisseau en difficulté, la possibilité de s’y réfugier lorsque celui ci est pris en chasse. En effet, sans connaître les coordonnées du saut et le point de sorti, le poursuivant est impossible de suivre le premier navire. Seul le vecteur d’entré pouvant être déterminer par un observateur extérieur, les possibilités pour un retour à l’espace normal sur ce même axe sont trop nombreuses pour être déterminé.

Quelques durées de voyages Hypersapciaux pour un vaisseau équipé d’un hyperpropulseur de classe 1:

Depuis Coruscant :
Corellia : 4 h
Kashyyyk : 4 j 19 h
Kessel : 1 j 3 h
Mon Calamari : 13 h
Yaga Minor : 15 h
Yavin : 5 j 8 h

Depuis Tatooine :
Bespin : 16 h
Corellia : 4 h
Hot : 2 j 8 h
Sullust : 1 j 14 h

Principales Voies Hyperspaciales :
Passe Corellienne : De Corellia à Tatooine, desservant Falleen, Rodia, Géonosis
Route Hydienne : Du Noyau (Alderaan, Kuat) à deux extrémités de la Bordure Extérieure, desservant Eriadu, Malastare d’un coté et le Secteur des Corporations de l’autre.
Voie Marchande de Rimma : Fondor, Thyferra, Yag’Dhul, Sullust, Eriadu, Sluis Van.
Route Commerciale Corellienne : Coruscant, Corellia, Duro, Yag’Dhul, Bespin.
Voie Commerciale de Perlemia : Coruscant, Corulag, Chandrilla, Arkania, Taanab, en effleurant le Consortium de Hapes et l’Hégémonie de Tion.

  • Type:
  • Constructeur:
  • Milieu:
  • Information:
  • Rayonnement:
  • Affiliation:

Evénements

Exposition Lego Star Wars - Chanorier

24 juin 2018 - 07 nov. 2018

Castres Convention Show Game

13 oct. 2018 - 14 oct. 2018

Expo LEGO 100% Star Wars - Mini World Lyon

13 oct. 2018 - 13 nov. 2018

Paris Manga et Sci-Fi Show 26ème édition

20 oct. 2018 - 21 oct. 2018

Comic Con Paris 2018

26 oct. 2018 - 28 oct. 2018

Toulouse Game Show

01 déc. 2018 - 02 déc. 2018

Concert Star Wars à Toulouse par Tugan Sokhiev

19 déc. 2018 - 20 déc. 2018

Celebration

Star Wars IX

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2018 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide