Twi'lek

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur Internet comme Apple Safari ou Google Chrome. Vous pouvez aussi mettre à jour votre version de Microsoft Internet Explorer. Merci pour votre compréhension.

Originaire du monde nommé Ryloth, situé dans la bordure extérieur, les Twi’leks sont de grand humanoïdes mesurant de 1 mètre 70 à 2 mètres 40.

Physiologie :

D’une apparence plutôt gracieuse, les Twi’leks sont munis de longues tentacules prenant naissance à l’arrière de leur boîte crânienne et tombant jusque dans leur dos, portant le nom de lekkus ou bien de tchun-tchin.

Dotées de fonctions sensorielles et cognitives, ces membres d’origine osseuse d’une longueur variable selon l’individu sont naturellement musclés et dotés d’une grande souplesse.
D’un naturel assez belliqueux, les Twi’leks se plaisent néanmoins a différencier leurs deux lekkus en les nommant de manière différente, ainsi le lekkus de droite est appelé Tchin et celui de gauche porte le nom de Tchun.

Contrairement à la plupart des individus de leur espèce, certains individus sont victimes d’une malformation à la naissance mais considérée comme un privilège et une preuve de supériorité dans leur civilisation.

Cet héritage concerne leurs lekkus, ces individus sont en effet équipés d’un plus grand nombre de lekkus, souvent au nombre de trois,ils peuvent cependant dépasser ce chiffre comme par exemple, le sénateur rutiens de l’Ancienne République, Om Free Taa, qui lui était munis de quatre lekkus.

Plus qu’une preuve de supériorité, on considère cela comme un hauts-faits et une forme de pouvoir et de richesse.
Hormis leurs lekkus, les Twi’leks ont une peau douce, allant du rose au bleu, en passant par le rouge et le vert et d’autres teintes sont encore possible comme le mauve par exemple.

Du fait de cette diversité, on identifie ces divers coloris selon différentes appellations, rutiens pour le bleu et lethan pour le rouge.
La couleur de leur yeux, tout comme celle de leur peau, peut diversifier selon l’individu, du jaune à l’orange en passant parfois par le rose, il n’en reste néanmoins une redoutable arme puisque doué d’une excellente vision nocturne utile dans leur habitat naturel.

Munis de long bras fin terminer par de long doigts gracieux, les Twi’leks sont aussi équipés de longues griffes acérées.

Intelligence :

Doués d’une intelligence plutôt élevée mais qui reste encore primitive en comparaison avec d’autres espèces, ils ont la capacité cependant d’assimiler de manière assez aisée d’autres langages que le leur.
Leur langage que l’on appelle le Twi’leki est issus de la combinaison entre des sons oraux et de subtils et légers mouvements de leurs lekkus qui leur permettent en outre d’exprimer des idées complexes et de leurrer des linguistes étrangers lorsqu’il leur prend de vouloir discuter entre eux sans êtres compris par les autres espèces.

Régime alimentaire :

Les Twi’leks sont de nature omnivore, ils cultivent cependant, dans les nombreux souterrains de la planète, des champignons, des lichens et d’autres moisissures de tout types, ils pratiquent aussi l’élevage de créatures bovines, les Rycrits, qu’ils affectionnent pour leurs viandes et leurs fourrures.

Descriptions des mœurs :

Le monde de Ryloth est une planète très accidentée dont la vitesse de rotation sur elle-même est équivalente a celle de son orbite autour de son soleil ce qui entraîne qu’un coté de la planète est toujours plongée dans l’obscurité et l’autre exposée constamment aux rayons solaires.

Un bon nombre d’indigènes ont fait le choix de vivre dans l’hémisphère nord, les Twi’leks, eux, préfèrent vivre dans les souterrains des zones habitables situées le long d’une fine bande nommée l’équateur faisant la jonction entre les deux hémisphères principaux de la planète.Leurs habitations sont regroupées en forme de citées composées de chambres de différentes superficies, de catacombes et de diverses galeries interconnectées entre elles, certaines citées peuvent atteindre une densité de population dépassant les dix milles habitants.

D’un point de vue purement industriel, la civilisation de ce peuple est encore à ses balbutiements même si il faut reconnaître que ce peuple a su faire preuve d’ingéniosité notamment pour leur développement de leur propre énergie renouvelable.
Afin de générer cette dernière, ils ont trouvés le moyen de détourner l’énergie générée par les tempêtes de chaleur charriants poussières et autres dépôts en développant d’immenses complexes d’éoliennes animant des grandes turbines capable de récupérer l’énergie des vents chaud atteignant parfois les 300 degrés et soufflant à plus de 500 kilomètres/heure et de la transformer en énergie domestique.
Ces apports énergétiques renouvelables servent pour le chauffage des citées, des exploitations, la circulation d’air dans les galeries ou encore l’éclairage (électricité) et l’industrie.

Autre point de leur civilisation, leur politique interne.
Celle-ci est plutôt simple mais s’avère efficace, chaque citée est dirigée par un conseil composé de cinq membres d’une même famille et désignés dès la naissance, lorsqu’un membre du clan principal vient à disparaître, le reste du clan siégeant au conseil est exilé ou banni vers les régions chaudes de la planète, permettant ainsi un renouvellement régulier des dirigeants de la citée, il arrive cependant qu’un régent soit nommé si les cinq membres d’un nouveau clan ne sont pas encore apte à prendre en charge les affaires de la citée.
Ce conseil est principalement chargé des affaires commerciales.
De nombreux clans existent sur Ryloth mais certains sont plus importants que d’autres, c’est le cas pour les clans d’Ola, d’Uma, de Ven, de Rha où de Shak.

Economie et commerce :

Ryloth ne possédant pas de technologie spatiale propre, les Twi’leks se sont retrouvés obligés de devoir se tourner vers les système voisins et de développer une économie principalement composés de petits commerces pas très légaux.
On y retrouve par exemple le trafic d’esclaves, la contrebande, les épices et autres activités de ce type.
Les Twi’leks exploitent par la même occasion un minéral présent en grande quantité sur la planète, le Ryll.
Ce dernier est notamment employé dans l’industrie pharmaceutique mais surtout comme drogues hallucinogènes.
De nombreux individus de cette espèce ont profités de ces trafics pour s’enrichir et se faire une place parmi les pires racailles de la galaxie comme l’ancien serviteur de Jabba de Hutt, Bib Fortuna.
Par chance, certains Twi’leks ont profité de l’arrivée d’une Nouvelle République naissante pour essayer de rétablir la situation en interdisant et votant des lois contre ces trafics.

Notons aussi que certains Twi’leks se sont fait connaître pour leur courage et leur héroïsme, ce fut le cas du pilote ,membre des Rogues, Nawara Ven ou encore la Maître Jedi Aayla Secura sous l’Ancien ordre.




  • Type: Humanoïde
  • Milieu: Souterrain
  • Intelligence: Oui
  • Origines: Ryloth

Evénements

Exposition Lego Star Wars - Chanorier

24 juin 2018 - 07 nov. 2018

Castres Convention Show Game

13 oct. 2018 - 14 oct. 2018

Expo LEGO 100% Star Wars - Mini World Lyon

13 oct. 2018 - 13 nov. 2018

Paris Manga et Sci-Fi Show 26ème édition

20 oct. 2018 - 21 oct. 2018

Comic Con Paris 2018

26 oct. 2018 - 28 oct. 2018

Toulouse Game Show

01 déc. 2018 - 02 déc. 2018

Concert Star Wars à Toulouse par Tugan Sokhiev

19 déc. 2018 - 20 déc. 2018

Celebration

Star Wars IX

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2018 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide