La Troisième Leçon (page 4)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur Internet comme Apple Safari ou Google Chrome. Vous pouvez aussi mettre à jour votre version de Microsoft Internet Explorer. Merci pour votre compréhension.
La Troisième Leçon « Voici mon préféré, » dit son père.
« Le viirsun ? »

Veradun avait toujours trouvé l’avien ennuyeux. Un petit oiseau avec un plumage terne de noir et de marron, il ne présentait d’autre intérêt que de s’occuper de sa progéniture, un mâle qui quitterait bientôt le nid.

« Pas le viirsun, non, » dit son père.
« Alors quoi ? »

L’habitat du viirsun –des plantes, un seul arbre, quelques rochers-, était construit derrière un mur de transparacier.
Alors qu’ils observaient, la mère régurgita des insectes partiellement digérés dans la bouche de son petit. Veradun avait vu la même chose des centaines de fois, mais son père observait avec attention, comme s’il ne l’avait jamais vu.

« Que regardes-tu ? » demanda Veradun. Il ne voyait rien d’inhabituel.
« Regarde. »

Après avoir dévoré les insectes, le petit se dressa et se promena dans la cage, testant ses jambes. La mère regardait, se lissant les plumes. La progéniture revint vers sa mère, se dressa devant elle et commença à la picorer avec son bec. Au début, Veradun pensa qu’il voulait plus de nourriture, mais le picorement devint de plus en plus violent. Les ailes battaient, des plumes volaient. La mère tenta une retraite, mais le petit continua, saisi le coup de sa mère dans son bec et le secoua violemment, une fois, puis deux. Il la laissa tomber au sol et commença à se repaitre d’elle.
Veradun n’avait jamais vu une telle chose.

« Le petit n’est pas un viirsun, » expliqua son père.
« C’est un mimnil. A son stade immature, il ressemble à un jeune viirsun. Il tue le véritable petit et le remplace. Une fois qu’il est prêt à muer, il attaque sa mère adoptive. J’ai observé celui-ci depuis longtemps. »

Un mimnil. Veradun ne l’avait jamais suspecté.

« Je…ne comprends toujours pas. »
« Souvent des choses qui prétendent être faibles attendent seulement le moment propice pour révéler leur force. Comprends-tu, maintenant ? »

Veradun y réfléchit, et approuva.

« Tu ne dois faire confiance à personne, » lui dit son père. « Surtout pas à ceux qui te semblent faibles. »

Evénements

Celebration

Star Wars IX

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide