Requiem For An Empire

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.

Les Rebelles envoient un de leur meilleur pilote espionner et inflitrer les rangs de l'Empire afin de collecter le maximum d'informations. Hélas lorsque le pilote commence à véritablement changer de camp, un drame est vite arrivé...

  • Auteur : Starseb
  • Nombre de chapitres prévus : 11

Chapitre 0 - Avant de lire

Avant de lire : Les chapitres impairs sont racontés du point de vue de Marvin Kol (un jeune pilote Rebelle) et les chapitres pairs sont racontés par Artus Tarkin, le fils du Grand Moff Tarkin.

Chapitre 1 - Chapitre 1

Alors que l’Empire les harcèle, la Rébellion doit sans cesse changer de planète pour installer son QG. Dantooine n’étant plus sure les Rebelles et moi même prenons la direction de Yavin IV pour s’installer dans un ancien Temple Massassi.
Comme tous les autres escadrons, j’escorte avec l’Escadron Sentinelle un transporteur de troupe.
Mon Escadron ne comporte que de jeunes pilotes par rapport aux autres escadrons et chacun d’eux avait un passé bien différent…On trouve tout d’abord Jak Malak, le leader. Ses parents étaient d’anciens espions rebelles…jusqu'à ce que quelqu’un les dénonce. On les avait assassiné devant ses yeux pour le persuader de ne pas rejoindre la Rébellion plus tard…un échec ! Jak était plus que jamais prêt à se venger !On retrouve ensuite Jon Dreis, le neveu du célèbre Garven Dreis : Leader du prestigieux Escadron Rouge de X-Wings ! Grand passionné de pilotage, Jon rêvait d’avoir la même carrière que son oncle, c’est d’ailleurs ce dernier qui le pistonna pour entrer dans l’Escadron Sentinelle malgré son jeune âge.
Moi, je suis Marvin Kol, dernière recrue en date de l’escadron. Très proche de mon frère contrebandier je rêvais de faire une carrière de pilote dans le monde de la contrebande. Un jour je partit avec lui pour une mission consistant à livrer du matériel à la Rébellion…mais suite à une tempête atmosphérique le vaisseau se crasha et mon frère mourut sur le coup. N’ayant nulle part où aller je me joignit aux Rebelles qui étaient sur place. Après tout mon frère travaillait pour eux, il aurait préféré que je me joigne à la Rébellion qu’a l’Empire
Le voyage de Dantooine à Yavin IV se passe sans problèmes. Notre escadron se sépare enfin du transporteur que l’on avait escorté et nous nous posons enfin à l’endroit qui nous est attribué. Un mot d’ordre avait était diffusé juste avant le départ de Dantooine : Tout le monde devait se réunir dans la plus grande salle du Temple que l’on trouverai pour une mise au point du Général Jan Dodonna.
Jak saute à terre depuis le cockpit de son X-Wing,
_ « Oula ! Ca m’fait vraiment bizarre de marcher de nouveau !
_Tu m’étonne, ça fait plusieurs jours qu’on a les fesses bloquées sur notre fauteuil de pilote lui rétorqua Jon. Aaaaaaaaaah (il baille) ! Je vais tomber par terre moi ! Réveillez moi quand une danseuse Twil’ek sera prêtre à me sauter dessus !
_Tu rêve mon pauvre vieux lui dit-je alors que je viens à peine de me poser. Attend plutôt le discours du vieux barbu pour dormir ! On vient de passer je ne sais pas combien de temps dans un cockpit ! Moi je préfère aller boire un bon verre de Bière Corellienne ! C’est une boissons d’homme ça ! »

Sur place chaque type d’unité possède ses propres quartiers une cantina improvisée est établie dans chacun d’eux. Dans la « cantina » réservée aux pilotes on retrouve autour d’une table Garven Dreis et Dutch Vanders, respectivement les leaders de l’escadron Rouge et Jaune, les deux meilleurs et plus importants escadrons de l’Alliance.
Jak, Jon et moi même entrons alors dans la cantina et nous nous regroupons avec le reste de l’escadron pour se changer les idées….du moins c’est ce que l’on crois…Garven Dreis monte alors sur la table et nous demande le silence :
_ « Bon pour les Bleus qui viennent de nous rejoindre, je suis Garven Dreis, leader de l’Escadron Rouge ! Vous avez tous fait du bon boulot pendant le trajet….bon faut dire aussi que ces ordures d’Impériaux sont pas venu avec leur clic de TIE ! On a eut du bol sur ce coup là ! Bien, pour le reste je vais pas y aller par quatre chemins. Le général Dodonna a réuni tous les officier supérieurs dont moi-même et Dutch. Nos sources d’informations se faisant de plus en plus rare nous devons passer au degré supérieur ! Dodonna souhaite que l’un d’entre nous infiltre l’académie impériale. Je veux un pilote jeune et TRES doué ! Le but étant que notre taupe infiltre un escadron de TIE assez prestigieux pour nous fournir des informations sur les toutes dernières et futures tactiques. En effet nous avons impérativement besoin d’améliorer notre défense aérienne et mieux connaître ces chiens ne nous sera que bénéfique ! Alors des volontaires ? »
L’idée m’emballe de suite ! Piloter autre chose que ces vieux X-Wings, infiltrer l’ennemi…tout cela mettrait un peu de piment dans ma routine quotidienne en ce moment ! Mais avant de me porter volontaire je veux d’abord voir qui aura le cran de se proposer ! Après plusieurs minutes de silence personne ne se propose. Je suis tenté de dire que JE VEUX être cette taupe mais j’ai apprit à être patient ! Mieux vaut le faire au bon moment….lors du discours du vieux barbu…devant toutes les troupes Rebelles ! Je ne pourrai être considéré que comme un héros…ou un fou !

Chapitre 2 - Chapitre 2

Dans l’Empire il y a deux sortes d’officiers : Ceux qui montent les échelons grâce à leur talent et ceux qui montent les échelons grâce à leur nom. Mais que fait t’on des gens comme moi ayant du talent et un nom crains de tous ?
Je me prénomme Artus Tarkin, fils du célèbre Grand Moff Tarkin. Non pas que cela me gène…mais avec un père comme le mien, difficile de sortir de son ombre… Aujourd’hui je viens d’être promu Capitaine. On m’a confié le commandement de l’Oblitérator, un Destroyer de classe 1 n’ayant encore jamais servi. Comme à chaque promotion je me noie dans le doute. Pourquoi ai-je été promu ? Est-ce grâce à mes compétences ? Est-ce pour graisser la patte de mon père ? Je ne le saurai sans doute jamais…Les officiers ne se disent que rarement ce qu’ils pensent les uns des autres en face ici. L’Oblitérator se trouve actuellement dans le système de Carida. C’est ici que ce trouve l’Académie Impériale et il nous faut encore des pilotes et techniciens pour combler le manque de personnel. Les cadets de l’Empire feront une excellente main d’œuvre et certains feront leurs marques en tant que pilote. En attendant que le Destroyer soit prêt à partir je me doit de rester ici, m’assurer du bon fonctionnement des troupes, bref la routine, rien de bien intéressant. Inutile de dire que je préfèrerai risquer ma vie sur le front à combattre ces terroristes rebelles. Quand nous les auront écraser l’ordre régnera à nouveau dans la galaxie et nous ne seront plus inutilement perturbés.
Alors que je fait les cent pas sur le pont un officier m’averti que mon père est en communication holographique dans mon bureau. Ce n’est pas souvent que j’ai l’occasion de lui parler, c’est pour cela que je ne me fais pas attendre. Avoir un père avec de telles responsabilités implique de ne pouvoir le voir dans le cadre privé qu’une ou deux fois par an.
J’ai toujours eut de bonnes relations avec lui, c’est l’homme que je respecte le plus dans cette galaxie et il croit sincèrement en mes compétences d’officier.
Lorsque j’arrive à mon bureau, son hologramme à la taille réelle me fait déjà face.
« _Bonjour Artus. Comment va mon cher fils ?
_Bonjours père. Je suppose que vous avez apprit la nouvelle.
_Oui, j’ai de bons contacts tu dois le savoir. En tout cas, félicitations pour ta promotion, tu le mérites amplement. Tu es un homme d’ordre.
_Merci père. Mais à quoi dois-je cette promotion ? A une intervention de votre part ? A un officier souhaitant votre sympathie ou à mes compétence ?
_Je ne suis pas intervenu. Je suis certain que tu dois ton grade de capitaine à tes compétences ! Tu n’es pas mon fils pour rien. Saches que si j’apprend que l’on t’a nommé capitaine pour obtenir quoi que ce soi de moi, je ferai exécuter le responsable sur le champ.
_Merci père ! Vous m’ôtez quelques mauvais doutes de la tête.
_Ce n’est rien Artus. Bon je regrette de devoir te quitter si tôt ton oncle l’amiral Motti m’attend en réunion pour régler quelques détails concernant l’Etoile Noire. Bonne chance mon fils. »

L’hologramme disparaît et moi, je me retrouve à nouveau à inspecter mes troupes…On m’a assuré que le vaisseau serai prêt d’ici une semaine, j’espère que c’est le cas. Toute cette inactivité me donne plus que tout envi de rayer de la carte quelques Rebelles.
Lorsque le destroyer sera prêt nous partirons pour le système de Corellia afin d’évincer quelques cellules Rebelles qui harcèlent les forces impériales en présence. Rien de bien difficile mais une victoire rapide motivera très rapidement l’équipage...

Chapitre 3 - Chapitre 3

Je sais pas pourquoi mais je stresse ! Pourtant c’est moi qui me suis porté volontaire on m’a pas forcé ! Mais bon de toute façon il est trop tard pour faire machine arrière, de quoi j’aurai l’aire sinon ! Et puis c’est pas en fuyant mes responsabilités qu’on parlera de moi en héros plus tard !
Hé oui ça ne va même pas faire un jour de cela que je me suis officiellement porter volontaire pour la mission suicide d’infiltration ! Vous auriez vu la tête de Jak et de Jon ! Et puis ce vieux barbu de Dodonna m’a fait un de ces discours patriotique qui me saoule bien ! Menfin…le point fort dans tout ça c’est que tout le monde sans exception parle de moi sur Yavin IV ! Je me demande combien de crédits je vais amasser quand j’aurai fini cette mission…si j’en reviens vivant bien sur ! Mais ça, c’est une toute autre histoire !

Le plan est simple, j’infiltre l’académie impériale pour devenir un simple cadet de la marine pour ensuite intégrer un escadron et gravir les échelons. C’est pour cela qu’il leur fallait un pilote très jeune, talentueux ayant un minimum d’expérience, ils n’y auraient aucun soupçon. N’étant pas fiché par l’Empire je préfère garder ma véritable identité, mais pour des questions de crédibilité on m’a inventé un passé. Ainsi je viens de Kuat, mes parents étaient de riches commerçants favorables au régime impérial jusqu'à ce que des Rebelles les tuent « sans le vouloir » lors d’une mission d’espionnage ! C’est soi disant pour cela que je veux intégrer l’académie. Dodonna et toute sa clic m’ont crée un faux compte pour prouver mes origines bourgeoise de Kuat et je suis actuellement en train d’essayer la tenue que je devrai porter lorsque je me présenterai aux impériaux.
_ « Quel élégance ! Me dit Jak en entrant dans mes quartiers privés !
Avec sa tenue de pilote orange souillée de carburant et moi déguisé en jeune bourgeois personne n’aurait pu dire que l’on appartenait à la même classe sociale et au même escadron !
_Oh toi te moques pas, dis-je ! C’est pas toi qui part en mission suicide déguisé en je-ne-sais-quoi !
_Mais tu t’es porté volontaire mon cher ! A toi d’assumer !
_Hé bien ne t’inquiète pas pour cela Jak j’assume très bien !
_En tout cas tu va nous manquer dans l’escadron…
_Qui est le jeunot qui me remplace ?
_...Malek Huiss…ne dit rien je sais ce que tu penses ! Si il survit à son premier combat il aura de la chance ce petit !
_ Vous inquiétez pas, quand je reviendrai vous aurez un héros dans l’Escadron Sentinelle !
_Ouai je m’inquiète pas pour ça ! Par contre promet moi un truc !
_Quoi ?
_Fait leur bouffer les ailes de leurs chasseurs à ces ordures !
_C’était déjà prévu !
_Merci…Bon je doit y allé, j’vai devoir briefer l’autre jeunot qui te remplace !
_Bonne chance ! Avec un mec comme lui t’en aura besoin ! »
Jak Malak quitte alors mes quartiers après un dernier clin d’œil ! Il va me manquer celui là ! Me voila ne nouveau seul à essayer ce fichu costume et dans une heure je doit quitter Yavin IV pour l’académie Impériale à bord d’une navette Kuati utilisé par la Rébellion pour transporter des armes…C’est alors que Jon Dreis entre dans ma chambre de façon très précipitée.
_ « Oula toi t’as du piquer un springt ! Qu’est ce qui t’arrive mon vieux ? On cour pour dire au revoir au futur grand héros de l’Alliance ?
_Très drôle Marvin ! Bon mon oncle te cherche partout, ton départ est avancé !
_Et en quel honneur ?
_Demande lui !
_Ok je vois ! Bon… c’est l’heure d’aller botter les fesses des Impériaux ! »
J’arrive au hangar où m’attendent Garven Dreis et ses deux lieutenants : Wedge Antilles et Jek Porkins. Garven me briefe une dernière fois. Wedge m’explique ensuite que je ne devrai prendre contact qu’avec eux lors de mes congés à l’abri de tous les regards. Je devrai m’envoler pour Tatooine et y rencontrer Jek Porkins pour lui divulguer les infos que j’aurai récolté. Bref j’aurai pas de vacances avant un bon bout de temps…
Le départ se fait devant le petit comité…dommage j’aurai préféré décollé devant la foule délire !

Quelques jours plus tard :
L’alarme vient de me réveiller, je fonce vers le cockpit : Carida est vue. Une fois sur place je pourrai m’engager à l’académie impériale ! Bon je dois m’habiller en digne bourgeois de Kuat avant d’atterrir…quel costume ridicule quand même…menfin j’aurai bientôt un bel uniforme noir ! Ca va me changer du orange flashie de mon ancienne combinaison !
J’espère que l’accueil sera convivial, ils m’ont bien l’air coincés ces tas d’ordures… je verrai bien sur place…Ca tombe j’vai être surpris !

Bon je viens de me poser, tout va bien pour le moment ! Maintenant il faut que j’trouve ce fichu poste de recrutement…Menfin, ça ne devrait pas être si compliqué que ça ! Après je vais devoir leur sortir mon numéro de jeune bourgeois qui déteste les Rebelles ! J’aperçois un jeune dans la rue, il a l’air d’être du coin…
_ « Heu, bonjours, je m’appelle Marvin Kol, j’voulais juste savoir où se situer le centre de…
_…de recrutement pour l’académie ?
_Bien joué c’est ça ! Mais comment vous le saviez ?
_Ben c’est que moi aussi je le cherche, je viens de Coruscant et je m’appelle Kell Mundo !
_On va bien s’entendre Kell… »

Chapitre 4 - Chapitre 4

4 mois plus tard...

La galaxie…C’est étrange de le terroriser tout ceux qui l’habitent à la seule prononciation de mon nom de famille…C’est là que je me rend compte que mon père a un rôle important dans le contexte actuel ! Dire qu’un jour je pourrai peu être la gouverner…Palpatine reste cloîtrer sur Coruscant à donner des ordre et attendant que l’on cède à ses caprices. Je suis sur que mon père ferai un meilleur empereur que lui, il le pense aussi et il a raison…il faut être ambitieux dans la vie. Sans ambitions le monde n’avance pas !
Les Rebelles sont aussi ambitieux lors de leurs attaques…mais ce sont des fous contrairement à nous. Lorsque mon père les aurra retrouvé ils ne seront plus rien pour personne.

_ « Capitaine, la Colonel Dovan Jorak demande à vous faire son rapport »
C’était mon second, Karl Gorender…je déteste lorsqu’il me sort de mes pensées…
_ « Faites la entrée…
_Bien monsieur !
_Merci Gorender… »
Dovan Jorak entre alors dans mes bureaux à l’instant où Gorender le quitte.
Dovan était une grande femme blonde, les cheveux blond et long, une petite cicatrice en dessous l’œil droit mais qui n’altéré en rien sa beauté. Inutile de vous dire qu’elle a était à plusieurs reprises ma maîtresse…J’apprécie beaucoup Dovan, la seule Colonel à bord à me parler franchement. Aux commandes d’un chasseur TIE c’est une véritable meurtrière sans aucune pitié pour l’ennemi. Elle avait déjà abattu une cinquantaine de chasseur à elle seule. J’ai spécialement crée l’escadron Pearl pour elle, elle le mérite.
_Dovan…vous êtes toujours aussi belle que meurtrière…
_Merci capitaine ! Puis-je faire mon rapport ou souhaitez vous encore me complimenter sur mon physique ?
_De l’ironie… j’aime ça ! Au rapport soldat, puis ce que vous le souhaitez tellement !
_De l’ironie ? J’adore ça aussi…Mais bon laissons nos relations de côté voici mon rapport.
Nous avons retrouvé le petit contingent de Rebelles organisant un réseau sur Ryloth.
_Depuis le temps qu vous les cherchiez…
_L’attente Artus ! Plus elle est longue plus vous savouré ce que vous attendiez le moment venu ! C’est Marvin Kol qui a retrouvé leur trace. Nous l’avons rejoins sur place pour une attaque surprise. Les rebelles étaient si mal organisés que notre Escadron à lui seul en est venu bout ! Marvin Kol s’est encore fait remarquer en sauvant la vie d’un de mes pilotes. Par contre. Hélas Huber McLives n’a pas eut cette chance…
_La victoire ne s’obtient jamais sans sacrifice Dovan. Je suis désolé pour votre pilote, il aura les funérailles qu’il mérite.
_Je vous remercie pour lui capitaine.
_Mes hommes ont le droit à l’honneur jusqu'à leur mort Dovan. Maintenant parlez moi de ce Marvin Kol. Vous le mentionnez dans tous vos rapports ces temps ci. Ce jeune à beaucoup de talent et un potentiel énorme d’après ce que j’entends.
_Il en a monsieur ! C’est un jeune bourgeois de Kuat, ses parents on été assassinés par les Rebelles. Depuis il jure des les venger et a intégrer nos rangs pour faire payer les Rebelles.
_La haine est un atout puissant…Lorsqu’elle coule en nous on se sens invincible lors des combats et à force on le devient ! Je vais m’entretenir avec lui quand j’en aurai l’occasion… »

Alors que je viens à peine de finir ma phrase je m’aperçois que cet imbécile de Gorender vient de passer une transmission holographique à mon bureau. Il sait pertinemment que je ne souhaite être déranger sous aucun prétexte lorsque je suis avec Dovan…
«_Excusez moi Dovan, je viens de recevoir une transmission urgente. Restez ici je suis à vous dans trente secondes.
_Mais faites donc capitaine ! »
J’active la transmission et j’aperçois avec étonnement le visage de mon père. Il m’adresse directement la parole via son hologramme :
_ « Bonjours Artus !
_Bonjours père, avez vous des nouvelles à m’annoncer ?
_Oui et du premier ordre ! L’Etoile Noire est enfin opérationnelle. J’ai besoin d’hommes, des meilleurs hommes de tout l’Empire ! J’ai donné l’ordre à tous les meilleurs capitaines de Destroyer de transférer leurs deux meilleurs Escadrons sur la station. Les Rebelles vont tenter une attaque à un moment j’en suis certain…même si cela sera suicidaire !
_Je vous envoie mes deux meilleurs Escadrons immédiatement père !
_Bien…j’aimerai aussi que tu soie du voyage. Cela fait longtemps que je n’ai pas vu mon fils, j’ai beau être Grand Moff je suis avant tout ton père. »
L’hologramme disparaît. Je regarde Dovan qui a assister la conversation :
« _Tu sais ce qu’il te reste à dire à tes pilotes…
_Quand est ce que nous partons ?
_Dans six heures, ne perd pas de temps ! »


Chapitre 5 - Chapitre 5

Ca va faire quelques mois que je suis parti en mission…et étrangement la Rébellion de me manque pas…Je me suis fait de nouveau amis, notamment Kell Mundo que j’ai rencontré quelques minutes avant d’intégrer l’académie. On a rapidement fait nos classes et nous sommes maintenant affecté à l’escadron Pearl de TIE Fighters. J’ai retrouvé la même ambiance que chez les rebelles, les cadets et les pilotes sont de vrais fêtards quand ils le veulent ! Par contre durant le boulot ça rigole plus, la discipline est reine …mais je m’y suis vite habitué. Depuis le début de ma mission j’ai pu apprendre quelques tactiques que j’ai retransmit à la Rébellion via Jek Porkins le plus rapidement possible durant mes courts congés. Mais cela m’embête de plus en plus de devoir faire cela, je trahi mes nouveaux amis…

Notre escadron est affecté à l’Oblitérator, un Star Destroyer de classe l . Ce dernier est commandé par le fils du Grand Moff Tarkin : Artus Tarkin. C’est un honneur pour les membres de mon escadron, moi je ne n’arrive pas encore à me sentir honoré, les Rebelles dépeignent quand même Tarkin pour comme un tyran avec pas mal de sang sur les mains…Il me faisait peur…jusqu'à ce que je rencontre son fils Artus. En effet à la suite d’une mission parfaitement réussite Artus Tarkin à souhaiter nous félicité personnellement lors de notre prochain briefing. Il m’a paru honnête et sincère, je n’ai pas senti le mal en lui.
Aujourd’hui je suis monté en grade suite au décès d’un membre de l’escadron, pauvre Huber… descendu par un X-Wing en vole de routine… Je suis un officier maintenant, je vais avoir accès à de nouvelles informations qui seront utiles à l’Alliance Rebelle…Mais est ce que je voudrai leur donner à présent…Depuis que je suis ici je m’aperçoit que les Impériaux ne sont pas si mauvais que cela, ils ont aussi un idéal. Ils me racontent certaines anecdotes qui font passer les rebelles pour des criminels…Les membres de mon nouvel escadron me sont plus chers que ceux que j’avais dans l’Alliance Rebelle. En effet je n’étais entré dans la Rébellion qu’un mois auparavant avant de partir en mission ici ! Je connais mieux mes amis Impériaux que mes amis Rebelles…De plus la doctrine impériale n’est si mauvaise et injuste que cela…elle veut l’ordre dans la galaxie et c’est une bonne chose ! Alors que les Rebelles veulent surtout renverser l’Empire
C’est décidé, à partir de maintenant je ne me considère plus comme Rebelle, je pense qu’avec le temps je me ferai à l’idée d’être un Impérial à par entière! C’est une question de temps… Lors de mes prochains congés je donnerai de fausses informations à Porkins puis je ne viendrai plus aux rendez vous, ils me croirons morts !

Alors que je suis dans la salle de détente de attribuée à l’Escadron, Dovan, la leader de notre escadron entre pour nous faire une annonce, elle à l’air heureuse ! Une bonne nouvelle donc !
_ « Bon vous êtes tous ici ? L’Etoile Noire étant enfin opérationnelle, le grand Moff Tarkin a demandé que les meilleurs escadrons soient affectés à la défense de la station et le notre fait partit de la tête de liste ! Le capitaine Artus Tarkin nous convoque dans dix minutes ! Préparez vos bagages !»

Artus est devant nous dans la salle de conférence du destroyer. Nous sommes convoqués avec un second escadron. Artus prend la parole, j’espère que ça ne sera pas aussi barbant que les discours de Dodonna !
_ « Bonjours les Hommes. Bon vous savez tous pourquoi vous êtes ici donc je vous épargne le long discour…Mon père le Grand Moff Wilhuff Tarkin a demandé à tous les meilleurs capitaines de destroyers de transférer leurs deux meilleurs escadron sur l’Etoile Noire. C’est pour cela que je vous ai choisi vous ! Pour des raisons personnelles j’irai avec vous sur la station. Faites moi honneur ! Rompez ! »
Hé bien je suis agréablement surpris : bref , net et précis ! Je commence à apprécier de plus en plus le capitaine ! Alors qu’avec Kell je commence à sortir de la salle, le capitaine Artus Tarkin me fait signe. Je demande à Kell qu’il m’attende, mais je me demande surtout ce que me veut le capitaine
_ « Monsieur.
_Repos lieutenant.
_Merci ! Vous désirez me parler en privé ?
_Oui, je suis avec grand intérêt vos exploits. Dovan me parle souvent de vous lors de ses rapports…et je dois dire que je suis impressionné ! J’ai rarement vu un pilote aussi jeune évoluer aussi vite au sein de l’Empire.
_Vous m’honorez capitaine !
_Vous méritez mieux que votre grade de Lieutenant, c’est pour cela que je vous nomme As. Je suis sur qu’ensuite vous montrez rapidement les échelons !
_C’est trop d’honneur Monsieur ! Je ne vous décevrai pas ! »

Je n’en reviens toujours pas, je suis « As » ! Voila qui me motive encore plus dans le fait de renier les rebelles ! Les impériaux EUX me jugent à ma juste valeur ! Je sens que je vais faire un carnage lors du prochain combat…

Chapitre 6 - Chapitre 6

Le voyage s’est passé sans encombres comme prévu. J’ai du laissé à contrecoeur le commandement de l’Oblitérator à Gorender. J’espère qu’il ne causera pas trop de dégâts durant mon absence… Je déteste laisser ce qui m’appartient dans les mains d’une autre personne…surtout quand elle se nomme Gorender !
Je suis en train de quitter la navette, les membres des deux escadrons sélectionnés me suivent. J’imagine déjà mon père en train de m’attendre devant la navette. Cela va faire neuf mois que je ne l’ai pas vu…

Je descends la rampe de la navette et comme je l’avais prévu mon père m’attend. Il est en compagnie de mon oncle, l’Amiral Motti et de ses amis Yularen et Bast. Un bien beau panel de personnes respectables et respectées.
Mon père s’avance :
« _Bienvenu parmi nous Artus ! Heureux de te voir, tout comme ton oncle ! dit-il en se tournant vers Motti.
_Ton père a raison, dit ce dernier, j’avais hâte de revoir notre tout nouveau capitaine !
_Vous savez mon oncle, dis-je, mon destroyer n’est rien comparé à l’Etoile Noire ! C’est l’arme ultime !
_Si seulement tout le monde pensait la même chose ici….
_Comment cela ? »
Mon oncle se tourna vers mon père l’air résigné. Mon père prit la parole :
« _Palpatine a envoyé Darth Vader nous surveiller, pour voir si nous n’abusons pas du pouvoir que représente cette station.
_Vader…je n’aime pas cet homme…
_Il a étranglé ton oncle en voulant lui prouver que l’Etoile Noire n’était qu’un jouet par rapport à la Force…Heureusement je suis intervenu.
_Ce Darth Vader n’est que le lèche botte de Palpatine, ce n’est qu’un fou croyant à l’ancienne religion des Jedi.
_C’est pour cela que je ne resterai pas souvent avec toi ici. Vader me surveille constamment…Mais tu n’es pas informé de la nouvelle la plus importante !
_Laquelle père ?
_Alderaan n’est plus. J’ai testé la puissance du super-laser de la station sur la planète, le tout devant les yeux de la princesse Leia.
_Leia Organa ? Que fait elle ici ? N’est elle pas membre du sénat impérial ?
_J’ai bien peur que non. Tout d’abord le sénat n’est plus : Palpatine l’a dissout pendant ton voyage. Ensuite Organa a volé les plans de la station, nous l’avons capturé mais impossible de remettre la main sur les plans. Les Rebelles vont pouvoir tenter une attaque si nous ne retrouvons pas leur base !
_ J’étais sur que c’était un traître. Son père complotait contre nous avec la Rébellion. Mais même si les Rebelles nous attaquent ils perdront toute leur flotte en moins de dix minutes.
_La station n’est défendue que par des turbolasers à courte portée et il nous faut plus que de simples TIE pour la défendre contre une flotte. C’est pour cela que l’Oblitérator ainsi que deux autres destroyers sont en route pour stationner autour de l’Etoile Noire.
_En reprendrai-je le commandement ?
_Si tu le souhaites, tu es libre de rester. Mais avant de continuer à discuter restaurons nous veux-tu ?
_Bien sur père. Mais avant j’aimerai vous présenter mes deux meilleurs pilotes : Dovan Jorak et Marvin Kol. A eux deux ils ont abattus plus de Rebelles qu’un escadron standard.
_Ravi de vous rencontrer. J’ai confiance en mon fils, s’ils vous complimente ainsi c’est parce que vous le méritez. Si les Rebelles tentent une attaque vous aurez le privilège de décoller avec les premiers escadrons pour prouver vos talents. Je vous fais confiance. »

Mon père salua les deux pilotes et se retourna. Je fis signe à Dovan et à Marvin de rejoindre leur groupe et d’aller se restaurer dans l’endroit qui leur est attribué. Mon père veut les faire combattre en première ligne, c’est un honneur pour eux et pour moi…Mais je risque de perdre mes deux meilleurs éléments. Les Rebelles sont peut être fous, ils ont de bons pilotes !

Le lendemain :
Une journée passionnante m’attend ! Mon père a demandé à Bast de me faire une visite complète de la station. D’ailleur le voila qui frappe à la porte de mes quartier.
« Bonjours Bast !
_Bonjours Artus ! Es-tu prêt à visiter cette gigantesque sphère ?
_ Et comment ! Je n’attendais que ça quand j’ai appris la création de la station !
_Alors suis moi un mini speeder nous attend.
_Un mini speeder ?
_Oui, vu la taille de la station les officiers ne peuvent pas se permettre de se déplacer à pieds. Aller en route ! Tu vas découvrir l’arme ultime de tes propres yeux ! »

Bast sais rendre les descriptions des systèmes techniques intéressants. Nous sommes partis il y a deux heures et je peux vraiment constater l’ampleur de la chose ! Quel arme parfaite ! Nous passons par les quartiers de détention pour accéder aux différents hangars. J’aperçois de loin un Wookie menotté par deux Stormtroopers qui ont l’air bien maladroits… Etrange…les Wookies ne sont ils pas réduit en esclavage sur Kashyyyk ? Il faut se dire que la vie est faite d’exceptions !
Les heures passent…La visite est stupéfiante ! C’est alors que Bast reçoit un appel prioritaire sur son comlink. Il me regarde, stupéfait :
« _Leia Organa s’est enfuit de sa cellule ! Il y a eut une fusillade entre des Rebelles et des Stormtroopers…
_Comment est-ce possible ?
_Je n’en sais rien ! Je te ramène à tes quartiers ton père me demande. »

Une fois dans mes quartiers, il me semble voir quelque chose à travers les hublots qui me servent de fenêtre : un vieux cargo corellien poursuivi pas tout un escadron de TIE.
C’est alors que mon oncle entre dans mes quartiers, essoufflé:
« _Leia Organa s’est échappée de la station, ton père a fait installer un mouchard dans le cargos qui lui a permit de prendre la fuite.
_Cela nous mènera à la base des Rebelles !
_Exact ! Mais ils riposteront quand ils nous aurons repérés. Il faut se préparer au combat ! »

Chapitre 7 - Chapitre 7

Je suis sur cette station depuis seulement quelques jours et je me sens déjà mal à l’aise. J’étais plutôt excité de venir ici mais quand j’ai appris que le grand Moff Tarkin avait fait détruire Alderaan je ne me sens pas bien. J’avais bien raison de le craindre…cet homme me parait dangereux, calculateur, mauvais…il n’est pas comme son fils…Bref j’ai un mauvais pressentiment.
Les Rebelles luttent contre ce genre d’acte…Soi cela va rallier des mondes à leur cause soi cela fera le contraire…Suis-je vraiment à ma place ici ? Vais-je combattre pour une puissance qui détruit des planètes mais qui me voie comme un héros ou dois je retourner parmi les Rebelles que j’ai trahi mais qui empêcherai de tels actes… Je ne suis plus sur de rien... le doute m’envahi…Que dois je faire ? Je n’en sais rien…

C’est alors que l’alerte rouge retentie ! Dovan entre en catastrophe dans mes quartiers :
_ « Les Rebelles nous attaquent ! Ils ont déjà détruits pas mal de turbolasers ! Darth Vader ordonne à la chasse de décoller ! Préviens Kell, met ta combinaison et fonce dans le hangar ! »
J’enfile directement ma combinaison et je réveille Kell.
« _Aller réveilles toi mon gars ! On nous attaque !
_Cool ! C’est notre jour de gloire Marvin ! Allons mater ces Rebelles !
_Cris pas victoire si vite… »

Vingt minutes plus tard :
Je suis dans mon cockpit, moi et l’Escadron Pearl sommes chargés d’intercepter l’Escadron Bleu des Rebelles pendant que l’Escadron Noir de TIE s’occupe des escadron Jaune et Rouges Rebelles. Je vole en trio avec Dovan et Kell. Dovan s’occupe de prendre en chasse un X-Wing ou un Y-Wing pendant que Kell et moi la couvrons. Nous prenons un premier X-Wing en chasse, et là…il ne me faut que quelques seconde pour identifier la peinture du chasseur. Il appartient à l’Escadron Sentinelle, c’est le chasseur de Jak Malak, mon ancien leader lorsque j’étais Rebelle. Jak est prit au piège…La simple vision de son chasseur me rappelle pourquoi je me suis engager chez les Rebelles, pourquoi il s’est engagé chez les Rebelles…C’est alors que Dovan me sort de mes pensées :
« _Marvin ! Qu’est ce que tu fout ! Un deuxième chasseur nous colle aux trousses! Occupes toi en avec Kell pendant que je fini de canarder celui-ci !
Le temps de réagir et le chasseur de Jak par en fumée sous les tirs de Dovan…Un ami s’est fait tuer par une amie…Si Jak avait su que j’étais à bord de ce cockpit…Je ne tire plus, je ne me dirige plus, j’ère dans l’espace…seul avec mes pensées…J’entend dans mon communicateur Kell hurler de joie après avoir détruit un Y-Wing, Dovan le félicite…Je me dégoûte…Comment en suis-je arrivé là ? A voir mes amis massacrer mes autres amis sans rien faire… Impérial ou Rebelle, je dois combattre des amis…je suis prit au piège…
C’est alors que le chasseur de Dovan me dépasse, elle prend en chasse un deuxième X-Wing…celui de Jon Dreis, mon meilleur ami lorsque j’étais chez les Rebelles d’après la peinture du chasseur. Dovan se met à hurler dans mon communicateur :
« _Putain mais qu’est-ce que tu fous Marvin! C’est le carnage ici et toi tu restes sans rien faire ! Ressaisis toi vite ! Couvre mois tout de suite sinon je pourrai abattre ce fichu X-Wing ! Kell fait son boulot fait le tiens ! »
Dovan commence à tirer sur le chasseur de Jon…et là je ne sais pas ce qu’il me prend, je ne me contrôle plus…j’active mon ordinateur de visée et je tire deux salves simultanées sur le TIE de Dovan qui explose sur le coup. Je viens de tuer une amie pour en sauver un autre… L’un méritait ‘il de vire plus longtemps que l’autre ? Je n’en sais encore une fois rien…je suis plongé dans le doute dans un état semi comateux. C’est un miracle que mon chasseur ne se soi pas encore fait descendre.
« _NOOOOOOOOOOOOON ! Hurle Kell dans le communicateur. Pourquoi t’as fait ça ! Espèce de traître ! Tu vas le payer ordure de Rebelle ! »
J’ai senti la rage et les pleurs de Kell sans ses paroles. Il est rempli de haine à mon égard désormais…un pilote plein de haine se croit invincible, et à force de le croire il le devient vraiment…
Il dirige instantanément son TIE vers le mien, c’est alors qu’il se prend une salve de X-Wing de plein fouet et part en vrille vers moi. La collision est inévitable mais il ne me reste qu’un dixième de seconde avant le choc fatal.

Le néant…suis-je en train de rêver ? Suis-je inconscient ? Suis-je mort ? Je ne vois qu’une lumière blanche et je me sens étrangement bien.

Chapitre 8 - Chapitre 8

Les Rebelles nous attaquent mais nous sommes à quelques minutes de leur extermination. Bientôt Yavin IV sera à portée de tir et il ne restera plus rien de ces misérables terroristes !
Darth Vader est partit lui-même au combat. Mettre sa vie en danger alors que la victoire est proche et certaine…c’est courageux mais stupide ! Mon père est devant l’écran de visée de la station pour être aux première loge lors de l’écrasement total des Rebelles. Mon père avait voulu que je me joigne à lui mais je préfère assister au spectacle depuis mon Destroyer, à bord de MON vaisseau.
Je vais féliciter mon père pour son futur triomphe avant de partir et j’irai ensuite dans une navette qui m’emmènera à l’Oblitérator. La salle où se situe mon père est à quelques mètres je tape mon code d’accès et j’entre :
_ « Artus ? Tu ne pars plus sur l’Oblitérator ?
_Si père. Je viens juste pour vous féliciter ! Votre doctrine et votre acharnement ont payé aujourd’hui ! Demain vous serez un héros pour tout l’Empire !
_Merci Artus ! Mais dépêches toi si tu veux assister au spectacle, la station est à porté dans quinze minutes.
_Au revoir père ! Je suis si fier de vous !
_Au revoir Artus. »

Alors que je quitte la salle je croise Bast :
« _Attend moi s’il te plaît Artus. » me dit ‘il.
Il entra dans la salle sans que je puisse lui répondre. Deux minutes plus tard il en sort deux minutes plus tard :
« _Merci de m’avoir attendu Artus.
_Ce n’est rien, mais que vouliez vous me dire ?
_J’ai analysé la tactique des Rebelles et il se pourrait qu’il y ai un danger ! Il faut partir vite !
_Comment ça ? Et mon père ?
_ Leurs chasseurs visent une bouche d’aération. Si une seule torpille tombe à l’intérieur toute la station explosera ! Ton père est sur de sa victoire, il vient de s’enfermer pour savourer son triomphe sans que personne ne le dérange. Je préfère rester prudent, je servirai mieux l’Empire vivant que mort. Puis-je monter à bord de l’Oblitérator avec toi ?
_Je n’y vois pas d’inconvénient Bast ! Mais à mon avis vous vous faites du mauvais sang pour rien. La chasse a décollé et va exterminer ces pilotes en peu de temps ! J’ai confiance en mon père, je ne m’inquiète pas pour lui. »

Nous atteignons le hangar de ma navette en quelques minutes grâce au mini-speeder. Le pilote est déjà prêt et n’attend plus que nous. Je lui demande de décoller sur le champ. L’Oblitérator se trouve à un micro saut hyperspatial d’un centième de seconde.
J’ordonne au pilote de calculer le saut le plus rapidement possible, chose qu’il fait immédiatement. Le saut est tellement furtif qu’on ne s’en rend même pas compte. Une fois sur place Yavin IV est aussi grande qu’un ballon et l’Etoile Noire aussi petite qu’une bille. Mais il manque quelque chose : l’Oblitérator ! Nous devrions le voir depuis notre position…mais rien :
« _Pilote ! Où est l’Oblitérator !
_Je n’en sais rien capitaine.
_Vous avez bien calculé le saut ?
_J’en suis sur capitaine, j’ai vérifié deux fois !
_Bien…Maudit Gorender ! »
J’appelle immédiatement Gorender sur mon comlink :
« _Gorender au rapport capitaine !
_Gorender où êtes vous ? L’Oblitérator n’est plus à sa position initiale !
_Je sais capitaine. Le Seigneur Vader m’a ordonné d’amener l’Oblitérator derrière l’Etoile Noire pour embusquer tout Rebelle tentant de s’enfuir. Nous faisons de notre mieux, seul un chasseur nous a échapper il juste avant votre appel. Je reviens à la posi… »

La communication a coupée net. Je regarde l’heure, Yavin IV aurait du être détruite à cet instant précis. Je relève ma tête et à ma grande surprise la petite lune est toujours au même endroit…et j’aperçois avec horreur qu’a la place de l’Etoile Noire…une immense explosion à lieue…
C’est impossible ! Les larmes me montent, mon père, son rêve, tout…tout a été anéanti par les Rebelles en une seconde…Bast avait raison…Il me regarda dépité après être resté bouche bée comme moi pendant une longue minute.
_ « Artus…il n’est peut-être pas mort. Je vais me renseigner immédiatement pour savoir s’il a prit une navette. Je suis sur qu’il reste une chance…
_Non Bast. Je connais mon père…Cette bataille était l’accomplissement de toute son existence. Il ne serait jamais partit pour assister à son plus grand moment de gloire. Les Rebelles lui ont volé sa victoire… »

Les larmes coulent sur mes jouent, je serre mes poing avec rage et je regarde, impuissant, les éclats qui volent au loin…

Chapitre 9 - Chapitre 9

Je suis toujours dans cette lumière blanche où je me sens étrangement à l’aise…c’est alors que je me sens comme aspiré de l’intérieur violement…

Je me réveille, une femme en uniforme blanc est devant moi, je tourne la tête et je vois Kell dans un fauteuil anti-gravité, les jambes amputées, me regardant avec les yeux pleins de haine.
Mais tout ceci est flou, très flou…Je me rend compte alors que je suis dans une cuve de Bacta, j’essai de plier mes bras mais je ne sens rien du côté droit. Je tourne la tête et rien…je n’ai plus de bras droit.
Je réalise à peine ce qui m’arrive qu’on commence à me sortir de la cuve. Deux droids me prennent et me dépose sur un lit. Je me sens à moitié comateux. La femme en blanc, l’infirmière très certainement s’approche avec une seringue à la main. Je me rendors immédiatement…

Lorsque je me réveille à nouveau je me sens beaucoup mieux, j’ai toute ma présence d’esprit, du moins je crois. Mes bandages ont disparus, je suis dans une combinaison noire standard impériale. La manche droite « flotte » vu que mon bras a été amputé. Je me pose tellement de questions…Où suis-je ? Pourquoi m’a-t-on amputé ? Qu’est ‘il arrivé à Kell ? Où est Artus ? Comment s’est finie la bataille ? Jon Dreis est-il encore en vie ? Yavin IV a-t-elle explosée ? Dans quel camp dois-je me rallier ? Dans les deux cas je devrai affronter mes amis et je serai rongé par le remord…
L’infirmière entre alors dans ma chambre :
« _Vous êtes réveillé. Tant mieux.
_Où suis-je ? Que s’es-il passé ?
_Je vais laisser le capitaine Artus Tarkin répondre à vos questions. Capitaine vous pouvez entrer ! Il est conscient. »
L’infirmière avait une tonalité sadique dans ses paroles…je n’aime pas ça… Le capitaine Artus Tarkin entre alors dans ma chambre, il fait signe à l’infirmière de se retirer, me regarde droit dans les yeux et prend la parole :
« _Marvin…Marvin Kol…la bataille commençait plutôt bien pour vous, mais il a fallu que vous descendiez sans raison ma meilleure pilote et la femme que j’aimais…Par la suite Kell Mundo a héroïquement foncé sur vous pour stopper votre folie meurtrière. Hélas son TIE s’est fait percuter par une salve venant du X-Wing que Dovan allait détruire…Kell Mundo perdit le control de son appareil et entra en collision avec le votre. Par chance pour lui les deux TIE n’explosèrent pas mais « s’emboîtèrent » l’un dans l’autre. Les réacteurs de Kell étant toujours en fonctionnement, vos deux chasseurs dérivèrent vers l’espace s’éloignant de l’Etoile Noire.

Deux minutes plus tard les Rebelles faisaient exploser la station causant ainsi la mort de mon père, de mon oncle, celle de quelques milliers de personnes et la destruction de l’Oblitérator.
Il nous a fallu une semaine pour retrouver les très rares survivants. Nous avons retrouvé votre TIE et celui de Kell deux jours après la catastrophe. Vous étiez grièvement blesser, si bien que Kell a eut les jambes amputées et vous par chance n’avez eut que le bras droit. Nous vous avons emmené dans le centre médical du Keldaure, le Destroyer personnel de Bast. Kell a reprit conscience deux jours avant vous et nous a expliqué votre trahison. Votre sentence est déjà prévue mais avant…je souhaite savoir pourquoi vous avez fait cela ! »
Quoi qu’il arrive mon destin était désormais scellé, ne pouvant pas tomber plus bas, n’ayant plus rien à perdre je décide de tout avouer au capitaine. Je suis un homme mort de toute façon…

« _Je ne suis pas un jeune bourgeois de Kuat et mes parents n’ont pas été assassinés par les Rebelles. Je suis un Rebelle, j’ai accepté une mission d’espionnage consistant à infiltrer vos rangs. J’avais des préjugés sur les Impériaux mais au fil du temps j’ai adhéré à vos idéaux jusqu'à en renier les Rebelles et leur donner de fausses informations. Je vous ai beaucoup apprécié capitaine, ainsi que Kell et Dovan.
Mais lorsque j’ai apprit que votre père a donné l’ordre de détruire Alderaan tout s’est bouleversé en moi. Lors du combat j’étais encore sous le choc. C’est alors que je me suis rendu compte que les pilotes que Dovan, Kell et moi-même abattions étaient mes anciens frères d’arme. Après la mort de l’un d’entre eux je ne sais plus que ce que je faisais. Si bien que sans me contrôler j’ai froidement abattu Dovan. Vous connaissez la suite…
_Bien. Je vous remercie pour vos aveux je connais maintenant la vérité. Dommage que cela se finisse comme ça Marvin, vous auriez fait carrière, j’en suis certain. Cela étant dit vous êtes condamné à la peine capitale prévu par le code pénal interne de l’Empire. Vous serez largué vivant dans le vide spatial demain à la première heure.
Au revoir Marvin Kol.
_Au revoir capitaine Artus Tarkin. »

Le capitaine sort de ma chambre. Je m’allonge dans mon lit et me met en position fœtale. Je suis heureux et à la fois déprimé. Demain je ne me poserai plus ces questions qui me torturent l’esprit, la mort soulagera mes douleurs mentales. D’un côté c’était la meilleure chose qui pouvait m’arriver.
D’un autre côté je suis malheureux. Qu’aurai-je fait de ma vie ? J’ai trahi mes amis qu’ils soient Rebelles où Impériaux. La plupart d’entre eux sont morts et quelques fois par ma faute. Les seuls qui ont survécu me crois mort ou me haïssent. Je ne serai jamais devenu un héros, je ne serai jamais rien devenu en fait. Rien...Qu’aurait dit mon frère…je n’en sais rien et de doute façon il est trop tard pour moi de me poser la question.
Je serre mes jambes contre mon ventre et m’endort…demain tout ira mieux.

Chapitre 10 - Chapitre 10

Je vais très rarement ici : la salle des exécutions capitale. C’est seulement la seconde fois que j’y vais. Je ne suis jamais vraiment heureux de voir un homme se faire tuer ainsi contrairement à certains qui s’en font une pure joie. Je ne suis pas un sadique, le sadisme dans ce contexte c’est manquer de respect au condamné.
Deux Stormtroopers conduisent Marvin Kol dans la salle d’exécution. Ils scellent la porte et repartent. Marvin me regarde, il sourit mélancoliquement. C’est alors que la porte derrière lui s’ouvre sur le vide spatial. J’ai a peine le temps de voir la peau de Marvin geler qu’il se fait brusquement aspiré dans le néant glacial de l’espace.
J’entends un officier dire « Salopard de Rebelle ». Bast qui est de l’autre côté de la salle le regarde avec une noirceur indescriptible. Je déteste ce genre de propos lors de la mort d’une personne même si je haie les Rebelles. Pour moi la haine n’implique pas l’irrespect.
Même si Marvin a fait ce qu’il a fait je ne lui en veux pas. Il a fait son travail de soldat mais s’est lui-même engouffré dans un piège
Bast me rejoint sans dire un mot, nous commençons à errer dans les couloir du Destroyer…

Je n’aime pas ces longs silences gênés. Je décide alors de prendre la parole bien que je ne soie pas d’humeur à discuter.
« _Qu’allez vous faire maintenant Bast ?
_Hé bien je vais avant tout me concentrer sur le commandement du Keldaure, après je suivrai les ordres. C’est aussi simple que cela. La guerre est loin d’être finie mais je compte bien être là pour en voir la fin…Et toi Artus que vas-tu faire ?
_Je n’en sais rien, peut être attendre mon affectation sur un autre destroyer…ou quelque chose d’autre…Je vais aller dans mes quartiers…j’ai besoin de réfléchir.
_D’accord. Dit moi si tu à besoin de quelque chose. N’hésite pas !
_Bast…
_Oui Artus…
_Au revoir. Merci de m’avoir sauver la vie sur la station….au revoir. »
Avant qu’il ait le temps de répondre quelque chose je ferme la porte et la verrouille.

Je m’assois devant mon bureau, le regard dans le vide. Mon père est mort, mon oncle est mort, la femme que j’aime est morte, mon vaisseau est détruit, tout mon équipage est mort, mes meilleurs pilotes sont morts ou invalides…L’Empire est désormais dirigé par un empereur capricieux et son fanatique serviteur. Pourquoi continuer à servir un Empire dont je déteste les leaders ? Pourquoi continuer à être alors que tous ceux que j’aime son mort ? Je n’ai plus aucun objectif, plus aucune motivation, plus aucun prétexte pour continuer…Je ne vois plus qu’une seule sage solution.
J’ouvre alors mon tiroir en sort mon blaster.

Discord

Discutons :)

325 fans connecté(s)

Evénements

Paris Manga et Sci-Fi Show 30ème édition

10 avril 2021 - 11 avril 2021

Star Wars Celebration 2022

18 août 2022 - 21 août 2022

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2020 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide