Classe : Astronavigation

  • Avatar clickman

    clickman

    4417 Crédits

    Bienvenue dans la classe d'Astronavigation dont je suis le responsable.
    Elle est ouverte à tous Jedi recensés : Padawan, Chevalier et Maître.

    Responsable : Clickman
    Assistante : selana-certra
    Cible/Obstacle vivant : Obitom0

    Désormais, vous pourrez suivre une formation d'Astronavigation et d'Apprentissage au vol spatial dans cette classe. Vous bénéficierez d'un suivi personnel de la part de son responsable.

    Déroulement du cours :
    En premier lieu, mon assistante ou moi même vous donnerons toujours, dans la mesure du possible, les informations nécessaires à l'exercice.
    Vous posterez ensuite ce que vous faites durant l'exercice (manœuvres, procédures etc.), comment VOUS feriez si vous en aviez l'occasion ! Puis je vous corrigerai si besoin et ensemble nous "discuterons" des différentes astuces et autres que vous pouvez utiliser.
    Après chaque exercice de ce genre, je vous donnerai un résumé des procédures, des manœuvres etc. que nous aurons vu ensemble pendant l'exercice.
    Cela donne le plan suivant :
    -Information (par selana et/ou moi)
    -Exercice (vous, puis nous, ensemble)
    -Conclusion/résumé (par selana et/ou moi)

    Plan de la classe (en couleur !) :


    Pour commencer : Un peu de théorie…


    Le Tie Intercepteur (fiche détaillée en anglais -- Fiche en francais -- fiche AW)



    L’Incom T-65 « Aile-X » (fiche détaillée en français -- fiche plus que détaillée en anglais -- fiche AW) :



    Déploiement des ailes :
    -Le surnom d'Aile X lui vient de la position de ces 4 volets de combats en mode ouvert, formant un X. Déploiement des ailes au combat ou en atmosphère perturbée pour donner plus de dextérité au vol. Fermé pour atteindre la vitesse de croisière maximale.
    Droïdes astromecanos :
    -Embarqué à l'arrière du pilote, il pouvait calculer jusqu'a 10 jeux de coordonnées de sauts dans l'hyperespace. Les droïdes se chargeaient des opérations de contrôle de dégâts, ainsi que des réparations limitées (dérive de circuits pour amener de l’énergie par un circuit annexe à un composant en panne,…non votre astromecano ne va pas quitter son emplacement pour ressouder une aile !), des ajustements de performance de vol et même des estimations de danger ou du remplacement temporaires d'un système de visée défaillant. Le droïde est à même de dériver l'énergie des Boucliers pour renforcer une zone affaiblie. En cas de nécessité, le droïde peut assurer le pilotage du vaisseau. La collaboration étroite entre le pilote et le droïde donnait souvent naissance à une véritable amitié, renforçant l'efficacité du duo.
    Le droïde contrôle 80% du vaisseau, le pilote 20% ! L’astromécano est d’ailleurs obligatoire pour les contrôles au sol, car le lien entre son programme et celui du chasseur permet une communication plus efficace. Théoriquement, le programme du chasseur doit être refait régulièrement, mais il a été prouvé que le maintien du programme et des modifications effectués par l’astromecano au fur et à mesure pour l’adapter au couple permet une meilleure efficacité de l’ordre de 20% voir plus !

    L’Incom T-47 « Snowspeeder » (fiche en anglais -- une autre -- fiche en français)

    Le T-47 est à la base un vaisseau civil modifié qui ne peut aller qu’en atmosphère, à l’origine pour le remorquage de vaisseaux dans les spatioports. Modifié pour y ajouter un laser et adapté aux conditions climatiques extrêmes de froid, il a été utilisé par l’Alliance Rebelle lors de la bataille de Hoth. (Pas d’astromécano pour ceux qui n’aurait pas suivi le film)

    Actis Eta-2 (Fiche en anglais -- une autre -- Fiche en français -- une autre)

    Un chasseur plus ancien mais qui a fait ses preuves pendant la guerre des clones. Obiwan et Anakin ont utilisé ce modèle lors de la bataille de Coruscant (début de l’épisode III). Vous êtes accompagné d’un astro-mecano situé juste à gauche du cockpit.

    Chasseur de têtes Z-95 (fiche détaillée en anglais -- fiche en français )

    Un chasseur ancien (antérieur aux ARC-170) mais utilisé pendant très longtemps. Pas d’astromecano !

    Vol Spatial : Orientation, Senseurs, Boucliers
    Orientation du vaisseau :
    Le vol spatial supprime la notion du plancher terrestre. Le vide est partout autour de soi, les repères visuels sont donc plus rares.
    Les pilotes ont tendance à s'orienter en prenant comme point de référence les planètes dont ils passent à proximité. Ils maintiennent alors la planète sous leurs vaisseaux, afin de se rapprocher d'un vol standard.
    Le combat et le Vol spatial, fournissent une dimension supplémentaire, mais suppriment toute considération de l'horizon planétaire. Ainsi, pour les affrontements aux confins des systèmes solaires, on emploie l'écliptique planétaire comme point de référence. (Définition : Ecliptique Planétaire est le plan sur lequel orbite les planètes autour de l'Etoile.)
    Enfin, dans l'espace profond (hors des Systèmes Solaires), il n'y a plus de donnée disponible. On utilise alors le plan sous lequel on est arrivé comme plan de référence, ou l'on s'aligne sur celui d'une éventuelle station ou flotte déjà présente.
    Senseurs :
    C'est avec le vol spatial que les senseurs prirent toutes leurs importances. Les distances parcourues sont bien au delà de la limite du visible, et la diversité des corps et vaisseaux que l'on peut rencontrer est autant plus dangereuse que si l'on ne sait pas à quoi s'attendre.
    Les senseurs sont donc devenus un outil indispensable pour la navigation. Ils se composent toujours d'une panoplie de batteries diverses (Radars conventionnels, mais aussi infrarouges, thermique, énergétique etc.), dont les données sont retransmises sur un écran sur le tableau de bord.
    La quantité d'informations qu'ils peuvent fournir et les traitements conséquents amènent souvent les grands vaisseaux à posséder un personnel spécialement qualifié pour cette tache.
    Boucliers :
    On assimile fréquemment les Boucliers à la Défense lors des combats. Mais leur fonction est bien plus importante que cela. En effet, les radiations cosmiques, émanant d'Etoile, de pulsar etc. sont relativement dangereuses pour tous êtres vivants ne bénéficiant pas de plusieurs kilomètres d'atmosphère au dessus de sa tête pour se protéger. De plus, il n'est pas rare de rencontrer des micro-comètes, devenant alors de véritables torpilles contre les vaisseaux. C'est pourquoi, même en temps normal, il est recommandé de lever les Boucliers Déflecteurs, même à faible puissance. Cela permet de supprimer une menace inutile.
    (Petite Anecdote : Des vaisseaux comme La Nef Royale de Naboo étaient à l'origine "chromées" à fin de dévier les rayons cosmiques ! Le vaisseau d'Amidala conservèrent cependant cette couleur une fois les Boucliers Déflecteurs installés, symbolisant au fils du temps, l'appartenance à la Royauté Naboo, et pour le coté esthétique.)

    Manœuvres défensives :
    Se protéger des Tirs :
    -Eviter les feux croisés entre deux bâtiments
    -Passer au plus prés des Gros Vaisseaux ennemis, les Chasseurs ennemi arrêtant alors de tirer pour éviter les tirs perdus sur leurs propres vaisseaux.
    -Eviter le voler en ligne droite et les manœuvres prévisibles, favoriser les trajectoires erratiques !
    -...
    Manœuvres de contre attaque :
    -En cas de poursuite, freiner sec pour se faire dépasser et devenir le Chasseur, et non plus la proie
    Manœuvres de fuite :
    -Prendre de la Vitesse en utilisant par exemple la Fronde Solo.
    -Pour échapper à un Rayon Tracteur : se laisser approcher puis tirer une torpille en effectuant simultanément une manœuvre de fuite, la torpille devenant alors la cible du rayon tracteur (Manœuvre utilisé par Luke pour échapper à Thrawn.).
    -Break, manœuvres rapides pour quitter le champ de tir d'un adversaire
    -...
    Protection :
    -Gérer les Boucliers selon le besoin : à l'avant pour un assaut, à l'arrière quant on est suivit...
    -Ce servir du soutient tactique apporté par le plus gros navire allié
    -Emmener ces adversaires sur son propre terrain, face au tir allié
    -En escadron, utilisé une formation serrée afin de cumuler la protection apporté par les Boucliers de chacun
    -...
    Et bien entendu, utiliser la Force dans toute sa grandeur !

    Procédure de Décollage :
    1- (Pour ce qui tienne à la vie...) Verrouillage du Cockpit, réglage de son casque puis du harnais...
    2- Commutateur de la séquence d'allumage : lever l'interrupteur et attendre que tout les voyant passent au Vert (du rouge, au orange, puis au vert)
    3- Puis alimenter les répulseurs, ce qui surélève le vaisseau et le maintient en l'air, puis le guider à l'extérieur, hors du Hangar ou simplement prendre de l'Altitude, en donnant de petites poussées avec les réacteurs.
    4- Enfin pour prendre de l'altitude, pousser ou tourner la Manette des gaz selon la configuration, vous prendrez de l'altitude en même temps que de la Vitesse.
    5- Coupez les répulseurs dès que la vitesse (et la puissance des réacteurs) compense la gravité.

    Les Spatioports :
    Organisation des Spatioports :

    Procédure Administrative d'Atterrissage/Décollage :

    -Fréquence d'Adressage des Vaisseaux (FAV) : la FAV est une fréquence radio standard sur laquelle le Contrôle Spatial fournit les divers informations locales à tous les vaisseaux entrant dans l'espace local. Il s'agit de communiquer aux arrivants les couloirs d'approches, formalités spécifiques, incidents et conditions astro-géographiques pouvant perturber le trafic etc... Ce n'est pas une fréquence de communication, elle fonctionne à sens unique (réception par les navires). Inutile de tenter de communiquer avec le processeur de base qui débite son message préenregistré.

    -Atterrissage : Contrôle Spatial. Si vous ne connaissez pas sa fréquence locale, la FAV vous l'indiquera. Lorsque le Contrôle Spatial vous appel, le minimum est de décliner votre nom (ou celui du Capitaine) et le nom du navire. Votre transpondeur de bord fournit de lui-même l'immatriculation du navire et les renseignements que vous venez de communiquer verbalement mais c'est une vieille tradition.
    Si le Contrôle Spatial local est peu soupçonneux, il ne vous reste plus qu'a suivre leurs instructions pour l'atterrissage. Sur les mondes sous loi martiale, avec un trafic spatial intense ou encore des conditions climatiques dangereuses, les risques ne se limitent pas à une amende et un sermon du Contrôle Spatial si vous lui désobéissez. Le Contrôle Spatial à toutes latitudes pour vous interroger avant de vous autoriser à vous poser. Il s'agit en général de question typique : Votre précédente escale, votre cargaison, la présence ou nom à bord de passager etc... Il est courant de procéder à une vérification de votre signature transpondeur avec les bases de données locales et le Contrôle Spatial peut vous obliger à subir une inspection des douanes, des services sanitaires ou des forces de polices locales dès l'atterrissage, parfois même avant de vous poser.
    Pratiquement tous les mondes civilisés n'autorisent pas l’atterrissage en dehors des spatioports officiels. Si vous possédez un yacht, que votre port d'attache est la planète sur laquelle vous comptez atterrir et que vous possédez une piste privée ou officielle, vous êtes autorisé à y atterrir mais vous devez quand même suivre les instructions du Contrôle pour l'approche et les éventuelles inspections. Il est possible de conclure des arrangements avec le gouvernement local mais ils s'appliquent rarement en dehors d'entreprises ou institutions influentes.
    Il peut vous êtres demandé par le Contrôle de laisser les commandes à systèmes de guidage automatique pour votre atterrissage et un refus de votre part entrainera généralement un refus de vous laisser atterrir de la leur. Si vous arrivez dans un vaisseau sur le point d'exploser ou en perdition, le Contrôle vous indiquera les procédures d'atterrissage d'urgence.

    -Décollage : Si vous n'êtes pas poursuivit par les autorités alors que vous compter partir, la procédure veut que vous demandiez l'autorisation de décoller avant de quitter le sol. Si elle vous est accordée, vous devez emprunter le couloir aérien qui vous est affecté ou laisser votre système de guidage automatique prendre le navire en charge jusqu'a l'altitude ou vous serez autorisé à reprendre les commandes. Sauf ordre du Contrôle, urgence technique ou médicale, vous n'êtes pas autorisé à sortir de votre vecteur de départ ou de demeurer dans la zone d'approche (50 unités spatiales) du monde ou de la station que vous quittez. Dans tous les cas d'urgence, le Contrôle vous donnera les procédures à suivre. Si vous désobéissez au Contrôle, dans tous les cas, c'est à vos risques et périls.

    Taxes :
    -Taxes Portuaire :
    -Taxe de Stationnement :
    -Taxe de Maintenance :

    Classes de Spatioports :

    -Stellaire
    -Galactique

    La Galaxie :

    Galaxie, plus de 400 milliards d’étoiles, plus d’un million de monde habitable, où vivent plus de 20 millions d’espèces intelligentes. 100 000 années lumières de diamètre, parcourue en quelque semaine grâce à l’hyper propulsion.

    Terminologie de la Cartographie Stellaire :

    =>Les plus grandes divisions de la galaxie sont appelées « Régions ». Leur taille varie de selon leur position relative par rapport au centre galactique. En effet, étant concentrique, les plus éloignée du centre sont souvent les plus grandes, du moins, les plus étendus.
    Elles sont, du centre vers l’extérieur de la galaxie :
    -Noyau profond
    -Mondes du Noyau
    -Les Colonies
    -Bordure Intérieure
    -Régions d’Expansion
    -Bordure Médiane
    -Bordure Extérieure
    -Et l'Espace Sauvage

    =>Les Régions sont subdivisées en secteurs. A l’origine, un secteur était défini comme composé de 50 mondes habités, mais un grand nombre d’entre eux se sont aujourd'hui considérablement étendus, et on compte d'avantage en système Solaire qu'en mondes.
    Ex : le Secteur des Corporations, dans la Bordure Extérieure, comprend le Système d’Etti, le Système d’Ammuud, le système de Mytus etc…

    =>Les plus petites subdivisions sont les Systèmes Solaires, chacun étant constitué d’une étoile et de tout ce qui orbite autour (planètes, lunes, champs d’Astéroïde etc…).
    Ex : Le Système Corellien, dans le secteur Corellien (Mondes du Noyau) Corell (étoile), les mondes de Corellia, Sélonia, Drall, Talus et Tralus, et la station Centerpoint.

    =>Une autre sous division importante est celle des Nébuleuses et Amas d'Etoiles. En effet, elles ont souvent constituée des gouvernements indépendant ou toute du moins soulevé des problèmes d'individualisme :
    Ex: Nébuleuse de Ssi-ruuk, Nébuleuse de Koornacht, ou Nébuleuse de Hapès… :
    Remarque : Nébuleuse ou Amas signifient la même chose…

    => Les Voies Hyperspatiales et Routes commerciales sont fréquemment utilisé par les astronavigateurs, car se sont des couloirs très bien cartographié et où il est facile de se déplacer, ce qui dès leur découverte, à favoriser le développement de nombres de leurs mondes. Pour la plupart, elles partent des régions centrales de la galaxie pour desservir les régions extérieures.
    Ex :
    Route Commerciale de Perlemia (de Coruscant (Noyau) à Bordure extérieure en passant par Chandrila)
    Voie Commerciale Corellienne (de Coruscant, en passant par Corellia (Noyau) à la Bordure Extérieure (Hoth, Bespin)
    Route Hydienne (de Eriadu (bordure ext) au Secteur des Corporations (Bord. Ext.) en passant par Alderaan (Noyau)).
    Passe Corellienne (de Corellia à Tatooïne (Bor. ext.))

    =>Enfin, les derniers divisions aux quels nous pouvons avoir à faire en voyageant dans l'espace sont celles des entité politiques. En effet, la plus part des grands gouvernements galactiques possèdent de vaste territoire rassemblant plusieurs secteurs, systèmes et/ou nébuleuses. Ainsi, on parle d’Espace Hutt, pour designer l'ensemble des mondes sous contrôle Hutt. De même, l'Espace Bothan, et les Vestiges de l’Empire sont très connus pour ces raisons.
    Sous région galactique, aux mains d’une même civilisation.

    Voyage en hyperespace : Durées

    Les durée sont données pour un moteur hyperdrive de classe 1



    Distances :
    1 parsec = 3,08568025 × 10^16 mètres soit environ 3.26 années-lumière
    1 kick ou klick = 1000 mètres

    Et maintenant on passe à la pratique !!

    Exercice 1 : Décollage, Atterrissage (facultatif, mais ca pourras servir)
    Lieu de la simulation : Utapau
    Condition de vol : un peu de vent
    Simulateur utilisé : Chasseur Tie Intercepteur
    Armement : Aucun
    Objectif : Décoller d’une plateforme de la cité, quitter le puits et monter en atmosphère, se diriger plein nord et rejoindre une autre ville, descendre dans le puits et s’y poser…. Enfin si vous ne vous écrasez pas avant.

    Exercice 2 : L’importance des boucliers, des senseurs, premier duo (un pilote, un artilleur)
    Lieu de la simulation : Illum (Le Temple des cristaux, Clone Wars)
    Condition de vol : Brouillards, Tempêtes de neige, vents violents.
    Simulateur : T-47 « Snowspeeder »
    Armement : Laser et câble de remorquage
    Objectif : Décoller et atteindre la piste d’atterrissage situé à 200 kilomètres de la, à proximité de l’ancien Temple. Interdiction de quitter l’atmosphère. En pleine tempête de neige, vous ne verrez rien. Par moment il y aura des vents violents de direction indéterminée. Il y a de nombreux pics rocheux, le terrain est très accidenté et difficile à prévoir, rendant les vents imprévisibles. Certains passages seront bouchés et votre artilleur devra vous aider à passer en utilisant ses lasers. Vers le milieu, vous serez pris en chasse par des chasseurs-droïdes. Votre artilleur vous sera alors très utile. Surveillez vos boucliers, il n’est pas exclu que des blocs de glaces se détachent des parois !! Une DCA vous aidera à repousser les éventuels chasseurs droïdes survivants dans un rayon de 500m autour de votre objectif.

    L’exercice doit être fait 2 fois. Chacun devant prendre le rôle d’artilleur et de pilote à son tour.

    Exercice 3 : Premier Vol spatial
    Lieu de la simulation : Système de Yavin. Décollage de Yavin-IV
    Condition de vol : optimale
    Simulateur : Z-95 « Chasseur de têtes »
    Armement : Aucun
    Objectif : Décollez du Temple Principal et montez en atmosphère. Votre objectif est un croiseur Mon Calamari MC80b situé derrière Yavin VIII, elle-même à l’opposé de la géante gazeuse autour de laquelle orbitent les lunes de Yavin… En gros comme ca :

    N’oubliez pas vos boucliers, à cause des vents solaires et des micro-météorites orbitant autour de la géante gazeuse. ORIENTEZ VOUS ! Dites moi comment vous vous orientez dans l’espace en l’absence de sol sous votre chasseur pour vous diriger. N’oubliez pas de demander l’autorisation du MC80b avant de vous poser ou vous serez détruit à vue !

    Exercice 4 : Premier combat spatial
    Lieu de la simulation : Espace profond.
    Condition de vol : claire
    Simulateur : Incom T-65 « X-Wing »
    Armement : 4 torpilles. Pas de laser. C’est la panne !
    Objectif : Survivre… ce qui sera techniquement impossible ! Vous vous trouverez éjecté de l’hyperespace par un croiseur Interdictor. Celui-ci vous larguera 2 escadrons d’intercepteur Tie, bien armé, eux. L’Interdictor déclenchera ses rayons tracteurs dès que vous aurez détruit 1 appareil (même s’il se plante tout seul ^^). Utilisez tout ce que vous savez en manœuvre de défenses pour tenir le plus longtemps possible. Votre hyperdrive est bloqué. Vous ne pourrez fuir par l’hyperespace. Vous finirez capturé ou détruit (biffez la mention inutile). A vous de tenir le plus longtemps possible ! N’oubliez pas, vous avez un compagnon de vol, votre astromécano peut vous aider !

    Exercice 5 : Combat spatial. Exercice en duo.
    Lieu de la simulation : le Cimetière, la ceinture d’astéroïde orbitant la ou se trouvait Alderaan.
    Condition de vol : y’a des cailloux partout !
    Simulateur : Actis Eta-2
    Armement : Complet
    Objectif : Vous serez tout les deux à la tête d’un escadron d’ARC-170 clone, l’escadron « Bleu » (donc 12 chasseurs, 14 avec vous). Vous devrez protéger un vaisseau diplomatique (un joli yatch Sorosuub de luxe) agressé par 3 escadrons d’Affreux, une panoplie de chasseurs droïdes volés aux séparatistes (buzz-droïdes, chasseurs droïdes classiques) et un cargo Action IV. Utilisez vos armes et créer un lien mental Jedi pour vous aider mutuellement et augmenter l’efficacité de votre duo. La destruction totale ou partielle du yatch signifie que vous avez perdu. Surveillez vos boucliers, et utilisez l’astromecano à fond, ainsi que votre escadron. Celui-ci vous sera très utile. (PS : toute ressemblance avec l’épisode III doit en rester a ce niveau la. Vous n’êtes ni obiwan, ni anakin !)

    Exercice 6 : Vol en hyperespace.
    Lieu : La galaxie entière !
    Condition de vol : Bonne
    Simulateur : Aile-X (modifié avec hyperdrive classe 1)
    Armement : Aucun

    Différents parcours sont disponibles dans le second message. Prenez en un et faite le. Envoyez-moi par mail vos étapes intermédiaires et les temps pour chaque passage, de sorte à respecter l’horaire imposer. Si vous faites mieux, c’est que j’ai raté mon coup ! Considérez que vous avez une hyperpropulsion de classe 1, donc les temps du tableau ne sont pas à modifier.

    Raccourci :
    Il arrive que des vols directs entre mondes relativement proches soient plus longs qu'avec d'autres plus éloignés, principalement du à la forte concentration de corps céleste dans les zones traversés et au trafic spatial, rendant la navigation plus difficile, comme c'est le cas dans le Noyau. Il est ainsi possible de gagner du temps en passant par des systèmes intermédiaires, dont la durée des différents sauts cumulée reste plus rapide qu'un direct.

    Exercice 7 : Exercice final. En groupe.
    Celui-ci sera défini « au besoin ». C’est l’exercice de validation. Vous devrez travailler en groupe et revisiter tout ce qui a été vu. Le chasseur est au choix – sauf le T-46 qui ne peut toujours pas aller en atmosphère !

    Ce message a été modifié par: clickman le 03-09-2006 15:13

    lundi 29 août 2005 - 18:32 Modification Admin Permalien

  • Avatar clickman

    clickman

    4417 Crédits

    Suivi de la formation. J'ai effacé tout ceux qui n'ont pas encore posté ou qui on abandonné. A tout les autres, recensez vous à nouveau. Pour ceux qui sont listés, continuez je vous attend !

    - Master-Yoda... (1) (2) (3) (4) (5a+b+c)
    - swiip87 (1) (2) (3) (4) (5a+b+c+d+e) 6
    - jedigaby (1) (2) (3) (4) (5a+b+c+d+e)
    - Jadden_Korr (1) (sp1) (5a+b+c+d)
    - kyt_fost (1) (2) (3) (4) (5a+b+c+d)

    Groupe 2 :
    - lyukas (1)
    - KethMaii (1)
    - Mara_Jade : (1) (2) (3) (4) 6
    - Elanor : (1) (2) (3) (4)
    - -aayla- : (1) (2) (3) (4)
    - Anamund : (1)
    - Jesse : (1) (2) (3) (4)
    - Jenna Malyo : (1) (2) (3 a refaire) (3)
    - alema : (1) (2) (3 a refaire) (3) (4 a refaire) (4)
    - Boba--Fett : (1) (2) (3 a refaire) (3)
    - Ajunta Koon : (1) (2 a refaire)
    - Jacen_DO : (1 )

    Routes à calculer pour l'exercice 6 :
    Voyage 1 : Le spécial Trilogie Starwars ^^
    Coruscant, Tatooine, Alderaan, Yavin, Hoth, Dagobah, Endor, Coruscant
    Vous pouvez me le faire en 5 jours et 12 heures ! Merci à PadaT qui m'a trouvé une erreur dans mon calcul et à Obiwan14 qui a trouvé un raccourci que j'avais pas vu !

    Voyage 2 : Coruscant, Endor, Sullust, Dagobah, Corellia, Kashyyk, Corusant
    Celui la il faut 8 jours et 5 heures ! (Aynor m'a trouvé un raccourci.. d'1 h ^^)

    Voyage 3 : Coruscant, Mon Cal, Kessel, Corellia, Dantooine, Coruscant
    2 jours et 9 heures

    Voyage 4 : Coruscant, Hapes, Corellia, Myrkr, Yaga Minor, Coruscant
    6 jours et 21 heures (Aynor m'a trouvé un raccourci.. d'2 h ^^)

    Envoyez moi vos routes par Mail AW, ne les postez pas, pour que les autres cherchent aussi !

    Ce message a été modifié par: clickman le 24-10-2006 19:24

    lundi 29 août 2005 - 18:33 Modification Admin Permalien

  • Avatar the_jedi_master

    the_jedi_master

    3183 Crédits

    je viens m'inscrir et commencer l'exercice 1.

    -------------------------------

    Je pénétrai dans le chasseur TIE. Je fermai le cockpit, m’installai dans le siège, bouclai mon harnais, mis mon casque que je réglai et je vérifiai la bonne visibilité de la verrière. Je vérifiais également le bon fonctionnement de tous les instruments de navigations.
    Ensuite je lançais la séquence de d’allumage : pour cela je levai délicatement l’interrupteur, peu de temps après les voyants du tableau de bord virèrent du rouge au vert.
    Je compris a lors que tout était en ordre est que la séquence d’allumage était terminé.
    Maintenant le décollage proprement dit. J’alimentai les réacteurs de façon à prendre un peu d’altitude. Je tournai, de la main gauche la manette des gaz, tout en gardant la main droite sur la manette, de façon a prendre un peu de vitesse. Une fois complètement sortis du hangar je tournai de nouveau la manette des gaz pour prendre bien plus de vitesse, et de l’altitude.
    Une fois a bonne altitude, je réduisis progressivement les gaz et la puissance des réacteurs.
    A présent il fallait regagner le hangar. Je fis demi-tour pour commencer mon approche, et me rapprochant je perdais au fur et a mesure de l’altitudes pour arriver a bonne hauteur de l’entrée du hangar. Je donnais quelques petits coups de répulseurs pour me maintenir à la bonne altitude. Ensuite j’augmentais les gaz pour avancer et ainsi regagner mon aire de stationnement, une fois là-bas je réduisis la puissance des répulseurs et je me posai sur les panneaux solaires du TIE. Ensuite je lançais la séquence d’arrêt. Les voyants virent du vert au rouge. Je détachais mon harnais et sortis de l’engin, clickman m’attendait….

    lundi 29 août 2005 - 19:35 Modification Admin Permalien

  • Avatar clickman

    clickman

    4417 Crédits

    Bravo ! Dommage tu ne sera pas le premier a m'offrir un joli crash dans cette nouvelle classe. Dommage... Mais sinon bon vol, plutôt court et manque un peu de détail... tu avais le temps de manoeuvrer et de visiter un peu le coin !

    Mais l'exercice 2 t'en laissera plus l'occasion, va donc voi nos charmantes bestioles a éviter sur la simulation de Yavin.. toujours sans armes, tu dois aller faire un tour autour des grands temples en évitant tout les animaux et autres catastrophes qui vont te tomber dessus ! Bon vol !

    lundi 29 août 2005 - 20:31 Modification Admin Permalien

  • Avatar kyt_fost

    kyt_fost

    1996 Crédits

    Salut,je vais commencer

    Je rentra dans le cocpit qui été plus spatieux par rapport à l'aile x de mon oncle.
    Je réglagla mon casque , le harnais et je vérifier tous les instruments de bord . Je souffla et je leva délicatement l'intérupteur et j'attendit quelques secondes avant que les voyant passe du rouge au vert .Dès que les voyants passèrent au vert, j'allimenta les répulseurs qui me firent décoler du sol jusqu'à à peu près 3m et je guida le vaisseux hors du hangar avec le manche qui est au centre. Hors du hangar je tourna la manettes des gaz de façon à prendre bien plus de vitesse et d'altidude.Une fois que mon altimètre m'informer que j'été à la bonne hauteur c'est-à-dire 10 000m ,je ramena la puissance des gaz à 0%, je planais.Je pris le temps de regarder le paysage et je vis un vaisseaux écraser dans un marais alors je poussa la mannette des gaz à 50% et je plongea vers lui..... et je regarda le panneaux de vitesse et c'étais inscrit 600 km donc je réduisit ma vitesse et je me posisionnat au dessut de la carcasse. Je jouait des répulseurs pour réster en mode stationnaire (c'est-à-dire pour ceux qui ne connaisse pas c'est rester en l'air,à la même hauteur,sans avancer) Et là le voyant passa au orange. Là je réaliser ce qui m'était arriver puis je réalimenta les répulseurs pour prendre de l'altitude , je poussa la mannettes des gazs à 25% et ça repassa au vert.
    A présent il fallait regagner la base, je fis demi-tour et je commença la fase d'approche, et je commençer à perdre de l'altitude.Je rentra dans le hangar en réduisant toujours ma vitesse, j'allait vers mon aire de stationnement .... Une fois là bas je réduisais ma puissance des répulseurs pour me poser.une fois poser j'enclencher la séquence d'arrêt et les voyant passèrent du vert au rouge et les moteurs s'arrêtèrent. je détacha mon harnais et je sorti de l'appareil....

    mardi 30 août 2005 - 11:11 Modification Admin Permalien

  • Avatar clickman

    clickman

    4417 Crédits

    Bon début, kyt, bravo ! Toujours pas le premier crash de la classe mais tant pis :) des efforts à faire dans la grammaire, et plus de détail et surtout plus d'initiative aurait été bienvenue. J'espère que le second exercice te conviandra !

    Question à laquelle tu peux répondre au debut de ton exercice 2 : pourquoi tes voyants sont passés à l'orange ? Tu dis bien que tu realise ce qu'il s'est passé... mais détaille un peu s'il te plait !

    Bon vol !

    mardi 30 août 2005 - 20:30 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jadden_Korr

    Jadden_Korr

    5561 Crédits

    je m'inscrit donc pour être dans cette classe ... mais j'aurais un peu de retard car je suis entré en prépa ... mais je n'abandonne pas promis !!!

    mardi 30 août 2005 - 21:16 Modification Admin Permalien

  • Avatar the_jedi_master

    the_jedi_master

    3183 Crédits

    Je rentrai dans le cockpit de l’aile X. Je me sentais mieux, en effet j’étais plus à l’aise dans ce vaisseau que je connaissais. J’appuyai sur un bouton est la verrière s’abaissa. Je lançai les moteurs et les répulseurs. L’appareil ce suréleva à quelques mètres du sol. Je saisis la manette des gaz et la poussai délicatement, le x-wing pris de la vitesse, et je le guidai vers la sortie du hangar. Une fois dehors, je mis plein gaz et je rentrai, grâce à un autre bouton, le train d’atterrissage. Je pris de l’altitude, la position fermée des volets était très bien pour cette situation. Mais ça n’allait pas durer, en effet, un « V » de Reptiles volants à deux têtes fonçait vers moi. Ils se rapprochaient de plus en plus et nous étions face à face.

    Moi : ils vont avoir peur et ils vont s’écarter !

    Quelques secondes plus tard

    Moi : mince, il ne se pousse pas !!

    Je saisis fermement le manche et le tirai vers moi. L’aile X monta en chandelle, les reptiles me suivaient toujours. Ils me rattrapaient, ils étaient a mon hauteur, un se plaça a ma droite, et m’administra un violent coups sur le coté droit avant de l’appareil.

    Moi : ouf, c’est que de la tôle froissée !

    Mon appareil plongea, je prenais de plus en plus de vitesse, je redressai le manche et je commençai à zigzaguer entre les temples.

    Moi : bon ce serait une bonne idée de déployer les volets !

    Je le fis sans attendre. Au bout d’un certain temps ils arrêtèrent de me poursuivre.

    Moi : je suis le plus fort ! lool

    Mais je compris vite pourquoi, un énorme Gundark arrivait vers mois.

    Moi : nom d’un bantha ! Je n’en ai jamais vu un aussi gros !

    Le gundark nous rattrapa en une seconde et s’agrippa à mes volets. Sous le poids de la bête l’appareil se cabrait de plus en plus. Soudain un bruit m’intrigua, je décrochais. Je devais arrêter de décrocher sinon je m’écraserai. Le seul moyen d’arrêter de décrocher était de piquer. Je m’exécutai, je poussai en avant le manche et l’appareil arrêta de décrocher. Maintenant je devais me débarrasser de cette bestiole. Je plaquai le manche sur la droite, l’appareil fit une embardé, j’enchaînai avec une des tonneaux et un looping, la bête perdait ses prises.

    Moi : Et le droite, fait dériver la puissance des écrans déflecteurs avant sur la puissance des propulseurs.

    L’astromech bipa en signe d’approbation.

    Soudain l’aile partie en flèche. A bonne distance de la créature le droide refit passer la puissance des moteurs au bouclier avant.

    Moi : clickman ne m’aura jamais !

    Soudain une météorite heurta mon bouclier.

    Moi : c’est quoi ça !

    Soudain des milliers de météorites s’abattirent sur Yavin et sur mon vaisseau. Mes boucliers lâchèrent. Une météorite tomba sur la queue de l’appareil.

    Moi : plus de puissance, astromech essaie de voir si tu peut réparer les moteurs.

    Je tentais d’esquiver les météorites mais elles étaient trop nombreuses et un volet lâcha et un notre criblé de météorites.
    Mon appareil parti en vrille.

    Moi : Tu fais quoi ?

    Le droide Biba.

    Moi, je sais que tu fais ce que tu peux mais t’as intérêt a être plus efficace si tu veux qu’on survive. Malheureusement il était trop tard, je du faire atterrir l’appareil en catastrophe, et les Scarabées Piranhas s’ocupèrent de nos restes !
    ========================

    Voila je me suios crashé es-tu content click lol

    mardi 30 août 2005 - 22:23 Modification Admin Permalien

  • Avatar kyt_fost

    kyt_fost

    1996 Crédits

    Salut , Clikman et les autres ,avant de commencer Clikman m'a dit que je devait lui expliquer quelques choses, alors: Les voyants passèrent au orange car je suis en mode stationnaire donc , je ne suis ni à l'arrêt ni en marche donc c'est entre les deux. voilà Maintenant l'exercice N2:
    Je rentra dans le cockpit qui changeait beaucoup de chasseur TIE, je réglai mon harnais,,je mis le casque et je vérouillai le cockpit. Je demandai à mon droïde Astromécano R8D8 si tout était en ordre et il bipa en signe d'affirmation. J'appuyai sur l'un bouton et la verrière s'abaissa. j'appuyai sur l'intérrupteur et j'attendis que tous les voyants passent au vert et j'alimentai les répulseurs pour surélever le vaisseaux, et je poussai délicatement la manette des gaz pour sortir du hangar. Sorti, je mis plein gaz , je prenai de l'altitude et en même temps je rentrai les trains. Comme c'était la première fois que je pilotais une aile X je regardai patout, je vis les ailes non déployées , c'est bon, les voyants sont verts, c'est bon, un gundark obèse qui à des dents aiguisées comme des lames de rasoirs, et qui est prêt à s'accrocher à mon vaisseau, c'est bo... PAS BON!!!!
    Moi: R8D8 envoie lui des décharges électriques!
    R8D8: YOUOoo BIyuoo (qui veut dire affirmatif kyt-fost)

    Mais ça ne lui faisait rien du tout et il décapita même R8D8.
    R8D8:YUOOOOOOO BZZZZZZZZZZZZZZZ!!!!!!!!!!!!!!
    Moi: je suis maudit jusqu' en l'ans 1000!!!!

    Je fis même des maneuovres.Des looping , je tirai sur le manche, des looping avant,,je poussai sur le manche je fis et même des tonneaux,je poussai le manche à gauche. Mais heureusement j'eus une idée c'etait d'aller dans l'atmosphere et c'est ce que je fis.. Quand mon alltimètre m'informa que j'étais à 20 000m je déployais les ailes et je regardai dehors et le gundark commençait à étouffer et à brûler. Dès qu'il disparut je mis la puissance des gaz à 0% et Je commençais à descendre tout doucement. A 5000m des réptiles volants à deux têtes fonçaient sur moi à tout allurs et je remis les gaz à 50% et je tournai mais elles m'eurent quand même. :ple: mais heureusement une pluie d'astéoride s'abattit sur mon vaisseau. Je fis dériver la puissance des réacteurs sur celui des boucliers avant qu'elle me touche. Les bêtes furent emportées par les minis- astéorides.
    Moi: Youpi , plus de bêtes à l'horizon.
    Mais une météorite me toucha l'aile gauche et je tombai, je jouais des répulseurs pour tenir en l'air et en même tant j'appelai Clikman par radio ... Je m'arêttai à1 m du sol. Je souffla, je respira un bon coup. Les scarabée phiranas venirent ronger la coque et rentrèrent dedans. IJe mis ma puissance maximale et je dérigeai vers le Grand Temple Jedi(du mieux que je pouvait) mais ces vandales rongeai tous :sabera: :sab: . Mais heuresement j'arrivai à la piste d'attérissage.Je détachai mon harnai et je sortis vite du vaisseau et les bête aussi. Mais Clikman descendit les bêtes.

    mercredi 31 août 2005 - 12:49 Modification Admin Permalien

  • Avatar clickman

    clickman

    4417 Crédits

    Jadden_Korr : Bienvenue... Qu'est ce que je vais te réserver cette fois... Vu que tu veux pas faire comme tout le monde...
    Mission de sauvetage sur Tatooine. Un convoi attaqué par une armada de Vong ! Tu dois proteger le convoi avec un unique escadron contre 5 escadrons Vongs. Pas de perte dans le convoi. Pour le reste.. débrouille toi !

    The Jedi Master : Pas mal du tout ! Joli crash en tout cas, merci de m'offrir le premier crash de cette classe! Et tu vois.. je t'ai eu ! Bravo bon vol ! Tu peux passer au 3ème exercice !

    kyt_fost : ton explication me satisfait pas trop... tes voyants moteurs passe a l'orange parce que tu es en vol stationnaire ? Ce genre de cas c'est plutot qu'il y a un probleme moteur pour que ca vire a l'orange ! Mais en vol stationnaire, ca ne fait pas ca! Sinon pour le vol bravo ! Bon travail ! t'as eu plus de chance que TJM ! Bravo! Tu peux passer à la suite aussi ! (PS : c'est une simulation... ca s'arrete des que tu quitte le cockpit!)

    mercredi 31 août 2005 - 20:01 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

PSW Vidéo

Star Wars VIII

Episode VIII dans...

...

Publicité

Chargement…

Evénements

Avignon Geek Expo
Avignon Geek Expo

Parc des Expositions d'Avignon
11 mars 2017 - 12 mars 2017

Sortie PSW Paris-Manga & Disneyland
Sortie PSW Paris-Manga & Disneyland

Paris - Disneyland
25 mars 2017 - 26 mars 2017

Paris Manga
Paris Manga

Porte de Versailles - Paris
25 mars 2017 - 26 mars 2017

FACTS
FACTS

Gand (Belgique)
01 avril 2017 - 02 avril 2017

ASFA
ASFA

Amélie-les-Bains
15 avril 2017 - 16 avril 2017

Toulouse Game Show Springbreak
Toulouse Game Show Springbreak

Diagora Labege Toulouse
22 avril 2017 - 23 avril 2017

AnimaGeek 3.0
AnimaGeek 3.0

Forges-les-Eaux (76)
06 mai 2017 - 07 mai 2017

Anniversaires

nés un 27 février...

Chargement…

en partenariat avec
La 59ème Légion
Sport Saber League
MintInBox
Pulps
Gastronogeek
501st French Garrison
Star Wars Collection
Dagoma
Rebel Legion France
Hong Kong Style
La Grande Récré Star Wars
Science Fiction Archives
Radio Disney Club ASFA STAR WARS RPG Le Réveil des Fans Star Wars Holonet


Planète Star Wars

Votre navigateur n'est pas compatible avec le site.
Merci de le mettre à jour grâce aux liens ci-dessous :
Chrome - Firefox - Internet Explorer