Draay Lucien

Puissant Maître Jedi d’allure austère, Lucien Draay fut le tuteur de Zayne Carrick sous l’Ancienne République. Il voua toute son existence à empêcher le retour des Sith mais joua malgré lui un rôle important dans leur recrudescence.


Lucien Draay est issu d’une famille réputée influente dans la République et l’Ordre Jedi. Il est le fils de Barrison Draay, qui fut un puissant combattant Jedi et le riche héritier du groupe financier le Trust Draay. Le jour de sa naissance coïncida exactement avec celui du premier pas de Ulic Quel-droma vers le Côté Obscur de la Force et la Guerre des Sith, soit 4000 ans avant la Bataille de Yavin.
A cause de sa grossesse la mère de Lucien, Krynda, ne pu prendre part à cette guerre au cours de laquelle plusieurs de ses proches, dont Barrison, perdirent la vie. Fille d’une humaine et d’un miraluka, Krynda était douée d’extraordinaires pouvoirs visionnaires de Jedi et se maudit de n’avoir su prédire la mort de son mari. Elle se retira dans le domaine de la famille Draay sur Coruscant et vécu longtemps recluse en confiant l’éducation de Lucien au droïde nurse 9BD.

Alors qu’il avait environ cinq ans, Lucien vit sa mère se faire présenter une petite fille miraluka nommée Q’Anilia et très douée dans la Force. Cette rencontre décida Krynda à transmettre son enseignement à d’autres voyants Jedi et former le Pacte Jedi, une organisation secrète dont la fonction serait de rester à l’affût du retour des Sith. D’autres élèves particulièrement talentueux vinrent rejoindre Q’Anilia, parmi lesquels une jeune togruta nommée Raana Tey, un feeorin d’âge mûr nommé Feln, et Xamar, un khil. A partir de ces quatre grands voyants Krynda allait former le « Premier Cercle de Veille » du Pacte.

Lucien, qui avait déjà été longtemps négligé par sa mère, espérait recevoir un enseignement de sa part mais il n’avait malheureusement pas hérité du moindre don de voyance. Krynda confiera son éducation à Haazen, un padawan déchu qui avait autrefois été l'ami et serviteur de Barrison Draay et était sorti atrocement mutilé de la Guerre des Sith, mais Lucien n’aura que peu d’estime pour lui. Il jalousera toujours les autres élèves auxquels sa mère manifestait bien plus d’affection qu’à lui, particulièrement Q’Anilia.
Au fil de la formation du jeune garçon Haazen constata que Lucien avait hérité des talents de combattants de son père, ce qui le prédisposait à devenir un puissant Jedi Gardien. Lucien ne manquait jamais de faire la démonstration de sa force lors d’occasionnelles sessions d’entraînement avec Raana Tey, Feln, Xamar et Q’Anilia. A lui seul il était capable d’affronter et de battre à plate couture les quatre voyants, manquant même de les blesser sévèrement au grand désespoir de sa mère.

Au bout de leur formation Lucien et les quatre élèves favoris de Krynda furent recrutés par l’Ordre Jedi. Haazen parviendra même à convaincre la maîtresse du Pacte Jedi d’accepter Lucien comme coordinateur du Premier Cercle de Veille. Le rôle du jeune homme consisterait à s’assurer de la gestion du quotidien et de la sécurité de Raana Tey, Feln, Xamar et Q’Anilia afin de les laisser se concentrer sur leur mission. Haazen essaya également de pousser Lucien vers une relation plus personnelle avec Q’Anilia.
Grâce à l’influence et aux relations des Draay les cinq chevaliers Jedi furent affectés ensemble à l’avant-poste Jedi de Taris, une cité-monde de la Bordure Extérieure. Tout en assumant sa fonction officielle de Jedi auprès des autorités de Taris, Lucien, qui espérait toujours briller aux yeux de sa mère, s’investira toujours totalement dans sa fonction de coordinateur des opérations jusqu’à prendre le rôle de chef du Premier Cercle de Veille. Il partageait avec ses quatre compagnons une haine viscérale des Sith, bien que ce sentiment ne soit ordinairement pas permis aux Jedi.

Les cinq membres du Premier Cercle de Veille du Pacte Jedi étaient déjà passés Maîtres Jedi lorsque le Conseil de Coruscant décida de leur affecter un padawan à chacun. Bien qu’ils répugnaient à s’embarrasser d’élèves inutiles ils durent débuter la formation sur Taris de Kamlin, Oojoh, Gharn, Shad Jelavan et Zayne Carrick. Ce dernier allait être le padawan de Lucien Draay.
Accaparé par ses fonctions au sein du Premier Cercle, Lucien négligea toujours la formation de son élève, comme sa mère l’avait déjà négligé lui. Zayne était un étudiant plein de bonne volonté et peu encombrant mais affligé d’une terrible maladresse dans l’usage de la Force. Lucien le cataloguait volontiers comme une cause perdue ou la preuve vivante de l’humour de la Force.

Alors que les cinq padawan approchaient de la fin de leur formation les Guerres Mandaloriennes éclatèrent dans la Bordure Extérieure, menaçant Taris. Lucien et ses quatre compagnons refusèrent de se joindre au Revanchiste lorsque celui-ci, en route pour le front mandalorien sans l’accord du Conseil des Jedi, leur rendit visite pour recruter de nouveaux membres dans ses Croisés Jedi.
Les cinq Maîtres Jedi emmenèrent leurs élèves sur la lune Rogue du système de Taris pour leur dernière épreuve avant l’accession au rang de chevalier. Alors que les padawan étaient en exercice Raana Tey, Feln, Xamar et Q’Anilia entrèrent en méditation pour sonder le futur, comme ils avaient coutume de le faire. Ils furent alors frappés d’une terrible vision dans laquelle chacun d’eux était tué par un Seigneur Sith en combinaison spatiale rouge. Or les padawan étaient justement vêtus de telles combinaisons. Raana Tey fut la première à tirer la conclusion que l’un des jeunes élèves était destiné à devenir le Sith de la vision et entreprit de tous les tuer pour prévenir le désastre. Lucien était prêt à appliquer cette méthode radicale et expéditive mais Xamar, plus prudent, exigea qu’il demande d’abord l’avis de Krynda Draay. Il prit soin avant de partir de détruire LB, un de leurs droïdes dockers qui avait surpris la conversation.
Lorsque Lucien contacta Haazen il reçut l’ordre d’amener les padawan à Coruscant pour qu’ils y soient évalués. Mais, estimant sa propre analyse plus juste et préférant agir indépendamment, il mentit à ses quatre compagnons en les informant que Krynda leur donnait l’ordre de tuer les padawan.

Les cinq Maîtres Jedi avaient décidé d’éliminer les cinq padawan lors de leur cérémonie d’adoubement. Ils auraient ensuite fait porter la responsabilité du meurtre à Shad Jelavan, l’élève de Q’Anilia. Mais tout ne se déroula pas comme prévu.
Zayne était en retard à la cérémonie dans la tour Jedi de Taris, et avant qu’il arrive Shad remarqua l’étrange comportement des Maîtres Jedi, qui avaient gardé leurs sabres laser sur eux et leurs cachaient quelque chose. Devant les soupçons croissants de Shad puis de Kamlin, Oojoh et Gharn les Maîtres furent forcés d’agir et de les tuer sans attendre. Chacun des quatre voyants exécuta son propre élève. Ils furent presque aussitôt surpris par le retardataire Zayne, qui eut le bon réflexe de fuir. Lucien prit son propre padawan en chasse avec l’intention claire de le tuer.
Zayne s’avéra étonnamment plein de ressources pour s’échapper de la tour. Il prit la fuite en speeder avec Marn « Gryph » Hierogryph, un escroc snivvien qu’il avait capturé sur ordre de Lucien, et reçut de sa part une aide précieuse. N’ayant pas été capable d’empêcher cette fuite, Lucien sollicita l’aide des forces municipales de Taris, accusant Zayne Carrick du meurtre des quatre autres padawan et Gryph d’être son complice. Une longue traque commença à travers toute la ville basse. Raana Tey, Feln, Xamar et Q’Anilia unirent leurs pouvoirs de voyance pour localiser le fugitif mais celui-ci s’avéra très difficile à attraper en raison de l’aide qu’il recevait de Gryph. A cause des changements d’itinéraire du snivvien Lucien suivit une fausse piste qui l’amena à affronter des hordes de rakghouls dans les bas-fonds.
Avec l’aide de la procureur de Taris Noana Sowrs, Lucien faillit enfin coincer Zayne dans la décharge de la Fourche. Mais l’ex-padawan et son complice y reçurent l’aide de Jarael et Campeur, deux scions arkaniens qui les emportèrent dans l’espace avec leur vaisseau, le Dernier Recours. Lucien faillit encore les attraper sur la lune Rogue et échoua.
L’étonnante capacité de Zayne à échapper aux cinq Maîtres Jedi avait définitivement convaincu Lucien que son ancien padawan deviendrait le Seigneur Sith de la vision. Le chasseur de primes Valius Ying leur livra bientôt le fugitif à la tour Jedi de Taris, sans sabre et sans ses compagnons de fuite, en prétendant l’avoir trouvé dans une capsule de sauvetage. En analysant les restes de LB sur la lune Rogue, Zayne avait découvert la vérité sur la vision du Premier Cercle de Veille et Lucien lui confia toute la vérité sur les circonstances du meurtre. Il exécuta ensuite froidement Valius Ying, avec l’intention d’utiliser sa navette pour retrouver et éliminer les compagnons de Zayne. Il allait tuer son ancien padawan à son tour lorsque le temple fut attaqué par le Dernier Recours. Un individu vêtu d’une combinaison rouge et armé du sabre de Zayne fit brusquement irruption par le toit et tomba sur Lucien. Sa ressemblance frappante avec le Sith de la vision paralysa les quatre autres Maîtres. Sous ce déguisement et sous les yeux de Lucien, Jarael pu emporter Zayne à bord du Dernier Recours et l’emmener loin de Taris.
Le meurtre de la nouvelle promotion de Jedi et l’évasion très médiatisée de Zayne Carrick avait provoqué de nombreuses émeutes sur Taris et allait bientôt attirer l’attention des Mandaloriens. A cause de ce chaos Lucien, Raana, Feln, Xamar et Q’Anilia furent rappelés sur Coruscant par le Conseil des Jedi. Avant de partir ils reçurent un message de Zayne dans lequel celui-ci menaçait de les traquer un par un jusqu’à ce qu’il soit réhabilité.

Sur Coruscant tout les cinq se présentèrent au Conseil des Jedi où les Maîtres Vrook Lamar et Vandare Tokare les sermonnèrent durement pour avoir échoué aussi dramatiquement dans la formation de leurs padawans. Lucien tenta de faire peser sur lui-même la responsabilité du désastre et de se faire confier la recherche de Zayne Carrick pour expier sa faute mais sa demande fut rejetée. Le Conseil décida de lancer un avis de recherche sur Zayne à toutes les stations Jedi et de réaffecter Lucien et ses quatre compagnons à des postes séparés.
Même s’ils étaient séparés Lucien ne doutait pas que le Premier Cercle de Veille pourrait continuer d’opérer, et il n’avait pas l’intention d’abandonner la traque de Zayne. Il valida un plan de Raana Tey qui consistait à surveiller étroitement le père de Zayne, voire l’éliminer, et se rendit seul au domaine de la famille Draay où Haazen lui reprocha avec force de ne pas avoir obéi à ses consignes. Au cours de l’échange Lucien eut du mal à ressentir la présence de sa mère et se vit refuser par son ancien tuteur l’autorisation de la voir. Il comprit que Haazen lui cachait quelque chose d’important.

Les Mandaloriens avaient commencé à envahir le territoire de la République et la guerre faisait rage lorsque Lucien apprit que Zayne avait été fait prisonnier par l’Amiral Saul Karath sur son vaisseau mère, le Courageux. Il attendait sur Télérath de se faire livrer le fugitif quand il apprit que la flotte de Karath avait été attaquée par les Mandaloriens et le Courageux détruit.
Avec Zayne présumé mort dans cette attaque, Lucien se vit confier une nouvelle mission par Haazen. Un des cercles de veille du Pacte Jedi avait eu la vision d’une menace brutale et affamée non liée aux Sith. Certains indices laissaient supposer que le seigneur arkanien Arkoh Adasca, le riche et influent directeur de la société pharmaceutique Adascorp, était lié à cette menace. Lucien connaissait bien Adasca pour l’avoir souvent rencontré en vacances ou dans des soirées mondaines pendant sa jeunesse. Leurs pères respectifs avaient été des partenaires financiers, en outre Adascorp et le Trust Draay étaient des sociétés concurrentes.
Lucien considérait Adasca comme un enfant gâté, décadent et égocentrique, non comme quelqu’un de dangereux. Toutefois comme il connaissait le seigneur arkanien Haazen l’avait choisi pour découvrir la nature de cette menace obscure et l’empêcher de tomber entre les mains des Sith.

Lucien se rendit dans le système d’Omonoth où stationnait l’Héritage Arkanien, l’immense vaisseau laboratoire d’Adascorp. Il y découvrit de visu la mystérieuse menace : d’immense limaces spatiales, appelées Exogorths. Adasca avait trouvé le moyen de contrôler et faire voyager ces imposants animaux. Il avait convoqué sur l’Héritage Arkanien des représentants des trois principales factions de la guerre et envisageait de vendre comme arme les Exogorths à l’une d’elles. Les Mandaloriens étaient représentés par Mandalore en personne, la République par l’Amiral Karath et les Jedi Croisés par le jeune Alek Squinquargesimus, l’apprenti du Revanchiste.
Lorsqu’il rencontra Adasca, Lucien, sans méfiance, se fit droguer et perdit connaissance. A son réveil il se retrouva dans une geôle, entouré de droïdes assassins HK-24 et attaché à… Zayne Carrick. Celui-ci, toujours prisonnier de la République, avait été amené sur l’Héritage Arkanien par Karath. Tout deux unirent leurs forces et leurs pouvoirs pour neutraliser les droïdes et se libérer. Une fois en possession de son sabre laser Lucien essaya d’abattre Zayne d’un seul coup, mais l’ex-apprenti fut en mesure de résister à l’attaque en se protégeant avec ses gantelets de phrikite. A contrecoeur, Lucien renonça temporairement à tuer Zayne et proposa qu’ils unissent leurs forces pour neutraliser Adasca.
Ensemble ils reçurent le soutien du lieutenant républicain Carth Onasi, qui s’était lié d’amitié avec Zayne, et découvrirent qu’Adasca contrôlait les Exogorths grâce à Campeur. L’égocentrique arkanien pliait ce dernier à sa volonté en gardant Jarael comme otage. Pour Lucien le moyen le plus simple de priver Adasca du contrôle des limaces était de supprimer Jarael. Ils furent rejoints par le mandalorien Rohlan Dyre, lui aussi lié à Zayne, qui s’opposa fermement au plan de Lucien.
Finalement c’est Zayne qui trouva le meilleur plan d’action. Déguisé en guerrier mandalorien, et aidé de Carth et Rohlan, il alla dans la salle de conférence de l’Héritage Arkanien soustraire Jarael à Adasca. Une violente fusillade y éclata entre les soldats de l’Amiral Karath et les Mandaloriens. Lucien se jeta dans la mêlée pour tenter de neutraliser Mandalore et Alek Squinquargesimus se joignit à lui. Libéré du joug d’Adasca, Campeur précipita les Exogorths sur l’Héritage Arkanien, causant la mort du seigneur arkanien.
Alors que l’immense vaisseau était transformé en épave par les limaces spatiales, Lucien tailla un passage à coup de sabre laser à travers plusieurs vagues de droïdes assassins jusqu’aux hangars. Zayne n’avait aucun moyen de s’enfuir, contrairement à son ancien maître. Lucien ne lui laissa guère de choix : soit Zayne se livrait au Pacte Jedi et il l’emmenait avec ses amis dans son vaisseau, soit il les abandonnait tous sur place. Zayne allait accepter de se rendre quand un nouvel appareil, le Moomo Williwaw, fit irruption dans le hangar et sépara Lucien de sa cible. Le Maître Jedi arriva à entendre Zayne avant qu’il ne s’embarque avec Jarael, Rohlan et Alek. Il apprit ainsi que son ancien padawan allait se rendre sur Taris, puis il quitta à son tour l’Héritage Arkanien.

Taris était envahie par les Mandaloriens et Lucien savait que Raana Tey, envoyée en mission par le Chancelier de la République, s’y trouvait aussi. Il espérait que la voyante togruta serait en mesure d’éliminer Zayne. Malheureusement les choses ne se passèrent pas comme prévu. Lucien se trouvait en compagnie de Q’Anilia quand il ressenti brusquement la mort inattendue de Raana Tey. La miraluka lui apprit une chose plus grave : leur amie avait livré à Zayne une information capitale, le nom de Krynda.

L’ancien padawan de Lucien semblait avoir commencé l’exécution de sa menace. A cet événement s’ajouta bientôt une inquiétante vision de Feln, Xamar et Q’Anilia dans laquelle ils virent Zayne mais aussi des hordes de rakghouls organisés détruisant une ville sous la direction d’un Sith porteur du légendaire talisman de Muur. L’antique Seigneur Sith Karness Muur avait autrefois créé ce talisman pour transformer ses proches en esclaves dociles. Xamar avait longtemps soupçonné la présence de cet artéfact Sith sur Taris ainsi que son lien avec l’inexpliquée peste des rakghouls sévissant dans les bas-fonds. Mais le départ précipité du Premier Cercle de Veille l’avait empêché de pousser ses recherches.
La mort récente de Raana, ajoutée à l’idée qu’un objet dangereux et un Seigneur Sith potentiel comme Zayne soient réunis sur une planète envahies par les Mandaloriens, décida Lucien à prendre des mesures radicales. Il décida d’employer Celeste Morne, une des plus redoutables « Ombres » du Pacte Jedi, sortes d’agents dont les noms étaient effacés des listes de l’Ordre Jedi et dont les missions consistaient à rassembler et détruire des artéfacts Sith. Celeste se trouvait justement sur Taris et Lucien lui donna ordre de retrouver le talisman de Muur et d’éliminer Zayne Carrick.
Sa mission commencée, Celeste fit bientôt rapport à Lucien d’une situation catastrophique. Les Mandaloriens s’étaient emparés du talisman et l’avaient emporté sur leur poste avancé de Jebble, où elle les avait suivis. Le talisman avait malheureusement propagé la peste des Rakghouls dans leurs rangs et celle-ci menaçait de s’étendre à travers la galaxie via un imminent raid mandalorien sur Alderaan. En outre Zayne était lui aussi présent sur Jebble. Lucien renouvela ses ordres de reprendre le talisman et tuer son ancien apprenti. Il apprit plus tard que les rakghouls de Jebble avaient été éliminés par un bombardement mandalorien et l’attaque d’Alderaan empêchée.

Entretemps les efforts et l'influence de Haazen permirent à Lucien de gagner un siège au sein du Haut Conseil Jedi sur Coruscant. Par cette manœuvre l'ancien serviteur des Draay espérait permettre au Pacte de déplacer ses agents plus facilement sans rendre de comptes à l'Ordre Jedi. En réalité les maîtres du Conseil Vandare Tokare et Vrook Lamar n'avaient accepté cette nomination que pour mieux surveiller Lucien, autours de qui planait un lourd nuage de suspicion.
Lors de son intronisation dans l'auguste assemblée, Lucien fit un éloquent discours dans lequel il réaffirmait la mission première des Jedi : empêcher le retour des Sith. Dans ce même but il fit passer une motion ordonnant le rappel et, au besoin, l'arrestation des Jedi renégats partisans de la guerre contre les Mandaloriens. Le Revanchiste, son apprenti Alek, et leurs fidèles étaient clairement visés par cette mesure.
Malgré tout le zèle qu'il manifesta dans sa nouvelle fonction Lucien était plein d'amertume. Il se savait être le pion de Haazen et estimait que cette place au Conseil Jedi aurait dû revenir depuis longtemps à son défunt père, Barrison Draay.

A peine Lucien avait-il eu le temps de prendre ses nouvelles responsabilités qu'il apprit de Haazen que leur agent Celeste Morne avait réussi sa mission et rapportait le talisman de Muur sur Odryn, où le pacte entreposait des artéfacts Sith pour les neutraliser. L'entrepôt était un ancien sanctuaire feeorin sous la responsabilité de Feln. Lucien eut donc la bonne idée d'y envoyer son confrère afin de constater l'arrivée de Celeste et la bonne réception du talisman.
Feln alla sur Odryn et fit un rapport inattendu à Lucien et Haazen : il avait surprit Zayne Carrick et Marn Hierogryph fouinant près de l'entrepôt, dotés d'appareils d'enregistrements, et les avaient capturés. Plus étrange : ils étaient entrés grâce à la clé de Celeste Morne. Feln et Lucien en tirèrent la conclusion que Zayne était désormais possédé par le talisman de Muur, qu'il avait tué Celeste, et qu'il était venu sur Odryn voler des objets Sith pour augmenter sa puissance et faire chanter le Pacte Jedi.
Lucien savait qu'entre les mains de Feln son ancien padawan avait peu de chances de s'échapper, mais il demanda tout de même à son compère de se tenir prêt à appliquer la résolution Ossus, une mesure visant à détruire l'entrepôt d'artéfacts pour l'empêcher de tomber en de mauvaises mains. Cependant Haazen était fermement opposé à cette extrémité.
Les choses prirent un tour désastreux. Peu de temps après leur dernière communication, Lucien perçut la mort de Feln. Il fut rejoint en pleine nuit dans le domaine des Draay par un Xamar et une Q'Anilia complétement affolés. Ils avaient senti la mort de Feln sur Odryn, survenue comme dans leur vision. Cet événement les convainc complétement que Zayne était devenu un véritable Seigneur Sith et menaçait leurs vies. Q'Anilia, particulièrement, était au bord de la crise d'hystérie et Lucien lui fit administrer un sédatif. Xamar, quant à lui, accabla Lucien de reproches pour la décision de tuer les padawan qui les avait plongés dans cette situation. Le chef du premier cercle, en colère, se montra particulièrement rude avec Xamar, n'hésitant pas à le menacer physiquement.
Heureusement Lucien avait déjà pris des mesures pour empêcher son ancien padawan de s'en prendre à eux. Il avait averti l'Amiral Karath, responsable de la défense de Coruscant, que Zayne Carrick comptait lancer un raid sur la capitale pour le compte des Mandaloriens à l'aide du Moomo Williwaw. Il ordonna à Xamar, réticent, d'aller assister la flotte républicaine et de s'assurer qu'il n'y aurait pas de prisonniers.
Malheureusement Xamar n'avait plus la moindre confiance en Lucien et allait bientôt se retourner contre le Pacte Jedi.

Lucien et Q'Anilia étaient réunis au domaine Draay avec tous les veilleurs du Pacte lorsque Xamar leur livra Marn Hierogryph et Zayne Carrick. Ce dernier arborait le talisman de Muur sur le torse et montrait tous les symptômes d'un Seigneur Sith, y compris les iris écarlates. Lucien put ainsi enfin rencontrer le snivvien Hierogryph en personne. Il était prêt à exécuter Zayne sur place mais Xamar s'y opposa, arguant que le talisman de Muur risquait de se chercher un nouvel hôte et qu'il fallait soumettre le cas à Krynda directement. Haazen intervint pour faire comprendre que leur maîtresse était occupée mais qu'il pouvait examiner le garçon lui-même. Lucien émit tout de même des réserves. Croyant Zayne dangereux, il craignait beaucoup pour la sécurité de sa mère.
Avant que Haazen puisse l'approcher, le prétendu Sith se libéra de ses menottes avec rage et se mit à proférer des menaces contre Lucien et le Pacte, affirmant détenir beaucoup de reliques Sith capable d'alimenter en pouvoir le talisman de Muur. Haazen envoya immédiatement Xamar à la recherche des reliques en question et alla essayer de raisonner Zayne. Il avait été le seul à comprendre que le jeune homme portait en réalité un faux talisman de Muur et jouait la comédie. Haazen révéla l'imposture à Lucien et Q'Anilia, étonnés, qui ne comprirent pas comment ils avaient été dupés. Ils en déduisirent Zayne devait suivre un plan élaboré par son ami snivvien.
En réalité Xamar s'était allié aux deux fugitifs et au Conseil Jedi contre Lucien et le Pacte, en échange de la garantie qu'ils protégeraient Krynda Draay. Feintant de suivre les ordres de Haazen, le Maître Jedi khil ouvrit les portes du domaine Draay à une importante force combattante de Jedi Gardiens qui engagèrent une lutte fratricide contre les veilleurs Jedi du Pacte.

Cette attaque inattendue servit de prétexte à Haazen pour révéler ses plans et sa vraie nature à Lucien. Sous les yeux du Maître Jedi, de Q'Anilia horrifiée, de Zayne et Hierogryph, il lança un appel à tous les adeptes du Pactes, leur faisant croire qu'une enquête de Lucien avait révélé la présence des Sith au sein du Conseil Jedi. Atterré, effondré, Lucien essaya de se justifier devant la pauvre Q'Anilia, dont l'état mental s'aggravait, et même devant Zayne, voulant leur faire comprendre qu'il n'avait pas voulu que son accession au Conseil soit cause d'une telle insurrection.
Pendant de nombreuses années, depuis qu'il avait été mutilé dans la Guerre des Sith, Haazen s'était patiemment servi du Pacte Jedi pour amasser des objets Sith à son seul profit. Les prothèses cybernétiques qui remplaçaient ses jambes et son bras droit étaient justement des reliques Sith qui avaient empêché tous les Jedi de percevoir ses véritables intentions. Il espérait à présent, par le biais de cette insurrection, mettre la main sur les artéfacts détenus par le Conseil et accomplir une prophétie qu'il avait entendue énoncer par Krynda, annonçant qu'un nouveau pouvoir s'élèverait : la Prophétie des Cinq.
Pour montrer qu'il était apte à se défendre contre les forces Jedi venues attaquer le Pacte, Haazen révéla s'être servi de la puissance financière du Trust Draay pour équiper son bras artificiel d'un système de contrôle relié à la flotte de défense de Coruscant. Il en fit aussitôt la démonstration en déclenchant un bombardement orbital sur les abords du domaine Draay et causa ainsi la mort de Xamar.
Identifiant Haazen comme un Sith, un ennemi, Lucien tenta bravement de le contrer et de lui porter un coup de sabre laser. Mais le Jedi déchu portait à sa prothèse de bras un objet pris dans les réserves d'artéfacts du Pacte : le gantelet de Kressh le Jeune, capable de le protéger contre toute attaque. Le coup porté par Lucien ne toucha pas sa cible et eut pour seuls effets de le repousser, de lui brûler les mains et de griller son sabre laser à lame bleue. En colère et blessé dans son orgueil, il repoussa hargneusement Zayne qui voulait se porter à son aide.
Haazen profita de l'accalmie pour leur énoncer une partie de la fameuse Prophétie des Cinq : « Un pour l'obscurité. Un pour la lumière. Un être de l'obscurité se tient dans la lumière tandis qu'un être de la lumière se tient dans l'obscurité. Le dernier se tient à l'écart de tous. » A ses yeux Zayne était celui pour la lumière, Q'Anilia celle de la lumière se tenant dans l'obscurité et le criminel Marn Hierogryph celui de l'obscurité se tenant dans la lumière. Alors que Lucien voyait Haazen comme l'être de l'obscurité, celui-ci lui en attribua le rôle et se donna celui du dernier se tenant à l'écart.
La grande ambition de Haazen en accomplissant cette prophétie était de contrôler Sith et Jedi et de les maintenir en rivalité, au service de sa volonté. Il s'octroya même un titre de Seigneur Sith, Dark Nebul, et tenta d'enrôler Lucien comme formateur de ses futurs Sith en insistant sur le fait qu'il lui obéirait comme il l'avait toujours fait. Tourmenté, Lucien résista faiblement alors qu'il recevait de son mentor un sabre laser Sith à lame rouge et que Zayne se voyait rendre le sien. Plus affolée que jamais, Q'Anilia se précipita vers les appartements de Krynda avec Hierogryph et Zayne sur les talons.
Cédant à la colère, Lucien barra le passage à son ancien padawan et se lança au combat contre lui avec son nouveau sabre. Zayne tenta de le raisonner, de lui faire comprendre qu'ils devaient s'allier, mais Lucien était aveuglé et ne souhaitait qu'une chose : empêcher Zayne d'approcher de sa mère. Haazen les laissa s'affronter seuls et partit prendre possession des reliques volées au Conseil Jedi.
De son côté Q'Anilia avait déjà été durement éprouvée par les décès consécutifs de Raana Tey, Feln, Xamar et par le comportement dur de Lucien à son égard. Affaiblie par les sédatifs qu'il lui avait fait administrer, et croyant avoir perdu Krynda à jamais, elle ne put s'empêcher de se donner la mort.

Lucien essayait encore de tuer Zayne lorsque Marn Hierogryph fit irruption au milieu de leur combat en soutenant une Krynda Draay très affaiblie. Lucien écarta rageusement le snivvien et s'empara de sa mère mourante. Celle-ci, larmoyante, lui révéla qu'elle l'avait vu avec son cercle tuant les padawans, que cette vision l'avait paralysée, que Haazen l'avait enfermée dans un caisson Sith pour la maintenir en vie. Là elle avait subit une véritable torture en revivant en boucle la mort des padawans, ne pouvant croire son propre fils capable d'une telle horreur. Lucien put lui assurer qu'il n'en était pas arrivé là, étant le seul membre du Premier Cercle à n'avoir pas tué son élève, mais il essaya de justifier sa décision en appuyant sur le fait qu'il craignait de la voir morte à cause de la vision de la lune Rogue. Espérant enfin gagner sa reconnaissance il croyait avoir agit telle qu'elle l'avait toujours attendu : en faisant des sacrifices au nom de la mission qu'elle avait imposé au Pacte Jedi.
Cette dernière affirmation ébranla Krynda qui reconnut s'être trompée et rendit son dernier souffle en implorant son fils d'affronter l'avenir avec humilité.
Lucien était dévasté d'avoir perdu sa mère. Marn Hierogryph commit l'erreur de révéler que c'est lui qui avait sorti Krynda de la boîte qui l'a maintenait en vie. Cela déchaîna la colère de Lucien qui céda davantage au Côté Obscur et voulut aussitôt mettre un terme à l'existence du snivvien.
Zayne intervint de nouveau et leur combat reprit de plus belle. Lucien, aveuglé par la haine, ne songeait qu'à venger sa mère. Il se laissa peu à peu gagner par les arguments de son ancien padawan qui essayait de le raisonner, attirant son attention sur des explosifs disposés ça et là par Haazen et lui expliquant que Krynda avait essayé de le sauver de lui-même. Ils virent même en direct sur un écran de contrôle Haazen assassinant ses propres acolytes pour leur prendre les objets Sith du Conseil Jedi. Lucien rompit le combat mais demeura malgré tout trop abattu pour entreprendre quoi que ce soit, résolu à accepter sa défaite. Zayne tenta une dernière fois de le faire réagir en l'accusant vertement d'être un pantin.

Derrière un Marn Hierogryph en fuite, le combat de Zayne et Lucien reprit à nouveau, gagna en violence, et trouva sa conclusion dans les jardins du domaine Draay sous les yeux de Haazen.
En combattant Lucien porta malencontreusement des coups de sabre sur le socle d'une immense statue de son propre père qui avait déjà été endommagée par les bombardements. L'imposante sculpture s'effondra sur le Maître Jedi qui se retrouva bloqué et à la merci de son ancien padawan. Celui-ci n'hésita pas et porta à Lucien ce que Haazen interpréta pour un coup de grâce. Impressionné, le Seigneur Sith accepta le jeune homme à ses côtés.
En réalité Zayne et Lucien avaient entièrement simulé la fin de leur affrontement afin de trouver l'opportunité d'approcher Haazen. Zayne fut ainsi en mesure de trancher le bras artificiel du Sith, celui doté du système de contrôle de la flotte républicaine et porteur du gantelet de Kressh le Jeune. En colère, Haazen essaya aussitôt de tuer le jeune Carrick avec sa foudre Sith. C'est là que Lucien intervint. Révélant qu'il n'avait pas succombé, il ramassa le bras coupé de son ennemi et, avec l'aide de la Force, projeta Zayne et son ami snivvien à l'abri loin du domaine.
Maintenant doté du dispositif de contrôle de la flotte républicaine, et sous les yeux d'un Haazen horrifié, Lucien déchaîna les tirs de bombardement des croiseurs et fit disparaître le domaine Draay sous un déluge de feu.
Haazen fut détruit dans les explosions, et Lucien Draay définitivement porté disparu.

En réalité Lucien fut involontairement sauvé par la magie du gantelet de Kressh qui permit à son corps d'être globalement épargné par le bombardement. Il écopa tout de même de multiples brûlures et perdit l'usage de ses yeux. Mais rien n'avait protégé son âme. La colère manqua de l'étouffer et il trouva dans le Côté Obscur l'énergie de survivre. Lucien eut une vision pour la première fois de son existence. Il vit l'opportunité de suivre un fleuve vers les ténèbres et d'y trouver un nouveau destin, celui de Seigneur de la Douleur.
Ses pensées se portèrent alors vers son père. Il se souvint que Barrison Draay n'avait jamais accepté une destinée imposée par d'autres, qu'il avait toujours su trouver son chemin et atteindre les objectifs qu'il s'était fixé, et que lui aussi avait l'opportunité de se soustraire à la voie que Haazen avait tracée pour lui. Ces pensées lui permirent d'échapper au Côté Obscur de la Force.
Malgré ses blessures et sa cécité, Lucien quitta discrètement Coruscant et se retira sur une lune qu'il avait autrefois secrètement achetée avec de l'argent mis de côté pour en faire un lieu de retraite. Là il put rejoindre quelques fidèles Jedi et fonder un nouveau Pacte qui continuerait de perpétuer l'héritage de Barrison et Krynda Draay, mais sans essayer d'interférer sur l'avenir.
Lucien avait enfin accepté qu'on ne pouvait dévier un destin annoncé, seulement y survivre. Il pouvait désormais voir son avenir.


« Tu seras... hmm... Quelque chose qui représente les illusions dans lesquelles tu as vécu. Dark Lusion, peut-être. Dark Sion ? »
Haazen à Lucien Draay



  • Age: 36 ans
  • Espèce: humain
  • Taille: 1,80 mètres
  • Affiliation: Famille Draay, Ordre Jedi, Haut Conseil Jedi, Premier Cercle de Veille du Pacte Jedi
  • Profession: Maître Jedi, Gardien

Star Wars VIII

Les Derniers Jedi dans...

En salle !

PSW Vidéo

Evénements

Back to Retro
Back to Retro

Arlon - Belgique
09 sept. 2017 - 10 sept. 2017

Fantastikon
Fantastikon

Salle Gérard Philipe - La Garde (83)
22 sept. 2017 - 23 sept. 2017

Paris Manga & Sci-Fi Show 24ème édition
Paris Manga & Sci-Fi Show 24ème édition

Porte de Versailles, Paris
30 sept. 2017 - 01 oct. 2017

Auxerre Galactic Days
Auxerre Galactic Days

Complexe sportif des Hauts d'Auxerre
21 oct. 2017 - 22 oct. 2017

Comic Con Paris
Comic Con Paris

Grande Halle de la Villette, Paris
27 oct. 2017 - 29 oct. 2017

Toys Normandy
Toys Normandy

salle des fêtes de Cherbourg
28 oct. 2017 - 29 oct. 2017

StarWars Story

Han Solo dans...

En salle !

Anniversaires

nés un 17 août...
en partenariat avec
Bijoux de l'Empire
Star Wars Collection
MintInBox
Rebel Legion France
Sport Saber League
La 59ème Légion
501st French Garrison
Pulps
Hong Kong Style
Gastronogeek
BeeAndSee
Science Fiction Archives
Radio Disney Club Captain Collectoys STAR WARS RPG Star Wars Holonet ASFA


Planète Star Wars

Votre navigateur n'est pas compatible avec le site.
Merci de le mettre à jour grâce aux liens ci-dessous :
Chrome - Firefox - Internet Explorer