Séparatistes

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur Internet comme Apple Safari ou Google Chrome. Vous pouvez aussi mettre à jour votre version de Microsoft Internet Explorer. Merci pour votre compréhension.

Avant la Guerre des Clones la République succombait dans un déclin évident. Sa lourde bureaucratie bloquait toute tentative de réforme, et trop de personnes qui en faisaient partie étaient corrompues et vivaient du système pour désirer le moindre changement. Une crise de confiance dans les institutions de la République apparut dans la galaxie, en particulier dans les systèmes extérieurs où les impôts élevés n’apportaient aucune amélioration des conditions de vie et semblaient permettre encore plus à certains sénateurs de s’engraisser sur le dos des autres.

Dans ce désordre se leva vers 24AV un homme charismatique, le comte Dooku, un ancien Maître Jedi qui avait quitté l’Ordre après la crise de Naboo en 32AV avant de disparaître mystérieusement, qui chercha à faire s’effondrer la République en provoquant par la force si nécessaire un changement radical. Dooku prit la tête d'un mouvement Séparatiste qui connut immédiatement un grand succès, et qui rassembla en 2 courtes années plusieurs milliers de systèmes. Pour la première fois en 1000 ans on craignait le déclenchement d'un conflit généralisé.



Les Jedi étaient trop peu nombreux pour lutter contre les actes de violence des Séparatistes. Le Chancelier Suprême Palpatine était bien l’un des rares à penser que l'on pouvait arriver à une solution pacifique. Des sénateurs inquiets réclamaient la création d'une Armée de la République. Le Projet de Loi de Création Militaire devait être soumis au vote en 22AV, mais beaucoup pensaient qu’il ne pouvait que provoquer une guerre civile meurtrière dont la République ne se remettrait jamais. Le vote fut reporté à la suite de la tentative d'assassinat contre le leader de l'opposition au projet de loi, le sénateur de Naboo Padmé Amidala qui était persuadée, au contraire des Jedi, que Dooku était à l'origine de l'attentat.



Ce que tout le monde au Sénat et chez les Jedi ignorait, c'est que les Séparatistes se préparaient déjà pour la guerre. Le comte Dooku avait obtenu le soutien financier et militaire des puissances dominantes du commerce, des organisations comme l'Alliance Intercorporations, la Fédération du Commerce, le Techno Syndicat, le Clan Bancaire Intergalactique et la Guilde du Commerce, en leur promettant des réformes des taxations en leur faveur et en affirmant sa fidélité au capitalisme pur et dur. En échange, ces puissantes organisations offraient leurs immenses armées à la cause Séparatiste. Avec leurs armées de droides éparpillées partout à travers la galaxie, les Séparatistes devaient vaincre la République. Dooku pensait d’ailleurs pouvoir compter sur le ralliement de 1000 autres systèmes. Dans une salle de conférence sombre de Geonosis où le Techno Syndicat avait installé ses fonderies, le comte Dooku renouvela ses offres et la Confédération des Systèmes Indépendants fut proclamée officiellement. Cette réunion décisive fut observée en cachette par le Jedi Obi Wan Kenobi, qui avertit la République et le Conseil Jedi. Le Conseil envoya sur place 200 Jedi sous les ordres de Mace Windu et la République répondit de son côté en attribuant les pleins pouvoirs à Palpatine qui promit de les restituer quand la crise serait résolue et en lançant une attaque préventive contre les Séparatistes, attaquant Geonosis avec une toute nouvelle armée de clones conduite par Yoda. Dans la meurtrière bataille terrestre qui s'ensuivit, la Guerre des Clones entre les Séparatistes et la République commença. Même si les Séparatistes furent mis en déroute à Geonosis, presque 200 Jedi moururent sur place et la guerre se répandit bientôt à toute la galaxie car Dooku avait réussi à s’enfuir.



Les Séparatistes connurent tout d'abord une série de graves défaites. Leur attaque contre les installations de clonage de Kamino échoua, ils ne réussirent pas à diviser les Jedi et la planète de Brentaal IV fut reprise par la République quelques mois après la Bataille de Geonosis. Mais de nombreux Jedi moururent à chaque fois. Tout cela semblait convenir à merveille aux plans de Dooku et Darth Sidious.

Puis la République et les Jedi connurent un très sévère revers en 21AV à la Bataille de Jabiim où tous les Jedi présents sauf Anakin Skywalker moururent.



Dooku sut également s’entourer de serviteurs dévoués et redoutablement efficaces comme la Jedi Noire Asajj Ventress, le guerrier sans âge Durge, et enfin Grievous, le général mi-droide, mi-alien des armées droides.



Il rassembla aussi autour de lui des Jedi qui remettaient en cause les principes de l’Ordre qui soutenait une République corrompue et conduisait au massacre trop de Jedi et de clones. Parmi ceux-ci on trouvait les Maîtres Sora Bulq et Quinlan Vos. Ce dernier, au départ chargé d’infiltrer le cercle privé de Dooku, prit finalement fait et cause pour les Séparatistes.



Il est évident que la Guerre des Clones entre les Séparatistes et la République bouleversa tellement l’opinion qu’elle favorisa la naissance d’un pouvoir fort, dans lequel les habitants de la galaxie placèrent leur espoir de voir l’ordre et la justice rétablis. Toutes les conditions étaient alors réunies pour que Palpatine proclame la naissance de l’Empire et de son Ordre Nouveau.



  • Type: Politique et Militaire
  • Implantation: partout
  • Secrète ?: Non

Celebration

Star Wars IX

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2018 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide