George Lucas, Biographie et Rapide Filmographie. (page 3)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
George Lucas, Biographie et Rapide Filmographie. 2)Filmographie

American Graffiti (1973):




Le film très influent, American Graffiti, réalisé en 1973, de cachet George Lucas recrée la sensation, le paysage, et les bruits des débuts des années soixante, dans une petite ville d’Amérique . Si l’on doit fixer le cadre spatio-temporel, nous pouvons dire que cette histoire se passe durant une période historique , à l’époque de la présidence, un peu contestée, de John Fitzgerald Kennedy, avant son assassinat mystérieux, en 1963 , époque où l’on se questionnait sur l’avenir des Etats Unis .
Ce film de George Lucas (qui était à cette époque, en 1973, en contrat avec Warner Bros.) a failli ne pas voir le jour, du fait qu’un a un, les studios hollywoodiens refusaient ce scénario, jusqu’à ce qu’Universal finisse par l’accepter. Grâce au grand succès financier de ce film (environ un bénéfice s’estimant à 55 millions de dollars), Steven Spielberg, Francis Ford Coppola et toute une nouvelle race de directeurs ont rejoints les rangs de George Lucas, alors âgé de 29 ans. C'était son deuxième film de dispositif, après La Vallée du Bonheur, et son premier film à succès.
Malgré les intrigues multiples de ce film, et toutes les pistes qui se « croisent dans l’histoire », nous pouvons distinguer quatre traits de caractères qui se voient à travers les personnages du film. En effet, il nous est possible de se voir distinguer le rebelle ; le « pauvre type » ; le vrai citoyen, fervent adepte de la politique ;ainsi que le « roi de la route » qui n’est attiré par rien d’autre que par les voitures.
Ce film est un hommage aux années d’enfance de George Lucas à Modesto, à l’époque où il souhaitait devenir pilote automobile. A cette époque, George Lucas était un vrai passionné de voitures, de toutes formes, de toutes couleurs.
Ces quatre traits sont incarnés par des personnages. Ces personnages sont tous des diplômés du lycée de Dewey, qui sont âgés d’une vingtaine d’années, en dix-sept et vingt ans plus précisément. Une petite chose est à noter, c’est que tous ces personnages sont sur le point de prendre des décisions capitales pour leur avenir. De plus, ces quatre personnages sont tous incarnés par des acteurs « d’avenir », qui deviendront célèbres, tels que Ron Howard ou encore Richard Dreyfuss.


Personnages :

Steve Bolander (Ron Howard) est un conservateur né de 19 ans, qui ne souhaite en rien voir progresser les Etats-Unis, au caractère bien trempé, qui est, pardonnez moi l’expression, « court sur pattes »,qui est diplômé de son université, qui fut président de classe, et toujours prêt à défendre l’intérêt des autres.

De Champs Terry (Charles Martin Smith) , âgé de 20 ans, un jeune intéressé par les affires, qui n’est qu’un « pauvre type » dont personne ne s’occupe. Il a le surnom de « crapaud », et porte souvent une chemise noire et rose.
Curtis Henderson (Richard Dreyfuss ) , est un autre diplômé récent dont les principaux centres d’intérêt sont les voitures et les Sciences de toutes sortes. Il est surtout connu dans le film pour avoir décroché l’une des plus grosses bourses, bourse de 2000 dollars. Agité, il est incertain de son avenir, et se questionne pour partir en université.
Laurie Henderson ( Cindy Williams) , est la sœur de Curtis, ainsi que la petite amie de Steve ( un autre personnage du film, mais secondaire), aux cheveux magnifiques. C’est un fille au caractère impulsif, mais elle peut être très tendre...
Ce film raconte donc l’histoire de quatre personnages, diplômés du lycée de Dewey, qui sont sur le point de prendre des décisions capitales pour leur vie future. Ces personnages sont tous stéréotypés. Ainsi, ils incarnent tous respectivement un trait de caractère bien particulier, et assez visible dans le film, traits de caractères précisés ci-dessus. De plus, l’histoire tourne beaucoup autour des voitures, qui sont adulées par les quatre jeunes gens, en hommage aux années d’enfance du réalisateur.



Saga Star Wars: La Guerre des Etoiles, Un Nouvel Espoir (1977) ; L’Empire Contre-Attaque(1980) : Le Retour du Jedi ( 1983).



Cette histoire fut l’un des plus grands, sinon le plus grand, succès de l’histoire cinématographique.
Elle fut mise en scène par George Lucas, accompagné de ses acolytes Irvin Kershner et Richard Marquand, qui réaliseront les deux derniers de la saga.
Ce fabuleux film, qui restera à jamais dans les annales du cinéma, fut réalisée avec un budget plus que modeste (qui fut d’ailleurs dépassé plusieurs fois !), ainsi qu par un seul studio qui daigna accepter ce projet « enfantin », comme il était appelé à l’époque. De plus, après beaucoup de refus de production, ce fut la Twientieth Century Fox qui accepta et qui produit cette merveille de film…



Ce film raconte le destin de Luke Skywalker, le fils d’Anakin Skywalker, devenu entre-temps le célèbre Dark Vador. Ce jeune homme, lié à l’Alliance Rebelle, qui veut à tout prix désarmer et démanteler la puissance impériale, suit les conseils de Ben Kenobi qui le guide dans sa formation de Jedi, afin qu’il puisse un jour devenir plus puissant et ainsi battre Dark Vador. Il rencontrera au cours de son épopée deux personnes de qui il restera proche, très proche, en apprenant dans le numéro 6, le dernier volet de la saga, qu’une de celles-ci, Leia Organa, est sa sœur. Son compagnon Han Solo, et sa sœur Leia avec lui, ils partent dans de fantastiques aventures à travers la galaxie, afin de trouver la puissance nécessaire à l’anéantissement de l’Empire.

Personnages :

Mark Hammil : Luke Skywalker, jeune homme rebelle, frère de Leia, qui est d’autre part un excellent pilote. Formé par Ben Kenobi, il deviendra l’un des Jedi les plus puissants de l’Histoire.

Sir Alec Guinness : Ben Kenobi, ou plutôt Obi-Wan Kenobi autrefois Jedi puissant de la République, il s’exila sur Tatooine suite à l’ordre 66 donné par Dark Sidious, l’Empereur. Il sera le formateur de Luke dans sa quête des pouvoirs Jedi.

Carrie Fisher : Leia Organa, princesse d’Alderaan, fille de Dark Vador et sœur de Luke. Elle fut cachée à son père sur Alderaan par les Jedi Yoda et Obi Wan Kenobi afin qu’elle grandisse à l’abri des menaces. Elle deviendra l’un des membres clés de la Nouvelle République.

Peter Cushing : Qui de plus méprisable de caractère dans Star Wars que le Grand Moff Tarkin ? Bien que très intelligent et puissant, il fut très vite « rayé de la carte » avec l’explosion de l’Etoile Noire dans le IV.

Billy Dee Williams : Le fameux Lando Calrissian, le propriétaire de la réserve de gaz Tibanna de Bespin. Il sauve la vie de nos amis lorsqu’ils sont coincés sur les plates-formes par les forces impériales.

James Earl Jones : Le célèbre Dark Vador, haut de deux mètres et deux centimètres !! Il a été l’auteur des assassinats des Jedi en obéissant à l’Empereur Dark Sidious, notamment dans l’Académie Jedi (Episode III) . Il fut le meilleur apprenti de Dark Sidious et l’un des meilleurs combattants au sabre laser.



Star Wars : Seconde Trilogie : La Menace Fantôme (1999) ; L’Attaque des Clones (2002) ; La Revanche Des Sith (2005).



Cette seconde trilogie nous ramène bien avant l’existence de l’Alliance Rebelle, à l’époque où Anakin Skywalker, le futur Dark Vador, n’est encore qu’un simple enfant. Ce volet de trois films qui clôt la saga (dans le sens chronologique inverse de ce qu’elle aurait du être.)
Les moyens et le budget de ces trois films fut bien plus colossal que pour les
Nous pouvons, par ces trois films, voir le destin d’Anakin, de sa plus tendre enfance, où, esclave de Watto , un petit garagiste, il fut découvert et formé par Obi-Wan Kenobi, malgré un refus et une rancœur du Conseil Jedi. Il devint un jedi très puissant, tuant le Comte Dooku, traître de la République, et sauvant la vie de son maître à maintes reprises. Mais il bascule, sous la pression de l’Empereur, enfin, encore le Chancelier Palpatine à ce moment, et par un amour plus que fort pour Padmé Amidala, reine de Naboo, du côté obscur de la Force et devient le célèbre Dark Vador.



Personnages :

Ewan Mac Gregor : Obi-Wan Kenobi, ancien apprenti du défunt Qui-Gon Jin , et qui forma Anakin à l’art de devenir Jedi. Il fut l’un des acteurs principaux de la Victoire de la République, rassemblé avec le Conseil des Jedi, avent l’exécution de l’Ordre 66 où il fut dans l’obligation de s’exiler.

Frank Oz (Marionnetiste): Yoda, le premier épéiste des Jedi, il forma Dooku et bien bien d’autres Jedi. Membre très influent du Conseil Jedi, il est aussi un redoutable combattant au sabre laser, comme avec la Force, malgré son âge très avancé. Il devra lui aussi s’exiler

Hayden Christensen : Anakin Skywalker, le futur Dark Vador. Ancien esclave de Watto, et formé aux arts Jedi par Obi-Wan Kenobi, c’est un redoutable combattant. Il cède malheureusement à la Force obscure à cause de son amour pour Padmé.

Natalie Portman : Padmé Amidala, Souveraine de Naboo, et Sénatrice à Coruscant. Elle défendit Naboo de l’invasion séparatiste dans l’épisode I, en prenant part au combat, et prit part à la destruction de la Confédération par des mesures politiques.

Christopher Lee : Le Comte Dooku, l’une des plus méprisables personnes de ce premier volet, de part son caractère. Ce n’en est pas moins un très bon épéiste ainsi que l’ancien apprenti de Yoda.

Samuel Lee Jackson : Mace Windu, sans doute l’un des membres les plus influents du Conseil, ainsi que le second meilleur épéiste ayant été formé. UN grand maître de la Forme VII C’est lui qui tua le célèbre chasseur de primes Jango Fett.



Electronic Labyrinth




Ce film, réalisé en 1970, a une particularité flagrante. En effet, il ne comporte pas de personnage sur lequel le réalisateur s’attarde. Les seuls personnages sont « de passage », et ils ne restent jamais plus de 6 minutes sur le même personnage.
Ce film raconte l’histoire d’hommes quelconques qui tentent d’échapper continuellement à un monde dirigé par les ordinateurs et les machines. C’est une impression cauchemardesque. Ces machines traquent les mouvements des moindres hommes, aussi faibles soient-ils , et tous les moyens sont utilisés : télévision, caméras de sécurité…tout !
C’est un film très peu connu, qui n’a, de plus, pas eu un succès grandiose. De très petites recettes ont été réalisées.
Pour finir, je donnerais un point de vue critique : le manque de personnages réduit le film au simple statut de documentaire, et ce n’est pas très plaisant.

Discord

Discutons :)

248 fans connecté(s)

Evénements

Star Wars Celebration 2020

27 août 2020 - 30 août 2020

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2020 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide